| Africatime
Vendredi 24 Mars 2017
(BBC 22/03/17)
Les forces de police du pays se sont déployées dans les rues de Harare avant la manifestation de l'opposition. Selon des sources de la BBC, des canons à eau et beaucoup d'officiers de la police anti-émeute ont investi les rues mercredi avant une manifestation planifiée par l'opposition contre les modifications apportées à l'inscription sur le fichier électoral. Les partis d'opposition unis dans le cadre d'une réforme électorale nationale font campagne contre le gouvernement. Ils estiment que le nouveau matériel d'inscription biométrique pourrait faciliter au président Robert Mugabe du ZANU-PF de biaiser les listes électorales. La police avait seulement autorisé la marche de protestation...
(AfricaNews 22/03/17)
La police zimbabwéenne a été déployée mercredi avec des canons à eau dans les rues de la capitale, Harare, à l’approche d’une manifestation prévue par les partis d’opposition contre le processus d’inscription sur la liste électorale. Les manifestations anti-gouvernementales du mois d’août ont été d’une violence jamais observée dans le pays depuis deux décennies. Les populations voulaient se faire entendre quant à leur situation économique de plus en plus difficile. Les partis d’opposition réunis sous la bannière du Programme national de réforme électorale (NERA) font campagne contre une décision du gouvernement de fournir les équipements de l’enregistrement biométrique, une chose qui devrait être faite par les Nations unies. En effet, ces partis craignent que les partisans du président Robert Mugabe...
(Le Parisien 20/03/17)
Les villageois ont tué l'animal et l'ont ouvert pour en extraire les restes du garçon, avant de les enterrer. Les villageois ont tué l'animal et l'ont ouvert pour en extraire les restes du garçon, avant de les enterrer. Les restes du corps d'un enfant de 8 ans auraient été retrouvés mardi dernier dans l'estomac d'un crocodile, près du village de Mushumbi, au nord du Zimbabwe, dans la province du Mashonaland Central, rapporte le média local Bulawayo24.com. La veille, la disparition de l'enfant avait suscité l'émoi dans le village, qui avait rapidement suspecté un crocodile d'être à l'origine de la disparition. Après avoir réalisé une grande battue, des villageois ont retrouvé la bête...
(Paris-Match 20/03/17)
Dans la province nord du Mashonaland central au Zimbabwe, un garçon de huit ans a été retrouvé sans vie dans le ventre d’un crocodile. C’est une terrible attaque qui est survenue lundi dernier au Zimbabwe. Selon la presse locale, un crocodile aurait tué puis mangé un enfant de huit ans, dans la province du Mashonaland central, située au nord du pays. La disparition du garçon avait alerté les habitants du village de Mushumbi Pools, qui avaient entamé des recherches. Ils...
(APA 16/03/17)
La campagne de commercialisation du tabac au Zimbabwe a débuté mercredi, sur fond de révélations selon lesquelles la production totale de la feuille d’or dépasse cette année les 200 millions de kilogrammes. Les chiffres publiés mercredi montrent que 202 millions de kilogrammes de tabac ont été produits au cours de la campagne agricole 2016/17 qui vient de s’achever. Cependant, seuls 16 millions, soit environ 8% du total, seraient commercialisés via le système d’enchères, le reste étant vendu à des acheteurs...
(Dw-World 14/03/17)
A Harare, au Zimbabwe une juge a clos un procès contre des opposants au président Robert Mugabe et ordonné la remise en liberté de 65 accusés. Un procès à l'issue inhabituelle Au Zimbabwe, un procès contre des opposants a échoué de manière spectaculaire et inhabituelle pour ce pays dirigé d’une main de fer depuis des décennies par le président nonagénaire Robert Mugabe rapporte la taz, die tageszeitung. Un pays où la justice est habituellement un organe dévoué au régime. Mais...
(IRIN 09/03/17)
L’année dernière, Chengetai Zonke a perdu une bonne partie de sa récolte de maïs à cause de la sécheresse. Au moment de s’engager à nouveau dans le pari des semis, devenu invariablement risqué en cette ère de changement climatique, elle a décidé de réduire la mise. Sur ses terres de Chiware, dans la province du Manicaland, au nord-est du Zimbabwe, cette agricultrice âgée de 52 ans a expliqué son choix à IRIN : « J’ai arrêté de travailler les plus...
(AFP 06/03/17)
Les médecins zimbabwéens ont annoncé avoir repris lundi le travail, après une grève de près de trois semaines qui a paralysé les hôpitaux publics du pays, par "compassion" avec leurs patients malgré l'échec de leurs négociations avec le gouvernement. "Nous avons repris le service, tous les médecins sont de retour au travail", a affirmé à l'AFP Edgar Munatsi, le président de l'association des médecins du secteur hospitalier public. "Nous avons été émus par les demandes de patients en souffrance et nous avons pris cette décision par compassion", a-t-il ajouté, "le taux de mortalité dans les hôpitaux a augmenté et il semble que le gouvernement ne s'en est pas...
(RFI 06/03/17)
Depuis le mois de décembre, le Zimbabwe est durement touché par des inondations, particulièrement le sud du pays. 246 personnes ont trouvé la mort à cause de ces intempéries, selon le gouvernement. Le Zimbabwe a lancé, samedi 4 mars, un appel à la communauté internationale. Il souhaiterait 100 millions de dollars. Pour Bishow Parajuli, coordinateur du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) au Zimbabwe, les conséquences de ces inondations sont catastrophiques pour la population. Des maisons détruites, des...
(BBC 06/03/17)
Les médecins zimbabwéens ont annoncé avoir repris le travail lundi, après une grève de près de trois semaines. Après un mouvement qui a paralysé les hôpitaux publics, ils ont repris du service, disent-ils, par "compassion" pour leurs patients malgré l'échec de leurs négociations avec le gouvernement. "Nous avons repris le service. Tous les médecins sont de retour au travail", a signalé Edgar Munatsi, le président de l'association des médecins du secteur hospitalier public. "Nous avons été émus par les demandes...
(AFP 03/03/17)
Au moins 246 personnes ont été tuées et 128 blessées lors des inondations qui frappent depuis décembre le Zimbabwe, un pays déjà durement touché par la sécheresse, a rapporté vendredi le quotidien d'Etat. "Il y a pas assez de tentes, de nourriture et de médicaments pour les personnes touchées. Il y a aussi un besoin de couvertures et de vêtements", s'est alarmé Saviour Kasukuwere, ministre des Collectivités territoriales, cité par le Herald. "J'appelle les partenaires du développement, le secteur privé...
(BBC 03/03/17)
Au Zimbabwe, les parents et les enseignants sont appelés à changer la manière dont ils disciplinent les enfants. Les punitions et les châtiments corporels ne sont plus tolérés dans le pays. La haute cour du Zimbabwe les a interdites aussi bien à l'école qu'à la maison. La décision fait suite à un incident survenu dans une école. Une enseignante a battu une élève de six ans pour ne pas avoir fait signer ses devoirs. La mère de l'enfant a eu...
(BBC 03/03/17)
Plus de 200 personnes sont mortes dans les inondations qui secouent le Zimbabwe. Depuis décembre 2016, de fortes pluies se sont abattues sur l'est et le sud du pays Elles ont fait 2.000 déplacés et cause la destruction de 70 barrages. Un appel à l'aide Selon le gouvernement, les inondations ont balayé des villages, emporté du bétail et détruit des routes et des cultures. Le pays a lancé un appel pour récolter cent millions de dollars afin de faire face...
(Jeune Afrique 27/02/17)
Comme chaque année, le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a fêté ses 93 ans dans la grandeur et le faste, suscitant de nombreuses critiques dans le pays. Organisée par la Ligue de la jeunesse de la Zanu PF, la cérémonie s’est tenue samedi 25 février sur le site de « l’école primaire Cecil Rhodes », rebaptisée pour l’occasion « Matopos Junior School », un nouveau nom désormais irrévocable, la direction de l’établissement ne voulant surtout pas froisser un Robert Mugabe toujours prêt à exprimer son aversion pour le colonialisme. Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées...
(Agence Ecofin 23/02/17)
Au Zimbabwe, le groupe de presse public Zimpapers est en procès avec le ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Jonathan Moyo (photo). En octobre 2016, ce dernier avait saisi la justice d’une plainte pour diffamation. Le ministre demande une compensation de 9 millions $ pour avoir été dénigré dans une série d’articles publiés par des journaux édités par le groupe Zimpapers. L’entreprise de presse explique qu’il n’a jamais été question de diffamer quiconque dans le traitement des sujets liés au...
(BBC 22/02/17)
Les médecins demandent aussi une garantie d'emploi pour les jeunes du corps médical après leurs études. Le président de l'Association des médecins hospitaliers (HDA) a déclaré à l'Agence France Presse qu'il n'y avait pratiquement pas de médecins dans la plupart des hôpitaux. Des centaines de malades encombraient samedi les salles d'attente, les couloirs et les parkings du grand hôpital public de la capitale, Harare. Les médecins estiment que le gouvernement ne s'est pas beaucoup investi pour répondre à leurs revendications...
(Le Monde 22/02/17)
En raison de son économie déliquescente, le pays est contraint de se tourner vers l’Ouest et le FMI. Son avenir dépend du départ du président Mugabe qui, à 93 ans, s’accroche au pouvoir, et de la transition politique. Le Zimbabwe fait face à une situation économique grave en raison de la chute des cours de l’or et du platine, ainsi que du ralentissement chinois et du dollar fort, souligne le New Zimbabwe. Mais les racines de la crise sont plus...
(AFP 14/02/17)
L'invasion d'une chenille légionnaire vorace venue d'Amérique fait l'objet d'une réunion d'urgence sous l'égide de l'ONU mardi à Harare, afin de discuter de mesures contre cette larve qui a endommagé les cultures céréalières de plusieurs pays africains et fait craindre des pénuries alimentaires. Des experts représentant 13 pays seront réunis pendant trois jours dans la capitale zimbabwéenne, sous l'égide de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). La "chenille légionnaire d'automne", originaire des Amériques et récemment introduite en...
(AFP 14/02/17)
Elle se répand à une vitesse foudroyante et fait des ravages dans les champs: la chenille légionnaire d'automne, débarquée d'Amérique, ravage les cultures céréalières du sud de l'Afrique et constitue une menace pour la sécurité alimentaire. Le fléau semble toutefois gérable, à ce stade, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), mais il est pris suffisamment au sérieux pour faire l'objet, avec d'autres ravages, d'une conférence dans la capitale zimbabwéenne Harare, à partir de mardi. Selon la...
(AFP 24/01/17)
Harare - Trois ans déjà que son mari est mort et Maliyaziwa Malunga n'a toujours pas fait son deuil. Elle doit mener bataille contre sa belle-famille qui veut l'expulser de sa maison, une pratique qui touche chaque année des milliers de femmes au Zimbabwe. Lorsque Maliyaziwa s'est retrouvée veuve en 2013, la famille du défunt l'a séquestrée, lui a extorqué 4.000 dollars et volé les titres de propriété de son logement de Chitungwiza, au sud de la capitale Harare. "Je me suis barricadée de peur qu'ils reviennent pour me harceler.

Pages