| Africatime
Lundi 27 Février 2017
(Jeune Afrique 27/02/17)
Comme chaque année, le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a fêté ses 93 ans dans la grandeur et le faste, suscitant de nombreuses critiques dans le pays. Organisée par la Ligue de la jeunesse de la Zanu PF, la cérémonie s’est tenue samedi 25 février sur le site de « l’école primaire Cecil Rhodes », rebaptisée pour l’occasion « Matopos Junior School », un nouveau nom désormais irrévocable, la direction de l’établissement ne voulant surtout pas froisser un Robert Mugabe toujours prêt à exprimer son aversion pour le colonialisme. Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées...
(La Tribune 27/02/17)
La Banque africaine de développement et le gouvernement du Zimbabwe ont officiellement lancé trois projets d'une valeur de 26 millions de dollars pour le renforcement du transport unipolaire d’électricité, l’autonomisation des jeunes et des femmes et l'appui institutionnel pour la réforme et la mise en œuvre des entreprises d'État. Détails. Daniel Muchemwa, ministre zimbabwéen des finances et du développement économique, n'a pas tort de remercier la BAD lors de la cérémonie officiellement de lancement de ces trois projets "généreusement" financés à hauteur de 26 millions de dollars et qui s'inscrivent d'ailleurs dans le programme de développement de son gouvernement. "L'approbation de ces projets est un témoignage de la relation cordiale entre la BAD et le gouvernement du Zimbabwe" a dit...
(Jeune Afrique 23/02/17)
Robert Mugabe, qui fêtait hier ses 93 ans, continue d’affronter les tensions au sein de sa formation politique, la Zanu PF. Si la guerre de succession n’est pas nouvelle, l’âge avancé du Président est un facteur de plus en plus présent dans les esprits. Ce mercredi 22 février, dans les rues de Bulawayo, la deuxième ville du pays, les gros titres affichent leur interrogation quant à la possible succession de Robert Mugabe. De nombreux journaux évoquent notamment les dernières louanges...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Le chef de l'État zimbabwéen, Robert Mugabe, fêtait le 21 février ses 93 ans. Un âge canonique qui ne cesse d'alerter, année après année, tant il semble s'accrocher au pouvoir. Mais est-il pour autant une exception en Afrique ? Réponse en deux infographies. Le cas de Robert Mugabe n’est pas banal. À 93 ans tout juste, le président zimbabwéen a déjà passé plus de 29 ans au pouvoir, sans se lasser. Sa femme, Grace, a même confié à ses partisans,...
(Courrier International 22/02/17)
Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, tient à être félicité. Au pouvoir depuis 1980, celui qui fête ce 21 février son 93e anniversaire est le plus vieux chef d’État en exercice. “Malgré les signes évidents que Mugabe était incapable de trouver des solutions à la crise économique et politique du Zimbabwe, les institutions en difficultés ont mené d’onéreuses campagnes de publicité dans tous les journaux, médias privés, télévision d’État et radio pour lui lécher les bottes”, critique The Zimbabwean. Un...
(Le Monde 22/02/17)
Le président du Zimbabwe a fêté mardi ses 93 ans. Malgré sa santé déclinante et la crise économique qui sévit dans son pays, Robert Mugabe entend briguer un nouveau mandat en 2018. Robert Mugabe a célébré, mardi 21 février, ses 93 ans et ce n’est pas son statut de plus vieux président en exercice de la planète qui le fera renoncer. Malgré le poids de plus en plus évident de l’âge et une fatigue qu’il ne peut plus dissimuler, le...
(Le Monde 22/02/17)
En raison de son économie déliquescente, le pays est contraint de se tourner vers l’Ouest et le FMI. Son avenir dépend du départ du président Mugabe qui, à 93 ans, s’accroche au pouvoir, et de la transition politique. Le Zimbabwe fait face à une situation économique grave en raison de la chute des cours de l’or et du platine, ainsi que du ralentissement chinois et du dollar fort, souligne le New Zimbabwe. Mais les racines de la crise sont plus...
(Le Monde 21/02/17)
Au pouvoir depuis 1980, le « vieux crocodile », qui fête ses 93 ans, n’escompte pas céder les rênes du pays, même si, en coulisse, la guerre de succession a déjà commencé. Aller à Canossa. Voilà bien une attitude qu’en trente-six années passées à la tête du Zimbabwe (ex-Rhodésie du Sud), Robert Mugabe, qui fête ce mardi son 93e anniversaire, n’a jamais adoptée. Pour lui, pas question de s’humilier face à un quelconque adversaire. Dans un entretien à la radio...
(RFI 21/02/17)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe fête ses 93 ans ce mardi 21 février. Une fête officielle est prévue samedi dans le sud du pays. Le plus vieux chef d'Etat en exercice de la planète est au pouvoir depuis 36 ans et a déjà indiqué qu'il serait candidat au scrutin présidentiel l'année prochaine. Lors d'une interview au média d'Etat le week-end dernier, il a une nouvelle fois écarté l'idée d'un départ à la retraite. A la veille de ses 93 ans,...
(BBC 21/02/17)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe est en phase avec le président américain Donald Trump concernant sa politique nationaliste "l'Amérique aux Américains". "Quand il s'agit de Donald Trump et de ses idées nationalistes "l'Amérique aux américains", je suis d'accord ", a indiqué le président zimbabwéen au Herald Newspaper dans une interview à l'occasion de son 93ème anniversaire. Mugabe Selon lui, il faut donner une chance à Donald Trump. "Il faut donner du temps à Donald Trump. Il peut même revoir les...
(BBC 20/02/17)
Dans un entretien à la radio publique qui doit être diffusé mardi à l'occasion de son anniversaire, Robert Mugabe affirme que seul son parti pouvait lui demander de se retirer. A l'indépendance du Zimbabwe en 1980, Robert Mugabe avait été Premier ministre pendant sept ans. Depuis 1987, il dirige le pays. Son parti, la Zanu PF l'a désigné pour briguer un nouveau mandat lors du scrutin présidentiel de 2018. En 2011, WikiLeaks avait révélé que Robert Mugabe souffrait du cancer...
(Financial Afrik 18/02/17)
L’association des meuniers du Zimbabwe réclame une taxe de 40% sur le maïs importé. Cette décision est impulsée par la forte concurrence sur le marché zimbabwéen par les producteurs sud-africain du produit génétiquement modifié. « Les importations nuisent aux tentatives du Zimbabwe d’améliorer la sécurité alimentaire en stimulant la production locale », a déclaré le président de l’association, Tafadzwa Musarara. «Les meuniers sud-africains ont littéralement versé des farines de maïs OGM bon marché dans notre économie et il est temps...
(Financial Afrik 17/02/17)
La Banque de réserve du Zimbabwe (RBZ) table sur une production de maïs de 1,8 million de tonnes en 2017, contre 512.000 tonnes en 2016, lit-on dans un communiqué diffusé mercredi 15 février. Cette production est stimulée par les pluies favorables de la saison. La RBZ prévoit aussi une augmentation de la production d’autres cultures, comme le coton qui devrait atteindre 100.000 tonnes contre 32.000 tonnes l’an dernier. Également, la récolte des feuilles de tabac passera de 183 millions de kilogrammes en 2016 à environ 215 millions de kilogrammes cette année. Pour le gouverneur de la RBZ, John Mangudya, cette hausse de certaines productions permettra à l’économie zimbabwéenne de souffler un tout petit peu.
(RFI 17/02/17)
Au Zimbabwe, le procès de Evan Mawarire a été reporté au mois prochain. Le célèbre pasteur comparaissait ce vendredi matin devant la justice. Il est l'un des chefs de file de la contestation contre le régime du président Robert Mugabe. C'est notamment lui qui a lancé sur les réseaux sociaux, la campagne baptisée This Flag (ce drapeau). Il y a un an, le pasteur Mawarire, frustré par la situation dans son pays, se filme. Le drapeau zimbabwéen autour des épaules,...
(Le Monde 13/02/17)
Selon un chercheur chinois rencontré par notre chroniqueur, Pékin devrait prendre davantage conscience des risques politiques lorsqu’elle investit en Afrique. C’est le dernier grand chantier en date remporté par la Chine en Afrique : la construction du nouveau Parlement à Harare. Des travaux à 100 millions de dollars payés à 90 % par Pékin. Ce projet fait partie des douze « méga-contrats » décrochés récemment par la Chine au Zimbabwe et le signe que, malgré les risques politiques, Pékin mise...
(RFI 04/02/17)
Au Zimbabwe, le pasteur Evan Mawarire, un des leaders de la contestation contre le président Robert Mugabe, a été officiellement inculpé. Il comparaissait vendredi 3 février devant un tribunal d'Harare. Mawarire a été arrêté mercredi soir à l'aéroport alors qu'il revenait des Etats-Unis où il a passé 6 mois. A l'époque Mawarire avait dit avoir fui le pays craignant pour sa vie. A peine arrivé dans le pays et Mawarire est déjà inculpé. Il est accusé de « tentative de subversion d'un gouvernement constitutionnellement élu ». Et « d'incitation à la violence ». Il lui est reproché d'avoir appelé et organisé des manifestations contre le régime.
(RFI 26/01/17)
Au Zimbabwe, le gouvernement défend son président Robert Mugabe après les appels à son départ. En début de semaine, ça n'est autre que Julius Malema, l'enfant terrible de la politique sud-africaine, qui a appelé le leader de 92 ans à quitter le pouvoir pour le bien de son pays. Dans un communiqué cinglant, le ministre zimbabwéen de l'Information s'en prend à Julius Malema, le qualifiant de charlatan politique. « Comment ce soi-disant révolutionnaire habillé en Gucci, peut-il se permettre de...
(France 24 21/01/17)
Il y a une quinzaine d’années, le Zimbabwe a été frappé par une violente crise économique causée par la politique erratique du président Mugabe, au pouvoir depuis 1980. Conformément à ses promesses, son gouvernement a entrepris d’exproprier les riches fermiers blancs pour redistribuer leurs terres. Résultat : la production agricole a chuté et en 2009, les prix se sont envolés. Aujourd’hui, bien que la situation soit stabilisée, les Zimbabwéens redoutent le retour de l'hyperinflation.
(RFI 20/01/17)
Le Sénégal a largement dominé le Zimbabwe avec deux buts en première période et un festival offensif durant toute la rencontre ce jeudi 19 janvier à Franceville. Sadio Mané a inscrit son deuxième but dans la compétition et Henri Saivet a doublé la mise sur coup franc. Les Lions sont désormais en quarts-de-finale. Le Sénégal, vainqueur de la Tunisie avec pas mal de chance (2-0), n'avait besoin que d'une victoire pour passer déjà en quarts-de-finale et oublier ses trois dernières...
(France 24 20/01/17)
Opposé à une équipe du Zimbabwe vaillante mais limitée, le Sénégal n’a pas souffert pour valider son billet pour les quarts de finale de la CAN-2017 (2-0). Les Lions de la Teranga impressionnent depuis le début du tournoi. Favoris avant le début de la compétition, les Lions de la Teranga n’ont pas tardé à confirmer leur statut sur le pré. Avec deux victoires en deux journées, le Sénégal est la première nation africaine à avoir décroché son billet pour les...

Pages