Dimanche 22 Octobre 2017
(Jeune Afrique 20/10/17)
L’épouse du président zimbabwéen a lancé des poursuites contre un homme d'affaires libanais qui ne lui a pas remis une bague en diamants qu'elle avait commandée. Nouvel épisode dans le feuilleton de la médiatisation incessante de Grace Mugabe... Alors que la Sierra Leone essaie de faire oublier l’expression « diamants du sang » en programmant la vente d’un « diamant de la paix », le 4 décembre à New York, la première dame du Zimbabwe en est restée au « diamant de la bagarre ». Il faut dire que, chez les Mugabe, on ne badine pas avec les anniversaires, comme en témoignent les réjouissances fastueuses organisées, chaque année, par le nonagénaire Robert. Sa moitié, Grace,...
(RFI 09/10/17)
Au Zimbabwe, Robert Mugabe a annoncé samedi soir qu’un remaniement ministériel allait avoir lieu cette semaine, à partir de lundi. Le président va remodeler son équipe gouvernementale à moins d’un an de l’élection présidentielle et alors qu’une guerre de faction a lieu au sein de la Zanu PF. Elle oppose sa femme Grace et son vice-président Emmerson Mnangagwa. Robert Mugabe n’a toujours pas déclaré qui il aimerait voir lui succéder à la tête du pays. « Certains vont tomber » : Robert Mugabe ne pouvait pas être plus clair pendant son allocution devant la ligue des jeunes de la Zanu PF. Le remaniement sera selon lui l’occasion de faire un point sur les ministres à la hauteur et ceux qui...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Lorsqu’un journaliste zimbabwéen évoque le don, par la première dame, de sous-vêtements d’occasion, Grace Mugabe se froisse comme un vêtement usagé. Entre lingerie et singerie, tempête dans une balle de fripes… Comme le scandait le slogan publicitaire d’une enseigne parisienne, « il se passe toujours quelque chose » au Zimbabwe. Et l’actualité du pays de Robert Mugabe est de plus en plus alimentée par son épouse Grace. En début de semaine, Kenneth Nyangani, rédacteur au quotidien Newsday, est placé en garde-à-vue puis inculpé, 18 heures plus tard, pour « diffamation criminelle » ; ce qui ...
(La Croix 27/09/17)
Evan Mawarire, l’un des leaders de la contestation anti-Mugabe, a été à nouveau arrêté dimanche 24 septembre. Fondateur du mouvement « #ThisFlag » (#CeDrapeau), ce pasteur évangélique est l’instigateur depuis 2016 de plusieurs manifestations pour dénoncer la corruption, les violations des droits humains et le déclin de l’économie du Zimbabwe. Au Zimbabwe, diffuser une vidéo sur les réseaux sociaux montrant de longues files d’attente devant des stations-service, peut provoquer une arrestation par la police. C’est en tout cas ce qui...
(La Tribune 25/09/17)
L’Afreximbank vient d'accorder une ligne de crédit de 600 millions de dollars au Zimbabwe. Une véritable bouée de sauvetage pour ce pays genoux par l’ampleur la crise de liquidité qui le traverse. Cette annonce vient en effet moins d’une semaine après qu’Harare se soit déclaré dans l’incapacité de régler ses dettes auprès de la Banque mondiale et de la BAD. Le Zimbabwe vient de décrocher une ligne de crédit de 600 millions de dollars, suite à un mémorandum d'entente signé avec l'Afreximbank.
(La Tribune 21/09/17)
Le Zimbabwe n’est pas en mesure de payer ses arriérés de paiement à ses créanciers étrangers en raison de la conjoncture difficile que le pays traverse. Le pays doit une enveloppe estimée à plus de 1,8 milliard de dollars qu’il devrait avoir déjà régler principalement auprès de la Banque mondiale et de la BAD. En dépit de la conclusion d’un accord conclu en 2015 avec ses prêteurs étrangers et qui a permis un rééchelonnement de sa dette extérieure, le gouvernement...
(Financial Afrik 15/09/17)
La capitalisation boursière du Zimbabwe Stock Exchange (ZSE) a atteint 8,9 milliards de dollars au soir du mardi 12 septembre. L’indice industriel a progressé d’environ 5 points, passant ainsi la barre des 300, son plus haut niveau depuis 2009. Ce regain de performance due en partie aux investisseurs en quête de refuges, est la résultante des performances de quelques poids lourds de la place, notamment Willdale, NMB et Old Mutual qui ont tous clôturé en hausse. L’indice minier est resté inchangé quant à lui (à 82,8 points).
(Le Monde 14/09/17)
Global Witness propose d’étendre les restrictions du Processus de Kimberley aux institutions responsables de violations de droits humains. Tout débute il y a onze ans par la découverte d’une importante concentration de diamants au Marange, région orientale du Zimbabwe. Alors que le pays s’élève au rang des premiers exportateurs mondiaux de diamants, l’espoir gagne le cœur des Zimbabwéens. Mais, au lieu de bénéficier au vrai propriétaire, à savoir le peuple du Zimbabwe, Global Witness révèle dans son nouveau rapport «...
(La Tribune 11/09/17)
L'ONG britannique Global Witness vient de publier ce 11 septembre un rapport explosif qui met à nu des opérations de détournement des revenus du secteur minier zimbabwéen par l'élite militaire et politique du pays pour financer les opérations répressives du régime du président Mugabe. Le document, intitulé «An Inside Job», est basé sur l'examen de près des activités et bilans des principales sociétés minières qui ont récemment opéré dans la région de Marange, à l'est du pays. L'organisation de défense...
(Jeune Afrique 09/09/17)
Bien qu’il soit épuisant, le zapping reste en fin de compte un exercice intéressant. À force d’appuyer sur la télécommande pour trouver un programme hors du commun, les doigts font de la gymnastique, tandis que le cerveau se dégourdit. Entre les chaînes d’information continue, qui répètent les mêmes nouvelles à longueur de journée, et leurs consœurs publiques ou privées de notre continent, expertes en désinformation, rien n’est simple. Il ne reste plus que les documentaires animaliers, les jeux et les sports. La musique ? C’est peine perdue dans la mesure où, à part quelques génies capables d’innover, tout le monde...
(Afrik.com 09/09/17)
Des actes de violences se multiplient au Zimbabwe alors que la nation organise des élections l’année prochaine, qui pourrait voir une opposition unie chercher à mettre fin au règne de près de quatre décennies du président Robert Mugabe. Des attaques contre 745 personnes ont été enregistrées le mois dernier au Zimbabwe contre 435 en juillet. Le parti au pouvoir, les militaires, la police et les services de renseignement seraient responsables de 94 pour cent des agressions, selon une association de...
(Jeune Afrique 06/09/17)
Véritable personnage de telenovela zimbabwéenne, Grace Mugabe est bien plus que le faire-valoir de son époux… À défaut de dérober le pouvoir à son mari nonagénaire, Grace Mugabe commence à lui voler la vedette. Il y a longtemps que « the First shopper » – la first lady spécialiste du shopping – mérite le prix d’interprétation féminine de la politique africaine, dans la catégorie « conjointe et plus si affinités ». Si ses prestations remarquées bénéficient de son statut de « moitié », elle sait...
(La Tribune 05/09/17)
Depuis le début de l’année en cours, les recettes du tabac au Zimbabwe –premier produit d’exportation- s’élèvent à près de 937 millions de dollars, poursuivant la hausse constante de ces dernières années. Dans cet élan, le pays de Robert Mugabe se voit atteindre, voire dépasser le milliard de dollars en 2017. Quid de l’impact réel de cette performance sur les finances publiques. Le tabac zimbabwéen continue d'avoir le vent en poupe. Sur les huit premiers mois de l'année en cours, le Zimbabwe a cumulé des recettes sur le marché local...
(Jeune Afrique 05/09/17)
Les Mugabe ne sont pas les seuls fils de chefs d’État ou d’officiels africains passés maîtres dans l’art de l’exhibitionnisme sur les réseaux sociaux. Ainsi, les 21 000 abonnés Instagram au compte de la Camerounaise Brenda Biya, fille de Paul et Chantal, peuvent voir quotidiennement une cascade de photos glamour. En janvier 2016, la jet-setteuse, alors âgée de 18 ans, poste sur Snapchat une vidéo dévoilant le prix d’un de ses trajets en taxi : 400 dollars (370 euros), ce qui provoque...
(RFI 04/09/17)
Au Zimbabwe, plusieurs partis d'opposition se sont réunis samedi 2 septembre à Bulawayo, deuxième ville du pays, pour le lancement de l'Alliance du MDC, le Mouvement pour le changement démocratique, dirigé par Morgan Tsvangirai, rival de longue date du président Robert Mugabe. Tsvangirai s'était fait discret ces derniers temps mais à l'approche des élections, les manifestations et les rassemblements se multiplient à travers tout le pays. « Cette démonstration d'unité n'est pas seulement une histoire de partis politiques, a déclaré Morgan Tsvangirai, cela concerne tous les Zimbabwéens.
(Jeune Afrique 04/09/17)
Alors que les incartades des proches de Robert Mugabe ne se comptent plus, la plainte déposée à Johannesburg contre la première dame pourrait bien être la goutte d’eau qui fait déborder le vase. C’est en catimini, le 20 août, qu’elle a quitté l’Afrique du Sud au côté de son mari, de passage dans le pays pour un sommet régional – dont il a d’ailleurs manqué la dernière journée. La première dame du Zimbabwe a ainsi échappé in extremis à la...
(RFI 31/08/17)
Au Zimbabwe, Grace Mugabe a fait ses premières déclarations après la plainte déposée contre elle pour agression. Soupçonnée d'avoir frappé une jeune femme à Johannesburg le 13 août dernier, la première dame avait quitté précipitamment l'Afrique du Sud sans encombre grâce à une immunité diplomatique. « J'ai été victime d'un coup monté dans le but de freiner mon essor politique ». Ces déclarations de la première dame zimbabwéenne ont été rapportées par un journaliste zimbabwéen, correspondant pour une télévision sud-africaine. Ces premières paroles ne sont pas publiques.
(La Tribune 29/08/17)
Ce n’est plus un secret. L’économie zimbabwéenne va mal. Bien que Harare ait soldé sa dette auprès du FMI l’automne dernier, son niveau d’endettement public reste élevé, lui fermant ainsi la porte à toute possibilité de financement extérieur. Du coup, l’Etat s’approvisionne désormais auprès des banques locales, au détriment des entreprises privées. Sonnette d’alarme ! « A une échelle macro de manière générale, le gouvernement ne devrait pas évincer le secteur privé en termes d'emprunt. En tant qu'économie, nous ne devrions pas particulièrement emprunter pour financer les dépenses récurrentes de l'Etat au détriment du secteur privé », a déclaré au journal The Source Simon Hammond, directeur général de CABS, un établissement...
(Le Monde 25/08/17)
Grâce à l’immunité diplomatique, l’épouse de Robert Mugabe a échappé à la justice alors qu’elle est soupçonnée d’avoir agressé un mannequin, le 13 août, à Johannesburg. Dans un pays en crise, ses frasques exaspèrent les Zimbabwéens. Goûts de luxe, frasques et accès de colère : la réputation de « Gucci Grace » n’est plus à faire. Mais, en une semaine, l’épouse de l’inoxydable président du Zimbabwe, Robert Mugabe, 93 ans, dont trente-sept au pouvoir et près de trente à la...
(Médiapart 23/08/17)
Alors qu’on nous bat et rebat les oreilles avec le statut de la première Dame de France, les mésaventures de Grace Mugabe, épouse du Président du Zimbabwe, pourraient faire réfléchir sur le bien-fondé de garder au conjoint d’un chef d’état, son statut de citoyen ordinaire. Grace Mugabe est une forte femme, du tempérament et de l’ambition à revendre, beaucoup plus jeune que son fringant mari âgé de 94 ans, toujours candidat à sa propre succession. Depuis 37 ans de règne...

Pages