Dimanche 22 Avril 2018
(RFI 26/03/18)
Au Zimbabwe, les temps sont durs pour l'ex-première dame Grace Mugabe. Près de quatre mois après la démission de son mari, Robert Mugabe, la voilà empêtrée dans plusieurs scandales. Le premier concernait sa thèse en sociologie, qu'elle n'aurait pas écrite elle-même. Le second, plus grave, a été révélé ce week-end par la presse zimbabwéenne. Grace Mugabe aurait exporté illégalement de grandes quantités d'ivoire provenant du Zimbabwe. C'est un trafic très sophistiqué qu'aurait mis en place l'ancienne première...
(La Tribune 23/03/18)
4, 2 milliards de dollars. C'est le montant de l'accord conclu entre le Zimbabwe et le groupe Karo Resources, basée à Chypre. Les travaux prévus à partir de juillet 2018 devraient annoncer la relance du secteur avec le développement d'une mine de platine à Mhondor-Ngezi, située à l'ouest de la capitale Harare. Le groupe minier Karo Resources, basé à Chypre, vient de sceller un important contrat d'investissement d'un montant de 4, 2 milliards de dollars avec le gouvernement zimbabwéen pour le développement d'une mine de platine à Mhondor-Ngezi, située à l'ouest de la capitale Harare. La mine produira ses premiers minerais de platine en 2020. La production attendue est de 1,4 million d'onces par an d'ici 3 ans. Selon Loucus...
(RFI 20/03/18)
Au Zimbabwe, les autorités ont publié, ce lundi 19 mars, une liste de fraudeurs qui ont illégalement sorti des capitaux du pays pendant le règne de l’ex-président Robert Mugabe. Le président Emmerson Mnangagwa, arrivé au pouvoir en novembre, avait donné un ultimatum de trois mois aux entreprises et particuliers pour qu’ils rapatrient leurs fonds en échange d’une amnistie, et ce afin de ramener de l’argent frais dans un pays plongé dans une grave crise économique et en manque de liquidités...
(Le Point 17/03/18)
« Je dis que c'était un coup d'État, (même si) certains ont refusé de l'appeler un coup d'État », a déclaré d'une voix fatiguée Robert Mugabe, 94 ans, dans ce tout premier entretien télévisé diffusé par la chaîne publique sud-africaine SABC. Jeudi, l'ex-président du Zimbabwe – assis derrière un bureau sous son portrait et celui de son épouse – a donc mis fin au silence qu'il respectait depuis sa démission, le 21 novembre. Sous la pression de l'armée et de...
(Agence Ecofin 16/03/18)
Au Zimbabwe, la tension est palpable entre l'actuel et l'ancien président. Pour la première fois depuis son départ, Robert Mugabe est sorti de son silence lors d’une déclaration faite à la chaîne nationale sud-africaine, SABC. Et comme d'habitude, il n'a pas sa langue dans sa poche. « C’était un coup d’Etat même si certains refusent de l’appeler ainsi ». C’est ce qu’a déclaré jeudi soir Robert Mugabe lors d’une interview diffusée par la chaîne publique sud-africaine, SABC. Il a déploré...
(Jeune Afrique 16/03/18)
L'ex-président zimbabwéen Robert Mugabe, très discret depuis son départ forcé fin novembre, a déclenché un vent de panique au sein de son parti en posant le 7 mars dernier aux côtés de l'ancien général Ambrose Mutinhiri. Tenté par un retour en politique ? Éjecté de son trône il y a à peine quatre mois, l’ex-président zimbabwéen Robert Mugabe était censé faire profil bas, nanti qu’il était d’une très généreuse retraite. Mais voilà qu’une photographie a déclenché un vent de panique...
(La Tribune 10/03/18)
Après l’opération séduction en direction des occidentaux, Emmerson Mnangagwa semble prêt à renforcer ses liens militaires et économiques avec la Russie. En témoigne la visite en cours de Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe au Zimbabwe ou encore la tendance qu’à le Kremlin à réchauffer et dépoussiérer les vielles alliances soviétiques. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov est actuellement en visite officielle au Zimbabwe. L'occasion pour assurer au président Emmerson Mnangagwa de la poursuite de la coopération...
(RFI 10/03/18)
Parallèlement à la visite de Rex Tillerson en Afrique, le chef de la diplomatie russe est également sur le continent. Sergueï Lavrov y a entamé une tournée en début de semaine, avec cinq pays africains au programme, l’Angola, la Namibie, le Mozambique, le Zimbabwe et l’Ethiopie. Le ministre des Affaires étrangères russe est arrivé à Addis Abeba vendredi 9 mars au soir, quelques heures avant que son homologue américain n’en parte. Rex Tillerson et Sergueï Lavrov étaient tous deux sur...
(RFI 09/03/18)
Les relations entre le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa et son prédécesseur Robert Mugabe se détériorent. Mercredi 7 mars, le chef de l’Etat s’est dit fortement contrarié par le soutien présumé de l’ex-président Mugabe à une nouvelle formation politique. Le NPF, le Front patriotique national, a été lancé la semaine précédente par des proches de l’ex-première dame Grace Mugabe. Des proches qui ne reconnaissent pas la légitimité du gouvernement d’Emmerson Mnangagwa. Au Zimbabwe, une photo de Robert Mugabe posant avec le...
(RFI 08/03/18)
Quel bilan tirer des 100 premiers jours d'Emmerson Mnangagwa au pouvoir ? Clémentine Pawlotsky a posé la question à Liesl Louw-Vaudran de l'Institut d'Etudes de Sécurité de Pretoria, spécialiste du Zimbabwe. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180307-zimbabwe-crainte-une-militarisation-...
(RFI 07/03/18)
Au Zimbabwe, le président Emmerson Mnangagwa est au pouvoir depuis 100 jours. Celui qui est surnommé le « Crocodile » est arrivé à la tête de l’Etat après un coup de force de l’armée le 4 novembre dernier qui a mis fin au de règne de son prédécesseur, Robert Mugabe. En arrivant au pouvoir, Mnangagwa a promis de stimuler l’économie, d’attirer les investissements étrangers, de lutter contre la corruption et de promouvoir les droits de l’homme. Cent jours après, qu’en est-il ? Un bilan mitigé selon les Zimbabwéens tant les attentes étaient élevées. Le nouveau président a rapidement ...
(RFI 07/03/18)
Au Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa vient de passer le cap des cent jours à la présidence. Cent jours qui lui ont surtout permis d'appeler les investisseurs étrangers à revenir dans le pays. Le paysage politique a bien changé pendant cette période, avec la mort de l'opposant historique Morgan Tsvangirai. Mais un autre bouleversement a eu lieu, lundi 5 mars, avec la création d'un nouveau parti politique, dissident de la Zanu-PF et proche du clan Mugabe. Un nouveau concurrent va prendre part...
(RFI 06/03/18)
Au Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa vient de passer le cap des cent jours à la présidence. Cent jours qui lui ont surtout permis d'appeler les investisseurs étrangers à revenir dans le pays. Le paysage politique a bien changé pendant cette période, avec la mort de l'opposant historique Morgan Tsvangirai. Mais un autre bouleversement a eu lieu, lundi 5 mars, avec la création d'un nouveau parti politique, dissident de la Zanu-PF et proche du clan Mugabe. Un nouveau concurrent va prendre part...
(RFI 02/03/18)
Au Zimbabwe, Nelson Chamisa s'est porté candidat du principal parti d’opposition aux prochaines élections présidentielles. Investi par le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) ce 1er mars, il succède ainsi à l’opposant historique Morgan Tsvangirai, mort d’un cancer il y a deux semaines. A cinq mois de la première élection présidentielle sans l'ex-président Robert Mugabe, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) a choisi Nelson Chamisa comme candidat. Il succède ainsi à Morgan Tsvangirai et va conduire le MDC au...
(La Voix de l'Amérique 01/03/18)
Le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, a effectué sa première visite officielle à Kinshasa où il a discuté de la coopération avec son homologue congolais, Joseph Kabila. Selon le communiqué publié à l’issue de la rencontre, M. Mnangagwa a encouragé M. Kabila dans la collaboration de la RDC avec la SADC (Communauté économique et de développement de l’Afrique australe) s’agissant du suivi du processus électoral congolais qui se veut "irréversible". Le chef de l’Etat congolais et son hôte ont aussi évoqué...
(RFI 28/02/18)
Il s'agit de la quatrième visite d'un chef d'Etat en l'espace de quinze jours en République démocratique du Congo (RDC). Après Joao Lourenço (Angola), Denis Sassou Nguesso (Congo B.) et Ali Bongo (Gabon), le nouveau président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, est à Kinshasa depuis le 27 février. Le Zimbabwe est un allié historique de la famille Kabila. Alors que le Botswana a appelé la communauté internationale à mettre davantage de pressions sur la majorité présidentielle congolaise pour l'amener à renoncer au...
(Le Monde 21/02/18)
Rien de mieux qu’un enterrement pour régler des comptes entre proches. Alors qu’on porte en terre zimbabwéenne, chez lui, le cercueil blanc de Morgan Tsvangirai, l’opposant qui n’a jamais plié devant Robert Mugabe, mais a fini par être terrassé par le cancer, le 14 février, à Johannesburg, sa famille biologique et sa famille politique se déchiquettent de bon cœur. On savait la tension vive entre les trois vice-présidents du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), le parti fondé par Morgan...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en...
(RFI 20/02/18)
Au Zimbabwe, plusieurs milliers de personnes ont rendu hommage ce 19 février à Morgan Tsvangirai, le chef de l'opposition, qui devrait être inhumé ce 20 février. L’ironie n'a échappé à personne. A Harare, la foule s’est réunie sur la place de la Liberté, qui porte désormais le nom de son éternel rival, l'ancien président Robert Mugabe. Une cérémonie commémorative a eu lieu ce 19 février à Harare. La capitale du Zimbabwe disait adieu à Morgan Tsvangirai. Mais ce rassemblement, malgré l’émotion et le recueillement, était aussi éminemment politique.
(RFI 19/02/18)
Au Zimbabwe, Morgan Tsvangirai sera enterré le 20 février dans sa ville natale de Buhera. L'ancienne figure historique de l'opposition est décédée le 14 février à Johannesburg, en Afrique du Sud, des suites d'un cancer du côlon. Alors que ses funérailles n'ont pas encore eu lieu, sa famille et son parti, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), se déchire déjà pour sa succession. Moins de 24 heures après la mort de l'opposant zimbabwéen Morgan Tsvangirai, un des trois vice-présidents de son parti, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) ...

Pages