| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(BBC 22/03/17)
Les forces de police du pays se sont déployées dans les rues de Harare avant la manifestation de l'opposition. Selon des sources de la BBC, des canons à eau et beaucoup d'officiers de la police anti-émeute ont investi les rues mercredi avant une manifestation planifiée par l'opposition contre les modifications apportées à l'inscription sur le fichier électoral. Les partis d'opposition unis dans le cadre d'une réforme électorale nationale font campagne contre le gouvernement. Ils estiment que le nouveau matériel d'inscription biométrique pourrait faciliter au président Robert Mugabe du ZANU-PF de biaiser les listes électorales. La police avait seulement autorisé la marche de protestation...
(Le Parisien 20/03/17)
Les villageois ont tué l'animal et l'ont ouvert pour en extraire les restes du garçon, avant de les enterrer. Les villageois ont tué l'animal et l'ont ouvert pour en extraire les restes du garçon, avant de les enterrer. Les restes du corps d'un enfant de 8 ans auraient été retrouvés mardi dernier dans l'estomac d'un crocodile, près du village de Mushumbi, au nord du Zimbabwe, dans la province du Mashonaland Central, rapporte le média local Bulawayo24.com. La veille, la disparition de l'enfant avait suscité l'émoi dans le village, qui avait rapidement suspecté un crocodile d'être à l'origine de la disparition. Après avoir réalisé une grande battue, des villageois ont retrouvé la bête...
(Paris-Match 20/03/17)
Dans la province nord du Mashonaland central au Zimbabwe, un garçon de huit ans a été retrouvé sans vie dans le ventre d’un crocodile. C’est une terrible attaque qui est survenue lundi dernier au Zimbabwe. Selon la presse locale, un crocodile aurait tué puis mangé un enfant de huit ans, dans la province du Mashonaland central, située au nord du pays. La disparition du garçon avait alerté les habitants du village de Mushumbi Pools, qui avaient entamé des recherches. Ils...
(RFI 16/03/17)
Ce jeudi 16 mars s'ouvre à Harare le procès du pasteur Mawarire, l'un des chefs de file de la contestation contre Robert Mugabe. Dans ce pays asphyxié économiquement, le gouvernement réprime méthodiquement toute contestation. Osant prendre la parole, Evan Mawarire est devenu un véritable héros populaire. L'issue de son procès sera scrutée de près par la population. A peine avait-il mis les pieds dans l’aéroport d’Harare, en février dernier, qu’Evan Mawarire était arrêté par la police. Il rentrait de six mois d’exil en Afrique du Sud, où il avait fui après avoir été brièvement mis sous les verrous.
(Dw-World 14/03/17)
A Harare, au Zimbabwe une juge a clos un procès contre des opposants au président Robert Mugabe et ordonné la remise en liberté de 65 accusés. Un procès à l'issue inhabituelle Au Zimbabwe, un procès contre des opposants a échoué de manière spectaculaire et inhabituelle pour ce pays dirigé d’une main de fer depuis des décennies par le président nonagénaire Robert Mugabe rapporte la taz, die tageszeitung. Un pays où la justice est habituellement un organe dévoué au régime. Mais...
(RFI 06/03/17)
Depuis le mois de décembre, le Zimbabwe est durement touché par des inondations, particulièrement le sud du pays. 246 personnes ont trouvé la mort à cause de ces intempéries, selon le gouvernement. Le Zimbabwe a lancé, samedi 4 mars, un appel à la communauté internationale. Il souhaiterait 100 millions de dollars. Pour Bishow Parajuli, coordinateur du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) au Zimbabwe, les conséquences de ces inondations sont catastrophiques pour la population. Des maisons détruites, des...
(BBC 06/03/17)
Les médecins zimbabwéens ont annoncé avoir repris le travail lundi, après une grève de près de trois semaines. Après un mouvement qui a paralysé les hôpitaux publics, ils ont repris du service, disent-ils, par "compassion" pour leurs patients malgré l'échec de leurs négociations avec le gouvernement. "Nous avons repris le service. Tous les médecins sont de retour au travail", a signalé Edgar Munatsi, le président de l'association des médecins du secteur hospitalier public. "Nous avons été émus par les demandes...
(BBC 03/03/17)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe s'est rendu à Singapour afin de subir des examens médicaux. Ce déplacement intervient quelques jours seulement après la célébration de son 93e anniversaire dans la ville de Bulawayo (sud-ouest du pays). « Il s'agit de tests médicaux de routine et M. Mugabe devrait être de retour à Harare au début de la semaine prochaine", rassure le porte-parole de la présidence. Robert Mugabe effectue régulièrement des voyages dans les pays d'Asie du sud-est pour recevoir des...
(BBC 03/03/17)
Plus de 200 personnes sont mortes dans les inondations qui secouent le Zimbabwe. Depuis décembre 2016, de fortes pluies se sont abattues sur l'est et le sud du pays Elles ont fait 2.000 déplacés et cause la destruction de 70 barrages. Un appel à l'aide Selon le gouvernement, les inondations ont balayé des villages, emporté du bétail et détruit des routes et des cultures. Le pays a lancé un appel pour récolter cent millions de dollars afin de faire face...
(Jeune Afrique 02/03/17)
La chenille légionnaire d’automne ravage les cultures d’Afrique australe. Les agriculteurs du Zimbabwe subissent déjà de lourdes pertes et la situation ne va pas s'améliorer. Le département de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture prévoit que le Zimbabwe sera le pays le plus durement touché de la région. Près de 130 000 hectares pourraient être détruits au Zimbabwe. Actuellement, la province des Midlands est la plus touchée. Depuis l’année dernière, la chenille légionnaire d’automne ravage les cultures de plusieurs aliments de...
(Jeune Afrique 27/02/17)
Comme chaque année, le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a fêté ses 93 ans dans la grandeur et le faste, suscitant de nombreuses critiques dans le pays. Organisée par la Ligue de la jeunesse de la Zanu PF, la cérémonie s’est tenue samedi 25 février sur le site de « l’école primaire Cecil Rhodes », rebaptisée pour l’occasion « Matopos Junior School », un nouveau nom désormais irrévocable, la direction de l’établissement ne voulant surtout pas froisser un Robert Mugabe toujours prêt à exprimer son aversion pour le colonialisme. Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées...
(La Tribune 27/02/17)
La Banque africaine de développement et le gouvernement du Zimbabwe ont officiellement lancé trois projets d'une valeur de 26 millions de dollars pour le renforcement du transport unipolaire d’électricité, l’autonomisation des jeunes et des femmes et l'appui institutionnel pour la réforme et la mise en œuvre des entreprises d'État. Détails. Daniel Muchemwa, ministre zimbabwéen des finances et du développement économique, n'a pas tort de remercier la BAD lors de la cérémonie officiellement de lancement de ces trois projets "généreusement" financés...
(Jeune Afrique 23/02/17)
Robert Mugabe, qui fêtait hier ses 93 ans, continue d’affronter les tensions au sein de sa formation politique, la Zanu PF. Si la guerre de succession n’est pas nouvelle, l’âge avancé du Président est un facteur de plus en plus présent dans les esprits. Ce mercredi 22 février, dans les rues de Bulawayo, la deuxième ville du pays, les gros titres affichent leur interrogation quant à la possible succession de Robert Mugabe. De nombreux journaux évoquent notamment les dernières louanges...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Le chef de l'État zimbabwéen, Robert Mugabe, fêtait le 21 février ses 93 ans. Un âge canonique qui ne cesse d'alerter, année après année, tant il semble s'accrocher au pouvoir. Mais est-il pour autant une exception en Afrique ? Réponse en deux infographies. Le cas de Robert Mugabe n’est pas banal. À 93 ans tout juste, le président zimbabwéen a déjà passé plus de 29 ans au pouvoir, sans se lasser. Sa femme, Grace, a même confié à ses partisans,...
(Courrier International 22/02/17)
Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, tient à être félicité. Au pouvoir depuis 1980, celui qui fête ce 21 février son 93e anniversaire est le plus vieux chef d’État en exercice. “Malgré les signes évidents que Mugabe était incapable de trouver des solutions à la crise économique et politique du Zimbabwe, les institutions en difficultés ont mené d’onéreuses campagnes de publicité dans tous les journaux, médias privés, télévision d’État et radio pour lui lécher les bottes”, critique The Zimbabwean. Un...
(Le Monde 22/02/17)
Le président du Zimbabwe a fêté mardi ses 93 ans. Malgré sa santé déclinante et la crise économique qui sévit dans son pays, Robert Mugabe entend briguer un nouveau mandat en 2018. Robert Mugabe a célébré, mardi 21 février, ses 93 ans et ce n’est pas son statut de plus vieux président en exercice de la planète qui le fera renoncer. Malgré le poids de plus en plus évident de l’âge et une fatigue qu’il ne peut plus dissimuler, le...
(Le Monde 22/02/17)
En raison de son économie déliquescente, le pays est contraint de se tourner vers l’Ouest et le FMI. Son avenir dépend du départ du président Mugabe qui, à 93 ans, s’accroche au pouvoir, et de la transition politique. Le Zimbabwe fait face à une situation économique grave en raison de la chute des cours de l’or et du platine, ainsi que du ralentissement chinois et du dollar fort, souligne le New Zimbabwe. Mais les racines de la crise sont plus...
(Le Monde 21/02/17)
Au pouvoir depuis 1980, le « vieux crocodile », qui fête ses 93 ans, n’escompte pas céder les rênes du pays, même si, en coulisse, la guerre de succession a déjà commencé. Aller à Canossa. Voilà bien une attitude qu’en trente-six années passées à la tête du Zimbabwe (ex-Rhodésie du Sud), Robert Mugabe, qui fête ce mardi son 93e anniversaire, n’a jamais adoptée. Pour lui, pas question de s’humilier face à un quelconque adversaire. Dans un entretien à la radio...
(RFI 21/02/17)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe fête ses 93 ans ce mardi 21 février. Une fête officielle est prévue samedi dans le sud du pays. Le plus vieux chef d'Etat en exercice de la planète est au pouvoir depuis 36 ans et a déjà indiqué qu'il serait candidat au scrutin présidentiel l'année prochaine. Lors d'une interview au média d'Etat le week-end dernier, il a une nouvelle fois écarté l'idée d'un départ à la retraite. A la veille de ses 93 ans,...
(BBC 21/02/17)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe est en phase avec le président américain Donald Trump concernant sa politique nationaliste "l'Amérique aux Américains". "Quand il s'agit de Donald Trump et de ses idées nationalistes "l'Amérique aux américains", je suis d'accord ", a indiqué le président zimbabwéen au Herald Newspaper dans une interview à l'occasion de son 93ème anniversaire. Mugabe Selon lui, il faut donner une chance à Donald Trump. "Il faut donner du temps à Donald Trump. Il peut même revoir les...

Pages