| Africatime
Samedi 21 Janvier 2017
(AFP 18/01/17)
Au Zimbabwe, un pasteur bien connu dans le pays a été arrêté lundi 16 décembre. Selon son avocat, Patrick Mugadza a dans un premier temps été inculpé pour atteinte à l'autorité du chef de l'Etat, avant d'être finalement inculpé pour insulte vis-à-vis de personnes pratiquant une religion. En pointe de la contestation anti-Mugabe depuis quelques années, Patrick Mugadza avait prédit la mort du président pour octobre prochain, ce qui aurait déplu les autorités. Patrick Mugadza est notamment connu pour ses coups d'éclat. En 2015, il avait marché seul sur 500 kilomètres jusqu'à un hôtel de Victoria Falls où le chef de l'Etat avait réuni 6 000 membres de son parti. Le pasteur avait brandi une...
(Jeune Afrique 13/01/17)
Une trentaine de chefs d'État et de gouvernement seront présents à Bamako pour le 27e sommet Afrique-France, les 13 et 14 janvier. Les principaux axes de Bamako ont été fermés pour leur faciliter le passage, provoquant des embouteillages monstres – et l’agacement des Bamakois – dans certains endroits de la ville. La plupart des chefs d’État et de gouvernement arrivent ce vendredi 13 janvier et prendront leurs quartiers dans les grands hôtels du centre-ville, totalement bouclé par un important dispositif de sécurité. Comme au dernier sommet du genre à Paris, en décembre 2013, la plupart des présidents francophones du continent ont répondu présents. En Afrique de l’Ouest, Macky Sall (Sénégal), Alpha Condé (Guinée), ou encore Roch Marc Christian Kaboré (Burkina...
(AFP 11/01/17)
La Première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, a nié avoir illégalement saisi des propriétés d'un homme d'affaires après un différend au sujet d'une bague à 1,35 million de dollars, selon des documents transmis à la justice et consultés mercredi par l'AFP. Selon l'épouse du président Robert Mugabe, les trois propriétés de Jamal Ahmed, un homme d'affaire d'origine libanaise installé au Zimbabwe, sont simplement gardées par des officiers de police qui enquêtent sur ses crimes dans le pays. "Les policiers ne...
(Jeune Afrique 03/01/17)
Malgré la crise que traverse le Zimbabwe, le plus vieux chef d’État du monde sera de nouveau candidat à la présidentielle de 2018. Robert Mugabe est un recordman mondial. Depuis que l’Israélien Shimon Peres a mis fin à sa carrière politique, en 2014, le président zimbabwéen, âgé aujourd’hui de 92 ans, est le plus vieux chef d’État en exercice au monde. Mais cela n’a pas suffi à calmer l’ambition du personnage. Lors du congrès annuel de l’Union nationale africaine du...
(Jeune Afrique 28/12/16)
Y aurait-il une lézarde dans le régime zimbabwéen ? La justice vient de donner tort à la Première dame… « Les diamants sont éternels », affirmait le héros britannique James Bond en 1971. Et comme les mandats présidentiels ne le sont plus, au Zimbabwe – celui du vieux “Bob” devant s’achever à ses 99 ans -, investir dans la pierre précieuse n’est censément pas un mauvais calcul. Surtout quand la nouvelle devise n’inspire que moyennement confiance. C’est donc en une...
(AFP 23/12/16)
La justice zimbabwéenne a ordonné à l'épouse du président Robert Mugabe de rendre à un homme d'affaires des propriétés qu'elle avait fait saisir à la suite d'un différend portant sur une bague de 1,35 million de dollars, a indiqué jeudi l'avocate du plaignant. Grace Mugabe "a commandé un diamant auprès de ma fille à Dubaï, précisant que son époux voulait lui offrir pour leur anniversaire de mariage", selon des documents remis par l'homme d'affaires Jamal Ahmed au tribunal et consultés par l'AFP. Grace et Robert Mugabe sont mariés depuis 1996. Mais après paiement du bijou, l'épouse du président a "refusé de prendre la bague et demandé à être remboursée intégralement"...
(AFP 17/12/16)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe, âgé de 92 ans et au pouvoir depuis 36 ans, a été investi samedi candidat à l'élection présidentielle de 2018 par le parti au pouvoir, la Zanu-PF en dépit de mouvements de contestation et d'une crise économique. M. Mugabe a été désigné sans surprise par le congrès annuel de son parti, l'Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (Zanu-PF), qui a réuni quelque 9.000 délégués à Masvingo, à 300 km au sud-est de la capitale Harare...
(AfricaNews 14/12/16)
La ZANU-PF, le parti au pouvoir, a fait savoir qu’il était certain que le président sortant serait une nouvelle fois investi pour défendre son mandat dans deux ans. Le chef de l‘État sortant devrait d’ailleurs être officiellement désigné par les cadres de sa famille politique cette semaine, selon des confidences du secrétaire général de la ZANU PF Ignatius Chombo. L’annonce de la probable candidature de Mugabe intervient quelques semaines après que le président zimbabwéen a annoncé sa volonté de se...
(RFI 13/12/16)
Au Zimbabwe, le parti du président Robert Mugabe, la Zanu-PF, tient à partir de ce mardi son congrès annuel. Plus de 6 700 cadres du parti se réunissent jusqu’à la fin de la semaine. Un congrès qui a lieu dans un contexte tendu. L’économie du pays est au plus bas, les tensions sociales sont très fortes. De notre correspondante régionale, Il y a une réalité, l’économie du pays est à genou. Il y a deux semaines, le gouvernement a dû...
(AfricaNews 09/12/16)
Son message n’a pas fait l’unanimité. L’indéboulonable Robert Mugabe prononçait hier son discours annuel à la Nation. Devant le Parlement du Zimbabwe, le président a salué la résilience de la population face à la crise qui affaiblit le pays depuis le début des années 2000. “Je tiens à les féliciter pour leur résistance, et je les invite à savourer cette paix et cette tranquillité qui continuent de faire l’envie de beaucoup de gens”, a-t-il déclaré. “Continuons de trouver notre fierté...
(Agence Afrique 09/12/16)
L’opposition zimbabwéenne est restée sur sa soif, mardi, après le discours annuel à la nation du président Robert Mugabe qui n’a pas abordé les questions d’actualité qui secouent le pays, comme le soulèvement de la population qui demande sa démission ou encore l’introduction controversée d’une nouvelle monnaie dans le pays. Devant le Parlement, le chef de l’Etat a plutôt salué le courage de ses compatriotes face à la grave crise que traverse le pays depuis le début des années 2000...
(APS 09/12/16)
Dakar –Abdoul Aziz Tall, ministre en charge du Plan Sénégal émergent (PSE), a été reçu en audience, mercredi, par Robert Mugabé, président du Zimbabwe, "dans le cadre de la promotion de la candidature du Pr Abdoulaye Bathily au poste de président de la Commission de l’Union africaine", a appris l’APS. M. Tall a remis au président zimbabwéen "une lettre personnelle" du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, selon le ministère des Affaires étrangères. "Au cours de cette rencontre, l’excellence des...
(AFP 06/12/16)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe a loué mardi le courage de ses compatriotes qui "endurent des épreuves économiques" depuis des années, dans une rare référence à la grave crise que traverse le pays depuis le début des années 2000. Lors de son discours annuel à la nation devant le Parlement, M. Mugabe a "salué" le peuple zimbabwéen qui "a enduré toutes sortes d'épreuves économiques depuis que nous avons lancé la réforme agraire". Au début des années 2000, le chef de l'Etat, au pouvoir depuis 1980, a lancé une réforme agraire pour redistribuer les terres de milliers de fermiers blancs...
(AFP 23/11/16)
La justice du Zimbabwe a suspendu mercredi les poursuites intentées contre cinq anciens combattants de la guerre d'indépendance accusés d'avoir "sapé l'autorité" du président Robert Mugabe en dénonçant ses méthodes "dictatoriales". Lors de la deuxième audience de leur procès devant un tribunal d'Harare, le juge Hosea Mujaya a reproché au parquet ses demandes répétées de report des débats. "Je rejette tout nouveau report (...) gardez votre pagaille au sein de votre service", a sèchement argumenté le magistrat. Cette décision impose au parquet de renouveler toute la procédure avant d'obtenir une nouvelle date d'audience. Douglas Mahiya...
(AFP 22/11/16)
Cinq anciens combattants de la guerre d'indépendance du Zimbabwe ont comparu mardi devant la justice pour avoir "sapé l'autorité" du président Robert Mugabe en critiquant les méthodes "dictatoriales" du chef de l'Etat, au pouvoir depuis 1980. Douglas Mahiya, le porte-parole de l'Association nationale des anciens combattants du Zimbabwe (ZNLWA), et quatre autres de ses responsables avaient été interpellés pour avoir écrit en août un texte accusant M. Mugabe de comportement "dictatorial". Ils avaient également annoncé qu'ils ne soutiendraient pas une nouvelle candidature à la présidence du chef de l'Etat. "Il n'y avait aucun délit commis dans ce document"...
(RFI 19/11/16)
Au Zimbabwe, huit militants de l'opposition ont été agressés et passés à tabac dans la nuit du 17 au 18 novembre, quelques heures seulement avant une manifestation contre l'introduction des billets d'obligations que le gouvernement doit mettre sur le marché d'ici la fin du mois. Parmi les militants tabassés dans la nuit de jeudi à vendredi, Patson Dzamara. Son frère Itai a été enlevé il y a plus d'un an après avoir manifesté pour demander la démission du président Mugabe...
(AFP 18/11/16)
Au moins six militants de l'opposition zimbabwéenne, dont le frère de l'ancien journaliste Itai Dzamara porté disparu depuis mars 2015, ont été frappés par des inconnus vendredi, à quelques heures de manifestations anti-gouvernementales, a affirmé à l'AFP un activiste. Les militants ont été kidnappés et les voitures appartenant à deux d'entre eux incendiées tôt vendredi matin, selon Sylvanos Mudzvova, membre actif du mouvement Tajamuka (Nous sommes agités) à la pointe de la contestation contre le président Robert Mugabe.
(Financial Afrik 16/11/16)
Les manœuvres ont commencé pour la succession de la sud-africaine Dlimani Zuma à la tête de l’Union Africaine. Selon les informations, le sénégalais Abdoulaye Bathily, candidat officiel depuis une semaine, a tenté de faire rallier le Zimbabwe sous sa bannière. Sans succès selon Joey Bimha, secrétaire général du ministère zimbabwéen des Affaires Étrangères. Selon ce haut fonctionnaire, Hararé apportera son soutien à la botswanaise Pelonomi Venson-Moiti, candidate de l’Afrique australe. Le Zimbabwe promet de soutenir le candidat sénégalais si d’aventure la botswanaise venait à échouer dans les tours préliminaires. Abdoulaye Bathily compte parmi ses soutiens un groupe d’intellectuels engagés comprenant notamment l’activiste zimbabwéen, Hesphina Rukato. Saura-t-il convaincre le régime Mugabe de dépasser les clivages régionaux pour soutenir celui...
(Angola Press 14/11/16)
Harare (Des envoyés spéciaux) - Le nouveau président du Forum Parlementaire de la Communauté pour le développement de l'Afrique australe (FP-SADC), l'Angolais Fernando da Piedade Dias dos Santos, a recommandé dimanche à Harare (Zimbabwe), aux parlements des Etats membres de la région de travailler pour renforcer leurs relations bilatérales et multilatérales. Prenant la parole lors d’un dîner officiel offert dans le cadre de la 40e Assemblée plénière du Forum régional, a ouverte vendredi dernier, Fernando da Piedade Dias dos Santos, également président du Parlementaire angolais, a estimé nécessaire la création de relations plus ouvertes et la circulation accrue entre les Etats membres.
(Angola Press 11/11/16)
Harare - Le président de l'Assemblée nationale, Fernando da Piedade Dias dos Santos, a déclaré jeudi à Harare, au Zimbabwe, que la délégation angolaise "est prête à une participation active et constructive" à la 40e Assemblée plénière du Forum parlementaire de la SADC, qui se tiendra du 11 au 15 de ce mois. Parlant à la presse, à propos de l'événement, le leader parlementaire s’est dit confiant à l'élection de l'Angola à la présidence du Forum, faisant état de sa...

Pages