Mardi 23 Mai 2017
(Agence Ecofin 03/02/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement zimbabwéen a instauré hier le prélèvement d’une TVA de 15 % sur les denrées alimentaires de base. La taxe affecte entre autres la viande, les céréales, le riz et les pommes de terre, la margarine et le poisson. L'annonce de la TVA a été critiquée comme « suicidaire » par le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), qui a estimé que cela conduira inéluctablement à une forte augmentation des prix des denrées alimentaires et une perte de pouvoir d’achat. « Ceci est dirigé contre le peuple et rendra la vie difficile aux pauvres », a déclaré le porte-parole du parti, Obert Gutu (photo). Cette décision intervient alors que le Zimbabwe est confronté à un chômage...
(AFP 01/02/17)
Le pasteur Evan Mawarire, l'un des chefs de file de la fronde contre le président du Zimbabwe Robert Mugabe, a été arrêté mercredi à l'aéroport d'Harare, alors qu'il rentrait de plus de six mois d'exil, a-t-on appris auprès de sa soeur. "Quand il est arrivé à l'aéroport, il a été escorté dans une pièce par trois hommes avant même de passer par l'immigration ou la douane", a affirmé à l'AFP Telda Mawarire. "Nous n'avons pas plus d'information", a-t-elle ajouté. "Je confirme qu'il a été arrêté", a déclaré à l'AFP son avocat, Harrison Nkomo, ajoutant que son client avait été conduit au poste de police. Le pasteur Mawarire, qui n'est affilié à aucun parti politique, avait lancé début 2016 sur les...
(AFP 01/02/17)
Le gouvernement du Zimbabwe a mis en place mercredi une nouvelle taxe de 15% sur les produits alimentaires de base dans l'espoir de renflouer ses caisses désespérément vides en raison de la grave crise financière qui frappe le pays. Selon une note du ministère des Finances, cette nouvelle taxe sur la valeur ajoutée (TVA) vise notamment les pommes de terre, le riz, la margarine et la viande. Dirigé d'une main de fer depuis 1980 par Robert Mugabe, le Zimbabwe traverse une grave crise depuis une quinzaine d'années. Asphyxiée par le manque de liquidités, son économie tourne au ralenti et 90% de sa population active n'a pas d'emploi formel.
(APA 01/02/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le groupe de la Banque mondiale vient de confier le poste de directeur des opérations pour sept pays d’Afrique australe au Camerounais Paul Noumba Um, a-t-on appris mardi de sources autorisées. Le nouveau promu qui prendra officiellement fonction mercredi, résidera à Pretoria, en Afrique du Sud, d’où il assurera la couverture des autres pays de la zone : Botswana, Lesotho, Namibie, Swaziland, Zambie et Zimbabwe. Avant sa nomination, cet économiste était depuis janvier 2014, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la République centrafricaine, la Guinée, le Mali, le Niger et le Tchad. A ce poste, il a été l’un des artisans de l’Initiative régionale du Sahel, qui a permis de mobiliser des partenaires...
(Xinhua 28/01/17)
Le gouvernement zimbabwéen a proposé de donner à ses travailleurs des terres et d'autres avantages non monétaires comme paiement pour leurs primes annuelles de 2016. Toutefois, les responsables ont rejeté les options de paiement, exigeant qu'ils soient payés en espèces. Le ministre des Finances, Patrick Chinamasa, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de l'Aide sociale, Prisca Mupfumira, et le gouverneur de la banque centrale, John Mangudya, ont rencontré mercredi les syndicats des travailleurs et ont proposé de payer aux travailleurs des stands résidentiels, une allocation en espèces ainsi que des avantages non monétaires et des obligations d'investissement immobilier.
(RFI 26/01/17)
Au Zimbabwe, le gouvernement défend son président Robert Mugabe après les appels à son départ. En début de semaine, ça n'est autre que Julius Malema, l'enfant terrible de la politique sud-africaine, qui a appelé le leader de 92 ans à quitter le pouvoir pour le bien de son pays. Dans un communiqué cinglant, le ministre zimbabwéen de l'Information s'en prend à Julius Malema, le qualifiant de charlatan politique. « Comment ce soi-disant révolutionnaire habillé en Gucci, peut-il se permettre de s'adresser ainsi au président Robert Mugabe ? » demande le ministre. Malema a en effet appelé le leader zimbabwéen à quitter son poste, disant qu'il était trop vieux et devait laisser la place à de plus jeunes, allant même jusqu'à...
(Slate Afrique 26/01/17)
Dénué de valeur monétaire avec la crise, le dollar zimbabwéen garde cependant une valeur symbolique. Dpuis plusieurs années, le Zimbabwe est plongé dans une terrible crise économique qui s'est doublée d'une hyper-inflation vertigineuse. Avant que le gouvernement ne se décide à accepter les devises étrangères puis imprime une nouvelle monnaie en mai 2016, des billets de 100 milliards de dollars zimbabwéens circulaient dans le pays. À lire aussi: Nous sommes tous multi-milliardaires en dollars zimbabwéens Mais les billets locaux gardent néanmoins une petite valeur symbolique. Comme l'explique le site Slate.com, un édifice naturel de trois gros rochers superposés était devenu le symbole national sur tous les dollars zimbabwéens, du billet de 1 dollar à celui de 100 milliards, dans les...
(Xinhua 26/01/17)
Le déficit commercial du Zimbabwe a diminué à 2,38 milliards de dollars en 2016, contre 3,29 milliards de l'année précédente, après que le gouvernement ait adopté diverses mesures de contrôle les importations. L'économie sous-performante du Zimbabwe a fait face à des déficits commerciaux élevés ces dernières années en raison de sa faible productivité. Les importations totales se sont élevées à 5,21 milliards de dollars en 2016, contre les exportations de 2,83 milliards, selon l'Agence nationale de statistique du Zimbabwe. En 2016, la banque centrale zimbabwéenne a mis en place une série de mesures visant à freiner les importations non essentielles et à faire des économies sur ses maigres ressources en devises étrangères. Les mesures comprenaient l'élaboration d'une liste prioritaire des...
(Agence Ecofin 26/01/17)
L’Autorité nationale de sécurité sociale (NSSA) voudrait procéder à une restructuration de l’accord de prêt qui la lie au gouvernement, à travers le fournisseur d’accès à Internet ZARnet. Le fonds de pension du personnel de la fonction publique du Zimbabwe, qui a fourni au FAI national les moyens financiers pour acquérir la majorité de Telecel Zimbabwe, pour le compte de l’Etat, serait actuellement en négociation pour réduire à trois ans, la durée de remboursement, initialement fixée à dix ans, du prêt de 30 millions de dollars US accordé pour cette opération. Selon les termes de l’arrangement signé entre la NSSA et ZARnet, en août 2016, le prêt de 30 millions de dollars US pour l’acquisition des 60% de parts de...
(AFP 24/01/17)
Harare - Trois ans déjà que son mari est mort et Maliyaziwa Malunga n'a toujours pas fait son deuil. Elle doit mener bataille contre sa belle-famille qui veut l'expulser de sa maison, une pratique qui touche chaque année des milliers de femmes au Zimbabwe. Lorsque Maliyaziwa s'est retrouvée veuve en 2013, la famille du défunt l'a séquestrée, lui a extorqué 4.000 dollars et volé les titres de propriété de son logement de Chitungwiza, au sud de la capitale Harare. "Je me suis barricadée de peur qu'ils reviennent pour me harceler.
(Business.News 24/01/17)
Le ministère de la Jeunesse et des Sports a indiqué, dans un communiqué rendu public aujourd'hui que les institutions dédiées aux jeunes, ouvriront leurs portes exceptionnellement ce lundi 23 janvier 2017 à partir de 19h30 pour diffuser le match de football qui opposera l’équipe nationale à celle de Zimbabwe. Des institutions à Tunis, Ben Arous, Zaghouan, Bizerte, Béja, Jendouba, Siliana, Monastir, Gafsa, Tozeur et Sfax diffuseront ainsi le dernier match du premier tour de la CAN 2017. M.B.Z
(AFP 24/01/17)
L'Algérie n'a pu faire mieux que match nul (2-2) face au Sénégal lundi, et laisse donc ce dernier, ainsi que la Tunisie, tombeuse du Zimbabwe (4-2), se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2017) au Gabon. Après le Gabon, l'Algérie: la sélection, entraînée par Georges Leekens, est le deuxième "grand nom" à prendre prématurément la porte de la compétition continentale, après le pays-hôte, qui a été éliminé dimanche après son match nul contre le Cameroun (0-0). Les Algériens ont perdu gros lors de leurs précédents matches, un nul surprise contre le Zimbabwe (2-2) et une défaite logique contre la Tunisie (2-1). Et, malgré leur volontarisme face à une équipe sénégalaise déjà qualifiée et largement...
(Autre média 23/01/17)
Après l’excellente opération réalisée face aux Fennecs algériens, la sélection nationale jouera ce lundi 23 janvier 2017 à 20h00, heure tunisienne, un match décisif pour la qualification au second tour de la coupe d’Afrique des Nations 2017 face au Zimbabwe qui est également concerné par la qualification. Les tunisiens aborderont cette rencontre en position de force puisqu’un match nul suffira au bonheur des hommes de Henryk Kasperczak mais le football punit souvent l’équipe qui joue pour ne pas perdre. Les Aigles de Carthage doivent confirmer leurs bonnes prestations livrées lors des deux premières rencontres et adopter un plan tactique offensif pour tuer...
(France 24 21/01/17)
Il y a une quinzaine d’années, le Zimbabwe a été frappé par une violente crise économique causée par la politique erratique du président Mugabe, au pouvoir depuis 1980. Conformément à ses promesses, son gouvernement a entrepris d’exproprier les riches fermiers blancs pour redistribuer leurs terres. Résultat : la production agricole a chuté et en 2009, les prix se sont envolés. Aujourd’hui, bien que la situation soit stabilisée, les Zimbabwéens redoutent le retour de l'hyperinflation.
(Agence Ecofin 21/01/17)
La production laitière de 2016 du Zimbabwe a atteint 65 millions de litres, soit un volume en hausse de 13% par rapport au résultat de l’année 2015. C’est ce que rapporte le quotidien zimbabwéen The Independent. « Cette hausse de la production tient principalement aux diverses interventions et initiatives menées par les acteurs de la filière aussi bien du secteur privé que public pour revitaliser l’industrie laitière dans le but d’assurer une autosuffisance laitière », souligne la Zimbabwe Dairy Industry Trust (ZDIT). Par ailleurs, estime la ZDIT, les restrictions à l’importation des produits laitiers à bas prix pouvant être produits localement ont permis de donner...
(RFI 20/01/17)
Le Sénégal a largement dominé le Zimbabwe avec deux buts en première période et un festival offensif durant toute la rencontre ce jeudi 19 janvier à Franceville. Sadio Mané a inscrit son deuxième but dans la compétition et Henri Saivet a doublé la mise sur coup franc. Les Lions sont désormais en quarts-de-finale. Le Sénégal, vainqueur de la Tunisie avec pas mal de chance (2-0), n'avait besoin que d'une victoire pour passer déjà en quarts-de-finale et oublier ses trois dernières CAN complètement ratées. Les Lions de la Téranga étaient à chaque fois sortis dès le premier tour. Aujourd’hui, la donne a changé.
(Autre média 20/01/17)
Dans le second match du groupe B, joué ce jeudi soir, le Sénégal a battu le Zimbabwe sur le score de 2 buts à 0. Avec cette seconde victoire, en autant de matchs (et avec le même score), les Lions restent leaders du groupe B et sont ainsi qualifiés au prochain tour. Leur prochain match, programmé le 23 janvier (à 20h, heure algérienne) sera face à l'Algérie. Classement du groupe B matchs joués Points Buts inscrits Buts reçus Goal-average 1- Sénégal 02 6 4 0 +4 2- Tunisie 02 3 2 3 -1 3-Algérie 02 1 3 4 -1 4-Zimbabwe 02 1 2 4 -2
(France 24 20/01/17)
Opposé à une équipe du Zimbabwe vaillante mais limitée, le Sénégal n’a pas souffert pour valider son billet pour les quarts de finale de la CAN-2017 (2-0). Les Lions de la Teranga impressionnent depuis le début du tournoi. Favoris avant le début de la compétition, les Lions de la Teranga n’ont pas tardé à confirmer leur statut sur le pré. Avec deux victoires en deux journées, le Sénégal est la première nation africaine à avoir décroché son billet pour les quarts de finale de la CAN-2017. Déjà impressionnants face à la Tunisie, dimanche 15 janvier (2-0), les hommes d’Aliou Cissé n’ont laissé aucune place au suspense contre le Zimbabwe (2-0), en pliant la rencontre dès le premier quart d’heure. Le...
(AFP 19/01/17)
Augmenter le prix de l'internet mobile relève-t-il de la répression de l'opposition ? Oui, ont répondu les adversaires du très autoritaire président du Zimbabwe Robert Mugabe, dont la colère a contraint le régime à une inattendue marche arrière. La polémique a éclaté la semaine dernière, lorsque l'autorité de régulation des télécoms (Potraz) a imposé sans discussion aux trois opérateurs qui se partagent le marché local de la téléphonie mobile un triplement des tarifs de l'internet. Selon la nouvelle grille, télécharger un mégaoctet de données sur son téléphone portable aurait coûté 2 centimes de dollars, soit 20 dollars le gigaoctet.
(Agence Ecofin 19/01/17)
Dans une circulaire à l’intention de ses actionnaires, le groupe télécoms Econet Wireless Holdings annonce son intention de lever la somme de 130 millions de dollars US. L’argent servira au règlement des obligations d’une valeur de 128 millions de dollars US du prêt à long terme contracté auprès d’un consortium de créditeurs formé de China Development Bank, Africa Export Import Bank, Ericsson, et South Africa’s Industrial Development Corporation. Entre 2012 et 2014, le groupe Econet avait en effet obtenu une facilité de crédit de plus de 460 millions de dollars US pour étendre son réseau télécoms et moderniser ses équipements. Ces actions ont permis à l’entreprise d’améliorer la qualité de ses services et d’enregistrer de nouveaux consommateurs. Des actions qui...

Pages