| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(Agence Ecofin 06/01/17)
(Agence Ecofin) - Caledonia Mining, compagnie listée à Londres et opérant sur la mine d’or Blanket, au Zimbabwe, a déclaré qu’elle vise une production de 60 000 onces en 2017, et à long terme en 2021, une moyenne de production annuelle de 80 000 onces. La société compte, pour cela, sur le grand programme de développement lancé à Blanket, pour accéder au minerai à une profondeur dépassant les 750 m. Dans le même temps, la société a déclaré un dividende trimestriel de 0,01375 $, confirmant ainsi le fait qu’elle soit l’une des seules juniors minières listée sur le LSE, capable de récompenser ses investisseurs. «Le versement continu de dividendes à nos actionnaires est un élément clé de notre stratégie alors...
(AFP 06/01/17)
Les milieux de terrain Khama Billiat et Willard Katsande, font partie des 8 joueurs Zimbawéens qui évoluent en Afrique du Sud et font partie de la liste des 23, communiquée par l'entraîneur Kallisto Pasuwa, pour la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2017) qui a lieu au Gabon (14 janvier-5 février), . Pour leur troisième participation, les "Guerriers" feront figure d'outsiders dans le Groupe B, où ils affronteront deux anciens vainqueurs, l'Algérie et la Tunisie, et le Sénégal, les deux premiers du groupe étant qualifiés pour les quarts de finale. L'attaquant Khama Billiat a joué un rôle décisif au sein du club sud-africain, Mamelodi Sundowns, quand ce dernier a remporté la Ligue des champions de la Confédération...
(France 24 05/01/17)
Au Zimbabwe, les coupures d’eau se suivent et empirent avec la crise économique. Sans eau courante à domicile, les Zimbabwéens sont contraints d’aller au puits le plus proche pour remplir leurs réserves. Mais cela a un coût, environ un euro pour 20 litres, et ce "business de l’eau" en arrange certains, alors qu’il a des conséquences en termes de santé publique. Dans ce pays d’Afrique australe, un des plus pauvres du monde, les périodes de sécheresse sont fréquentes et le système de distribution d’eau erratique. Depuis février 2016, le pays est déclaré en état de catastrophe naturelle et les effets sur l’agriculture sont désastreux. À cela s’ajoute une sévère crise économique qui accentue la pauvreté depuis plusieurs années, causée notamment...
(BBC 05/01/17)
Les autorités zimbabwéennes ont annoncé l'interdiction de vente de la nourriture au bord de la route dans la capitale Harare en raison d'une épidémie de fièvre typhoïde. Le ministre de la Santé, David Parirenyatwa, affirme que deux personnes, dont une fillette de 13 ans, sont mortes de la maladie le mois dernier. Il a ajouté que des centaines d'autres ont contracté la maladie. Les vendeurs ambulants de nourriture ont critiqué la décision, disant que c'était leur seule source de revenu. Le ministre de la Santé a également indiqué qu'il y a un risque de choléra.
(AFP 05/01/17)
Le Zimbabwe, au bord de la ruine financière, a débloqué en urgence une subvention d'un million de dollars pour faire taire la grogne de son équipe nationale de football sur les conditions de sa préparation à la Coupe d'Afrique des nations (CAN), selon la presse d'Etat. Ces derniers jours, les "Guerriers", ainsi que les appellent leurs supporteurs, avaient refusé de s'installer sur un site de leur fédération jugé de "qualité trop médiocre", selon la presse locale. Déjà privé du stade national en raison d'une ardoise de 60 dollars impayée par la même fédération endettée jusqu'au cou, le onze national a finalement pris ses quartiers dans un hôtel d'Harare pour ses derniers entraînements avant de rallier le Gabon, où la CAN...
(Jeune Afrique 03/01/17)
Malgré la crise que traverse le Zimbabwe, le plus vieux chef d’État du monde sera de nouveau candidat à la présidentielle de 2018. Robert Mugabe est un recordman mondial. Depuis que l’Israélien Shimon Peres a mis fin à sa carrière politique, en 2014, le président zimbabwéen, âgé aujourd’hui de 92 ans, est le plus vieux chef d’État en exercice au monde. Mais cela n’a pas suffi à calmer l’ambition du personnage. Lors du congrès annuel de l’Union nationale africaine du Zimbabwe – Front patriotique (ZANU-PF, au pouvoir), à Masvingo, du 13 au 17 décembre, il a été de nouveau investi pour la présidentielle de 2018. « Président à vie » S’il remporte cette élection (et s’il survit jusque-là), « Camarade...
(AFP 02/01/17)
Depuis quelques semaines, elle se vend en seau au coin des rues, aussi précieuse qu'une liasse de dollars américains. Dans Bulawayo écrasée par la sécheresse, l'eau potable est une denrée rare, qui fait l'objet d'un commerce sans scrupule. Officiellement au chômage comme la quasi-totalité des Zimbabwéens, Bernard Phiri s'est improvisé "vendeur d'eau" dans les rues de la deuxième ville du pays pour arrondir ses fins de mois. Sans le moindre état d'âme. "Je n'ai pas de voiture mais je loue une camionnette à un prix raisonnable pour livrer de l'eau", raconte-t-il. "Mon bénéfice est marginal, mais au moins ça me rapporte un petit quelque chose à la fin de chaque journée". Pour un seau de 20 litres d'eau potable, il...
(Jeune Afrique 28/12/16)
Y aurait-il une lézarde dans le régime zimbabwéen ? La justice vient de donner tort à la Première dame… « Les diamants sont éternels », affirmait le héros britannique James Bond en 1971. Et comme les mandats présidentiels ne le sont plus, au Zimbabwe – celui du vieux “Bob” devant s’achever à ses 99 ans -, investir dans la pierre précieuse n’est censément pas un mauvais calcul. Surtout quand la nouvelle devise n’inspire que moyennement confiance. C’est donc en une bague en diamants de 1,35 million de dollars que les époux présidentiels avaient décidé de convertir une partie de leur épargne, à l’occasion d’un anniversaire de mariage. Mais l’acquisition allait tourner au vinaigre. Comme un boomerang, l’opération revient, ces jours-ci,...
(AFP 23/12/16)
La justice zimbabwéenne a ordonné à l'épouse du président Robert Mugabe de rendre à un homme d'affaires des propriétés qu'elle avait fait saisir à la suite d'un différend portant sur une bague de 1,35 million de dollars, a indiqué jeudi l'avocate du plaignant. Grace Mugabe "a commandé un diamant auprès de ma fille à Dubaï, précisant que son époux voulait lui offrir pour leur anniversaire de mariage", selon des documents remis par l'homme d'affaires Jamal Ahmed au tribunal et consultés par l'AFP. Grace et Robert Mugabe sont mariés depuis 1996. Mais après paiement du bijou, l'épouse du président a "refusé de prendre la bague et demandé à être remboursée intégralement"...
(Agence Ecofin 23/12/16)
(Agence Ecofin) - La compagnie minière Vast Resources a produit d’avril à septembre 2016 à sa mine d’or Pickstone-Peerless, au Zimbabwe, 9 452 onces, soit une hausse de 75%. Le PDG, Roy Pitchford, a expliqué que la production à la mine au cours de cette période a constamment dépassé les attentes, excédant les 20 000 tonnes de minerai traité par mois. Il a précisé que la mine est désormais à l’état stable et qu’elle pourrait atteindre une production de 20 000 onces d’or par an, à un coût de 700 $/oz. Par ailleurs, la compagnie a débuté la construction d’une nouvelle usine de traitement à Pickstone-Peerless, et espère y démarrer la production au troisième trimestre 2017. « Cela représente une...
(APA 21/12/16)
APA-Harare (Zimbabwe) - Le Conseil exécutif du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé mercredi la suppression des sanctions contre le Zimbabwe, une décision qui permettra au pays d’Afrique australe de renouer avec le soutien financier de l’institution de Bretton Woods. Le FMI a déclaré dans un communiqué que le Conseil a approuvé les recommandations de ses membres de rétablir les droits du Zimbabwe d’avoir accès au soutien financier de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et la croissance (PRGT). Cela fait suite au règlement des obligations financières dues en octobre par Harare. Le Zimbabwe est actuellement à jour sur toutes ses obligations financières envers le FMI. Depuis février 2001, le gouvernement du président Robert Mugabe avait des arriérés...
(AFP 17/12/16)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe, âgé de 92 ans et au pouvoir depuis 36 ans, a été investi samedi candidat à l'élection présidentielle de 2018 par le parti au pouvoir, la Zanu-PF en dépit de mouvements de contestation et d'une crise économique. M. Mugabe a été désigné sans surprise par le congrès annuel de son parti, l'Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (Zanu-PF), qui a réuni quelque 9.000 délégués à Masvingo, à 300 km au sud-est de la capitale Harare. Les délégués ont fait part de "leur soutien au président et premier secrétaire, le camarade Robert Mugabe, comme candidat unique pour les prochaines élections de 2018", a déclaré la vice-secrétaire de la Zanu-PF, Eunice Sandi Moyo. "Président, vous êtes le...
(Burkina24 15/12/16)
Le Zimbabwe sera à sa 3ème participation à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Gabon 2017. Les Warriors ont su se sortir d’un groupe composé du Swaziland, du Mali et surtout de la Guinée. Le Zimbabwe a pris la tête du groupe en prenant 11 points pour trois victoires, deux défaites concédées à l’extérieur et un nul. Sur le plan de l’attaque, il a montré des statistiques intéressantes avec 11 buts marqués pour seulement quatre encaissés. Mais dans un groupe B composé des Fennecs d’Algérie, des lions du Sénégal et des Aigles de Carthage de la Tunisie, les Warriors devraient être plus armés pour atteindre les quarts de finale. Pour cela, le Zimbabwe compte d’abord sur les joueurs du championnat...
(AfricaNews 14/12/16)
La ZANU-PF, le parti au pouvoir, a fait savoir qu’il était certain que le président sortant serait une nouvelle fois investi pour défendre son mandat dans deux ans. Le chef de l‘État sortant devrait d’ailleurs être officiellement désigné par les cadres de sa famille politique cette semaine, selon des confidences du secrétaire général de la ZANU PF Ignatius Chombo. L’annonce de la probable candidature de Mugabe intervient quelques semaines après que le président zimbabwéen a annoncé sa volonté de se retirer des affaires. Mais il avait alors avancé la date de 2023. A presque 93 ans, Robert Mugabe est le seul président à avoir dirigé le Zimbabwe depuis l’indépendance du pays en 1980.
(Agence Ecofin 14/12/16)
La junior minière Prospectus Resources prévoit de démarrer la production de lithium à son projet Arcadia, au Zimbabwe, mi-2017. La compagnie a obtenu une autorisation environnementale, pour le projet, suite à l’approbation de son étude d’impact environnemental et social. La société a, en outre, déclaré mardi à ses actionnaires que la date de démarrage de la production se précisant de plus en plus, elle a lancé les négociations pour la conclusion d’accords de prélèvement, négociations qui devraient aboutir bientôt. Le projet Arcadia devrait avoir une durée de vie se situant entre 12 et 25 ans, la ressource minérale actuelle étant estimée à 23,4 millions de tonnes titrant 1,42% d’oxyde de lithium. Il existe néanmoins une autre cible d’exploration de 80...
(AFP 13/12/16)
La chasse est à l'origine de la plupart des décès de lions dans la région du Zimbabwe où le célèbre lion Cecil avait été tué l'an dernier par un chasseur américain, a indiqué lundi un chercheur de l'université britannique d'Oxford. Selon une de ses études parue dans le Journal of Applied Ecology, 88% des lions mâles et 67% des femelles retrouvés morts entre 1999 et 2012 dans le parc national de Hwange (ouest du Zimbabwe) ont été victimes des activités humaines. Ces activités incluent la chasse, la pose de pièges ou les représailles exercées par les éleveurs contre les félins qui s'en prennent à leurs troupeaux.
(Courrier International 13/12/16)
Les premiers billets de la nouvelle monnaie zimbabwéenne ont été mis en circulation le 28 novembre, provoquant la méfiance des habitants qui ne font plus confiance à la monnaie locale. “Une nouvelle monnaie qui fâche tout le monde”, résume le site américain Bloomberg News, au sujet des “billets d’obligation” introduits le 28 novembre au Zimbabwe. Ils doivent remplacer le dollar américain et le rand sud-africain, utilisé depuis 2009, après une hyperinflation et la dévaluation du dollar zimbabwéen. “Les sceptiques ont le sentiment que c’est un retour au dollar local détesté”, relate le site. Un vendeur de rue interrogé par le journal se plaint : “Le gouvernement dit que c’est équivalent à un dollar américain, mais comment est-ce possible ? Les...
(RFI 13/12/16)
Au Zimbabwe, le parti du président Robert Mugabe, la Zanu-PF, tient à partir de ce mardi son congrès annuel. Plus de 6 700 cadres du parti se réunissent jusqu’à la fin de la semaine. Un congrès qui a lieu dans un contexte tendu. L’économie du pays est au plus bas, les tensions sociales sont très fortes. De notre correspondante régionale, Il y a une réalité, l’économie du pays est à genou. Il y a deux semaines, le gouvernement a dû émettre des obligations parce qu’il n’avait plus de liquidité pour payer ses fonctionnaires. Le pays utilise encore aujourd’hui des dollars américains, sa propre devise ayant été abandonnée il y a huit ans à cause de l’hyper inflation. Cette conférence se...
(AfricaNews 13/12/16)
15 cas d’abus sexuels sont enregistrés dans chaque quartier du Zimbabwe alors que la plupart des cas sont des enfants ayant besoin de soins de santé. Ces statistiques ont été révélées par le ministre adjoint de la Santé du pays, Aldrin Musiiwa, lundi à Harare lors du lancement des stratégies de lutte contre la violence sexuelle. « Il y a 63 quartiers, ce qui signifie que 945 nouveaux cas sont traités chaque mois, cela n’inclut pas les cinq hôpitaux provinciaux, les cinq hôpitaux centraux et les établissements de santé de la ville », a déclaré le ministre de la Santé qui a conseillé aux victimes de signaler l’incident dans les 72 heures. « Il est essentiel que, lorsqu’une se présente...
(AfricaNews 09/12/16)
Son message n’a pas fait l’unanimité. L’indéboulonable Robert Mugabe prononçait hier son discours annuel à la Nation. Devant le Parlement du Zimbabwe, le président a salué la résilience de la population face à la crise qui affaiblit le pays depuis le début des années 2000. “Je tiens à les féliciter pour leur résistance, et je les invite à savourer cette paix et cette tranquillité qui continuent de faire l’envie de beaucoup de gens”, a-t-il déclaré. “Continuons de trouver notre fierté nationale dans nos valeurs fondamentales d’unité, de dur labeur et de liberté”. Un discours de trente minutes, durant lesquelles certains sujets ont été soigneusement évités. Robert Mugabe n’a ainsi pas dit un mot des manifestations contre son régime qui ont...

Pages