Mardi 24 Avril 2018
(Agence Ecofin 27/01/18)
Au Zimbabwe, les employés de la Zimbabwe Electricity Supply Authority (ZESA) estiment que leur demande d’augmentation des salaires et des indemnités de 75% est légitime puisque conforme à la loi. Ils ont averti que le refus de la compagnie électrique à respecter ces droits issus d’une convention collective signée en 2012, risque de plonger le pays dans le noir à cause des grèves qui pourraient en découler. « Les salaires ont été érodés de plus de 80%. Le système de rémunération à quatre niveaux a diminué le salaire des employés qui actuellement, ne peuvent plus avoir un niveau de vie raisonnable avec leurs revenus. Nous ne demandons pas une augmentation de nos salaires, mais un ajustement au niveau de vie...
(AFP 26/01/18)
Jochonia Moyo cueille des herbes sauvages pour "se purifier" de peur que sa visite dans l'ancien camp de détention de Bhalagwe au Zimbabwe ne lui porte malheur. Ici, en 1984, il a été battu à coups de gourdin et contraint de frapper d'autres prisonniers politiques. "Je me rappelle parfaitement ce 8 mars 1984, quand ils m'ont arrêté et amené à Bhalagwe", raconte le sexagénaire. "Pendant notre sommeil, les soldats nous urinaient dessus et certains nouveaux détenus étaient obligés de lécher le sang des femmes qui avaient leurs règles." Le tort de Jochonia Moyo ? Avoir participé il y a près de quarante ans, juste après l'indépendance du Zimbabwe, à des réunions du parti Zapu alors que le nouveau maître du...
(Agence Ecofin 26/01/18)
La Zimbabwe Power Company (ZPC) a levé auprès des institutions financières régionales, 116 millions $, qu’elle investira dans les travaux d’extension de la centrale thermique de Hwange. Les fonds ont été levés auprès de la Standard Bank South Africa, à hauteur de 40 millions $, et de l’Afreximbank qui a alloué 76 millions $. L’injection par la ZPC de capitaux propres dans le projet, était l’une des questions qui bloquait le démarrage du projet d’un coût estimé à 1,1 milliard $. Il était en effet convenu que la compagnie zimbabwéenne y injecte 314 millions $ pour couvrir les coûts de développement du projet. Grâce à ce premier tour de table, les travaux pourront débuter et le solde des 314 millions...
(Agence Ecofin 26/01/18)
Au Zimbabwe, en pleine polémique concernant sa licence, Kwese TV vient d’introduire une demande d’agrément auprès de la Broadcasting Authority of Zimbabwe. Suivant une communication du régulateur qui a demandé aux entreprises souhaitant obtenir des licences de la diffusion et de la commercialisation de contenu « qui ne nécessite pas l'attribution ou l'utilisation de fréquences », la filiale d’Econet a déclenché le processus d’acquisition d’une licence pour le streaming. En dehors des services de vidéo à la demande (VOD), Kwese TV a également introduit une demande de licence pour la télévision par Internet et la commercialisation de contenu. La filiale d’Econet devrait donc bientôt lancer des branches dédiées à la VOD, l’IPTV et à la distribution de contenu. En attendant,...
(AFP 25/01/18)
La principale université du Zimbabwe a publié la thèse de doctorat très controversée rédigée par l'ex-Première dame Grace Mugabe, dont les conditions d'attribution font l'objet d'une enquête des services anticorruption du pays. En 2014, l'université du Zimbabwe (UZ), dont le chef de l'Etat de l'époque Robert Mugabe était le président de droit, a accordé à Grace Mugabe un doctorat de sociologie. La remise en grande pompe de ce diplôme par UZ a provoqué une vive controverse, notamment parmi les critiques du régime qui ont mis en doute la réalité du travail réalisé par Grace Mugabe pour l'obtenir. Début janvier, deux mois après la chute du président Mugabe à la suite d'un coup de force de l'armée, la commission anticorruption zimbabwéenne...
(RFI 25/01/18)
Le nouveau président Zimbabwéen Emmerson Mnangagwa promet des élections présidentielles et parlementaires libres et transparentes. Il s'exprimait ce mercredi lors du Forum économique mondial à Davos en Suisse. Emmerson Mnangagwa, en poste depuis la démission de l'ex-président Robert Mugabe en novembre dernier, a également promis d'annoncer dès le mois prochain la date du scrutin, qui doit avoir lieu avant août 2018. Encore quelques semaines et les Zimbabwéens connaîtront la date des prochaines élections. Elles auront lieu en août, a rappelé le nouveau président Emmerson Mnangagwa.
(APA 25/01/18)
APA - Harare (Zimbabwe) - Le président zimbabwéen, Emmerson Mnangagwa, a déclaré mercredi ne pas avoir accordé l’immunité à Grace Mugabe, assurant que le statut politique de l’ex-Première dame ne la protègerait pas d’une arrestation pour des crimes économiques qu’elle aurait commis. S’exprimant dans une interview diffusée mercredi en direct du Forum économique mondial de Davos en Suisse, Mnangagwa a déclaré que son gouvernement n’avait accordé aucune immunité, pas même pour Grace Mugabe. Il a indiqué que l’ancien président Mugabe et son épouse continueraient à bénéficier des avantages de l’Etat,...
(APA 25/01/18)
APA-Gaborone (Botswana) - La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) traverse une vague de chaleur et le grand public devrait prendre des mesures préventives pour éviter les maladies liées à la canicule, ont prévenu des experts en météorologie du secrétariat de l’organisation basée au Botswana. Le système d’alerte canicule et vagues de chaleur du Centre des services climatologiques de la SADC a annoncé jeudi que « des températures très élevées à extrêmement élevées » ont été enregistrées dans la plupart des pays du sud de la région à savoir le Botswana, la Namibie, le nord de la République Démocratique du Congo, le sud du Mozambique, l’est du Swaziland, le sud-ouest du Zimbabwe et le sud de la Zambie »...
(AFP 24/01/18)
Les élections présidentielle et législatives prévues cette année au Zimbabwe devraient être organisées "avant juillet", a annoncé le nouveau président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa mercredi lors du Forum économique mondial de Davos (Suisse). "Le mois prochain, je serai en mesure d'annoncer la date des élections. Je ne pense pas qu'elles auront lieu en juillet, elles seront organisées avant juillet", a déclaré M. Mnangagwa, qui a succédé en novembre à Robert Mugabe. "Cette fois-ci, le Zimbabwe sera ouvert et transparent", a-t-il assuré. "Nous voulons des élections libres, justes, crédibles et qui ne soient pas...
(APA 24/01/18)
APA - Harare (Zimbabwe) - L’Union européenne (UE) se dit ‘‘prête’’ à "s’engager de manière constructive" avec les nouvelles autorités du Zimbabwe et à soutenir leurs efforts visant à mettre en œuvre les réformes politiques et économiques indispensables. Dans un communiqué, publié ce mardi, l’ambassade de l’UE à Harare a déclaré que le Conseil de l’Union européenne avait convenu lors de sa réunion tenue la veille à Bruxelles, que la transition politique en cours au Zimbabwe suscitait des attentes élevées et ouvrait potentiellement "le chemin vers un retour complet à l’Etat de droit, dans un cadre constitutionnel et sous un régime civil". "L’UE réaffirme sa disponibilité à s’engager de manière constructive avec les nouvelles autorités, notamment à travers un dialogue...
(Agence Ecofin 24/01/18)
A l’issue d’une réunion de son Conseil tenue ce lundi, l’Union européenne (UE) s’est dite prête à renouer les relations avec le Zimbabwe et à soutenir le réengagement des institutions financières internationales auprès du pays, une fois que le nouveau gouvernement aura présenté un programme clair de réforme politique et économique. « L'UE soutiendra les autorités dans la mise en place, le plus tôt possible, d'un engagement constructif avec les institutions financières internationales sur la base d'un programme de réformes économiques et politiques clair et limité dans le temps », annonce un communiqué. « L'UE est prête à revoir, à tout moment, l'ensemble de sa politique envers le Zimbabwe afin de prendre en compte les progrès réalisés dans le pays...
(AFP 23/01/18)
Trois voitures de luxe appartenant à la famille de l'ex-président du Zimbabwe Robert Mugabe ont été brièvement saisis par les autorités du Botswana voisin après un accident survenu alors qu'elles étaient "exfiltrées" de leur pays d'origine. La Rolls Royce, la Porsche et la Range Rover roulaient en un convoi emmené par un des fils de l'ex-Première dame Grace Mugabe lorsqu'elles ont été légèrement endommagées dans un accrochage avec un autre véhicule, a rapporté la police. L'incident s'est produit vendredi dans le village d'Artesia, à environ 80 kilomètres au nord-est de la capitale du Botswana Gaborone.
(APA 23/01/18)
APA-Harare (Zimbabwe) - Le gouvernement du Zimbabwe a réduit les droits d’accise sur les carburants dans le but de réduire les coûts de production et d’altérer le coût de la vie, a annoncé lundi le ministère des Finances. Le Secrétaire aux finances et au développement économique, Willard Manungo, a déclaré que le droit d’accise sur l’essence serait réduit de 0,065 dollar américain par litre à compter de ce mardi, tandis que celui sur le diesel serait réduit de 0,07 dollar par litre. Cette réduction « accise aura pour effet de réduire les prix du carburant », a déclaré Manungo dans un communiqué publié lundi soir. Les prix du carburant au Zimbabwe...
(Xinhua 23/01/18)
Le Zimbabwe est en état d'alerte à cause d'une épidémie de choléra qui s'est déclarée dans la ville de Chegutu, à 100 km à l'ouest de la capitale Harare, et qui a fait quatre morts, a annoncé lundi le ministre de la Santé et de l'Enfance, David Parirenyatwa. En Zambie voisine, une épidémie de choléra a déjà fait plus de 67 morts. M. Parirenyatwa a indiqué que sur les 32 cas observés, deux ont été confirmés. "Nous pensons que le patient zéro était une femme de 80 ans qui a succombé à la maladie chez elle le 8 janvier 2017", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse. Le ministre a expliqué que certains des individus qui ont lavé...
(Agence Ecofin 23/01/18)
L’Autorité de régulation des postes et télécommunications de Zambie (Potraz) accepte désormais que les opérateurs de téléphonie mobile règlent leurs frais de licence en plusieurs tranches. Avant, ils devaient le faire en totalité et d’avance. La décision du régulateur télécoms d’étaler les paiements découle des plaintes formulées par les différents acteurs du marché télécoms national sur les difficultés financières qu’ils rencontrent, du fait d’un environnement économique de plus en plus difficile. Gift Machengete (photo), le directeur exécutif de la Potraz, a ajouté que la forte prévalence des OTT (WhatsApp, Viber, etc) a également contribué à compliquer leurs finances. Le régulateur télécoms indique que grâce à l’instrument statutaire qu’il détient, il peut examiner les états financiers des opérateurs télécoms et déterminer...
(Agence Ecofin 22/01/18)
Le divorce est définitivement consommé entre Dr Dish et Kwese TV. Alors que la filiale d’Econet a rompu tout lien contractuel avec son ex-partenaire, titulaire de la licence avec laquelle Kwese Tv exerçait dans le pays, tout le monde se demande sur quelle base juridique l’opérateur de télévision appartenant à Strive Masiyiwa diffuse ses chaînes dans le pays. Pour Dr Dish, il est clair que Kwese TV viole la loi. « Ce que je peux dire en tant qu'acteur de l'industrie, c'est que le chapitre 12:06 de la loi sur les services de radiodiffusion ne prévoit aucune possibilité d’opérer un service de radiodiffusion sans licence. La présence d'appareils de radiodiffusion de Kwese, dans les foyers zimbabwéens, sans licence, est illégale...
(AFP 19/01/18)
e président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a assuré vouloir la présence d'observateurs étrangers lors des élections présidentielle et législatives qui doivent se tenir dans son pays cette année, pour rompre avec les pratiques de son prédécesseur Robert Mugabe. "Nous voulons des élections crédibles", a-t-il déclaré au Financial Times dans une interview publiée vendredi. "J'aimerais que les Nations Unies viennent, l'Union Européenne devrait venir", a-t-il ajouté. "Si le Commonwealth demandait à venir, je serais disposé à étudier leur requête", a-t-il ajouté. En visite au Mozambique jeudi dans le cadre d'une tournée régionale, Emmerson Mnangagwa avait annoncé que des élections seraient organisée...
(AFP 19/01/18)
Roy Bennett, figure de l'opposition zimbabwéenne, est mort avec quatre autres personnes lors du crash d'un hélicoptère dans une région reculée du Nouveau-Mexique, aux Etats-Unis, ont annoncé jeudi les autorités locales. L'aéronef s'est écrasé vers 18H00 locales mercredi (00H00 GMT jeudi) dans une région montagneuse d'où un survivant a appelé le numéro d'urgence 911 pour signaler l'accident, a précisé la police du Nouveau-Mexique. La carcasse encore en flammes a été retrouvée près d'un ranch à quelque 16 kilomètres à l'est de la ville de Raton. Sur place, les policiers ont estimé que l'identification était "difficile" en raison de la calcination de l'hélicoptère, selon le communiqué de la police.
(RFI 19/01/18)
Les élections législatives et présidentielles au Zimbabwe – les premières sans l’ex-président Robert Mugabe – se tiendront dans quatre à cinq mois, a annoncé le nouveau président Emmerson Mnangagwa, sans donner de date précise. Le chef de l’Etat a promis qu’elles seraient libres et transparentes alors que, jusqu’à présent, les différents scrutins ont été entachés de violences et de fraude. « Nous veillerons à ce que le Zimbabwe organise des élections libres, crédibles, et justes », a promis le président Emmerson Mnangagwa. Des élections démocratiques sont cruciales pour légitimer son pouvoir et obtenir les aides financières internationales dont le pays a tant besoin. Aucune date précise n’a encore été fixée pour le scrutin. Une opération d’inscription biométrique des électeurs, censée...
(APA 19/01/18)
APA-Harare (Zimbabwe) - Les élections générales attendues au Zimbabwe devraient avoir lieu au cours des cinq prochains mois, a déclaré le président Emmerson Mnangagwa. Cité par le journal officiel Herald de ce jeudi, M. Mnangagwa a déclaré que les Zimbabwéens devraient se préparer à des « élections libres, crédibles, équitables et incontestables » qui se tiendront en juin de cette année. « Le Zimbabwe organisera des élections dans quatre à cinq mois et nous devons prêcher la paix, parce que nous savons que c’est bon pour nous et nous ne doutons pas que nous aurons des élections pacifiques », a déclaré Mnangagwa au cours de sa visite au Mozambique, mercredi. ‘’Des élections libres et équitables étaient essentielles pour repositionner le...

Pages