Dimanche 22 Octobre 2017
(Financial Afrik 03/08/17)
Même si l'inflation s'est stabilisée, les fondamentaux économiques du Zimbabwe ne sont toujours pas prêts pour un retour du dollar Zimbabwéen, estime désormais la Banque centrale qui en est la garante. Entre temps, le pays de Robert Mugabe négocie de nouveaux crédits auprès d'Afreximbank pour doper les exportateurs. Retour sur une descente aux enfers monétaires. « Le Zimbabwe continuera à utiliser des devises étrangères jusqu'à ce que ces fondamentaux économique s'améliorent. Cela comprends le déficit budgétaire et la confiance des entreprises ». La déclaration provient du gouverneur de la Banque centrale...
(Agence Ecofin 03/08/17)
Pour éviter de perdre les 350 MW d’énergie électrique fournis par ses partenaires sud-africain et mozambicain, Eskom et Hydro Cahora Bassa (HCB), la Zesa leur a payé 8 millions $ de sa dette totale de plus de 50 millions $. Eskom avait en effet donné un ultimatum au 1er août 2017 pour le paiement de la somme due par le Zimbabwe, au risque d’un arrêt d’approvisionnement. Selon les informations relayées par plusieurs médias dont The Herald et The Chronicle, des négociations ont eu lieu entre les différents protagonistes...
(Autre média 03/08/17)
S’orienter dans une forêt sibérienne? Une tâche qui est encore plus difficile quand on vient du Zimbabwe. L’équipe des éclaireurs de ce pays est arrivée dernière lors d’une des étapes des Jeux militaires internationaux qui s’est tenue à Novossibirsk. Comment cela a-t-il pu se produire? Parce qu’il n’y a pas de forêts aussi denses au Zimbabwe! La première étape du concours des éclaireurs, épreuve inscrite au programme des Jeux militaires internationaux 2017, s'est avérée extrêmement compliquée pour l'équipe zimbabwéenne. Elle n'a pas réussi à s'orienter dans une forêt de la région de Novossibirsk et est arrivée dernière. Comme le précise le département des informations et des communications de masse du ministère russe de la Défense, les militaires expliquent leur malchance...
(RFI 31/07/17)
Au Zimbabwe, le président Robert Mugabe, 93 ans, s'est exprimé ce week-end sur les rumeurs faisant état de sa santé déclinante et même sur sa succession. Son récent voyage à Singapour et des déclarations ambigües de son épouse Grace ont relancé les spéculations sur la capacité du chef d'Etat zimbabwéen à briguer un nouveau mandat en 2018. Malgré ses 93 ans et sa santé déclinante, Robert Mugabe s'affirme comme le seul capitaine à bord, au Zimbabwe. Ce week-end, le président a parlé ouvertement de sa santé, lors d'un rassemblement organisé dans sa province d'origine. « Certains disent que je dois partir, mais je n'irai nulle part. (…/…) Certains disent que je suis mourant, mais c'est faux », a-t-il déclaré devant...
(RFI 29/07/17)
La première dame du Zimbabwe Grace Mugabe a incité jeudi 27 juillet son mari à désigner son successeur. Robert Mugabe, à la tête du pays depuis 1980, n'a encore jamais pris position officiellement sur le sujet. Aujourd'hui la question de sa succession pose problème. La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, encourage son mari, âgé de 93 ans à désigner son dauphin pour lui succéder lorsqu'il quittera le pouvoir. La Zanu-PF est très divisée sur l'identité de l’heureux élu et Robert Mugabe n'a encore jamais pris position officiellement sur le sujet. La question n'est cependant pas encore d'actualité puisque Robert Mugabe...
(Financial Afrik 28/07/17)
Le plus grand opérateur de restauration rapide du Zimbabwe, Simbisa Brands, prévoit une cotation secondaire sur le marché junior de la bourse de Londres pour augmenter ses capacités d’expansion. L’entreprise a déclaré dans un communiqué publié lundi 24 juillet, que son conseil d’administration avait approuvé la demande d’inscription sur le marché de l’investissement alternatif (AIM) et attendait maintenant l’approbation de la banque centrale et des régulateurs locaux. Le Marché de l’Investissement Alternatif ou AIM est un sous marché du London Stock Exchange qui permet aux entreprises plus petites de participer avec une législation plus flexible que celle du marché.
(AFP 27/07/17)
La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, a révélé jeudi qu'elle encourageait son mari Robert Mugabe, âgé de 93 ans et à la tête du pays depuis 1980, à désigner un dauphin pour lui succéder lorsqu'il quittera le pouvoir. "Je me fâche avec lui, je lui dis toujours +tu as un rôle, tu dois dire qui va prendre ta place quand tu partiras+", a déclaré Grace Mugabe à Harare devant la Ligue des femmes de la Zanu-PF, le parti au pouvoir. "Président, n'aie pas peur! Dis nous quel est ton choix, quel cheval nous devons soutenir", a-t-elle lancé dans un discours en anglais et en shona. "La succession de Mugabe ne pourra pas se faire sans son engagement. Il a...
(AFP 26/07/17)
L'opposition zimbabwéenne s'est insurgée mercredi contre l'adoption d'un projet de loi donnant au président Robert Mugabe le pouvoir de nommer les principaux juges du pays sans consultation, estimant qu'il s'agissait d'une violation de la Constitution, approuvée par référendum en 2013. Ce texte, voté mardi, permet désormais au chef de l'Etat de 93 ans, au pouvoir depuis 37 ans, de nommer seul le président de la Cour suprême et son adjoint. "C'est une attaque frontale contre l'Etat de droit", s'est indignée une députée du principal parti d'opposition, le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), Jessie Majome. "Vous ne pouvez pas faire passer une loi pour concentrer tous les pouvoirs dans les mains du président, alors que les citoyens ont voté pour...
(AFP 26/07/17)
Le parlement du Zimbabwe a adopté mardi un projet de loi amendant la Constitution et donnant au président Robert Mugabe le pouvoir de nommer sans consultation les principaux juges du pays. Le texte modifiant pour la première fois la Constitution de 2013 permettra au président, âgé de 93 ans et au pouvoir depuis 37 ans, de désigner seul le président de la Cour suprême et son adjoint. La Constitution prévoyait que le président du Zimbabwe puisse nommer le chef de la Cour suprême parmi des candidats recommandés par une commission des services judiciaires et après interviews publics des prétendants. Sur un total de 270 députés, 182 ont voté en faveur du texte qui touche à la Constitution adoptée par referendum...
(AFP 25/07/17)
Un éléphant utilisé pour promener des touristes a piétiné a mort son dresseur dans la ville touristique zimbabwéenne de Victoria Falls (ouest) près des chutes éponymes, a indiqué mardi l'association locale des tours opérateurs. "Nous pouvons confirmer ce triste incident, le troisième du genre ces dix dernières années", a déclaré à l'AFP le président de l'association locale des opérateurs de safaris, Clement Mukwasi, sans donner davantage de détails. "Dresseur d'éléphant est un métier à risque. Les éléphants comme certains humains sont rancuniers et peuvent...
(BBC 25/07/17)
Pour son anniversaire, Junior Gumbochuma, sœur ainée de la première dame du Zimbabwe, a reçu un chèque de 60 000 de son beau-frère, le président Robert Mugabe. En lui faisant ce cadeau, Robert Mugabe a voulu remercier la sœur de son épouse pour l'aide apportée à ses enfants en matière d'éducation, selon le quotidien d'état, The Herald. Pasteur de profession, Junior Gumbochuma a célébré son 60e anniversaire dimanche dans une ferme situé à Shamva (nord-est). Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/40705894
(Courrier International 25/07/17)
Un babouin gay violeur, une tortue parlant le zoulou. Ce journaliste zimbabwéen a fait son calcul. Les fausses nouvelles rapportent de l’argent, les enquêtes non. Pour continuer à faire du journalisme, il est devenu maître en désinformation. Voici sa recette. “Sur Internet, un imbécile qui dit des conneries peut gagner beaucoup d’argent.” Voici Ernest (mais ce n’est pas son vrai nom). Ernest est un journaliste zimbabwéen et il veut protéger sa réputation professionnelle. Il dirige un petit organe de presse qui publie des analyses politiques percutantes et l’occasionnel reportage. Je connais son travail, il est respecté et fiable. Ernest écrit de vrais articles, mais aussi des fake news [informations fausses]. Il gère trois autres sites Internet dont les publications sont...
(BBC 25/07/17)
La Namibie a éliminé le Zimbabwe sur le score de 5 à 4 après les tirs au but. Les footballeurs namibiens, qui sont restés plus d'un an sans championnat national, sont venus à bout des Zimbabwéens. Le championnat namibien, qui a perdu son sponsor, n'a pas été fonctionnel depuis la saison 2015-16. "Nous n'avons pas eu de matchs de une ligue depuis avril de l'année dernière, donc c'est très difficile pour nous", a déclaré l'entraîneur de la Namibie Ricardo Mannetti. Pour réussir cet exploit, il a révélé qu'ils ont dû "prendre ces joueurs, les mettre dans un camp, les nourrir et les préparer mentalement". Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/sports-40710455
(AFP 24/07/17)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe a offert un chèque de 60.000 dollars pour l'anniversaire de sa belle-soeur, à l'heure où le Zimbabwe traverse une grave crise économique et une pénurie de liquidités rapportait lundi le quotidien d'Etat. Selon le Herald, le président de 93 ans et son épouse Grace ont donné "60.000 dollars à Mme Junior Gumbochuma (...) pour la remercier de son rôle clé dans l'éducation des enfants de la famille présidentielle". Mme Gumbochuma, soeur de la Première dame du Zimbabwe et pasteur de profession a célébré son 60e anniversaire dimanche en compagnie de Grace Mugabe qui fêtait elle ses 52 ans, dans une ferme de Shamva (nord-est). L'économie zimbabwéenne est en lambeaux depuis le début des années 2000...
(Marianne 24/07/17)
Ce pasteur évangélique est devenu, en quelques mois, grâce aux réseaux sociaux, l'opposant principal au doyen des chefs d'Etat d'Afrique, Robert Mugabe. Malgré les menaces, il invite, en vue de la présidentielle de 2018, à la désobéissance civile. Le 19 avril 2016 aurait dû être une journée comme les autres pour Evan Mawarire. Une journée de galères ordinaires, comme en connaissent la plupart des 16 millions de Zimbabwéens, une journée fastidieuse au terme de laquelle on compte les sous gagnés - peu - et les sous dépensés - toujours trop -un œil sur le tas de factures à régler au plus vite et l'autre sur celui qui pourra attendre encore un peu. Né en 1977, trois ans à peine avant...
(Agence Ecofin 24/07/17)
Au Zimbabwe, le leader de la restauration rapide Simbisa Brands a annoncé aujourd’hui qu’il envisageait de faire son entrée sur le marché alternatif de Londres (AIM), rapporte Reuters. Cette démarche a déjà reçu le feu vert du conseil d’administration de l’entreprise et reste soumise à l’approbation de la Banque centrale et des régulateurs locaux. L’opération devrait permettre au groupe de lever des fonds afin de financer son expansion et d’effectuer les acquisitions à l’étranger. « Les actionnaires ont été d’ores et déjà informés que des négociations étaient actuellement en cours pour l’acquisition d’une entreprise internationale ayant une activité complémentaire à la nôtre. », indique la compagnie dans un communiqué repris par Reuters. Cotée depuis novembre 2015 sur la Zimbabwe Stock...
(Jeune Afrique 22/07/17)
Jeudi 20 juillet, le ministre zimbabwéen des Finances, Patrick Chinamasa, a indiqué que des compensations de 134 millions de dollars ont été versées aux fermiers blancs expropriés lors de la réforme agraire de l'an 2000. Une demande ancienne, dont les intéressés disent ne pas avoir vu la couleur, et dont les prêteurs internationaux, FMI en tête, font une des conditions de leur retour dans le pays. Jeudi, devant le Parlement, le ministre zimbabwéen des Finances Patrick Chinamasa a indiqué que l’État avait débuté le versement des compensations aux fermiers blancs expropriés, décidées lors de la réforme agraire de l’an 2000. Le ministre a indiqué que 134 millions de dollars avaient déjà été versés, dans un contexte de creusement alarmant du...
(Agence Ecofin 21/07/17)
Au Zimbabwe, 134 millions $ ont été payés l’année dernière à titre d’indemnisation aux fermiers commerçants blancs affectés par le Programme de réforme foncière accélérée (FTLRP) du gouvernement. C’est ce qu’a indiqué à Reuters, Patrick Chinamasa (photo), le ministre des finances qui ajoute que cette opération a contribué à aggraver le déficit budgétaire de l’Etat. D’après la même source, cette compensation ferait partie de l’une des conditions exigées par le Fonds monétaire international (FMI) pour débloquer un nouveau financement en faveur du pays. Lancée en 2000, la réforme agraire de l’exécutif zimbabwéen a conduit à un déguerpissement des fermiers blancs de leurs exploitations commerciales...
(AFP 21/07/17)
Un chasseur de trophées a abattu l'un des petits du lion Cecil, dont la mort en 2015 provoquée par un autre chasseur avait défrayé la chronique dans le monde entier, ont déclaré vendredi des chercheurs. Xanda, un lion âgé de 6 ans qui était équipé d'un collier GPS permettant de suivre ses déplacements, a été tué le 7 juillet dans l'ouest du Zimbabwe, à proximité du lieu où un chasseur américain avait abattu le père du félin, à l'aide d'un puissant arc et d'une flèche. "Xanda a été tué par un chasseur de trophées dans le cadre d'une chasse légale à l'extérieur du parc national de Hwange", a déclaré à l'AFP Andrew Loveridge, du département de zoologie de l'Université britannique...
(Agence Ecofin 21/07/17)
Jeudi, la société zimbabwéenne de transport et de distribution d’électricité (ZETDC) a annoncé qu’elle envisage de démarrer l’année prochaine la construction d’une ligne électrique de 1 000 km, en partenariat avec le Mozambique et l’Afrique du Sud. L’information a été donnée par The Herald. Selon Ikhupuleng Dube, le directeur du développement des systèmes de la ZETDC, la ligne de 400 kVA avec une capacité maximale de transport de 1 740 MW partira du Mozambique, traversera le Sud du Zimbabwe pour la province du Limpopo, en Afrique du Sud. Par ailleurs, sa construction se déroulera en trois phases. Les travaux devraient démarrer l’année prochaine pour prendre fin en 2021. Toujours selon le responsable, la réalisation de ce projet nécessitera la construction...

Pages