Dimanche 22 Octobre 2017
(Agence Ecofin 25/08/17)
980 millions $. C’est le montant des recettes d’exportation de tabac escompté au Zimbabwe, au terme de la saison 2017. L’annonce a été faite par Philemon Mangena, directeur général de Premier Tobacco Auction Floor (PTAF), l’un des centres de vente aux enchères agréés par le Conseil de l’industrie et de commercialisation du Tabac (TIMB). Ce niveau de devises attendu marque une hausse de plus de 4,9 % par rapport aux 933,9 millions $ générés, l’année dernière, grâce à l’exportation de 164 500 tonnes de la feuille. « Le tabac offre la meilleure rentabilité économique à l’hectare parmi tous les produits agricoles cultivés au Zimbabwe », a indiqué M. Mangena. Pour rappel, au 17 août dernier, les exportations de tabac avaient...
(AFP 24/08/17)
La jeune femme qui accuse la première dame du Zimbabwe Grace Mugabe de l'avoir agressée a saisi la justice sud-africaine pour obtenir une annulation de l'immunité accordée à l'épouse du président Robert Mugabe, a-t-on appris jeudi auprès de l'avocat de la victime présumée. Gabriella Engels, une mannequin de 20 ans, a déposé plainte pour coups et blessures contre Grace Mugabe, qu'elle accuse de l'avoir frappée avec une prise et un câble le 13 août dans un hôtel de Johannesburg. Selon les médias, les deux fils de Grace et Robert Mugabe se trouvaient dans le même établissement.
(Médiapart 23/08/17)
Alors qu’on nous bat et rebat les oreilles avec le statut de la première Dame de France, les mésaventures de Grace Mugabe, épouse du Président du Zimbabwe, pourraient faire réfléchir sur le bien-fondé de garder au conjoint d’un chef d’état, son statut de citoyen ordinaire. Grace Mugabe est une forte femme, du tempérament et de l’ambition à revendre, beaucoup plus jeune que son fringant mari âgé de 94 ans, toujours candidat à sa propre succession. Depuis 37 ans de règne sur le pays, il a l’intention de se représenter aux prochaines élections de 2018 : « Le peuple a le sentiment qu’il n’y a personne pour me remplacer, aucun successeur n’est acceptable pour eux, sauf moi ». Corruption, népotisme, atteinte...
(Leral 23/08/17)
Dans un développement vraiment choquant, il a été révélé qu’à Mbare, au Zimbabwe, des prostituées pleuraient un voleur en série connu sous le nom de Masiyas Mesiyas, en offrant du sexe gratuit à toutes les personnes présentes. Selon le journal Harare Metro, les prostituées ont fait l’offre non-conventionnelle lors des funérailles pour honorer la mémoire du défunt, qu’elles disent avoir été, un « pervers sexuel ». Le vol, l’abus de drogue et le s3xe ont dominé le sillage funèbre. Les travailleuses du sexe ont déclaré que Mesiyas était leur client habituel. Les résidents du district affirment que le voleur qui est mort à la suite de la tuberculose, aimait le s3xe et était populaire parmi les prostituées du district. Une...
(RFI 22/08/17)
En Afrique du Sud, le départ de Grace Mugabe, sous le coup d'une plainte en Afrique du Sud, a entraîné nombre de réactions en ce début de semaine. La première dame zimbabwéenne est accusée d'avoir agressé une jeune fille de 20 ans dans un hôtel de Johannesburg, le 13 août. Mais elle a finalement pu quitter l'Afrique du Sud une semaine plus tard, avec la bénédiction du ministère sud-africain des Affaires étrangères qui lui a accordé l'immunité diplomatique. Une décision qui soulève la controverse. L'opposition sud-africaine de l'Alliance démocratique (DA) a demandé, dès dimanche, qu'une enquête parlementaire soit ouverte sur les événements qui ont permis à Grace Mugabe de quitter l'Afrique du Sud sans être inquiétée. Une éventuelle convocation de...
(AFP 21/08/17)
Afriforum, groupe d'activistes sud-africains pour les droits de l'Homme, va saisir la justice pour obtenir l'annulation de l'immunité diplomatique accordée à la première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, soupçonnée d'agression à Johannesburg. "Nous allons demander à la cour de dire que la décision d'accorder l'immunité diplomatique est illégale car selon notre législation, l'immunité diplomatique ne peut pas s'appliquer en cas de crime grave, et la violence en fait partie", a déclaré à l'AFP le chef d'AfriForum, Kallie Kriel. Grace Mugabe a obtenu l'immunité diplomatique auprès...
(AFP 21/08/17)
La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, soupçonnée d'agression à Johannesburg, a obtenu l'immunité diplomatique auprès des autorités sud-africaines et pu rentrer dimanche à Harare. Grace Mugabe, qui figure parmi les favoris pour succéder à son mari âgé de 93 ans, est sous le coup d'une plainte pour coups et blessures contre une mannequin. Gabriella Engels, 20 ans, affirme avoir été agressée violemment, avec un câble et une prise, par la première dame dans un hôtel d'un quartier huppé de Johannesburg le 13 août. Selon les médias sud-africains, deux fils de Grace Mugabe...
(RFI 21/08/17)
La première dame zimbabwéenne, Grace Mugabe, a quitté l’Afrique du Sud, ce dimanche 20 août, sans encombre. C’est le groupe audiovisuel public zimbabwéen, ZBC, qui a annoncé, ce dimanche matin, le retour au Zimbabwe de l'épouse du président Mugabe. Grace Mugabe qui accompagnait, à Johannesburg, son mari au sommet de la SADC, est visée par une plainte d'un mannequin sud-africaine, d'une vingtaine d'années. Elle l'accuse de l'avoir frappée à coups de rallonge électrique alors qu'elle rendait visite à un de ses enfants dans un hôtel de Johannesburg. Grace Mugabe a bénéficié d'une immunité dipomatique que lui ont accordée les autorités sud-africaines. Le couple présidentiel zimbabwéen a atterri tôt, ce dimanche, à Harare, coupant court au sommet de la SADC qui...
(AFP 21/08/17)
Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis août 1979, est actuellement le doyen politique des chefs d'Etat africains. L'Angolais José Eduardo dos Santos, en fonction depuis le 20 septembre 1979, était jusque sa retraite le vice-doyen africain en terme de longévité au pouvoir. Il doit quitter ses fonctions lors des élections du 23 août, après quasiment 38 ans au pouvoir.
(La Tribune 21/08/17)
L’affaire a failli déclencher une crise diplomatique entre Pretoria et Harare mais elle a été finalement réglée à l'amiable. Grace Mugabe, accusée d'agression sur une femme en Afrique du Sud, est libre. Elle a obtenu l'immunité diplomatique auprès des autorités sud-africaines et pu rentrer dimanche à Harare. La First Lady n’est pas encore tirée d'affaire. Grace Mugabe a obtenu finalement une grâce après « une disgrâce » à Johannesburg. L'Afrique du sud n'arrêtera pas la première dame zimbabwéenne. L'épouse du président Zimbabwéen, Robert Mugabe, vient d'obtenir l'immunité diplomatique auprès des autorités sud-africaines et pu rentrer dimanche à Harare. « Le président Robert Mugabe qui était accompagné de la première dame est arrivé à bord d'un vol Air Zimbabwe dimanche très...
(Agence Ecofin 21/08/17)
Kwese TV, le service de télévision payante d’Econet Media, est désormais disponible au Zimbabwe. Alors que toute la presse locale attendait l’annonce d’une licence accordée à l’opérateur, Kwese TV a surpris tout le monde, lorsque Dr Dish Limited, un opérateur privé de télévision satellite présent au Zimbabwe, a annoncé qu’il avait signé un accord avec Econet pour fournir Kwese TV sur le territoire national. Plutôt que d’obtenir sa propre licence, Kwese TV va donc profiter de la licence octroyée à Dr Dish par l’Autorité de radiodiffusion du Zimbabwé (BAZ). Obtenue en 2012, l’accréditation de Dr Dish est valide jusqu’au 17 septembre 2022. Selon Nyasha Muzavavi, le directeur exécutif de Mr Dish, l’accord avec Econet est acté depuis novembre 2016. Les...
(APA 21/08/17)
La tension diplomatique entre l’Afrique du Sud et le Zimbabwe s’est intensifiée samedi après que le gouvernement zimbabwéen a empêché un avion de la South African Airways de quitter l’aéroport international de Harare pour un prétendu manquement aux règles de l’aviation. Le vol SAA SA025 a été arrêté au départ de Harare après que l’Autorité de l’aviation civile du Zimbabwe a exigé un permis d’opérateur étranger à la compagnie aérienne pour continuer à opérer dans le pays. Des informations reçues sur place samedi ont indiqué que l’immobilisation de l’avion de la SAA était une réponse des autorités zimbabwéennes après que l’Autorité de l’aviation civile sud-africaine a empêché un vol d’Air Zimbabwe en partance pour Harare de décoller de l’aéroport international...
(AFP 19/08/17)
Le 21 février, jour anniversaire du président zimbabwéen Robert Mugabe, sera désormais férié au Zimbabwe afin d'honorer celui qui dirige le pays d'une main de fer depuis 1980, a rapporté samedi un quotidien d'Etat. Le lobbying de la ligue de jeunesse de la Zanu-PF, parti au pouvoir, a porté ses fruits: l'anniversaire du président âgé de 93 ans cessera d'être un jour comme les autres et deviendra le "Jour de la jeunesse de Robert Mugabe". En faisant de ce jour un jour férié, "nous voulons que soient mis en évidence les valeurs et les principes que notre président R.G. Mugabe incarne si brillamment, et qui ont fait de sa vie un exemple dont notre jeunesse peut s'inspirer", a déclaré le...
(AFP 19/08/17)
La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, qui a demandé l'immunité diplomatique après avoir été accusée d'agression en Afrique du Sud, doit participer à un sommet régional à Pretoria samedi. La très influente épouse du président zimbabwéen Robert Mugabe est soupçonnée de s'en être violemment prise à une jeune mannequin dimanche dans un hôtel de Johannesburg, dans le quartier huppé de Sandton. Elle n'a pas été vue en public depuis cet incident. Mais elle est attendue, selon la police sud-africaine, au sommet des dirigeants de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), qui se tient samedi et dimanche au centre de conférence du ministère des Affaires étrangères à Pretoria.
(Agence Ecofin 19/08/17)
Dans un entretien accordé au journal The Financial Gazette, Gift Machengete (photo), le directeur général de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Zimbabwe (Potraz), a révélé que l’organe public est en train de mettre à jour son régime national de licence télécoms pour permettre à un nouveau type d’acteur télécoms - les opérateurs de réseau mobile virtuel (MVNO) - d’intégrer le marché. D’après le patron du régulateur télécoms, cette révision réglementaire vise à stimuler l'innovation et la concurrence qui dynamiseront le marché télécoms national. «Nous croyons que les MNO et les MVNO n'entreront pas uniquement en concurrence sur le marché, mais qu’ils susciteront aussi une offre d'innovation et une fourniture de services très axée sur le client. Cela...
(RFI 19/08/17)
En Afrique du Sud, les 15 chefs d'Etats membres de la SADC se réunissent ce samedi 19 août à Pretoria, dans le cadre du 37e sommet de la Communauté de Développement d'Afrique Australe débuté le 10 août. Le partenariat avec le secteur privé et le développement industriel est le thème clé de cette réunion. Mais l'attention sera surtout focalisée sur la première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, qui risque des poursuites en Afrique du Sud. Une jeune mannequin sud-africaine accuse la femme de Robert Mugabe de l'avoir rouée de coups dans un hôtel huppé de Johannesburg, dimanche 13 août. Grace Mugabe souhaite bénéficier de l'immunité diplomatique pour quitter l'Afrique du Sud sans encombre après ce week-end. Invisible depuis l'incident de...
(AFP 18/08/17)
Les autorités sud-africaines étudient la possibilité d'accorder l'immunité diplomatique à la première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, soupçonnée d'avoir agressé une jeune femme à Johannesburg, a expliqué vendredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Pretoria. Grace Mugabe est accusée d'avoir agressé dimanche une mannequin de 20 ans qui se trouvait dans le même hôtel qu'elle, dans un quartier huppé de Johannesburg. La jeune femme a déposé plainte pour coups et blessures. L'épouse de Robert Mugabe, pressentie comme son possible successeur, a demandé l'immunité diplomatique, selon la police sud-africaine. La requête "du...
(AFP 18/08/17)
La première dame du Zimbabwe Grace Mugabe "doit être arrêtée" en Afrique du Sud où elle est soupçonnée d'avoir agressé une jeune femme, a réclamé vendredi le principal parti d'opposition sud-africain. "Il est essentiel que l'Afrique du Sud s'assure que Grace Mugabe ne fuit pas le pays afin d'échapper à la justice", a déclaré l'Alliance démocratique (DA) dans un communiqué. Elle doit rendre "tous ses passeports" pour éviter un tel scénario, et "doit être arrêtée pour répondre aux charges de coups et blessures" qui pèsent contre elle, a ajouté la formation. "Personne n'est au-dessus des lois et la DA fera tout son possible pour s'assurer que Mme Mugabe ne soit pas autorisée à fuir l'Afrique du Sud avant qu'elle ne...
(Courrier International 18/08/17)
“Embarrassant, honteux et déshonorant”. Voici comment NewsDay qualifie le comportement de Grace Mugabe après que la “First Lady” zimbabwéenne, rebaptisée “Fist [poing] Lady”, a été accusée d’avoir agressé une jeune mannequin dimanche 13 août dans un hôtel de Johannesburg. La raison de cet incident n’est pas clairement établie. Le ministère sud-africain de la Police a annoncé mercredi 16 août que la femme du président zimbabwéen, Robert Mugabe, avait invoqué l’immunité diplomatique pour ne pas se présenter à la police. Une affaire qui vire au casse-tête diplomatique pour les autorités sud-africaines qui entretiennent de bonnes relations avec leur voisin zimbabwéen.
(RFI 18/08/17)
En Afrique du Sud, la plainte déposée par une jeune fille contre Grace Mugabe lundi 14 août est en train de se transformer en imbroglio diplomatique. Gabriella Engels, une mannequin sud-africaine de 20 ans, accuse la Première dame du Zimbabwe de l'avoir battue avec une rallonge électrique dimanche soir alors que la jeune fille rendait visite aux fils de Grace Mugabe dans un hôtel huppé de Johannesburg. Contrairement à ce qui avait été annoncé, Grace Mugabe ne s'est pas rendue à la police et elle cherche désormais à faire valoir son immunité diplomatique. La famille de la plaignante n'entend, elle, rien lâcher, elle s'est rapprochée...

Pages