Mardi 23 Mai 2017
(Agence Ecofin 21/03/17)
Le groupe zimbabwéen Innscor Africa, spécialisé dans la restauration rapide, a enregistré un bénéfice après impôts de 18 millions $, au terme de son dernier semestre qui s’est achevé le 31 décembre 2016. Comparé à l’exercice précédent (15,8 millions $), ce chiffre fait ressortir une hausse de 16 %. Cette embellie a été le résultat d’une amélioration globale des indicateurs économiques de la compagnie. Ainsi, les recettes de la compagnie se sont élevées à 311 millions $ contre 300 millions $ en 2015. Le bénéfice par action a connu une hausse de 28 % pour s’établir à 2,32 cents contre 1,78 cent, un an plus tôt. Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) a augmenté de 14 %...
(Le Parisien 20/03/17)
Les villageois ont tué l'animal et l'ont ouvert pour en extraire les restes du garçon, avant de les enterrer. Les villageois ont tué l'animal et l'ont ouvert pour en extraire les restes du garçon, avant de les enterrer. Les restes du corps d'un enfant de 8 ans auraient été retrouvés mardi dernier dans l'estomac d'un crocodile, près du village de Mushumbi, au nord du Zimbabwe, dans la province du Mashonaland Central, rapporte le média local Bulawayo24.com. La veille, la disparition de l'enfant avait suscité l'émoi dans le village, qui avait rapidement suspecté un crocodile d'être à l'origine de la disparition. Après avoir réalisé une grande battue, des villageois ont retrouvé la bête...
(Agence Ecofin 20/03/17)
Au Zimbabwe, Best Fruit Processors, filiale dédiée à la transformation de fruits du groupe Schweppes Zimbabwe Limited, envisage d’investir 10 millions $ dans la construction d’une nouvelle unité, d’ici la fin de cette l'année. C’est ce qu’a annoncé Nicholas Ncube, président du conseil de l’entreprise. L’usine sera basée à Esigodini dans la province du Matabeleland Sud et aura pour tâche, la production de concentrés de tomates et de purées de fruits. Elle devrait être approvisionnée en matière première par 3 328 producteurs indépendants de la région. L’implantation de cette nouvelle usine fait partie de la stratégie de l’entreprise qui vise, d’une part à se substituer aux importations de concentrés de tomates et de purées de fruits du Zimbabwe et, d’autre...
(Paris-Match 20/03/17)
Dans la province nord du Mashonaland central au Zimbabwe, un garçon de huit ans a été retrouvé sans vie dans le ventre d’un crocodile. C’est une terrible attaque qui est survenue lundi dernier au Zimbabwe. Selon la presse locale, un crocodile aurait tué puis mangé un enfant de huit ans, dans la province du Mashonaland central, située au nord du pays. La disparition du garçon avait alerté les habitants du village de Mushumbi Pools, qui avaient entamé des recherches. Ils ont soupçonné un crocodile d’être l’auteur de la disparition, raison pour laquelle ils ont tué l’animal. Dans son ventre, se trouvaient bien les restes du corps du bambin. «Le crocodile a été abattu mardi et découpé. Les restes du garçon...
(Agence Ecofin 18/03/17)
Le bénéfice après impôts pour l'exercice clos le 31 décembre 2016 de Old Mutual Zimbabwe (OMZ), filiale de l’assureur britannique Old Mutual, a augmenté pour s’établir à environ 91,8 millions $, contre 13,3 millions $ en 2015. Cette hausse est due principalement à l'augmentation des revenus de placements provenant des activités non bancaires. Dans une déclaration, ce jeudi, le directeur général du groupe, Jonas Mushosho (photo), a expliqué que « cette hausse s'explique par la bonne performance dans les secteurs bancaire, de l'assurance-vie et des assurances à court terme, ainsi que par la reconquête du marché boursier vers la fin de 2016 ».
(Agence Ecofin 18/03/17)
La filiale au Zimbabwe de l'assureur britannique Old Mutual a obtenu de la banque centrale, une licence d'exploitation de microfinance, apprend-on de sources médiatiques concordante. Annonçant la nouvelle, Jonas Mushosho, le directeur général d’Old Mutual Zimbabwe a indiqué que cela participait de la stratégie visant à améliorer l'inclusion financière dans ce pays, en proie à des défis de liquidités. Les opérations de la microfinance devraient débuter au mois d'avril 2017 et Old Mutual annonce déjà que les offres d'accès à ses financements seront beaucoup plus abordables que la moyenne du marché. Malgré un contexte économique et financier difficile pour la plus part des Zimbabwéens, le business de l'assureur se porte plutôt bien. Son bénéfice net s'est hissé à la fin...
(Agence Ecofin 18/03/17)
Au Zimbabwe, le groupe de presse Zimpapers a décidé d’investir dans la télévision. L’entreprise publique prépare le lancement de sa toute première chaîne Tv. Jusqu’ici, le groupe Zimpapers n’a investi que dans les journaux, la presse en ligne, la radio et l’imprimerie. La nouvelle chaîne va s’appeler Zimpapers Television Network. Une vidéo promotionnelle diffusée sur You Tube promet que la chaîne Tv va donner au public, le contenu qu’il attend. Voilà 2 ans que ce nouveau média est annoncé. Désormais, son lancement est imminent, selon Zimpapers. Mais l’entreprise ne dit pas si elle a déjà obtenu la licence, car jusqu’ici, la télévision ne figurait pas dans son domaine d’investissement. En effet, l’Etat dispose déjà d’une télévision publique : Zimbabwe Broadcasting...
(AFP 17/03/17)
Linda Masarira porte encore sur les bras et le dos les cicatrices de ses nombreux séjours en prison. Mais malgré les brutalités policières, les arrestations et ses multiples condamnations, elle assure qu'elle ne renoncera jamais à son rêve d'un autre Zimbabwe. "Je ne suis pas découragée", a-t-elle assuré la semaine dernière à l'AFP. Quelques heures plus tôt, un tribunal d'Harare lui a pourtant infligé une peine de dix-huit mois de détention, avec sursis cette fois, en échange de travaux d'intérêt général. Son crime ? Avoir bloqué la circulation lors des manifestations contre le président Robert Mugabe qui avaient paralysé les transports publics...
(AFP 16/03/17)
Le Parlement européen a appelé jeudi les autorités zimbabwéennes à abandonner les poursuites judiciaires, jugées "politiques", engagées contre le pasteur Evan Mawarire, une des figures de la contestation contre le président Robert Mugabe. "Les charges retenues contre lui pour des raisons politiques doivent être intégralement levées", affirment les eurodéputés dans leur résolution adoptée à Strasbourg. Le Parlement "déplore" que M. Mawarire ait été incarcéré pendant une semaine, en février, et souligne que "sa libération sous caution ne suffit pas". Evan Mawamire, un des chefs de file de la fronde anti-Mugabe, est inculpé de tentative de sabotage du gouvernement. Il a récemment annoncé qu'il envisageait de se présenter aux élections générales de 2018 face au président Mugabe. Les députés européens se...
(RFI 16/03/17)
Ce jeudi 16 mars s'ouvre à Harare le procès du pasteur Mawarire, l'un des chefs de file de la contestation contre Robert Mugabe. Dans ce pays asphyxié économiquement, le gouvernement réprime méthodiquement toute contestation. Osant prendre la parole, Evan Mawarire est devenu un véritable héros populaire. L'issue de son procès sera scrutée de près par la population. A peine avait-il mis les pieds dans l’aéroport d’Harare, en février dernier, qu’Evan Mawarire était arrêté par la police. Il rentrait de six mois d’exil en Afrique du Sud, où il avait fui après avoir été brièvement mis sous les verrous.
(APA 16/03/17)
La campagne de commercialisation du tabac au Zimbabwe a débuté mercredi, sur fond de révélations selon lesquelles la production totale de la feuille d’or dépasse cette année les 200 millions de kilogrammes. Les chiffres publiés mercredi montrent que 202 millions de kilogrammes de tabac ont été produits au cours de la campagne agricole 2016/17 qui vient de s’achever. Cependant, seuls 16 millions, soit environ 8% du total, seraient commercialisés via le système d’enchères, le reste étant vendu à des acheteurs contractuels. Les opérations d’achat/vente ont été ouvertes avec une moyenne de 4,60 dollars US le kg.
(Agence Ecofin 16/03/17)
La production zimbabwéenne de tabac devrait s’établir en 2017 à 205 000 tonnes, soit 3 000 tonnes de plus que le volume précédent enregistré. D’après Isheunesu Moyo, porte-parole du Conseil de l’industrie et du marketing du tabac (TIMB), cette légère hausse s’explique par une augmentation du nombre de producteurs de tabac pour cette saison. L’accroissement de la quantité de tabac devrait permettre au gouvernement d’améliorer les recettes d’exportation de la matière première afin de faire face au déficit de liquidités auquel est confronté le pays. Cette pénurie de devises a conduit les négociants à emprunter 700 millions $ à l’étranger pour réaliser leurs achats de tabac auprès des producteurs. Afin de limiter l’impact de cette pénurie sur les acteurs de...
(Agence Ecofin 15/03/17)
Le fournisseur de connectivité Internet à très haut débit Liquid Telecom, a entamé un vaste chantier de déploiement de 1 600 km de fibre optique supplémentaire dans les régions Sud et Est du Zimbabwe. D’après le directeur général de Liquid Telecom, Wellington Makamure (photo), le réseau de fibre optique, une fois achevé, interconnectera plusieurs villes du pays. Il s’agit de Gweru, Shurugwi, Zvishavane, Mashava, Masvingo, Tokwe, Chiredzi, Triangle, Mkwasine, Middle Sabi, Chipinge, Chimanimani, Mutare, Nyanga, Harare et Nyamapanda. Avec l’amélioration de son réseau data dans le Sud et l’Est du Zimbabwe, Liquid Telecom veut répondre à la forte demande des domiciles et entreprises en connectivité à haut débit.
(Agence Ecofin 14/03/17)
La pénurie de devises au Zimbabwe fait peser de sérieux risques sur le secteur minier. En effet, les opérateurs miniers qui ont besoin d’importer explosifs et composantes chimiques nécessaires à leurs exploitations effectuent leurs transactions en dollars américains. Une devise de plus en plus rare sur le marché zimbabwéen depuis bientôt trois mois. « Nous sommes confrontés à un blocage des payements avec des retards allant jusqu’à 12 semaines, ce qui a un impact négatif sur la production », a regretté Pardon Chitsuro devant le parlement zimbabwéen. Cet économiste à la Chambre de Mines rappelle pourtant que le secteur minier génère plus de la moitié des échanges extérieurs du pays et devrait, à ce titre, recevoir la priorité de la...
(Dw-World 14/03/17)
A Harare, au Zimbabwe une juge a clos un procès contre des opposants au président Robert Mugabe et ordonné la remise en liberté de 65 accusés. Un procès à l'issue inhabituelle Au Zimbabwe, un procès contre des opposants a échoué de manière spectaculaire et inhabituelle pour ce pays dirigé d’une main de fer depuis des décennies par le président nonagénaire Robert Mugabe rapporte la taz, die tageszeitung. Un pays où la justice est habituellement un organe dévoué au régime. Mais mardi dernier, le tribunal de la capitale Harare a remis en liberté 65 personnes, dont une dizaine d’adolescents qui, le 4 juillet dernier, avaient osé manifester contre la corruption et la mauvaise gouvernance. La police zimbabwéenne est entraînée à réprimer...
(Agence Ecofin 10/03/17)
Le ministre des Finances du Zimbabwe, Patrick Chinamasa, a annoncé, ce vendredi, que l'économie nationale devrait progresser de 3,7% cette année. Une embellie comparée au 1,7% de croissance initialement prévu, et portée par de meilleures perspectives dans le domaine de l’agriculture. Le pays a, en effet, eu une assez bonne pluviométrie au cours de la campagne agricole 2016/2017. Selon les données de la Banque mondiale, l'économie de la nation de l’Afrique australe a presque stagné en 2016 avec une croissance assez marginale de 0,4%, en raison de la sécheresse dévastatrice qui a frappé plus de 4 millions de personnes. En décembre dernier, le déficit budgétaire s’était considérablement creusé pour s’établir à 1,18 milliard de $, soit environ 9% du PIB,...
(AFP 09/03/17)
Plusieurs ambassades au Zimbabwe ont déploré jeudi l'absence de progrès dans l'enquête ouverte par les autorités sur la disparition d'Itai Dzamara, une figure de l'opposition enlevée il y a deux ans jour pour jour et toujours portée disparue. Ancien journaliste devenu chef d'un groupe d'opposants au président Robert Mugabe, M. Dzamara a été kidnappé le 9 mars 2015 alors qu'il sortait d'un salon de coiffure. Il avait été emmené par des hommes non identifiés dans une voiture sans plaque d'immatriculation, quelques jours après s'être exprimé pendant un meeting de l'opposition. Ses proches ne l'ont jamais revu. "Les Etats-Unis continuent à s'inquiéter vivement du sort et de la santé de M. Dzamara", a écrit l'ambassade américaine. "L'absence de progrès dans cette...
(AfricaNews 09/03/17)
Le pasteur Mugadza devrait être entendu aujourd’hui par la justice zimbabwéenne, son procès a été reporté à jeudi prochain. Il est accusé d’avoir prédit la mort du président Robert Mugabe pour octobre 2017. La juge de première instance, Priscilla Chigumba, a renvoyé l’affaire à jeudi prochain afin que la partie civile puisse préparer ses arguments. M. Mugadza a plusieurs fois clamé son innocence affirmant que sa prophétie n’a aucunement mentionné le nom du président de la République. Il aurait dit : « Un président va mourir en octobre 2017 », soutient-il. Pourtant, le site ‘‘Zimbabwe Mail ’‘ avait publié le 13 janvier un article qui avait pour titre...
(IRIN 09/03/17)
L’année dernière, Chengetai Zonke a perdu une bonne partie de sa récolte de maïs à cause de la sécheresse. Au moment de s’engager à nouveau dans le pari des semis, devenu invariablement risqué en cette ère de changement climatique, elle a décidé de réduire la mise. Sur ses terres de Chiware, dans la province du Manicaland, au nord-est du Zimbabwe, cette agricultrice âgée de 52 ans a expliqué son choix à IRIN : « J’ai arrêté de travailler les plus grands champs pour ne pas consacrer plus de terre à une culture qui risque de ne rien donner à cause de pluies trop faibles ou trop abondantes. Replanter, ça coûte cher, et l’argent se fait rare. » Prendre en compte...
(AFP 06/03/17)
Les médecins zimbabwéens ont annoncé avoir repris lundi le travail, après une grève de près de trois semaines qui a paralysé les hôpitaux publics du pays, par "compassion" avec leurs patients malgré l'échec de leurs négociations avec le gouvernement. "Nous avons repris le service, tous les médecins sont de retour au travail", a affirmé à l'AFP Edgar Munatsi, le président de l'association des médecins du secteur hospitalier public. "Nous avons été émus par les demandes de patients en souffrance et nous avons pris cette décision par compassion", a-t-il ajouté, "le taux de mortalité dans les hôpitaux a augmenté et il semble que le gouvernement ne s'en est pas...

Pages