Lundi 20 Novembre 2017
(7sur7 29/07/13)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe, au pouvoir depuis l'indépendance du pays en 1980, a appelé dimanche à un vote pacifique le 31 juillet, promettant une élection présidentielle libre et impartiale. "Votez, votez, votez en paix, paix, paix, paix. Nous voulons la paix", a déclaré Robert Mugabe devant quelque 40.000 partisans réunis pour son ultime meeting au National Sports Stadium de la capitale, Harare "Ce sera libre et juste. Nous ne forçons personne à voter dans un sens ou dans un autre", a-t-il confié aux journalistes après le rassemblement. Les Zimbabwéens se rendront mercredi aux urnes pour les élections présidentielle et législatives, après quatre ans d'une cohabitation agitée entre le président Robert Mugabe, au pouvoir depuis 33 ans sans interruption, et...
(Xinhua 29/07/13)
HARARE -- Le président zimbabwéen Robert Mugabe a souligné dimanche le contrôle des ressources minérales du pays par les zimbabwéens noirs, lors de son dernier rassemblement tenu à trois jours des élections générales. S'adressant à des milliers de supporteurs dans un stade de Harare, il a promis de faire en sorte que les Zimbabwéens indigènes prennent le contrôle des ressources, bien qu'ils aient besoin de compagnies étrangères comme partenaires. "Les ressources minérales sont les notes et sont plus significatives que les capitaux qu'ils (étrangers) apportent", a indiqué M. Mugabe, "l'argent fait partie des instruments mis en place pour leur permettre d'exploiter nos ressources. Mais les produits restent nos produits". Pays riche en réserves de diamant, or, chrome et paltine, le...
( 29/07/13)
La police a arrêté dimanche un vice-ministre et proche du Premier ministre Morgan Tsvangiraï, qui a rendu public le fait que des bulletins de vote au nom de Tsvangiraï, candidat à la présidentielle, avaient été retrouvés dans une poubelle. C'est un membre du Mouvement pour un changement démocratique (MDC), qui a annoncé lors d'une conférence de presse l'arrestation à son domiciole du député Morgan Komichi, également ministre adjoint des transports. La porte-parole de la police, Charity Charamba, a confirmé cette arrestation qui intervient à trois jours des élections générales, prévues mercredi, mais n'a pas précisé les accusations portées contre M. Komichi. M. Komichi avait apporté cette semaine à la Commission électiorale du Zimbabwe (ZEC) une enveloppe de bulletins de vote...
(Sud Quotidien 29/07/13)
Si la Banque mondiale conseille aux pays africains de diversifier leur économie, sa filiale privée, la Sfi(Société financière internationale), elle, s’en met les poches en investissant notamment dans le pétrole africain… Le hic c’est qu’elle règne sur ce secteur notamment dans lequel aucun investissement ne peut se faire sans qu’il ne porte la patte de la Sfi. Pire, dans le secteur bancaire, l’institution financière qui veut aider à redresser le climat des affaires en Afrique va même jusqu’à concurrencer directement les banques commerciales africaines, sans être exposées aux mêmes risques ni soumises aux mêmes contraintes dans l’accès au financement. Le sujet est encore « tabou » dans certaines économies en Afrique, mais il ne résiste pas à l’analyse à l’aune...
(Afrik.com 29/07/13)
A l’occasion de la poursuite des éliminatoires au Championnat d’Afrique des nations 2014, le Burkina Faso, le Congo et le mali ont décroché leur ticket pour pour l’Afrique du Sud, à l’issue des matches retour. Bien que battu en Côte d’Ivoire, le Nigeria s’est également qualifié. Dans les manches aller, le Cameroun a pris une option du le Gabon (1-0). Les résultats des matches retour. Niger 1-0 Burkina Faso, 5-6 aux tab (0-1) -Guinée 1-0 Mali (1-3) - Côte d’Ivoire 2-0 Nigeria (1-4) - Ouganda - Tanzanie : 3-1 (1-0) - Congo 1-0 RD Congo (1-2) - Soudan 1-1 Burundi, 3-4 aux tab (1-1) - Rwanda 1-0 Ethiopie, 5-6 aux tab (0-1)- *Les équipes en gras sont qualifiées et rejoignent...
(AFP 28/07/13)
JOHANNESBURG, 28 juillet 2013 (AFP) - Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus d'un mois et demi à Pretoria, reste toujours dans un état "critique", avec "quelques progrès", a indiqué dimanche la présidence sud-africaine, qui a refusé de commenter des information de presse selon lesquelles l'ancien président aurait subi une légère intervention. Selon la chaine de télévision américaine CBS, le héros de la lutte anti-apartheid, 95 ans, aurait subi vendredi une "intervention chirurgicale pour débloquer le tube de dialyse", à sa septième semaine d'hospitalisation dans une clinique de Petoria. Cette opération a été "bénigne", a assuré CBS. Le porte-parole de la présidence, Mac Maharaj n'a pas confirmé ou infirmer. "Il (Mandela) est dans un état critique, stable, mais il y a quelques...
(Ips News 26/07/13)
WINDHOEK - L'Afrique australe doit s'engager dans un autre cycle de négociations après que les discussions sur les Accords de partenariat économique (APE) n’ont pas réussi à produire des résultats en juin, amenant des pays vers la perte de l'accès au marché lucratif de l'Union européenne (UE). Une visite de haut niveau effectuée dans la région par le commissaire au commerce de l’UE, Karel de Gught, il y a une semaine, a mis en évidence qu’il existe encore plusieurs différences. Les négociations commerciales embarrassantes entre l'UE et le groupement APE de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) qui inclut le Botswana, le Lesotho, la Namibie et le Swaziland (BLNS), ainsi que l'Angola, le Mozambique et l'Afrique du Sud, se...
(Xinhua 26/07/13)
JOHANNESBURG -- La réussite des élections au Zimbabwe contribuera à améliorer la situation politique et sécuritaire de la région, a déclaré jeudi un haut responsable sud-africain. "Cela créera un contexte positif de développement socio- économique, contribuant à améliorer la qualité de vie des Zimbabwéens et de la région", a indiqué le ministre adjoint des Relations internationales et de la Coopération, Ebrahim Ebrahim, lors d'une conférence de presse à Pretoria. "L'Afrique du Sud salue le fait que l'atmosphère générale reste calme (au Zimbabwe), aucun fait notable de violence ou d' intimidation n'ayant été rapporté", a souligné M. Ebrahim. Les élections sont prévues le 31 juillet prochain, avec le président sortant Robert Mugabe qui s'apprête à affronter Morgan Tsvangirai du Mouvement pour...
(Xinhua 26/07/13)
BRAZZAVILLE -- Le représentant de l'Union européenne (UE), Zouli Bonkoun Gou, a souligné jeudi au Congo, l'intérêt de tous les pays africains de trouver des moyens nécessaires pour optimiser le trafic par Internet, afin de soutenir les flux de trafic intracontinentaux et de créer des opportunités d'affaires pour les citoyens africains. "Abaisser le coût du trafic local permettra de réduire le coût de financement du commerce et d'encourager l'intégration commerciale régionale", a notamment déclaré M. Bonkoun à l'ouverture de l'atelier sur les meilleures pratiques de mise en oeuvre des points d'échange Internet, dans le cadre du projet Système d'échange Internet africain (AXIS) qui s'achève vendredi à la capitale congolaise. En effet, l'Afrique est en train de payer actuellement une forte...
(Xinhua 24/07/13)
HARARE-- Le président zimbabwéen Robert Mugabe a défendu mardi son passif électoral, affirmant que lui et son parti n'avaient « jamais truqué des élections ». M. Mugabe a prononcé cette promesse une semaine seulement avant les élections cruciales du pays le 31 juillet. M. Mugabe, qui dirige le pays depuis 1980, affrontera son rival de longue date, l'actuel Premier ministre Morgan Tsvangirai, pour la présidence. S'exprimant à Mutare, un bastion traditionnel de M. Tsvangirai, le président a déclaré devant des milliers de partisans que les allégations selon lesquelles son parti, le Zanu- PF, pourrait truquer les élections, étaient « infondées » et destinées à créer un environnement dans lequel les résultats des élections deviendraient des sujets de discorde. M. Mugabe,...
(Xinhua 24/07/13)
HARARE-- La Commission électorale du Zimbabwe est confronté à un dilemme de protéger le droit de vote ou de violer la loi, après avoir échoué à organiser un scrutin anticipé deux semaines avant les élections générales du pays, a déclaré mardi un haut responsable électoral. La vice-présidente de la Commission électorale du Zimbabwe ( ZEC) Joyce Kazembe a signalé lors d'une conférence de presse qu'un total de 65 956 personnes, en majorité des policiers et des agents électoraux, ont été autorisés à voter pour les élections du 14 au 15 juillet, mais 26.160 n'ont pas voté parce qu'il n'y avait pas suffisamment de bulletins de vote. Bien que le droit d'un individu à voter soit inscrit dans la Constitution, la...
(Xinhua 24/07/13)
LUANDA -- L'Union africaine (UA) a appelé mardi à mettre en place des liaisons aériennes directes entre les capitales des États membres pour réduire les temps de voyage sur le continent. Cet appel a été adressé par le directeur du département des Transports aériens de la Commission de l'UA pour les Infrastructures et l'Énergie, Adiron Alberto, à Luanda, capitale de l'Angola, en marge de la troisième réunion des ministres africains des Transports qui s'est ouverte ici sous la direction du ministre angolais des Transports Augusto da Silva Tomas. M. Alberto a rapporté qu'actuellement, un passager voyageant de Luanda au Gabon était contraint de faire étape par l'Europe ou l'Afrique du Sud, car il n'y a aucun vol direct entre l'Angola...
(Agence Ecofin 23/07/13)
(Agence Ecofin) - Le groupe Absa a reçu l'approbation du régulateur sud-africain des marchés financiers en vue de l'acquisition des activités africaines du groupe bancaire britannique Barclays Plc, franchissant le dernier obstacle d’une transaction qui devrait lui coûter la somme de 18,3 milliards de rands, a-t-on appris le 22 juillet 2013 selon Reuters. En vertu de l'accord, Barclays va renoncer à la gestion de ses opérations en Afrique au profit d’Absa qui est la troisième banque commerciale d’Afrique du Sud, en échange d’une participation à 62,3% dans son capital. Les régulateurs des activités bancaires dans les neufs pays où Barclays est présent ont marqué leur accord pour cette opération, selon des déclarations faites par Absa sur le sujet. La transaction...
(Le Griot 23/07/13)
Les habitudes des usagers zimbabwéens commencent à se préciser selon la dernière revue économique publiée par la Banque de Réserve du Zimbabwe, le mobile et internet l’emporte sur les cartes guichets. En effet, le document stipule que les transactions effectuées via internet et mobile ont connus une fulgurante croissance de 28,3% au mois de mai. Au total, c’est près de 364 millions de dollars qui ont circulé par voie mobile et internet pour le mois concerné alors que les transactions par cartes bancaires n’ont concerné que 332,6 millions de dollars sur l’ensemble des flux financiers évalués par la Banque de réserve zambienne. Jusque là, les transactions par carte ont toujours été en tête de liste, cette faible croissance de 1,3%...
(The Associated Press 23/07/13)
HARARE, Zimbabwe — South African President Jacob Zuma, the chief regional mediator on Zimbabwe, said Monday he has rebuked his aides for making “unfortunate statements” on Zimbabwe’s lack of readiness to hold crucial elections on July 31. Significantly softening its stance on the Zimbabwean elections, Zuma’s office said in a statement that was released in Zimbabwe that only Zuma was authorized to speak for regional mediators. Zimbabwean President Robert Mugabe, campaigning for the poll, has criticized Lindiwe Zulu, Zuma’s international relations advisor, for questioning the southern African nation’s ability to hold credible polls in July. After a chaotic early vote for police and the military officers who will be on duty on polling day, Mugabe described Zulu as “a stupid,...
(The Associated Press 23/07/13)
HARARE, Zimbabwe (AP) — South African President Jacob Zuma, the chief regional mediator on Zimbabwe, said Monday he has rebuked his aides for making "unfortunate statements" on Zimbabwe's lack of readiness to hold crucial elections on July 31. Significantly softening its stance on the Zimbabwean elections, Zuma's office said in a statement that was released in Zimbabwe that only Zuma was authorized to speak for regional mediators. Zimbabwean President Robert Mugabe, campaigning for the poll, has criticized Lindiwe Zulu, Zuma's international relations advisor, for questioning the southern African nation's ability to hold credible polls in July. After a chaotic early vote for police and the military officers who will be on duty on polling day, Mugabe described Zulu as "a...
(Washington Post 23/07/13)
HARARE, Zimbabwe — South African President Jacob Zuma, the chief regional mediator on Zimbabwe, said Monday he has rebuked his aides for making “unfortunate statements” on Zimbabwe’s lack of readiness to hold crucial elections on July 31. Significantly softening its stance on the Zimbabwean elections, Zuma’s office said in a statement that was released in Zimbabwe that only Zuma was authorized to speak for regional mediators. Zimbabwean President Robert Mugabe, campaigning for the poll, has criticized Lindiwe Zulu, Zuma’s international relations advisor, for questioning the southern African nation’s ability to hold credible polls in July. After a chaotic early vote for police and the military officers who will be on duty on polling day, Mugabe described Zulu as “a stupid,...
(Mail & Guardian 23/07/13)
The Southern Africa Litigation Centre has criticised the arrest of MDC parliamentary candidate Arnold Tsunga and 50 supporters. “The Southern Africa Litigation Centre (SALC) condemns the arrest of MDC [Movement for Democratic Change] parliamentary candidate Arnold Tsunga and 50 supporters on 20 July 2013, and the banning of a political rally in Harare,” it said in a statement on Monday. Arnold Tsunga, vying for a seat in the eastern city of Mutare, was detained on Saturday together with his campaign team allegedly for holding an unauthorised rally, the Zimbabwe Lawyers for Human Rights said at the time. Tsunga is running for the MDC of Prime Minister Morgan Tsvangirai, President Robert Mugabe's archrival. "They are currently [Saturday] detained at Dangamvura Police...
(Le Potentiel Online 23/07/13)
La Banque mondiale a mis en place un plan en 10 étapes pour améliorer la gouvernance foncière en Afrique subsaharienne. L’objectif est de transformer l’agriculture, stimuler la croissance et mettre fin à l’extrême pauvreté en Afrique. L’Afrique subsaharienne recense près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées du monde mais, à ce jour, le continent n’est pas parvenu à développer les 202 millions d’hectares de terres disponibles pour mieux lutter contre la pauvreté, générer de la croissance, créer des emplois et promouvoir une prospérité partagée. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », rendu public aujourd’hui, les pays africains et les communautés pourraient mettre fin aux « accaparements...
(Agence Ecofin 23/07/13)
(Agence Ecofin) - L’Afrique possède près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées de la planète. Ce sont environ 202 millions d’hectares qui pourraient être ainsi exploités. Elle affiche pourtant le niveau de pauvreté le plus élevé du monde. Ses piètres performances sur le front du développement suggèrent qu’elle n’a pas tiré parti de ses abondantes terres agricoles et ressources naturelles pour enclencher une croissance partagée et soutenue. Intensifier les progrès Le rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », affirme que la mauvaise gouvernance des terres – qui permet de déterminer et d’administrer les droits fonciers – pourrait bien être à incriminer. C’est ce que vient de découvrir la Banque...

Pages