Mercredi 20 Septembre 2017
(Jeune Afrique 28/09/13)
Lassés de voir Pékin exploiter leurs richesses pétrolières et minières sans que leurs pays en retirent des bénéfices substantiels, les gouvernements africains - du Gabon au Tchad en passant par le Niger - tentent de rééquilibrer les échanges. Au prix de quelques frictions. C'est arrivé coup sur coup. En décembre 2012, les Chinois ont perdu le champ pétrolier d'Obangue, au Gabon. En avril 2013, ils ont été conspués par des chômeurs près des puits de Diffa, dans le sud-est du Niger. En août, sur ordre du gouvernement, ils ont dû fermer un site d'extraction très polluant au Tchad. "La romance entre la Chine et nous, c'est fini", s'exclame Sanusi Lamido dans une tribune retentissante parue en mars dans le Financial...
(Xinhua 27/09/13)
L'implication de la Chine dans la sphère socio-économique zimbabwéenne continue de croître de telle sorte que le système judiciaire recherche maintenant des interprètes locaux parlant le chinois. Jeudi, la Commission du service judiciaire a publié un communiqué, déclarant rechercher deux interprètes mandarins capables d'établir l'identité et la langue de la personne accusée comme l'entérine la Constitution. Il y a environ 10000 Chinois au Zimbabwe et nombre d'entre eux ne parlent pas couramment l'anglais. Le Zimbabwe compte un nombre croissant de nationaux parlant le chinois depuis l'établissement de l'Institut Confucius à l'université du Zimbabwe. La Chine est le principal investisseur étranger au Zimbabwe, active dans les secteurs tels que la mine, la production, le développement des infrastructures, les télécommunications et l'...
(Sidwaya 27/09/13)
La 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes le jeudi 26 septembre 2013 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao.C’est le jeudi 26 septembre dernier que la 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes. « Tourisme et Technologies de l’information et de la communication (TIC) : quelles opportunités pour l’Afrique ? », tel est le thème sur lequel se focaliseront les débats et réflexions durant les 4 jours consacrés au salon. Le choix de ce thème est lié à l’essor des TIC qui ont entraîné des changements dans la nature de...
(Xinhua 26/09/13)
La production d'or du Zimbabwe devrait augmenter à 17 tonnes en 2013 car la production continue de se remettre en raison de l'amélioration de la viabilité, a déclaré mercredi un représentant de l'industrie. Le président de la Chambre des Mines Alex Mhembere a affirmé lors d'un atelier minier que la production d'or, qui a chuté à son plus bas niveau de tous les temps à 4 tonnes en 2008, passerait de 15 tonnes en 2012 à 17 tonnes en 2013. Il a dit que le but ultime était d'augmenter la production pour atteindre de meilleurs niveaux de production de 28 tonnes en 1998. « Nous nous attendons à une croissance de la production d'or cette année, ce qui est une...
(Xinhua 26/09/13)
La puissante entreprise minière publique du Zimbabwe a salué mercredi la décision de l'Union européenne (UE) de lever ses sanctions vieilles de dix ans contre l'entreprise. Le directeur général de la Société de développement minier du Zimbabwe (ZMDC), Jerry Ndlovu, a déclaré que les sanctions vieilles de dix ans ont empêché l'entreprise d'accéder aux lignes de crédit, aux grands marchés d'exportation, aux nouveaux investissements et à l'expertise technique. " Nous nous félicitons de cette décision. Cela va nous aider. Cela lève les obstacles aux opportunités que nous recherchions", a-t-il dit. Le Zimbabwe, qui abrite les mines de diamants les plus riches au monde, a produit l'an dernier 12 millions de carats de diamant. La ZMDC est l'entreprise publique en charge...
(Xinhua 26/09/13)
Le président en exercice de l'Union africaine (UA), Hailemariam Dessalegn, a appelé à un nouveau programme de développement mondial pour l'après-2015 correspondant aux priorités de développement de l'Afrique. Dans son discours fait au cours du débat de haut niveau à l'Assemblée générale de l'ONU, M. Dessalegn, qui est également le Premier ministre éthiopien, a indiqué : "Nous espérons énormément que le programme de développement mondial pour l'après-2015 concordera avec nos priorités et besoins de développement". Un programme de développement pour l'Afrique sur les 50 prochaines années vise à réaliser cet objectif fondamental, afin d'éradiquer la pauvreté et d'assurer le développement durable, a-t-il indiqué. "Le XXIe siècle sera le siècle de l'Afrique si nous harmonisons nos efforts pour maintenir et accélérer...
(AFP 25/09/13)
BRUXELLES, 25 septembre 2013 (AFP) - L'Union européenne a levé l'embargo qu'elle avait décrété au cours des années 2000 sur les diamants en provenance du Zimbabwe en guise de sanction contre le régime du président Robert Mugabe, malgré les soupçons de fraude qui pèsent sur les élections d'août. L'UE avait déjà suspendu en début d'année la plupart des sanctions imposées en 2002 et qui ne visent plus désormais que dix personnalités, dont M. Mugabe, toujours persona non grata, et une société. Les 28 représentants des Etats-membres de l'UE ont décidé à l'unanimité de lever les dernières sanctions qui pesaient à l'encontre de la Zimbabwe Mining Development Corporation (ZMDC), l'entité chargée de la commercialisation des diamants. Cette décision a été saluée...
(La Libre 25/09/13)
L'opposition zimbabwéenne soupçonne qu'une bonne partie des revenus des diamants finisse dans les poches des partisans du président Mugabe. L'Union européenne a levé mardi définitivement l'embargo qu'elle avait décrété voici plusieurs années sur les diamants en provenance du Zimbabwe en guise de sanction contre le régime du président Robert Mugabe, une décision immédiatement saluée par le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders. Cette décision, prise à l'unanimité par les 28 Etats membres de l'UE, "permettra d'augmenter la transparence dans le commerce de diamants en provenance du Zimbabwe, en autorisant leur exportation vers Anvers, un centre qui offre les plus grandes garanties de transparence et de respect des règles de certification", a souligné M. Reynders dans un communiqué. La levée...
(AIB 25/09/13)
Le défi de la valorisation des résultats de la recherche scientifique est au cœur des préoccupations de chercheurs et étudiants de divers pays, réunis à Ouagadougou pour un symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique, du 24 au 27 septembre 2013.Aucun pays ne peut se développer sans la recherche scientifique. C’est la conviction affichée par le chef du gouvernement burkinabè, Luc Adolphe TIAO lors du symposium symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique. Le défi auquel sont confrontés les pays africains reste la valorisation des résultats de la recherche.Selon le ministre en charge de l’Innovation, Gnissa Isaïe Konaté, sur la base de l’expérience des pays émergents,...
(Xinhua 25/09/13)
ARUSHA (Tanzanie)- Un haut responsable de Tanzanie a appelé mardi les pays d'Afrique à s'unir pour lutter contre la corruption abondante dans les secteurs de la construction et des transports car ce problème contribue au ralentissement socioéconomique de la région.Le vice-ministre tanzanien des Travaux Gerson Lwenge a tenu ces propos à Arusha à l'occasion du Séminaire international sur la performance et la gouvernance de l'administration des routes et des transports.Cette réunion, qui mobilise 25 pays du monde entier, a été organisée par l'Association mondiale des réseaux routiers (PIARC) en collaboration avec l'Association des agences routières nationales d'Afrique australe (ASANRA).Les pays africains, et en particulier ceux d'Afrique sub- saharienne, déploient de grands efforts pour mettre en place de meilleures infrastructures routières...
(Guineeconakry.info 25/09/13)
La soixante-huitième Assemblée générale des Nations s’est ouverte hier à New York. L’occasion pour la planète entière, par la voix des différents dirigeants, de débattre des grands sujets de l’heure. De l’Afrique, il en sera bien sûr question. Mais comme c’est le cas dans quasiment toutes les grand-messes du genre, ce n’est pas de l’Afrique rayonnante dont on débattra à New York. On auscultera plutôt celle de la désolation. Et de la plus dramatique des désolations, parce qu’il ne s’agira pas de la pauvreté, du chômage et des voies et moyens d’endiguer ces fléaux sur le continent. On parlera plutôt une nouvelle fois de l’Afrique des conflits, parce que malheureusement le continent-berceau de l’humanité en recèle toujours. Ainsi, on va...
(Xinhua 24/09/13)
Le nouveau ministre zimbabwéen des Finances, Patrick Chinamasa, a déclaré que le Zimbabwe maintiendra le régime des devises multiples pour l'avenir proche afin d'assurer la stabilité financière. Suite à l'effondrement du dollar zimbabwéen au cours de l' hyper-inflation de 2008-2009, le Zimbabwe utilise le dollar américain, le rand sud-africain et le pula botswanais, entre autres. Bien que les dirigeants du parti au pouvoir déplorent constamment l'absence de la devise locale, le gouvernement ne se risquera pas à réintroduire le dollar zimbabwéen, dans lequel la plupart des Zimbabwéens ont perdu confiance. L'économie du Zimbabwe a recommencé à repartir quand le régime des devises multiples a été adopté et un gouvernement inclusif formé en 2009, après presqu'une décennie de déclin, qui a...
(Xinhua 24/09/13)
Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) s'est félicité, dans un rapport publié lundi, d'une accélération sensible dans la réalisation de l'objectif mondial de lutte contre le VIH fixés pour 2015, connu comme le sixième des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).Pour 2012, l'ONUSIDA estime à 2,3 millions le nombre de nouvelles infections par le VIH chez les adultes et les enfants, soit 33% de moins qu'en 2001. Chez les enfants, les nouvelles infections ont été réduites de 260.000, soit 52% de moins qu'en 2001, alors que les décès liés au sida ont diminué de 30% depuis leur pic de 2005 grâce à un élargissement de l'accès au traitement antirétroviral.Fin 2012, près de 9,7 millions de...
(Cameroon-Tribune 23/09/13)
L’organisation panafricaine vient d’annoncer une réunion extraordinaire sur la question. L’Union africaine (UA) a annoncé le week-end dernier un sommet extraordinaire le 13 octobre prochain pour protester contre les procès des dirigeants kenyans ouverts à la Cour pénale internationale (Cpi). Plusieurs sources ont fait état d’une lettre adressée par les dirigeants africains à la Cpi, qui explique que la présence du vice-président kényan William Ruto à son procès à La Haye va « désavantager le Kenya », sans donner d’autres détails au sujet de cette correspondance. Par contre, il semble déjà clair que la rencontre prévue à Addis-Abeba permettra à chacun des 43 pays signataires du Statut de Rome de dire s’ils souhaitent ou non se retirer de ce traité...
(Xinhua 20/09/13)
Le président français, François Hollande, présent à Bamako la capitale malienne dans le cadre de la cérémonie solennelle marquant le début du mandat du président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK, a annoncé jeudi la tenue d'un sommet des chefs d'Etats africains en décembre prochain à Paris sur la sécurité en Afrique. L'objectif de cette réunion est d'élaborer une stratégie globale de lutte contre le terrorisme, a précisé François Hollande lors d'une conférence de presse qu'il a co-animée avec le président IBK et le président Idriss Déby Itno du Tchad. Selon M. Hollande, il ne s'agira pas de parler des relations Afrique-France lors de cette rencontre. En plus de l'aspect sécuritaire, les dossiers sur les changements...
(AFP 19/09/13)
HARARE, 19 septembre 2013 (AFP) - La Haute Cour du Zimbabwe a ordonné jeudi la libération de 21 militants de l'opposition, détenus depuis deux ans pour une affaire liée à la mort d'un policier, a annoncé leur avocat. "21 opposants ont été acquittés par la Haute Cour en raison de l'absence de preuve, tandis que sept autres vont être jugés", a déclaré l'avocat, Charles Kwaramba, à l'AFP. "L'acquittement d'aujourd'hui confirme ce que nous disons depuis le premier jour, c'est-à-dire que ces personnes n'ont à répondre de rien, et ne devraient pas avoir été détenues tout ce temps", a-t-il ajouté. Les 28 dirigeants et membres du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) sont détenus depuis mai 2011, accusés d'être impliqués dans...
(Xinhua 19/09/13)
Le parti d'opposition mené par l'ancien Premier ministre Morgan Tsvangirai a nommé mercredi un cabinet fantôme pour surveiller les performances du gouvernement nommé par le président Robert Mugabe la semaine dernière. Le MDC-T, opposition, qui a fait partie pendant quatre ans du gouvernement d'unité aux côtés du Zanu-PF de Robert Mugabe, a perdu face à M. Mugabe et à son parti lors des élections du 31 juillet. M. Mugabe ayant remporté les élections avec 61 % des voix et son parti la majorité des deux tiers au parlement, M. Mugabe a pu nommer un cabinet ne comprenant que les membres du Zanu-PF. M. Mugabe a réduit la taille du cabinet actuel de 33 à 26 membres. M. Tsvangirai et son...
(Xinhua 19/09/13)
Le secteur de la construction écologique, qui se développe rapidement en Afrique, a attiré l' attention des gestionnaires de fonds tandis que les gouvernements mettent en place des politiques et mesures d'incitation pour favoriser les investissements qui accélèrent la transition vers une économie à faibles émissions carboniques dans différents secteurs clé de l'économie.Les décideurs politiques, financiers et experts participant à la Conférence sur le financement de la construction écologique, à Nairobi, ont déclaré mercredi que la demande de logements économes en ressources avait produit un appel d'air pour les investisseurs locaux et étrangers."L'Afrique devient manifestement un marché pionnier pour les technologies respectueuses de l'environnement, au fur et à mesure que les gouvernements définissent des objectifs visant à accélérer une croissance...
(Xinhua 18/09/13)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe a prononcé un long discours mardi pour l'ouverture de session du nouveau Parlement dominé par le parti au pouvoir, mais avec un message simple : ressusciter l'économie. M. Mugabe, réélu à une majorité écrasante à la fonction suprême en juillet, a déclaré que son gouvernement aurait pour priorité des politiques "durables et en faveur des pauvres" pour redynamiser les secteurs essentiels de l'agriculture, des mines, du tourisme et de l'industrie. Puisque les financements sont essentiels pour relever les défis économiques, le Parlement commencera immédiatement à débattre d'un nouvel amendement de la loi bancaire, d'une loi sur les partenariats public-privé, et d'une loi sur les fonds souverains pour développer les instruments de financement. L'économie zimbabwéenne, qui...
(Xinhua 18/09/13)
Le Zimbabwe est prêt à travailler avec l'occident si ce dernier retire les sanctions qu'il impose au pays depuis des années, a annoncé mardi le président Robert Mugabe. Il a déclaré que le Zimbabwe, qui émerge de ses élections nationales organisées en juillet, était prêt à forger des relations utiles et efficaces avec toutes les nations du monde afin de développer son économie. « Nous sommes en effet prêts à travailler même avec ceux qui, avant, étaient en désaccord avec nous. Nos détracteurs », a déclaré M. Mugabe à l'ouverture de la première session du 8ème parlement. Le président, frappé de sanctions financières et de voyage tout comme des membres de son parti depuis plus d'une décennie, a réitéré que...

Pages