Jeudi 20 Juillet 2017
(Xinhua 09/08/13)
Le vétéran de la politique zimbabwéen Robert Mugabe a condamné mercredi les critiques occidentales sur sa réélection, dénonçant l'Occident comme le véritable "ennemi". Dans sa première allocution publique depuis sa victoire dans les élections du 31 juillet, M. Mugabe a déclaré aux dirigeants de son parti, le Zanu-PF, qu'ils avaient "porté un coup" à l'ennemi. Son rival, le Premier ministre Morgan Tsvangirai, qui n'a récolté que 33 % des voix contre 61 % pour M. Mugabe, n'est pas l' ennemi, a-t-il déclaré. "L'ennemi c'est celui qui est derrière M. Tsvangirai, ce sont les Britanniques et leurs alliés, ce sont eux que nous avons mis à terre", a déclaré M. Mugabe. M. Mugabe a tenu ces propos alors que les États-Unis,...
( 09/08/13)
Près de 305.000 personnes ont été empêchées de voter et environ 206.000 autres influencées par des agents électoraux lors des élections générales du 31 juillet au Zimbabwe, selon des chiffres publiés jeudi par la Commission électorale. La capitale Harare concentre le plus grand nombre d'électeurs privés de vote (64.483), suivie des provinces de Mashonaland Ouest (nord) et Manicaland (est). Près de 3,5 millions de personnes ont voté sur environ 6,4 millions d'électeurs inscrits, selon la Commission électorale. Cependant la commission électorale estime que les irrégularités constatées ne remettent pas en cause la victoire de Robert Mugabe, au pouvoir depuis 33 ans, qui entame un 7e mandat. Le Premier ministre sortant Morgan Tsvangirai, son adversaire malheureux à trois reprises, a qualifié...
(Xinhua 09/08/13)
Faire passer les Etats africains d'une union régionale à une union continentale demeure un rêve, tant que le traité de l'Union africaine (UA) ne prévoit pas le mode de désignation de la présidence des Etats-Unis d'Afrique, a estimé un expert en sciences politiques de l'université de Namibie, Phanuel Kaapama, dans une interview accordée jeudi à Xinhua. Les Etats-Unis d'Afrique correspondent à l'idée d'une fédération réunissant plus de 50 Etats souverains africains, une proposition faite par l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. "Pour qu'elle se concrétise, il faudra conclure un traité et modifier la Constitution. Et il faudra préciser que faire de celle existant actuellement", a affirmé M. Kaapama. Selon l'universitaire, même si l'idée d'établir les Etats-Unis d'Afrique a été là depuis...
(Xinhua 09/08/13)
Alors que d'autres économies comme celle de la zone euro peinent toujours à se remettre de l' effondrement de l'économie mondiale en 2008, l'économie africaine devrait pour sa part continuer sa croissance, a rapporté mercredi la Banque africaine de développement (BAfD) dans ses perspectives économiques. Ce rapport, publié à Johannesburg, prédit que l'économie africaine devrait enregistrer une croissance de +4,8 % en 2013 et de +5,3 % en 2014. Les pays d'Afrique de l'Ouest, à savoir la Sierra Leone, la Côte d'Ivoire et le Ghana, seront parmi ceux qui connaîtront la plus forte croissance de leur produit intérieur brut (PIB) en 2013- 2014, a indiqué l'économiste en chef de la BAfD Mthuli Ncube lors de la publication de ces perspectives...
(AFP 08/08/13)
JOHANNESBURG, 8 août 2013 (AFP) - Le tout nouveau compte Twitter de l'archevêque anglican Desmond Tutu a été suspendu pendant quelques heures par le réseau social pour "suivi agressif", juste après son lancement, a annoncé jeudi une des fondations de Mgr Tutu. "Twitter n'a pas expliqué comment suivre 30 personnes pouvait être interprété comme un +suivi agressif+ ou s'il fallait blâmer le nombre de gens qui se sont mis à suivre @TutuLegacy en peu de temps", a déploré la Fondation Desmond & Leah Tutu dans un communiqué. "Nous sommes de retour! Merci pour tout le soutien", a tweeté quelques heures plus tard @TutuLegacy. "Twitter dit qu'il est +désolé pour le dérangement+ qu'a causé notre suspension. Nous avons été pris dans...
(AFP 07/08/13)
JOHANNESBURG, 7 août 2013 (AFP) - L'ancien président sud-africain Nelson Mandela devait entamer jeudi son troisième mois à l'hôpital où il est toujours, selon les autorités sud-africaines, dans un état "critique mais stable" après avoir frôlé la mort fin juin. Le héros de la lutte anti-apartheid a dû fêter son 95ème anniversaire le 18 juillet au Mediclinic Heart Hospital de Pretoria, où il avait été admis en urgence le 8 juin pour une infection pulmonaire. Le président Jacob Zuma donne irrégulièrement des nouvelles de son illustre prédécesseur, dans ses discours ou dans de brefs communiqués. Les dernières remontent au 31 juillet, et son porte-parole Mac Maharaj a indiqué mercredi qu'il fallait s'en contenter. Souffrant depuis déjà quelques jours, Nelson Mandela...
(AFP 06/08/13)
HARARE, 6 août 2013 (AFP) - Un membre de la Commission électorale zimbabwéenne a annoncé sa démission mardi, quelques jours après qu'un collègue eut fait de même pour protester contre l'organisation des élections qui dont donné le 31 juillet une large victoire au président Robert Mugabe. "J'ai démissionné", a indiqué à l'AFP le professeur de droit Geoff Feltoe. "Je vais retourner à l'université. J'ai toujours eu l'intention de le faire et j'y vais." M. Feltoe a refusé de dire si sa décision était liée à la tenue des élections générales du 31 juillet, qui a été vertement critiquée tant par l'opposition que par la société civile et des observateurs étrangers. Mkhululi Nyathi, un autre membre de la Commission électorale zimbabwéenne,...
(Xinhua 03/08/13)
Le président zimbabwéen Robert Mugabe aurait remporté deux tiers des voix des élections présidentielles du 31 juillet, a annoncé vendredi un membre du parti de Mugabe, qui a accès aux premiers résultats. "On parle de 60 à 70 %. Nous ne pouvons obtenir moins que cela", a confié Rugare Gumbo, porte-parole de l'Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (Zanu-PF) du président Mugabe, à Xinhua dans une interview. "C'est une victoire écrasante contre les marionnettes des impérialistes !". M. Guma a déclaré qu'alors que la Commission électorale du Zimbabwe, seule autorité à pouvoir annoncer les résultats finaux, continuait de vérifier les statistiques, son parti est assuré de la victoire. Près de 6,4 millions de Zimbabwéens se sont rendus dans les bureaux...
(Courrier International 03/08/13)
Robert Mugabe est à la tête du pays depuis 33 ans. Et il pourrait rempiler pour cinq de plus. Ses amis viennent de le déclarer vainqueur des élections, alors que le dépouillement vient tout juste de commencer - aussitôt accompagné d'accusations de fraude. Officiellement, il n’y a encore aucun résultat. Mais ce jeudi, le parti du président Robert Mugabe, le Zanu-PF (Zimbabwe African National Union-Patriotic Front), a revendiqué la victoire dans les élections présidentielles, qui se déroulaient hier, mercredi 31 juillet. Pour ce jour décisif, les Zimbabwéens se sont massivement rendus aux urnes. Le site Daily News se réjouit de la forte participation, qui montre d'après lui "que les gens ne se satisfont plus uniquement d'observer le destin de leur...
(AFP 02/08/13)
HARARE, 2 août 2013 (AFP) - Le président zimbabwéen Robert Mugabe, au pouvoir depuis 33 ans, se préparait vendredi à une victoire électorale écrasante sur son rival Morgan Tsvangirai avec l'aval des observateurs africains, malgré de sérieux doutes quant à l'honnêteté du scrutin. Le résultat officiel de ce premier tour de la présidentielle n'est théoriquement pas attendu avant lundi. Mais les premiers chiffres des législatives donnent au parti de M. Mugabe, plus vieux chef d'Etat africain au pouvoir depuis l'indépendance en 1980, un score presque soviétique. Son propre camp a affirmé que "le président devrait avoir de 70 à 75%" à la présidentielle. Un haut responsable de la Zanu-PF, membre du bureau politique, a indiqué à l'AFP avoir obtenu "la...
(RFI 02/08/13)
Le dépouillement des bulletins de vote de l'élection présidentielle est désormais achevé. Le camp du Premier ministre et opposant Morgan Tsvangirai répète ses accusations de fraudes massives et flagrantes. Un responsable de son parti politique appelle à la résistance passive, à paralyser complètement le pays, à ne plus payer ses factures ni travailler... à mettre tout simplement le pays à l'arrêt. Alors que le camp du président Robert Mugabe a déjà revendiqué sa victoire en attendant la publication des résultats officiels. La commission électorale a cinq jours après la fermeture des bureaux de vote pour proclamer les résultats. Donc officiellement pour l’instant, rien n’est joué. Mais plusieurs sources, dont des responsables du MDC, affirment que le parti du Premier ministre...
(Xinhua 02/08/13)
Même si les résultats de ce scrutin crucial pour le Zimbabwe n'ont pas encore été dévoilés, de fortes présomptions donnent le président sortant Robert Mugabe, qui dirige le pays depuis 1980, vainqueur, au lendemain de la tenue des élections. Selon différents médias, citant plusieurs sources au sein du parti de Mugabe, le Front patriotique d'Union nationale africaine du Zimbabwe (Zanu-PF) aurait remporté une victoire écrasante. "Nous avons terrassé le MDC-T", a affirmé, selon l'agence de presse d'Etat New Ziana, un représentant non-identifié du parti au pouvoir, annonçant la victoire de Zanu-PF sur l'opposition tant à l'élection présidentielle qu'aux législatives. Près de 6,4 millions citoyens zimbabwéens étaient inscrits sur les listes électorales pour voter aux élections générales de mercredi. C'est la...
(Fraternité Matin 02/08/13)
Selon Makhtar Diop, "L’Afrique est au cœur des objectifs du groupe de la Banque mondiale à l’horizon 2030 en vue de mettre un terme à la pauvreté extrême et promouvoir une prospérité partagée et durable d’un point de vue environnemental, social et fiscal". Dans un communiqué de presse parvenu mercredi à Fratmat.info, le groupe de la Banque mondiale a investi au titre de l’année 2013, 14,7 milliards de dollars, environ 7357 milliards de Fcfa. "Le groupe de la Banque mondiale a maintenu son fort engagement auprès des pays d’Afrique, accordant 8,25 milliards de dollars, environ 4073 milliards Fcfa de nouveaux prêts portant sur près de 100 projets au titre de l’exercice 2013 en cours", note le communiqué. Cet engagement envers...
(AFP 01/08/13)
HARARE, 1 août 2013 (AFP) - La Zanu-PF, le parti du président zimbabwéen Robert Mugabe, a revendiqué jeudi une large victoire aux élections générales de mercredi, selon un haut responsable du mouvement. "Nous avons gagné dans un fauteuil. Nous avons vaincu le MDC", le parti du Premier ministre Morgan Tsvangirai, a indiqué à l'AFP un haut responsable de la Zanu-PF, notant notamment que le parti avait remporté de nombreux sièges aux législatives dans les villes, traditionnellement acquises au camp Tsvangirai. "Nous avons gagné", et cette victoire "concerne tout, les élections présidentielle, législatives et municipales", a-t-il précisé. Il s'agissait de départager le vieux président Robert Mugabe, qui à 89 ans est au pouvoir depuis l'indépendance en 1980, et son Premier ministre...
(Le Monde 01/08/13)
Il y a une tradition électorale respectée au Zimbabwe : celle d'éviter de faire régner la terreur dans les bureaux de vote lorsque les enjeux ne sont pas encore clairs, et lorsque le pouvoir du président Robert Mugabe n'est pas encore menacé directement. C'est-à-dire, en résumé, que tout se passe sans débordements spectaculaires jusqu'au premier tour de la présidentielle. C'est seulement ensuite que les choses se compliquent. Le parti de Robert Mugabe, la ZANU-PF (Union nationale africaine du Zimbabwe, Front patriotique), a eu plusieurs années pour se préparer à ce scrutin, en déployant des forces à travers tout le pays et en fichant soigneusement tous les opposants, tous les électeurs connus pour leurs idées favorables à l'opposition, le Mouvement pour...
( 01/08/13)
Un plan en 10 étapes pour améliorer la gouvernance foncière. L’Afrique subsaharienne recense près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées du monde mais, à ce jour, le continent n’est pas parvenu à développer les 202 millions d’hectares de terres disponibles pour mieux lutter contre la pauvreté, générer de la croissance, créer des emplois et promouvoir une prospérité partagée. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », rendu public aujourd’hui, les pays africains et les communautés pourraient mettre fin aux « accaparements des terres », accroître leur production agricole et améliorer leurs perspectives de développement, s’ils parviennent à moderniser, au cours de la décennie, les procédures complexes qui...
(L'Humanité 31/07/13)
Bulawayo (Zimbabwe), envoyé spécial. Robert Mugabe brigue un nouveau mandat de président ce mercredi. La campagne électorale a été calme mais son éternel rival, Morgan Tsvangirai, craint des fraudes. Reportage. Les rues de Bulawayo, deuxième ville du Zimbabwe, sont étonnamment calmes. La capitale du Matabeleland est toujours cossue, avec ses artères à angles droits et ses boutiques sagement alignées. Le soleil de l’hiver austral chauffe sagement les vendeurs d’artisanat local. Des couples déambulent, nonchalants. Bref, une journée comme les autres. C’est bien ce qui étonne ! En 2008, lors des dernières élections présidentielle et législatives, le pays avait été mis en coupe réglée par les partisans du président Robert Mugabe et de son parti, la Zanu-PF, qui craignaient de perdre le...
( 31/07/13)
6,4 millions d’électeurs votent mercredi pour choisir un président entre le sortant Robert Mugabe et l'opposant Morgan Tsvangirai. Les forces de sécurité ont déjà été déployées dans plusieurs quartiers sensibles de la capitale Harare, principalement dans les townships de Mbare et de Highfield. Mais également dans la province des Midlands au centre du pays, où plusieurs unités de la police ont été dépêchées. Mbare et Highfield ont été le théâtre d’affrontements lors des dernières élections en 2008 entre les partisans de Robert Mugabe de la Zanu-PF et ceux de Morgan Tsvangirai du Mouvement pour le changement démocratique (MDC). Les élections couplées législatives et présidentielles doivent mettre fin à 4 ans d’un gouvernement d’union très fragile dirigée par l’opposant et Premier...
(L'Express 31/07/13)
Les Zimbabwéens se rendent aux urnes ce mercredi pour élire le futur président du pays. Robert Mugabe, président depuis 1987, a bien l'intention de rempiler pour un nouveau mandat. Quelque 6,4 millions d'électeurs zimbabwéens sont appelés aux urnes mercredi pour une élection présidentielle déjà entachée de soupçons de fraude en faveur du président sortantRobert Mugabe, 89 ans, au pouvoir sans discontinuer depuis trente-trois ans. Les bureaux de vote ont ouvert à 07H00 (05H00 GMT), et doivent fermer leurs portes à 19H00 (17H00 GMT). Des files d'électeurs se sont formées plus de quatre heures avant l'ouverture du scrutin, qui concerne également des législatives et des municipales. Certains se protégeaient du froid de la nuit d'hiver en s'emmitouflant dans des couvertures. Une...
(Courrier International 30/07/13)
A 89 ans, il est le plus vieux chef d'Etat au monde. Jeudi 1er août, Robert Mugabe pourrait se faire réélire, malgré une politique sociale et économique désastreuse durant les dix dernières années. Mais face à lui, l'opposition peine à se faire entendre. Le vieillard, casquette de baseball sur la tête, danse au côté de sa femme et de ses enfants et sourit gaiement devant la caméra. Ses pas sont lents et maladroits, mais il donne l'image d'un homme toujours dans la force de l'âge – malgré ses 89 ans et des rumeurs persistantes de cancer. Ce mélange de numéro de hip-hop et de famille von Trapp [la famille autrichienne qui a inspiré La Mélodie du bonheur] est l'image virile...

Pages