| Africatime
Vendredi 06 Mai 2016
(AFP 06/05/16)
Une pénurie en devises étrangères a conduit le gouverneur de la Banque centrale, John Mangudya, à prendre mercredi 4 mai une série de mesures, notamment la limitation des retraits d’argent à 1 000 dollars (870 euros) ou 20 000 rands sud-africains. Par ailleurs, le montant d’argent susceptible de sortir du pays a été réduit de 5 000 à 1 000 dollars. Émission de billets d’obligation John Mangudya a également décidé que la Banque centrale allait introduire des « billets d’obligation » avec lesquels les Zimbabwéens pourront effectuer des achats. Encore »au stade de la conception », les nouveaux billets se présenteront sous forme de coupures de 2, 5, 10 et 20 dont la valeur sera...
(Xinhua 06/05/16)
Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé le plan d'apurement des dettes du Zimbabwe, tout en exhortant ce dernier à intensifier les réformes afin de soutenir son économie en difficulté. Le Zimbabwe envisage de payer 1,8 milliard de dollars d'arriérés au FMI, à la Banque mondiale et à la Banque africaine de développement. Dans une déclaration publiée mercredi, le FMI a indiqué que les difficultés économiques du Zimbabwe ont été approfondies et aggravées par la secheresse, les conditions sévères de liquidité et l'inflation négative. "A moins que le pays ne mène des réformes audacieuses, les difficultés économiques persisteront à moyen terme. Compte tenu des perspectives pour l'économie mondiale, la croissance restera en deça des niveaux nécessaires pour assurer le développement...
(RFI 06/05/16)
Au Zimbabwe, c'est une drôle de publicité qui est parue dans un journal appartenant au gouvernement : elle propose aux personnes qui le peuvent d'acheter des animaux sauvages vivants dans les parcs nationaux. L'initiative a été prise en réponse à la sécheresse qui frappe le pays en ce moment. Ce sont les zèbres, les buffles et surtout les éléphants qui sont menacés, explique le président de l'association qui regroupe les tours opérateurs spécialistes des safaris, Emmanuel Fundira : « Cette...
(BBC 06/05/16)
Le Zimbabwe prévoit d'imprimer sa propre version du dollar américain pour mettre un terme à une pénurie de liquidité dans le pays. Le gouverneur de la Banque Centrale, John Mangudya, a déclaré que la monnaie émise sous forme de notes obligataires, sera équivalente en valeur au dollar américain. Cette initiative va bénéficier du soutien d'Africa Export-Import Bank à hauteur de 200 millions de dollars américains. Les nouveaux billets de deux, cinq, dix et vingt "dollars zimbabwéens" auront la même valeur...
(France TV Info 06/05/16)
Dépendant des devises étrangères depuis 2009, le Zimbabwe va recourir à des «billets d'obligation» dont la valeur sera alignée sur le cours de dollar. Pour la banque centrale, ce n'est pas «le signal de la réindroduction» du dollar zimbabwéen à laquelle Harare a dû renoncer pour cause d'hyperinflation. Le Zimbabwe, qui ne dispose plus de monnaie nationale depuis 2009, va imprimer des billets dont la valeur sera indéxée sur le dollar américain pour faire face au manque de liquidités que...
(Financial Afrik 06/05/16)
Le centre de conférence international de Harare (Zimbabwe) qui abritait depuis le 3 mai, le troisième forum pour le renforcement des capacités, s’est vidé de son monde panafricain qui, durant 3 jours, a discuté de la transformation économique et sociale en Afrique. Ce forum qui a pris fin ce 5 mai a été une tribune pour les participants afin de mettre en place une plateforme de recommandations, pouvant permettre à l’Afrique de relever ses défis de développement économique et de...
(AFP 04/05/16)
Les autorités zimbabwéennes mettent en vente des animaux sauvages dans les réserves naturelles du pays pour éviter qu'elles ne meurent de soif et faim en raison de la grave sécheresse qui frappe le pays, a indiqué mercredi l'autorité des parcs du Zimbabwe. Une publicité parue dans un journal détenu par l'Etat invite "les gens qui le peuvent" à "acheter et s'occuper d'animaux sauvages" des parcs nationaux sans préciser le nombre ou le type d'espèces dont il s'agit. "Je peux confirmer...
(Euronews 03/05/16)
La sécheresse s’aggrave tous les jours au Zimbabwe : à Mwenezi, près de 100 000 habitants manquent d’eau. Presque toutes les récoltes ont été détruites. Le pays doit donc maintenant importer des céréales, parfois de contrées lointaines comme la Russie ou l’Inde. Les réservoirs d’eau sont à moitié vides dans tout le pays : plus de 16 000 vaches sont déjà mortes en raison de la sécheresse, selon le ministre des gouvernements locaux et des travaux publics, Saviour Kasukuwere. Les...
(APA 03/05/16)
Le gouvernement néerlandais a promis d’octroyer au Zimbabwe une enveloppe de 1,5 million d’euros en guise d’aide à la lutte que mène le pays contre les effets de la sécheresse causée par El Niño, lit-on dans la presse publique lundi. L’ambassadeur néerlandais au Zimbabwe, Gera Sneller, a indiqué au quotidien public Herald que cette aide faisait partie des 8 millions d’euros promis par Amsterdam au Programme alimentaire mondial (PAM) et à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)...
(Ici Lomé 03/05/16)
Dans un discours prononcé mardi à Bulawayo, deuxième grande ville de Zimbabwe-environ 400 km d’Harare- à l’ouverture de la 57e foire internationale du Zimbabwe (ZITF) dont il était l’invité d’honneur, Faure Gnassingbé est revenu sur l'intégration africaine. A Bulawayo, le chef de l’Etat togolais a lancé un appel aux dirigeants africains afin que ceux-ci lèvent les obstacles qui constituent un frein au développement du commerce interafricain. Selon Faure Gnassingbé, l’intégration était la clé du développement et de l’intégration du continent. A l’en croire, l’Afrique doit lever toutes les barrières qui freinent les échanges, retardent l’industrialisation et renforcent...
(Autre média 03/05/16)
Les deux pays lutteront main dans la main contre les sanctions imposées par les Etats-Unis et par l'Union européenne, ont déclaré les coprésidents de la commission intergouvernementale sur la coopération économique lors d'une réunion dans la capitale zimbabwéenne Harare. Il est temps d'admettre que la politique de sanctions a échoué Une délégation russe, avec le ministre de l'Industrie et du Commerce Denis Manturov à sa tête, est actuellement en visite au Zimbabwe. Le 29 avril, le ministre a rencontré le...
(Autre média 03/05/16)
Le Zimbabwe envisage d'autoriser la co-entreprise russo-zimbabwéenne DTZ-OZGEO à travailler dans un gisement aurifère et non diamantifère dans le cadre de la consolidation du marché national du diamant, rapporte le ministre zimbabwéen des Mines et du Développement minier Walter Chidakwa. Les autorités zimbabwéennes ont lancé un processus de consolidation ayant pour but la réunification de toutes les compagnies diamantifères du pays. D'après les rapports du ministère russe du Développement économique sur le marché de ce pays, la consolidation pourrait provoquer...
(Agence Ecofin 03/05/16)
Invité de la Bulawayo Press Club, la semaine dernière, Supa Mandiwanzira, le ministre zimbabwéen des technologies de l’information, de la communication et des services postaux, a révélé qu’il reçoit des pressions des opérateurs télécoms locaux pour lui faire interdire les applications over-the-top (OTT) comme WhatsApp, Viber ou encore Skype dans le pays. Selon le ministre, les sociétés télécoms estiment que ces applications mettent en danger leur survie sur le marché local des télécoms. En guise de réponse aux attentes formulées...
(Agence Ecofin 28/04/16)
L’équipementier télécoms ZTE compte ouvrir 50 boutiques cette année au Zimbabwe, rapporte le journal The Herald. Ces boutiques abriteront des centres techniques et de dépannage de produits. La compagnie chinoise a annoncé son entrée dans le pays, ce 28 avril 2016, lors de la cérémonie de mise sur le marché de son dernier smartphone, le ZTE Axon, à Harare. Jusqu’alors, ZTE fournissait ses différents services à travers les boutiques d’Econet Wireless. Un investissement de 1,5 million de dollars a été...
(Libération (ma) 27/04/16)
Au Zimbabwe, le 14 avril 2016 plus de 2000 manifestants, répondant à l’appel de l’opposition, envahissaient les rues de la capitale Harare pour protester contre le président Robert Mugabe. Agé maintenant de 92 ans, ce dernier est au pouvoir depuis l’indépendance du pays. Autrefois surnommé le « grenier à blé » de l’Afrique australe, le Zimbabwe est aujourd’hui à genoux économiquement suite à une succession de décisions gouvernementales désastreuses. Crise alimentaire par-ci, dégringolade de la monnaie zimbabwéenne par-là, le bilan...
(Agence Ecofin 27/04/16)
Central Africa Building Society, un groupe financier zimbabwéen filiale de l’assureur Old Mutual, a reçu un prêt de 25 millions $ de la Banque Africaine de Développement (BAD), dans le cadre de sa facilité de crédit pour la finance et le commerce en Afrique. L’initiative permettra d’apporter des financements dont les entreprises des secteurs agricole et manufacturier ont besoin au Zimbabwe, notamment pour les importations d'intrants essentiels à leurs exploitations. Une autre partie de ces fonds permettra à CABS de...
(Afrika 7 27/04/16)
Harare, la capitale du Zimbabwe va abriter du 3 au 4 mai, le troisième forum pour le renforcement des capacités économiques en Afrique auquel sont attendus plus de 500 participants pour débattre des moyens de réaliser de bonnes performances économiques sur le continent. Il s’agit de savoir comment l’Afrique peut innover et appliquer les politiques de planification qui existent déjà. Ces défis sont contenus dans les Objectifs 2063 des Nations Unies. Le forum recensera les politiques et les mécanismes économiques...
(Afrique Inside 27/04/16)
Le gouvernement du Zimbabwe va, le mois prochain, entamer le processus d’élaboration du Document intérimaire de stratégie pour la réduction de la pauvreté (SRPI) dans le pays, a annoncé mardi le ministre des Finances et du développement économique, Patrick Chinamasa. Chinamasa a indiqué que l’IPRS qui couvrira la période 2016-2018, vise à renforcer les efforts du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté au Zimbabwe et à « assurer une croissance inclusive, guidée par le Plan national de développement du...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière...
(Amnesty International 21/04/16)
L’agression du frère d’Itai Dzamara, militant pro-démocratie victime d’un enlèvement, par des agents de la sûreté de l’État du Zimbabwe doit faire l’objet d’une enquête urgente et impartiale en vue de traduire les responsables présumés en justice, a déclaré Amnesty International mardi 19 avril 2016. "Attaquer Patson Dzamara simplement parce qu’il brandissait une pancarte illustre une nouvelle fois le fait que le gouvernement zimbabwéen est prêt à s’en prendre à quiconque met en lumière son terrible bilan des droits humains...

Pages