| Africatime
Mercredi 26 Avril 2017
(La Tribune 26/04/17)
D'après le Fonds monétaire international (FMI), les billets d'obligation émis par Harare ne permettront pas de résorber la crise économique du pays. Ces billets avaient été émis en novembre dernier pour contrer la pénurie du dollar. Pour le FMI, seules les réformes profondes sortiront l'économie du Zimbabwe du gouffre. Le Fonds monétaire international (FMI) n'est pas satisfait des mesures prises par les autorités zimbabwéennes pour contrer la crise économique que traverse le pays.
(APA 26/04/17)
L’ouverture solennelle de l’édition 2017 du Salon international du commerce du Zimbabwe (ZITF) sera effectuée vendredi à Bulawayo par le président namibien Hage Geingob , attendu demain à Hararé. Le chef de l’Etat namibien sera à la tête d’une importante délégation comprenant plusieurs ministres venus prendre part à la plus grande exposition commerciale du Zimbabwe, qui existe depuis 58 ans et dont le coup d’envoi a été donné mardi à Bulawayo, la deuxième ville du pays. Un certain nombre d’entreprises namibiennes figurent parmi les grandes entreprises étrangères participant à l’exposition annuelle qui se déroulera jusqu’au 29 avril. L’événement de cette année se déroule sous le thème “Exploitation des liens pour le développement industriel”. Avant de procéder à l’ouverture officielle de...
(Xinhua 25/04/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a appelé le Zimbabwe à adopter un ensemble de mesures politiques complet pour se sortir des difficultés économiques graves qu'il connaît, comprenant une pénurie sévère de billets de banque. L'institution de Bretton Woods a déclaré dimanche que le Zimbabwe ne résoudrait pas ses difficultés économiques avec une solution purement monétaire, mais qu'elle avait besoin d'un ensemble de réformes holistique pour répondre aux difficultés budgétaires. Le directeur du département africain du FMI, Abede Aemro Selassie, a déclaré aux journalistes à Washington que les bons du Trésor seuls ne pouvaient suffire à résoudre les difficultés économiques...
(Agence Ecofin 25/04/17)
La Zimbabwe Energy Supply Authority (Zesa) envisage de contracter un prêt de 40 millions $ auprès de ses clients producteurs de ferrochrome afin de régler ses problèmes de liquidités. Une source anonyme a révélé à The Herald que la société avait proposé de contracter le prêt en retour d’une promesse de fourniture ininterrompue de l’électricité sauf cas de force majeure. Les producteurs de ferrochrome ont de leur côté proposé que le prêt constitue un prépaiement de leur future consommation, et soit ainsi amorti avec la fourniture de l’énergie. « La Zesa a besoin de l’argent sous forme de prêt avec un taux d’intérêt, mais les producteurs de...
(Financial Afrik 14/04/17)
C’est en vertu d’une nouvelle loi présentée au parlement hier, que les banques commerciales zimbabwéennes seront obligées d’accepter le bétail comme garantie aux prêts en espèce. Le projet de loi a été introduit à la chambre par Patrick Chinamasa, ministre des Finances et du Développement économique. « En tant que ministre chargé des institutions financières, je pense qu’il faut un changement d’attitude de nos banques pour réfléchir à nos réalités économiques. Les banques sont bloquées dans les anciennes façons de...
(Agence Ecofin 13/04/17)
Au Zimbabwe, les banques commerciales pourraient bientôt être contraintes d’accepter le bétail en garantie à des financements accordés au secteur informel. C’est en tout cas l’initiative portée par le projet de loi soumis au parlement par le ministre des Finances, de l’Economie et du Développement, Patrick Chinamasa. Selon le texte, la Banque centrale du pays devra créer et gérer un registre des garanties dans lequel les petites entreprises et les individus pourront enregistrer leurs biens meubles comme garanties pour des...
(Agence Ecofin 05/04/17)
La Zambie et le Zimbabwe ont décidé de céder aux investisseurs privés, 440 millions $ de parts du barrage hydroélectrique de Batoka. Cette cession d’actifs entre dans le cadre de la mobilisation des 4 milliards $ nécessaires à la construction de l’infrastructure. C’est ce que révèle, selon Chronicle, un document publié par Ernst &Young Advisory Services qui conseille les deux pays sur le projet. D’une capacité de 2 400 MW, l’infrastructure sera composée de deux centrales électriques distinctes contrôlées chacune...
(Agence Ecofin 03/04/17)
Afin d’offrir l’accès à Internet à tous les Zimbabwéens, le gouvernement de la République du Zimbabwe a initié une étude pour déterminer un coût acceptable pour les consommateurs. C’est Supa Mandiwanzira (photo), le ministre des Technologies de l’information et de la communication, des services postaux et du courrier, qui l’a révélé. S’exprimant la semaine dernière, lors de la conférence des médias d’Afrique australe, le patron du secteur TIC et télécoms du Zimbabwe a reconnu que les tarifs d’accès à Internet...
(APA 03/04/17)
Le ministre du Tourisme du Zimbabwe, Walter Mzembi, se félicite de la visite du télévangéliste nigérian, TB Joshua qu’il a décrite comme une opportunité de promouvoir le secteur touristique du pays. Mzembi a déclaré aux journalistes dimanche que “le tourisme religieux est très important pour le pays” et que le gouvernement attendait un afflux de fidèles des pays voisins qui pourraient venir pour faire une croisade, afin bénéficier des services spirituels de TB Joshua lors de sa visite d’une semaine...
(IRIN 31/03/17)
La présence de la légionnaire d’automne a été signalée pour la première fois sur le continent africain il y a à peine an, mais cette chenille, qui doit son nom à son habitude de progresser en grand nombre, a déjà attaqué des centaines de milliers d’hectares de maïs dans une dizaine de pays africains. Elle constitue donc une grave menace pour la sécurité alimentaire. Spodoptera frugiperda est un ennemi redoutable. Les pesticides ne sont efficaces que lorsque les larves sont...
(Agence Ecofin 31/03/17)
La compagnie d’assurances zimbabwéenne Zimnat a annoncé, le 29 mars, avoir cédé une participation de 40% à l’assureur sud-africain Sanlam pour 11,5 millions de dollars. « Notre partenariat avec Sanlam nous donnera une dimension régionale, car ce groupe opère dans la plupart des pays africains et nous permettra de passer à terme du rang de quatrième assureur au Zimbabwe actuellement à celui de leader du marché », a déclaré le directeur général de Zimnat, Mustafa Sachak. Zimnat entend en effet...
(Agence Ecofin 30/03/17)
NMB Zimbabwe, une institution bancaire cotée sur le Zimbabwe Stock Exchange, s'est débarrassé de 12,7 millions $ de créances douteuses en 2016, en les cédant à la structure de défaisance de ce pays, apprend-on de déclarations effectuées par son top management, lors de l'annonce de ses résultats annuels pour l'exercice 2016. Cette action aura permis à la banque de toiletter son bilan, le rendant plus attractif pour de potentiels investisseurs. Elle lui aura aussi permis d'amortir les effets de la difficile conjoncture économique et financière au Zimbabwe, sur ses performances financières.
(Agence Ecofin 28/03/17)
La banque britannique Barclays a entamé des négociations exclusives avec le groupe malawite First Merchant Bank pour lui céder sa participation dans sa filiale au Zimbabwe, ont annoncé les deux banques, le 28 mars. First Merchant Bank a précisé, dans un communiqué publié sur son site Web, être en négociations exclusives pour racheter la participation de 68 % de la banque britannique dans Barclays Bank of Zimbabwe. Un porte-parole de Barclays a confirmé à Reuters que la banque était en «négociations préliminaires» avec un acquéreur potentiel de sa participation dans sa filiale zimbabwéenne. Aucune des parties n'a révélé le montant de la transaction envisagée.
(Agence Ecofin 25/03/17)
Le gouvernement zimbabwéen organise les 30 et 31 mars prochains, une conférence des investisseurs dans le cadre de la construction du barrage hydroélectrique de Batoka. L’objectif de l’événement est d’obtenir la mobilisation des différents investisseurs autour du projet. « Cette conférence est une étape importante dans la commercialisation de cette opportunité d’investissement et donnera à nos gouvernements (du Zimbabwe et de la Zambie ndlr), l’occasion d’exposer clairement les bénéfices de ce projet aux potentiels investisseurs.», a affirmé Patrick Chinamasa, le ministre zimbabwéen des Finances et du développement économique. Les porteurs du projet se sont déjà rapprochés d’investisseurs chinois, français et sud-africains...
(Agence Ecofin 24/03/17)
Dans le cadre de sa stratégie pour accroître sa production annuelle à 80 000 tonnes en 2021, Caledonia Mining prévoit d’investir, cette année, 18 millions $ dans sa mine d’or Blanket, au Zimbabwe. C’est ce qu’a déclaré mardi, le DG Steve Curtis qui rappelle, qu’entre 2015 et 2016, sa société a investi 36 millions $ dans le projet. La stratégie de croissance de la production, Caledonia l’a annoncée fin 2014, avec comme objectifs, un investissement total de 70 millions $ et la création de 400 nouveaux emplois sur cinq ans. M. Curtis, lors de la publication du bilan opérationnel et financier de l’année 2016...
(Agence Ecofin 21/03/17)
Le gouvernement du Zimbabwe a lancé un appel à l’aide à la communauté internationale afin de collecter le financement nécessaire pour venir en aide aux victimes des inondations qui ont touché diverses régions dans le Sud du pays. Au moins 271 personnes ont été tuées dans ces inondations « sans précédent dans l’histoire du pays », selon les termes de Patrick Chinamasa, ministre des Finances, de l’économie et du développement. Ses services estiment à 200 millions de dollars US, le montant nécessaire pour venir en aide aux victimes.
(Agence Ecofin 21/03/17)
Zimswitch une fintech zimbabwéenne, qui compte une vingtaine d'établissements financiers dans sa plateforme de transferts de fonds, effectue actuellement des essais pour des solutions de règlement financier, entre le Zimbabwe et d'autres pays membre de la Communauté des Etats de l'Afrique Australe, apprend-on de sources médiatiques locales. « Actuellement nous avons achevé la mise en place des passerelles et nous effectuons des test préalables avec la chambre de compensation régionale qui est basée en Afrique du sud. Une fois que...
(Agence Ecofin 21/03/17)
Le groupe zimbabwéen Innscor Africa, spécialisé dans la restauration rapide, a enregistré un bénéfice après impôts de 18 millions $, au terme de son dernier semestre qui s’est achevé le 31 décembre 2016. Comparé à l’exercice précédent (15,8 millions $), ce chiffre fait ressortir une hausse de 16 %. Cette embellie a été le résultat d’une amélioration globale des indicateurs économiques de la compagnie. Ainsi, les recettes de la compagnie se sont élevées à 311 millions $ contre 300 millions...
(Agence Ecofin 20/03/17)
Au Zimbabwe, Best Fruit Processors, filiale dédiée à la transformation de fruits du groupe Schweppes Zimbabwe Limited, envisage d’investir 10 millions $ dans la construction d’une nouvelle unité, d’ici la fin de cette l'année. C’est ce qu’a annoncé Nicholas Ncube, président du conseil de l’entreprise. L’usine sera basée à Esigodini dans la province du Matabeleland Sud et aura pour tâche, la production de concentrés de tomates et de purées de fruits. Elle devrait être approvisionnée en matière première par 3...
(Agence Ecofin 18/03/17)
Le bénéfice après impôts pour l'exercice clos le 31 décembre 2016 de Old Mutual Zimbabwe (OMZ), filiale de l’assureur britannique Old Mutual, a augmenté pour s’établir à environ 91,8 millions $, contre 13,3 millions $ en 2015. Cette hausse est due principalement à l'augmentation des revenus de placements provenant des activités non bancaires. Dans une déclaration, ce jeudi, le directeur général du groupe, Jonas Mushosho (photo), a expliqué que « cette hausse s'explique par la bonne performance dans les secteurs bancaire, de l'assurance-vie et des assurances à court terme, ainsi que par la reconquête du marché boursier vers la fin de 2016 ».

Pages