Samedi 24 Juin 2017

Un fugitif chinois corrompu rapatrié du Zimbabwe

Un fugitif chinois corrompu rapatrié du Zimbabwe
(Xinhua 25/03/17)

Un responsable chinois, retraité du secteur des impôts, a été rapatrié du Zimbabwe en Chine, moins de quatre mois après avoir fui une enquête pour corruption et s'être caché dans ce pays en Afrique du sud.
Il s'agit du rapatriement le plus rapide d'un fugitif corrompu de la province du Jiangsu, selon des responsables provinciaux chargés de la lutte anti-corruption.
Yang Xingfu, ancien chef adjoint du Bureau local des impôts de la ville de Nantong qui a pris sa retraite en 2015, a fui au Zimbabwe en décembre dernier, craignant une enquête pour corruption.
Les enquêtes préliminaires ont révélé des preuves d'abus de pouvoir et d'acception de pots-de-vin de la part de Yang Xingfu dans le cadre de projets de construction, de financement d'entreprises et de gestion de transferts d'impôts, depuis 2010, pendant la durée de ses fonctions.

Le parquet local a lancé des ordres de détention pour Yang Xingfu en janvier 2017. Apprenant qu'il était au Zimbabwe, une équipe chargée de faire appliquer la loi a été rapidement créée et envoyée sur place, ont indiqué les responsables. La police du Zimbabwe a arrêté Yang Xingfu et l'a transféré à cette équipe conformément à la loi.
Une enquête sur cette affaire est toujours en cours.

"Cette opération montre qu'il n'y a pas de paradis à l'étranger pour les fonctionnaires corrompus", a déclaré Yao Aishan, chef adjoint du bureau anti-corruption du parquet provincial du Jiangsu. "Ils n'échapperont pas aux sanctions légales, quelle que soit leur destination".
Yao Aishan a appelé d'autres fugitifs en fuite à se dénoncer, afin qu'une indulgence soit envisagée.

La Chine a renforcé ses efforts dans la coopération internationale sur la recherche de criminels fugitifs. L'opération "Sky Net", par exemple, a permis de rapatrier 908 fugitifs, dont 122 responsables, en provenance de plus de 70 pays ou régions en onze mois l'année dernière.
Davantage de fugitifs ont fui dans des pays développés, dont le Canada, les Etats-Unis et l'Australie, mais certains se sont également réfugiés en Afrique.

Commentaires facebook