Vendredi 15 Décembre 2017

Zimbabwe : prime de départ juteuse et retraite dorée pour Robert Mugabe

Zimbabwe : prime de départ juteuse et retraite dorée pour Robert Mugabe
(La Tribune 29/11/17)
L'ex-président du Zimbabwe Robert Mugabe et sa femme Grace

L'ex-président du Zimbabwe bénéficiera d'importantes indemnités de départ, d'un salaire annuel, d'une prise en charge de ses frais de santé et de sécurité. C'est ce que révèle la presse zimbabwéenne qui rapporte qu'un versement immédiat d'environ cinq millions de dollars a été fait à Robert Mugabe, avant qu'il n'accepte démissionner.

On commence à savoir à peu près les conditions dans lesquelles l'ancien homme fort de Harare, Robert Mugabe a accepté de quitter le pouvoir. Selon la presse zimbabwéenne les raisons qui ont motivé le désormais ex-chef d'Etat à quitter le pouvoir sont son indemnité de départ et un parachute doré de quelques millions de dollars. En effet, le vieux président bénéficiera de 8 millions d'euros d'indemnités de départ, un salaire annuel à vie de 125.000 euros et une immunité totale. C'est en substance les raisons qui ont motivé le président zimbabwéen à démissionner, le 21 novembre dernier, après avoir dirigé d'une main de fer le pays pendant trente-sept ans. « Le gouvernement va lui verser 5 millions de dollars en une fois, puis le reste sera payé par des versements réguliers », a déclaré l'un des négociateurs au journal local The Zimbabwe Independent.

Egalement, selon les termes de l'accord signé, l'Etat zimbabwéen devrait prendre en charge les frais liés aux déplacements de Robert Mugabe à l'étranger. Un chapitre dans l'accord qui fait craindre pour l'économie du pays, tant l'ex-chef d'Etat voyage beaucoup. Robert Mugabe se rendait très régulièrement à Singapour plusieurs fois par an pour se faire soigner. Le pays a aussi disposé pour l'après Mugabe. Selon un haut responsable de la Zanu-PF, après le décès du père de l'indépendance du Zimbabwe, Grace, sa femme, touchera la moitié de ce salaire pour le reste de sa vie. En plus de cette allocation, l'Etat s'est s'engagé à payer les coûts liés à sa sécurité, ce qui représente, en tout, un ''package'' évalué à 10 millions de dollars.

Notons aussi que le couple présidentiel a été autorisé à continuer à résider dans leur maison Blue Roof, dans le quartier aisé de Borrowdale, à Harare, une résidence de 25 chambres estimée à plus de 8 millions d'euros.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/politique/leadership/2017-11-28/zimbabwe-pr...

Commentaires facebook