Vendredi 15 Décembre 2017

Le nouveau président du Zimbabwe annonce un gouvernement plus réduit

Le nouveau président du Zimbabwe annonce un gouvernement plus réduit
(Xinhua 29/11/17)
Le nouveau président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa.

Le nouveau président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a annoncé mardi qu'il mettrait en place un cabinet aux effectifs réduits déterminé à changer la situation du pays.

Dans son discours d'ouverture d'une réunion avec les secrétaires permanents, son premier échange avec les hauts responsables du gouvernement depuis son investiture vendredi dernier, M. Mnangagwa a indiqué qu'il comptait sur son nouveau gouvernement pour travailler extrêmement dur et produire des résultats de manière efficace et économique.

"Mon gouvernement n'aura aucune tolérance pour la paresse bureaucratique, qui a pour réflexe de brandir des procédures comme excuse pour retarder la prestation des services aux citoyens, aux investisseurs et aux autres parties prenantes", a dit M. Mnangagwa.

"Notre formule sera une performance supérieure en permanence".

Le nouveau président a annoncé qu'il réduirait la taille du gouvernement en fusionnant certains ministères pour supprimer les doublons.

Le cabinet de l'ex-président Robert Mugabe comptait plus de 25 ministres.

"J'ai actuellement entrepris de mettre en place une nouvelle structure gouvernementale, qui devrait essentiellement être plus réduite.

Cela impliquera bien sûr de fusionner certains ministères afin de supprimer des doublons dans leurs fonctions et de réduire les dépenses superflues, dans le but d'augmenter la productivité et l'efficacité de la prestation de services", a dit le président.

Il s'est engagé à ce que personne ne perde son poste dans cet exercice de rationalisation, sauf ceux qui ont atteint l'âge de la retraite.

Ceux dont le poste ministériel sera supprimé bénéficieront d'une formation d'une réaffectation dans d'autres domaines du service public, a-t-il indiqué.

La priorité de son gouvernement sera la mise en œuvre de solutions pratiques pour assurer la croissance de l'économie, créer des emplois et soutenir le revenu des particuliers, a-t-il dit.

"En tant que directeurs de ministères, votre rôle est essentiel pour la réalisation des aspirations de tous nos concitoyens et parties prenantes. Je compterai certainement sur vous pour assurer le succès en changeant l'évolution de notre économie", a-t-il dit.

Les Zimbabwéens ont subi des difficultés économiques pendant plus de deux décennies et ils comptent maintenant sur le nouveau gouvernement pour changer les choses dans le plus bref délai possible, a souligné le président.

"Profitons de l'optimisme de la population soulevé par cette nouvelle situation pour faire de notre mieux. Le fardeau des attentes de la population doit nous pousser à sortir d'une attitude passive dans notre travail, et à adopter à la place de grandes performances dans notre travail", a dit le président.

Commentaires facebook