Lundi 29 Mai 2017

Afrique du Sud: l'Eskom menace d'arrêter l'exportation de son énergie vers le Zimbabwe

Afrique du Sud: l'Eskom menace d'arrêter l'exportation de son énergie vers le Zimbabwe
(Agence Ecofin 09/05/17)
Matshela Koko, le directeur exécutif par intérim de l’Eskom.

L’Afrique du Sud pourrait arrêter ses exportations d’électricité vers le Zimbabwe si ce dernier ne s’acquitte pas de la dette contractée dans le cadre de cette coopération. L’Eskom, la compagnie sud-africaine en charge de la fourniture d’électricité, a en effet écrit à la Zesa, son homologue zimbabwéen pour exiger le paiement, d’ici à la fin du mois de mai, de sa facture qui s’élève à 603 millions de rands (environ 44,5 millions $) dont 119 millions de rands d’arriérés.

« Il est à noter qu’aucune indulgence ni arrangement ne seront trouvés à cet égard.», a écrit à la Zesa, Matshela Koko (photo), le directeur exécutif par intérim de l’Eskom. Le Zimbabwe importe actuellement 300 MW d’électricité de l’Afrique du Sud, une transaction qui bénéficie d’une garantie étatique de 500 millions de rands, fournie par le gouvernement.

Le défaut de paiement actuellement constaté est dû à la pénurie de devises étrangères (le dollar principalement) constatée au Zimbabwe. Josh Chifamba, le directeur de la Zesa a, d’ailleurs, confié au Herald que des négociations étaient actuellement en cours avec la Banque centrale zimbabwéenne sur une allocation de devises étrangères et qu’il est confiant qu’il n’y aura pas d’interruption dans la fourniture électrique.

Le Zimbabwe qui a actuellement une demande électrique de 1 500 MW, génère 1 051 MW et importe 350 MW d’énergie. Un arrêt de sa coopération énergétique avec l’Afrique du Sud empirerait le déficit énergétique auquel il fait face, même si les autorités ont prévu pour bientôt une augmentation de la production électrique, en raison de la montée du niveau de l’eau dans le principal barrage du pays.

Gwladys Johnson

Commentaires facebook