Vendredi 23 Juin 2017
(Radio Vatican 21/06/17)
La Zambie risque de dériver vers une dictature craignent les principaux responsables chrétiens du pays. Dans une déclaration conjointe citée par l'agence Fides, la Conférence des évêques catholiques de Zambie, le Conseil des Églises en Zambie et l’Association évangélique de Zambie font part de leur préoccupation face à «la violence institutionnelle». Ils condamnent le «traitement inhumain» infligé au chef de l’opposition Hakainde Hichilema, transféré le 9 juin 2017 de la prison de Lusaka, où il était détenu depuis deux mois, à une unité de haute sécurité. Les responsables religieux dénoncent les conditions de son arrestation, motivée par une entrave au convoi de son rival, le président Edgar Lungu.
(Xinhua 14/06/17)
La Zambie a rejoint lundi le reste du monde pour commémorer la Journée mondiale contre le travail des enfants, le gouvernement se déclarant préoccupé par les cas alarmants du problème dans le pays. Le ministre par intérim du Travail et de la Sécurité sociale, Michael Katambo, a noté que le gouvernement s'inquiétait de la persistance des cas alarmants du travail des enfants dans le pays malgré les efforts pour freiner le vice. D'après lui, le pays compte plus de 595.000 enfants travailleurs dans divers secteurs de l'économie. Il a promis que le gouvernement ferait tout en son pouvoir pour mettre fin à toutes...
(Onusida 08/06/17)
L’ONUSIDA vient de nommer la chanteuse et présentatrice de télévision Lulu Haangala Wood en tant qu’Ambassadrice itinérante pour la Zambie. Mme Haangala Wood concentrera son action sur la sensibilisation à la prévention du VIH et sur l’élargissement de l’accès au traitement pour les jeunes et les personnes issues des populations clés. Elle compte utiliser sa popularité pour atteindre les jeunes et les femmes et agir pour faire en sorte que personne ne soit laissé pour compte dans la riposte au...
(Xinhua 07/06/17)
Les autorités de l'immigration zambiennes ont remis en liberté les 31 ressortissants chinois qui avaient été placés en détention ce week-end. Ces ressortissants chinois, qui travaillaient pour des entreprises chinoises de fonderie de cuivre dans la province de la Ceinture de cuivre, avaient été détenus par la police pour l'achat illégal présumé de matières premières cuivreuses. Faute de preuves concrètes des crimes dont les ressortissants chinois étaient accusés, les autorités zambiennes ont rendu la liberté à ces derniers au terme de consultations avec des responsables de l'ambassade de Chine.
(Xinhua 03/06/17)
La décision du gouvernement américain de se retirer de l'Accord de Paris sur le changement climatique affectera les pays en voie de développement comme la Zambie, a déploré vendredi un officiel du gouvernement. Le ministre du Développement de l'Eau, de l'Hygiène et de la Protection environnementale, Lloyd Kaziya, a déclaré que ce retrait était un coup porté aux pays en voie de développement déjà durement touchés par les effets négatifs du changement climatique. Les pays en voie de développement ont...
(AfricaNews 02/06/17)
Le gouvernement zambien a interdit les activités syndicales d‘étudiants à l’Université de Zambie, située dans la capitale, Lusaka, après la protestation des étudiants quant au paiement de leurs allocations. La ministre de l’Enseignement supérieur, Nkandu Luo, a déclaré aux médias lundi que les allocations ont été payées, et que les manifestations du dimanche ont été orchestrées par certains étudiants pour les prochaines élections syndicales. Elle a en outre suspendu toutes les activités syndicales des étudiants et a informé les enseignants...
(Amnesty International 31/05/17)
En réaction à la décision du tribunal de première instance de Lusaka d’ajourner au 12 juin le procès de Hakainde Hichilema, dirigeant du Parti uni pour le développement national (UPND), et de cinq de ses employés, Deprose Muchena, directeur du programme Afrique australe à Amnesty International, a déclaré : Hakainde Hichilema et ses cinq employés font actuellement l’objet de persécutions judiciaires. Deprose Muchena, directeur du programme Afrique australe à Amnesty International « Hakainde Hichilema et ses cinq employés font actuellement...
(AfricaNews 29/05/17)
Le gouvernement zambien avait initié en mars des consultations publiques pour demander à sa population si oui ou non le pays devait rester membre de la Cour pénale internationale. La réponse est oui, selon les conclusions de ces consultations. Les autorités zambiennes comptent bien s’en tenir au verdict du peuple qui décide de rester au sein de la CPI. Les consultations publiques entreprises par le gouvernement zambien dès le 27 mars 2017 établissent que la population a voté à 93,3...
(Xinhua 27/05/17)
Vendredi, le gouvernement zambien a fait savoir qu'il respecterait la décision des citoyens de son pays qui souhaitent voir le pays rester dans la Cour pénale internationale (CPI). Le gouvernement zambien a entrepris un processus de consultation pour savoir si le pays devait ou pas rester dans la CPI : 93,3% des citoyens estiment que le pays ne devrait pas quitter la Cour. La Zambie a organisé des audiences publiques le 27 mars pour connaître l'avis de ses citoyens sur l'adhésion du pays à la CPI suite à la résolution adoptée par les dirigeants africains...
(La Tribune 26/05/17)
Si l’administration d'Edgar Lungu, le président zambien, donne son aval, la capitale de la Zambie ne sera plus Lusaka. Sur proposition de son ministère du Plan, le gouvernement se penche sur la possibilité de transférer la capitale actuelle dans le petit village de Ngabwe, situé dans le centre du pays. Objectif, décongestionner Lusaka mais aussi et surtout développer cette zone rurale en manque d’infrastructures et régulièrement submergée par des inondations. Les détails. Pour le moment, la décision est suspendue au conclave du gouvernement. Mais déjà dans les rues zambiennes, le sujet alimente toutes les conversations. Il faut dire que la décision qu'Edgar Lungu, le président zambien, prendra d'ici deux semaines, sera cruciale...
(AFP 25/05/17)
Les autorités zambiennes vont étudier dans les prochaines semaines le projet de déplacer la capitale de Lusaka vers le district de Ngabwe, dans le centre rural du pays, afin de désengorger la première ville du pays, a-t-on appris jeudi de source gouvernementale. "La question de déplacer la capitale de Lusaka vers Ngabwe va être mise à l'agenda du gouvernement dans les deux prochaines semaines", a indiqué à l'AFP Lucky Mulusa, le ministre du Plan et du Développement national. "Dans les...
(Xinhua 19/05/17)
Le gouvernement zambien a lancé jeudi une enquête sur les maladies non transmissibles, utilisant la technologie de la téléphonie mobile, pour la première fois de son histoire. Le ministre de la Santé, Chitalu Chilufya, a déclaré lors du lancement que cette enquête serait une campagne de communication dans les deux sens, suscitant des réponses du public. "Ce sera une campagne de communication dans les deux sens, utilisant une plateforme technologique à modèles multiples qui suscitera des réponses du public sur les facteurs à risque qui prédisposent les citoyens aux maladies non transmissibles telles que troubles cardiovasculaires, diabètes, cancers et maladies respiratoires chroniques", a-t-il indiqué lors du lancement...
(Xinhua 19/05/17)
La Conférence commune 2017 des Instituts Confucius en Afrique s'est ouverte jeudi à Lusaka, et le gouvernement zambien a souligné à cette occasion l'importance de ces instituts pour favoriser la coopération culturelle entre la Chine et l'Afrique. La vice-présidente zambienne, Inonge Wina, a déclaré que le nouveau chapitre de coopération entre la Chine et l'Afrique repose sur la capacité des instituts Confucius à réunir les gens par la promotion de la langue et de la culture. "Nous pouvons faire des...
(Agence Ecofin 12/05/17)
Le président zambien, Edgar Lungu, a ordonné l’abandon des poursuites engagées devant la haute cour de Lusaka, par la compagnie publique ZCCM-IH contre First Quantum Minerals, le plus grand producteur de cuivre du pays. ZCCM-IH, qui a également porté l’affaire devant la justice londonienne, réclame à la compagnie basée à Vancouver, une somme de 1,4 milliard $ pour fraude à la mine de cuivre Kansanshi. «Le président a désigné le ministre des Finances pour diriger une équipe gouvernementale afin de régler rapidement et à l’amiable le problème.», a déclaré à Reuters, Amos Chanda, le porte-parole du président.
(Autre média 08/05/17)
La Conférence des évêques catholiques de Zambie (ZCCB) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont signé un protocole d'entente pour l’organisation, par l’Eglise catholique, d’ateliers de sensibilisation et de formation sur l'eau, l'assainissement et l'hygiène.
(Xinhua 04/05/17)
La Zambie a connu une augmentation des cas de violence sexiste au premier trimestre 2017 par rapport à la même période l'an dernier, a annoncé la police mercredi. Les chiffres publiés par la police zambienne montrent que le pays a enregistré 5.464 cas de violence sexiste pendant la période contre 4.998 cas au cours de la même période l'année dernière, ce qui représente une augmentation de 8,5%. Esther Mwaata-Katongo, porte-parole de la police, a affirmé que le pays a enregistré...
(Amnesty International 28/04/17)
Les autorités zambiennes doivent abandonner les charges de trahison forgées de toutes pièces qui pèsent sur le principal leader de l’opposition, Hakainde Hichilema, et sur ses cinq employés et les libérer sans condition, a déclaré Amnesty International mercredi 26 avril, à l’approche de son audience de mise en liberté sous caution. Ces six personnes ont été arrêtées le 11 avril, prétendument pour ne pas avoir cédé le passage à un cortège présidentiel. Selon elles, la police les a battues, aspergées de gaz lacrymogène et a projeté du gaz poivre sur leurs parties génitales. « Hakainde Hichilema et les autres membres du Parti uni pour le développement...
(BBC 26/04/17)
La Zambie a saisi six cents camions tanzaniens transportant du bois en provenance de la République démocratique du Congo. Les conducteurs et leurs assistants ont été arrêtés. L'information vient d'être rendue officielle, mais les responsables tanzaniens ont signalé qu'ils ont été détenus depuis deux mois. L'association tanzanienne des propriétaires de camions a nié l'accusation selon laquelle les conducteurs ont violé les règles zambiennes sur le transport de bois. Elle estime que les camionneurs détenus ont perdu plus de six millions...
(AFP 13/04/17)
Le chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema, inculpé de trahison pour avoir tenté de bloquer le convoi présidentiel, est empêché de voir ses avocats, a dénoncé jeudi son parti, précisant que son dirigeant comparaîtra mardi devant un tribunal. "L'accès à ses avocats a été refusé à Hakainde Hichilema. C'est un droit fondamental et inscrit dans notre Constitution", a dénoncé Charles Kakoma, porte-parole du Parti uni pour le développement national (UPND), dans un communiqué. Selon lui, les avocats de M. Hichilema...
(Agence d'information d'afrique centrale 12/04/17)
Une délégation du ministère congolais de l'Environnement séjourne depuis vendredi dernier en Zambie pour tenter de tirer au clair cette affaire. L’exploitation illégale du bois rouge s’est intensifiée ces dernières heures dans l’ex-province du Katanga. Il est, en effet, question du transport au quotidien de ce produit qui transite par la Zambie pour rejoindre l‘Asie. C’est un commerce qui tend à prospérer dans la province au grand dam des autorités locales réduites à l’expectative. Une maffia de grande ampleur qui...

Pages