Samedi 20 Janvier 2018
(La Tribune 04/01/18)
Le ministre zambien des Affaires étrangères Harry Kalaba a rendu sa démission ce mercredi en protestation à l’incapacité du régime de mettre fin à la corruption dans le pays. La corruption est certes ambiante depuis des années mais pour certains observateurs, cette décision du chef de la diplomatie n’est qu’une manœuvre visant à lui permettre de se préparer en vue des prochaines élections présidentielles lors desquelles on prête l’intention au président Edgar Lungu de se présenter pour un troisième mandat. C'est un coup dur pour le président Edgar Lungu qui a fait de la lutte contre la corruption en Zambie, l'un de ses chevaux de bataille. Le ministre des Affaires étrangères Harry Kabala a déposé...
(AFP 03/01/18)
Le ministre zambien des Affaires étrangères Harry Kalaba a annoncé sa démission en dénonçant une "corruption croissante" au sein du gouvernement, ont indiqué mercredi des responsables zambiens. "Nous ne pouvons pas continuer de gérer les affaires du pays avec indifférence quand le niveau de corruption enfle, pratiquée par ceux-là mêmes qui devraient la combattre", affirme un message du chef de la diplomatie zambienne circulant depuis mardi sur les réseaux sociaux. Harry Kalaba est longtemps apparu comme un successeur possible du président Edgar Lungu, qui semble disposé à tenter de se représenter en 2021 bien qu'il ait déjà accompli deux mandats, le maximum prévu par la loi.
(APA 19/12/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le représentant du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies(ONU) pour la région des grands Lacs, Saïd Djinnit, a, au sortir d’une audience avec le président congolais, lundi à Brazzaville, s’est dit préoccupé par la ‘’paix et la sécurité dans les grands Lacs et principalement en République démocratique du Congo(RDC). Le diplomate onusien a rencontré le chef de l’Etat congolais Sassou N’Guesso en sa double qualité de président en exercice le de la CIRGL (Conférence internationale de la...
(AFP 04/12/17)
Plus de 12.000 personnes fuyant les violences en République démocratique du Congo se sont réfugiées en Zambie depuis janvier, a annoncé vendredi l'ONU, en dénonçant le "sous-financement énorme" des opérations d'aide dans ce pays. L'immense région orientale de la RDC est depuis longtemps le théâtre de violences, mais les combats entre soldats gouvernementaux et miliciens, ainsi que des accrochages interethniques, ont nettement augmenté cette année. "Le nombre de réfugiés fuyant les violences dans le sud-est de la République démocratique du Congo et arrivant en Zambie a dépassé le nombre de 12.000, dont plus de 8.400 au cours des trois derniers mois", a déclaré le porte-parole du Haut-Commissariat...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(Xinhua 24/11/17)
Le gouvernement zambien a rejeté jeudi les informations selon lesquelles l'ex-président zimbabwéen Robert Mugabe aurait demandé l'asile en Zambie. Des informations sur des médias sociaux ont déclaré que l'ex-dirigeant zimbabwéen, âgé de 93 ans, envisageait de demander asile à la Zambie après son départ forcé du pouvoir qu'il y exerçait depuis 37 ans. Le ministre zambien des Affaires étrangères, Harry Kalaba, a cependant déclaré que M. Mugabe n'avait pas contacté le gouvernement zambien pour demander l'asile, ajoutant que ces reportages...
(APA 23/11/17)
APA-Lusaka (Zambie) - Le président zambien, Edgar Lungu, a révélé que l’offre faite à Robert Mugabe de s’exiler en Zambie au plus fort de la longue crise de succession au Zimbabwe, avait été rejetée par ce dernier. « Je lui avais parlé (et je lui ai dit) que si les carottes étaient cuites, vous pouvez venir ici mais il a refusé estimant que le Zimbabwe était son pays et qu’il allait y rester », a déclaré le président Lungu, cité...
(Xinhua 20/11/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appris avec consternation les rapports sur la vente aux enchères des migrants africains en Libye comme esclaves, affirme un communiqué publié ce week-end par l'UA. Le président "condamne fermement ces actes méprisables qui sont en contradiction avec les idéaux des Pères fondateurs de notre Organisation et des instruments africains et internationaux pertinents, y compris la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples", selon le communiqué. Le président a appelé à la fin immédiate de ces pratiques et d'autres actes criminels de traite des êtres humains. Il a appelé à une action rapide pour identifier tous les auteurs et complices...
(AFP 08/11/17)
Ils ont passé la frontière pour fuir la guerre, les meurtres et les viols. Plusieurs milliers de citoyens de la République démocratique du Congo (RDC) se sont réfugiés ces dernières semaines en Zambie voisine, qui peine à les accueillir. La plupart des quelque 6.000 personnes recensées par les autorités de Lusaka sont originaires des provinces du Haut Katanga et du Tanganyika, dans le sud-est de la RDC, en proie à des affrontements entre l'armée régulière de Kinshasa et des milices...
(La Tribune 07/11/17)
Polémique en Zambie sur la limitation du mandat présidentiel. Sur un ton presque menaçant, Egdar Lungu met en garde ceux qui auraient la témérité de s’opposer à sa candidature à la présidentielle de 2021. Dans le camp de l’opposition, on estime que le président élu en janvier 2015 lors d’une élection très controversée après avoir assuré l’intérim de Michel Sata, devrait passer la main. La polémique enfle. Edgar Lungu, le président zambien n'a pas usé de subtilité langagière. Face à...
(AFP 03/11/17)
Le président zambien Edgar Lungu a mis en garde les magistrats de son pays contre toute initiative visant à l'empêcher de briguer un nouveau mandat en 2021, une hypothèse qui fait déjà l'objet d'un âpre débat constitutionnel. "Je dis à mes amis du système judiciaire +Ne plongez pas le pays dans le chaos (...)+ sur cette question", a lancé Edgar Lungu lors d'un discours prononcé jeudi soir devant des partisans et rapporté par la radio nationale. Au pouvoir depuis 2015, réélu en 2016, le chef de l'Etat a déjà laissé entendre publiquement à plusieurs reprises qu'il était prêt à briguer un nouveau mandat en 2021.
(Xinhua 30/10/17)
Le gouvernement éthiopien travaille sur la libération de 118 Ethiopiens emprisonnés en Zambie pour entrée illégale, a déclaré samedi un responsable éthiopien. S'adressant aux journalistes, Meles Alem, porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères, a indiqué que son ministère travaillait avec l'ambassade éthiopienne à Harare, au Zimbabwe, pour libérer les Ethiopiens emprisonnés. L'Éthiopie n'a pas d'ambassade en Zambie et utilise plutôt sa mission diplomatique au Zimbabwe pour coordonner les activités diplomatiques avec la Zambie, l'Angola et Maurice. M. Alem a...
(AFP 11/10/17)
Le ministre zambien de la Justice, Given Lubinda, a annoncé mercredi l'expiration dans la soirée de l'état d'urgence proclamé il y a trois mois à la suite d'une succession de troubles attribués par le gouvernement à l'opposition. Le président Edgar Lungu avait déclaré en juillet l'état d'urgence, validé dans la foulée par le Parlement, après plusieurs incendies criminels destinés selon lui à "créer la terreur". "La déclaration faite le 11 juillet expire aujourd'hui à minuit", a déclaré M. Lubinda devant...
(Xinhua 11/10/17)
Le président sud-africain Jacob Zuma est attendu jeudi prochain en Zambie pour une visite d'Etat de deux jours visant à renforcer les relations bilatérales, a déclaré mardi un haut responsable du gouvernement zambien. Le président sud-africain est attendu en Zambie le 12 octobre pour une visite visant à approfondir et à renforcer les liens politique, économique et culturel entre les deuxp ays, selon le secrétaire permanent du ministère des Affaires étrangères, Lombe Chalwe. La visite fait suite à celle du président zambien Edgar Lungu en Afrique du Sud en décembre dernier, a-t-il ajouté. Le responsable zambien s'exprimait au début d'une réunion de la Commission mixte de coopération entre les deux pays, à Lusaka...
(Xinhua 04/10/17)
Plus de 3.360 réfugiés congolais ont été contraints de fuir la République démocratique du Congo (RDC) vers le nord de la Zambie depuis le 30 août, a annoncé mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). "Il s'agit du plus important afflux de réfugiés congolais en Zambie depuis cinq ans", a déclaré mardi le porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d'un point de presse à Genève. Préoccupé par les violences croissantes dans certaines parties du sud-est de la RDC, le HCR craint que l'insécurité qui y règne n'engendre de nouveaux déplacements de populations civiles. Principalement originaires des provinces du Haut-Katanga et du Tanganyika en RDC...
(AFP 03/10/17)
Les violences en République démocratique du Congo (RDC) ont poussé près de 3.400 personnes à fuir en Zambie en un mois, s'est inquiété mardi le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Depuis fin août, 3.360 personnes ont ainsi fui le sud-est de la RDC pour se rendre en Zambie, selon le HCR, qui précise qu'il s'agit du plus grand afflux de réfugiés observé au cours de ces cinq dernières années. Les gens "fuient les affrontements inter-ethniques, ainsi que...
(Reuters 16/09/17)
Le président zambien, Edgar Lungu, a appelé vendredi à l’unité des acteurs politiques avant les pourparlers prévus entre le gouvernement et l’opposition en vue de la réconciliation, quelque temps après la crise politique qui a secoué le pays en début d’année. Dans une adresse à l’ouverture de la session parlementaire, Edgard Lungu a déclaré que les Zambiens pouvaient être en désaccord, mais resteraient toujours unis. “Les facteurs qui nous unissent sont beaucoup plus importants que ceux qui cherchent à nous...
(AFP 31/08/17)
Le chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema, libéré mi-août après quatre mois de détention, a estimé jeudi que son arrestation avait pour seul fondement de le "punir" politiquement, dénonçant un système judiciaire à la solde du parti au pouvoir. "L'acte d'accusation a été modifié à quatre reprises (...) cela prouve qu'il n'y avait pas de problème, qu'il s'agissait de (me) punir", a déclaré M. Hichilema au Cap. "Nous devons rétablir la justice dans notre pays", a-t-il ajouté, affirmant que le...

Pages