Mardi 27 Juin 2017
(Xinhua 27/06/17)
Le président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a quitté Accra lundi pour une visite d'Etat de trois jours en Zambie sur invitation du président zambien Edgar Lungu. En Zambie, M. Akufo-Addo s'entretiendra avec le président Lungu pour approfondir les relations bilatérales entre les deux pays et explorer les autres domaines de coopération dans l'intérêt mutuel des deux peuples. M. Akufo-Addo se rendra également à Ndola, ville de la province zambienne du Copperbelt, où il sera l'invité d'honneur spécial du 53ème Salon commercial international de Zambie. Le dirigeant ghanéen, qui a récemment achevé une tournée en Afrique de l'Ouest, rentrera au Ghana jeudi.
(La Tribune 21/06/17)
Le président rwandais termine ce mardi 20 juin une visite d’Etat de deux jours en Zambie. Paul Kagamé a été reçu hier par le président zambien, Edgar Lungu à Lusaka, la capitale de la Zambie. Dans la foulée de cette visite de travail, les deux dirigeants ont signé trois accords de coopération dans plusieurs domaines. Le président zambien Edgar Lungu a reçu ce lundi 19 juin à Lusaka, le président rwandais Paul Kagamé, pour une visite d'Etat d'une durée de deux jours. Les relations diplomatiques et commerciales entre les deux pays sont au beau fixe, mais les deux dirigeants veulent franchir une nouvelle étape dans leur collaboration. Pour donner un nouvel élan à la coopération bilatérale rwando-zambienne, les deux hommes...
(Xinhua 20/06/17)
LUSAKA, (Xinhua) -- Le président rwandais Paul Kagame est arrivé en Zambie pour une visite d'Etat de deux jours. L'avion de M. Kagame a atterri à l'aéroport international Kenneth Kaunda à 10 heures et il a été reçu par son homologue zambien Edgar Lungu. Il a reçu un salut de douze tirs et a ensuite inspecté une garde d'honneur. Le ministre zambien des Affaires étrangères, Harry Kalaba, a déclaré que les deux dirigeants devraient tenir des discussions bilatérales et partager...
(AFP 17/06/17)
Souvent louée pour son calme et sa stabilité politiques, la Zambie est secouée depuis plusieurs semaines par de vives tensions entre le président Edgar Lungu et le principal parti d'opposition, qui dénonce une dérive dictatoriale du régime. A l'origine de ce climat délétère, il y a l'incarcération de l'adversaire numéro 1 du chef de l'Etat, Hakainde Hichilema, qui refuse toujours de concéder sa courte défaite face à M. Lungu lors de la présidentielle d'août dernier. Ancien homme d'affaires reconverti dans la politique, M. Hichilema a été arrêté manu militari à son domicile en avril, initialement pour avoir tenté de bloquer le convoi...
(RFI 15/06/17)
Plus d’une quarantaine de députés zambiens se retrouvent interdits d’hémicycle et leur salaire est suspendu pour un mois. Il leur est reproché d’avoir boycotté un discours présidentiel. L'affaire remonte à mars dernier. Une quarantaine de députés avait alors refusé d'assister au discours d'Edgar Lungu, le président zambien. L'objectif de ces frondeurs était de contester la légitimité de l'élection du chef de l'Etat en août 2016. Tous ces parlementaires ont un point commun : ils appartiennent au principal mouvement d'opposition, le Parti uni pour le développement national...
(AFP 13/06/17)
Une cinquantaine de députés de l'opposition zambienne ont été suspendus mardi pour avoir boudé un discours du président Edgar Lungu, un nouveau coup de force du pouvoir après l'incarcération de son principal adversaire, Hakainde Hichilema. Le président du Parlement, Patrick Matabini, a annoncé en séance la sanction de trente jours infligée aux 48 élus du Parti uni pour le développement national (UNPD) en les sommant de reconnaître enfin la victoire électorale du chef de l'Etat l'an dernier. "Je vous demande de démissionner si vous ne reconnaissez pas qu'il y a un gouvernement légitimement élu", a lancé M. Matabini.
(RFI 12/06/17)
En Zambie, le leader de l'opposition Hakainde Hichilema, emprisonné depuis deux mois pour trahison, a été transféré vendredi 9 juin de la prison de Lusaka à une unité de haute sécurité. Le leader du Parti uni pour le développement national (UPND) a été arrêté au mois d'avril pour avoir entravé le convoi de son rival, le président Edgar Lungu. Jeudi, la justice zambienne a confirmé que l'opposant serait jugé pour trahison devant une haute cour, une décision contestée par ses avocats. Le transfert d'Hakainde Hichilema vers la prison de haute sécurité de Mukobeko au centre de la Zambie est jugé « illégal » par ses...
(AFP 09/06/17)
Le chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema, accusé de trahison et incarcéré depuis près de deux mois, a été transféré de sa prison de Lusaka vers un centre de détention de haute sécurité, indiquait sa page Facebook vendredi. "Nous pouvons confirmer que nous avons été transférés à la prison de haute sécurité de Mukobeko à Kabwe (centre). Nous ne savons pas ce qu'il se passe", a précisé le texte. "Il a été emmené avec ses coaccusés vers l'aéroport et s'est...
(African Manager 09/06/17)
Le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, est arrivé à Lusaka le mercredi 7 juin 2017, en début d’après-midi, pour une visite officielle en Zambie. Il a été accueilli à l’aéroport international Kenneth Kaunda par son homologue zambien, Edgar Lungu. Après les honneurs militaires, le Chef de l’Etat malgache a été également accueilli en chants et danses, selon les traditions zambiennes. Le Chef de l’Etat malgache, Hery Rajanoarimampianina, est à Lusaka, tout d’abord en tant que Président du...
(AFP 08/06/17)
Un tribunal zambien a ordonné jeudi que le chef de l'opposition Hakainde Hichilema, incarcéré depuis près de deux mois, soit jugé pour trahison par une juridiction supérieure du pays. M. Hichilema, 54 ans, avait été arrêté début avril et inculpé de "trahison" pour avoir entravé le déplacement du convoi du chef de l'Etat, son rival à la présidentielle, Edgar Lungu. "Je renvoie l'accusé devant la haute cour pour un procès dès que possible", a déclaré le juge David Simusamba, sans préciser de date. "Nous avons toujours été prêts pour un procès. Ce n'est pas un problème, c'est une affaire où il n'y a pas eu d'enquête.
(Alwihda 08/06/17)
Le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, est arrivé à Lusaka ce 7 juin, en début d’après-midi, pour une visite officielle en Zambie. Il a été accueilli à l’aéroport international Kenneth Kaunda par son homologue zambien, Edgar Lungu. Après les honneurs militaires, le Chef de l’Etat malgache a été également accueilli en ch
(Autre média 08/06/17)
Peu de temps après son arrivée à Lusaka, ce 7 juin, le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a été reçu par son homologue zambien, Edgar Lungu. Leur tête à tête a été suivi d’une réunion bilatérale. De ces discussions, il ressort que Madagascar et la Zambie entendent désormais concrétiser l’Accord-cadre de coopération, signé en 2008, et le traduire en projets palpables, selon les termes du Chef de l’Etat malgache. La visite d’Etat du Président Hery Rajaonarimampianina en Zambie ouvre...
(Xinhua 06/06/17)
La Chine a déposé des représentations solennelles auprès de la Zambie pour l'arrestation de 31 de ses ressortissants, a déclaré lundi Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. "La Chine ne défendra jamais les actes illégaux, mais s'oppose à l'application 'sélective' de la loi contre ses ressortissants à l'étranger", a indiqué Mme Hua lors d'une conférence de presse. Selon elle, les 31 Chinois, qui travaillaient pour des producteurs chinois de cuivre dans ce pays africain, ont été arrêtés...
(Xinhua 02/06/17)
LUSAKA-- La publicité négative de la Zambie sur la scène internationale suite à l'arrestation du leader de l'opposition pour trahison risque de ruiner l'image du pays et d'affecter les flux d'investissement, a annoncé jeudi un groupe de réflexion local. Le Centre pour la politique commerciale et le développement (CPCD) a déclaré que la publicité négative que la Zambie s'était faite dans le passé récent risque de ruiner la seule chance du pays de relancer son économie à travers un plan...
(AFP 27/05/17)
Plusieurs centaines de partisans du principal dirigeant de l'opposition zambienne, Hakainde Hichilema, ont manifesté vendredi devant un tribunal de Lusaka qui a prolongé sa détention. M. Hichilema, qui est détenu depuis plus de six semaines, restera en détention au moins jusqu'au 12 juin, quand l'affaire sera examinée par le tribunal. Selon Amnesty International, M. Hichilema et cinq autres membres du Parti uni pour le développement national (UPND) sont victimes de manoeuvres "pour baillonner toute opposition politique en Zambie". M. Hichilema,...
(AFP 26/05/17)
Des responsables zambiens ont empêché le principal dirigeant de l'opposition sud-africaine d'entrer en Zambie jeudi parce qu'il soutient un dirigeant zambien emprisonné, a annoncé le parti sud-africain d'opposition Alliance démocratique (DA). Le dirigeant de la DA, Mmusi Maimane, devait se rendre à Lusaka pour participer au procès du principal dirigeant de l'opposition zambienne, Hakainde Hichilema, selon un commmuniqué de la DA. La police zambienne est montée à bord de l'avion où il se trouvait pour l'empêcher de pénétrer dans le pays. M. Hichilema, 54 ans, avait été arrêté début avril et inculpé de "trahison", accusé d'avoir entravé le déplacement du convoi du chef de l'Etat
(AFP 18/05/17)
Le Parlement européen s'est dit jeudi "préoccupé" par l'arrestation et l'incarcération en avril du chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema, accusé de trahison. Dans une résolution adoptée à Strasbourg, les eurodéputés évoquent des "éléments indiquant que les accusations" contre M. Hichilema "seraient dues à des motivations politiques", et appellent les autorités zambiennes à enquêter sur des allégations de mauvais traitements que le chef de l'opposition aurait subis en prison. Le Parlement européen déplore par ailleurs des "restrictions de plus en...
(Xinhua 16/05/17)
Un tribunal zambien a acquitté lundi le leader de l'opposition du pays, Hakainde Hichilema, accusé d'avoir insulté des officiers de police qui avaient procédé à son arrestation l'année dernière. Le tribunal a acquitté Hakainde Hichilema, le ministère public n'ayant pas réussi à réunir assez de preuves tangibles montrant que le leader de l'opposition avait insulté des officiers de police. Le juge Greenwell Malumani a expliqué que le ministère public n'avait pas mené d'enquête approfondie sur les accusations portées à l'encontre...
(AFP 15/05/17)
Le chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema, accusé de trahison et incarcéré depuis plus d'un mois, restera en détention au moins jusqu'au 22 mai, a annoncé lundi la justice zambienne. M. Hichilema, 54 ans, avait été arrêté début avril pour avoir gêné le convoi du chef de l'Etat, son rival à la présidentielle, Edgar Lungu. A l'issue d'une audience lundi, le juge David Simusamba a indiqué qu'il rendrait le 22 mai sa décision sur la suite à donner à la...
(Autre média 10/05/17)
En visite d’Etat de deux jours à Lusaka dans la capitale zambienne, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé s’est rendu ce mardi sur le site de l’usine UMCIL (Universal Mining & Chemical Industries) à Kafue dans la province de Lusaka. Il s’agit pour lui de s’imprégner du fonctionnement et du système d’exploitation de ces industries minières et chimiques, des sources d’inspiration qui peuvent permettre de favoriser un partenariat sud-sud dans le domaine industriel et technologique entre le Togo et la...

Pages