| Africatime
Vendredi 24 Mars 2017
(Agence Ecofin 28/10/16)
La Zambian Electricity Supply Commission (ZESCO) vient d’étendre à 8 heures la durée des délestages quotidiens pratiqués dans le pays en réponse à la réduction des réserves d’eau dans les barrages de la Zambie et ce, jusqu’au 12 novembre 2016. Bessie Banda, la porte-parole de la commission, a expliqué que cette extension de la durée des délestages était due à la baisse de production au barrage de Kafue Georges qui génère actuellement 600 MW au lieu de 700 MW. En outre, des travaux de modernisation d’une ligne de transmission électrique effectués par la Ndola Energy Company ont privé le pays de 48 MW supplémentaires. Ces travaux devraient s’achever le 12 novembre. « Nous espérons que l’extension de la durée des...
(Agence Ecofin 28/10/16)
Les autorités énergétiques zambiennes ont, une fois de plus, appelé les entreprises minières à réduire leur consommation énergétique à cause de la baisse de la quantité d’électricité disponible dans le pays. Cette baisse de disponibilité, rapporte Reuters, est due au faible niveau des réserves d’eau des barrages et aux travaux de maintenance actuellement en cours. « Nous avons demandé aux compagnies minières qui sont nos plus grands consommateurs de réduire leur consommation de l’électricité pendant que nous essayons de régler la situation.», a affirmé Bessie Banda, la porte-parole de la ZESCO, la compagnie en charge de la fourniture électrique.
(Angola Press 28/10/16)
Luanda- (Angop) - Le ministre angolais de la Défense, João Gonçalves Lourenço, a affirmé jeudi, à Luanda, que la République d'Angola était un pays politique stable, une situation qui lui permet de consolider la paix, la réconciliation nationale et la démocratie. Dans un discours prononcé à l’ouverture de la 30ème réunion de la Commission Mixte Permanente de la Défense et Sécurité Angola-Zambie, il a déclaré que le climat de paix dans le pays permettait de construire et reconstruire les infrastructures nécessaires au développement, et redoubler les efforts afin de lutter contre la faim, la pauvreté et les asymétries régionales. “Malgré la crise financière qui affecte le monde, l’Angola continue à accorder une attention particulière à la Défense et la Sécurité,...
(Afrikarabia 27/10/16)
Les chefs d’Etats de la région des Grands Lacs réunis en Angola ont validé ce mercredi l’accord politique congolais, fermant ainsi la porte au Rassemblement de l’opposition d’Etienne Tshisekedi qui réclame un nouveau dialogue plus inclusif. L’opposition congolaise ne retiendra qu’une chose du sommet de Luanda qui se penchait sur la crise politique en RDC : qu’elle ne peut plus compter que sur elle-même. Pour preuve, le discours du président hôte du sommet, Eduardo dos Santos : « Il vaut mieux attendre quelques mois de plus pour faire (les élections) dans de bonnes conditions de sécurité...
(Agence Ecofin 27/10/16)
Mercredi, David Mabumba, le ministre zambien de l’énergie a annoncé que les négociations concernant la construction du pipeline devant relier la raffinerie de Lobito en Angola à un terminal d’importation dans la capitale zambienne, Lusaka, reprendront. Celles-ci avaient été suspendues, en raison de lourdeurs administratives. Décidé en 2012, le projet de réalisation de l’oléoduc dénommé Zambia-Angola Oil Pipeline (AZOP) devrait coûter 2,5 milliards de dollars et commencer en 2013 pour être achevé en 2016, avec un plateau de livraison de l’équivalent de 100 000 barils par jour. Le responsable zambien a, par ailleurs, indiqué que ce projet est vital pour son pays qui en a besoin pour amortir l’impact de l’arrêt des subventions aux produits pétroliers, annoncé récemment, et qui...
(Angola Press 26/10/16)
Luanda - L'instabilité politique, qui règne dans les pays membres de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, a été au centre des audiences séparées que le Chef de l'Etat angolais, José Eduardo dos Santos, a tenu mercredi, à Luanda, avec ses homologues du Congo, Denis Sassou Nguesso, du Tchad, Idriss Deby et de la Zambie, Edgar Lungu. Ces entretiens ont eu lieu peu avant le début de la7e réunion de haut niveau du mécanisme régional de surveillance de l’accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en RDC et dans la région des Grands Lacs. Les conflits internes en République Démocratique du Congo, au Burundi, au Soudan du Sud et en République Centrafricaine ont été au...
(Le Monde 25/10/16)
Le pays, qui avait tout misé sur le secteur minier et le cuivre, est passé d’importateur de maïs à exportateur. Le front luisant, Adam Munsha fabrique une par une, à la main, des briques de terre pour aider à bâtir l’église de la communauté. « J’ai un peu de temps pour Dieu et les autres avant le début de la saison agricole », glisse-t-il dans un sourire. Son champ est encore vierge, les premières pluies printanières n’arriveront qu’en novembre. Dans la région de Mkushi, au centre de la Zambie, ce petit paysan est confiant. « Il y a quelques années, je récoltais moins de vingt sacs de 50 kilos de maïs avec ma parcelle de 5 hectares ; cette année,...
(APA 25/10/16)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - La Zambie et l’Iran veulent chacun développer ses relations de coopération avec la Mauritanie dans les différents domaines, ont fait savoir leur ambassadeurs respectifs dans ce pays mardi à Nouakchott. « Plusieurs investisseurs zambiens sont intéressés par les opportunités offertes par la Mauritanie, en particulier dans le domaine de la pêche », a déclaré Solomon Samuel Jere, nouvel ambassadeur en poste à Nouakchott. M. Jere s’exprimait devant la presse à l’issue d’une audience avec le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz à qui il venait de remettre ses lettres de créance. De son côté, le nouvel ambassadeur d’Iran en Mauritanie a promis « d’essayer avec toutes » ses forces, au cours de don mandat, « de développer...
(Amnesty International 21/10/16)
Les autorités doivent immédiatement abandonner les charges de sédition retenues contre le principal dirigeant de l’opposition et son adjoint, a déclaré Amnesty International avant leur audience au tribunal mercredi 19 octobre. Les charges retenues contre Hakainde Hichilema et Geoffrey Bwalya Mwamba ont pour but d’intimider et de réduire au silence les opposants politiques. Hakainde Hichilema, président du Parti uni pour le développement national, et son vice-président, Geoffrey Bwalya Mwamba, doivent comparaître devant le tribunal correctionnel de Luanshya pour « pratiques séditieuses » et « réunion...
(Zinfos974 18/10/16)
Les présidents Robert Mugabe, Jacob Zuma et Edgar Lungu seraient attendus à Madagascar lundi pour assister au 19ème sommet des chefs d’État et de gouvernement du Comesa. D’après les journaux locaux, d’autres chefs d’État africains pourraient s’ajouter à ceux du Zimbabwe, de l’Afrique du sud et de la Zambie. Le sommet du marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa) se tient à Antananarivo, capitale malgache, depuis le 10 octobre. Les discussions des derniers jours ont tourné autour de l’instauration de la paix et de la sécurité dans la région. " Nous sommes également conscients des défis...
(Autre média 15/10/16)
Le Président de la République de Zambie, M. Edgar Chagwa Lungu a reçu vendredi le ministre des affaires étrangères M. Mohamed Salem Ould Salek, qui se trouve en visite de travail dans ce pays de l'Afrique australe. "Le Président M. Edgar Lungu a assuré le ministre sahraoui que la Zambie continuera de favoriser les relations entre la RASD et le royaume du Maroc et engager ainsi les deux parties au conflit au dialogue dans le but de trouver une solution juste et définitive ", a indiqué un communiqué du ministère zambien des AE. Durant la rencontre, la République de Zambie et la République sahraouie ont décidé...
(El Watan 15/10/16)
Le trio d’arbitres internationaux sénégalais, composé de Malang Diédhiou, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba comme assistants, a été désigné pour diriger le match Cameroun-Zambie, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Daouda Guèye est le quatrième arbitre choisi pour cette rencontre prévue le 12 novembre à Limbé. Après avoir officié lors de la CAN-2015 et à l’édition 2016 du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), le trio avait sifflé à l’occasion du tournoi de football masculin des Jeux olympiques de Rio (Brésil) en août dernier. Malang Diédhiou, l’actuel n°1 des arbitres sénégalais, avait été désigné comme 4e arbitre lors de la finale Brésil-Allemagne. Le trio sénégalais, cité parmi les arbitres devant officier lors...
(Africa Top sports 13/10/16)
Le président de la Zambie Edgar Lungu a demandé à la Fédération de football de nommer un technicien local à la tête de la sélection nationale. Limogé à la tête du club sud-africain Super Sport, Gordon Igesund est pressenti pour prendre les rênes des Chipolopolo. « Oubliez un sélectionneur expatrié. Nous pouvons faire avec un entraineur local » a fait savoir le premier homme fort de la Zambie au service sport de la BBC. Lungu a offert tout son soutien à l’intérimaire Wedson Nyirenda, nommé le mois dernier à la place de George Lwandamina. Malgré la défaite (1-2) de la sélection de la Zambie face au Nigeria dimanche dernier lors de la première journée des éliminatoires de la Coupe du...
(Xinhua 11/10/16)
Plus de 2.000 demandes de permis de chasse ont été enregistrées pour environ 1.095 animaux disponibles pour la saison de chasse de cette année, ont annoncé dimanche les autorités de la gestion de la vie sauvage en Zambie. Le Département national des parcs nationaux et de la faune (NPWD) de Zambie a déclaré que la saison de chasse de cette année a été fixée entre le 10 octobre et le 31 décembre dans divers blocs de chasse dans les zones de gestion du gibier. Constantine Hara, président du Comité d'octroi des permis de chasse a déclaré qu'au total 2.301 demandes de permis ont été reçues, dont 1.900 ont été retenues et 401 disqualifiése. Il a affirmé que la décision de...
(AFP 10/10/16)
Le chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema a promis lundi de contester une nouvelle fois la réélection du président Edgar Lungu, qu'il qualifie de "dictateur", lors de son procès pour "incitation à l'insurrection" prévu la semaine prochaine. "Je ne vous reconnais pas comme le président élu et les documents pour contester cette élection sont devant la justice", a lancé le président du Parti uni pour le développement national (UPND), à l'attention de son rival. "Lungu est un président illégitime et je n'ai pas peur d'être arrêté pour avoir dit ça", a-t-il poursuivi devant la presse. Hakainde Hichilema a été inculpé jeudi dernier d'incitation à l'insurrection et d'organisation d'un rassemblement illégal, mais libéré sous caution après avoir passé une nuit en...
(Agence Ecofin 10/10/16)
50 000 $. C’est la somme que la société CMED réclame à titre de dommages - intérêts dans le cadre du procès qui l’oppose au groupe de presse Zimpapers. L’entreprise de presse de l’Etat zimbabwéen est accusée de diffamation. Il s’agit de la 2ème affaire pendante en justice au Zimbabwe. En effet, le groupe Zimpapers est aussi poursuivi pour diffamation par le top model Tafadzwa Mushunje qui réclame, pour sa part, 2 millions $. La société parapublique CMED, spécialisé dans la location des équipements, poursuit le groupe Zimpapers pour un article paru le 22 août 2016 dans le journal « Herald ». Le texte accuse des cadres de la CMED d’avoir escroqué l’Etat pour un montant de plusieurs millions $...
(7sur7 10/10/16)
Lors de la première journée du 3e tour qualificatif de la zone Afrique pour le Mondial 2018 en Russie, le Nigeria a pris la mesure de la Zambie (1-2) dimanche. Grâce à ce premier succès, les Nigérians se positionnent en tête du groupe B avec trois points. Pour son entrée en lice au sein du groupe B des qualifications de la zone Afrique pour le Mondial 2018, le Nigeria a pris les commandes de la rencontre peu après la demi-heure de jeu via Alex Iwobi (33e, 0-1). Les hommes de Gernot Rohr ont ensuite réalisé le break grâce à l'attaquant de Manchester City, Kelechi Iheanacho (43e, 0-2). La réduction du score de Collins Mbesuma à la 71e ne changera pas...
(Xinhua 08/10/16)
LUSAKA, (Xinhua) -- Le président du parlement zambien a appelé vendredi le principal parti d'opposition à accepter le fait que le pays ait un président élu dans les règles au lieu de vivre dans le déni. Le président Patrick Matibini a estimé que le Parti uni pour le développement national (UPND) perdait son temps en refusant d'accepter le président Edgar Lungu comme président dûment élu du pays lors des élections générales du 11 août. M. Matibini réagissait aux députés de l'opposition lors d'une session parlementaire qui ne cessaient de faire référence au dirigeant zambien sous le terme de "M. Lungu" au lieu de "Son excellence, le président Lungu".
(AFP 06/10/16)
Le chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema a été inculpé jeudi d'incitation à l'insurrection et l'organisation d'un rassemblement illégal mais libéré sous caution après avoir passé une nuit en prison, a-t-on appris de sources concordantes. Le président du Parti uni pour le développement national (UPND) et son vice-président Geoffrey Mwamba avaient été arrêtés puis placés en détention à la prison de Luanshya, dans la région minière de la Copperbelt ("Ceinture de cuivre", centre). "Ils ont comparu et ont été libérés sous caution.
(BBC 06/10/16)
Deux dirigeants du principal parti de l'opposition sont gardés dans les locaux de la police zambienne, qui a confirmé leur détention, ce mardi. Hakainde Hichilema, le président du Parti uni pour le développement national (UPND) et son adjoint, Geoffrey Mwamba, ont été arrêtés sur la base de soupçons de sédition, selon un responsable de la police. Il précise que la notion de sédition est considérée comme un crime en Zambie et se définit comme "une conduite incitant les gens à se rebeller contre l'autorité de l'Etat". Les auteurs de ces faits encourent une peine maximale de sept ans de prison. Hakainde Hichilema et Geoffrey Mwamba comparaitront devant le tribunal, ce jeudi. M. Hichilema a toujours contesté les résultats de l'élection...

Pages