Lundi 23 Octobre 2017
(Agence Ecofin 05/07/17)
Les négociations en cours entre le gouvernement de la République de Zambie et Exim Bank of China pour le prêt de 280 millions de dollars US, ont finalement abouti. L’argent octroyé servira à déployer 1 009 tours télécoms à travers le pays, surtout dans les zones rurales peu couvertes en réseau télécoms. Dans un entretien accordé à la télévision publique, ZNBC, le ministre des communications et des transports, Brian Mushimba, a déclaré que ce chantier, le second du genre, a pour but de réduire la fracture numérique entre les zones rurales et urbaines. Il traduit l’engagement du gouvernement à fournir aux populations un accès universel aux technologies...
(Afrik.com 05/07/17)
Programmé le 5 septembre prochain, le match de la 4e journée des éliminatoires du Mondial 2018 entre l’Algérie et la Zambie pourrait avoir lieu à Constantine, comme l’a révélé mardi le président de la Fédération algérienne (FAF), Kheireddine Zetchi ! "Il y a de fortes possibilités de voir le match Algérie-Zambie délocalisé à Constantine. On y travaille dessus", a lancé le dirigeant en marge de la finale de la Coupe d’Algérie dans des propos rapportés par l’APS. Alors que les Fennecs restent invaincus dans leur antre de Blida, cette annonce n’était évidemment pas attendue, mais Zetchi entend faire tourner les Verts à travers le pays.
(Agence Ecofin 04/07/17)
Edgard Lungu, le président zambien s’est insurgé contre les membres de l’opposition suspectés de saboter le réseau électrique national dans le but de nuire à son gouvernement. « Des enfants innocents souffrent de cette situation. D’autres perdent la vie dans les couveuses. Comment est-ce que quelqu’un peut-il se comporter comme un homme sans cœur, juste pour devenir président ? Et vous prétendez aimer le peuple zambien ? Est-ce comme cela que vous lui démontrez votre amour ?», s’est indigné le chef de l’Etat, lors d’une conférence de presse. En effet, des installations électriques ainsi que des édifices publics ont été sabotés ces derniers jours dans le pays. Les investigations menées par le service de renseignement du gouvernement ont conclu que...
(BBC 04/07/17)
Le plus grand marché de Zambie est pris par les flammes mardi dans la matinée, détruisant les moyens de subsistance de ses nombreux commerçants. La cause de l'incendie du "City Market", situé dans la capitale Lusaka, n'est pas encore déterminée. Plusieurs commerçants impuissants devant les flammes pleurent d'avoir perdu la plupart de leurs marchandises. "Comment vais-je nourrir ma famille maintenant d'autant que tout ce dont je dépends pour la survie est parti en flammes", a laissé entendre Loveness Banda. Les nombreux spectateurs présents sur les lieux pensent que le feu aurait été causé par un court-circuit électrique. Mais le porte-parole de la police, Esther Katongo et le maire de Lusaka, Wilson Kalumba ont déclaré qu'ils enquêtent encore sur la cause...
(Xinhua 04/07/17)
Un incendie a ravagé un marché aux puces à Lusaka, capitale zambienne, détruisant des centaines de magasins, selon la police locale. La porte-parole de la police, Esther Mwaata-Katongo, a confirmé que le feu avait englouti le City Market, qui se situe à l'ouest du quartier central des affaires. Elle a ajouté que la police publiera une déclaration complète sur les causes de cet accident et l'ampleur des dégâts plus tard dans la journée. Aucune victime n'a été enregistrée pour l'instant. Le feu se serait déclaré mardi au petit matin. Des témoins ont confié à Xinhua que les pompiers avaient lutté avec acharnement contre le feu, qui s'était énormément répandu.
(Autre média 03/07/17)
Le président rwandais, Paul Kagamé a conclu hier une visite d’Etat de deux jours en Zambie. Un court séjour qui a permis de renforcer des liens au beau fixe entre les deux pays. Une série d’accords portant sur la défense, la sécurité, le commerce, et le transport aérien a été signé et les deux chefs d’Etat ont eu des mots plein de délicatesse l’un pour l’autre. La coopération entre les deux pays n’a jamais été aussi bonne. Après deux journées passées en terre zambienne, le président Kagamé a repris son avion direction Kigali avec la satisfaction d’avoir renforcé plus encore les liens entre son pays et la Zambie. Reçu par son homologue Edgar Lungu, le président rwandais a pu co-signer...
(Huffingtonpost 03/07/17)
La Zambie interdit d'entrer sur son territoire aux ressortissants de pays frappés par l'épidémie de fièvre Ebola, qui a fait près de 1.000 morts en Afrique de l'Ouest, a annoncé samedi le gouvernement. Décrétée "urgence de santé publique de portée mondiale" par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), cette épidémie sans précédent a frappé depuis le début de l'année la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria. La mesure d'interdiction prise par les autorités zambiennes concerne aussi les délégués de pays touchés qui viendraient participer à des conférences internationales en Zambie, a précisé le ministre de la Santé, Joseph Kasonde, dans un communiqué. Les Zambiens revenant de voyage dans des pays touchés par Ebola subiraient des examens poussés...
(La Tribune 01/07/17)
Les Zambiens ont définitivement tranché ! Trois mois après leur lancement, les résultats de la consultation nationale pour déterminer si le pays devait ou non quitter la Cour pénale internationale (CPI) ont enfin été révélés : la Zambie ne quittera pas la juridiction basée à La Haye aux Pays-Bas. C’est d’ailleurs la position que défendra Lusaka à l’Union africaine où certains pays brandissent la menace d’une motion de retrait collectif de la CPI. C'est un verdict sans appel qui devrait soulager Fatou Bensouda dont l'institution n'a plus la cote dans certains pays du continent ! Après une sorte de référendum national sans vote, les Zambiens ont décidé, à une écrasante majorité, le maintien de leur pays dans la Cour pénale...
(Financial Afrik 01/07/17)
La croissance économique de la Zambie passera de 4,1% à 5% d’ici 2019, selon une prévision de la banque mondiale. L’institution de Bretton Woods dans son rapport publié jeudi 28 juin a indiqué que la croissance du pays connaîtra une certaine constance après avoir connu un ralentissement causé par des facteurs externes et internes. Ces facteurs sont la baisse des prix des produits de base et le déficit de la production d’électricité en 2015 et 2016. Pour l’année 2017, la banque mondiale avait prévu un taux de croissance de 3,9%. Mais avec l’amélioration des principaux secteurs de croissance tels que l’agriculture, les mines et la fabrication, le pays pourrait voir son économie bondir de plus d’un 1% d’ici deux ans...
(La Tribune 01/07/17)
La banque mondiale annonce des perspectives au vert pour l’économie zambienne. En 2019, le taux de croissance du pays devrait grimper jusqu’à 5%. Toutefois, l'institution de Bretton Woods s'inquiète de la dette importante du pays. Un taux de croissance de 5% pour l'année 2019 en Zambie, contre 4,1% actuellement. C'est une prévision de la Banque mondiale dans son dernier rapport sur la situation économique du pays publié ce jeudi 30 juin. La constance de la croissance économique zambienne est imputée principalement à la bonne santé des principaux secteurs de tels que l'agriculture, les mines et la fabrication, qui soutiennent le redressement économique. Avec un sous-sol riche en or, argent, plomb et cobalt, la Zambie a réalisé 4.1% de croissance cette...
(Agence Ecofin 29/06/17)
Le gouvernement de la République de Zambie a adopté, la semaine dernière, un nouveau régime de licence dans le secteur des télécommunications. Il s’agit de la licence de services convergents. D’après Brian Mushimba (photo), le ministre des Transports et des Communications, le nouveau régime de licence permet désormais à tout opérateur, notamment les fournisseurs d’accès Internet (FAI) ou même d’infrastructures de fibre optique, de postuler à une licence qui lui permet de proposer une diversité de services télécoms dans un marché réglementé et optimisé. Elaboré en collaboration avec l’Autorité des technologies de l’information et de la communication de Zambie (ZICTA), le nouveau régime de licence va réorienter le secteur, se réjouit le ministre. « En tant que gouvernement, c'est très...
(Agence Ecofin 28/06/17)
La compagnie minière Vedanta Resources envisage de quadrupler sa production zambienne de cuivre au cours des trois prochaines années. C’est ce qu’a déclaré dans une interview à Bloomberg, Steven Din, PDG de Konkola Copper Mines (KCM), filiale locale de la société. Pour atteindre cet objectif, la compagnie compte investir 1 milliard $ de fonds dans ses projets dans le pays. Le but à la mine phare Konkola, d’où viendra la plus grande contribution, sera de tripler la production. «Nous travaillons pour tripler les rendements de la mine souterraine de Konkola. Vedanta a déjà investi un peu plus de 3 milliards $. Notre intention est, avec plus de fonds, d’augmenter les niveaux de production.», déclare M. Din. Si l’ambition affichée est...
(APA 28/06/17)
Le président ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo est l’invité d’honneur spécial de la 53ème Foire internationale de Zambie "ZIFT 2017" qui aura lieu à Ndola du 28 Juin au 4 Juillet 2017, sous le thème : "Innovation pour l'industrialisation". Le président ghanéen est arrivé lundi à Lusaka, la capitale zambienne pour un séjour de trois jours, à l’invitation de son homologue, le président Edgar Chagwa Lungu. Au cours de son séjour, les deux dirigeants s’entretiendront de questions bilatérales visant à approfondir les liens, et ainsi explorer des domaines de coopération. "ZIFT 2017" qui se tient à Ndola, une ville de la province de Copperbelt, est une plate-forme devant permettre aux entreprises participantes de faire connaitre leurs produits et services ainsi...
(Autre média 28/06/17)
Lusaka (Zambie), 27 juin 2017 (SPS) Le président zambien, M. Edgard Longo a réitéré le ferme soutien de son pays au droit du peuple sahraoui à la liberté et à l’indépendance et le recouvrement de sa pleine souveraineté sur l’ensemble du territoire de la République arabe sahraouie démocratique. Le président zambien qui recevait mardi, le ministre des Affaires étrangères, M. Mohamed Salem Ould Salek, envoyé spécial du président de la République et Secrétaire général du Front POLISARIO, M. Brahim Ghali, a souligné que "la liberté du continent demeure incomplète, tant que la souveraineté et l'intégrité territoriale de la République arabe sahraouie démocratique n’est pas respectée". L’audience qui s’est déroulée en présence du ministre des Affaires présidentielles et la plupart de...
(Xinhua 27/06/17)
Le président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a quitté Accra lundi pour une visite d'Etat de trois jours en Zambie sur invitation du président zambien Edgar Lungu. En Zambie, M. Akufo-Addo s'entretiendra avec le président Lungu pour approfondir les relations bilatérales entre les deux pays et explorer les autres domaines de coopération dans l'intérêt mutuel des deux peuples. M. Akufo-Addo se rendra également à Ndola, ville de la province zambienne du Copperbelt, où il sera l'invité d'honneur spécial du 53ème Salon commercial international de Zambie. Le dirigeant ghanéen, qui a récemment achevé une tournée en Afrique de l'Ouest, rentrera au Ghana jeudi.
(Agence Ecofin 24/06/17)
BMR Group a levé 350 000 £, par le placement de 9,3 millions de nouvelles actions ordinaires au prix unitaire de 3,75p, pour faire avancer son projet de plomb et de zinc de Kabwe, en Zambie. Les fonds seront utilisés pour financer les travaux de construction en cours sur le projet. La compagnie a indiqué être en bonne voie pour terminer lesdits travaux au quatrième trimestre. Elle espère commencer la mise en service de la mine avant la fin de l’année, sous réserve de la livraison à bonne date, des équipements nécessaires par ses fournisseurs. BMR Group envisage d’extraire du zinc et du plomb à partir de résidus miniers sur son projet Kabwe. En dehors de ce projet, la compagnie...
(Xinhua 24/06/17)
Le président zambien Edgar Lungu a déclaré vendredi que son gouvernement voulait prolonger son programme d'intégration locale aux réfugiés de la République Démocratique du Congo (RDC). M. Lungu a déclaré que le gouvernement étendra le programme d'intégration locale aux réfugiés de la RDC qui vivent en Zambie depuis 10 ans ou plus. Le président zambien s'est exprimé à ce propos lors du Sommet de la Solidarité à l'égard des réfugiés organisé à Kampala en Ouganda, selon un communiqué publié par son bureau. Le dirigeant zambien n'a pas mentionné la date de lancement du programe d'intégration pour les réfugiés de la RDC. M. Lungu a décollé jeudi pour l'Ouganda où il participe au sommet organisé par le président ougandais Yoweri Museveni...
(Financial Afrik 23/06/17)
La Zambie révise à 4% sa prévision de croissance économique pour 2017. Dans une déclaration faite mercredi 21 juin, le ministre des Finances, Felix Mutati affirme que la prévision de la croissance économique pour cette année, a été relevée de 3,4% à 4%. La croissance atteindra ce niveau pour la première fois depuis 2014. Cette révision à la hausse est motivée selon le gouvernement par la réduction de l’inflation et la stabilisation du taux de change au cours des cinq premiers mois de 2017. En effet, l’inflation galopante (23 % en 2016) a été limitée par le durcissement de la politique monétaire de la Banque centrale.
(Financial Afrik 23/06/17)
Le gouvernement zambien a révisé ses prévisions de croissance économique pour 2017. Selon les autorités, les prévisions de la croissance économique pour cette année a été relevée de 3,4% à 4%. Le pays qui affichait une croissance de 7% pendant des années a été touché par une grave crise économique. Par la rédaction Pays ultra-dépendant du cuivre, la Zambie en est le le huitième producteur mondial et, après la République démocratique du Congo, le deuxième producteur d’Afrique, ce qui représente 70% des recettes d’exportation. Outre ce minerai, le pays exporte du cobalt, du plomb, de l’or et de l’argent en grandes quantités. En raison de la baisse des cours du cuivre, le pays a vu sa croissance fortement chuter. En...
(Radio Vatican 21/06/17)
La Zambie risque de dériver vers une dictature craignent les principaux responsables chrétiens du pays. Dans une déclaration conjointe citée par l'agence Fides, la Conférence des évêques catholiques de Zambie, le Conseil des Églises en Zambie et l’Association évangélique de Zambie font part de leur préoccupation face à «la violence institutionnelle». Ils condamnent le «traitement inhumain» infligé au chef de l’opposition Hakainde Hichilema, transféré le 9 juin 2017 de la prison de Lusaka, où il était détenu depuis deux mois, à une unité de haute sécurité. Les responsables religieux dénoncent les conditions de son arrestation, motivée par une entrave au convoi de son rival, le président Edgar Lungu.

Pages