Dimanche 21 Janvier 2018
(Agence Ecofin 13/09/17)
La production de cuivre de la Zambie devrait baisser en 2017, passant de 774 290 tonnes à 753 992 tonnes, a déclaré le ministère des mines, lundi. L’institution, relayée par Reuters, explique que cela sera dû à une diminution de la production de Konkola Copper Mines (KCM), filiale de Vedanta Resources. «La production de Konkola Copper Mines chutera de 40% alors que celle de Lumwana Mine, détenue par Barrick Gold, devrait baisser de 15%», indique le secrétaire permanent du ministère des Mines, Paul Chanda (photo). Cette nouvelle déclaration intervient alors qu’en juin dernier, le président de la Chambre des mines...
(La Tribune 12/09/17)
Les perspectives économiques de la Zambie sur le court terme sont prometteuses. La Banque centrale zambienne a annoncé aujourd’hui que le taux de croissance actuel de 4.1% devrait atteindre les 4,3% à la fin de l’année en cours avant de s’établir à 5,1% en 2018. Une performance économique imputée à plusieurs facteurs. Décryptage. Des perspectives au vert pour l'économie zambienne. La constance de la croissance économique du pays se maintiendra sur deux ans au moins. Le taux de croissance actuel de 4,1% devrait atteindre les 4,3% à la fin de l'année en cours, a annoncé aujourd'hui la Banque centrale zambienne (Bank of Zambia) dans un rapport précisant qu'en 2018, les perspectives économiques...
(Agence Ecofin 11/09/17)
En Zambie, le ministère des finances vient d’annoncer ses projections de croissance sur les trois prochaines années. Ainsi, selon le ministre Felix Mutati (photo), l’économie zambienne devrait progresser de 4,3% en 2017 à 5% l’année prochaine, 5,1% en 2019 et à 6,1% en 2020. L’exécutif, dont les propos sont repris par Reuters, table également sur un recul du déficit fiscal qui devrait passer de 7% cette année à 6,3% en 2018, 4,3% un an plus tard et à 2,6% en 2020. L’inflation quant à elle sera maintenue dans une fourchette de 6 à 8%. Cette annonce intervient alors que le pays a, environ 10 milliards de $ de dettes extérieures. Cependant la gestion économique faite par l’exécutif actuel est salué...
(Xinhua 09/09/17)
La Zambie a lancé vendredi la construction d'un gigantesque projet routier financé par la Chine qui relie les régions méridionales et centrales du pays aux villes minières de la province de Copperbelt. La construction de la route à quatre voies Lusaka-Ndola de 321 kilomètres, y compris les rocades à Kabwe et Kapiri Mposhi, et 45 kilomètres de la route Luanshya-Fisenge-Masangano, sera effectuée par la Chine Jiangxi Corporation for International Economic and Technical Cooperation (CJIC) à un coût de 1,2 milliard de dollars, un prêt accordé par l'Exime Banque de Chine. Le projet routier, qui sera achevé d'ici quatre ans, créera plus de 3.000 emplois pour les populations locales. Le président zambien, Edgar Lungu, a affirmé lors du lancement des travaux...
(Agence Ecofin 09/09/17)
La Zambie vient d’attribuer un contrat de construction de route d’environ 1,2 milliard $ à une compagnie chinoise. En effet, la China Jiangxi Corporation for International Economic and Technical Cooperation (CJIC) se chargera de la construction de la route longue de 321 km qui reliera la capitale zambienne, Lusaka, à la ville de Ndola. «La route à deux fois deux voies Lusaka-Ndola, améliorera le flux du trafic tout en réduisant les coûts liés aux accidents sur nos routes. A cette hausse du trafic routier, lié essentiellement au boom des activités économiques dans divers secteurs, notamment les mines, nous nous devions d’apporter une réponse appropriée comme celle-ci», a déclaré le président zambien, Edgar Lungu (photo). Le dirigeant a, en outre, indiqué...
(Agence Ecofin 07/09/17)
(Agence Ecofin) - Dès le 1er octobre, les grandes villes zambiennes passeront à la télévision numérique. Cette information a été révélée par Kampamba Mulenga, la ministre zambienne de l’information, dans des propos rapportés par Xinhua. Selon la ministre, la première phase du projet zambien de migration vers la télévision numérique est désormais achevée. Après avoir rappelé que la Zambie avait été le premier pays d'Afrique à acquérir plus de 500 000 décodeurs en préparation de la migration numérique, Kamapamba Mulenga a assuré que le pays était prêt pour cette transition. Le gouvernement avait confié à TopStar, la Zambia National Broadcasting Corporation (ZNBC) et StarTimes, la mise en place des installations nécessaires au passage à la télévision numérique. Alors que l'Union...
(L'Equipe 06/09/17)
L'Algérie a encore été battue par la Zambie (0-1), cette fois à domicile ce mardi. Une défaite qui met fin aux derniers espoirs des Fennecs. Ils ne joueront pas la prochaine Coupe du monde. Présente en Afrique du Sud en 2010 et au Brésil en 2014, lors des deux dernières phases finales de la Coupe du monde, l'Algérie ne participera pas à la prochaine édition en Russie, l'été prochain. Elle s'est encore inclinée, pour la troisième fois en quatre matches de qualifications, ce mardi face à la Zambie (0-1), à Constantine. Ce qui fait beaucoup trop pour espérer quoi que ce soit. Les Fennecs restent bons derniers du groupe B, à deux journées de la fin des éliminatoires, deux matches...
(Agence Ecofin 05/09/17)
La compagnie minière Galileo Resources a conclu avec BMR Group un protocole d’accord portant sur l’acquisition d’une participation de 51% dans le projet de plomb et de zinc de Star Zinc, en Zambie. Selon les termes de l’accord, Galileo Resources investira 561 600 $ pour avoir le droit d’exercer l’option d’acquérir des intérêts dans le projet. Une fois l’option exercée, les deux sociétés formeront une coentreprise pour développer le projet. «Cette coentreprise avec BMR nous place en bonne position concernant la ressource très prometteuse de Star Zinc, près de Lusaka.», commente le PDG de Galileo, Colin Bird, qui note que la disponibilité des gisements de zinc primaires est en train de diminuer. M.Bird a par ailleurs indiqué que la première...
(Tout sur l'Algérie 05/09/17)
Algérie retrouve la Zambie ce mardi (20h30) au stade de Constantine pour la manche retour comptant pour la quatrième journée des éliminatoires au Mondial 2018. Étrillée au match aller par trois buts à un, l’EN n’a désormais plus rien à perdre, ni à espérer après que le Nigéria, leader du groupe (10 pts), a quasiment composté son billet pour la Russie après son match nul obtenu lundi en terre camerounaise (1-1). C’est donc, a priori, la mort dans l’âme, que les Verts, très adulés il n’y a pas si longtemps, vont affronter les jeunes Zambiens qui ont montré beaucoup de volonté au match aller même s’ils n’ont rien d’un foudre de guerre. Cette sortie à Constantine, choisie par la nouvelle...
(AFP 02/09/17)
Une double confrontation pour sauvegarder encore l'espoir de participer à un 3e Mondial d'affilée: l'Algérie est condamnée à gagner en Zambie, samedi à Lusaka puis lors du retour trois jours plus tard à Constantine, si elle veut préserver la moindre chance d'aller en Russie après un très mauvais départ en qualifications. "Les calculs sont simples (...) il n'y a pas d'autre alternative que de gagner. Ca doit enlever toute sorte de pression à l'équipe et (on ne doit) pas calculer parce qu'aujourd'hui il n'y a plus de calculs à faire", a reconnu le capitaine Carl Medjani à Alger, à la veille du départ pour la Zambie. Avec un seul point en deux matches dans le "groupe de la mort" de...
(AFP 31/08/17)
Le chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema, libéré mi-août après quatre mois de détention, a estimé jeudi que son arrestation avait pour seul fondement de le "punir" politiquement, dénonçant un système judiciaire à la solde du parti au pouvoir. "L'acte d'accusation a été modifié à quatre reprises (...) cela prouve qu'il n'y avait pas de problème, qu'il s'agissait de (me) punir", a déclaré M. Hichilema au Cap. "Nous devons rétablir la justice dans notre pays", a-t-il ajouté, affirmant que le système judiciaire obéissait aux ordres du parti au pouvoir, le Front patriotique (PF). "Une personne est arrêtée non pas parce que la police a mené une enquête, mais parce qu'un membre du parti au pouvoir a incité la police à...
(Agence Ecofin 31/08/17)
Mopani Copper Mines, la filiale zambienne de Glencore, et l’Etat zambien sont parvenus à un accord pour la suppression des restrictions énergétiques imposées sur les opérations de la compagnie minière. Celle-ci s’était vu réduire l’approvisionnement en électricité de ses mines (130 MW à 94 MW) pour avoir refusé de se conformer au nouveau tarif de 9c/kWh. Mercredi, la présidence a déclaré que la Copperbelt Energy Corp (CEC), distributeur qui achète l’électricité de Zesco et la revend aux mines, alimentera de nouveau à 100% les opérations de Mopani. Les détails du deal seront finalisés sur une période de six semaines, précise le porte-parole du gouvernement, Amos Chanda. L’accord marque donc la fin d’un litige qui a vu la filiale de Glencore...
(AFP 29/08/17)
Le chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema a promis mardi qu'il ne chercherait pas à se venger de ses quatre mois d'incarcération pour trahison et a assuré avoir pardonné à ceux qui l'ont ordonnée. "Malgré les injustices que nous avons subies, nous n'éprouvons pas de haine et nous pardonnons à ceux, et ils sont nombreux, impliqués dans notre arrestation et notre détention", a dit le chef du Parti uni pour le développement national (UPND). "Si nous ne les pardonnions pas, nous ne serions pas légitimes à dire que nous ne sommes pas comme eux", a-t-il ajouté. M. Hichilema s'exprimait devant plusieurs milliers de ses partisans réunis dans la cathédrale anglicane de la Sainte-Croix, dans Lusaka, pour célébrer son retour à...
(Agence Ecofin 29/08/17)
La compagnie indienne Sterling and Wilson, spécialisée dans les projets énergétiques offrant une gamme complète d'ingénierie, approvisionnement et construction (EPC), a démarré le vendredi dernier le projet de construction d’une centrale solaire de 54 MW à Kafue dans la province de Lusaka. D’un coût d’environ 60 millions $, l’infrastructure s’étend sur 52 hectares et devrait être achevée dans les 8 prochains mois, rapporte lusakatimes. « Ce projet ne profitera pas seulement aux deux millions de résidents de Lusaka et de Kafue mais aussi à la Zambie et à ses huit états voisins d’un point de vue général.», a estimé Judith Kapijimpanga (photo), Haut-commissaire de la Zambie auprès de l’Inde. Pour rappel, ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie...
(Agence Ecofin 28/08/17)
«Adaptez-vous!». C’est en substance le message qu’a adressé la présidence zambienne à la filiale locale du groupe anglo-suisse Glencore. En effet, la Mopani Copper Mines (MCM), propriété du géant des matières premières, a récemment indiqué que la hausse du prix de l’électricité qui a résulté de la décision de l’exécutif de ne plus subventionner l’énergie, mettait son investissement en danger. En conséquence, poursuit la MCM, 4 700 de ses employés pourraient se retrouver au chômage si elle était contrainte de s’adapter aux nouveaux tarifs d’électricité. Cette déclaration intervient après que la Copperbelt Energy Corp (CEC), le distributeur qui achète l’énergie à la compagnie électrique nationale, a réduit l’approvisionnement en électricité de la MCM à 94 MW contre 130 MW, initialement...
(La Tribune 26/08/17)
Les autorités zambiennes ont confirmé leur intention de ne pas lever la restriction sur les importations de poissons. Alors que le marché local souffre actuellement d'un déficit en la matière, le gouvernement reste inflexible sur la mesure et préfère encourager une production locale afin de devenir un exportateur net d'ici les deux prochaines années. Peu importe le déficit de poissons dans le pays, les autorités zambiennes sont décidées ; elles ne fléchiront pas et maintiendront la restriction sur les importations de poissons en Zambie. Selon le ministre zambien des pêches et de l'élevage, Michael Katambo, qui se veut très pointu sur la question, le gouvernement ne tolérerait pas l'importation de poissons exotiques que l'on ne trouve dans aucune des masses...
(Agence Ecofin 26/08/17)
L’exécutif zambien a décidé d’interdire les importations d’espèces de poissons disponibles dans les zones de pêche que compte le pays. C’est ce qu’a indiqué Michael Katambo, ministre en charge du portefeuille des Pêches et de l’Elevage qui précise que cette restriction ne s’applique pas aux espèces de poissons exotiques non répertoriées au plan national. Selon le dirigeant dont les propos sont rapportés par Times of Zambia, cette mesure devrait permettre de stimuler la production halieutique nationale à travers notamment la mise en place d’un fonds d’emprunt pour le développement de l’aquaculture. « Le gouvernement cherche 12 000 jeunes et femmes pour se lancer dans la pisciculture après la mobilisation d’un montant de 50 millions $ auprès de la BAD depuis...
(Onusida 25/08/17)
La Zambie a adopté les directives de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui recommandent de proposer à toutes les personnes vivant avec le VIH un traitement antirétroviral, quel que soit leur taux de CD4. Edgar Chagwa Lungu, le Président zambien, a fait cette annonce lors du lancement de la première Journée nationale pour le dépistage, le conseil et le traitement du VIH à Lusaka, en Zambie. Cette journée vient remplacer la Journée annuelle du conseil et du dépistage volontaire, célébrée chaque année entre 2006 et 2016. On estime à 1,2 million le nombre de personnes vivant avec le VIH en Zambie, dont seulement 67 % connaissent leur état. Par conséquent, il y a en Zambie près de 400 000...
(AFP 24/08/17)
La police zambienne a bloqué jeudi l'entrée de la cathédrale de Lusaka où l'opposant Hakainde Hichilema devait faire sa première apparition publique depuis sa sortie de prison le 16 août. Hakainde Hichilema, surnommé HH, a recouvré la liberté au terme de quatre mois d'une incarcération très controversée pour trahison, qui a provoqué de vives tensions politiques dans le pays. L'opposant était attendu jeudi à la cathédrale de Lusaka où devaient être dites des prières. "L'organisateur (de cet événement) n'a pas informé la police. La demande (de rassemblement) doit être faite par écrit", a expliqué à l'AFP le commissaire de police de la province de Lusaka, Nelson Phiri, pour justifier l'intervention des forces de sécurité. Des policiers lourdement armés ont bloqué...
(La Tribune 24/08/17)
Le torchon brûle entre la filiale zambienne de Glencore d’une part et de l’autre le fournisseur en électricité de la mine et Lusaka. Un litige qui a déjà débouché sur la coupure partielle du courant de l’unité d’extraction de cuivre et qui menace les postes de 4.700 employés. La filiale zambienne du groupe minier Glencore est en passe de mettre en œuvre un plan social. Une mesure qui vise notamment la mine de cuivre que l'opérateur exploite en Zambie et qui est touchée par un différend entre Glencore et le fournisseur d'électricité sur les tarifs du courant. Un litige qui pourrait entraîner le licenciement de 4.700 mineurs.

Pages