Dimanche 20 Août 2017
(AFP 10/07/17)
Le principal parti d'opposition zambien a accusé lundi le président Edgar Lungu de "tuer la démocratie" après avoir invoqué la semaine dernière "l'état d'urgence". M. Lungu a donné à la police des pouvoirs accrus à la suite d'une série d'incendies criminels. Le Parlement, où le parti présidentiel du Front patriotique (PF) dispose de la majorité, doit cette semaine formellement approuver cette mesure d'exception. La décision du chef de l'Etat "constitue un abus de pouvoir destiné à faire taire les critiques et tuer la démocratie", a estimé Geoffrey Mwamba, le vice-président du Parti uni pour le développement national (UPND, opposition). "Il est évident que son action (...) vise à renforcer la dictature", a-t-il affirmé dans un communiqué. M. Mwamba a aussi...
(AFP 06/07/17)
Le président zambien Edgar Lungu a justifié jeudi sa volonté d'instaurer l'état d'urgence en accusant l'opposition d'avoir délibérément fomenté des incidents violents dans le pays pour remettre en cause le verdict du scrutin de l'an dernier. "Leur idée est de mettre la pression pour que nous renégocions le résultat des dernières élections", a affirmé M. Lungu lors d'une conférence de presse. Lors d'un discours télévisé mercredi soir, le chef de l'Etat a annoncé sa volonté de faire approuver rapidement par le Parlement une loi instaurant l'état d'urgence, après une série d'incendie criminels qui ont visé des marchés ou bâtiments publics ces dernières semaines. Mardi, le principal marché de la capitale Lusaka a ainsi été entièrement ravagé par le feu. Cette...
(AFP 06/07/17)
Le président zambien Edgar Lungu a sollicité mercredi soir l'instauration de l'état d'urgence après une série d'incendies criminels destinés selon à lui à déstabiliser le pays, nouvelle étape des tensions qui l'opposent à ses adversaires politiques. Dans un discours radiotélévisé à la Nation, M. Lungu a invoqué l'article 31 de la Constitution sur l'état d'urgence afin, a-t-il justifié, de "préserver la paix, la tranquillité et la sécurité de nos citoyens, ainsi que la sécurité nationale". Mardi, le principal marché de la capitale Lusaka a été entièrement dévasté par le feu, dernier en date d'une série d'incendies très vraisemblablement criminels qui ont visé des marchés, bâtiments publics et entreprises dans tout le pays.
(BBC 06/07/17)
Le président zambien Edgar Lungu a sollicité mercredi soir l'instauration de l'état d'urgence après une série d'incendies criminels, dont l'un a ravagé mardi le grand marché de Lusaka. Dans une allocution radiotélévisée, le président zambien a indiqué que ces actes étaient destinés à déstabiliser politiquement le pays et à le rendre ingouvernable. "En tant que président de la nation, Edgar Lungu a déclaré qu'il ne tolèrera pas cette anarchie et qu'il est de sa responsabilité de répondre de façon adéquate pour contrer ce chaos planifié". La décision d'instaurer un état d'urgence doit être soumise rapidement au Parlement pour approbation. Elle intervient après plusieurs mois de fortes tensions entre le gouvernement et l'opposition, qui dénonce la dérive autoritaire du chef de...
(RFI 06/07/17)
En Zambie, plusieurs incendies ont eu lieu ces dernières semaines. Des marchés, des bâtiments publics, mais aussi ceux d’entreprises ont été touchés par le feu ou des actes de vandalisme. Le président parle d'actes criminels dans le but de déstabiliser le pays. Edgar Lungu demande donc au Parlement d'instaurer de l'état d'urgence. « Je ne tolèrerai pas cette anarchie », a déclaré mercredi soir le président Edgar Lungu. La veille, mardi, le principal marché de la capitale Lusaka a été entièrement dévasté par le feu. Cet incendie s’inscrit dans une série d’actes vraisemblablement criminels qui endommagent des bâtiments publics, des entreprises, et des marchés depuis plusieurs semaines déjà en Zambie. Le Cisca, un mouvement de la société civile, dénonce la...
(La Tribune 06/07/17)
Le président zambien Edgar Lungu vient de franchir un nouveau cap dans son face à face avec l’opposition en appelant le Parlement à imposer l’état d’urgence. L'appel du président intervient après l’incendie du marché de la capitale, Lusaka, perçu par le régime zambien comme un «énième acte de sabotage économique» de l’opposition. La Zambie s'est réveillé ce 6 juillet dans l'expectative d'un état d'urgence. Ce pays d'Afrique australe traverse actuellement une période de troubles ayant débuté après l'arrestation de l'opposant Hakainde Hichilema, chef du Parti pour le développement national. Le président Edgar Lungu prévoit ainsi d'obtenir le soutien du Parlement pour imposer l'état d'exception. La présidence zambienne a par ailleurs publié un communiqué dans lequel elle explique que «si elle...
(Reuters 05/07/17)
Un incendie a ravagé mardi une partie du grand marché de Lusaka, la capitale zambienne, un sinistre que le gouvernement suspecte être d'origine criminelle, dans un contexte tendu depuis l'arrestation d'un chef de l'opposition. Le feu s'est déclaré à l'aube et a détruit toute la partie sud du marché, causant d'importants dégâts. L'incendie n'a fait aucune victime. "Leurs jours sont comptés car la police est à leur recherche et va les arrêter très prochainement", a dit le vice-président Inonge Wina, faisant référence aux pyromanes présumés. Le chef de la police avait signalé dimanche que des personnes avaient prévu de vandaliser des infrastructures publiques, notamment des ponts et des centrales électriques. L'arrestation en avril de Hakainde Hichilema, chef du Parti unifié...
(Agence Ecofin 05/07/17)
Les négociations en cours entre le gouvernement de la République de Zambie et Exim Bank of China pour le prêt de 280 millions de dollars US, ont finalement abouti. L’argent octroyé servira à déployer 1 009 tours télécoms à travers le pays, surtout dans les zones rurales peu couvertes en réseau télécoms. Dans un entretien accordé à la télévision publique, ZNBC, le ministre des communications et des transports, Brian Mushimba, a déclaré que ce chantier, le second du genre, a pour but de réduire la fracture numérique entre les zones rurales et urbaines. Il traduit l’engagement du gouvernement à fournir aux populations un accès universel aux technologies...
(Afrik.com 05/07/17)
Programmé le 5 septembre prochain, le match de la 4e journée des éliminatoires du Mondial 2018 entre l’Algérie et la Zambie pourrait avoir lieu à Constantine, comme l’a révélé mardi le président de la Fédération algérienne (FAF), Kheireddine Zetchi ! "Il y a de fortes possibilités de voir le match Algérie-Zambie délocalisé à Constantine. On y travaille dessus", a lancé le dirigeant en marge de la finale de la Coupe d’Algérie dans des propos rapportés par l’APS. Alors que les Fennecs restent invaincus dans leur antre de Blida, cette annonce n’était évidemment pas attendue, mais Zetchi entend faire tourner les Verts à travers le pays.
(Agence Ecofin 04/07/17)
Edgard Lungu, le président zambien s’est insurgé contre les membres de l’opposition suspectés de saboter le réseau électrique national dans le but de nuire à son gouvernement. « Des enfants innocents souffrent de cette situation. D’autres perdent la vie dans les couveuses. Comment est-ce que quelqu’un peut-il se comporter comme un homme sans cœur, juste pour devenir président ? Et vous prétendez aimer le peuple zambien ? Est-ce comme cela que vous lui démontrez votre amour ?», s’est indigné le chef de l’Etat, lors d’une conférence de presse. En effet, des installations électriques ainsi que des édifices publics ont été sabotés ces derniers jours dans le pays. Les investigations menées par le service de renseignement du gouvernement ont conclu que...
(BBC 04/07/17)
Le plus grand marché de Zambie est pris par les flammes mardi dans la matinée, détruisant les moyens de subsistance de ses nombreux commerçants. La cause de l'incendie du "City Market", situé dans la capitale Lusaka, n'est pas encore déterminée. Plusieurs commerçants impuissants devant les flammes pleurent d'avoir perdu la plupart de leurs marchandises. "Comment vais-je nourrir ma famille maintenant d'autant que tout ce dont je dépends pour la survie est parti en flammes", a laissé entendre Loveness Banda. Les nombreux spectateurs présents sur les lieux pensent que le feu aurait été causé par un court-circuit électrique. Mais le porte-parole de la police, Esther Katongo et le maire de Lusaka, Wilson Kalumba ont déclaré qu'ils enquêtent encore sur la cause...
(Xinhua 04/07/17)
Un incendie a ravagé un marché aux puces à Lusaka, capitale zambienne, détruisant des centaines de magasins, selon la police locale. La porte-parole de la police, Esther Mwaata-Katongo, a confirmé que le feu avait englouti le City Market, qui se situe à l'ouest du quartier central des affaires. Elle a ajouté que la police publiera une déclaration complète sur les causes de cet accident et l'ampleur des dégâts plus tard dans la journée. Aucune victime n'a été enregistrée pour l'instant. Le feu se serait déclaré mardi au petit matin. Des témoins ont confié à Xinhua que les pompiers avaient lutté avec acharnement contre le feu, qui s'était énormément répandu.
(Autre média 03/07/17)
Le président rwandais, Paul Kagamé a conclu hier une visite d’Etat de deux jours en Zambie. Un court séjour qui a permis de renforcer des liens au beau fixe entre les deux pays. Une série d’accords portant sur la défense, la sécurité, le commerce, et le transport aérien a été signé et les deux chefs d’Etat ont eu des mots plein de délicatesse l’un pour l’autre. La coopération entre les deux pays n’a jamais été aussi bonne. Après deux journées passées en terre zambienne, le président Kagamé a repris son avion direction Kigali avec la satisfaction d’avoir renforcé plus encore les liens entre son pays et la Zambie. Reçu par son homologue Edgar Lungu, le président rwandais a pu co-signer...
(Huffingtonpost 03/07/17)
La Zambie interdit d'entrer sur son territoire aux ressortissants de pays frappés par l'épidémie de fièvre Ebola, qui a fait près de 1.000 morts en Afrique de l'Ouest, a annoncé samedi le gouvernement. Décrétée "urgence de santé publique de portée mondiale" par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), cette épidémie sans précédent a frappé depuis le début de l'année la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria. La mesure d'interdiction prise par les autorités zambiennes concerne aussi les délégués de pays touchés qui viendraient participer à des conférences internationales en Zambie, a précisé le ministre de la Santé, Joseph Kasonde, dans un communiqué. Les Zambiens revenant de voyage dans des pays touchés par Ebola subiraient des examens poussés...
(La Tribune 01/07/17)
Les Zambiens ont définitivement tranché ! Trois mois après leur lancement, les résultats de la consultation nationale pour déterminer si le pays devait ou non quitter la Cour pénale internationale (CPI) ont enfin été révélés : la Zambie ne quittera pas la juridiction basée à La Haye aux Pays-Bas. C’est d’ailleurs la position que défendra Lusaka à l’Union africaine où certains pays brandissent la menace d’une motion de retrait collectif de la CPI. C'est un verdict sans appel qui devrait soulager Fatou Bensouda dont l'institution n'a plus la cote dans certains pays du continent ! Après une sorte de référendum national sans vote, les Zambiens ont décidé, à une écrasante majorité, le maintien de leur pays dans la Cour pénale...
(Financial Afrik 01/07/17)
La croissance économique de la Zambie passera de 4,1% à 5% d’ici 2019, selon une prévision de la banque mondiale. L’institution de Bretton Woods dans son rapport publié jeudi 28 juin a indiqué que la croissance du pays connaîtra une certaine constance après avoir connu un ralentissement causé par des facteurs externes et internes. Ces facteurs sont la baisse des prix des produits de base et le déficit de la production d’électricité en 2015 et 2016. Pour l’année 2017, la banque mondiale avait prévu un taux de croissance de 3,9%. Mais avec l’amélioration des principaux secteurs de croissance tels que l’agriculture, les mines et la fabrication, le pays pourrait voir son économie bondir de plus d’un 1% d’ici deux ans...
(La Tribune 01/07/17)
La banque mondiale annonce des perspectives au vert pour l’économie zambienne. En 2019, le taux de croissance du pays devrait grimper jusqu’à 5%. Toutefois, l'institution de Bretton Woods s'inquiète de la dette importante du pays. Un taux de croissance de 5% pour l'année 2019 en Zambie, contre 4,1% actuellement. C'est une prévision de la Banque mondiale dans son dernier rapport sur la situation économique du pays publié ce jeudi 30 juin. La constance de la croissance économique zambienne est imputée principalement à la bonne santé des principaux secteurs de tels que l'agriculture, les mines et la fabrication, qui soutiennent le redressement économique. Avec un sous-sol riche en or, argent, plomb et cobalt, la Zambie a réalisé 4.1% de croissance cette...
(Agence Ecofin 29/06/17)
Le gouvernement de la République de Zambie a adopté, la semaine dernière, un nouveau régime de licence dans le secteur des télécommunications. Il s’agit de la licence de services convergents. D’après Brian Mushimba (photo), le ministre des Transports et des Communications, le nouveau régime de licence permet désormais à tout opérateur, notamment les fournisseurs d’accès Internet (FAI) ou même d’infrastructures de fibre optique, de postuler à une licence qui lui permet de proposer une diversité de services télécoms dans un marché réglementé et optimisé. Elaboré en collaboration avec l’Autorité des technologies de l’information et de la communication de Zambie (ZICTA), le nouveau régime de licence va réorienter le secteur, se réjouit le ministre. « En tant que gouvernement, c'est très...
(Agence Ecofin 28/06/17)
La compagnie minière Vedanta Resources envisage de quadrupler sa production zambienne de cuivre au cours des trois prochaines années. C’est ce qu’a déclaré dans une interview à Bloomberg, Steven Din, PDG de Konkola Copper Mines (KCM), filiale locale de la société. Pour atteindre cet objectif, la compagnie compte investir 1 milliard $ de fonds dans ses projets dans le pays. Le but à la mine phare Konkola, d’où viendra la plus grande contribution, sera de tripler la production. «Nous travaillons pour tripler les rendements de la mine souterraine de Konkola. Vedanta a déjà investi un peu plus de 3 milliards $. Notre intention est, avec plus de fonds, d’augmenter les niveaux de production.», déclare M. Din. Si l’ambition affichée est...
(APA 28/06/17)
Le président ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo est l’invité d’honneur spécial de la 53ème Foire internationale de Zambie "ZIFT 2017" qui aura lieu à Ndola du 28 Juin au 4 Juillet 2017, sous le thème : "Innovation pour l'industrialisation". Le président ghanéen est arrivé lundi à Lusaka, la capitale zambienne pour un séjour de trois jours, à l’invitation de son homologue, le président Edgar Chagwa Lungu. Au cours de son séjour, les deux dirigeants s’entretiendront de questions bilatérales visant à approfondir les liens, et ainsi explorer des domaines de coopération. "ZIFT 2017" qui se tient à Ndola, une ville de la province de Copperbelt, est une plate-forme devant permettre aux entreprises participantes de faire connaitre leurs produits et services ainsi...

Pages