Dimanche 22 Octobre 2017
(BBC 16/08/17)
Le chef de l'opposition zambienne a plaidé lundi non coupable au cours de son procès dans un tribunal de Lusaka, la capitale zambienne. Hakainde Hichilema est poursuivi pour avoir gêné le passage du convoi du président Edgar Lungu dont il conteste la réélection. Il est incarcéré depuis avril dans une prison de haute sécurité, il risque la peine de mort. A l'ouverture de son procès, il a plaidé non coupable et l'audience a été ajournée à demain mercredi à la demande du parquet. L'audience s'est ouverte dans un climat politique tendu, avec des dizaines de policiers anti-émeute quadrillant l'accès au tribunal et de nombreux supporters de Hichilema rassemblés devant le palais de justice.
(RFI 16/08/17)
Hakainde Hichilema a été remis en liberté ce mercredi 16 août par la justice zambienne, qui a également décidé de l’abandon des charges de « trahison » qui pesaient depuis avril dernier contre le leader de l’opposition zambienne. «Hakainde Hichilema et ses cinq co-accusés ont été libérés de leur prison et les accusations de trahison ont été abandonnées», a annoncé le Parti uni pour le développement national sur son compte Twitter. En cas de reconnaissance de culpabilité, Hakainde Hichilema encourait entre 15 ans de prison et la peine de mort. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/ ?
(La Tribune 16/08/17)
La Banque centrale zambienne a annoncé ce 11 août la réduction de son taux de directeur. L'institution financière a revu à la baisse de 150 points de base son taux débiteur de référence, un des plus importants déterminants des taux d'intérêt du pays. Une décision justifiée par la stabilisation de l'inflation. Dans un contexte de chute de l'inflation dans le pays, la Banque centrale de Zambie (BoZ) vient d'annoncer sa décision de réduire son taux directeur. Il s'agit d'un taux d'intérêt à court terme, au jour le jour fixé par la Banque pour piloter sa politique monétaire et ainsi contrôler la masse monétaire et réguler l'activité économique du pays. La banque réduit ainsi de 150 points de base son taux...
(RFI 16/08/17)
En Zambie, la première audience du chef de l'opposition UPND Hakainde Hichilema a eu lieu lundi 14 août. Il est poursuivi pour «trahison», accusé d'avoir entravé le passage du convoi présidentiel. Hakainde Hichilema n'a jamais reconnu les résultats des élections d'août 2016, remportées d'une courte majorité par le président Edgar Lungu. Il a été arrêté au mois d'avril et transféré dans une prison de haute sécurité au début du mois de juillet. Lors de la première audience de son procès, qui s'ouvrira officiellement ce mercredi, Hakainde Hichilema a plaidé non coupable des charges de « trahison » qui pèsent contre lui. Cette audience s'est déroulée en l'absence de plusieurs médias étrangers, qui se sont vu refuser l'accès au tribunal à...
(Agence Ecofin 16/08/17)
En Zambie, le président Edgar Lungu a annoncé le début de la mise en place de l'industrie pétrolière nationale avec la commande d'une pile de relevés sismiques au britannique Tullow Oil. Ceci, dans la province de Luapula, au nord-ouest du pays. Cette étude est la première du genre en Zambie, rappelle World Oil. Selon des géologues, la région présente de nombreuses caractéristiques faisant croire à la présence de grandes réserves pétrolières. Le gouvernement a annoncé qu'il fera les efforts nécessaires pour favoriser l'édification d'une industrie pétrolière forte, dans sa politique de diversification de l'économie presqu’entièrement dépendante des exportations de cuivre. La date du lancement des travaux n'a pas été communiquée mais Edgar Lungu a déclaré qu'une attention particulière sera accordée...
(Xinhua 16/08/17)
Une délégation allemande de 16 personnes est attendue en Zambie cette semaine pour une visite de 13 jours dans la nation de l'Afrique australe pour évaluer son potentiel touristique, a déclaré lundi l'ambassade de Zambie en Allemagne. La délégation, composée de divers représentants professionnels, souhaite approfondir sa compréhension de l'industrie du tourisme en Zambie. Kenneth Nyirenda, consultant zambien basé en Allemagne et organisateur de la tournée, a déclaré que certains membres de la délégation représentent des organisations philanthropiques et utiliseront la visite pour identifier les projets qu'ils pourraient soutenir. L'ambassade a depuis appelé les Zambiens en Allemagne à utiliser leurs connaissances et leur expertise pour compléter les efforts du gouvernement pour améliorer le flux de touristes allemands dans le pays.
(AFP 14/08/17)
Emprisonné depuis avril pour trahison et menacé de la peine de mort, le chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema a plaidé non coupable lundi au premier jour de son procès ouvert à Lusaka sous forte présence policière. M. Hichilema est incarcéré dans une prison de haute sécurité pour avoir gêné le passage du convoi du président zambien Edgar Lungu, dont il conteste depuis un an la réélection. S'il est reconnu coupable, le dirigeant du Parti uni pour le développement national (UPND), qui a perdu de peu la présidentielle en août 2016, risque un minimum de 15 ans de prison, et dans le pire des cas, la peine de mort. A l'ouverture de son procès, l'opposant "a plaidé non coupable" et...
(AFP 14/08/17)
Les médias internationaux se sont vu interdire de couvrir le procès du chef de l'opposition, Hakainde Hichilema, jugé à partir de lundi pour trahison, une affaire qui a fait surgir des tensions dans ce pays habituellement calme. La Haute Cour de Lusaka a délivré la semaine dernière des accréditations aux journalistes des médias étrangers, avant de finalement les retirer. "Malheureusement, vos demandes d'accréditation sont à présent rejetées", a déclaré à l'AFP un employé du tribunal, Neto Zulu. Le procès de M. Hichilema doit débuter ce lundi à Lusaka où un important dispositif policier a été déployé pour l'occasion. La Zambie connaît une escalade des tensions politiques depuis la réélection en août 2016 du président Edgar Lungu, qui l'a emporté d'une...
(AfricaNews 14/08/17)
Le procès de Hakainde Hichilema débute ce lundi devant la Haute Cour de justice de Lusaka , un important dispositif policier a été déployé pour l’occasion. Les médias internationaux se sont vu interdire de couvrir le procès du chef de l’opposition, Hakainde Hichilema jugé pour trahison, une affaire qui a fait surgir des tensions dans ce pays habituellement calme. La Haute Cour de Lusaka a délivré la semaine dernière des accréditations aux journalistes des médias étrangers, avant de finalement les retirer. “Malheureusement, vos demandes d’accréditation sont à présent rejetées”, a déclaré à l’AFP un employé du tribunal, Neto Zulu. Hakainde Hichilema qui refuse de reconnaître les résultats de l‘élection présidentielle a été interpellé en avril pour avoir tenté d’entraver le...
(Alwihda 14/08/17)
Le LASEF a été conçu par le GTGEAP en collaboration avec le Pôle de qualité inter-pays de l’ADEA sur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA) et le NALA. Des experts zambiens ont examiné et approuvé le Cadre d’évaluation des systèmes d’évaluation de l’apprentissage (LASEF) lors d’une réunion que l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA par l’intermédiaire de son Groupe de travail sur la gestion de l’éducation et l’appui aux politiques (GTGEAP), a organisée les 10 et 11 juillet 2017 à l’Intercontinental Hotel à Lusaka, en partenariat avec le Réseau pour l’évaluation de l’apprentissage en Afrique (NALA), le ministère de l’Enseignement général du pays et le Conseil des examens. L’évaluation a réaligné les normes et les règles pour intégrer la...
(Xinhua 12/08/17)
LUSAKA, (Xinhua) -- Le président zambien Edgar Lungu a déclaré vendredi que le programme de reprise économique du pays était en bonne voie considérant la baisse des prix des produits de base essentiels et des services. Avant son départ de Lusaka, la capitale du pays, pour se rendre dans le nord du pays pour une visite de travail de deux jours, le dirigeant zambien a déclaré aux journalistes que la baisse des prix de nombreux produits de base comme les denrées alimentaires de base et le carburant à la pompe était un signe que la politique de son administration était sur la bonne voie. La baisse des prix des produits de base essentiels est dû aux forces du marché, a...
(Financial Afrik 11/08/17)
Le taux directeur de la banque centrale zambienne s’établit à 11% contre 12,5% auparavant, selon un communiqué publié jeudi 10 août. Le gouverneur de la banque centrale, Denny Kalyalya, justifie cette réduction du taux directeur par la baisse de l’inflation. « Nous estimons qu’elle (inflation) devrait rester dans la fourchette d’objectif à moyen terme, à savoir 6% à 8%. Nous avons également observé que la croissance économique est anémique ces derniers temps », a-t-il expliqué. Avec un abaissement de 150 points de base sur son taux débiteur de référence, la banque centrale a également réduit le taux de réserves obligatoires de 300 points de base, de 12,5% à 9,5%. Pour ce pays, les perspectives de croissance économique à moyen terme...
(Financial Afrik 11/08/17)
Face aux dommages causés par la surexploitation minière, tous les pays ne sont pas égaux. Alors que la Zambie a décidé d’améliorer sa législation pour protéger l’environnement, la Guinée continue de courir après les retombées économiques d’une exploitation déréglementée et dangereuse. Érosion des sols, déboisement de forêts, eaux contaminées, air pollué… En janvier 2016, la Malaisie annonce qu’elle suspend officiellement sa production de bauxite (le minerai naturel qui permet la fabrication d’aluminium). Dépassé par la surexploitation des entreprises chinoises sur son sol, Kuala Lumpur a préféré mettre fin au désastre. En Afrique, la Zambie et la Guinée, respectivement productrices de cuivre et de bauxite, commencent à être confrontées aux mêmes problèmes économiques, sociaux et environnementaux. Mais le gouvernement zambien s’efforce...
(AFP 10/08/17)
La police zambienne a libéré jeudi Savior Chishimba, leader d'une petite formation politique très critique du pouvoir arrêté jeudi dernier, sans engager de poursuites contre lui, a indiqué son parti. "Je peux vous confirmer que notre président a été relâché sans condition ce qui signifie qu'il n'aura pas à se présenter devant la justice", a déclaré Mbaita Musendeka, secrétaire générale du Parti progressiste uni (UPP). "La police l'avait accusé d'avoir diffamé le président mais ils ont décidé d'abandonner l'affaire. C'est un homme libre", a-t-elle poursuivi. Savior Chishimba avait été interpellé jeudi à la sortie d'une intervention télévisée. Quelques semaines avant, il avait critiqué la façon dont le président Edgar Lungu gouverne la Zambie, s'attirant les foudres des supporters du chef...
(Xinhua 10/08/17)
Les autorités zambiennes ont arrêté 30 Tanzaniens pour manque de permis de travail, a déclaré mercredi le service de l'immigration du pays. Les Tanzaniens ont été arrêtés jeudi dernier dans le district oriental zambien de Petauke, où ils menaient des activités minières illégales, selon Namati Nshinka, porte-parole du Département de l'immigration. Les Tanzaniens, qui sont actuellement en garde à vue, comparaîtront bientôt devant le tribunal, a-t-il ajouté. En juin, les autorités zambiennes ont arrêté 19 autres Tanzaniens dans le même district pour extraction illégale d'or. La partie orientale de la Zambie a enregistré une augmentation du nombre d'étrangers, surtout des Tanzaniens, menant...
(Xinhua 10/08/17)
Pierrine Aylara, la haute commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR) en Zambie a officiellement assumé ses fonctions, a annoncé mardi l'agence. Mme Aylara a assumé ses fonctions après avoir présenté ses lettres de créance aux autorités zambiennes vendredi dernier. "Je suis très heureuse de travailler dans ce grand pays, la Zambie, avec une riche histoire d'hébergement de réfugiés et de me concentrer sur des solutions pour ces refugies", a-t-elle déclaré, selon un communiqué. La nouvelle représentante du HCR, ressortissante béninoise et suisse, a présenté ses lettres de créance au secrétaire permanent du ministère des Affaires étrangères, Chalwe Lombe. Elle succède à Laura Lo Castro qui a terminé sa mission à la fin du mois de juin 2017. Au...
(Autre média 09/08/17)
Le Burkinabè Romaric Pitroipa, sociétaire du club camerounais du Coton Sport de Garoua va rester au Cameroun encore pour un bout de temps. Contacté par le Zanaco FC de la Zambie, l’ancien joueur de l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) n’a pu s’engager avec ce club pour des questions administratives. Zanaco FC proposait pourtant un contrat de trois ans à l’ancien Étalon cadet mais le certificat international de transfert n’a pas été délivré alors que Pitroipa était déjà en Zambie. Le joueur de 22 ans formé par le centre Kassoum Ouédraogo dit Zico Académie Football (KOZAF) avait été repéré en ligue africaine des champions pendant laquelle le club Zambien a battu l’actuelle formation de Pitroipa...
(Burkina24 09/08/17)
Le Burkinabè Romaric Pitroipa, sociétaire du club camerounais du Coton Sport de Garoua va rester au Cameroun encore pour un bout de temps. Contacté par le Zanaco FC de la Zambie, l’ancien joueur de l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) n’a pu s’engager avec ce club pour des questions administratives. Zanaco FC proposait pourtant un contrat de trois ans à l’ancien Étalon cadet mais le certificat international de transfert n’a pas été délivré alors que Pitroipa était déjà en Zambie. Le joueur de 22 ans formé par le centre Kassoum Ouédraogo dit Zico Académie Football (KOZAF) avait été repéré en ligue africaine des champions pendant laquelle le club Zambien a battu l’actuelle formation de Pitroipa...
(Xinhua 08/08/17)
Un bus s'est renversé samedi soir dans le district de Namwala, dans le sud de la Zambie, entraînant la mort de sept personnes à bord et en blessant 18 autres, a déclaré la police locale. Le commissaire de police de la province australe, Bonnie Kapeso, a indiqué dimanche que le conducteur avait perdu le contrôle du véhicule à cause d'un excès de vitesse, appelant les chauffeurs de bus à être extrêmement prudents en conduisant la nuit. Cinq passagers, dont le chauffeur, sont morts sur le coup, alors que deux autres ont succombé à leurs blessures à l'hôpital, a-t-il ajouté.
(RFI 08/08/17)
En Zambie, nouvelle arrestation d’un leader de l’opposition. Saviour Chishimba, a été interpellé vendredi 4 août par des policiers à la sortie d’une chaîne de télévision de Lusaka. L’opposant, qui était l’invité d’une émission, est connu pour être très critique envers le président Edgar Lungu. Une arrestation qui arrive quatre mois après celle du principal opposant Hakainde Hichilema. Tout s’est passé très vite pour Saviour Chishimba. Dès sa sortie de la chaîne de télé Diamond TV, les forces de l’ordre se sont saisies de lui et l’ont conduit à leur quartier général. La police a annoncé que l’opposant est détenu pour avoir lancé des propos diffamatoires à l’encontre du président Edgar Lungu. Le mois dernier déjà, le président de l’Union...

Pages