Dimanche 10 Décembre 2017
(Xinhua 30/07/13)
LUSAKA -- Le gouvernement zambien a mis en garde l'ancien président du pays Rupiah Banda qu'il sera inculpé d'autres accusations de corruption s'il continue de provoquer le gouvernement, a rapporté lundi le journal the Post of Zambia. M. Banda a été arrêté et inculpé de deux accusations de corruption après le retrait de son immunité par le parlement en mars dernier. Il est actuellement en train de comparaître devant un tribunal en raison d'un accord pétrolier nigérian de 2,5 millions de dollars et une autre accusation de dissimulation de neuf camions légers offerts au gouvernement par une entreprise de construction. Le ministre de la Justice Wynter Kabimba, en réaction à la déclaration de M. Banda, qui a conseillé la semaine...
(Le Potentiel Online 30/07/13)
Annoncé initialement à Luanda (Angola), selon une lettre datée du 12 juillet 2013 et adressée aux ministres des Affaires étrangères de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), c’est finalement à Nairobi que se tient le 31 juillet 2013 le sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CIRGL. Raison évoquée, l’indisponibilité de Luanda à accueillir cette réunion. Au niveau de la CIRGL, le mystère plane sur cette volte-face surprise de Luanda. La crise qui ronge l’Est de la RDC, dont ont été rendus responsables Kigali et Kampala, y est certainement pour quelque chose. Toujours est-il que le Comité interministériel de la CIRGL devrait se réunir à Nairobi dans une session extraordinaire les 29 et 30 juillet prochains...
(Sud Quotidien 30/07/13)
Dakar abrite depuis hier, lundi 29 juillet 2013, le 4ème dialogue sectoriel de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (Cabri) sur le financement de l’agriculture. Les pays africains tels que le Kenya, Rwanda, le Mali, le Ghana, l’Ethiopie, Burkina Faso, le Botswana et l’Afrique du Sud se sont donner rendez-vous à Dakar pour discuter du renforcement budgétaire susceptible de relever les défis en matière de politique agricole dans chaque pays. C’est parti pour deux jours d’échanges, à compter de ce lundi 29 juillet, autour l’optimisation des ressources dans le financement de l’agriculture en Afrique. Le dialogue sectoriel (quatrième du genre) de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (Cabri) sur le financement de l’agriculture sollicite la participation de tous...
(Sud Quotidien 29/07/13)
Si la Banque mondiale conseille aux pays africains de diversifier leur économie, sa filiale privée, la Sfi(Société financière internationale), elle, s’en met les poches en investissant notamment dans le pétrole africain… Le hic c’est qu’elle règne sur ce secteur notamment dans lequel aucun investissement ne peut se faire sans qu’il ne porte la patte de la Sfi. Pire, dans le secteur bancaire, l’institution financière qui veut aider à redresser le climat des affaires en Afrique va même jusqu’à concurrencer directement les banques commerciales africaines, sans être exposées aux mêmes risques ni soumises aux mêmes contraintes dans l’accès au financement. Le sujet est encore « tabou » dans certaines économies en Afrique, mais il ne résiste pas à l’analyse à l’aune...
(AFP 28/07/13)
JOHANNESBURG, 28 juillet 2013 (AFP) - Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus d'un mois et demi à Pretoria, reste toujours dans un état "critique", avec "quelques progrès", a indiqué dimanche la présidence sud-africaine, qui a refusé de commenter des information de presse selon lesquelles l'ancien président aurait subi une légère intervention. Selon la chaine de télévision américaine CBS, le héros de la lutte anti-apartheid, 95 ans, aurait subi vendredi une "intervention chirurgicale pour débloquer le tube de dialyse", à sa septième semaine d'hospitalisation dans une clinique de Petoria. Cette opération a été "bénigne", a assuré CBS. Le porte-parole de la présidence, Mac Maharaj n'a pas confirmé ou infirmer. "Il (Mandela) est dans un état critique, stable, mais il y a quelques...
(Ips News 26/07/13)
WINDHOEK - L'Afrique australe doit s'engager dans un autre cycle de négociations après que les discussions sur les Accords de partenariat économique (APE) n’ont pas réussi à produire des résultats en juin, amenant des pays vers la perte de l'accès au marché lucratif de l'Union européenne (UE). Une visite de haut niveau effectuée dans la région par le commissaire au commerce de l’UE, Karel de Gught, il y a une semaine, a mis en évidence qu’il existe encore plusieurs différences. Les négociations commerciales embarrassantes entre l'UE et le groupement APE de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) qui inclut le Botswana, le Lesotho, la Namibie et le Swaziland (BLNS), ainsi que l'Angola, le Mozambique et l'Afrique du Sud, se...
(AFP 26/07/13)
LUSAKA, 26 juillet 2013 (AFP) - Les autorités zambiennes ont mis fin vendredi aux poursuites visant le fils de l'ex-président zambien Rupiah Banda, au lendemain de son interpellation pour diffamation à l'encontre du successeur de son père, l'actuel président Michael Sata, a indiqué son avocat à l'AFP. Andrew Banda avait été interpellé par la police alors qu'il comparaissait en justice pour une autre affaire, concernant des pots-de-vin dans des contrats de construction de routes. "Lorsque nous avons rencontré la police, ils nous ont dit que les accusations contre notre client avaient été retirées et que le dossier était clos. Ils ont donné comme raison, le souci de paix et d'harmonie entre les deux parties", a indiqué Milner Katolo. Un porte-parole...
(Xinhua 26/07/13)
BRAZZAVILLE -- Le représentant de l'Union européenne (UE), Zouli Bonkoun Gou, a souligné jeudi au Congo, l'intérêt de tous les pays africains de trouver des moyens nécessaires pour optimiser le trafic par Internet, afin de soutenir les flux de trafic intracontinentaux et de créer des opportunités d'affaires pour les citoyens africains. "Abaisser le coût du trafic local permettra de réduire le coût de financement du commerce et d'encourager l'intégration commerciale régionale", a notamment déclaré M. Bonkoun à l'ouverture de l'atelier sur les meilleures pratiques de mise en oeuvre des points d'échange Internet, dans le cadre du projet Système d'échange Internet africain (AXIS) qui s'achève vendredi à la capitale congolaise. En effet, l'Afrique est en train de payer actuellement une forte...
(Xinhua 24/07/13)
LUSAKA -- Près de 80 entreprises de 22 pays ont confirmé à ce jour leur participation au salon agricole et commercial de Zambie qui se tiendra le mois prochain, ont annoncé mardi les organisateurs. Les organisateurs du Salon agricole et commercial ont déclaré que le 87ème événement se déroulera entre le 1er et le 5 août sous le thème « Business dans un environnement en changement ». « A ce jour, nous avons reçu la confirmation de la participation de 22 pays. A la vue du nombre de confirmations reçues à ce jour, tous les secteurs de l'économie sont représentés », a déclaré le porte- parole du comité organisateur, John Mwale, aux journalistes lors d' une conférence de presse. Parmi...
(Xinhua 24/07/13)
LUSAKA-- Le président zambien Michael Sata a appelé à une réforme de la législation régissant l'administration des biens fonciers dans le pays afin de l'améliorer, a rapporté mardi le journal Zambia Daily Mail. S'adressant à des chefs coutumiers, le dirigeant zambien a déclaré qu'il fallait développer une législation à même d' améliorer l'administration foncière et de garantir la sécurité d' un bail. "Une administration satisfaisante des terres, qui ne permette pas qu'elles soient vendues n'importe comment, est nécessaire", a- t-il déclaré, selon le quotidien. Le dirigeant zambien, qui a depuis mis au défi les agences gouvernementales concernées de commencer à travailler sur cette réforme, a affirmé que les biens fonciers jouent un rôle essentiel dans le développement socio-économique du pays...
(Xinhua 24/07/13)
LUANDA -- L'Union africaine (UA) a appelé mardi à mettre en place des liaisons aériennes directes entre les capitales des États membres pour réduire les temps de voyage sur le continent. Cet appel a été adressé par le directeur du département des Transports aériens de la Commission de l'UA pour les Infrastructures et l'Énergie, Adiron Alberto, à Luanda, capitale de l'Angola, en marge de la troisième réunion des ministres africains des Transports qui s'est ouverte ici sous la direction du ministre angolais des Transports Augusto da Silva Tomas. M. Alberto a rapporté qu'actuellement, un passager voyageant de Luanda au Gabon était contraint de faire étape par l'Europe ou l'Afrique du Sud, car il n'y a aucun vol direct entre l'Angola...
(Le Potentiel Online 23/07/13)
La Banque mondiale a mis en place un plan en 10 étapes pour améliorer la gouvernance foncière en Afrique subsaharienne. L’objectif est de transformer l’agriculture, stimuler la croissance et mettre fin à l’extrême pauvreté en Afrique. L’Afrique subsaharienne recense près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées du monde mais, à ce jour, le continent n’est pas parvenu à développer les 202 millions d’hectares de terres disponibles pour mieux lutter contre la pauvreté, générer de la croissance, créer des emplois et promouvoir une prospérité partagée. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », rendu public aujourd’hui, les pays africains et les communautés pourraient mettre fin aux « accaparements...
(Agence Ecofin 23/07/13)
(Agence Ecofin) - L’Afrique possède près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées de la planète. Ce sont environ 202 millions d’hectares qui pourraient être ainsi exploités. Elle affiche pourtant le niveau de pauvreté le plus élevé du monde. Ses piètres performances sur le front du développement suggèrent qu’elle n’a pas tiré parti de ses abondantes terres agricoles et ressources naturelles pour enclencher une croissance partagée et soutenue. Intensifier les progrès Le rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », affirme que la mauvaise gouvernance des terres – qui permet de déterminer et d’administrer les droits fonciers – pourrait bien être à incriminer. C’est ce que vient de découvrir la Banque...
(Agence Ecofin 22/07/13)
(Agence Ecofin) - Le Fonds Afrique50 de la Banque africaine de développement (BAD) est devenu vendredi 19 juillet le le principal véhicule financier pour les infrastructures du continent. « Nous, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union africaine (CUA), Dr Carlos Lopes, secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), M. Donald Kaberuka, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), les communautés économiques régionales, les institutions régionales de financement du développement et l’Agence de planification et de coordination du NEPAD, renforçons notre coopération dans la quête de nouveaux instruments innovants pour augmenter de manière significative les investissements dans l’infrastructure régionale et continentale en appui à la transformation de l’Afrique », déclare le communiqué commun...
(Xinhua 20/07/13)
LUSAKA -- La Commission zambienne sur la concurrence et la protection du consommateur (CCPC) a approuvé une fusion entre une banque zambienne et une banque du Malawi, a rapporté vendredi le quotidien Zambia Daily Mail. Le responsable des Relations publiques de la CCPC Hanford Chaaba a dit que la commission a approuvé une fusion entre le Commercial International Bank Zambia Limited et First Merchant Bank of Malawi. Il a fait savoir que les commissaires ont accordé une autorisation conditionnelle finale pour la fusion entre les deux sociétés après que des enquêtes et des évaluations ont révélé que la transaction ne soulèvera aucun problème de concurrence qui peut conduire à une réduction sensible de la concurrence. En mars de cette année,...
(AFP 19/07/13)
LUSAKA, 19 juillet 2013 (AFP) - Des produits à base de viande de boeuf importés d'Europe et distribués par la plus grande chaîne de boucheries de Zambie ont été testés positifs au formol, une substance chimique cancérogène, a annoncé vendredi le ministère zambien de la Santé. La chaine Zambeef a procédé le mois dernier à un rappel de tous ses produits importés et procédé à des tests en laboratoires. "Je peux confirmer la présence de formaldéhyde (mieux connu sous le nom de formol, ndlr) dans des échantillons qui ont été envoyés en Afrique du Sud pour approfondir les investigations", a déclaré à l'AFP le ministre de la Santé Joseph Kasonde. Le produit chimique incriminé a été retrouvé notamment dans des...
(Xinhua 18/07/13)
LUSAKA -- L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a exhorté la Zambie et d'autres pays d'Afrique subsaharienne à lever leurs interdictions d'exportation sur les produits alimentaires, a rapporté mercredi le quotidien zambien The Post. La Zambie, un ancien pays importateur de maïs devenu exportateur après que sa production annuelle est passée de 2,5 millions de tonnes à environ 600 000 tonnes il y a un peu plus d'une décennie, a interdit récemment "la libre exportation de maïs" vers d'autres pays en raison d'une baisse de sa production. La production de maïs dans le pays a baissé de 11% cette année, passant de 2,85 tonnes l'année dernière à 2,5 millions de tonnes cette en année en raison des...
(Le Soleil 18/07/13)
La Commission économique pour l’Afrique (Cea) en collaboration avec Oxford University Press, a publié la 3ème édition du Rapport sur la gouvernance en Afrique (Agr III). «Alors que l'Afrique a enregistré des progrès remarquables dans la régularité des élections, le contenu et la qualité de ces élections demeurent suspects dans de nombreux pays. Les élections sont devenues source de conflits avec la violence, les tensions et les acrimonies et les divisions d'élite pointue qui retardent les résultats des élections. Ceci constitue une tendance préoccupante à l'avenir démocratique de l'Afrique », lit-on dans le communiqué. Ce rapport retrace la généalogie des élections en Afrique; les infrastructures politiques et constitutionnelles sur lesquelles les élections sont faites, les formes de transition politique par...
( 17/07/13)
ASI24 - (Dakar) Les télécommunications en Afrique avaient pour règle quasi générale de passer par l’Europe, même lorsqu’il s’agissait de communiquer entre deux pays africains voisins, et même entre deux régions d’un pays, ce n’est plus le cas. L’Afrique est en train de s’affranchir de cette tutelle. Bientôt, le trafic entre l’Afrique australe et l’Afrique de l’Est ne sera plus routé par l’Europe, a indiqué samedi l’Agence Ecofin. L’opérateur des télécommunications Liquid Telecom a annoncé s’être lancé dans le perfectionnement de son réseau de fibre optique à travers l’Afrique de l’Est. Ces travaux « ont déjà permis de décongestionner le réseau, améliorer la connectivité et fournir des taux de latence très bas sur le contient africain ». Depuis l’acquisition de...
(Zambian Watchdog 15/07/13)
The Heritage Party objects to the declaration by the Vice President Dr Guy Scott purporting to confirm the appointment of Madam Justice Lombe Chibesakunda as substantive Chief Justice. We advise Government to desist from treating Parliament like a Boy Scout Jamboree, for cracking jokes and entertaining Boy Scouts by the Scout Master! The Vice President’s Question Time does not inspire because some serious questions are treated as jokes. Answers to MPs are answers to we the citizens, hence seriousness is demanded of the Vice President and other Ministers. During the Vice President’s Question Time last Friday 12th July 2013, Dr Guy Scott was asked to clarify the appointment and status of Madam Lombe Chibesakunda who has been Acting Chief Justice...

Pages