Mardi 27 Juin 2017
(Xinhua 17/10/13)
Mercredi, le gouvernement zambien a rejeté la décision de la chaîne de magasins sud- africains de renvoyer des milliers de ses employés qui se sont mis en grève pour demander une augmentation de salaire. Répondant aux informations selon lesquelles Shoprite Checkers a renvoyé plus de 3000 employés de ses magasins en Zambie pour avoir fait grève, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale Fackson Shamenda a déclaré que le gouvernement n'a pas validé le licenciement des employés. « Shoprite ne peut pas renvoyer autant d'employés sans demander la permission au gouvernement. Le gouvernement n'a pas reconnu le licenciement de ces employés », a-t-il affirmé dans une interview diffusée sur une radio privée, Hot FM. Le ministre zambien a...
(AFP 17/10/13)
LUSAKA, (AFP) - Trois internationaux zambiens sont sous le coup d'un mandat d'arrêt pour avoir simulé une blessure afin d'éviter de disputer un amical contre le Brésil et être rentrés prématurément dans leur club en République démocratique du Congo (RDC), a indiqué mercredi le ministère de l'Immigration zambien. Stoppila Sunzu, Rainford Kalaba et Nathan Sinkala, trois joueurs évoluant pour la formation congolaise du Tout-Puissant Mazembe, ont quitté la Zambie pour la RDC voisine au lieu d'accompagner leurs coéquipiers à Pékin pour y jouer mardi la rencontre prévue face aux Brésiliens. Leurs passeports avaient pourtant été confisqués par l'encadrement de l'équipe nationale zambienne qui les soupçonnaient d'avoir simulé une blessure, et selon le chef du département de l'immigration Moola Milomo les...
(Sidwaya 16/10/13)
Dans la tribune qui suit, le Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Carlos Lopes, questionne les voies du développement du continent.Il invite à une bonne négociation des contrats miniers, afin de tirer un plus grand profit des ressources minérales.L’économie politique de l’Afrique est profondément ancrée dans l’histoire de l’exploitation et de la gouvernance ou de la malgouvernance de ses ressources naturelles et minérales. Plus de 500 ans après l’exploitation commerciale de ses ressources, le continent continue de posséder plusieurs des grands gisements inexploités de minéraux dans le monde. A titre d’exemple, l’Afrique a à son actif, trois quarts de l’offre mondiale de platine et la moitié de celle de diamant et de chrome. Elle détient près du...
(RFI 16/10/13)
Le Rwandais Donald Kaberuka est le président de la Banque africaine de développement (BAD). Il vient de participer à Paris au treizième forum de l’OCDE sur l’Afrique. A cette occasion, Donald Kaberuka fait le point sur les défis à relever par le continent, notamment ses relations avec la Chine. Le banquier rwandais réagit à l'affirmation de Sanusi Lamido Sanusi, le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, qui déclarait récemment : « La Chine s’empare de nos matières premières et nous vend des biens manufacturés. C’est l’essence même du colonialisme ! ». Donald Kaberuka s’exprime également sur le retour de la BAD à Abidjan, alors que la banque s’était délocalisée en Tunisie il y a dix ans. RFI: Quatorze millions...
(RFI 16/10/13)
C’est la journée mondiale de l’alimentation ce mercredi 16 octobre. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) un tiers de la production alimentaire mondiale est « perdue ou gaspillée », par négligence ou faute de moyens de stockage. Soit 1,3 milliard de tonnes par an. Or, 842 millions de personnes souffrent, aujourd'hui, encore de la faim dans le monde. Voici un aperçu de la situation dans plusieurs pays en Afrique. La République démocratique du Congo est l’un des pays où le taux de malnutrition chronique est le plus fort, notamment du fait des milliers de déplacés dans les conflits. Cette malnutrition touche près de 40% des Congolais. Les régions de l’Est, denses en populations déplacées sont très...
(AFP 16/10/13)
LONDRES, 16 octobre 2013 (AFP) - Londres accueille cette semaine la première foire d'art contemporain africain en dehors du continent noir, témoignant de l'émergence d'un marché aux oeuvres profondément ancrées dans les réalités sociales et politiques. "Dans la mentalité de beaucoup de gens (en Occident), l'art africain se résume aux arts premiers", explique Philippe Boutté de la galerie Magnin-A basée a Paris et spécialisée dans l'art africain contemporain. Le public a longtemps vu dans les artistes qu'on exposait "des +Bushmen+, des gens qui auraient fait de l'art sans le savoir", note-t-il avec ironie, "alors que ce sont des vrais artistes". Derrière lui, un imposant trône de l'artiste mozambicain contemporain Gonçalo Mabunda, confectionné uniquement de revolvers, Kalachnikov et autres munitions vestiges...
(Le Figaro 14/10/13)
Les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la Cour pénale internationale à l'encontre du président kényan Uhuru Kenyatta et de son vice-président, William Ruto, ont profondément agacé l'Union africaine. L'Union africaine n'a finalement pas mis sa menace à exécution. Réunis samedi en sommet extraordinaire à Addis-Abeba, les présidents du continent n'ont pas retiré en masse leurs pays de la Cour pénale internationale (CPI). Ils ne l'avaient en fait jamais réellement envisagé. Ils ont néanmoins manifesté leur agacement vis-à-vis du tribunal de La Haye, qualifié de «raciste» et «d'impérialiste» par le président kényan, Uhuru Kenyatta. Au centre de ce début de fronde continentale, se trouvent précisément les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la CPI à l'encontre d'Uhuru Kenyatta...
(AFP 12/10/13)
ADDIS ABEBA, 12 octobre 2013 (AFP) - Un sommet extraordinaire de l'Union africaine qui doit examiner une résolution demandant l'ajournement des procédures ouvertes par la Cour pénale internationale contre des dirigeants en exercice, s'est ouvert samedi à Addis Abeba, a constaté une journaliste de l'AFP. La présidente de la Commission de l'UA, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, et le président en exercice de l'organisation, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn devaient s'exprimer à la tribune avant des débats à huis clos. Le président kényan, dont le procès pour crimes contre l'humanité doit s'ouvrir le 12 novembre devant la CPI et dont le pays a sollicité la réunion était présent dans la salle. Son vice-président William Ruto est lui jugé depuis le...
(Xinhua 12/10/13)
BRUXELLES, -- Presque la moitié du fonds EU Children of Peace bénéficie à des enfants africains, a indiqué vendredi la Commission européenne dans un communiqué rendu public à l'occasion de l'anniversaire du fait que l'Union européenne (UE) avait été honorée en 2012 en tant que lauréat du Prix Nobel de la paix. Lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la paix le 10 décembre 2012, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président du Parlement européen Martin Schulz avaient annoncé la décision de créer un fonds avec le Prix Nobel de la paix, afin de soutenir des projets destinés aux enfants victimes des conflits. Ce...
(Xinhua 11/10/13)
Le président zambien Michael Sata a appelé jeudi les infirmières en grève à se remettre au travail alors que ses ministres ont échoué à cette tâche, a-t-on pu lire dans un communiqué officiel. Les infirmières, sages-femmes et pharmaciens du plus gros hôpital du pays, l'University Teaching Hospital (UTH), se sont mises en grève la semaine dernière pour demander l'amélioration des conditions de travail, et les menaces d'actions disciplinaires proférées par les ministres ne les ont pas convaincus de reprendre le chemin de l'hôpital. Depuis, le mouvement s'est amplifié et d'autres travailleurs médicaux des autres hôpitaux des différentes villes ont rejoint l' action. M. Sata, dans un communiqué publié par le porte-parole de la présidence George Chellah, a appelé les infirmières...
(AFP 11/10/13)
LE CAP, 11 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains militant en faveur d'un retrait de la Cour pénale internationale cherchent un réalité "un permis de tuer, de mutiler et d'oppresser" en toute impunité, a dénoncé vendredi le prix Nobel de la paix sud-africain Desmond Tutu. M. Tutu a demandé aux leaders des 54 Etats membres de l'Union africaine (UA), dont certains estiment le continent traité de manière "injuste", de s'opposer à leurs homologues "les moins démocratiques" afin qu'ils ne quittent pas la CPI, rappelant que l'Afrique avait participé à sa création, engageant des procédures et fournissant du personnel. "Certains à l'UA pourraient avancer la carte raciale ou la carte coloniale dans leurs discours", a estimé M. Tutu dans une...
(Xinhua 11/10/13)
LUSAKA, 10 octobre (Xinhua) -- L'African Ministers Council on Water (AMCOW) s'est dit inquiet car la région sub-saharienne lutte pour atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement (OMD) sur les conditions d'hygiène et a appelé à une intensification des efforts, a rapporté jeudi le Times of Zambia. Le secrétaire exécutif d'AMCOW, Bai-Mass Taal, a déclaré que bien que les pays reconnaissent que l'accès aux conditions sanitaires et d'hygiène sûres restent une condition pour des moyens de subsistance significatifs, les progrès en matière d'OMD sont encore bas. « Malheureusement de nombreux pays d'Afrique sub-saharienne n'arrivent pas atteindre les OMD sur l'hygiène », a-t-il déclaré cité par le journal au lancement d'une réunion sous-régionale d' Afrique australe sur l'hygiène à Lusaka, capitale...
(AFP 11/10/13)
L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a estimé jeudi à Abidjan que le débat sur le retrait des pays africains de la Cour pénale internationale (CPI) visait davantage à protéger les "leaders" que les "victimes". Les systèmes judiciaires nationaux et internationaux, dont la CPI "visent à protéger les victimes, les sans-voix, les petits. On entend parler beaucoup de pays, mais c'est pour une protection de leurs leaders", a remarqué Kofi Annan jeudi à Abidjan. "Je n'ai pas entendu de leaders parler de justice pour des milliers et des milliers d'Africains qui ont perdu leur vie ou qui ont été blessés, qui sont obligés de fuir leurs foyers. C'est pour eux que je me bats. C'est pour eux qu'il...
(AFP 10/10/13)
LYON, 10 octobre 2013 (AFP) - Près de 100 tonnes de médicaments interdits ou contrefaits ont été saisis dans le sud de l'Afrique lors d'une opération de police qui a permis aussi d'arrêter ou d'identifier 181 suspects, a annoncé jeudi Interpol. Plus de 900 policiers ont participé du 1er au 3 octobre à l'opération "Giboia" conduite en Angola, au Malawi, au Swaziland, en Tanzanie et en Zambie. Quelque 550 descentes de police ont été effectuées sur des lieux de vente, dans des pharmacies et des cliniques, ainsi que des officines et des centres de soins illégaux, dans une trentaine de villes et dans des zones frontalières. La valeur des médicaments saisis, des produits de marque ou des génériques, parmi lesquels...
(Xinhua 09/10/13)
La Cour des magistrats de Lusaka a rejeté la demande de l'ancien président zambien Rupiah Banda concernant l'annulation de l'inculpation pour pratiques de corruption, a rapporté mardi le Times of Zambia. M. Banda a été arrêté en avril et est accusé d'avoir reçu illicitement neuf camions légers d'une entreprise de construction en échange d'un traitement favorable dans les négociations avec le gouvernement entre janvier et le 30 août 2011. M. Banda est accusé d'avoir dissimulé ces pots-de-vin en les faisant enregistrer sous le nom d'autres personnes proches de lui. Le mois dernier, les anciens avocats du leader zambien avaient demandé à la cour d'annuler l'inculpation embarrassante pouvant porter des préjudices. Selon les avocats, les procureurs ont enfreint le code de...
(AFP 09/10/13)
ADDIS ABEBA, 9 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains se réunissent à partir de vendredi pour discuter d'un éventuel retrait collectif de la Cour pénale internationale (CPI), une position contre laquelle mettent en garde des organisations de défense des droits de l'Homme. En mai, dans la foulée de la victoire à la présidentielle kényane de Uhuru Kenyatta et de son colistier William Ruto, poursuivis par la CPI pour crimes contre l'Humanité, les 54 membres de l'Union africaine (UA) avaient presque unanimement fait bloc derrière Nairobi pour dénoncer un acharnement du tribunal de La Haye contre le Kenya et l'Afrique en général. L'UA avait demandé l'abandon des charges contre les dirigeants kényans fraîchement élus, le Premier ministre éthiopien et président...
(Xinhua 09/10/13)
PRETORIA, (Xinhua) -- L'Union africaine (UA) décidera si les pays africains restent dans la Cour pénale internationale (CPI), a déclaré mardi la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération Maité Nkoana- Mashabane. L'Afrique du Sud soutiendra toute décision de l'UA concernant la participation du continent à ce tribunal, a déclaré Mme Nkoana- Mashabane. La ministre s'adressait aux journalistes à Pretoria à l' approche du sommet extraordinaire de l'UA prévu les 11 et 12 octobre à Addis Abeba en Éthiopie, pour discuter de la poursuite de la coopération de l'UA à la CPI. Certains pays africains auraient selon des informations menacé de se retirer de la CPI, accusant le tribunal de prendre injustement pour cible les pays africains, y...
(Gabon Actu 09/10/13)
La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr.Nkosazana Dlamini-Zuma, a saisi l’occasion de la rencontre qu’elle a eue ce matin avec le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la République centrafricaine (RCA) et chef du Bureau intégré des Nations unies en RCA (BINUCA), le Général Babacar Gaye, pour lancer un appel pressant à la communauté internationale pour qu’elle apporte le soutien requis en vue de l’opérationnalisation rapide de la Mission internationale de soutien à la RCA sous conduite africaine (MISCA).Se référant à la grave situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut sur le terrain, la Présidente de la Commission a souligné la nécessité d’une action internationale urgente.Dans ce contexte, la Présidente de la Commission a souligné...
(Xinhua 08/10/13)
LE CAP, (Xinhua) -- L'Afrique reste frappée par des taux de pauvreté et de chômage élevés malgré la croissance économique observée ces dernières années, a souligné lundi l'ex- secrétaire général de l'ONU Kofi Annan. L'Afrique sub-saharienne a connu "la plus récente success story économique du monde", mais cette croissance n'a pas eu pour conséquence l'éradication des taux élevés de pauvreté et de chômage, a souligné M. Annan lors de la 3ème Conférence annuelle internationale pour la paix en l'honneur de Desmond Tutu à l' Université du Cap-Ouest dans la ville du Cap. Cette conférence fait partie des célébrations marquant le 82ème anniversaire de la naissance de M. Tutu. M. Annan a qualifié "d' enthousiasmants" les progrès enregistrés par les pays...
(AFP 08/10/13)
Le Cap - L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a estimé lundi que ce serait «une marque de honte» pour l'Afrique si ses dirigeants votaient pour que leurs pays quittent la Cour pénale internationale (CPI). «Quelques dirigeants résistent (à la CPI) et la combattent», a relevé M. Annan dans un discours au Cap, mettant en garde contre l'éventualité d'un tel vote. «S'ils combattent la CPI, s'ils votent contre la CPI, ce sera une marque de honte pour chacun d'entre eux et pour leurs pays», a affirmé M. Annan dans ce discours prononcé pour le 82e anniversaire de l'archevêque sud-africain Desmond Tutu. L'ancien secrétaire général de l'ONU a rejeté les accusations de certains dirigeants africains selon lesquelles la CPI,...

Pages