Mardi 16 Janvier 2018
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant sera consacré au développement d’actions...
(La Tribune 11/12/17)
Réuni ce vendredi 08 décembre à Jeju en Corée du sud, le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation et la culture a décidé d'approuver deux projets d'assistance en faveur de l'Ouganda et de la Zambie. Le premier bénéficiera d'une enveloppe de 232.000 dollars alors que la seconde recevra un appui de 334.000 dollars. L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a décidé de soutenir l'Ouganda et la Zambie pour la sauvegarde de leur patrimoine immatériel. Le Comité intergouvernemental de l'institution pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel lors de sa réunion de ce vendredi à Jeju, en Corée du Sud, a approuvé entre autres, deux...
(AFP 04/12/17)
Plus de 12.000 personnes fuyant les violences en République démocratique du Congo se sont réfugiées en Zambie depuis janvier, a annoncé vendredi l'ONU, en dénonçant le "sous-financement énorme" des opérations d'aide dans ce pays. L'immense région orientale de la RDC est depuis longtemps le théâtre de violences, mais les combats entre soldats gouvernementaux et miliciens, ainsi que des accrochages interethniques, ont nettement augmenté cette année. "Le nombre de réfugiés fuyant les violences dans le sud-est de la République démocratique du Congo et arrivant en Zambie a dépassé le nombre de 12.000, dont plus de 8.400 au cours des trois derniers mois", a déclaré le porte-parole du Haut-Commissariat...
(APA 04/12/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - Plus de 12.000 Congolais fuyant les affrontements entre les milices dans les provinces du Haut-Katanga et du Tanganyika (sud-est du pays) se sont réfugiés en Zambie au cours des trois derniers mois. Selon le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), ce chiffre porte à environ 33.000 le nombre des Congolais réfugiés en Zambie, soit la moitié de quelque 65.000 personnes de diverses nationalités qui ont trouvé refuge dans ce pays. Environ 80% des réfugiés congolais en Zambie sont des femmes et des enfants chassés par l'extrême brutalité des milices, indique le HCR qui précise que ces personnes sont hébergées au Centre de transit de Kenani situé à Nchelenge, à environ 90 kilomètres de la frontière entre la Zambie...
(Agence Ecofin 04/12/17)
La compagnie minière Galileo Resources lancera cette semaine, un programme de forage de 1 750 m sur sa mine de plomb et de zinc de Star Zinc, en Zambie. La campagne fait partie de ses plans pour accélérer l’exploration sur le projet qu’elle détient à 51%. L’objectif du programme est de confirmer les ressources disponibles et d’évaluer les possibilités d’expansion, afin de réaliser une estimation de ressources selon le code JORC. Une évaluation économique préliminaire (PEA) sera lancée à la fin de la campagne de forage. «L’imminent programme de forage est conçu pour confirmer une estimation de ressources selon le code JORC et tester le potentiel des autres régions voisines considérées comme prospectives.», commente le CEO, Colin Bird. Galileo Resources...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(Agence Ecofin 30/11/17)
A ce jour, trois sociétés ont déjà manifesté un intérêt pour la quatrième licence de téléphonie mobile de Zambie. C’est le ministre des Communications, Brian Mushimba (photo), qui l’a révélé le 28 novembre 2017. Il n’a cependant identifié aucune entreprise en lice parce que le processus est encore en cours. En effet, l’appel à manifestation qui a été lancé au début du mois de septembre 2017 et devait s’achever la semaine dernière, a été prolongé jusqu’au 18 décembre 2017. Plusieurs soumissionnaires ont demandé plus de temps pour d’abord effectuer des observations de terrain sur les opportunités du marché. Bien que le nom des actuels soumissionnaires n’ait pas été dévoilé, le ministre des Communications a toutefois indiqué qu’il s’agit d’une société...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(Xinhua 24/11/17)
Le gouvernement zambien a rejeté jeudi les informations selon lesquelles l'ex-président zimbabwéen Robert Mugabe aurait demandé l'asile en Zambie. Des informations sur des médias sociaux ont déclaré que l'ex-dirigeant zimbabwéen, âgé de 93 ans, envisageait de demander asile à la Zambie après son départ forcé du pouvoir qu'il y exerçait depuis 37 ans. Le ministre zambien des Affaires étrangères, Harry Kalaba, a cependant déclaré que M. Mugabe n'avait pas contacté le gouvernement zambien pour demander l'asile, ajoutant que ces reportages devraient être traités comme de pures spéculations. Le gouvernement zambien n'a pas été contacté par M. Mugabe ni par aucun de ses représentants, a-t-il dit. Selon d'autres informations, l'ex-dirigeant zambien souhaite rester au Zimbabwe et non pas vivre en exil...
(RFI 24/11/17)
La Cnuced (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement) a publié ce jeudi 23 novembre son rapport 2017 sur les pays les plus pauvres du monde. Il y en a 47 aujourd’hui, dont 33 africains. La Cnuced s’est intéressée cette année à l’accès à l’énergie moderne dans ces pays. Trois indicateurs définissent les pays les moins avancés : le revenu national brut par habitant, le taux d’accès à l’éducation et aux services de santé, ainsi qu'un indice reflétant la capacité à résister aux chocs économiques et environnementaux. Autres caractéristiques communes : des économies peu diversifiées et un accès extrêmement limité à l’électricité. Certains pays regorgent d'hydrocarbures et de minerais, qu’ils exportent souvent bruts, comme l'Angola, la République...
(La Tribune 23/11/17)
La Banque centrale de Zambie baisse son taux directeur avec notamment pour objectif d'inciter les établissements financiers tournés vers les particuliers à réduire leurs taux d'intérêt. Mais la Bank of Zambia redoute la lenteur de la répercussion de la mesure par les banques commerciales. C'est la quatrième baisse en an. La Banque centrale de Zambie (BoZ) a réduit, ce mercredi, son taux directeur de 0,75 point. L'outil principal dont dispose la BoZ pour influer sur l'octroi de crédits et moduler l'inflation dans le pays passe ainsi de 11% à 10,25%. Cette opération a été annoncée ce 22 novembre par le gouverneur de la Banque centrale zambienne, Denny Kalyalya, lors d'une conférence de presse à Lusaka, la capitale du pays. Si...
(APA 23/11/17)
APA-Lusaka (Zambie) - Le président zambien, Edgar Lungu, a révélé que l’offre faite à Robert Mugabe de s’exiler en Zambie au plus fort de la longue crise de succession au Zimbabwe, avait été rejetée par ce dernier. « Je lui avais parlé (et je lui ai dit) que si les carottes étaient cuites, vous pouvez venir ici mais il a refusé estimant que le Zimbabwe était son pays et qu’il allait y rester », a déclaré le président Lungu, cité par le journal privé en ligne Zambia Reports. Le chef de l’Etat zambien qui s’exprimait en Angola au cours d’une réunion de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SDC) sur la sécurité, a exhorté l’armée zimbabwéenne à retourner dans...
(Agence Ecofin 22/11/17)
La Banque mondiale a mis en place une facilité de financement de 26,5 millions $ au profit de l’Autorité de l’électrification rurale (REA) de la Zambie. Ces fonds serviront à l’accélération du processus d’électrification des zones rurales du pays. Selon Geoffrey Musonda, le directeur exécutif de la REA, le Projet d’accès aux services électriques, qui sera financé par la facilité, vise 22 000 ménages à faibles revenus du pays ainsi qu’un millier de petites entreprises des zones rurales éloignées. Le responsable a également affirmé que les populations ciblées par le projet, seront raccordées à un coût de 250 Kwachas, spécialement fixé pour être à la portée de leurs bourses. En effet, de nombreuses infrastructures électriques rurales sont inadaptées, à cause...
(Xinhua 20/11/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appris avec consternation les rapports sur la vente aux enchères des migrants africains en Libye comme esclaves, affirme un communiqué publié ce week-end par l'UA. Le président "condamne fermement ces actes méprisables qui sont en contradiction avec les idéaux des Pères fondateurs de notre Organisation et des instruments africains et internationaux pertinents, y compris la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples", selon le communiqué. Le président a appelé à la fin immédiate de ces pratiques et d'autres actes criminels de traite des êtres humains. Il a appelé à une action rapide pour identifier tous les auteurs et complices...
(Xinhua 11/11/17)
La Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) cherche à mettre en place un mécanisme de déploiement rapide pour combattre les épidémies telles que le virus Ébola ou la fièvre de Marbourg, ont annoncé mercredi des responsables. Lors d'une conférence de presse à Nairobi, la secrétaire générale adjointe de la CAE Jesca Eriyo a déclaré que ce mécanisme influencerait la manière dont la région prévoit et met en œuvre la réponse aux épidémies en Afrique de l'Est. "Cela permettra à notre région d'éviter des pertes massives en vies humaines, des invalidités et des perturbations d'activités économiques et sociales qui suivent les épidémies lorsqu'elles ne sont pas bien gérées", a dit Mme Eriyo lors d'une conférence régionale sur la santé. Cette conférence de...
(Agence Ecofin 09/11/17)
La Banque Mondiale va dégager un montant de 600 millions $ en vue de financer un important projet visant à améliorer les infrastructures de transport sur le Lac Tanganyika en Afrique de l’Est, a déclaré Libérat Mpfumukeko, Secrétaire général de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (CAE). C’était à l’occasion d’une réunion des représentants de quatre pays riverains du lac Tanganyika à savoir le Burundi, la Tanzanie, la République démocratique du Congo et la Zambie, tenue à Bujumbura les 2 et 3 novembre dernier. Cette rencontre à laquelle ont également participé des représentants de la Banque mondiale avait pour objectif de plancher sur ce vaste projet : le Lac Tanganika, plus vaste que la Belgique, fait 673 km de...
(AFP 08/11/17)
Ils ont passé la frontière pour fuir la guerre, les meurtres et les viols. Plusieurs milliers de citoyens de la République démocratique du Congo (RDC) se sont réfugiés ces dernières semaines en Zambie voisine, qui peine à les accueillir. La plupart des quelque 6.000 personnes recensées par les autorités de Lusaka sont originaires des provinces du Haut Katanga et du Tanganyika, dans le sud-est de la RDC, en proie à des affrontements entre l'armée régulière de Kinshasa et des milices. Selon le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR), cette vague est la plus importante depuis cinq ans en Zambie. Sur les bords du lac frontalier Moero où ils ont pris leurs précaires quartiers, la plupart des réfugiés mettent...

Pages