Mercredi 24 Mai 2017

Visite éclaire du président Jakaya Kikwete en Zambie

ven, 27/02/2015 - 08:49 -- Patrick

La Zambie et la Tanzanie prêtes à relancer leur ligne de chemin de fer commune - La Tanzanie et la Zambie ont fait part de leur volonté politique de développer une ligne de chemin de fer conjointe en vue de faciliter les échanges commerciaux et d'attirer les investissements dans la région, à l'issue des discussions entre les chefs d'Etat des deux pays voisins.

'Le moment est venu de relancer la Tanzania-Zambia Railway (TAZARA) qui n'est pas seulement une ligne importante mais aussi un symbole de la coopération entre la Tanzanie et la Zambie', a dit mercredi à Lusaka, le président Jakaya Kikwete, après avoir fait avec son homologue zambien, Edgard Lungu, l'état des lieux de la situation du chemin de fer.

D'après M. Kikwete, la TAZARA a une importance historique qui implique les deux pays plus la Chine qui, il y a 40 ans, a aidé à construire la voie de 1.860 km.

Du fait d'une mauvaise gestion et d'une sous-capitalisation, la société s'est progressivement dégradée ces dernières années, en proie à de nombreux déraillements et de mouvements de grève des employés qui exigeaient de meilleures conditions de travail.

A son apogée, la TAZARA transportait plus de deux millions de tonnes de biens par an entre le port de Dar-es-Salaam et le terminal de Kapiri Mposhi en Zambie. En réalité, elle a la capacité de transporter cinq millions de tonnes par an.

'Actuellement, le même chemin de fer transporte 200.000 tonnes pour un voyage qui dure 12 jours entre les deux stations, alors que les remorques font cinq jours pour transporter des biens entre le port et Kapiri Mposhi', a fait remarquer M. Kikwete.

Sans préciser combien les deux gouvernements mettront sur la table pour relancer le système ferroviaire, M. Kikwete a dit qu'ils se sont engagés à faire en sorte que l'entreprise reprenne son statut d'antan.

Pour le président Lungu, les deux pays se sont félicités mutuellement du succès de leur coopération dans les secteurs de l'agriculture, du transport, de l'énergie et de la communication.

Selon lui, la Zambie est prête à faire progresser cette coopération vers des niveaux sous- régional, continental et international.

Soutenant les arguments avancés pour la relance de la TAZARA, M. Lungu a souligné que la Commission permanente conjointe, créée en 1992 pour superviser la mise en oeuvre des accords bilatéraux, doit être utilisée efficacement.

Le président Kikwete est rentré le même jour à Dar-es-Salaam.