Zambie : les travailleurs d'une société minière cessent de travailler à cause d'un différend salarial | Africatime
Mardi 28 Mars 2017

Zambie : les travailleurs d'une société minière cessent de travailler à cause d'un différend salarial

Zambie : les travailleurs d'une société minière cessent de travailler à cause d'un différend salarial
(Xinhua 06/01/17)
Konkola Copper Mines

LUSAKA, (Xinhua) -- Les travailleurs syndiqués de Konkola Copper Mines, l'unité zambienne de Vedanta Resources Plc, cotée à Londres, ont refusé mercredi de travailler pour protester contre les conflits salariaux avec la direction, une action qui a perturbé les opérations, ont signalé de nombreux médias locaux.

Plus de 700 mineurs de l'unité d'affaires de la société Konkola, dans la ville de Chililabombwe de la province de Copperbelt, ont refusé de travailler car ils réclamaient des ajustements salariaux ainsi que des conditions de service améliorées.

Certains travailleurs ont déclaré aux médias locaux que leurs salaires n'ont pas été ajustés au cours des quatre dernières années alors que le coût de la vie a augmenté.

Ils se sont également plaints du manque de traitement et de médicaments appropriés à l'hôpital de l'entreprise ainsi que d'une augmentation des frais dans une école gérée par l'entreprise alors que leurs salaires sont restés statiques.

Les travailleurs ont dit qu'ils ne travailleront pas tant que la direction ne leur donnera pas la garantie d'améliorer leurs conditions de travail.

L'entreprise a été confrontée à plusieurs défis ces dernières semaines. Le mois dernier, les entrepreneurs et les fournisseurs de la société ont protesté contre les retards de paiement pour les services et les biens fournis.

D'autre part, un tribunal de Londres a récemment ordonné à l'entreprise de verser au gouvernement zambien 100 millions de dollars américains pour une réclamation liée à un accord de participation au prix du cuivre de 2013.

Le gouvernement a exprimé sa préoccupation au sujet de la situation dans les entreprises minières et a depuis exhorté la direction à donner une assurance sur la capacité de l'entreprise de poursuivre ses opérations.

Commentaires facebook