Samedi 24 Février 2018

Zambie: le chanteur Pilato, critique du pouvoir, s'exile en Afrique du Sud

Zambie: le chanteur Pilato, critique du pouvoir, s'exile en Afrique du Sud
(RFI 05/02/18)

Pilato, un chanteur dont le vrai nom est Fumba Chama, a dû fuir la Zambie il y a un mois après avoir reçu des menaces de mort. Une de ses chansons, dont le titre est Koswe Mumpoto ou « un rat dans la casserole », est perçue comme une critique du président Edgar Lungu. Ce n’est pas forcément faux.
Pour les défenseurs des droits de l'homme, c'est une nouvelle atteinte à la liberté d'expression. Cette chanson, Koswe Mumpoto, où il est question de rats qui ne peuvent s’empêcher de tout dévorer, est interdite d’antenne en Zambie. Les autorités zambiennes se seraient senties visées. Ce n’est pas l’auteur de cette fable, Pilato, qui va les contredire.

« C’est bien évidemment une allusion aux dirigeants qui, au lieu de servir l’intérêt public, se servent eux-mêmes. Je vise, bien entendu, le gouvernement, mais aussi les Églises et les autorités locales. Je ne parle pas des dirigeants en particulier mais de nos dirigeants en général. »

Cette chanson a valu à Pilato, qui a déjà été arrêté deux fois, des menaces de mort sous la forme d’une vidéo. Il assure qu’elle lui a été envoyée par la jeunesse du parti au pouvoir, qu’il assimile à une milice. Le chanteur n’a pas alerté la police, estimant qu’elle serait impuissante, et a préféré s’exiler.

Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180204-zambie-artiste-pilato-Koswe-Mumpoto-e...

Commentaires facebook