Lundi 20 Novembre 2017

L'Ethiopie demande la libération de 118 ressortissants emprisonnés en Zambie

L'Ethiopie demande la libération de 118 ressortissants emprisonnés en Zambie
(Xinhua 30/10/17)
Meles Alem, porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères.

Le gouvernement éthiopien travaille sur la libération de 118 Ethiopiens emprisonnés en Zambie pour entrée illégale, a déclaré samedi un responsable éthiopien.

S'adressant aux journalistes, Meles Alem, porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères, a indiqué que son ministère travaillait avec l'ambassade éthiopienne à Harare, au Zimbabwe, pour libérer les Ethiopiens emprisonnés.

L'Éthiopie n'a pas d'ambassade en Zambie et utilise plutôt sa mission diplomatique au Zimbabwe pour coordonner les activités diplomatiques avec la Zambie, l'Angola et Maurice.

M. Alem a ajouté que son ministère a déjà été en mesure de rapatrier ces derniers mois 147 Ethiopiens qui croupissaient dans les prisons zambiennes.

Les trafiquants d'êtres humains utilisent des pays comme la Zambie comme point de transit pour faire passer des Ethiopiens à la plus grande économie de l'Afrique, l'Afrique du Sud, qui abrite des dizaines de milliers d'Ethiopiens légaux et sans-papiers.

En dépit d'une économie croissante et des campagnes de sensibilisation du public sur les dangers de la traite des êtres humains par le gouvernement éthiopien, on estime que des milliers d'Ethiopiens sont chaque année victimes de la traite vers l'Afrique du Sud où ils sont principalement engagés dans l'économie informelle.

Commentaires facebook