Vendredi 18 Août 2017

Dans le monde

(AFP)

Les policiers espagnols tentaient vendredi de remonter la piste d'auteurs d'attentats qui ont ensanglanté Barcelone et la Catalogne, faisant 13 morts et plus de cent blessés en fonçant dans la foule avec leurs véhicules.

Avant le lever du soleil, cinq "terroristes présumés" avaient été abattus par les forces sécurité dans la station balnéaire de Cambrils, à 120 km au sud de Barcelone. Trois autres avaient été arrêtés dans deux autres localités de Catalogne, une région autonome qui dispose de sa propre police, selon les autorités.

(AFP)

La police recherche toujours un homme en fuite après deux attentats en Catalogne qui ont fait 13 morts et plus de cent blessés, a annoncé vendredi Carles Puigdemont, le président de Catalogne.

Interrogé sur la fuite d'un "terroriste", Carles Puigdemont a confirmé qu'il était "effectivement dans la nature", indiquant que la police n'avait pas d'éléments "sur ses capacités de nuire".

(AFP)

Plus de 400 personnes ont trouvé la mort dans les inondations catastrophiques qui ont frappé lundi la Sierra Leone et 600 personnes sont toujours portées disparues, a déclaré vendredi un haut responsable de la Croix-Rouge.

"Aujourd'hui, nous dénombrons plus de 400 morts", a déclaré le secrétaire général de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge, Elhadj As Sy, devant des journalistes à Genève.

Il a ajouté que la Sierra Leone était confrontée à une crise "qui dépasse ses capacités", et appelé la communauté internationale à apporter son aide.

(AFP)

Pendant un demi-siècle, Elias al-Najjar a récolté le sel dans des bassins sur la rive libanaise de la Méditerranée. Mais aujourd'hui, comme ses collègues, cet homme de 93 ans redoute la mort de son métier.

La production traditionnelle de sel le long de la côte, autrefois populaire au Liban, ne survit aujourd'hui que dans une seule localité balnéaire, celle d'Anfé, à environ 80 km au nord de Beyrouth.

Les marais salants ont souffert de l'exode des paludiers durant la guerre civile (1975-1990) et de la suppression des tarifs douaniers pour le sel importé.

(AFP)

Agités par la passion d'astronomes amateurs, les espoirs des scientifiques et l'explosion du prix des chambres d'hôtels, les États-Unis attendent leur première éclipse solaire totale depuis près d'un siècle, qui projettera son ombre sur des millions d'habitants d'Ouest en Est lundi.

(AFP)

"Vingt-six Français ont été blessés, dont au moins onze gravement", dans l'attentat perpétré jeudi au coeur de Barcelone et revendiqué par le groupe jihadiste État islamique, a annoncé vendredi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans un communiqué.

De son côté le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a évoqué sur RTL "des chiffres un peu plus importants sur le nombre de blessés graves, peut-être autour de 17".

(AFP)

Markel Artabe avait fini de travailler comme serveur à Cambrils et était sorti manger une glace vendredi quand il a entendu des tirs: juste après Barcelone, la côte catalane subissait une seconde attaque terroriste.

"Entre minuit et minuit et demie, nous étions sur la promenade de la plage", raconte à l'AFP ce jeune homme de 20 ans, en short et polo bleu ciel, quelques heures après le drame.

(AFP)

L'ex-président brésilien Lula a lancé jeudi à Salvador de Bahia une tournée dans les régions défavorisées du nord-est du pays, de quoi tester sa popularité et nourrir ses ambitions présidentielles, malgré ses déboires avec la justice.

L'élection présidentielle n'a lieu qu'en octobre 2018 et de nombreux candidats potentiels se font discrets pour le moment, mais le temps presse pour l'icône de la gauche latino-américaine.

(AFP)

De nombreux responsables politiques ont condamné jeudi l'"attaque terroriste" survenue à Barcelone (nord-est de l'Espagne) et revendiquée par le groupe État islamique, au cours de laquelle une camionnette a percuté la foule, tuant au moins treize personnes et en blessant plus de 100 autres.

- Espagne -

"Les terroristes ne vaincront jamais un peuple uni qui aime la liberté face à la barbarie", a tweeté Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol.

(AFP)

Les Ramblas, théâtre jeudi d'un attentat meurtrier, est la grande avenue populaire de Barcelone, le lieu où historiquement sont fêtées les victoires du club de football du Barça, l'artère où l'on manifeste et où la jeunesse se dévergonde.

Au XIXe siècle, Barcelone détruisait les murailles qui limitaient sa croissance et construisait alors une promenade pour unifier la partie haute de la ville avec la mer. Ainsi sont nées les Ramblas.

(AFP)

En grande difficulté après ses propos sur Charlottesville, Donald Trump tente de déplacer le débat en affirmant que l'histoire américaine est "mise en pièces" par le retrait de statues de personnages des Etats sudistes confédérés, favorables à l'esclavage.

En trois tweets, le président américain a pris position de manière tranchée jeudi dans ce débat sensible qui a refait surface après les violences de Virginie, où des suprémacistes blancs s'étaient initialement rassemblés pour protester contre la suppression annoncée d'une statue du général sudiste Robert E. Lee.

(AFP)

Six civils et un policier ont été blessés tôt vendredi quand des "terroristes présumés" ont foncé dans la foule dans une station balnéaire de Catalogne (nord-est de l'Espagne), avant d'être abattus par la police, quelques heures après un attentat qui a fait 13 morts à Barcelone.

La voiture a fauché des piétons vers 00H00 (22H00 GMT jeudi) sur la promenade de bord de mer à Cambrils, une ville touristique à 120 km au sud de Barcelone, comme la camionnette qui jeudi avait descendu en trombe les Ramblas, une grande avenue de Barcelone bondée de touristes.

(AFP)

Les militants anti-migrants du collectif "Defend Europe" ont annoncé jeudi soir la fin de la mission du navire C-Star, après moins d'une semaine de patrouille au large de la Libye qu'ils ont qualifiée de "succès indiscutable et total".

"Aujourd'hui, Defend Europe vient de terminer sa première mission", ont annoncé dans un communiqué ces militants venus du groupe d'extrême droite Génération identitaire (GI).

(AFP)

Le conducteur de la camionnette qui a fait 13 morts et une centaine de blessés jeudi à Barcelone est en fuite mais deux suspects, un Espagnol et un Marocain ont été arrêtés, a indiqué le porte-parole de la police catalane.

Le conducteur est descendu de la camionnette après avoir fauché les piétons sur la Rambla, une avenue pleine de touristes à cette heure, et s'est enfui en courant sans rien dire, a déclaré à la presse le porte-parole Josep Lluis Trapero.

"A notre connaissance il n'avait pas d'arme et plusieurs témoins ont dit qu'il n'était pas armé", a-t-il dit.

(AFP)

Le périple dans le désert via le Tchad ou l'Egypte, l'angoisse et les violences en Libye... Des migrants secourus cette semaine en Méditerranée ont raconté les obstacles toujours plus nombreux qui se dressent sur leur route.

Jouma et Abdulhameed ont fui la guerre civile et la crise humanitaire qui ravagent le Soudan du Sud, Saeed et Ghanim les violences policières et la misère au Soudan.

(AFP)

Deux heures du matin dans la vieille ville de Barcelone: effarés, des dizaines de touristes en tenue d'été errent dans l'attente de pouvoir regagner leur hôtels ou locations sur les Ramblas où un attentat a tué au moins 13 personnes.

A cent mètres de la statue de Christophe Colomb pointant le doigt vers la Méditerranée, un couple d'Écossais de 64 et 66 ans, hiératiques, scrutent l'entrée des Ramblas barrée par un cordon de sécurité.

(AFP)

Un conducteur a délibérément foncé dans la foule jeudi, sur l'avenue la plus touristique de Barcelone, faisant treize morts et une centaine de blessés, un attentat revendiqué par le groupe jihadiste État islamique (EI).

Quelques heures plus tard, juste après minuit, vendredi, une nouvelle attaque sur le même mode opératoire a été enrayée à Cambrils, à 120 km au sud de Barcelone, avec la mort des cinq passagers du véhicule, abattus par la police catalane.

- LES ÉVÉNEMENTS -

(AFP)

L'attaque perpétrée jeudi sur l'avenue la plus touristique de Barcelone fait suite à une longue série d’attentats menés depuis 2015 dans l'Union européenne, dont la majorité ont été revendiqués ou attribués au groupe État islamique (EI).

L'Espagne, épargnée depuis 2015, avait été visée par les pires attentats commis sur le sol européen: des bombes avaient explosé en mars 2004 dans des trains de banlieue à Madrid, faisant 191 morts. L'attentat avait été revendiqué au nom d'Al-Qaïda par une cellule islamiste.

- Lourd tribut en France -

(AFP)

L'Arabie saoudite a décidé d'ouvrir sa frontière avec le Qatar pour permettre aux pèlerins de se rendre sans entrave au pèlerinage à La Mecque, une mesure saluée jeudi par Doha mais qui ne signale pas une sortie de crise dans le Golfe.

Le 5 juin, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont rompu tout lien avec le Qatar, accusé de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l'Iran chiite, grand rival du royaume saoudien sunnite.

(AFP)

Au moment où le Venezuela s'enfonce dans la crise, de nombreux regards se tournent vers La Havane, accusée par l'opposition vénézuélienne de tirer les ficelles du gouvernement de son poulain et allié politique Nicolas Maduro.

L'image illustre la vigueur de la relation. Confronté depuis quatre mois à une vague de contestation, le président vénézuélien a effectué mardi une visite surprise à Cuba afin de se recueillir sur la tombe de Fidel Castro, au côté de son frère Raul, pour le 91e anniversaire de la naissance du père de la révolution cubaine.

(AFP)

Les partisans de la suprématie blanche aux États-Unis voient se fermer les portes des réseaux sociaux et d'internet grand public, au nom de la lutte contre le sectarisme après les événements tragiques de Charlottesville.

Les géants d'internet, contraints habituellement de jouer aux équilibristes entre le respect de la liberté d'expression et le contrôle des contenus inappropriés, ont vivement réagi cette semaine.

(AFP)

Treize personnes ont été tuées et plus de 50 blessées quand une camionnette a foncé dans la foule à Barcelone, deuxième ville d'Espagne, a annoncé le responsable de l'Intérieur du gouvernement régional catalan.

"Nous pouvons confirmer qu'il y a 13 morts et plus de 50 blessés", a écrit Joaquin Forn sur Twitter.

(AFP)

Deux attentats à la voiture bélier ont été commis à quelques heures d'intervalle en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, faisant 13 morts et une centaine de blessés dans le coeur touristique de Barcelone, alors que cinq "terroristes présumés" ont été abattus dans la station balnéaire à Cambrils.

(AFP)

Les États-Unis ont placé jeudi le principal artificier présumé des attentats jihadistes de Paris et Bruxelles, connu sous le faux nom d'Ahmad Alkhald, sur leur liste noire des "terroristes internationaux", a annoncé le département d’État.

Cette décision vise à empêcher son accès "aux ressources nécessaires pour planifier et mener d'autres attaques terroristes", a-t-il expliqué dans un communiqué. Elle impose un gel de tous ses avoirs et intérêts qui se trouveraient sous juridiction américaine, et interdit tout échange entre lui et des ressortissants américains.

(AFP)

En pleine bataille judiciaire, l'ex-président brésilien Lula entame jeudi à Salvador de Bahia une tournée de trois semaines dans les régions défavorisées du nord-est du pays pour affirmer haut et fort ses ambitions de retour au pouvoir.

L'élection présidentielle n'a lieu qu'en octobre 2018 et de nombreux candidats potentiels se font discrets pour le moment, mais le temps presse pour l'icône de la gauche latino-américaine.

(AFP)

En pleine polémique sur le déboulonnage de statues confédérées devenues symboles de racisme, le maire de New York Bill de Blasio a décidé de se débarrasser d'un hommage méconnu au maréchal Pétain situé au coeur du quartier financier.

Aucune date pour l'enlèvement de cette plaque en granit, posée en 1931 en l'honneur de celui qui était alors le vainqueur de la bataille de Verdun, n'a pas encore été fixée.

(AFP)

Isolé et critiqué après ses propos sur Charlottesville, Donald Trump a déplacé le débat jeudi en affirmant que l'histoire américaine était "mise en pièces" par les retraits de statues célébrant des personnages des Etats sudistes confédérés, favorables à l'esclavage.

En trois tweets, le président américain a pris position de manière tranchée dans ce débat sensible qui a refait surface après les violences de Virginie où des suprémacistes blancs s'étaient initialement rassemblés pour protester contre le retrait d'une statue d'un général sudiste.

(AFP)

Le 31 août 1997, la princesse Diana meurt dans un accident de voiture à Paris. Pendant une semaine, jusqu'à ses funérailles grandioses, le Royaume-Uni est plongé dans un deuil sans précédent, qui ébranle la monarchie.

Divorcée depuis un an du prince Charles, la jeune femme de 36 ans et son nouvel amour, le producteur de cinéma égyptien Dodi Al-Fayed, ont été traqués tout l'été par les paparazzis autour de la Méditerranée.

(AFP)

59 civils dont de nombreux enfants ont été tués depuis lundi, selon une ONG, dans les bombardements de la coalition menée par les États-Unis sur les quartiers de Raqa en Syrie contrôlés par les jihadistes, accusés par l'ONU d'utiliser les civils comme "boucliers humains".

La coalition formée de dizaines de pays fournit un appui aérien crucial aux Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde engagée au sol pour chasser les jihadistes du groupe État islamique (EI) de Raqa, leur principal fief en Syrie situé dans le nord du pays.

(AFP)

Entre 1.200 et 3.000 Européens ayant vécu ou combattu avec l'organisation État islamique (EI) en Irak et Syrie pourraient revenir en Europe, selon un rapport d'analystes qui appelle les pays concernés à préparer minutieusement la gestion de ces retours à risques.

(AFP)

Melbourne est pour la septième année consécutive la ville la plus agréable au monde, alors que le terrorisme et les tensions diplomatiques érodent les conditions de vie à travers le globe, selon le rapport annuel de The Economist.

Melbourne se classe en tête des 140 villes étudiées, juste devant la capitale autrichienne Vienne et un trio canadien: Vancouver, Toronto et Calgary, qui complètent le top 5.

(AFP)

Le président américain Donald Trump a estimé jeudi que ses déclarations après les violences de Charlottesville, au cours desquelles une femme a été tuée samedi, avaient été "déformées" par les médias.

"Le public apprend (encore davantage) combien les médias Fake News sont malhonnêtes. Ils ont totalement déformé ce que j'ai dit sur la haine, le sectarisme, etc. Honte!", a-t-il tweeté au petit matin.

(AFP)

Elle est celle que les Britanniques ont adoré détester : après la mort de Diana, la "briseuse de cœur" Camilla Parker Bowles mettra huit ans avant d'épouser le prince Charles, et ses compatriotes refusent toujours de la voir reine.

Pour celle qui est désormais duchesse de Cornouailles, la route fut longue avant d'obtenir le soutien d'Elizabeth II et l'acceptation d'une partie de la population, sans lesquels cette roturière divorcée, âgée de 70 ans, n'aurait jamais pu intégrer la famille royale.

(AFP)

Comme chaque mois, Chris Hill retrouve ses amis le temps d’un week-end dans cette forêt de Géorgie, dans le vieux Sud des États-Unis.

L’assistant juridique troque alors son costume pour un treillis militaire et prend le nom de "Bloodagent": le chef de cette milice qu’il a créée en 2008.

(AFP)

En 2012, les talibans voulaient la tuer à son retour de l'école au Pakistan. Jeudi, Malala Yousafzai, prix Nobel de la Paix, s'est dite "ravie" d'aller à l'université d'Oxford, où elle vient d'être admise.

"Tellement ravie d'aller à Oxford! Bravo à tous les bacheliers (A-Level au Royaume-Uni: NDLR), l'année la plus dure. Meilleurs voeux pour votre vie à venir", a écrit la jeune femme de 20 ans sur son compte Twitter suivi par plus de 776.000 abonnés.