Lundi 18 Décembre 2017

Tunisie

(La Presse 05/06/13)
• Ouverture aujourd’hui de l’ancienne carrière de Djebel Jeloud pour le stockage des produits de démolition du Grand-Tunis et lancement d’un programme spécifique d’aide aux municipalités • Lancement d’une étude stratégique avec la BM pour revoir le système de gestion des déchets solides • Centre de Jradou : démarrage prochain des travaux de réparation et de maintenance • Projet de dépollution du lac de Bizerte : la BEI investit 5 millions d’euros • Les communes de l’île de Djerba prêtes à lancer la première agence intercommunale de gestion des déchets solides Le monde célèbre aujourd’hui la Journée mondiale de l’environnement alors qu’en Tunisie, on doute même de l’opportunité d’un bilan en termes de réalisations ou de pertes après plus de...
(Le Temps (tn) 04/06/13)
- «On veut se limiter à une justice dépendante du ministère», dit Raoudha Lâabidi - «On ne veut pas d’un pouvoir judiciaire qui s’autogère», affirme Raoudha Karafi - «Le point faible reste la composition du Conseil», prévient Ahmed Rahmouni Les Tunisiens ont trop enduré des frustrations de la dépendance du pouvoir judiciaire, des décades durant soumis au bon vouloir des gouvernants dominateurs absolus et sans partage. La Révolution vient insuffler au paysage une atmosphère de liberté, il devient plus que légitime d’aspirer à une justice véritablement indépendante et qui représente un pouvoir à part entière. Toutes les libertés sont intimement liées à l’indépendance de la justice. Le projet de Constitution, paraphé dernièrement dans une ambiance qui n’a pas fait l’unanimité,...
(Le Temps (tn) 04/06/13)
Régime civil ou régime religieux ? Etat ayant pour religion officielle l’Islam et pour langue l’arabe – ce qui accorde toute latitude de laïcité au sens de la Constitution de 59 et dans la pure logique du multiculturalisme et de cohabitation des religions-vocation ancestrale de la Tunisie, carrefour civilisationnel - ; sinon Etat musulman au sens de l’article 141 de la pré-Constitution présentée avec peu de conviction à l’ANC samedi dernier ; ce qui ouvre la voie à toutes les applications exégétiques de la Chariaâ ? Dichotomies pour le moins dangereuses parce qu’elles généreront une Constitution à deux vitesses. Et qui plus est, au fil de la lecture du texte, c’est vers une Constitution à deux vitesses que l’on s’oriente,...
(Afrik.com 04/06/13)
Le nombre de touristes algériens au Maroc est en constante augmentation. L’année passée, ils étaient près de 90 000 à visiter le royaume. Mais la Tunisie, principale destination touristique algérienne au Maghreb, n’a pas l’intention de laisser le Maroc empiéter si facilement sur ses plates-bandes. La guerre des touristes est déclarée. De l’est à l’ouest du Maghreb, les Algériens suscitent la convoitise. En 2012, ils étaient près de 90 000 à visiter le royaume chérifien. Des chiffres bien loin derrière ceux de la Tunisie qui a enregistré dix fois plus de visiteurs algériens durant la même année. Le Maroc entend toutefois faire plus, bien que la Tunisie vise le un million. La saison estivale en Algérie a commencé dimanche. Le...
(Le Temps (tn) 04/06/13)
C’est pendant les guerres que la mort se transforme en banalité quotidienne. En Tunisie, et surtout depuis quelques mois, le sang coule de plus en plus alors que l’on croyait vivre l’ère de la « Renaissance ». Hier et avant-hier, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme intégriste, la contrebande et la criminalité, il y eut trois morts : à Jebel Chaâmbi, un adjudant-chef de l’armée nationale et un jihadiste, à Mahdia un délinquant recherché par la police. Ceci sans compter les blessés légers et graves enregistrés ici et là depuis avril dernier, et en tenant compte du fait que la traque des membres présumés de la Qaïda et des salafistes armés risque de durer plus longtemps que...
(Business.News 04/06/13)
Un Forum sur le thème "Le statut de partenaire privilégié pour la Tunisie" sera tenu, jeudi 13 juin 2013 à la Maison de l’entreprise. L’événement est organisé par l’Institut arabe des chefs d’entreprises (IACE) en collaboration avec la Commission européenne. Il réunira des personnalités d’envergures et d’éminents responsables politiques, parmi eux le ministre du Développement et de la Coopération internationale Lamine Doghri, la chef de la Délégation de l’Union européenne en Tunisie Laura Baeza et l’ancien ministre de la Planification et des Finances Mansour Moalla. Ce forum sera l’occasion pour une pléiade de décideurs de politiques, représentants des «Think Tanks» du secteur privé et de la société civile de débattre des relations politico-économiques de la Tunisie avec des partenaires privilégiés...
(Kapitalis 04/06/13)
Le Front populaire et Nida Tounes se sont retirés du dialogue national en raison non-respect par le mouvement Ennahdha des compromis obtenus à propos de certains articles de la constitution. La commission de suivi du dialogue national doit se réunir, cet après-midi, pour essayer de relancer ce dialogue après confirmation du retrait de certains partis, a indiqué le président de la Ligue tunisienne de défense des droits de l'Homme (Ltdh) Abdessattar Ben Moussa. Les initiateurs du dialogue envisagent une rencontre avec les premiers responsables des partis politiques participant au dialogue pour tenter de rapprocher les points de vues et garantir la poursuite des négociations, a-t-il déclaré à l'agence Tap. «Le fait que le dialogue fait du surplace et le non-respect...
(La Presse 04/06/13)
Le projet de loi sur l’immunisation de la révolution continue à faire des vagues. Certains s’obstinent à le faire passer immédiatement en séance plénière à l’ANC pour discussion et éventuelle adoption. D’autres, au contraire, considèrent que ce projet de loi est un prétexte d’exclusion pure et simple, sans compter que la situation actuelle du pays n’en fait pas une priorité. Au-delà des partis pris partisans, des observateurs avertissent contre le risque d’une fracture irrémédiable et irreversible. Déposé à l’ANC depuis plus d’un an, son examen en plénière a été retardé à maintes reprises. Pas plus tard qu’hier, le bureau de l’ANC réuni pour l’examen de l’agenda de la semaine a décidé de le différer à une date ultérieure. Comment les...
(Africa N°1 04/06/13)
Le projet de Constitution tunisienne présenté samedi comme finalisé sera vraisemblablement encore modifié face aux critiques, ont expliqué lundi des experts et des élus dénonçant un coup de force des islamistes d’Ennahda. Le compromis annoncé samedi par la présidence de l’Assemblée nationale constituante (ANC) a été élaboré par un comité parlementaire en charge de la coordination des travaux des différentes autres commissions. Or certaines d’entre elles ont vivement critiqué des arbitrages et la Commission parlementaire des pouvoirs législatif et exécutif refuse même d’examiner le texte. "Il y a eu beaucoup de manoeuvres et de contournement des règles qui nous rappellent les procédés du (président déchu Zine El Abidine) Ben Ali", a dénoncé Amor Chetoui, président de cette commission, dans le...
(Tunisie Numérique 04/06/13)
Le Grand mufti de la République arabe syrienne, Ahmad Badreddin Hassoun, s’est adressé dimanche, au cours de sa rencontre avec une délégation tunisienne, au président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, en lui rappelant que « la Tunisie n’a pas besoin d’être islamisée » puisqu’elle est la source de l’islam. Ahmad Badreddin Hassoun considère que la société tunisienne est une société musulmane qui n’a pas délaissé sa foi, et n’a pas été francisée comme le prétendent de nombreuses personnes. Il estime en outre que la fermeture de la Zitouna n’a pas fait disparaître la pensée zeitounienne enracinée dans le cœur de tout Arabe et Tunisien. Le mufti a souligné dans ses propos adressés à Rached Ghannouchi que ce dernier doit à la Tunisie...
(La Presse 04/06/13)
En 1974, après près de 50 années de dictature, le Portugal s’est vu offrir par les militaires une révolution, baptisée la «révolution des œillets». Les réformes politiques qui s’en étaient suivies, parfois de façon très lente, ont largement inspiré d’autres pays du sud de l’Europe, qui ont entamé une transition démocratique suite à la chute de régimes autoritaires comme ceux de Franco en Espagne et la dictature des colonels en Grèce. Le 14 janvier 2011, les Tunisiens précipitent la chute de Ben Ali, entraînant dans son sillage la chute de Kadhafi en Libye et de Moubarak en Egypte dans un «Printemps arabe » salué par la communauté internationale. A plusieurs égards donc, l’histoire de la révolution portugaise semble particulièrement proche...
(Le Parisien 04/06/13)
Trois militantes européennes du groupe féministe Femen doivent être jugées mercredi pour avoir manifesté seins nus à Tunis. Une action que même l'opposition anti-islamiste a vu d'un mauvais oeil. Le même jour, Amina Sbouï, une activiste tunisienne détenue depuis le 19 mai, doit être entendue par un juge d'instruction qui a engagé des poursuites contre elle pour atteinte à la pudeur et profanation de sépulture. C'est pour défendre cette jeune fille, arrêtée pour avoir peint «FEMEN» sur un muret proche d'un cimetière musulman de la ville de Kairouan au centre du pays, que deux Françaises et une Allemande ont manifesté seins nus à Tunis le 29 mai dernier. Détenues à la prison de la Manouba, dans la banlieue de la...
(Direct Info 04/06/13)
Le déficit de la balance alimentaire en Tunisie s’est élevé, au cours des quatre premiers mois de 2013, à 294 MDT, aggravé, d’après des experts, par l’habitude de bon nombre de consommateurs, de gaspiller de grandes quantités de pain, produit de base subventionné par l’Etat et qui fait, presque, partie intégrante des trois repas des Tunisiens. En 2007, une étude statistique réalisée par le ministère de l’Agriculture avait révélé que les Tunisiens gaspillent l’équivalent de 900.000 quintaux de farine par an, soit entre 20 et 25% de leur consommation du grand pain et entre 10 et 15% de celle des baguettes. Pourtant, assurer « le pain quotidien », toutes variétés confondues, demeure le souci majeur de l’Etat. Celui-ci importe 80%...
(Babnet Tunisie 04/06/13)
Le nombre d'entrées des non résidents des pays de l'ex Union Soviétique ayant visité la Tunisie, du 01 janvier au 20 mai 2013, a enregistré une très nette hausse en comparaison avec la même période de 2012, selon les statistiques de l'Office national du tourisme tunisien (ONTT). Jusqu'au 20 mai 2013, les touristes ukrainiens entrés en Tunisie représentent la plus forte hausse (78,2%), soit 4914 personnes, contre 2758, au cours de la même période de 2012. Le nombre de touristes slovaques entrés en Tunisie est passé de 666 en 2012, à 917 au 20 mai 2013, soit une progression de 37,7%, alors que les entrées touristiques en provenance de la Bulgarie ont progresse, durant la même période de 41,7% (781...
(Le Point 04/06/13)
L’Office National du Tourisme Tunisien s’est lancé dans un certains nombres d’actions d’envergure afin de renforcer la notoriété et la visibilité de la destination sur le Marché Français. Parmi ces actions, une nouvelle campagne de promotion confiée à l’agence Publicis avec un nouveau slogan : Tunisie, libre de tout vivre ! Lancée il y a peu, cette nouvelle campagne de promotion de l’Office National du Tourisme Tunisien se décline à la fois à l’écran, en affichage mais aussi sur Internet et dans la presse écrite à travers une série de visuels illustrant une volonté commune à tout un pays : celle de donner une nouvelle image de Tunisie. Pour ce faire, un cahier des charges complet a été remis à...
(La Presse 04/06/13)
L’accord était tant attendu. Il satisfait, en gros, toutes les parties et confirme le sens des responsabilités dont ont fait preuve les négociateurs. Même si du côté syndical on reste un peu «sur sa faim». Toutefois, l’important semble avoir été fait avec la signature de l’accord hier lundi. La cérémonie était prévue à midi, mais elle n’a eu lieu que plus de deux heures plus tard. C’est à 14h30 environ que tous les signataires s’étaient présentés devant les journalistes pour manifester leur grande satisfaction et leur joie d’être parvenus à un tel arrangement. Le ministre de l’Education n’a pas hésité à qualifier cet accord d’«historique». Il permet de mettre en application toutes les mesures convenues. Pour lui, c’est un résultat...
(La Presse 04/06/13)
• L’amélioration des conditions d’études des étudiants, aussi bien dans les universités tunisiennes que dans celles qui se trouvent à l’étranger, passe par l’octroi de bourses et de crédits universitaires dont le montant a connu une augmentation Une catégorie d’étudiants fait face chaque année à des problèmes d’ordre matériel, rendant les études difficiles d’autant plus que la famille, habitant généralement à l’intérieur du pays, ne dispose pas des ressources nécessaires. Les dépenses comprennent notamment l’habitat —si l’étudiant n’a pas le droit au foyer universitaire— les fournitures de travail, l’abonnement aux moyens de transport... La bourse constitue donc un élément important pour cette catégorie d’étudiants, appelés à déployer des efforts soutenus pour pouvoir atteindre l’objectif final, en l’occurrence passer d’un niveau...
(Kapitalis 03/06/13)
Hier, Rached Ghannouchi a entamé une visite de deux jours en Egypte pour rencontrer un certain nombre de responsables du pays «afin de renforcer les relations politiques entre l'Egypte et la Tunisie». ''Ahram Online'', qui rapporte cette information, rappelle que les peuples tunisien et égyptien ont lancé, à une dizaine de jours d'intervalle, leurs révolutions en 2011. Outre cette concomitance des deux soulèvements et les grands espoirs qu'ils ont suscités auprès des Tunisiens et des Egyptiens, les deux révolutions (des 14 et 25 janvier 2011) ont, hélas, enfanté de grandes désillusions, les mêmes impasses, les mêmes incertitudes, les mêmes menaces qui n'ont jamais cessé de peser sur la stabilité des deux pays et les mêmes divisions des deux peuples. Bref,...
(Le Temps (tn) 03/06/13)
Le dialogue entre les partis politiques sous le parrainage de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), de l’Union Tunisienne de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), de la Ligue Tunisienne de Défense des Droits de l’Homme (LTDH) et du Conseil de l’Ordre des Avocats avance au rythme concomitant donné par ses animateurs. Reste à savoir et attendre les résultats et ce qu’ils contiennent comme valeur intrinsèque pouvant apporter le plus escompté et sauront-ils être exploités à bon escient par l’Assemblée Nationale Constituante (ANC) ? Le rythme actuel est-il satisfaisant ? La commission de suivi des recommandations du congrès national de dialogue du 16 mai dernier qui faisait suite aux rencontres de Dar Dhiafa à Carthage, a travaillé sans relâche...
(Business.News 03/06/13)
Au cours de sa visite au Japon, le président tunisien Moncef Marzouki a participé à une rencontre, avec des responsables japonais, destinée à la promotion du tourisme en Tunisie. Moncef Marzouki semblait hésitant et pas du tout sûr de lui en faisant cette présentation. Cela se voyait dès la première phrase : « Vous savez que le rôle d’un président est de faire la promotion de son pays donc je vais faire la promotion de la Tunisie, mais je peux vous assurer que je suis totalement sincère en vous disant que vous pouvez avoir confiance dans ce pays ». Quelques secondes après, et en parlant de sécurité, il confond les dates. Pour lui, la première année de la révolution, c’était...

Pages