Samedi 17 Février 2018

Tunisie

(Jeune Afrique 19/01/18)
Dans un rapport intitulé « Endiguer la dérive autoritaire en Tunisie », International Crisis Group pointe une « nostalgie du régime de Ben Ali » et un « manque de volonté politique » dans l'application de la Constitution de 2014. La Tunisie vient de connaître le plus large mouvement de contestation à la politique du gouvernement depuis la révolution du 14 janvier 2011. Des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes du pays pour dénoncer la cherté de la vie, débouchant sur des affrontement quotidiens opposant policiers et protestataires. Près d’un millier de personnes ont été arrêtées. Un climat délétère qui jette une lumière crue sur les faiblesses de la transition démocratique dans une Tunisie qui célèbre le septième anniversaire de...
(RFI 19/01/18)
Vingt-huit personnes comparaissaient ce jeudi matin au tribunal de la Manouba, en Tunisie. Toutes ont été arrêtées dans la petite ville de Tebourba, à 35 kilomètres de la capitale, là où la contestation contre l'austérité et la nouvelle loi de finances a démarré le 8 janvier avant d'essaimer un peu partout dans le pays. Les 21 prévenus étaient debout, les mains croisées dans le dos, le regard cloué au sol pour la plupart. Tous, le crâne rasé depuis qu’ils ont été arrêtés. Dans la salle comble, les bancs étaient remplis par les familles, dans une ambiance crispée où l’on pouvait entendre une mouche voler...
(RFI 19/01/18)
En Tunisie, après les manifestations, l’heure est au décompte des arrestations et à la justice. Dans tout le pays plus de 930 personnes ont été arrêtées, les procès sont donc nombreux. Hier à Tunis, comparaissaient 21 personnes arrêtées dans la petite ville de Tebourba, à 35 km de la capitale, ville où les manifestations contre la vie chère avaient démarré le 8 janvier. Elles sont accusées d’avoir participé à des actes de violences. Cette audience a surtout révélé que de nombreuses arrestations ont eu lieu de façon totalement arbitraire. Devant le tribunal, un petit groupe d’hommes et de femmes piétine nerveusement près de l’entrée. Tous veulent savoir si leur mari ou leur frère figure parmi les 21 prévenus. Les regards...
(Jeune Afrique 19/01/18)
Après Al Joumhouri et Afek Tounes, c’est au tour du parti de Mohsen Marzouk de se désolidariser du gouvernement de Youssef Chahed. Il demande un changement de gouvernement et la réforme de la Constitution pour réviser la répartition des pouvoirs. Il en était question depuis plusieurs semaines, c’est désormais chose faite : le parti Machrou Tounes (Projet de la Tunisie) a annoncé ce jeudi 18 janvier le retrait de son soutien au gouvernement d’union nationale. En conséquence, la formation menée par Mohsen Marzouk se retire de l’accord de Carthage, qui regroupe, depuis juin 2016, neuf partis et trois organisations nationales autour de la feuille de route de l’exécutif. Le parti prend ainsi du recul par rapport à l’accord et appelle...
(Jeune Afrique 19/01/18)
Industriel dans le secteur des conserves de fruits et légumes, le nouveau patron des patrons tunisien élu le 17 janvier a occupé presque tous les postes au sein de la fédération patronale. Coup double pour Samir Majoul, vice président de la centrale patronale tunisienne depuis 2013. Porté le 16 janvier à la direction la Fédération nationale des industries agro-alimentaires, il a été élu le lendemain à la présidence de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), à l’issue du 16e Congrès national de l’organisation. Le nouveau patron des patrons, tête d’une liste composée de différents membres du bureau exécutif sortant, succède à Wided Bouchamaoui en ayant obtenu 19 voix sur les 31 exprimées par le nouveau bureau...
(AFP 18/01/18)
Le Fonds monétaire international (FMI) s'est défendu jeudi de vouloir imposer l'austérité en Tunisie, théâtre la semaine dernière de manifestations parfois violentes faute d'amélioration des conditions de vie de la population. "Nous reconnaissons bien sûr la frustration du peuple tunisien qui aspire à plus d'égalité sur le plan économique. Leur frustration est compréhensible. Nous la partageons mais nous nous efforçons de résoudre des problèmes très profonds et qui remontent à longtemps", a déclaré Gerry Rice, porte-parole du FMI lors d'un point presse. "Il ne faut pas s'attendre à ce qu'ils soient réglés en une nuit", a-t-il prévenu, soulignant que le FMI "ne veut pas l'austérité". "Nous voulons des réformes bien conçues, correctement mises en oeuvre et socialement équilibrées et nous...
(RFI 18/01/18)
Alors que la Tunisie fêtait le 7e anniversaire de sa révolution, dimanche 14 décembre, la liesse qui avait suivi à l'époque suivi la chute du dictateur Zine el-Abidine Ben Ali est un lointain souvenir. Aujourd’hui, le bilan est morose. Beaucoup d’espoirs sont déçus. Le chômage est plus haut que jamais et l’économie en crise. Des mesures d’austérité adoptées le 1er janvier dernier ont provoqué un véritable soubresaut de colère populaire il y a une dizaine de jours. « Travail, liberté, dignité ». Ce slogan de la révolution de 2011 a de nouveau résonné dans les rues de Tunis dimanche 14 janvier.
(Jeune Afrique 18/01/18)
Selon un document consulté lundi par Reuters, la Tunisie, ainsi que sept autres pays, pourraient être retirés de la liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne. Une décision qui pourrait être adoptée dès le 23 janvier prochain, à Bruxelles. La Tunisie pourrait bel et bien être retirée de la liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne (UE). En effet, l’UE souhaite retirer huit pays de cette liste, qui compte actuellement 17 « juridictions », selon un document consulté lundi 15 janvier par l’agence de presse Reuters. Parmi ces « juridictions » citées par ce document : la Tunisie, le Panama, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis, la Mongolie, le Macao, Grenade et la Barbade. Toutes sont...
(Jeune Afrique 18/01/18)
Dans un contexte social agité, l'Utica tient ce mercredi son Congrès national en vue de remanier ses structures et resserrer ses rangs. Son vice-président Hichem Elloumi part favori. À deux mois d’un nouveau round de négociations salariales avec la centrale ouvrière de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), le patronat tunisien tient, ce mercredi 17 janvier, son 16e Congrès national. Dans un contexte économique fragile et politiquement instable, son issue sera déterminante pour les futures positions de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica). Figure maîtresse de l’Utica post 2011, Wided Bouchamaoui, qui vient de clore deux mandats consécutifs, n’a pas voulu rempiler. À l’ouverture des travaux de ce Congrès, elle a estimé que ce serait «...
(APA 18/01/18)
APA-Tunis (Tunisie) - Un total de 25 immigrants clandestins, dont un Marocain, ont été secourus au large de Sfax (150 km des côtes), ont annoncé mercredi les autorités tunisiennes. Selon le ministère tunisien de la Défense, ces immigrants clandestins ont été secourus à l'aube par les gardes-côtes alors que leur embarcation en panne commençait à prendre l’eau suite aux mauvaises conditions météorologiques. Il s’agit de 7 Libyens, 7 Bengalis, 5 Soudanais, 3 Egyptiens, un Tunisien, un Marocain et un Tchadien qui avaient quitté lundi soir les côtes de Zouara pour regagner les côtes italiennes, précise la même source. Ces clandestins ont été évacués vers la principale base navale de Sfax avant d’être remis aux gardes nationaux tunisiens pour entamer les...
(APA 18/01/18)
APA-Tunis (Tunisie) - Le virus H1N1 a causé la mort à 45 personnes depuis le début de la saison, a annoncé mercredi la directrice générale de l'Observatoire national tunisien des maladies nouvelles et émergentes (ONMNE), Insaf Ben Alya. La majorité des personnes, décédées à cause de la grippe, étaient âgées de plus de 50 ans et souffraient de maladies chroniques sans être vaccinés, a précisé la responsable lors d'une rencontre d'information sur la grippe saisonnière. Soulignant que l'indicateur national de la maladie est à 7,2 pc jusqu'à présent, il a assuré qu'on ne peut parler d'épidémie qu'à partir d'un indice de 10 pc. La plupart des cas atteints de H1N1 ont été enregistrés dans les gouvernorats de Bizerte et le...
(AFP 17/01/18)
Au-delà du seul budget d'austérité pour 2018, la contestation parfois violente de la semaine passée a été l'occasion pour nombre de Tunisiens de clamer leur exaspération face à l'absence d'amélioration de leurs conditions de vie, loin des espoirs de la révolution de 2011. Célébrée pour sa transition démocratique, la Tunisie, unique pays rescapé du Printemps arabe, reste en effet engluée dans la morosité économique et sociale. Pourquoi cette nouvelle vague de contestation? Après des années de quasi stagnation, la Tunisie a enregistré un net frémissement de sa croissance (2% en 2017, contre 0,8% en 2015 et 1% l'an dernier). Mais il n'a encore eu aucun impact sur l'emploi, avec un chômage qui reste au-dessus de 15%, et dépasse 30% chez...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Aujourd’hui à la tête d’Al-Irada, parti d’opposition qu’il a fondé, l’ancien président se voit comme le dépositaire de l’esprit du 14 Janvier et se pose plus que jamais en défenseur de ses acquis. L’ancien président sourit. À 72 ans, Moncef Marzouki, médecin de formation et défenseur des droits de l’homme, est redevenu militant. Depuis la fin de 2015, il dirige Harak Tounes Al-Irada (Mouvement Tunisie la Volonté), parti d’opposition qu’il a fondé. Mi-décembre, c’est dans les locaux du parti, à El-Menzah 6, à Tunis, qu’il nous reçoit. Une fois franchi le dispositif de sécurité – quelques policiers en Jeep –, nous pénétrons dans la petite villa. Quelques clichés aux murs représentent l’ex-président en meeting. Le drapeau tunisien s’invite ici et...
(AFP 17/01/18)
Douze films sont au programme du premier festival cinématographique queer en Tunisie, qui veut à travers l'art faire une place aux minorités sexuelles et défendre leurs droits, dans une société où l'homosexualité reste illégale et réprouvée. Organisé par Mawjoudin, une association tunisienne qui défend les droits des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), ce festival de quatre jours a débuté lundi à Tunis. Cet évènement, le premier du genre dans le pays, prévoit la diffusion de courts-métrages de 15 à 20 minutes, réalisés en Tunisie et dans tout le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
(Jeune Afrique 17/01/18)
Une galerie d'art, un accélérateur de start-up, l'ambassade d'une prestigieuse université américaine... Meninx Holding, la société de gestion de portefeuille fondée par la famille Tamarziste, vient d'ouvrir à Tunis un bâtiment abritant tout un écosystème dédié aux jeunes porteurs de projets. « Le15 », premier immeuble entièrement dédié à l’écosystème des start-up dans le Maghreb, a ouvert ses portes ce lundi 15 janvier au centre de Tunis. Situés au 15, rue de Carthage, à deux pas de la gare ferroviaire, les 2 000 m² de l’édifice ont été pensés comme un point d’ancrage pour les start-up de la capitale. Le rez-de-chaussée abrite la galerie d’art Le Central, en partenariat – entre autres – avec la Fondation Kamel-Lazaar. Au 1er étage,...
(AFP 16/01/18)
Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a condamné lundi une multiplication des "violations" et "restrictions" à l'encontre de correspondants de médias étrangers, accusés samedi par le chef de l'Etat d'avoir porté atteinte à l'image du pays par leur couverture des derniers troubles. Un contrôle plus strict des correspondants de presse couvrant des manifestations, constaté dimanche, ainsi que la brève interpellation d'un journaliste français sont dus, selon le SNJT, aux déclarations du président Béji Caïd Essebsi...
(Le Monde 16/01/18)
La Tunisie connaît un nouvel épisode de contestation et de violence sociale. Le dernier en date, celui de janvier 2016, avait contribué à écourter la durée de vie du gouvernement de Habib Essid, remplacé par l’actuel premier ministre, Youssef Chahed, en août 2016. Si le sentiment diffus est celui d’un bis repetita, le contexte est plus délicat et les aboutissements plus incertains. L’euphorie révolutionnaire qui a suivi le départ de Zine El Abidine Ben Ali, le 14 janvier 2011, n’est désormais plus qu’un vague souvenir. La realpolitik, l’inertie administrative et le marasme économique ont transformé les espoirs en désillusion, voire en résignation. Le pays semble prisonnier d’une transition sans fin qui affaiblit l’Etat et le fait dériver vers l’autoritarisme. Les...
(AFP 16/01/18)
Plus de 930 personnes ont été arrêtées lors des troubles sociaux en Tunisie, alimentés par le chômage, la corruption et des mesures d'austérité dans le budget 2018, a indiqué lundi le ministère de l'Intérieur. Le mouvement de contestation sociale a démarré début janvier par des manifestations sporadiques dans plusieurs villes avant de dégénérer en émeutes nocturnes le 8 janvier -ce soir là, un protestataire est mort dans des circonstances peu claires. Mais depuis le 11 janvier, seules quelques protestations mineures ont lieu dans certains secteurs. "Au total, 937 personnes sont en détention préventive" pour des actes de violences, vol ou vandalisme, a précisé lundi à l'AFP le porte-parole du ministère, Khlifa Chibani. Dimanche, 41 jeunes âgés de 13 à 19...
(APA 16/01/18)
APA-Tunis (Tunisie) - Le Fonds Monétaire International (FMI) a recommandé à la Tunisie d'"évoluer vers un régime de change plus flexible, qui permet à la monnie locale, le dinar de réagir au jeu de l'offre et de la demande de devises". Dans une récente note comportant des réponses sur les questions clés évoquées par les Tunisiens au sujet des interventions du FMI et leurs impacts sur la situation sociale du pays, l’institution financière a souligné que le niveau sans précédent des déficits de la balance des biens et des services implique une certaine dépréciation dans le temps et qu’il n’est, toutefois, pas nécessaire de procéder à une correction brutale. « Nous n’en avons pas fait la demande », a noté...
(RFI 16/01/18)
En Tunisie, si les manifestations ont baissé en intensité la colère gronde toujours dans de nombreux quartiers populaires de la banlieue de Tunis. Dans la nuit de dimanche à lundi, de nouveaux heurts ont éclaté entre manifestants et la police. Routes barrées, pneus brûlés dans au moins trois quartiers de la banlieue et parmi eux, Douar Hicher, un quartier défavorisé à 15 kilomètres du centre de Tunis. En milieu d'après-midi ce lundi, il n'y a plus de traces de ces échauffourées de la veille. Les magasins ont rouvert, les voitures circulent, mais chez les jeunes de ce quartier populaire, à 15 kilomètres du centre de Tunis, rien n'est réglé. C’est en tous les cas l’avis de Hicham, 22 ans, une...

Pages

(AFP 16/10/17)
La marine tunisienne a retrouvé 26 nouvelles dépouilles une semaine après le naufrage d'une embarcation de migrants suite à une collision avec un navire militaire, a annoncé lundi le ministère de la Défense, portant le bilan provisoire à 34 morts. Huit corps avaient été repêchés et 38 personnes secourues par la marine immédiatement après l'accident du 8 octobre au large de l'archipel de Kerkennah (centre-est). Le bilan pourrait encore s'alourdir, un rescapé ayant affirmé à l'AFP qu'environ 90 personnes se trouvaient à bord du bateau qui a sombré. Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), une ONG, estime de son côté le nombre entre "80 et 100" personnes.
(RFI 16/10/17)
Les Tunisiens faisaient jusque-là partie des migrants qui empruntaient les routes libyennes pour se rendre en Europe. Ce passage étant devenu de plus en plus compliqué suite aux efforts européens, mais surtout italiens, pour mettre fin à l'immigration venant de Libye, les départs de Tunisie ont quadruplé le mois dernier. Vendredi 13 octobre, les autorités ont annoncé avoir arrêté 83 candidats à l'immigration clandestine. Ils s'apprêtaient à traverser les frontières maritimes vers l'Italie. En septembre, 1 400 Tunisiens, soit près de 50 par jour ont quitté le pays par la mer et sont arrivés en Italie, selon les chiffres communiqués à Rome par l'Organisation internationale pour les migrations il y a quelques jours. Ces chiffres élevés prennent en compte uniquement...
(Le Point 13/10/17)
Au-delà d'un débat de société, la position du gouvernement sur le mariage des Tunisiennes avec des non-musulmans est avant tout un retour du droit dans l'espace sociétal tunisien. Explications. Le 13 septembre 2017, le ministre tunisien de la Justice a annulé la circulaire interdisant aux Tunisiennes d'épouser un non-musulman. Le 13 août déjà, une polémique avait pris de l'ampleur à la suite du discours de Beji Caid Essebsi – le premier président de la République à avoir été élu démocratiquement au suffrage universel en 2014. Ce dernier a en effet appelé à supprimer cette circulaire, un texte selon lui incompatible avec la Constitution de janvier 2014.
(Le Point 13/10/17)
Loin de l'enthousiasme de certains milieux en Tunisie et ailleurs, l'annulation de la circulaire interdisant aux Tunisiennes de se marier avec des non-musulmans est subtilement désavouée dans la presse arabophone. Supprimée. La circulaire qui obligeait les Tunisiennes à se marier avec un musulman a été abrogée par la présidence de la République le 14 septembre. Il faut dire que, très controversée, la loi a véritablement été au cœur de l'actualité en Tunisie pendant des mois. Annoncée par la porte-parole de la présidence Saida Garrach sur son compte Facebook, la nouvelle avait été reprise avec enthousiasme par, entre autres, les médias français, alors que la presse arabophone a marqué une retenue et une pondération qui en ont dit long sur leur...
(RFI 13/10/17)
Jeudi soir 12 octobre à Tunis, plusieurs centaines de personnes sont venues apporter leur soutien aux proches de migrants disparus en mer. Le mouvement intervient quatre jours après la collision entre un navire militaire et une embarcation de migrants au large de la Tunisie. Huit personnes sont mortes, une cinquantaine disparues. Reportage sur l'avenue Bourguiba à Tunis. Le cri de désespoir d'une mère ayant perdu un fils transperce le vacarme habituel de l'avenue centrale de Tunis. « Ce sont des familles de disparus en mer depuis 2008, 2011 et 2017 qui n'ont jamais eu de nouvelles de leur enfant. »...
(AFP 12/10/17)
Des Tunisiens en colère après le décès de jeunes de leur région dans une collision entre une embarcation de migrants et un navire militaire ont mis le feu jeudi au siège d'une administration, ont indiqué un responsable et une ONG. La collision dimanche soir avait fait au moins huit morts, et des ONG craignent que le nombre de disparus ne s'élève à une quarantaine de personnes. "Une quarantaine de citoyens ont incendié le siège de la délégation (équivalent de la sous-préfecture, ndlr) à Souk Lahad, ainsi que le domicile du délégué (sous-préfet) et ils ont tenté de mettre le feu au commissariat", a déclaré à l'AFP Yasser Mesbah, le porte-parole du ministère de l'Intérieur. La police a fait usage de...
(Xinhua 11/10/17)
Deux soldats ont été tués et 15 autres blessés dans deux accidents de la route survenus mardi à Kairouan et Sidi Bouzid, deux provinces respectivement du centre et centre-ouest de la Tunisie, a annoncé une source de la Protection civile de la Tunisie. Le premier accident qui a fait un mort et 12 blessés dont trois en état critique, s'est produit suite au renversement de deux engins militaires respectivement à 70km et 12km du centre-ville de Kairouan. Le soldat décédé à Kairouan est âgé de 34 ans et originaire de Beja, une province du nord-ouest du pays, selon le service médical ayant reçu le corps de la victime. Quant au deuxième accident, il s'agit également d'un renversement d'un engin de...
(AFP 10/10/17)
Deux demandeurs d'asile tunisiens, soupçonnés d'activités terroristes en lien possible avec l'attentat au couteau de Marseille, ont été arrêtés à la frontière italo-suisse, ont rapporté mardi les médias helvétiques. Les deux hommes ont été interpellés par la police suisse dimanche soir au centre d'accueil de Chiasso (canton du Tessin), à la frontière avec l'Italie, a indiqué l'agence de presse suisse ATS. Selon la presse helvétique, un mandat d'arrêt international aurait été délivré à leur encontre pour des liens possibles avec l'attaque devant la gare de Marseille (sud-est de la France), au cours de laquelle un Tunisien de 29 ans, Ahmed Hanachi, avait tué le 1er octobre deux jeunes femmes avant d'être abattu par la police. La directrice de la communication...
(AFP 10/10/17)
Les arrivées de migrants via la Turquie, la Tunisie et l'Algérie sont en forte hausse en Italie, mais restent à des niveaux encore sans commune mesure avec celles de Libye, a déclaré mardi le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti. Depuis l'année dernière, les arrivées en bateau depuis la Tunisie vers l'île italienne de Lampedusa ou l'ouest de la Sicile ont été multipliées par trois, celles depuis l'Algérie vers la Sardaigne par deux et celles depuis la Turquie vers le sud de la botte italienne ont progressé de 63%, a expliqué le ministre. Dans le même temps, celles via la Libye ont baissé de 25%, avec un ralentissement très net cet été...
(AFP 10/10/17)
Les autorités tunisiennes ont annoncé mardi avoir relâché une soeur et un frère du Tunisien ayant tué deux cousines à Marseille, estimant qu'ils "n'ont rien à voir" avec l'attentat au couteau. Moez et Amina Hanachi, qui vivent en Tunisie, avaient été placés en détention provisoire vendredi pour être entendus par le pôle judiciaire antiterroriste. "Ils n'ont rien à voir" avec l'affaire, a affirmé à l'AFP le porte-parole de ce pôle, Sofiène Sliti. Le juge d'instruction en charge du dossier a donc décidé de les remettre en liberté après les avoir interrogés, a-t-il ajouté. Ahmed Hanachi a tué au couteau deux jeunes femmes le 1er octobre à la Gare Saint-Charles de Marseille, avant d'être abattu par la police. Le groupe Etat...
(AFP 10/10/17)
Une soeur et un frère du Tunisien qui a tué deux cousines à Marseille sont en détention préventive depuis vendredi en Tunisie où ils été entendus par le pôle judiciaire antiterroriste, a indiqué lundi à l'AFP son porte-parole Sofiène Sliti. "Le frère et la soeur d'Ahmed Hanachi sont en détention préventive depuis vendredi", a-t-il indiqué, précisant qu'aucun autre proche n'avait été interpellé dans ce pays. "Ils ont comparu devant un juge d'instruction au pôle (antiterroriste) qui a décidé de confier l'enquête au poste de la garde nationale (gendarmerie) de l'Aouina", près de Tunis, a ajouté le porte-parole.
(RFI 10/10/17)
En Méditerranée, un navire de guerre tunisien est entré en collision avec une embarcation transportant des migrants. Un dernier bilan fait état de huit morts et plusieurs disparus. La collision s’est produite dimanche soir à une cinquantaine de kilomètres au large de l’île tunisienne de Kerkennah. Suite au choc, l’embarcation, qui transportait au moins 70 migrants, a rapidement coulé. Tunis n’a communiqué qu’en fin de matinée ce lundi, affirmant qu’un de ses navires militaires avait repéré le bateau clandestin, se serait approché et n’aurait pu éviter la collision. Les recherches, coordonnées par les autorités maltaises, se poursuivent pour tenter de retrouver des survivants. Les victimes étaient parties de la ville tunisienne de Sfax. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171009-tunisie-collision-entre-bateau-migran...
(AFP 09/10/17)
Au moins huit migrants sont morts noyés dans le naufrage de leur embarcation qui a heurté dimanche soir un navire militaire tunisien au large de l'archipel de Kerkennah, a indiqué lundi le ministère de la Défense. Ce drame intervient alors que le nombre de départs clandestins vers l'Italie depuis la Tunisie a beaucoup augmenté ces dernières semaines, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Un navire de la marine tunisienne "s'est approché dimanche soir d'une embarcation non identifiée à 54 km de (la principale île de) Kerkennah, et l'embarcation s'est heurtée au navire militaire...
(AFP 09/10/17)
Anis Hanachi, le frère du Tunisien qui a tué deux jeunes femmes début octobre à Marseille, a combattu en Syrie, ont annoncé lundi les autorités italiennes, après son arrestation dans le nord du pays. Ce sont les enquêteurs français qui ont prévenu leurs homologues italiens le 3 octobre, deux jours après l'attentat de Marseille, de la présence possible du frère d'Ahmed Hanachi en Italie, ont raconté de hauts responsables de l'antiterrorisme italien lors d'une conférence de presse. Le signalement précisait qu'Anis Hanachi avait "combattu, fait le jihad en territoire syro-irakien, avec une expérience de caractère militaire", a expliqué Lamberto Giannini, chef de l'antiterrorisme italien. Les enquêteurs français le soupçonnent de complicité dans l'assassinat des deux jeunes femmes à Marseille. "Une...
(Xinhua 09/10/17)
Le ministre tunisien de la Santé Slim Chaker est décédé ce dimanche suite à une attaque cardiaque, a annoncé une source de l'hôpital militaire de Tunis. Sous couvert d'anonymat, la source a tenu à préciser que le ministre tunisien de la Santé a perdu la vie malgré les énormes efforts des services du département cardiovasculaire de l'hôpital. Dans la matinée de ce dimanche, le ministre tunisien participait à Nabeul, province du nord-est tunisien, à un événement sportif avant de perdre la conscience soudainement. Nommé à son poste dans le remaniement décidé par le chef du gouvernement Youssef Chahed et approuvé à mi-septembre 2017, Slim Chaker avait participé à une série d'activités ce qui l'a poussé à doubler l'effort outre une...
(AFP 08/10/17)
Le ministre Tunisien de la Santé Slim Chaker, 56 ans, est décédé dimanche après avoir fait un malaise cardiaque lors d'un marathon organisé au profit d'une association luttant contre le cancer, a annoncé le ministère. "J'ai perdu un frère et un collègue," a écrit le Premier ministre Youssef Chahed sur sa page Facebook. "Il est parti (...) en faisant son devoir, et il est mort en faisant un noble acte humanitaire", a-t-il ajouté. Le ministre avait couru dimanche matin quelque 500 mètres d'un marathon organisé à Nabeul par une association collectant des fonds pour construire un hôpital destiné aux enfants cancéreux, a indiqué le service de communication du ministère de la Santé à l'AFP. Le ministre a fait un discours...
(AFP 06/10/17)
Un Français et une Tunisienne, accusés de se comporter de façon indécente dans une voiture près de Tunis, ont été arrêtés puis condamnés à de la prison pour "atteinte aux bonnes moeurs" et "outrage à un fonctionnaire", a indiqué jeudi leur avocat. Les deux prévenus ont démenti les faits qui leur sont reprochés, reconnaissant seulement avoir bu deux bières et discuté ensemble dans la voiture près de la mer. Ils ont fait appel du jugement. Le touriste franco-algérien de 33 ans, cadre dans une société marseillaise, était parti passer un week-end à Tunis où il a retrouvé vendredi soir une amie tunisienne...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Fini le temps où elles ne pouvaient épouser un homme que s’il était musulman. Depuis septembre en Tunisie, elles sont libres de choisir. Mais, pour la présidente de l’Association des femmes démocrates, l’égalité est loin d’être atteinte. Jeune Afrique : Adoption de la loi contre les violences faites aux femmes fin juillet, abrogation en septembre de la « circulaire 73 », qui empêchait une Tunisienne de se marier à un non-musulman… Une nouvelle ère s’ouvre-t-elle ? Monia Ben Jemia : Nous récoltons enfin le fruit de longues années de combat pour que l’État prenne ses responsabilités en matière de violences contre les femmes et adopte les mesures nécessaires à leur éradication. Il en est de même du retrait de la circulaire de...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Journaliste à Jeune Afrique, marié à une franco-tunisienne depuis des années, Dominique Mataillet explique les raisons qui l'ont amené à l'époque à ne pas légaliser son mariage en Tunisie. Une date m’est restée en mémoire : juillet 1993. Un amendement du code du statut personnel allait permettre aux Tunisiennes mariées à des étrangers de transmettre leur nationalité à leurs enfants nés hors du pays. Dans les colonnes de Jeune Afrique, dont j’étais alors l’un des journalistes, j’avais salué cette nouvelle avancée en faveur des droits des femmes et en avais attribué le mérite à Zine el-Abidine Ben Ali, qui, ce faisant, se posait en digne successeur de Bourguiba. Si elle n’avait l’air de rien, cette disposition sonnait comme une petite révolution,...
(Jeune Afrique 06/10/17)
La journaliste et écrivaine Fawzia Zouari réagit à l'abrogation de la circulaire interdisant le mariage avec un non-musulman et analyse l'évolution du statut de la femme en Tunisie. Le « Manifeste des 180 pour l’égalité hommes-femmes », signé par des intellectuelles issues du monde arabo-musulman et publié dans le quotidien français Libération ce 12 septembre, est une première dans l’histoire du féminisme. Cette parole féminine publique centrée sur la question de l’héritage et du mariage de la musulmane avec un non-musulman était jusque-là un sujet tabou, aucun pays islamique n’ayant eu la volonté ou le courage de l’aborder de front. La Tunisie a osé. Et ce n’est pas étonnant de la part d’un pays qui a toujours été le fer...

Pages

(La Tribune 22/11/17)
L'Etat tunisien vise un taux de croissance économique de 3% l'année prochaine contre les 2,2% de cette année, a-t-on mentionné dans le projet de budget économique du pays. Pour les autorités du pays, il s'agit d'un impératif pour une croissance inclusive qui permet une répartition équitable des richesses et la création d'emplois. Le gouvernement tunisien ambitionne de réaliser de meilleures performances en 2018 par rapport à cette année. Dans une présentation du projet de budget économique faite aux parlementaires ce mardi à l'Assemblée des représentants du peuple, les autorités du pays ont révélé qu'elles tablaient sur une croissance économique de 3% pour l'année prochaine, soit 0,8 point de pourcentage de plus que ce qu'enregistre actuellement le pays. Afin d'atteindre ces...
(Jeune Afrique 22/11/17)
L’utilisation d’outils connectés, l’irrigation souterraine en goutte-à-goutte et le renouvellement des plantations d’oliviers pourrait permettre de doubler la production d’huile d’olive tunisienne et d’assurer une meilleure régularité des récoltes, alors que le pays est déjà le deuxième exportateur au niveau mondial, derrière l'Espagne. Avec 20 % de la superficie mondiale de la culture d’olive mais seulement 6 % de la production mondiale, la Tunisie a les atouts pour devenir le leader incontesté du marché si elle accroît ses rendements. « Nous pouvons multiplier par deux la production sans introduire aucun produit phytosanitaire », a assuré Ajmi Larbi, maître de conférences à l’Institut de l’Olivier de Sfax, lors de la conférence sur le secteur oléicole organisée le 17 novembre à Tunis...
(Agence Ecofin 22/11/17)
Le ministère des technologies de la communication et de l’économie numérique a fait une fois de plus confiance à l’opérateur historique Tunisie Telecom pour apporter les services télécoms dans des zones blanches. Un accord de partenariat a été signé à cet effet, le 17 novembre 2017, entre le ministre, Anouar Maarouf, et le président-directeur général de Tunisie Telecom, Fadhel Kraiem. Selon les explications du patron de la société télécoms publique, le chantier stratégique qui lui est confié, permettra à terme « de connecter à Internet, 112 délégations, 180 000 habitants, 164 écoles et 59 centres hospitaliers répartis sur 15 gouvernorats d’ici 2020 ». Une enveloppe budgétaire de 46 millions de dinars (18,4 millions de dollars US) a été prévue pour...
(Agence Ecofin 22/11/17)
En Tunisie, les recettes d’exportation de fruits de la campagne 2017 se sont élevées à 58,615 millions de dinars (23,4 millions $) au 20 novembre dernier, soit une hausse de 35% par rapport à l’année précédente. C’est ce qu’a indiqué le ministère tunisien de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche dans un communiqué, cité par l’agence TAP. Cette performance est principalement liée à un accroissement des exportations (+2,7% à 23 780 tonnes), principalement vers les nouveaux débouchés commerciaux. Parmi ces nouvelles destinations, figurent en tête le Qatar et le Koweït, qui ont respectivement affiché une progression de 1094% et de 118% de leurs importations en volume. Pour leur part, les marchés traditionnels ont été globalement marqués par une...
(Xinhua 21/11/17)
La Tunisie vient de bénéficier du statut d'observateur auprès de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a annoncé lundi le ministre tunisien des Affaires étrangère Khemais Jhinaoui. Lors d'une conférence de presse à Tunis, le chef de la diplomatie tunisienne a également annoncé la signature d'un protocole d'entente avec la Commission de cette organisation intergouvernementale ouest-africaine à l'occasion de la visite à Tunis du président de la Commission de la CEDEAO Marcel De Souza. Ce protocole, portant ...
(Agence Ecofin 21/11/17)
Les aides américaines en faveur de la Tunisie dans les secteurs militaire et de développement ont enregistré une progression de 30% entre 2016 et 2017, pour atteindre 205,4 millions $ (environ 512,8 millions de dinars tunisiens). C’est ce qu’a déclaré, vendredi dernier à Tunis, le Vice-Secrétaire d’Etat américain, John J. Sullivan (photo), au terme d’un entretien avec le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed qui a suivi une rencontre avec le président tunisien Béji Caid Essebsi. Selon le Vice-Secrétaire d’Etat américain, les discussions avec les autorités tunisiennes ont essentiellement porté sur le renforcement de la coopération militaire en vue de lutter contre le terrorisme. « Nous devons consolider nos succès acquis contre Daesh et refuser aux groupes terroristes de trouver...
(Agence Ecofin 21/11/17)
En 2018, l’agriculture tunisienne devrait connaître une croissance d’environ 10,9%, contre seulement 2,5% cette année. L’annonce a été faite par Samir Taieb (photo), ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche en marge de la Journée d’information sur l’investissement agricole en Tunisie, organisée par le Consulat général de Tunisie à Paris. L’embellie prévue devrait se traduire par l’accroissement important des recettes d’exportation agricoles. Ainsi selon M. Taieb, les devises d’exportation agricoles principalement celles provenant des agrumes, de l’huile d’olive et des dattes, sont projetées pour surpasser pour la première fois, les revenus tirés de l’activité touristique. Contribuant pour environ 10% du PIB, l’agriculture tunisienne emploie plus de 16% de la population active. Elle fournit 10% des recettes d’exportation...
(Agence Ecofin 21/11/17)
En visite à Tunis, ce lundi, le président de la commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Marcel de Souza, et les autorités tunisiennes ont signé un mémorandum d’entente visant la mise en place d’une feuille de route, pour la promotion de la coopération économique, entre la Tunisie et l’institution sous-régionale. Ce protocole qui porte sur les secteurs agricole, commercial et de développement, servira de tremplin pour la création d’une zone de libre-échange entre les deux parties. Bien que la rencontre de Tunis marque un tournant décisif dans le processus d’adhésion du pays du Jasmin, la Tunisie devra encore garder son statut d’observateur jusqu’aux prochaines réunions de l’organisation d’intégration qui se tiendront en novembre 2018,...
(La Tribune 20/11/17)
Le ministre tunisien des affaires étrangères n'a pas pu cacher sa déception vis-à-vis du budget alloué à son département dans le nouveau budget de l'Etat 2018, le jugeant insuffisant pour atteindre les objectifs du pays en matière de diplomatie. Le nouveau budget prévoit une dotation de 211,3 milliards de dinars tunisiens, enregistrant pourtant une hausse de 13,4 milliards de dinars tunisiens (6,8%) par rapport à l'année 2017. A l'instar de l'année en cours, l'année prochaine, les ambitions diplomatiques de la Tunisie seront au-dessus de ses moyens. Dans les prévisions de dépenses pour l'année prochaine, 211,3 milliards de dinars tunisiens sont alloués à la diplomatie, ce qui consacre pourtant une hausse de 13,4 milliards de dinars tunisiens (6,8%) par rapport à...
(Le Point 18/11/17)
Trimestre après trimestre, il demeure structurel. 15,3 % de la population est sans emploi. Une situation qui fut un des moteurs de la révolution de 2011. Les diplômés et les femmes sont particulièrement touchés. L'INS délivre ses statistiques concernant l'emploi tous les trois mois. Et tous les trois mois, le constat est le même, comme figé. Au niveau national, le taux de chômage demeure de 15,3 % comme au second trimestre 2017. Ils sont – chiffres estimés – 628 600 a être sans emploi. En Tunisie, il n'existe pas de système d'assurance chômage. Au sein de ce chiffre, un est encore plus préoccupant : celui des diplômés chômeurs, une terminologie tunisienne qui désigne ceux qui ont quitté l'enseignement supérieur avec...
(La Tribune 18/11/17)
Le taux de chômage en Tunisie n'a connu d'augmentation au troisième trimestre 2017 par rapport au second trimestre. Il s'est maintenu à 15,3%, a annoncé l'Institut national de la statistique de Tunisie. Ce taux correspond à un total de 628.600 chômeurs correspondant à 12,3% chez les garçons et 22,8% chez les filles. Le taux de chômage a cessé de grimper en Tunisie entre juillet à septembre 2017 et reste considérable. D'après les données rendues publiques par l'Institut national de statistique (INS), ce taux s'est arrêté durant le troisième trimestre de cette année à 15,3% avec 628.600 chômeurs parmi la population active du pays, soit le même taux que celui du deuxième trimestre de l'année en cours. Ce taux réparti selon...
(Agence Ecofin 18/11/17)
L’équipementier télécoms Huawei a signé un mémorandum d’entente avec la Tunisie en marge de l’ITU-Tunisia Broader Way 2017, tenu du 14 au 16 novembre 2017, à Hamammet. A travers cet acte matérialisé par les signatures de Xia Guohuan, directeur général de Huawei Tunisie, et Anouar Maarouf, ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, la société chinoise s’est engagée à accompagner le pays dans sa transformation numérique. L’accompagnement que Huawei apportera à la Tunisie dans sa transformation numérique, sera dans le développement des infrastructures TIC, le renforcement des capacités et des connaissances en matière de technologies, le partage d’expérience et de savoir-faire afin de permettre à la Tunisie d’atteindre tous les objectifs contenus dans son plan Tunisie Numérique...
(Agence Ecofin 16/11/17)
En Tunisie, la direction générale des hydrocarbures (DGH) vient d’autoriser l’Australien ADX Energy, par le biais de sa filiale en propriété exclusive, Alpine Oil and Gas, à modifier, comme demandé, son programme de travail sur le permis d’exploration en offshore Kerkouane. Le changement comprendra l’exécution du forage du puits Dougga Sud, situé au large de Cap Bon et un programme de tests pour vérifier la productivité des réservoirs de Dougga en vue d'établir leur potentiel productif. Le programme précédent devrait prendre en compte le forage d’un puits d'exploration et l'acquisition de 500 km2 de données sismiques 3D sur le périmètre. Par ailleurs, pour ADX, l’exécution de la masse de travail définie dans le nouveau programme est le préalable à l’extension...
(Le Point 14/11/17)
À 509 millions de dollars en 2017 contre 353 millions pour la même période en 2016, le déficit de la balance commerciale alimentaire a enregistré une sérieuse hausse. Cela ne va pas bien du côté des produits alimentaires en Tunisie. Selon les statistiques du ministère de l'Agriculture citées par l'agence panafricaine Panapress, la balance commerciale alimentaire a augmenté de 44 % pour les 10 premiers mois de l'année. Parallèlement, sur le front de la couverture, celui des importations par les exportations a reculé à 65,8 % contre 71,1 % pour la même période en 2016. Plus de produits essentiels dans les importations Cette situation, selon les autorités tunisiennes, s'explique par le fait que les importations alimentaires se sont renforcées et...
(Le Point 14/11/17)
Né en Algérie, homme pluriel, contempteur de l'économie de marché et contemplateur de la nature, Pierre Rabhi, paysan et philosophe, a accepté de partager sa parole avec Le Point Afrique. Pierre Rabhi est un homme pluriel et singulier. Pluriel, car tout à la fois agriculteur bio dans ses Cévennes aimées, essayiste, écologiste, poète et romancier. Cet homme de 79 ans, à la silhouette fine mais non fragile, le visage au regard végétal sur lequel se lisent ses origines sahariennes, a aussi une singularité de paroles et de parcours. Né Rabah Rabhi, musulman dans le Grand Sud algérien, confié à l'âge de 5 ans à un couple français catholique, converti ensuite au christianisme. Singulier également, car il peut se faire aussi...
(Xinhua 13/11/17)
Le déficit commercial tunisien a atteint fin octobre dernier un niveau "inquiétant", soit 13.202,6 millions de dinars contre 10.781,2 millions de dinars durant la même période de 2016 (un dinar vaut environ 0,4 dollar), a-t-on appris samedi auprès de l'Institut national de la statistique (INS) de Tunisie. Selon l'INS, 25,3% de ce déficit a été enregistré dans le secteur de l'énergie, soit 3.342 millions de dinars contre 2.672,5 millions en 2016 durant les dix premiers mois. Le taux de couverture des importations par les exportations au cours des 10 premiers mois de cette année s'est situé à 67,7% contre 68,4% en 2016, suite aux déficits avec certains pays dont la Turquie, la Chine, l'Italie, la Russie et l'Algérie. Jusqu'à fin...
(Agence Ecofin 13/11/17)
En Tunisie, le déficit commercial s’est élargi de 23,5% sur les dix premiers mois de 2017 pour atteindre 13,210 milliards de dinars (5,28 milliards de dollars), un niveau record, a annoncé vendredi l'Institut national des statistiques cité par Reuters. La situation devient inquiétante dans la mesure où les réserves de change ne peuvent désormais couvrir que 93 jours d’importations. De 10,710 milliards de dinars pour la même période l'an dernier, et de 12,6 milliards de dinars pour l'ensemble de...
(Agence Ecofin 13/11/17)
Le Fonds Européen d’Investissement (FEI), branche du groupe de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) en charge des micros, petites et moyennes entreprises, et la banque privée tunisienne Amen Bank, ont signé un accord dans lequel les deux institutions s’engagent à mettre en place une garantie de 60 millions d’euros. Cet engagement intervient dans le cadre du projet dénommé InnovFin, le tout premier du genre en Afrique. Amen Bank proposera ainsi, au cours des deux prochaines années, des financements en direction des entreprises innovantes qui réalisent des partenariats avec des universités, des centres de recherche scientifique et des pépinières d’entreprises. Vincent Van Steensel, directeur des garanties de portefeuille au sein du Fonds européen, a indiqué que 40 structures bénéficieront de cet...
(Agence Ecofin 13/11/17)
La Banque mondiale (BM) débloquera d’ici janvier 2018, un montant de 100 millions $ (environ 250 millions de dinars tunisiens), en faveur de la mise en œuvre d’un projet de développement des zones forestières et des paysages dans les régions internes de la Tunisie. C’est ce qu’a indiqué à l’Agence Tunis presse (TAP), Jade Salhab, Spécialiste Senior du Développement du Secteur Privé de l’Institution de Bretton Woods. Parmi les principales régions concernées par le projet, figurent le Nord-Ouest et le Centre-Ouest. D’après le responsable, en dehors de cette initiative, un projet visant à développer l’agriculture irriguée dans les périmètres agricoles du Nord du pays, est actuellement en cours d’élaboration et devrait être paraphé durant l’année 2018. Pour rappel, le soutien...
(Xinhua 11/11/17)
"La Tunisie restera une destination économique attrayante avec des capacités de compétitivité élevées", a souligné le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed en donnant le coup d'envoi officiel du "Tunisie Investissement Forum 2017" (TIF 2017) tenu ce jeudi à Tunis. Pas moins de 1.500 investisseurs, entrepreneurs et porteurs de projets participent au TIF 2017 afin de se pencher - en dehors des accords et intentions d'investissement qui seraient conclus - sur des thématiques comme la place de la Tunisie dans la chaîne de valeur mondiale, l'intégration...

Pages

(AFP 20/08/16)
L'entraîneur de l'Etoile Sportive du Sahel, Faouzi Benzarti, un des techniciens les plus réputés du pays, a été suspendu de banc pour deux ans après des violences lors d'un match contre l'Espérance de Tunis, a-t-on appris auprès de la Fédération (FTF). "Il a été décidé de sanctionner (...) Faouzi Benzarti et le médecin de l'Espérance, le Dr Yassine Ben Ahmed, d'une interdiction de banc d'une durée de 24 mois", a déclaré à l'AFP le président de la commission de discipline de la FTF, Mohamed Ali Gherib. Ils ont également écopé d'une amende de 20.000 dinars chacun (8.000 euros), a-t-il ajouté, notant toutefois que ces ...
(Business.News 20/08/16)
L’athlète tunisien Oussama Oueslati a décroché, dans la soirée de vendredi 19 août 2016, la médaille de Bronze du tournoi de taekwondo (80 kg) des Jeux Olympiques de Rio 2016. Oussama Oueslati a affronté l’athlète américain, Steven Lopez, en le battant à 14 contre 5. Il s’agit ainsi de la 3ème médaille de Bronze, après celle en fleuret remportée, par Ines Boubakri et en lutte, remportée par Marwa Amri.
(Jeune Afrique 18/08/16)
La lutteuse tunisienne Marwa Amri a remporté mercredi soir la médaille de bronze olympique en lutte libre féminine (-58 kg). "Une belle surprise" pour la jeune femme et pour la Tunisie. Battue en huitièmes de finale par la Japonaise Kaori Icho, devenue championne olympique, la jeune tunisienne s’est ensuite rattrapée face à la Turque Elif Jale Yesilirmak. Le 17 août, sa victoire contre Yuliya Ratkevic (Azerbaïdjan) au score de 6 à 3 lui a permis de monter avec fierté et émotion sur la troisième marche du podium. Cette médaille de bronze « a été une belle surprise, mais ma grande détermination m’a permis de relever le défi et de hisser haut les couleurs nationales dans cette grande manifestation sportive »,...
(Le Point 18/08/16)
L'athlète tunisienne Marwa Amri a remporté la médaille de bronze du tournoi de lutte (58 kg) des Jeux olympiques de Rio 2016 en battant l'athlète azerie Yuliya Ratkevich, 6 à 3 lors du 2e tour de repêchage, disputé mercredi soir. Marwa Amri, qui a été battue en huitièmes de finale par la Japonaise Kaori Icho, s'est bien rattrapée ensuite en dominant la Turque Elif Jale Yesilirmak (3-2). Menée au score 1-3 lors du second combat face à son adversaire azerie, elle a réussi a redresser la situation en ramenant le score à 2-3 avant de l'emporter dans les ultimes minutes après avoir réussi avec brio à immobiliser son adversaire pour l'emporter 6 à 3. C'est la deuxième médaille de bronze...
(RFI 18/08/16)
L'athlète tunisienne Marwa Amri a remporté la médaille de bronze du tournoi de lutte en battant l'athlète azérie Yuliya Ratkevich (58 kg). Elle entre dans l’histoire de la lutte féminine tunisienne, en devenant la première à décrocher une médaille olympique. « C’est une médaille pour la Tunisie, pour l’Afrique, pour le monde arabe. C’est extraordinaire », déclare Zouhaier Seghaier, son entraîneur, qui souhaite que la lutte féminine en Tunisie soit mis en lumière. « Il y a des jeunes qui arrivent et j’espère qu’ils vont suivre sa voie », dit-il. « Je suis très heureuse de cette médaille. Merci à la Tunisie et à mon coach. C’est très important pour moi, j’ai énormément travaillé », raconte la jeune femme très...
(Autre média 17/08/16)
L’unique satisfaction des JO de Rio, la fleurettiste Inès Boubakri est rentrée en Tunisie où elle a été accueillie, en début de soirée de mardi 16 août, à l’aéroport Tunis Carthage par des membres de sa famille, ses fans et des responsables du monde du sport. La jeune femme de 27 ans, médaillée de bronze le 10 août, avait donné rendez-vous à ses proches et à ses fans à l'aéroport de Tunis-Carthage, via les réseaux sociaux. Sous une nuée de drapeaux tunisiens, Inès Boubakri, radieuse, médaille autour du cou, a remercié ses soutiens, et commenté son exploit. Elle a déclaré que « la concurrence était rude, avec les Italiennes, les Russes. Mais j'ai imposé mon jeu, j'ai voulu exister en...
(Réalités 16/08/16)
L’escrimeuse tunisienne Ines Boubakri, qui a offert la première ‘ jusqu’ici l’unique) médaille olympique (Bronze) à la Tunisie le 10 août dernier, arrivera à Tunis ce mardi 16 août 2016. La jeune escrimeuse de 27 ans, a donc donné rendez vous à ses fans qui souhaitent la rencontrer. « Chers amis, je ramène la médaille olympique de Bronze en Tunisie aujourd’hui à 16h05, vol Paris-Orly -> Tunis. Je vous donne rendez-vous à l’aéroport Tunis Carthage !!!! On va la fêter ensemble !! » a-t-elle lancé sur sa page officielle Facebook.
(Jeune Afrique 16/08/16)
Champion olympique en 2012, le nageur tunisien Oussama Mellouli n’a pas réussi à réitérer l’exploit mardi à Rio, finissant douzième de la finale du 10km hommes en eau libre. « Allez Mellouli, on compte sur toi ! » Quelques minutes avant le top départ du marathon de natation le 16 août, l’excitation était déjà à son comble en Tunisie, quelques sceptiques doutant néanmoins de la capacité physique du sportif, âgé de 32 ans. Les yeux rivés sur les écrans des cafés ou de leur téléviseur, hommes, femmes et enfants espéraient une bonne nouvelle, surtout après la douzième place de l’athlète tunisienne Habiba Ghribi en finale du 3000m steeple. Et ils y ont cru jusqu’au bout. Douzième Habiba Ghribi et Oussama...
(La Voix de l'Amérique 11/08/16)
Le pays des Pharaons a obtenu mercredi deux médailles de bronze avec Sara Ahmed et Mohamed Mahmoud en haltérophilie. Chez les dames, Sara Ahmed a cumulé 255 points pour les 69 kilos. Elle a été dévancée par la Chinoise Yanmei Xiang , médaille d’or, avec 261 points devant la Kazakh Zazhira Zhapparkul (259). Son compatriote Mohamed Mahmoud s’est adjugé la seconde médaille du jour après avoir soulevé 361 kg chez les 77 kg. Avant lui, viennent le Kazakh Nijat Rahimov, (379 points, médaille d’or) et le Chinois Xiaojun Lyu (379 points et médaille d’argent). La Tunisienne Inès Boubakri: première femme africaine médaillée à l'escrime aux Jeux Olympiques. La fleurettiste Inès Boubakri, première Africaine médaillée en escrime, a dédié mercredi sa...
(Jeune Afrique 05/08/16)
Le drapeau tunisien flottera fièrement dans le stade Maracana lors du défilé des 207 délégations participant aux Jeux olympiques 2016. L’occasion de revenir sur le palmarès de la Tunisie, ainsi que sur ses espoirs pour cette nouvelle édition. Rio de Janeiro sera en fête le vendredi 5 août, avec la cérémonie d’ouverture des Jeux qui battra son plein à partir de 20h au Brésil (minuit en Tunisie). Dès le lendemain, les sportifs tunisiens seront plongés dans la compétition, podiums et médailles en ligne de mire. Combien sont-ils ? Quelles disciplines représentent-ils ? Combien de médailles olympiques a remporté la Tunisie jusque-là ? Réponses en chiffres. 13ème participation Depuis sa première participation aux JO d’été à Rome, en 1960, la Tunisie...
(Jeune Afrique 03/08/16)
À 78 ans, Mohamed Gammoudi est un monument du sport tunisien. Médaillé d’or sur 5 000m à Tokyo, il a également offert à son pays trois autres médailles en argent et en bronze à Mexico (1968) et Munich (1972). Pour Jeune Afrique, il revient sur ses performances et sur sa vision de l’athlétisme en Tunisie. Jeune Afrique : Vous êtes à l’origine un crossman, pourquoi avez-vous choisi la course ? Mohamed Gammoudi : Le cross pour moi était une préparation pour la piste. Ma spécialité, c’était les longues distances. L’endurance, c’était tout simplement la préparation adéquate pour ce genre de course en piste. Votre médaille d’argent à Tokyo en 1964, que personne n’attendait vraiment, a-t-elle contribué à développer l’athlétisme en...
(Jeune Afrique 01/08/16)
Du 5 au 21 août, le monde entier aura les yeux fixés sur la mégapole brésilienne, où se tiendront les XXXIes Jeux olympiques d’été. Jeune Afrique a sélectionné cinq sportifs ou sélections qui ont toutes leurs chances de monter sur le podium. 1. Habiba Ghribi (Tunisie, athlétisme) Presque quatre ans après les JO de Londres, elle est devenue championne olympique du 3 000 m steeple à la suite du déclassement pour dopage de la Russe Yuliya Zaripova. Native de Kairouan, Habiba Ghribi (32 ans) est la première Tunisienne à décrocher une médaille olympique. Elle est aussi vice-championne du monde (Pékin, 2015), recordwoman d’Afrique et deuxième meilleure performeuse de l’histoire sur la distance. Autant dire qu’elle est une vraie chance de médaille...
(Jeune Afrique 29/07/16)
Quatre fois médaillé olympique et multiple champion du monde, le nageur Oussama Mellouli défilera en tête de cortège le 5 août au Maracana. Porte-drapeau de la délégation tunisienne, il espère marquer une fois encore les esprits et l’histoire. Il en a rêvé, et il le fait. À 32 ans, Oussama Mellouli s’envole pour ses cinquièmes Jeux Olympiques avec l’espoir d’une ultime consécration, pour ses proches et pour la Tunisie. Arrivé cinquième du tournoi de qualification olympique au Portugal, il défendra son titre sur 10 km. Il pourrait aussi décider de participer au 1500 m en bassin, selon la stratégie sportive adoptée avec son entraîneur. Retour sur l’impressionnant parcours de la vedette tunisienne. Le « requin de la Méditerranée » En...
(Jeune Afrique 22/07/16)
Le match amical entre l'ES Sahel et l'OGC Nice prévu vendredi soir à Sousse revêt désormais une tout autre dimension, quelques jours seulement après l’attentat terroriste qui a frappé la Promenade des Anglais le 14 juillet. Le groupe niçois, avec dans ses rangs les deux dernières recrues du club Arnaud Lusamba et Anastasios Donis, s’est envolé dans la matinée du 22 juillet pour la Tunisie, en vue de la rencontre qui l’opposera à l’Étoile sportive du Sahel (ESS). Le coup d’envoi de ce match de préparation sera donné à 19h (heure locale) au stade olympique de Sousse. « Tous unis contre le terrorisme » Après l’OM l’année dernière, dans le climat tendu qui avait suivi l’attentat de Sousse en juin,...
(Jeune Afrique 11/07/16)
La finale de l’Euro de football qui opposait l’équipe de France à celle du Portugal était, de loin, le sujet le plus discuté au Maghreb sur les réseaux sociaux le matin du 11 juillet. Comme leurs voisins algériens, les Tunisiens se sont bruyamment réjouis de la victoire des hommes de Fernando Santos, le coach des rouge et vert. « J’ignorais ces liens si étroits de certains Tunisiens avec le Portugal », a ironisé Karim G., un binational franco­-tunisien, sur sa page Facebook. Constipés, les Bleus de Deschamps ? « L’attitude du public tunisien peut se comprendre, explique Moez B., un médecin. En sport, les gens ‘neutres’ ont tendance à afficher leur préférence pour l’équipe supposée être la moins forte, en...
(Jeune Afrique 09/07/16)
La Tunisie en avait rêvé... Mais le tournoi de qualification olympique (TQO) de Turin, qui se tient du 4 au 9 juillet, n'a pas permis à la sélection nationale de valider son ticket pour les Jeux Olympiques de Rio. Espérant décrocher une deuxième qualification dans l’histoire du basketball tunisien, après celle des JO de Londres en 2012, l’équipe masculine a finalement plié face aux adversaires de son groupe, l’Italie et la Croatie. Pas au niveau Premier du championnat d’Afrique de basketball masculin (Afrobasket) en 2011, qualifié pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012 et 3e au championnat d’Afrique des nations en 2015, le cinq national a été freiné cette année par son manque d’expérience et le niveau élevé des...
(BBC 08/07/16)
Malgré sa défaite, le Sénégal rentre à la maison "la tête haute" dit la Fiba Les espoirs de l'Afrique d'avoir une deuxième équipe dans le tournoi olympique de basketball masculin ont pris fin aujourd'hui. Le Sénégal a perdu 68-62 face à la Turquie lors d'une épreuve de qualification aux Philippines. Cela signifie qu'ils ont été éliminés du tournoi, après avoir aussi perdu hier face au Canada. L'Angola et la Tunisie ont également perdu aux deux autres épreuves de qualification. Le Nigeria, champion d'Afrique, sera donc la seule équipe du continent présente à Rio dans le tournoi masculin. Les championnes d'Afrique sénégalaises seront également au Brésil pour les Jeux qui commencent officiellement le 5 août.
(Tunis Afrique Presse 04/07/16)
La sélection Tunisienne masculine de basket-ball prendra part à partir de lundi, au tournoi de qualification pour les jeux olympiques de Rio de Janeiro (5-21 août), organisé à Turin (Italie) du 4 au 9 juillet courant dans le groupe “B” aux cotés de l’Italie et de la Croatie avec l’ambition d’arracher une deuxième qualification dans l’histoire du basket-ball Tunisien après les jeux de Londres de 2012. Le groupe “B” est formé de la Grèce, du Mexique et de l’Iran. Après sa troisième place au championnat d’Afrique des nations de 2015 organisé à la salle de Radès, le cinq national a été dans l’obligation de disputer le TQO qui s’annonce difficile étant donné la valeur des adversaires et que seul le...
(RFI 27/06/16)
Journée de commémoration en Tunisie ce 26 juin 2016. Il y a un an, jour pour jour, Seifeddine Rezgui, un jeune Tunisien, tirait à la kalachnikov sur une plage et dans un hôtel de Port el-Kantaoui, près de Sousse. Trente-huit personnes étaient tuées, des touristes étrangers, avant que le tireur soit abattu par la police. Cette attaque a fait plonger le secteur du tourisme et un an après, ce drame continue de marquer les esprits. Reportage de notre correspondante.
(El Watan 27/06/16)
C’est aujourd’hui, vers 4h que les Crabes du MO Béjaïa vont rallier le Ghana, et ce, en prévision de la rencontre de ce mercredi face à la formation, Madeama SC dans le cadre de la deuxième journée de la phase des poules de la Coupe de la CAF. La délégation sera composée de 11 joueurs de champ et trois gardiens, en attendant du nouveau concernant la qualification des nouvelles recrues. D’ailleurs, le MOB se rendra au Ghana avec une équipe décimée vu les nombreuses défections pour diverses causes. Par ailleurs, les joueurs ont suspendu leur mouvement de grève après les assurances des dirigeants concernant la régularisation de leur situation financière. A cet effet, ils ont repris le chemin des entraînements...

Pages

(France TV Info 24/06/15)
Rien n’arrête les Tunisiennes. On trouve ainsi des femmes stylistes qui rêvent de conquérir les marchés internationaux de la haute couture. Et qui ne voient pas en quoi l’islam pourrait être un problème pour leur profession. C’est notamment le cas de Mouna Ben Braham, qui fait du «traditionnel revisité». Portrait. «La Tunisienne est très indépendante et très émancipée. Elle sait ce qu’elle veut. Elle a son salaire. Elle conduit sa voiture. Et elle s’habille très bien», explique Mouna Ben Braham, 35 ans. Elle exerce aussi de multiples professions. Comme celle de créatrice de mode. En ce qui la concerne, la jeune femme a commencé très tôt. Adolescente, elle préférait déjà dessiner des modèles plutôt que d’aller en cours d’anglais au...
(RFI 12/06/15)
Le Mucem, le Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, à Marseille, expose actuellement des clichés du Tunisien Abdelhak el Ouertani, connu jusqu'ici sous le seul titre de « photographe indigène ». Pourtant, c'est à lui que l'on doit les premières images de la Tunisie, à la fin du 19e siècle. À découvrir jusqu’au 28 septembre dans l’exposition « Traces, Fragments d'une Tunisie contemporaine ». La redécouverte de l'œuvre d'el Ouertani doit beaucoup au hasard. Il y a 30 ans, Mohamed Bennani trouve un coffre rempli de plaques de verre chez un antiquaire. Pas de nom, pas de signature. De fil en aiguille, il comprend que les colons français ont fait appel à un « photographe indigène »...
(Tunis Afrique Presse 01/06/15)
La ville de Bizerte abritera du 11 au 14 juin 2015, le 1er Festival de la saveur méditerranéenne qui se tiendra au Fort espagnol. D’ores et déjà, neuf pays ont confirmé leur participation. Il s’agit de l’Algérie, le Maroc, le Liban, la France, l’Italie, l’Espagne, la Grèce, la Turquie, ainsi que la Tunisie. Un concours international du meilleur plat typique se tiendra, à cette occasion, autour du thème de l’huile d’olive, avec la participation d’une quinzaine de grands chefs. Les prix seront proclamés le jour de la cloture, lors d’une cérémonie qui aura lieu dans un hotel de la ville. Ce sera aussi l’occasion pour sélectionner la meilleure huile tunisienne parmi les régions productrices du pays. Un jury international formé...
(Le Figaro 19/05/15)
France 3 diffuse Dette d'honneur, un épisode spécial du feuilleton intégralement tourné de l'autre côté de la Méditerranée. Bientôt onze années de succès, des audiences toujours au top et un rayonnement considérable. Dans ce contexte, la marque Plus belle la vie livre un nouvel épisode spécial, diffusé en prime time, où l'on retrouve les deux héros présentés cet automne dans Sur les quais, embarqués dans une singulière aventure en Tunisie. Cette fiction, qui s'appelle Dette d'honneur, raconte comment Esteban (Patrice Juiff), le patron bourru des dockers du port autonome de Marseille, se met en tête de retrouver l'assassin de Nassim, son jeune protégé. Aveuglé par son désir de vengeance, il entraîne Boher (Stéphane Hénon) et - prétextant des vacances -...
(Jeune Afrique 18/05/15)
Meriem Belkhadi, la populaire journaliste qui animait les débats sur Nessma TV, a brusquement mis fin à sa collaboration avec la chaîne. Cette décision inattendue serait, selon plusieurs de ses proches, la conséquence du virage politique opéré par Nabil Karoui, patron de Nessma. Après avoir affiché son soutien à Béji Caïd Essebsi, celui-ci se serait en effet rapproché des islamistes d'Ennahdha.
(Agence Ecofin 18/05/15)
En Tunisie, la journaliste et animatrice Mariem Belkadhi a officialisé son départ de Nessma Tv, sans pour autant taire la polémique sur cette séparation aux allures de divorce. Dans un post publié sur sa page Facebook ce 13 mai 2015, la jeune femme a tout juste annoncé la fin de l’aventure sur Nessma Tv où elle présentait l’émission quotidienne « Ness Nessma News ». Son absence inexpliquée sur le plateau de ce programme très couru commençait à susciter des interrogations. Surtout que dans le même temps, Mariem Belkadhi continuait d’intervenir sur la radio Mosaïque Fm avec laquelle elle collabore depuis un moment. Cette collaboration serait à l’origine de son conflit avec Nessma Tv, son principal employeur. Selon le journal en...
(Jeune Afrique 06/05/15)
Sexe, religion, Dieu, le Prophète... Quatre ans après la révolution, il reste encore beaucoup de tabous en Tunisie. Interview du dessinateur -Z-. Jeune Afrique : En Tunisie, comment évolue la caricature ? Depuis la révolution, avez-vous perçu de nouveaux thèmes, de nouvelles figures ? -Z- : J'ai commencé à dessiner sous une dictature, aujourd'hui on va dire que le pays s'est un peu libéré. On peut caricaturer le président, rire de lui et des hommes politiques, mais le chemin reste encore long parce que beaucoup de tabous demeurent : sexe, religion, Dieu, le Prophète... Après la révolution, il y a eu une explosion de dessinateurs liée à internet notamment, mais ceux qui tiennent les journaux n'ont pas fait évoluer leur...
(L'Economiste Maghrébin 23/04/15)
Pour fêter les épreuves du Bac sport, les idées ne manquent pas. A travers les années scolaires précédentes nous en avons vu de toutes les couleurs, sauf que pour cette année, il semble que ce qui ce passe sur la scène politique a influé les festivités de cet événement : Adolphe Hitler et Daech y étaient présents ! daech-bacDes banderoles à contenu extrémistes ont fait tourner les têtes. La première banderole montre le leader nazi Adolphe Hitler saluant le drapeau allemand au lycée des jeunes filles de Kairouan et la deuxième montre des terroristes de Daech à coté de leur victime dans un lycée de Jendouba. Les commentaires, les indignations et la furie se sont emparés de la toile et...
(Global Net 18/04/15)
La ministre de la Culture et de la communication française, Fleur Pellerin, sera en visite en Tunisie, demain 18 avril, "un mois jour pour jour après le terrible attentat du Bardo", annonce un communiqué de l’ambassade de France, dont une copie est parvenue à Gnet. Mme Fleur Pellerin sera accompagnée de Jean-Luc Martinez, président-directeur du Louvre, et de Françoise Gaultier, directrice du département des antiquités grecques, étrusques et romaines. "Avec son homologue Latifa Lakhdar, ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine, elle veut affirmer avec force que la culture est un front de résistance en apportant une réponse résolument culturelle à ces attaques contre l'art et le patrimoine, qui unissent les êtres humains dans leurs différences". "Les...
(Kapitalis 16/04/15)
En raison du laxisme des autorités, de nombreuses mosquées de Djerba, fleuron du patrimoine architectural national, sont en perdition et en proie aux dérives fanatiques. Le musée du Patrimoine traditionnel et la Zaouia de Sidi Zitouni qui le jouxte abriteront, le 18 avril courant, une exposition dédiée aux mosquées de Djerba. Après le Club Tahar Haddad à Tunis, en juillet 2014, et l'Université Libre de Carthage, en novembre de la même année, l'exposition «Mosquées de Djerba» débarque dans l'île des Lotophages pour y élire domicile, du 18 avril au 18 mai, dates coïncidant avec la célébration du Mois du Patrimoine. A cette occasion, et en marge du vernissage de l'exposition, le professeur architecte américain Stanley Ira Hallet, auteur de l'exposition,...
(Jeune Afrique 10/04/15)
Initialement prévue pour le 8 avril, le festival de musique tunisien "Jazz à Carthage" débutera finalement le 10 avril. En cause, l’annulation de plusieurs artistes américains, qui ont cédé à la peur suscitée par l’attentat du Bardo du 18 mars dernier. "Bonne nouvelle : le festival sera maintenu et se déroulera du 10 au 19 avril au Palais des Congrès comme prévu". C’est par ce tweet du 2 avril que le comité d’organisation du festival a tenu à rassurer son public. En effet, l’évènement, qui prépare cette année sa 10e édition, se déroulera bien à Tunis (et non à Carthage par souci d’infrastructures) mais sans ses têtes d’affiches américaines, dont les shows étaient prévus les 8 et 9 avril. Jon...
(Business.News 09/04/15)
Lors d’une cérémonie organisée dans la soirée de mardi 7 avril 2015, au Théâtre municipal de Tunis, le titre de Miss Tunisie 2015 a été décerné à la représentante de Jendouba, Rawia Djbeli, devant un parterre de personnalités du monde culturel et artistique. Etudiante en littérature et langue française, à 22 ans Rawia Djbeli a été sélectionnée parmi 17 candidates à ce concours national de beauté. Elle succède à ce titre à la représentante de la ville de Menzel Bourguiba, Wahiba Arres.
(Le Huffington Post 09/04/15)
Selon un sondage réalisé par Emrhod Consulting, paru le 2 avril 2015 79% de Tunisiens ne possèdent pas de livres autre que le Coran ou des magazines, 8% seulement ont acheté un livre pendant ces 12 derniers mois et 81% n'ont lu aucun livre en entier lors de cette même période (en dehors du Coran). Des chiffres accablants qui reflètent le désintérêt des Tunisiens pour la lecture. Toutefois, en visitant la Foire du livre qui s'est tenue cette année du 27 mars au 5 avril au parc des expositions du Kram, le contraste entre ces chiffres et la forte affluence est saisissant. L'engouement populaire qui a accompagné cette session de la Foire du livre est bien réel. Mais s'agit-il pour...
(Les Echos 07/04/15)
Les touristes Français, dont la fréquentation de la Tunisie a chuté depuis 2011, constituent la première clientèle étrangère du pays. Le tourisme tunisien a grand besoin d’une reprise de la fréquentation des Français. Près de trois semaines après l’attaque terroriste au musée national du Bardo, la visite en France du président Beji Caïd Essebsi est d’importance pour un tourisme tunisien en quête de redémarrage et, par là même, d’un regain de fréquentation par les Français. La tuerie a, en effet, contrecarré l’espoir d’une reprise d’autant plus cruciale que la France reste un marché émetteur stratégique pour un secteur pesant pour 7% du PIB tunisien et occupant près de 12 % de la population active (400.000 emplois). Au nombre de 720.000,...
(Libération 07/04/15)
Le 7 avril 2015, l'université Paris-I Panthéon Sorbonne délivre au président tunisien Béji Caïd Essebsi un doctorat honoris causa. Décryptage de ce geste de la Sorbonne en direction du premier président démocratiquement élu en Tunisie. Depuis sa création, Africa4 suit étroitement le parcours des historiens tunisiens dans la Révolution du Jasmin, car exercer le métier d’historien au cœur d’une révolution n’est pas neutre. L’université de La Manouba est un bastion de la résistance contre les fanatismes et les pouvoirs autoritaires de toutes sortes, ainsi qu’un des principaux bastions de la défense des valeurs de la République tunisienne. Questions à Faouzi Mahfoudh, historien et directeur de l’Institut supérieur d’histoire de la Tunisie contemporaine (ISHTC), université de La Manouba.
(Agence Ecofin 27/03/15)
Il faut préserver le secteur du tourisme en Tunisie au lendemain de l’attentat qui a fait 21 morts au Musée du Bardo, le 18 mars dernier. Une cellule de communication a été mise sur pied pour suivre les marchés touristiques, fournir l’information actualisée et rassurer les tours opérateurs internationaux, selon la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Salma Elloumi Rekik. Les victimes de l’attentat sont essentiellement des Européens, ceux-là même qui constituent une bonne part de la clientèle touristiques tunisienne. Le risques étant que les touristes ne viennent plus, ou même que les tours opérateurs délaissent cette destination. « Nous n’avons pas enregistré jusqu’à présent un grand nombre d’annulations des réservations », a dit la ministre dès le lendemain de...
(Agence Ecofin 23/03/15)
(Agence Ecofin) - En Tunisie, la chaîne First Tv s’apprête à lancer ses programmes officiels après plusieurs mois de diffusion expérimentale. C’est ce qu’annonce un communiqué de cette chaîne qui avait débuté ses activités en juin 2014. Les responsables de First Tv expliquent que des entrepreneurs et hommes d’affaires sont intéressés par le potentiel du projet de la nouvelle chaîne ainsi que par la consistance de son offre éditoriale. Des sollicitations ont été faites en vue d’un éventuel rachat. Mais tout se limite au stade des discussions. « La direction a maintenu ces échanges au stade de discussions sans plus », ajoute le communiqué. First Tv tient à rappeler qu’elle n’a été rachetée, ni par l’homme d’affaires Arbi Nasra, ancien...
(Business.News 23/03/15)
La ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine, Latifa Lakhdhar présidera la cérémonie de réouverture du musée national du Bardo après l’attentat terroriste, et ce mardi 24 mars 2015 à 14h30. L’Orchestre symphonique tunisien, sous la direction de Hafedh Makni, animera cette cérémonie de réouverture, selon un communiqué du ministère de la Culture.
(AFP 19/03/15)
Le musée du Bardo à Tunis, visé par un attentat dans lequel 21 personnes, dont 20 étrangers, ont été tuées mercredi, rouvrira mardi au plus tard, a annoncé jeudi la ministre de la Culture. "Le musée sera ouvert aux visiteurs de manière normale dès le début de la semaine prochaine, lundi ou mardi au plus tard", a déclaré Latifa Lakhdhar. La ministre a expliqué avoir choisi de tenir son point de presse au musée parce que "cet espace dans lequel nos hôtes ont été visés (...) a une portée symbolique". Les assaillants "n'ont pas choisi ce lieu par hasard. C'est un lieu de mémoire et ils haïssent la mémoire, ils haïssent l'Histoire. Ils haïssent la mémoire collective", a-t-elle ajouté. Mais...
(Huffingtonpost 26/02/15)
ART - Des créations sublimes. C'est avec de nombreux récits que le naturaliste urbain ROA, mondialement connu pour ses dessins d'animaux et de squelettes en noir et blanc, est rentré de ses voyages en Tunisie et au Brésil, d'après nos confrères du HuffPost américain. Deux pays, deux cultures. Malgré leurs différences culturelles et environnementales, ces deux territoires ont tout de même un point commun : la beauté naturelle des lieux. Avec des paysages immobiles aux couleurs chaudes, l'artiste parvient à donner vie à ses œuvres. C'est d'abord en Tunisie que s'est rendu ROA où il a participé au projet "Djerbahood" organisé par Mehdi Ben Cheikh, fondateur de la Galerie Itinerrence. Le village d’Erriadh à Djerba a accueilli durant l'été 2014...

Pages

(Jeune Afrique 23/12/17)
L'ancien ministre tunisien donne son point de vue et son expertise sur le placement de la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux de l’UE, le 5 décembre. Une décision qui a suscité l'émoi des Tunisiens. Elyès Jouini a été ministre auprès du Premier ministre chargé des Réformes économiques et sociales et de la Coordination avec les ministères concernés au sein du gouvernement provisoire tunisien, qu’il a quitté en mars 2011. Aujourd’hui vice-président de l’université Paris-Dauphine et Président de la Fondation Dauphine, il revient sur l’inscription, le 5 décembre dernier, de la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux de l’UE, au titre des juridictions non coopératives. Cette décision européenne a suscité un sentiment d’injustice en Tunisie, dont...
(Jeune Afrique 23/12/17)
La Fédération tunisienne du textile et de l'habillement (FTTH), crée en mai 2017 après une brouille au sein de l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (Utica), fixe ses objectifs : améliorer la compétitivité, promouvoir la « coresponsabilité » avec les syndicats de travailleurs et redorer une image ternie. Après avoir tenu son congrès national et désigné ses représentants, le 17 décembre, la Fédération du textile et de l’habillement (FTTH) a dévoilé sa feuille de route. Cette organisation est née en mai 2017 d’une scission des industriels du textile de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), principale organisation du patronat tunisien. Sans couper les canaux de discussions avec le syndicat patronal, les dirigeants du...
(Jeune Afrique 22/12/17)
La Banque centrale de Tunisie a émis ce jeudi un nouveau billet à l'effigie du syndicaliste, fondateur de l'UGTT. Ce jeudi 21 décembre, vous aurez entre les mains un nouveau billet. La Banque centrale de Tunisie (BCT) a mis en circulation un nouveau billet de banque d’une valeur de vingt dinars. De loin, la première caractéristique du billet de 153 millimètres sur 76 est sa couleur rouge. De plus près, il est reconnaissable par les symboles apposés dessus. Côté recto, on trouve le visage de Farhat Hached. Le syndicaliste, toujours célébré à l’Union général tunisienne du travail (UGTT)...
(La Tribune 22/12/17)
La Tunisie et la Suisse ont conclu ce mardi 19 décembre 2017 une convention portant sur la facilitation des exportations tunisiennes vers la nation helvète et les marchés voisins. L'accord fait partie du programme suisse Swiss Import Promotion Programme (SIPPO). La Suisse ouvre ses portes aux exportateurs tunisiens. Ce mardi 19 décembre 2017, une convention portant sur la facilitation des exportations tunisiennes vers la Suisse et les marchés voisins a été conclue entre la Tunisie et la Suisse. Selon les sources officielles, cet accord signé par le ministre tunisien du développement, de l'investissement et de la coopération internationale, Zied Laâdhari et l'ambassadeur de Suisse en Tunisie, Rita Adam, fait partie du programme suisse "Swiss Import Promotion Programme (SIPPO)" dont le...
(AFP 22/12/17)
Les autorités tunisiennes pensent à importer de l'Algérie, des véhicules et des engins agricoles, selon le ministre tunisien du Commerce, Omar Bahi. Le responsable qui s'adressait aux parlementaires à l'Assemblée nationale de la Tunisie, a indiqué que cette décision s'explique par une volonté de promouvoir les échanges entre les deux voisins. L'Etat tunisien vient d'annoncer qu'il importera bientôt des véhicules en provenance d'Algérie. D'après le ministre tunisien du Commerce Omar Bahi, qui a révélé l'information devant les membres de l'Assemblée nationale tunisienne, ces importations concernent les voitures et les engins agricoles, dont les tracteurs. Selon lui, cette nouvelle orientation s'inscrit dans le cadre de la promotion des échanges commerciaux entre les deux pays voisins d'Afrique du nord. Le ministre a...
(Jeune Afrique 22/12/17)
La start-up tunisienne iFarming propose Phyt'Eau, qui permet aux exploitants agricoles de gérer leur irrigation en quasi temps réel. À partir de classiques travaux de fin d'étude, l'étudiante Rabeb Fersi et son maître de mémoire Samir Chebil sont en passe de faire de leur société une licorne, ce nom que l'on donne à une start-up valorisée à un milliard de dollars. La Galle du Collet, une maladie bactérienne qui touche les végétaux, était au cœur du sujet de mémoire de master 2 de Rabeb Fersi à l’Institut national agronomique de Tunis en 2012. « La bactérie est systémique, elle se propage rapidement aux racines des végétaux. Pour mieux comprendre son développement, il a fallu trouver un dispositif pour la surveiller...
(Jeune Afrique 20/12/17)
Le Chef du gouvernement tunisien s'oppose au départ des ministres liés au parti libéral de la coalition gouvernementale. L'un d'eux notamment est attendu sur le dossier épineux du placement de la Tunisie sur la liste noire de l'Union européenne des paradis fiscaux. Le Chef de gouvernement Youssef Chahed refuse la démission des deux ministres et deux secrétaires d’État du parti Afek Tounes. Le 16 décembre, le mouvement a annoncé son retrait du gouvernement d’union nationale. Le 18, les intéressés rencontraient Chahed pour déposer leur démission. La démission des ministres pourrait s’apparenter à une crise politique et obligerait la majorité à se reformer, alors même que le parti Nidaa Tounes...
(Jeune Afrique 20/12/17)
Les Tunisiens ont été surpris de voir le nom de leur pays sur la liste des paradis fiscaux de l’Union européenne. Au mois de janvier, la commission parlementaire mixte tuniso-européenne de l’Assemblée tunisienne, ainsi que Hichem Ben Ahmed, le secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, se rendront à Bruxelles, notamment pour discuter avec les Européens de la politique anti-fraude menée par la Tunisie. L’inscription, le 5 décembre, de la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux de l’UE, au titre des juridictions non coopératives, suscite dans le pays un vif sentiment d’injustice. Les autorités tunisiennes devaient rendre compte, par écrit, aux ministres des Finances européens de leurs efforts en matière de lutte contre l’évasion fiscale, ainsi que contre le...
(Jeune Afrique 20/12/17)
Pas toujours aux postes les plus puissants au sein du pouvoir, ils sont nombreux à exercer une influence non négligeable sur la vie politique tunisienne de part leur position, leur caractère leur réseau ou leur héritage. Mohamed Ghariani, 55 ans, El-Moubadara Dernier secrétaire général du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), parti de Ben Ali, avant sa dissolution, en 2012, il a fait des rapprochements politiques sa spécialité. Il avait notamment contribué à l’ouverture de canaux de discussion entre Ben Ali et les islamistes. Après avoir approché Nidaa Tounes, il a rejoint El-Moubadara, de Kamel Morjane, où il a plus de marge de manœuvre. Il travaille toujours à une entente entre ex-RCD et islamistes, et demeure une voie d’accès à l’administration. Mohamed...
(Jeune Afrique 20/12/17)
La webradio gay « Shams Rad », la première du genre dans le monde arabe, diffuse ses émissions depuis ce lundi. Lancée par l’association Shams, elle milite pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie. « Shams Rad, dignité et égalité », murmurent à l’unisson une voix féminine et une autre masculine, ce lundi 18 décembre. Deux mots d’ordre qui constituent le slogan de la nouvelle webradio de l’association tunisienne Shams. Un nouveau média avec une ligne éditoriale jusque-là inédite dans le monde arabe : défendre les droits des minorités sexuelles. Difficile à croire, dans un pays où les relations homosexuelles sont encore punies de trois ans d’emprisonnement… Et, pourtant, il suffit désormais d’un simple clic pour être auditeur de cette...
(Jeune Afrique 20/12/17)
Depuis les élections de 2014, les think tanks se sont imposés et canalisent les débats publics. « Cet essor répond au besoin d’expertise des élites politiques, qui ont une connaissance très vague des réalités sociales et économiques du pays », explique la politologue Olfa Lamloum. Laboratoires d’idées, ils sont une trentaine à repenser le développement et sont pour la plupart les fruits d’initiatives de figures issues de la politique, ou qui en sont proches, appuyées par des économistes et des universitaires. Le Cercle Kheireddine mène une réflexion économique et sociale ; Solidar, fondé par Lobna Jeribi, ancienne du parti Ettakatol, accompagne les processus législatifs avec un soutien aux élus, tandis que Joussour, créé par Khayam Turki, autre dissident d’Ettakatol, axe son...
(Jeune Afrique 19/12/17)
Le sulfureux blogueur, proche de l'islamisme radical, est désormais député de la circonscription d'Allemagne. Une élection qui suscite de nombreuses interrogations. Nommé secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de la diplomatie économique en septembre 2017, le député Hatem Ferjani, élu sur la circonscription d’Allemagne, avait quitté son siège à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP). Des élections législatives partielles ont été organisées les 15, 16 et 17 décembre sur cette circonscription pour pallier à cette vacance. Mais ni le parti Nidaa Tounes, dont il est issu, ni le Chef du gouvernement, Youssef Chahed...
(Jeune Afrique 19/12/17)
Pour consolider leur assise ou gagner des soutiens, les formations politiques tunisiennes actionnent des leviers régionaux, financiers, sportifs… Enquête sur des réseaux, des lobbies, aussi multiformes qu’incontournables. En 2014, Béji Caïd Essebsi, candidat à la présidence de la République, avait ponctué sa campagne de deux images fortes : une visite au mausolée de Bourguiba, à Monastir, et une autre à Sidi Belhassen, saint patron de Tunis. Une manière de rappeler son appartenance à deux cercles d’influence : celui des destouriens se revendiquant de Bourguiba et celui, plus confidentiel mais ancré dans la tradition nationale, des confréries religieuses. Depuis 2011 et, a fortiori, dans la perspective des municipales...
(Jeune Afrique 18/12/17)
Le parti de Yassine Brahim a annoncé samedi son retrait du gouvernement et de l'accord de Carthage. Une décision qui ne fait pas l'unanimité parmi les cadres dirigeants du parti. Au cinquième rang des partis lors des législatives de 2014, Afek Tounes, fondé en 2011, n’en est pas à ses premières divergences internes. Mais celles qui le traversent actuellement fait l’effet d’une tempête. En cause, son désaccord sur la loi de Finances 2018 adoptée par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) le 10 décembre. Le parti, représenté au gouvernement et signataire de l’accord de Carthage – feuille de route de l’exécutif – a officiellement annoncé son retrait de cet accord...
(Le Monde 18/12/17)
Sept ans après le déclenchement de la révolution de décembre 2010, 250 militants ont signé un texte dénonçant l’« offensive réactionnaire » du pouvoir. La mise en garde est cinglante et solennelle. Un appel à « défendre le pays, la Constitution et les libertés » a été lancé dimanche 17 décembre à Tunis, à l’occasion du septième anniversaire du déclenchement de la révolution à Sidi-Bouzid, par 250 démocrates tunisiens. Ils fustigent l’« offensive antidémocratique » en cours, selon eux, contre les acquis de la transition post-2011. Ce document, signé par des intellectuels, militants associatifs, enseignants ou membres de professions libérales, révèle une crispation du débat politique en Tunisie, alors que se renforce l’impression générale d’un retour à des pratiques de...
(Le Monde 18/12/17)
L’universitaire Safwan Masri soutient, dans un entretien au « Monde », que la transition démocratique tunisienne s’explique par des facteurs endogènes difficilement reproductibles. Alors que la Tunisie célèbre dans une certaine morosité le septième anniversaire du déclenchement de sa révolution, le 17 décembre 2010 à Sidi-Bouzid, l’universitaire américano-jordanien Safwan Masri affiche son optimisme sur l’avenir de la transition démocratique du pays. Mais il met en garde, dans son ouvrage « Tunisia, an arab anomaly » (Colombia University Press, New York 2017), contre toute tentation d’en faire un « modèle » transposable dans le reste du monde arabe. Sa thèse est que la révolution tunisienne est avant tout le produit d’une histoire singulière et spécifique n’ayant pas de rapport univoque avec...
(Jeune Afrique 18/12/17)
Pour faire face à la libéralisation du ciel tunisien en 2018, la compagnie, Tunisair ouvre de nouvelles lignes vers l’Afrique. Mais elle doit avant tout réussir sa restructuration. Enfin ! Après sept ans de discussions, de nombreux reports et un printemps arabe, c’est ce 11 décembre que l’accord de libéralisation du ciel tunisien sera officiellement paraphé avec les autorités européennes. Une fois ratifié par le Parlement tunisien, l’Open Sky entrera en vigueur en 2018. Après deux derniers rounds de négociations menés ces derniers mois entre Tunis et Bruxelles, tous les aéroports du pays, comme ceux de Djerba, Monastir ou encore Tozeur-Nefta, seront ainsi ouverts aux low-cost du Vieux Continent. Tous, sauf un ­ – préservé de l’accord pendant cinq ans, l’aéroport...
(La Tribune 18/12/17)
Une mission du Fonds monétaire international qui a séjourné du 30 novembre au 13 décembre 2017 dans la capitale tunisienne est parvenue à un accord avec les autorités du pays sur les politiques économiques nécessaires pour achever la deuxième revue du programme de la Tunisie appuyé par le mécanisme élargi de crédit. La Tunisie devra procéder aux réformes devant permettre de réaliser sa croissance économique. A l'occasion d'une mission qui a duré du 30 novembre au 13 décembre 2017 à Tunis, une délégation du Fonds monétaire international (FMI) et le gouvernement tunisien sont tombés d'accord sur les politiques économiques nécessaires pour achever la deuxième revue du programme de la Tunisie appuyé par le mécanisme élargi de crédit (MEDC). Ainsi, les...
(Jeune Afrique 18/12/17)
A l'occasion du 14e congrès de l’Union nationale de la femme tunisienne (UNFT), qui s'est tenu le 28 octobre 2017, le porte-parole du gouvernement, Iyed Dahmani, a annoncé l'engagement du gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires à la refondation de l'association. Récit. Grâce à l’engagement du Premier ministre Youssef Chahed, l’Union nationale de la femme tunisienne (UNFT) bénéficiera des ressources nécessaires à sa restructuration. Une aubaine pour l’association qui a été privée des subventions de l’Etat pendant cinq ans et qui s’est retrouvée dans l’incapacité de payer ses salariés. Depuis la révolution, elle a ainsi dû faire face à de nombreux obstacles liés à son passé d’instrument du régime du président déchu Ben Ali. L’Union générale des travailleurs tunisiens...
(La Tribune 18/12/17)
Le secrétaire d'Etat tunisien en charge des ressources hydrauliques et de la pêche, Abdallah Rabhi, a annoncé que le gouvernement tunisien compte sévir contre la pêche anarchique. Dans cette dynamique, en dehors de diverses mesures dissuasives, un plan directeur de l'exportation des produits de la pêche est annoncé pour 2018. Les autorités tunisiennes tiennent à rationaliser l'exploitation des réserves halieutiques pour assurer leur renouvellement. Ainsi, les autorités de tutelle prévoient un renforcement des mesures dissuasives contre la pêche anarchique qui prévaut dans les eaux territoriales du pays. Selon le secrétaire d'Etat tunisien chargé des Ressources hydrauliques et de la pêche, Abdallah Rabhi, la Tunisie va subordonner, dans cette optique, l'octroi des autorisations et de la prime de carburants au respect...

Pages