Samedi 17 Février 2018

Tunisie

(La Tribune 24/01/18)
La Banque africaine du développement apportera à la Tunisie cette année 2018 un nouvel appui budgétaire de 1,14 milliard de dinars (environ 383 millions d'euros). D'après le vice-président de la Banque, Khaled Sherif, les fonds devront financer divers projets notamment de développement intégré dans certaines régions du pays. 1,14 milliard de dinars, soit quelque 383 millions d'euros. C'est le montant de l'appui budgétaire de la Banque africaine de développement (BAD) à la Tunisie cette année 2018. L'annoncé de ce nouvel appui a été rapportée via un communiqué officiel citant le vice-président de l'institution Khaled Sherif lors de son entretien avec le ministre tunisien du Développement, de l'investissement et de la coopération internationale, Zied Laâdhari ce lundi 22 janvier 2018. Le...
(Jeune Afrique 24/01/18)
« La Laine sur le dos », le dernier court-métrage de Lotfi Achour, est en lice pour obtenir le César du meilleur film de court-métrage 2018. Dans le film, visible en ligne, l'homme de théâtre et de cinéma offre un regard original sur un fait commun au Maghreb. C’est une histoire de feux arrières qui ne fonctionnent pas. Au beau milieu du désert, dans le sud tunisien, deux représentants des forces de l’ordre en uniforme immobilisent un véhicule dont les phares ne fonctionnent plus. L’affaire contrarie le propriétaire et conducteur, un grand-père accompagné de son petit-fils. Tous deux transportent à l’arrière du pick-up des moutons qu’ils comptent vendre sur un marché avant l’Aïd. C’est le point de départ de La...
(AFP 23/01/18)
Tunis s'est félicité mardi de son retrait de la liste noire européenne des paradis fiscaux, près de deux mois après y avoir été inscrit, ce qui avait provoqué un tollé. "La Tunisie n'avait pas sa place parmi les paradis fiscaux", a déclaré le secrétaire d'Etat au commerce extérieur Hichem Ben Ahmed, indiquant que des discussions étaient en cours pour sortir de la liste grise, celle des Etats qui ont pris des engagements en matière fiscale et qui seront surveillés. "Grâce à un travail important de dialogue entre la Tunisie et l'UE et une forte mobilisation du gouvernement, on est arrivé à dépasser ce quiproquo, cet accident de parcours dans notre relation et c'est une très bonne chose", a-t-il souligné. Il...
(Le Monde 23/01/18)
La France a froid ? « Mets ton Damart », conseillent nos grands-mères. Peu de marques sont à ce point entrées dans le langage courant. L’entreprise familiale nordiste s’appuie sur 65 ans d’expérience et une réputation de spécialiste du sous-vêtement réchauffant. Depuis la création de ce premier textile intelligent (en 1953, par les trois frères Despature, tailleurs pour hommes à Roubaix), 400 millions de Thermolactyl ont été vendus dans le monde. Lors des pics de grand froid, 40 000 articles se vendent chaque jour. Le Thermolactyl habille les polices belge et française, l’armée, mais aussi les acteurs sur les tournages et les motards. Pourtant, il y a tout juste dix ans, la direction annonçait la fermeture de son usine en...
(AFP 23/01/18)
Deux villes du bassin minier tunisien ont connu des tensions pour la troisième nuit consécutive suite à l'annonce des résultats d'un concours de recrutement de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), principal employeur dans la région. A Mdhilla, dans le centre du pays, des jeunes ont bloqué une route et mis le feu à des pneus dans la nuit de lundi à mardi. Ils ont aussi installé des tentes dans divers endroits de la ville en prévision de sit-in, sous l'oeil de la police qui n'est pas intervenue, selon un correspondant de l'AFP sur place. A Metlaoui, de légers heurts ont opposé des jeunes à des policiers, selon des témoins. Ces tensions avaient éclaté samedi soir après l'annonce des...
(AFP 23/01/18)
Les 28 ministres des Finances de l'Union européenne ont allégé mardi de huit pays leur liste noire des paradis fiscaux, moins de deux mois après l'avoir concoctée, une décision fustigée par les ONG. "Huit pays (le Panama, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, la Mongolie, Macao, Grenade et Barbade) ont été retirés de la liste noire (...) après s'être engagés à remédier aux inquiétudes de l'UE", a annoncé le Conseil des ministres des Finances de l'Union dans un communiqué, lors d'une réunion à Bruxelles. Il ne reste par conséquent plus que 9 pays sur cette liste noire, adoptée le 5 décembre 2017, la première dans l'histoire de l'UE, ett qui ne concerne que des pays situés...
(Jeune Afrique 23/01/18)
Emmanuel Macron arrivera à Tunis le 31 janvier pour une visite d’État. Il clôturera avec le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, le Forum économique Tunisie-France, événement présenté comme un « temps majeur » de cette visite. En visite en Tunisie le 31 janvier prochain, le président français Emmanuel Macron inaugurera le Forum économique franco-tunisien avec Youssef Chahed, le Premier ministre. Sous l’intitulé, « Réussir ensemble aujourd’hui et demain », ce Forum organisé par la Chambre Tuniso-Française de Commerce et d’Industrie (CTFCI) se tiendra sur la demi-journée, et verra défiler plusieurs fleurons des entreprises tunisiennes, essentiellement dans le secteur des SSII. À l’affiche du panel des synergies gagnantes : le représentant des marques du secteur agricole et de l’agro-industrie Lesieur...
(Jeune Afrique 23/01/18)
Le président de la République française effectuera un déplacement du 31 janvier au 3 février 2018, lors duquel il doit notamment rencontrer ses homologues en Tunisie, puis au Sénégal. Le 31 janvier, Emmanuel Macron entamera une visite d’État en Tunisie, où il sera reçu par son homologue, Béji Caïd Essebsi. Économie, sécurité et questions migratoires seront au cœur de leurs discussions. Après avoir prononcé un discours à l’Assemblée des représentants du peuple, le président français ira probablement se recueillir au musée du Bardo, visé par un attentat en 2015, puis dînera avec son hôte au palais de Carthage. Le lendemain, il inaugurera le Forum économique franco-tunisien avec Youssef Chahed, le Premier ministre. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/516968/politique/afrique-france-le-progr...
(AFP 23/01/18)
Des experts des pays du Maghreb vont étudier le projet "commun" de faire classer le couscous, spécialité culinaire d'Afrique du Nord, au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco, a annoncé lundi le directeur du Centre algérien de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH). "Le dossier du classement du couscous en tant que patrimoine universel est un projet commun aux pays du Maghreb", a déclaré Slimane Hachi à l'agence de presse d'Etat algérienne APS. "Son montage est en cours et des réunions d'experts de ces pays se tiendront prochainement", a-t-il ajouté, sans autres détails sur les dits experts ou sur les dates attendues des réunions. Le couscous, dont la renommée a largement dépassé les frontières du Maghreb, est un sujet sensible...
(Le Point 23/01/18)
Elle est professeur. Fonctionnaire. Pour suivre son mari, ambassadeur itinérant (fonctionnaire) en Afrique centrale, elle s'est mise en disponibilité. Six mois après son départ, elle a dû revenir du Niger en catastrophe pour faire tamponner son dossier par le directeur régional de l'Éducation nationale. 1 400 dinars l'aller et retour pour une simple signature. Elle explique que ce serait plus simple de fournir un faux certificat médical, de toucher son salaire au lieu de se mettre en disponibilité. Mongi est taxi. Dix-huit ans de volant dans le tohu-bohu du Grand Tunis. Lorsqu'un bus de la Transtu (la RATP tunisoise) a rétamé son véhicule, il a dû se rendre au siège de la compagnie publique pour faire signer le constat par…...
(AFP 22/01/18)
Le ministère tunisien de l'Intérieur a annoncé samedi avoir tué un cadre algérien d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) recherché depuis des années, ainsi qu'un leader présumé d'une cellule locale, lors d'une opération la veille dans une région du centre de la Tunisie. Le cadre présumé a été présenté par une source de sécurité comme étant Bilel Kobi, un Algérien proche du leader d'Aqmi Abdelmalek Droukdel (BIEN Droukdel) chargé de faire le lien entre Aqmi et sa branche tunisienne, la phalange Okba Ibn Nafaa, ainsi que sa branche libyenne. Il a été tué lors d'une opération menée par l'unité spéciale de la Garde nationale alors qu'il était chargé de réorganiser la phalange Okba Ibn Nafaa, décapitée par les forces tunisiennes, selon...
(Jeune Afrique 22/01/18)
Grogne sociale, négociations avec l’exécutif, solutions préconisées face à la crise… Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi réaffirme la volonté de la centrale de se poser en force de proposition. L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) ne défend pas seulement les droits des travailleurs et les acquis sociaux, elle est aussi un acteur majeur de la scène politique nationale. Depuis la chute du régime de Ben Ali, elle est montée en puissance, au point qu’un ancien ambassadeur européen avait asséné qu’« en Tunisie il y a Ennahdha [le parti islamiste] et l’UGTT ». Forte de 750 000 adhérents et d’un parcours intimement lié à la lutte nationale, la centrale exerce une influence indéniable. Elle a d’ailleurs été à l’origine du...
(AFP 22/01/18)
Le développement est la clé pour résoudre les problèmes de la sécurité et des migrations dans la région de la Méditerranée occidentale ont estimé dimanche à Alger les chefs des diplomaties du "Dialogue 5+5" réunissant dix pays de la zone. Dans leur déclaration finale, les ministres des Affaires étrangères des dix pays (Algérie, Espagne, France, Italie, Libye, Malte, Maroc, Mauritanie, Portugal et Tunisie) réunis dimanche dans la capitale algérienne, soulignent "le lien étroit entre la migration et le développement" et veulent "travailler pour une migration sûre, régulière et bien gérée". "Ils soulignent l'importance de la promotion de projets ayant un impact en terme de création d'emplois et renforcement des capacités nationales, ainsi que le traitement des causes profondes de la...
(APA 22/01/18)
APA-Alger (Algérie) - La 14ème Réunion des Ministres des Affaires Etrangères des pays membres du dialogue en Méditerranée occidentale "5+5", tenue dimanche à Alger, a souligné l’ « importance du Processus de Rabat dans la gestion des flux migratoires » et s’est également félicitée de la tenue prochaine au Maroc d’une réunion ministérielle "5+5" sur la migration. En matière de lutte contre le terrorisme, les ministres des Affaires étrangères des pays membres du Dialogue 5+5 ont salué « toutes les actions du Forum Mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sous la co-présidence Maroc-Pays-Bas » en tant que contribution substantielle dans la lutte contre ce fléau, tout en exprimant leur préoccupation face au retour des combattants terroristes étrangers. Les travaux...
(RFI 22/01/18)
Les autorités tunisiennes ont annoncé avoir tué l’Algérien Bilel Kobi, un proche conseiller d’Abdelmalek Droukdel, le chef d’al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). C’était lors d’une opération menée par la garde nationale dans la soirée du samedi 20 janvier au mont Sammama, dans le centre ouest du pays. L’homme était semble-t-il en « mission » auprès de la katiba Okba Ibn Nafaa, la branche tunisienne d’Aqmi. Un deuxième homme, Hamza Ennimr, Algérien lui aussi, et dirigeant présumé de la section d’Okba Ibn Nafaa au mont Semmama, a également été tué. Alors, que faisait Bilel Kobi en Tunisie, qu’est-ce que la katiba Ibn Nafaa et quelle menace représente-t-elle pour la Tunisie ? Selon le ministère de l’Intérieur, Bilel Kobi était chargé de...
(Agence Ecofin 22/01/18)
Parti de l’auto-immolation par le feu de Mohamed Bouazizi, marchand de fruit et légumes ambulant dans la ville de Sidi Bouzid en Tunisie, le Printemps arabe a secoué, entre la fin de l’année 2010 et le début de l’année 2011, le Moyen-Orient et le nord de l’Afrique. Si cet ensemble de mouvements a abouti, dans certains cas, à la fin de régimes installés depuis des décennies et à l’implémentation de la démocratie, il a également contribué à faire basculer dans l’instabilité des pays comme la Libye. Sept ans après, quel est l’héritage du printemps arabe? Les causes d’un soulèvement Pour tous les analystes, le Printemps arabe est d’abord la révolution de la jeunesse. Une jeunesse nord-africaine qui se sentait exclue...
(Agence Ecofin 22/01/18)
Banque de l'Habitat, un établissement financier coté à la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunisie, a annoncé des indicateurs financiers faisant ressortir un produit net bancaire de 384,14 millions de dinars (157,4 millions $) à la fin de l'année 2017. C'est une hausse de 25% par rapport à celui de la même période en 2016. Mais surtout, ce niveau de PNB est un record jamais atteint par la banque tunisienne. Il a été soutenu malgré un contexte socio-politique tiède en Tunisie, par une hausse des revenus d'intérêts (+27,5%), commissions (+19,3%) et revenus des investissements effectués sur des titres (+34,5%). On notera toutefois que sa méthode de calcul du PNB intègre aussi des revenus potentiels mais non encore encaissés. Dans ce...
(Xinhua 22/01/18)
Un deuxième extrémiste religieux a été abattu dans la nuit de samedi à dimanche à proximité de la montagne Sammama, dans la province tunisienne de Kasserine (centre-ouest) pour porter ainsi le bilan de l'opération à deux éléments armés morts et deux autres blessés, a-t-on appris dimanche auprès du ministère tunisien de l'Intérieur. Selon le ministère, ce deuxième "élément terroriste" est classé dangereux et porteur de la nationalité algérienne. Il s'agit de Bachir Ben Naji, âgé de 35 ans, pseudo "Hamza al-namr" qui faisait allégeance, depuis 2013, à la mouvance extrémiste "Oqba Ibn-Nafaa". D'autres éléments armés ont été blessés dans l'opération de ratissage menée par des unités spéciales de la Garde nationale dans tout le périmètre sans pour autant pouvoir, jusqu'à...
(RFI 22/01/18)
En Tunisie, le calme est revenu sur le front social après plusieurs jours de manifestation à la mi-janvier, mais le mouvement « Qu'est-ce qu'on attend ? » appelle à un nouveau rassemblement en fin de semaine devant le Parlement. Au cœur de la grogne, les prix trop élevés et du travail trop rare. Une loi des finances adoptée début janvier cristallise les mécontentements. Car en plus de la chute de la monnaie locale qui a déjà provoqué une perte du pouvoir d’achat, cette loi impose une augmentation des taxes sur de nombreux produits de base. Reportage dans une épicerie du quartier populaire de Douar Hicher, à une quinzaine de kilomètres du centre de Tunis. Installée en bord de route, c’est...
(AFP 21/01/18)
Les autorités tunisiennes ont annoncé samedi avoir tué un cadre algérien d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) recherché depuis des années, lors d'une opération la veille dans une région du centre de la Tunisie. Le combattant présumé a été présenté par une source sécuritaire comme étant Bilel Kobi, un Algérien proche du leader d'Aqmi Abdelmalek Droukel. Il était, selon cette source, chargé de faire le lien entre Aqmi et sa branche tunisienne, la phalange Okba Ibn Nafaa, en pleine réorganisation.

Pages

(AFP 02/11/17)
Un jeune Tunisien "adepte de la pensée extrémiste" selon les autorités a poignardé mercredi deux policiers devant le Parlement à Tunis, blessant grièvement l'un d'eux avant d'être arrêté. L'homme armé d'un couteau a attaqué les membres des forces de l'ordre vers 08H00 (07H00 GMT), atteignant "le premier à la nuque, le deuxième au niveau des yeux", a déclaré à l'AFP le porte-parole du Parquet, Sofiène Sliti. L'un d'eux, un commandant, a été gravement blessé. Il a été opéré et était en réanimation dans l'après-midi, a affirmé à l'AFP une source médicale.
(Le Monde 02/11/17)
Vingt et un touristes, dont quatre Français, et un policier avaient été tués en 2015 lors de cette attaque revendiquée par le groupe Etat islamique. Déjà renvoyé de juillet à octobre, le procès de l’attentat du Bardo qui avait fait 22 morts en mars 2015 a été à nouveau reporté, mardi 31 octobre, à l’issue d’une audience de deux heures qui s’est tenue à Tunis, en présence de plusieurs avocats français ayant fait le déplacement depuis Paris. Le juge a fixé au 9 janvier 2018 la prochaine audience de ce procès hors normes. Le 18 mars 2015, deux jeunes djihadistes tunisiens avaient fait irruption au musée du Bardo, haut lieu du tourisme dans la capitale tunisienne, avant de tuer vingt...
(Jeune Afrique 02/11/17)
La Banque centrale de Tunisie (BCT) a dressé une nouvelle liste des produits d'importation jugés « non essentiels » publiée lundi. La liste initiale de 604 produits a été largement réduite, pour atteindre 222 produits. Les véhicules et les préservatifs, dont le caractère « non essentiels » avait fait l’objet de vifs débats, sont redevenus « essentiels ». « C’est une victoire ! » se réjouit Mehdi Mahjoub, le porte-parole de la Chambre syndical des concessionnaires automobiles, qui dépend du syndicat patronal majoritaire UTICA. « Notre pression médiatique, nos réunions avec le ministère du Commerce ces derniers jours, nos courriers assez secs au ministère des Finances et au bureau du Premier ministre ont payé. » Pour faire entrer les marchandises...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Deux policiers ont été agressés ce mercredi matin devant le Parlement, à Tunis, par un homme qui serait influencé par les idées jihadistes, selon les autorités. Deux policiers ont été poignardés devant l’Assemblée, sur la place du Bardo, à Tunis, dans la matinée de ce mercredi 1er novembre. L’un d’entre eux, un officier de police, serait gravement blessé. Il a reçu un coup de couteau à hauteur de la gorge, a-t-on appris dans un communiqué en arabe émis par le ministère de l’Intérieur vers 9 heures 30. Le policier est actuellement en soins intensifs. Un agresseur « takfiri » En fin de matinée, le quartier était toujours bouclé. L’agresseur a été arrêté. Il serait, selon le communiqué des autorités, proche...
(AFP 31/10/17)
La justice tunisienne a renvoyé mardi au 9 janvier le procès de l'attentat du musée du Bardo, au cours duquel 21 touristes avaient été tués en mars 2015. A l'issue de la deuxième audience du procès à Tunis, le juge a pris cette décision "à la demande des avocats de la partie civile et rejeté toutes les demandes de libération" d'accusés, a déclaré à l'AFP le porte-parole du Pôle antiterroriste Sofiène Sliti. L'audience, en présence de 18 des 26 prévenus, d'avocats français et d'un proche de victimes, avait été levée au bout de deux heures et demie. "Nous avons demandé le report parce qu'il s'agit d'un dossier volumineux (...). Nous souhaitons que le report soit d'au moins un mois mais...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Militant des droits humains et avocat de la défense dans l’affaire dite du baiser, Ghazi Mrabet dénonce les travers judiciaires qui ont conduit à la condamnation d'un jeune couple arrêté pour s'être embrassé. Il appelle à une révision des lois relatives aux bonnes mœurs et attend des magistrats un travail plus rigoureux. Jeune Afrique : Quelles conclusions tirez-vous de l’affaire du baiser ? Ghazi Mrabet : Sans revenir sur le fond, le dossier accumule les vices de procédure, dont la juge qui a prononcé les peines n’a pas tenu compte. Certaines précisions données par les policiers défient toute logique. Ils prétendent déterminer l’attitude d’un couple dans un véhicule garé à l’écart, sous un arbre, dans la plus totale obscurité ! Les dénégations de mes...
(AFP 31/10/17)
La justice tunisienne a décidé de renvoyer à nouveau le procès de l'attentat du musée du Bardo, au cours duquel 21 touristes avaient été tués en mars 2015, à l'issue d'une deuxième audience mardi matin à Tunis. Au bout de deux heures et demie d'audience en présence d'avocats français et d'un proche de victimes, le tribunal s'est retiré pour fixer une date, qui devrait être annoncée dans la journée. Les avocats ont réclamé "davantage de temps" pour examiner le dossier, selon une journaliste de l'AFP sur place. "Nous avons demandé le report parce qu'il s'agit d'un dossier volumineux (...). Nous voulons que le report soit d'au moins un mois mais qu'il ne dépasse pas les trois mois", a dit à...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Le 13 août 2017, à l’occasion de la journée de la femme tunisienne, le président Béji Caïd Essebsi déclarait vouloir s’attaquer aux inégalités hommes-femmes que perpétuent certaines lois du pays. Parmi les réformes envisagées, l'égalité successorale cristallise la controverse entre dignitaires religieux et militants féministes. Après l’abrogation, en septembre, d’une circulaire interdisant aux Tunisiennes musulmanes de se marier avec un non-musulman, une initiative visant à réformer les lois existantes en matière d’héritage fait polémique en Tunisie, et jusque dans le monde arabo-musulman. Inspirée du Coran, la loi tunisienne répartit en effet les biens d’un défunt entre les membres de sa famille, accordant une part plus conséquente à ses fils. Ce n’est pas la première fois qu’un président tunisien affiche son...
(Le Point 30/10/17)
Du 1er septembre au 18 octobre, 2 900 Tunisiens de toutes les classes sociales sont arrivés illégalement en Italie, plus que l'année dernière à la même époque. Au-delà du chiffre en augmentation de migrants tunisiens prêts à prendre tous les risques pour franchir la Méditerranée, il y a le nombre d'enfants non accompagnés : 230. Il en dit long sur une certaine désespérance à l'origine des mouvements de migrations du Sud vers le Nord. Jeudi, à Bir Ali, 60 kilomètres à l'ouest de Sfax, c'était une matinée porte close. Les magasins, administrations et autres activités avaient baissé leurs rideaux de fer pour « une journée de colère et deuil ». Un cortège d'habitants remontait la rue principale. Quelques-uns portaient trois...
(AFP 30/10/17)
Un Italien, responsable d'associations sportives et culturelles pour mineurs en Tunisie et soupçonné d'"agression sexuelle" sur un jeune adhérent a été arrêté, a indiqué lundi à l'AFP la porte-parole du parquet du tribunal de Sousse (est). Résidant depuis "plusieurs années" dans la station balnéaire de Hergla, près de Sousse, cet Italien âgé de 40 ans avait fondé ces six dernières années des clubs sportifs et culturels destinés aux jeunes de moins de 18 ans, a indiqué cette porte-parole, Zahia Sayedi. Il a été arrêté vendredi soir et placé en détention provisoire "pour agression sexuelle sur un enfant de moins de 18 ans", adhérent dans l'un des clubs qu'il animait, a-elle ajouté. La justice a été alertée par la Protection de...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Nadia El Bouga, Leïla Slimani, Sofia Bentounes : trois auteures évoquent la difficulté d’avoir une sexualité épanouie pour beaucoup de musulmans, au Maroc ou ailleurs. Surtout quand on est une femme. C’est peut-être le plus vieux sujet du monde, mais l’actualité littéraire l’a remis sous le feu des projecteurs. En l’espace de quelques mois, trois ouvrages portant sur la sexualité sont parus. Tous écrits par des femmes. Nadia El Bouga, sexologue française, féministe et musulmane, fille d’immigrés marocains, évoque la sexualité de ses patients, de toutes confessions, mais souvent musulmans (La Sexualité dévoilée, avec Victoria Gairin, Grasset). Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016, née à Rabat, s’est spécifiquement intéressée à l’« hypocrisie » qui structure selon elle les relations dans le royaume...
(AFP 26/10/17)
Un frère du Tunisien qui a tué deux jeunes femmes à Marseille le 1er octobre a été remis par la Suisse aux autorités tunisiennes, a déclaré jeudi à l'AFP le porte-parole du pôle antiterroriste tunisien. Anouar Hanachi, "contre qui un mandat d'arrêt international avait été émis, a été remis mercredi" à la Tunisie, a affirmé Sofiène Sliti. Soupçonné d'être impliqué dans des affaires de "terrorisme", il a été placé en détention provisoire, a ajouté M. Sliti. Son épouse a été remise aux autorités tunisiennes en même temps que lui et a également été placée en détention provisoire, selon la même source.
(Jeune Afrique 26/10/17)
Le nouveau film "La Belle et la Meute" de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania, revient sur le viol d’une jeune femme qui eut le plus grand mal à porter plainte contre les deux policiers qui l’avaient agressée. En l’espace de quelques années et de deux films marquants, Kaouther Ben Hania, 40 ans, s’est imposée comme une figure incontournable d’un cinéma tunisien en plein renouvellement avec l’apparition de réalisateurs comme Mohamed Ben Attia, l’auteur de Hedi, primé au festival de Berlin en 2016, ou Leyla Bouzid, récompensée aux Journées cinématographiques de Carthage (JCC) en 2015, avec À peine j’ouvre les yeux. En 2014, Ben Hania se fait connaître avec Le Challat de Tunis, où elle raconte non sans humour, en...
(AFP 25/10/17)
Une petite ville tunisienne a observé mercredi une grève générale pour réclamer une "enquête sérieuse" sur un naufrage entre une embarcation de migrants et un navire de l'armée, dans lequel elle a perdu au moins huit de ses habitants. Commerces, écoles et administrations étaient fermés dans la localité de Bir Ali Ben Khalifa, près de la grande ville de Sfax (centre-est), selon un correspondant de l'AFP sur place. Des centaines de personnes ont également défilé en demandant "une enquête transparente" ainsi que "travail et développement" dans leur région, selon elles "marginalisée".
(Le Monde 23/10/17)
Les réseaux de passeurs se sont établis sur l’archipel plus que partout ailleurs dans le pays. Une mer étale, huileuse, mouchetée de barques laquées de bleu. De la jetée d’El-Attaya, bordée de filets de pêche enroulés en grosses pelotes, on n’aperçoit évidemment pas Lampedusa, l’île italienne située à 160 km au nord-est. On la devine seulement. Ceux des habitants d’El-Attaya qui n’y sont jamais allés ne la connaissent déjà que trop. Elle est dans la tête de chacun. Car c’est de ce village de pêcheurs de l’archipel de Kerkennah que s’embarquent les clandestins vers le rêve européen. C’est d’ici qu’était partie, le 8 octobre, la petite flotte éparse de barques, chacune chargée d’une dizaine de passagers, qui avaient convergé vers...
(AFP 19/10/17)
Un trentenaire français et une quadragénaire tunisienne ont été condamnés en appel mercredi à Tunis pour "atteinte à la pudeur", après une altercation avec des policiers qui les avaient arrêtés alors qu'ils étaient enlacés dans une voiture. Les deux prévenus, qui assurent ne s'être même pas embrassés, ont écopé de peines inférieures de quelques semaines à peine à celles prononcées en première instance le 4 octobre, en dépit d'une importante mobilisation et médiatisation de cette affaire du "bisou". Lui a été condamné à quatre mois de prison ferme pour "atteinte à la pudeur" et "outrage à fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions", et elle à deux mois pour le seul premier chef d'inculpation. "C'est une décision indépendante", a déclaré à...
(Jeune Afrique 19/10/17)
Quatre mois de prison ferme pour lui, deux mois pour elle. Le 18 octobre, le tribunal de Tunis a légèrement réduit en appel les peines de l'homme et de la femme impliqués dans l’affaire dite « du baiser », sans les faire bénéficier d’un sursis. Le 6 octobre dernier, Nessim Ouadi, un Franco-Algérien, et son amie tunisienne ont été surpris par la police alors qu’ils échangeaient en pleine nuit un baiser dans une voiture garée sous un arbre en retrait de la route touristique de Gammarth, au nord-est de Tunis. Conduits au poste, ils ont été interrogés et auraient été relâchés si Nessim, scandalisé par le ton musclé des policiers, n’avait pas menacé de référer de l’incident à son ambassade...
(AFP 18/10/17)
Un trentenaire français et une quadragénaire tunisienne étaient jugés en appel mercredi à Tunis pour "atteinte à la pudeur", après une altercation avec des policiers qui les avaient arrêtés alors qu'ils étaient enlacés dans une voiture. Les deux prévenus, qui assurent ne s'être même pas embrassés, avaient écopé le 4 octobre de quatre mois et demi de prison ferme pour lui et de trois mois ferme pour elle, pour "atteinte à la pudeur" et "refus d'obtempérer" entre autres. A l'audience de mercredi, cette menue blonde aux cheveux sagement tirés, s'est effondrée en pleurs lorsque le président a lu devant une salle comble la déposition des policiers décrivant un acte sexuel en cours lors de l'interpellation la nuit du 1er octobre...
(AFP 18/10/17)
Le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerchove, a appelé mardi à une intensification des échanges d'informations avec la Tunisie à l'occasion d'une visite officielle dans ce pays. "Le flot d'informations de part et d'autre de la Méditerranée fonctionne bien, et (...) des opérations ont été facilitées par des échanges d'informations", s'est-il félicité lors d'une conférence de presse à Tunis. Il a néanmoins souligné la nécessité de mieux sécuriser l'échange de renseignement lié au terrorisme. "On cherche à voir comment aider la Tunisie dans le domaine de la protection des données (...) pour intensifier les échanges d'informations" entre Tunis et les organisations Europol et Eurojust, instances de coopération policière et judiciaire de l'Union européenne, a-t-il indiqué...
(AFP 17/10/17)
Le bilan du naufrage d'une embarcation de migrants entrée en collision avec un navire militaire tunisien est monté à 44 morts suite à la découverte en mer de neuf nouvelles dépouilles, a annoncé mardi le ministère de la Défense. Le 8 octobre, jour du drame qui s'est produit au large de l'archipel de Kerkennah (centre-est), huit corps avaient été repêchés et 38 personnes, toutes Tunisiennes, secourues par la marine. Vingt-sept corps avaient ensuite été retrouvés en mer ces derniers jours. "Les plongeurs de la marine sont parvenus mardi matin à repêcher neuf dépouilles" supplémentaires qui se trouvaient dans l'épave de l'embarcation, a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué. Une femme figure parmi les victimes, a ajouté le...

Pages

(Agence Ecofin 06/12/17)
Au terme des 10 premiers mois de l’année, la production halieutique de la Tunisie s’est chiffrée à 111 000 tonnes, soit 8 000 tonnes de plus qu’en 2016. L’annonce a été faite, le lundi dernier, par le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche. Dans le détail, les produits de pêche ont représenté un volume de 96 000 tonnes de poissons (86,5% du stock total) tandis que l’aquaculture a fourni 15 000 tonnes. Pour rappel, la Tunisie possède un important potentiel en matière de pêche et d’aquaculture grâce à sa ligne de côte méditerranéenne de 1 350 km, ses 105 200 hectares de lagons et son domaine maritime national de 80 000 km². Le sous-secteur de la...
(Agence Ecofin 06/12/17)
La firme de capital-investissement Africinvest, qui est basée en Tunisie et qui déploie ses opérations dans plusieurs pays d’Afrique, a annoncé récemment un premier closing à 137 millions d’euros, de son quatrième fonds d’investissement dédié à l’Afrique du nord (Maghreb Private Equity Fun IV). L’objectif est de franchir la barre des 150 millions d’euros d’ici la fin de l’année 2017. Le MPEF IV se déploiera sur une période de 10 ans, et cible principalement des petites et moyennes entreprises (PME) en Afrique du Nord (Algérie, Egypte, Maroc, Tunisie). Seront privilégiées, les structures bien implantées sur les marchés locaux et susceptibles d’étendre leurs activités au niveau régional, notamment dans le bassin méditerranéen. Les secteurs d’activités visés sont les technologies de l’information,...
(Jeune Afrique 05/12/17)
Entérinant son entrée dans « Compact with Africa », la Tunisie a signé un accord avec l'Allemagne, avec 465 millions d'euros à la clé sous condition d'ouverture aux investisseurs étrangers. En marge du Sommet UA-UE à Abidjan des 29 et 30 novembre, la Tunisie a signé un accord avec l’Allemagne qui entérine l’entrée du pays dans le programme « Compact with Africa », avec à la clé un financement de 465 millions d’euros sur trois ans. La première tranche – 165 millions d’euros – aura pour vocation de soutenir les réformes de la Tunisie dans le secteur financier, la banque et les finances publiques, la promotion des investissements et le soutien au financement des PME. Un programme destiné à limiter...
(Le Point 04/12/17)
L'intense lobbying du secteur privé a fini par payer et par conduire les autorités à prendre en considération le potentiel d'opportunités de l'Afrique subsaharienne. Si le Maroc a pris plusieurs longueurs d'avance sur ses voisins maghrébins en partant à la conquête de l'Afrique via les visites d'État du roi Mohammed VI, la création de hubs aériens, bancaires & Co, la Tunisie prend désormais acte du potentiel économique au sud de ses frontières. Khemaies Jhinaoui, ministre des Affaires étrangères, a déclaré, à l'issue des 48 heures de sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan, que « la participation du chef de l'État au 5e sommet Afrique-Europe traduit la volonté de la Tunisie de s'orienter vers l'Afrique eu égard aux opportunités...
(Agence Ecofin 04/12/17)
Le ministre tunisien des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Mabrouk Korchid (photo), a annoncé que 12 mille hectares de terrains domaniaux sont encore occupés illégalement par des particuliers. C’est ce que rapporte Radio Med. Le responsable, qui s’exprimait devant l’Assemblée des Représentants du Peuple, le parlement tunisien, au cours d’une séance plénière, a réaffirmé la détermination de l’exécutif à ramener ces surfaces dans le giron de l’Etat. Cette annonce intervient dans un contexte de volonté affichée du gouvernement tunisien de reprendre en main l’exploitation des biens appartenant à l’Etat. Le cadre légal est, à cet effet, en pleine réforme, avec l’étude d’un projet de Code des biens publics « qui vise à rassembler et améliorer les textes de...
(Agence Ecofin 02/12/17)
Au terme du premier semestre de l’année 2017, clôturé le 30 juin dernier, la Société des Industries Pharmaceutiques de Tunisie (SIPHAT) qui est cotée sur la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis (BVMT), a reçu 5,5 millions de dinars tunisiens (2,03 millions $) sous forme de prêts. Dans le détail, l’Arab Tunisian Bank (ATB) a accordé 3 millions de dinars tunisiens de prêts à Siphat, et l’Union Bancaire pour le Commerce et l’Industrie (UBCI), la filiale tunisienne du groupe français BNP Paribas a accordé des financements de 2,5 millions de DT. Siphat traverse des moments difficiles et a connu une perte nette de 5 millions de DT (2,2 millions $) de janvier à juin 2017. L’entreprise qui est spécialisée dans...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(Agence Ecofin 30/11/17)
Du 24 au 26 novembre, The Walt Disney Company a organisé, à Tunis, la toute première édition africaine de son festival. Pendant 3 jours, les participants ont pu découvrir en exclusivité certaines des toutes dernières productions de Disney, dont « Coco », le dernier film d’animation de la maison Disney. « On a choisi la Tunisie pour son parc de salles de cinéma particulièrement bien structuré. Il y a beaucoup plus de salles que dans d'autres villes du Maghreb ou dans d'autres villes d'Afrique. Par ailleurs, on s'intéresse de plus en plus à la Tunisie, au Maghreb et à l'Afrique mais en particulier à la Tunisie car il y a une grande envie de la part du public de nous...
(Le Point 29/11/17)
L'état des finances publiques provoque une discussion sur l'avenir du pays. 27 % du budget sera financé par l'endettement. Et le panier de la ménagère rétrécit. La loi de finances ? Pas de meilleur biais pour comprendre la politique d'un gouvernement. On y lit en chiffres les choix et les arbitrages écrits en haut lieu, à la Kasbah, le Matignon tunisois. Cela fait deux ans que l'on évoque – avec des frissons dans la voix – l'année 2018. Sous le joug des crédits à rembourser (près de huit milliards de dinars), de l'augmentation de la masse salariale de la fonction publique (désormais supérieure à 14 % du PIB) et du déficit de la balance commerciale, le gouvernement Chahed 2 n'a...
(La Tribune 29/11/17)
Les autorités tunisiennes envisagent d'augmenter le prix de certains produits subventionnés, a annoncé Ridha Saidi, conseiller économique du chef du gouvernement tunisien. L'Etat voudrait maintenir les subventions à un niveau stable l'année prochaine, une prévision qui signifierait une légère augmentation des prix de certains produits. Les prix de certains produits subventionnés par le gouvernement tunisien vont connaître une légère augmentation dans les semaines à venir. D'après Ridha Saidi, conseiller économique du chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, le gouvernement prévoit de maintenir les subventions à un niveau stable en 2018. Mais selon lui, cette prévision des autorités de Tunis signifiera de légères augmentations de prix pour certains produits subventionnés, compte tenu d'une hausse attendue des prix du pétrole à laquelle...
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(Agence Ecofin 29/11/17)
En Tunisie, le Fonds de promotion de l’huile d’olive conditionnée (FOPRHOC) lancera un programme visant à accroître les exportations tunisiennes de l’huile d’olive en direction du Japon, pour atteindre 5% de la consommation de ce pays. C’est ce qu’a annoncé Abdessalem Loued, président de la Chambre syndicale nationale des exportateurs d'huile d’olive. Cette stratégie devrait permettre d’augmenter les recettes d’exportation, actuellement estimées à 1 million de dinars par an et de tirer profit d’une consommation annuelle d’environ 59 000 tonnes d’huile. Parallèlement à cette feuille de route, Aziza Htira, PDG du Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) indique que des rencontres bilatérales entre les acteurs de l’industrie se tiendront pour établir des partenariats et planifier les visites des huileries tunisiennes...
(Jeune Afrique 29/11/17)
Alors que le Cirdi a confirmé la responsabilité de l’État tunisien dans l’expropriation illégale d’ABCI Investments, ex-actionnaire de la Banque franco-tunisienne (BFT), et qu’il doit déterminer le montant des pénalités, l’inquiétude des autorités ne cesse de croître. On évoque en effet la somme, colossale, de 400 millions de dollars. Selon nos sources, l’équipe de Youssef Chahed, le chef du gouvernement, consulte banquiers et juristes, dont le magistrat Farhat Horchani, qui fut ministre de la Justice. Cette équipe a envisagé d’appeler d’autres avocats en renfort du cabinet britannique Herbert Smith pour établir une contre-expertise financière. L’Arab Tunisian Bank aurait été choisie comme référence. Lire sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/496534/societe/banque-franco-tunisienne-...
(Xinhua 29/11/17)
Jusqu'à fin novembre, les investissements étrangers en Tunisie ont progressé de 11,7% par rapport à la même période en 2016, soit une enveloppe de 1.789,4 millions de dinars (720 millions de dollars), a-t-on appris mardi auprès de l'Agence de promotion de l'investissement extérieur (FIPA). Selon la FIPA, ces investissements se répartissent en 1.681,2 millions de dinars (677 millions de dollars) d'investissements directs étrangers (IDE) et 108,2 millions de dinars (43 millions de dollars) d'investissements de portefeuille. Concernant la répartition sectorielle de ces investissements étrangers, l'industrie est en tête avec 739,2 millions de dinars (251 millions de dollars), ce qui constitue une croissance de 17% par rapport aux chiffres des dix premiers mois de 2016. Le secteur énergétique vient en deuxième...
(Agence Ecofin 28/11/17)
Le ministre tunisien des Communications et de l’Economie Numérique, Anouar Maarouf (photo), a révélé le 27 novembre 2017 que le groupe Abraaj a racheté les 35% de parts que détenait Emirates International Telecommunications (EIT) dans Tunisie Telecom. D’après le patron du secteur national des télécoms, l’entrée d’un nouveau partenaire dans l’actionnariat de l’opérateur historique contribuera au développement des activités de l’entreprise. Le montant du rachat des parts d’EIT n’a pas été dévoilé. C’est depuis 2013 que traîne l’opération de sortie d’EIT du capital de Tunisie Telecom. La filiale de Dubai Holdings justifiait alors son départ par le conflit permanent entretenu par les représentants syndicaux avec la direction, en réclamation d’une augmentation de salaire et la compétition accrue sur le marché...
(Agence Ecofin 27/11/17)
Arab International Lease (AIL), une société tunisienne de leasing a mobilisé une somme de 5 millions de DT (2 millions $), sur le marché obligataire local. Ces fonds serviront à renforcer la structure financière et soutenir le développement de son activité. Sans donner de détails sur les souscripteurs, l’intermédiaire en bourse Société du Conseil et de l’Intermédiation Financière (SCIF) indique dans un communiqué que l’opération clôturée le 17 novembre 2017 était un emprunt obligataire en dehors du marché boursier. L’opération portait sur 5 millions de DT divisés en 50 000 obligations et d’une valeur de 100 dinars pour chaque obligation. L’emprunt a une maturité de 5 ans et offre un taux d’intérêt de 8%.
(Jeune Afrique 24/11/17)
L'ancien ministre tunisien des Finances ne mâche pas ses mots. Le Budget élaboré par le gouvernement Chahed a adopté des « solutions de facilité » qui ne régleront pas les problèmes de la Tunisie. Interrogé par Jeune Afrique, il plaide pour une nouvelle « vision économique capable de sortir le pays de la crise ». Le projet de loi de Finances 2018 est examiné par les députés tunisiens depuis le 21 novembre. Dès avant les discussions entamées en début de semaine, de nombreuses voix s’étaient élevées, critiquant notamment les restrictions budgétaires qu’il contient et l’augmentation de certains impôts.
(La Tribune 24/11/17)
L’axe Tunis-Lisbonne se renforce. Les deux pays ont signé en ce début de semaine sept accords de coopération dans les secteurs du transport, de l’éducation et de la recherche scientifique, notamment. Ces accords ont été paraphés dans la foulée d’une visite de deux jours du premier ministre portugais les 20 et 21 novembre derniers, à Tunis. Si les relations entre la Tunisie et le Portugal ont été toujours bonnes, elles semblent meilleures aujourd'hui, comme en témoigne la visite du premier ministre portugais dans ce pays du Maghreb les 20 et 21 novembre derniers. D'ailleurs, la visite de deux jours de Antonio Luis Santos da Costa à Tunis, coïncidait avec la célébration du 60ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre...
(AFP 23/11/17)
Une grève générale pour protester contre la pauvreté a été observée mercredi à Sejnane, dans le nord de la Tunisie, où une femme a tenté de s'immoler par le feu après la suppression d'une aide sociale. Ecoles, commerces et administrations étaient fermés dans la journée, à l'exception des pharmacies, des urgences de l'hôpital et des boulangeries, ont indiqué à l'AFP un responsable syndical et un militant associatif. Dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on peut voir une large foule défiler. "Travail, liberté, dignité nationale", "Nous sommes tous Radhia Mechergui", ont scandé les manifestants. Radhia Mechergui est une mère de cinq enfants habitant à Sejnane, dont le mari est malade et qui recevait une aide sociale de 150 dinars...
(AFP 22/11/17)
La Tunisie devrait enregistrer un taux de croissance dépassant les 2% cette année, a affirmé mardi le Premier ministre Youssef Chahed en présentant au Parlement le projet de budget 2018, au sujet duquel il a rejeté les accusations de matraquage fiscal. La croissance devrait se situer entre 2,2 et 2,3% sur l'ensemble de 2017, un résultat "satisfaisant" au regard des précédentes années mais qui reste "insuffisant" pour assurer la relance de l'économie, a estimé M. Chahed lors d'une séance plénière. Ce taux marque en effet un retour au niveau de 2014, soit avant la série d'attaques jihadistes qui avait gravement affecté le secteur du tourisme et par ricochet l'économie dans son ensemble. La croissance était ensuite tombée à +0,8% en...

Pages

(Tout sur l'Algérie 03/11/16)
Le nouveau sélectionneur national Georges Leekens a complété, hier soir, la liste des joueurs convoqués pour le match contre le Nigeria dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018 prévu le 12 novembre prochain à Uyo. Après avoir dévoilé une liste de 18 joueurs, ce mardi, 6 nouveaux ont été appelés, alors que le jeune bordelais Adam Ounes (blessé), a été remplacé par Sofiane Hanni d’Anderlecht. Les 5 autres joueurs convoqués sont sans surprise : Tahrat, Ziti, Ferhani et les gardiens Asselah et Rahmani. La liste des 23 Gardiens de buts Raïs Ouahab M’Bolhi (Antalyaspor – Turquie), Chemeseddine Rahmani (MO Béjaïa), Malik Asselah (JS Kabylie) Défenseurs Carl Medjani (CD Leganès – Espagne), Faouzi Ghoulam (SSC Naples – Italie), Hicham Belkaroui...
(APA 28/10/16)
Les rencontres Espérance de Tunis contre FAP du Cameroun chez les Messieurs et Mikishi de la RD Congo face aux Camerounaises du TKC en Dames, constitueront les affiches phares des ¼ de finale du 38e championnat d’Afrique des clubs champions de handball qui se déroulent à Ouagadougou. Le club tunisien a montré de belles choses lors des matchs de poules, si bien que son face à face avec la rigoureuse équipe militaire du Cameroun sera l’attraction de ces ¼ de finale au niveau des hommes. Sans oublier le choc Zamalek (Egypte) contre Minuh (Cameroun). Toujours chez les Messieurs la JSK aura fort à faire devant les Egyptiens de Al Ahly qui ont réalisé un parcours parfait en match de poule...
(APA 25/10/16)
Les équipes maghrébines en hommes se sont qualifiées dimanche soir au palais des sports de Ouagadougou pour les quarts de finale du championnat d’Afrique des clubs champions de handball (homme et dame) en remportant tous leurs matchs pendant que chez les dames FAP du Cameroun et Mikishi du Congo ont également assuré pour la suite de la compétition. En trois matchs, le Zamalek, Al Ahly (Egypte) et le Widad du Maroc ont réalisé autant de victoires pour assurer leur place en quart de finale du 38e championnat d’Afrique des clubs champions de handball. Dimanche soir le Zamalek s’est offert la JSK du Congo (35-24), alors que Ahly a battu les Caïmans du Congo par 34 à 23. Le Widad du...
(AFP 20/10/16)
L'Algérie, qui court après un sacre continental depuis 1990, va devoir cravacher dès la phase de poules de la Coupe d'Afrique des nations au Gabon (14 janvier-5 février), avec notamment la Tunisie et le Sénégal dans son groupe. Le tirage au sort effectué mercredi à Libreville pouvait difficilement être plus compliqué pour les Fennecs de Riyad Mahrez et El Arabi Soudani, meilleur buteur de la phase de qualifications pour la CAN avec sept réalisations en six matches. Après une entrée en matière plus qu'abordable contre le modeste Zimbabwe, équipe la plus faible engagée dans le tournoi, c'est un derby du Maghreb qui attend l'Algérie, contre la Tunisie. Et le dernier match, peut-être décisif dans la perspective d'une qualification pour les...
(Eurosport 20/10/16)
CAN 2017 - L'Algérie a hérité d'un groupe compliqué pour la 31e Coupe d'Afrique des nations au Gabon (14 janvier-5 févier), dont le tirage au sort a eu lieu ce mercredi soir, avec notamment la Tunisie et le Sénégal. La Côte d'Ivoire, elle, croisera notamment sur son chemin la RD Congo, 3e de la CAN 2015. L'Algérie, 2e meilleure nation africaine du dernier classement FIFA (35e place) et qui court après un sacre continental depuis 1990, a été tirée dans le groupe B, complété par le Zimbabwe, premier adversaire des Fennecs au Gabon.
(RFI 10/10/16)
Les Tunisiens se sont imposés face à la Guinée (2-0). Les hommes d’Henryk Kasperczak ont inscrit les deux buts en seconde période après avoir dominé les 45 premières minutes. Ils se retrouvent à égalité de points avec la RDC en tête du groupe A. Qui allait sortir le grand jeu pour ne pas laisser la République démocratique du Congo prendre de l’avance dans le groupe A ? Le Syli national de Guinée ou la Tunisie qui jouait à domicile dans la ville de Monastir ? Les Congolais avaient étrillé la veille la Libye 4-0 et il ne fallait surtout pas se retrouver dans la peau d’un suiveur, même s’il reste encore cinq rencontres pour inverser la tendance. Autant faire comme...
(Afrik.com 30/09/16)
Le jeune Lorientais Issam Ben Khémis et l’ancien international U20 allemand Nejmeddin Daghfous font leur apparition dans la liste de 25 joueurs dévoilée ce jeudi par le sélectionneur de la Tunisie, Henri Kasperczak, pour le match éliminatoire du Mondial 2018 face à la Guinée. Syam Ben Youssef, Youssef Msakni et Naïm Sliti sont en revanche absents. Le sélectionneur de la Tunisie, Henri Kasperczak, a dévoilé jeudi la liste des 25 joueurs retenus pour la réception de la Guinée le 9 octobre à l’occasion de la 1ère journée des éliminatoires du Mondial 2018. On notera les absences de Syam Ben Youssef, de Mohamed Larbi, qui vient tout juste de reprendre avec le Gazélec Ajaccio, et de Taha Yassine Khenissi, buteur avec...
(Jeune Afrique 23/09/16)
Le tennisman tunisien Malek Jaziri a remporté dimanche le tournoi d'Istanbul face à un joueur israélien, coupant court aux polémiques qui avaient précédé le match. La Fédération tunisienne de tennis, qui le soutient dans son choix, revient sur ce sujet sensible qui fait bien des remous. En battant l’Israélien Dudi Sela le 18 septembre au tournoi ATP Challenger d’Istanbul, Malek Jaziri s’est doublement illustré, à la fois pour la Tunisie et pour le sport. C’est ce qu’estime Salma Mouelhi, présidente de la Fédération tunisienne de tennis (FTT), membre de la Fédération internationale de tennis et du Comité olympique tunisien. « Il est temps que les choses changent » Grâce à cette victoire, le champion tunisien est passé de 70ème à...
(AFP 21/09/16)
Joie, cohue mais aussi espoirs de moyens accrus ont marqué mercredi le retour à Tunis des "héros" des Jeux paralympiques de Rio, où le petit pays d'Afrique du Nord a terminé meilleure nation arabe avec 19 médailles. En remportant sept titres et en glanant six médailles d'argent et autant de bronze, la Tunisie a terminé à la 21è place, se positionnant également comme deuxième pays du continent africain derrière le Nigeria et ses 175 millions d'habitants. Ces performances ne sont pas passées inaperçues auprès des 11 millions de Tunisiens et la délégation d'une trentaine d'athlètes a eu le droit à un bain de foule à son arrivée à l'aéroport de Tunis-Carthage, a constaté un journaliste de l'AFP. Hommes, femmes et...
(Jeune Afrique 19/09/16)
Avec un total de dix-neuf médailles, la Tunisie termine 19ème aux Jeux paralympiques à Rio, et première nation du continent africain. Une belle performance des athlètes qui fait la fierté du pays. La torche paralympique s’est éteinte dimanche 18 septembre, clôturant douze jours de compétition réussie pour le handisport tunisien. Première meilleure nation africaine en nombre de médailles (deuxième derrière le Nigeria, en comptant l’or) malgré une seule participation en athlétisme, la Tunisie affiche le palmarès de sept médailles d’or, six médailles d’argent et six médailles de bronze. Un résultat d’autant plus glorieux que les athlètes valides n’avaient réussi à ramener que trois médailles des Jeux olympiques.
(Jeune Afrique 16/09/16)
Raoua Tlili a remporté une nouvelle médaille d'or paralympique jeudi au lancer de disque, battant par la même occasion son propre record du monde. Doublet à Rio Avec un lancer à 33,38 mètres, l’athlète tunisienne a établi un nouveau record mondial, qu’elle détenait déjà depuis octobre 2015 lors des mondiaux handisport au Qatar. Elle a ainsi dominé haut la main l’épreuve du lancer de disque (F41), avec presque sept mètres de plus que la médaillée d’argent irlandaise Niamh McCarthy (26,67m). Un bel exploit pour Raoua Tlili, qui avait aussi décroché la médaille d’or le 9 septembre au lancer de poids et qui était déjà championne paralympique à Pékin (2008) et à Londres (2012).
(AFP 14/09/16)
Des médias tunisiens ont célébré mercredi les "héros" des Jeux paralympiques de Rio, où la "petite" Tunisie accompli des "exploits" avec un total de 13 médailles, dont cinq en or, en six jours seulement de compétition. Au tableau des médailles, la Tunisie, 11 millions d'habitants à peine, occupe la 12e place provisoire, juste derrière l'Allemagne mais devant d'autres grands pays européens dont la France et l'Italie. Après plusieurs jours fériés liés à l'Aïd el-Kébir, la presse locale salue la performance. Titrant sur l'or de Walid Ktila lundi soir au 100 m, le quotidien La Presse évoque la perspective d'une moisson historique, supérieure aux 19 breloques de Londres en 2012. "Quand on sait que la Direction technique nationale tablait sur huit...
(Jeune Afrique 13/09/16)
Walid Ktila a remporté lundi soir la finale du 100 mètres en fauteuil roulant (T34). Et avec cette nouvelle médaille d'or, un record paralympique. Devançant l’Australien Rheed McCracken et le Finlandais Henry Manni avec un chrono de 15″14, l’athlète tunisien de 31 ans a battu de 77 centièmes son propre record établi aux derniers Jeux de Londres (2012). Un palmarès en or Déjà champion du monde 2015 au 100m, 200m, 400m et 800m, et champion paralympique du 100m et 200m en 2012, Walid Ktila fait partie des favoris dans sa discipline. Et il n’a pas déçu, remportant à la fois la 11ème médaille paralympique tunisienne à Rio et la 11ème médaille d’or de sa carrière (aux Jeux paralympiques et aux...
(Jeune Afrique 13/09/16)
Cinq jours après le début des Jeux paralympiques, la Tunisie compte déjà dix médailles, dont quatre en or. Premier week-end fructueux pour les athlètes tunisiens, entre podiums et nouveaux records du monde. Une compétition qui promet encore de belles surprises, à une semaine de sa clôture. Quatre médailles d’or, quatre en argent et deux en bronze Et les premières médailles ont commencé à pleuvoir dès vendredi 9 septembre. Raoua Tlili, déjà championne paralympique à Pékin (2008) et à Londres (2012), a réitéré l’exploit au lancer du poids, partageant le podium avec Samer Ben Koleb, deuxième dans la même catégorie (F32). Marwa Brahmi, elle, a battu le record mondial de lancer du marteau (qui passe de 24,15 mètres à 26,93 mètres)...
(AFP 09/09/16)
L'international tunisien Abdelhak Ben Salah a été radié à vie de la sélection et a écopé d'une lourde amende pour avoir quitté "sur un coup de tête" le stage pré-olympique, a-t-on appris vendredi auprès de la Fédération tunisienne de handball (FTHB). Cette sanction a été prise jeudi par la commission de discipline de la FTHB, qui l'a assortie d'une amende de 60.000 dinars (25.000 euros). Le demi-centre du Club africain est aussi suspendu pour quatre mois de toute compétition, nationale comme internationale, avec la formation tunisienne. Interrogé par l'AFP, Walid El Ouji, chargé de communication à la FTHB, a indiqué que le joueur avait quitté de son propre chef le stage de la sélection nationale à Nabeul (sud de Tunis)...
(Autre média 07/09/16)
Le gardien nigérian a fait la pire boulette de sa vie en tentant d'arrêter le ballon. Lors du match de qualification pour la CAN 2017, Tunisie-Nigeria, le gardien nigérian James Galley a fait une énorme bourde. Alors qu'il sautait en l'air pour faire son dégagement, il a totalement rater le ballon qui a filé au fond des filets.
(Jeune Afrique 06/09/16)
Trois semaines après les Jeux olympiques, une nouvelle délégation tunisienne vise les sommets à Rio. Quelque 31 athlètes tunisiens ont atterris le 31 août dans la capitale brésilienne pour participer aux 15è Jeux paralympiques d’été, qui se tiendront du 7 au 18 septembre. Bien qu’ils ne représenteront qu’une seule discipline, ils espèrent rapporter plus de médailles à leur pays que ne l’ont fait les valides aux JO. Et surtout, gagner en soutien et en reconnaissance. À la tête de la délégation tunisienne cette année, Hania Aidi, qui portera haut et fier le drapeau tunisien lors de la cérémonie d’ouverture. Atteinte d’un traumatisme médullaire (lésion au niveau de la moelle épinière) en 1997 suite à une erreur médicale, elle débute l’athlétisme...
(Africa Top sports 05/09/16)
Après un jour de break, l’ Afrobasket U18 féminin a repris ce vendredi avec le stade des quarts de finale. Après le Mali qui vient de se qualifier pour les demi-finales de la compétition, c’est autour de l’Angola de valider son billet pour le dernier carré. Les Angolaises ont battu la Tunisie en ce début d’après-midi sur le score de 40-50. Cette rencontre, c’est le remake du match de classement pour la 5ème -6eme place de l’édition 2014 de l’ Afrobasket U18 où l’Angola avait dominé son adversaire par 59-47. Cette année, la Tunisie est arrivée au Caire, avec l’objectif de faire mieux que la sixième place acquise il y a deux ans. Mais elle n’a pas eu les moyens...
(Agence d'information d'afrique centrale 05/09/16)
En bonne position avant la rencontre, les Lone Stars ont été renversés par la Tunisie (1-4). Vainqueur de Djibouti, le Togo d’Emmanuel Adebayor prend s’empare du ticket de meilleur deuxième. Les rêves continentaux du Liberia se sont fracassés à Monastir dimanche après-midi : les Lone Stars sont sévèrement battus par les Aigles de Carthage (1-4) et terminent à la 3e place du groupe avec 10 points, laissant au Togo le strapontin qualificatif pour la CAN 2017. Car les hommes de Claude Le Roy, emmenés par un Adebayor chômeur mais très en jambes (3 passes décisives et un penalty manqué), ont corrigé Djibouti 5-0. Et, grâce à une différence de buts favorable (+7), passent devant le Bénin (+2) au titre de...
(Le Monde 25/08/16)
Même si la Tunisie change de gouvernement – cinq depuis la révolution de 2011 - plus souvent que de sélectionneur, la volonté de la puissante Banque Centrale de Tunisie (BCT) n’est pas prise à la légère dans le milieu du sport professionnel, et notamment celui du football. Le 30 juin, la BCT a énuméré une série de mesures d’urgence à prendre face à deux problèmes majeurs qui touchent l’économie du pays, la détérioration du dinar et les transferts en devises. L’installation du nouveau gouvernement et l’attention portée à la délégation tunisienne engagée lors des Jeux Olympiques de Rio ont occupé l’actualité, mais la question continue d’agiter le monde du sport. Car les clubs, qui s’attendent à recevoir une notification officielle,...

Pages

(Business.News 30/10/15)
Le ministre des Affaires religieuses, Othman Battikh a affirmé, dans une déclaration à la TAP, que son ministère exercera son pouvoir pour que le nouvel imam assure le prêche, aujourd'hui vendredi 30 octobre 2015, à la mosquée Sidi Lakhmi de Sfax à la place de l’imam révoqué Ridha Jaouadi. Chose qui ne sera pas facile, sachant que l’imam, impliqué dans une affaire de malversation de fonds, a été remis en liberté la veille et accueilli comme un héro par ses partisans qui ont scandé des slogans hostiles au ministre. Or depuis la révocation de Jaouadi, chaque vendredi des heurts éclatent entre fidèles et agents des forces de l’ordre. La prière hebdomadaire du vendredi a été annulée, pour deux semaines consécutives...
(AFP 27/10/15)
L'Académie Goncourt a dévoilé mardi depuis le musée du Bardo les quatre finalistes en lice pour le plus prestigieux des prix littéraires français, qui sera décerné mardi 3 novembre, parmi lesquels le Franco-tunisien Hédi Kaddour pour son roman "Les prépondérants". Les trois autres écrivains retenus dans cette sélection finale sont Nathalie Azoulai ("Titus n’aimait pas Bérénice"), Mathias Enard ("Boussole") et Tobie Nathan ("Ce pays qui te ressemble"). Seul auteur sélectionné dans toutes les premières listes des prix littéraires, l'Algérien Boualem Sansal ("2084"), disparaît en revanche de celle du Goncourt, au même titre que Alain Mabanckou ("Petit piment"). L'annonce a été faite par Didier Decoin, un des sept membres du jury Goncourt ayant effectué le déplacement au musée du Bardo à...
(Jeune Afrique 27/10/15)
La liste finale du Goncourt a été dévoilée mardi au Musée du Bardo à Tunis. Et l'Afrique du Nord est au cœur de deux des romans retenus. Les noms des finalistes du Goncourt sont enfin connus. C’est à Tunis que le jury du Goncourt a dévoilé sa dernière sélection en vue de la remise du prix qui aura lieu le 3 novembre chez Drouant, à Paris. Sur les quatre finalistes, deux romans concernent directement le Maghreb : celui des protectorats français pendant l’entre-deux guerre avec Les Prépondérants (Gallimard) de Hédi Kaddour. Et l’Égypte, entre 1925 et 1952, dans un ghetto juif du Caire, avec Ce pays qui te ressemble (Stock) de Tobbie Nathan. Les deux autres finalistes sont Titus n’aimait...
(Le Point 27/10/15)
Façon aéropostale, les Goncourt se délocalisent. Après une escapade au Liban en 2012, les voici en Tunisie. Mardi 27 octobre, à 13 heures, ils se réunissent au musée du Bardo pour délivrer leur avant-dernière liste qui ne comptera que quatre romans. La conférence se tiendra dans le grand hall du musée. C'est ici que les deux terroristes ont tué vingt et un touristes et un membre des forces de sécurité. Sept membres de l'Académie sont du voyage. Bernard Pivot le président, Didier Decoin, Françoise Chandernagor, Paule Constant, Pierre Assouline, Tahar Ben Jelloun et Régis Debray… Ce dernier, auteur de Madame H. (Gallimard), débattra religion à l'Institut français avec l'intellectuel Youssef Seddik. En 48 heures chrono, les jurés auront signé leurs...
(Jeune Afrique 23/10/15)
Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, le site archéologique risque de perdre son label en raison d'une notable dégradation de l'environnement liée à un laisser-aller général. Entre les verdoyantes collines de Byrsa et de Borj Jedid, le palais présidentiel et son parc archéologique, Carthage semble figée dans le temps. Mais cette vision de carte postale masque une tout autre réalité. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979, le site risque de perdre ce label en raison d’une notable dégradation de l’environnement. En cause, un laisser-aller général dû principalement à la confusion qui règne au sein des institutions depuis la chute du régime de Ben Ali, en janvier 2011. En quelques semaines, le port punique, espace protégé, a été transformé...
(AFP 21/10/15)
Le célèbre rappeur tunisien Ahmed ben Ahmed alias Klay BBJ, qui avait été interpellé samedi sur des accusations de "détention et consommation" de cannabis, a été libéré mercredi et son dossier classé sans suite, a indiqué à l'AFP son avocat. "Il vient d'être libéré, au même titre que les deux autres personnes arrêtées avec lui, et l'affaire a été classée. Il est très heureux", a déclaré Me Ghazi Mrabet, selon qui des proches et quelques fans l'ont accueilli à sa sortie de la prison de Bouchoucha, dans la banlieue de Tunis. D'après lui, le rappeur a refusé durant sa détention "de subir un test de dépistage" de consommation de drogue. "Le procureur s'est finalement contenté de consulter le dossier et...
(AFP 19/10/15)
Un célèbre rappeur en Tunisie, Ahmed ben Ahmed, alias Klay BBJ, dont une précédente condamnation à de la prison avait fait polémique, a été interpellé samedi soir à Tunis et incarcéré, a affirmé son avocat, Me Ghazi Mrabet. "Il a été interpellé avec un autre rappeur et une troisième personne hier soir alors qu'il devait se rendre à un concert à Hammamet (60 km au sud de Tunis)", a déclaré à l'AFP Me Mrabet, confirmant des informations de presse. Le rappeur, connu pour ses textes virulents envers les autorités, a été "placé en garde à vue puis en détention provisoire" à la maison d'arrêt de Bouchoucha, dans la banlieue de Tunis, selon la même source. Il pourrait être présenté lundi...
(Jeune Afrique 19/10/15)
Pour sa 17e édition, le festival de Carthage innove et s'ouvre à un public longtemps ignoré, celui des régions de l'intérieur du pays. La région berbère des Ksour (sud-est de la Tunisie) n’est plus seulement un lieu touristique. Depuis le 9 octobre, ses espaces naturels aux allures apocalyptiques, le village troglodyte de Matmata ou celui de Chenini, adossé à une haute falaise ocre près de Tataouine, se sont transformés en théâtres majestueux. La population de Matmata a pu assister, le 9 octobre, à une représentation de L’Escale 32, une coproduction tuniso-italienne mise en scène par Moez Mrabet et Andrea Paolucci, présentée en préouverture de la 17e session des Journées théâtrales de Carthage (JTC), qui se tiendront du 16 au 24...
(Agence Ecofin 23/09/15)
Le film marocain « Much Love » poursuit son bonhomme de chemin malgré son interdiction dans le royaume. La production pourrait être projetée en Tunisie. « C’est en cours de négociation, mais rien n’a encore été décidé », a déclaré l’auteur du film, le Marocain Nabil Ayouch, cité par le site web Telquel.ma. Le film « Much Love » pourrait même être sélectionné pour les Journées cinématographiques du Carthage (Festival de Carthage) prévues du 21 au 28 novembre 2015. Il n’est pas exclu que l’œuvre soit distinguée comme elle l’a été en août dernier au Festival d’Angoulême en France. En effet, « Much Love » a remporté le Valois d’or du meilleur film, et l’actrice principale, Loubna Abidar, s’est vue...
(France 24 17/09/15)
Samuel Gratacap expose à Paris quatre années de photographie à Choucha, camp de réfugiés dans le sud de la Tunisie, à la frontière libyenne. Cet "Empire" désertique et invivable a sombré peu à peu dans l’oubli, comme ses derniers habitants. C’est l’histoire d’une disparition, celle d’un "Empire" nommé Choucha. Ce camp de réfugiés installé dans le sud de la Tunisie, à la frontière libyenne, s’est "créé à partir de rien, a étendu ses frontières et, peu à peu, il a périclité", explique Samuel Gratacap. Ce jeune photographe a capturé le lieu et ses habitants de 2012 à 2015, pour en fixer la progressive dissolution au gré des vents et de l’indifférence collective. Il expose le fruit de ce travail au...
(AFP 15/09/15)
La dernière sélection des œuvres retenues pour le Goncourt, le plus prestigieux prix littéraire français, sera annoncée le 27 octobre depuis le musée du Bardo, à Tunis, cible d'un attentat meurtrier en mars dernier, a-t-on appris mardi auprès de l'Académie Goncourt. Ce n'est pas la première fois que l'ultime sélection du Goncourt se déroule à l'étranger même si le choix du Bardo est hautement symbolique. En 2012, la troisième et dernière sélection du jury du plus prestigieux des prix littéraires français avait eu lieu à Beyrouth. Vingt-deux personnes, dont 21 touristes étrangers et un policier tunisien, ont été tuées le 18 mars dans l'attaque contre le musée du Bardo, la première à viser des étrangers depuis la révolution tunisienne de...
(Afrique ITNews 02/09/15)
Le ministre tunisien des Technologies de la communication et de l’Économie numérique, Noôman Fehri a indiqué que le taux de couverture de la télévision numérique terrestre (TNT) sera de 98 %, soulignant que le démarrage effectif de la transition aura lieu avant la fin de l’année 2015. Contrairement à plusieurs états africains qui ont lancé la TNT de manière progressive, la Tunisie compte s’assurer une zone de couverture importante avant le lancement. Le ministre des TIC tunisien a également ajouté qu’il a été convenu avec les opérateurs du prix de vente de l’appareil de réception de la TNT. L’appareil devrait coûter 50 dinars, soit environ 15 000 Fcfa. Quant aux familles nécessiteuses, le ministère des TIC a promis de venir...
(Sudinfo.be 26/08/15)
Alors que certains avaient émis des craintes quant à la destination de vacances d’Annelies Toros, il semble que le voyage en Tunisie de notre Miss Belgique se passe bien, même très bien… Miss Belgique n'a pas peur d'aller en Tunisie: Annelies Törös va prendre des vacances à Djerba! En effet, malgré la tension bien présente en Tunisie, Miss Belgique 2015 s’est envolée il y a quelques jours Djerba, afin de soutenir le tourisme local. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle semble profiter à fond de ses quelques jours de repos. C’est du moins ce que l’on peut croire si on suit son compte Instagram. La belle anversoise publie en effet depuis plusieurs jours des clichés de ses...
(Tunis Afrique Presse 06/08/15)
La 1ère édition du festival « Marketing Territorial pour l’Emploi » (MaTerrE) se tiendra, le 13 août 2015, à Ain Draham(Gouvernorat de Jendouba), en marge de la célébration de la journée nationale de la femme en Tunisie. Organisé par le Comité Européen pour la Formation et l’Agriculture(CEFA) et l’Association Tunisienne pour le Leadership l’Auto-développement et la Solidarité (ATLAS), cet évènement musical et culturel est une opportunité pour encourager le tourisme dans la région de la Kroumirie Mogods et pour promouvoir les produits de l’artisanat local, indique un communiqué des organisateurs. Des animations par des groupes de musique traditionnelle (Jendouba) et Musique moderne (Back to Reggae) et une loterie avec des cadeaux, sont prévues au programme de ce festival.
(Kapitalis 05/08/15)
Cette exposition, intitulée «Couleurs de Tunisie» et présentant les photos de Saif Nasser Al-Hinai, co-fondateur de la Société omanaise de la photographie, a été inaugurée par deux invités de marque, Sayyid Mohammed Salim Al Said, chef du protocole au ministère omanais des Affaires étrangères, et Tarek Ladeb, l’ambassadeur de Tunisie au sultanat d’Oman. Les photos d’Al-Hinai, des instantanés de la vie courante tunisienne, des scènes de rue en Tunisie, des captures des côtes, des plages, des portes et fer forgé de fenêtre, des tissus, des tapis et, occasionnellement, des portraits. Bien que la couleur blanche domine les illustrations d’Al-Hinai, étant donné que la plupart des bâtiments sont peints en blanc, chacune des photos de l’artiste porte une touche particulière. «Vous...
(Sud Ouest 03/08/15)
L'orchestre de Pau Pays de Béarn (OPPB) a donné deux concerts en Tunisie la semaine dernière, les 28 et 30 juillet. Ces déplacements étaient prévus de longue date. Mais avec l'attentat sur une plage de Sousse, le 26 juin dernier, les Tunisiens vivent dans la crainte d'une nouvelle attaque. Les dates prévues par la formation paloise ont donc pris une toute autre dimension. 3 000 personnes étaient présentes pour le concert de Carthage, 800 à El Jem. Mais la fréquentation touristique est en chute libre en Tunisie depuis les attentats. "Plus un seul bateau de croisière ne s'arrête. La situation est très préoccupante. Les Tunisiens ont l'impression d'être abandonnés", explique François Bayrou. C'est pourquoi le maire de Pau et trois...
(Jeune Afrique 01/08/15)
Un budget serré, des spectacles annulés, une fréquentation en baisse… Malgré une riche programmation, le plus important rendez-vous estival tunisien a du mal à renouer avec les années fastes. Amine a patiemment attendu l’aube pour rafler, dès l’ouverture de la vente en ligne au début du mois, 20 billets pour le concert de l’Américaine Lauryn Hill le 21 juillet. Avec ses amis, il n’aurait pour rien au monde raté le clou du Festival international de Carthage. D’autres flairant la bonne affaire ont utilisé ce filon pour acheter des tickets et les revendre au marché noir. « Le festival est un incontournable de l’été », explique Amine. Effectivement, assister à la grand-messe culturelle de Carthage est, depuis sa création, en 1964,...
(Jeune Afrique 31/07/15)
Le Tuniso-Allemand Samy Ben Redjeb a créé il y a dix ans Analog Africa, un label qui réédite la musique africaine des années 1960 et 1970. Délaissé sur le continent, le créneau passionne de plus en plus d'amateurs occidentaux. Août 2005, Cotonou. Samy Ben Redjeb pénètre dans un entrepôt et se retrouve encerclé par des caisses de vinyles aux pochettes défraîchies. Son contact sur place n’avait pas menti : il y a là plusieurs milliers de disques et peut-être quelques pépites. Mais tandis qu’il farfouille dans les albums, plongé dans une semi-obscurité, il sent un étrange frémissement sur ses mains. Des scorpions lui grimpent sur les bras ! L’amateur en sera quitte pour une grosse frayeur… et repartira une semaine...
(France TV Info 22/07/15)
Des créateurs tunisiens ont traversé la mer pour se faire connaître à Paris à la faveur de l'exposition "After Fashion week Tunis 2015". Découverte de ces artistes, élevés dans un pays qui enregistre une longue tradition et un savoir-faire dans la confection textile, et retour sur cette Fashion week, offrant une visibilité à de jeunes pousses imprégnées par leurs racines. Avec 26,6% du PIB, les industries du Textile et de l’Habillement représentent un secteur clé pour l’économie tunisienne qui enregistre une longue tradition et un savoir-faire dans la confection et désormais la création. 96% de ses exportations sont destinés au marché européen, principal client de la Tunisie. Le secteur textile tunisien est une terre d’accueil pour les investissements et le...
(RFI 13/07/15)
En Tunisie, le 51e Festival international de Cathage, un rendez-vous culturel très attendu, s’est ouvert samedi soir. Parmi les artistes qui doivent s’y produire jusqu’au 18 août, Lauryn Hill, Akon ou encore Charlie Winston. Mais le festival est marqué par plusieurs désistements d'artistes étrangers qui craignent pour leur sécurité. Tout comme le public. Vigilance maximale dans l'amphithéâtre de Carthage. Les autorités tunisiennes ont déployé un important dispositif de sécurité : détecteur de métaux, fouilles des sacs à l'entrée, présence policière. Tout est fait pour tenter de rassurer les spectateurs du Festival international de Carthage. Même le ministre de l'Intérieur, Najem Gharsalli, est venu, à pied, jusqu'au théâtre antique. Un « signal fort » selon lui : « Nous devons faire...

Pages

(Jeune Afrique 05/01/18)
Les Tunisiens devront débourser près de 300 dinars par mois (environ 100 euros) et par foyer pour faire face aux hausses des prix. Une situation provoquée par l'entrée en vigueur de la loi de finance 2018, qui prévoyait une importante majoration de la TVA. Avec l’entrée en vigueur de la loi de finances 2018, une majoration de la taxe à la valeur ajoutée (TVA), allant de 2 % jusqu’à 300 % selon les produits, est devenue effective et provoque une importante hausse des prix. Les hydrocarbures sont concernés, avec 50 millimes de plus sur le litre d’essence, mais aussi l’énergie, l’alimentation, l’immobilier, les produits importés… Aucun secteur n’est épargné. Rien qui n’ait déjà été annoncé et dénoncé par les économistes...
(Jeune Afrique 05/01/18)
Le designer tunisien Ali Karoui qui dit vouloir sublimer les femmes, habille déjà des stars de renommée internationale. Ali Karoui marcherait-il sur les pas de feu Azzedine Alaïa ? Glamour, chic, sexy et bling-bling sont les principales caractéristiques des robes féeriques que crée ce jeune couturier né en 1986 à Tunis et diplômé de l’école de stylisme Esmod en 2005. Depuis le lancement de sa marque, en 2012, ce passionné de mode depuis l’enfance multiplie les défilés, de Tunis à New York en passant par Beyrouth, Paris, Berlin ou Rome. Depuis 2013, il habille certaines des stars qui montent les marches du Festival de Cannes. Il collabore également avec la marque de joaillerie de luxe Chopard. « J’ai grandi entouré de...
(Jeune Afrique 30/12/17)
En annonçant ce jeudi sa démission de la présidence de l'Union patriotique libre, l'homme d'affaires controversé boucle une année 2017 houleuse et laisse la formation face à un avenir incertain. « Slim Riahi a présenté sa démission lors de la réunion du bureau politique ce 28 décembre, sans nous donner plus d’explications ». C’est par cette phrase laconique qu’un membre de l’Union patriotique libre (UPL) a annoncé à Jeune Afrique la démission de son chef. Celui qui a fondé ce parti libéral en mai 2011 a donc jeté l’éponge. Homme d’affaires controversé en raison des soupçons qui pèsent sur l’origine de sa fortune, il avait également présidé le Club Africain (CA) de 2012 à l’été 2017. L’ensemble des cadres de...
(Le Point 29/12/17)
Le changement sera venu de Berlin. Après trois jours de scrutin, les Tunisiens résidant au pays d'Angela Merkel ont violemment giflé la classe politique de Tunis lors de l'élection législative partielle du 17 décembre, parachevant dans les urnes une année de ressentiment populaire envers toute la classe politique. Une gifle venue d'Allemagne Au soir du scrutin, l'abstention a enregistré un score à la Ben Ali (le dictateur était élu avec plus de 90 % des voix) : 94,8 %. Mettant K.-O. les deux principaux partis qui cogèrent la Tunisie depuis la fin 2014 : Nidaa Tounes et Ennahdha. Cette déroute façon Waterloo électoral (« une branlée démocratique », selon un diplomate de passage) a le mérite de réveiller un vivier...
(RFI 29/12/17)
La crise continue et la polémique enfle entre la Tunisie et les Emirats arabes unis. Une semaine après la décision de suspendre les vols de la compagnie aérienne émiratie interdite aux femmes tunisiennes, aucune solution ne semble voir le jour. Dans les coulisses de cette crise, une bataille diplomatique est en train d'être jouée. Une bataille diplomatique qui ne dit pas son nom semble s'être engagée entre la Tunisie et les Emirats. Les hauts responsables politiques des deux côtés se gardent bien de l'évoquer. Elle dépasse pourtant l'indignation...
(Jeune Afrique 29/12/17)
Six jours après la décision de suspendre les vols émiratis aux ressortissantes tunisiennes, la tension est toujours vive entre les deux pays. Si le langage diplomatique demeure aseptisé, les actions de la société civile et des partis politiques, elles, ne faiblissent pas. Officiellement, Tunisiens et Émiratis refusent de parler de « crise diplomatique ». Mais les faits montrent que la brouille est bien installée. Au sixième jour de son déclenchement, les vols Emirates sont toujours suspendus par les autorités tunisiennes. Une suspension qui prouve que, pour l’instant, les deux pays sont dans l’incapacité de trouver une solution.
(Jeune Afrique 29/12/17)
Les discussions avec la délégation turque, ces 26 et 27 décembre, ont largement tourné autour des échanges entre les deux pays. La Tunisie a décidé de rétablir des droits de douane sur certains produits importés de Turquie. Une délégation turque emmenée par le président Recep Tayyip Erdogan a visité la Tunisie ces 26 et 27 décembre. Ce dernier s’est entretenu avec son homologue, Béji Caïd Essebsi, ainsi qu’avec le chef du gouvernement, Youssef Chahed, et le président de l’ARP, Mohamed Ennaceur. Mais le programme d’Erdogan comprenait aussi une participation au forum initié par l’Union tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’artisanat (Utica), syndicat patronal tunisien et des représentants du patronat turc. C’est pourtant là que les enjeux de la...
(RFI 28/12/17)
Après le Soudan et le Tchad, le président turc est arrivé mercredi 27 décembre en Tunisie pour clôturer une tournée africaine de quatre jours. Recep Tayyip Erdogan ne s’était pas rendu à Tunis depuis 2013, lorsqu’il était encore Premier ministre. Cette visite d’Etat a permis de signer plusieurs accords de coopération, sur le plan militaire notamment, mais surtout de parler affaires. C’est en compagnie d’une délégation de 150 hommes d’affaires que Recep Tayyip Erdogan est arrivé à Tunis. La relation commerciale entre ...
(Le Monde 28/12/17)
L’interdiction faite aux Tunisiennes d’embarquer sur les vols de la compagnie émiratie s’inscrit dans une série de différends entre les deux Etats. Par Madjid Zerrouky Des Tunisiennes manifestent près de l’ambassade des Emirats arabes unis à Tunis contre la décision de la compagnie aérienne Emirates d’interdire les femmes tunisiennes sur ses vols. Un mail, un tweet, des dizaines de voyageuses bloquées tout un week-end dans des aéroports et une crise diplomatique entre la Tunisie et les Emirats arabes unis. Tout a commencé le vendredi 22 décembre par un mail de la compagnie aérienne Emirates envoyé à ses passagers, annonçant que les femmes tunisiennes ne pouvaient plus embarquer sur ses vols. Sans autre forme d’explication. Le 24 décembre, le secrétaire d’Etat...
(Jeune Afrique 27/12/17)
Malgré l'émotion suscitée par les interdictions émiraties imposées aux Tunisiennes, le ministère des Affaires étrangères tunisien se veut rassurant ce mardi. Les deux pays sont en cours de discussion pour désamorcer une crise dont les réelles raisons demeurent encore floues. Au ministère des Affaires étrangères tunisien, on se veut confiant ce mardi 26 décembre : « Des contacts amicaux et quotidiens existent à travers les ambassades des deux pays et je sais que des contacts téléphoniques subsistent entre les deux ministres chargés des affaires étrangères », confie à Jeune Afrique un haut fonctionnaire du ministère.
(Jeune Afrique 27/12/17)
Sept ans après la révolution, un sondage d'opinion révèle qu'une grande majorité de Tunisiens considère que la situation du pays est pire, voire bien pire, que sous Ben Ali. Mais ils sont 15 à 25 % à rester positifs dans leur analyse. Le 7 décembre, l’agence Sigma Conseil présentait à Tunis les résultats d’une enquête d’opinion éclairante intitulée « Enseignements de sept ans de la révolution tunisienne ». La perception des événements de 2011 et de leurs suites est pessimiste. Pour 8 % des sondés considérant que la révolution a globalement réussi, 51 % estiment qu’elle a échoué. Et ils sont 80 % à penser que la situation est pire, même « bien pire » qu’à la veille des événements...
(La Tribune 27/12/17)
La signature de l'accord sur l'Open Sky, le 11 décembre dernier, a déchaîné la colère des syndicats de Tunisair. Ces derniers craignent que cet accord soit préjudiciable pour leur compagnie aérienne, alors que les derniers résultats financiers du groupe laissent craindre ce scénario. La bourse de Tunis vient de publier les états financiers du groupe Tunisair pour l'exercice 2016. Ceux-ci font état d'une situation assez alarmante : les pertes de la compagnie aérienne nationale ont plus que doublé en l'espace d'un an, puisqu'elles sont passées de -69,8 millions de dinars à -174,5 millions de dinars entre 2015 et 2016. Le groupe quant à lui essuie une perte nette de 196,6 millions de dinars. Bien que les revenus du groupe aient...
(La Tribune 27/12/17)
Durement paralysée par les attaques terroristes de 2015, l’industrie touristique tunisienne se rétablit. Le nombre de touristes étrangers en Tunisie a augmenté de 23% en 2017 par rapport à l'année précédente, selon les données officielles. En Tunisie, le secteur du tourisme commence à sortir du creux de la vague, deux ans après l'attentat perpétré dans la station balnéaire de Sousse qui avait provoqué la mort de 38 touristes. Le nombre de visiteurs étrangers dans le pays a augmenté de 23% en 2017 par rapport à l'année précédente, selon les données officielles. Selon toujours les données fournies par le gouvernement, au total 6,731 millions de touristes ont visité ce pays d'Afrique du Nord jusqu'au 20 décembre. Le nombre de touristes européens...
(Jeune Afrique 27/12/17)
Si pour l'ancien ambassadeur, il est difficile de tirer des conclusions générales des Printemps arabes, tant les situations sont diverses, les ressorts des révolutions n’ont pas disparu et déboucheront, à terme, sur plus de démocratie et d’État de droit. Faire un bilan d’ensemble du Printemps arabe, depuis son émergence en 2011, ne fait pas vraiment sens, tant les situations sont contrastées au Machrek comme au Maghreb. La relative réussite de la transition en Tunisie et la tragédie sans fin que vit la Syrie en sont la démonstration. Les diplomaties occidentales, surprises par les mouvements tectoniques à caractère révolutionnaire qui ont renversé les régimes autocrates en Tunisie et en Égypte, ont cru à tort à un effet domino. Mais il faut...
(La Tribune 27/12/17)
Dans son rapport d'activités, l'Agence des États-Unis pour le développement international a révélé que la Tunisie a reçu 117,4 millions de dollars sous forme d'aides de la part des Etats-Unis pendant ces derniers 15 ans. Un appui financier important qui risque d'être suspendu après le soutien tunisien non accordé aux USA dans l'affaire de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël. Ces 15 dernières années, l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a apporté un appui financier de 117,4 millions de dollars sous forme d'aide à la Tunisie dont 79 millions de dollars ont été orientés vers le soutien militaire. C'est ce qu'a révélé l'institution américaine dans son rapport. Ces chiffres viennent prouver les propos de l'ambassadeur américain en...
(Jeune Afrique 27/12/17)
Que reste-t-il du vent de contestation populaire qui s'est levé en 2011 dans les pays arabes, du Maroc au Yémen ? Alors que les rêves de changement ont été balayés par des crises politiques profondes et par l'hydre jihadiste, l'heure est à la « reprise en main » contre-révolutionnaire. Il y a sept ans, le 17 décembre 2010, un jeune marchand de légumes tunisien s’est immolé par le feu, sacrifice offert au seul apaisement de son désespoir. Le geste du martyr sans cause a libéré de leurs peurs des millions de ses frères arabes qui se sont soulevés contre les pouvoirs autoritaires dont la pérennité était vue, de loin, comme un gage de leur solidité. De janvier à mars 2011, six...
(Jeune Afrique 26/12/17)
L’interdiction d’accès des Tunisiennes aux vols d’Emirates airways et au territoire émirati provoque une vive émotion en Tunisie. À l'origine, la politique de Tunis envers les islamistes et le dossier libyen. C’est le sujet du moment en Tunisie. Depuis le vendredi 22 décembre, la mesure prise par les Émirats arabes unis à l’encontre des voyageuses tunisiennes ne cesse de nourrir la controverse. Discriminatoire, insultante envers la Tunisie et ses femmes, contraire aux règlements internationaux…les Tunisiens ne décolèrent pas. Le ministre des Affaires étrangères émirati, Anwar Gargash, a précisé que l’interdiction temporaire imposées aux femmes tunisiennes d’embarquer sur les vols en direction des Émirats arabes unies (EAU) était une précaution sécuritaire.
(RFI 26/12/17)
La Tunisie est souvent présentée comme le pays le plus avancé du Maghreb et du monde arabe en matière de droits des femmes. Mais il y a un domaine dans lequel il reste du progrès à faire : la présence des femmes dans les hauts postes de la fonction publique. Et le gouvernement tunisien a annoncé sa volonté de réaliser des progrès dans ce sens. Briser le plafond de verre : voici l’objectif annoncé du gouvernement tunisien, qui a présenté le 22 décembre les résultats d’une étude menée en 2016 sur la place des femmes dans la fonction publique. Ainsi, sur les 630 000 fonctionnaires que compte le pays...
(RFI 26/12/17)
Le président turc est en visite sur le continent africain. Recep Tayyip Erdogan est attendu au Tchad et en Tunisie, après une première escale à Khartoum. Sa première visite au Soudan a été essentiellement consacrée à l'économie et son passage à Ndjamena ce mardi 26 décembre devrait l'être tout autant. Au Soudan, le président turc a affiché ses ambitions : faire passer les échanges commerciaux de 500 millions à 10 milliards de dollars par an. Les deux chefs d'Etat ont signé une série d'accords concernant l'économie et l'agriculture, mais aussi la coopération militaire...
(RFI 26/12/17)
Ambiance tendue entre les Emirats Arabes Unis et la Tunisie. Dimanche 24 décembre au soir, le ministère du Transport tunisien a annoncé la suspension des vols d'Emirates depuis et vers la Tunisie. Une mesure qui intervient en réponse à l'interdiction faite depuis deux jours aux femmes tunisiennes d'embarquer à bord des vols de la compagnie aérienne. Les autorités émiraties disent craindre un attentat. C'est la porte-parole de la présidence de la République tunisienne, Saïda Garrach, qui l'a déclaré ce lundi matin sur les ondes d'une radio tunisienne. Si depuis vendredi les femmes tunisiennes n'ont pas pu embarquer à bord des vols Emirates, c'est parce qu'il y a des informations sécuritaires sérieuses chez les autorités émiraties sur la possibilité d'attentats terroristes,...

Pages