Vendredi 24 Novembre 2017

Tunisie

(Jeune Afrique 02/11/17)
Un élu du Front populaire, groupe rassemblant plusieurs partis de gauche, clarifie la situation après des rumeurs de démission du président du groupe parlementaire. Depuis ce mardi 31 octobre au matin, la rumeur court au sujet de la démission d’Ahmed Seddik, leader du Parti d’avant-garde arabe démocratique et député du Front populaire à Tunis, dont il préside le groupe parlementaire. « Nous discutons tous les ans pour savoir qui assumera quel rôle au sein du groupe. Et en effet, nous discutons ces temps-ci », reconnaît volontiers Chafik Ayadi, lui aussi député au sein du groupe parlementaire du Front populaire, élu à Sfax. Une présidence à deux têtes en vigueur dans les faits Pour le moment donc, Seddik reste formellement président...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Une fois de plus, si l’on en croit les prévisions qu’a publiées le mardi 30 octobre le Fonds monétaire international (FMI) pour les 23 pays du Maghreb et du Moyen-Orient, la cassure est franche entre les pays exportateurs de pétrole et les pays qui l’importent. Même si leur point commun est que le pire est passé. Pour les premiers (87 millions d’habitants), la croissance continue d’être médiocre, car les prix du pétrole demeurent bas et erratiques. Leur croissance moyenne atteindrait 1,7% en 2017 et 3% en 2018. En queue de peloton, figurent le Yémen en guerre et en récession (-2% et – peut-être – +8%), le Koweït (-2,1% et +4,1%), Oman (0% et 3,7%), l’Arabie saoudite (+0,1% et 1,1%), les...
(Agence Ecofin 02/11/17)
La Banque de l’Habitat de Tunisie a obtenu l’accord du Conseil des Marchés Financiers, pour augmenter son capital de 68 millions de dinars tunisiens (DT), ce qui le portera à 238 millions de DT (95,50 millions $). L’opération s’effectuera en partie par souscription à l’émission de 6,8 millions de nouvelles actions, d’une valeur de 15 DT chacune. Cette partie qui permettra de mobiliser 102 millions de DT (40,2 millions $) est prioritairement réservée aux actionnaires de la banque. Ces derniers ont néanmoins jusqu’au 15 décembre 2017 pour se manifester. Par ailleurs, Banque de l’Habitat prélèvera 34 millions de DT dans ses réserves, qui viendront appuyer la création et la distribution aux actionnaires, de 6,8 millions d’actions nouvelles d’une valeur de...
(AFP 02/11/17)
Le président du Club africain (CA) Slim Riahi, dont les biens ont été gelés par la justice dans le cadre d'une affaire de blanchiment d'argent, a démissionné mercredi de la tête de ce grand club de Tunis qui a remporté la coupe de Tunisie 2017. "J'annonce ma démission définitive et irrévocable de la présidence du comité directeur du Club africain", a indiqué dans un communiqué M. Riahi, qui est aussi le président d'un parti politique et un riche homme d'affaires. M. Riahi a expliqué sa décision par "l'impossibilité" de terminer son mandat, qui s'achève en octobre 2018, "au vu de (sa) situation personnelle difficile"...
(AFP 31/10/17)
La justice tunisienne a renvoyé mardi au 9 janvier le procès de l'attentat du musée du Bardo, au cours duquel 21 touristes avaient été tués en mars 2015. A l'issue de la deuxième audience du procès à Tunis, le juge a pris cette décision "à la demande des avocats de la partie civile et rejeté toutes les demandes de libération" d'accusés, a déclaré à l'AFP le porte-parole du Pôle antiterroriste Sofiène Sliti. L'audience, en présence de 18 des 26 prévenus, d'avocats français et d'un proche de victimes, avait été levée au bout de deux heures et demie. "Nous avons demandé le report parce qu'il s'agit d'un dossier volumineux (...). Nous souhaitons que le report soit d'au moins un mois mais...
(AFP 31/10/17)
Prévenus absents, victimes non convoquées, allégations de torture: les procès des attentats attribués à la mouvance jihadiste en Tunisie ces dernières années patinent, entravés par une désorganisation de la justice. Le procès de l'attentat du musée du Bardo, qui a fait 22 morts dont 21 touristes en mars 2015, a ainsi démarré en catimini en juillet, sans que les victimes ne soient convoquées. Près de la moitié des prévenus n'étaient pas présents. Par souci de sécurité, les principaux accusés dans de tels procès sont généralement détenus dans des prisons différentes, et les autorités ne parviennent pas toujours à les faire venir à temps pour l'audience. En outre, certains extrémistes refusent de comparaître devant une justice qu'ils ne reconnaissent pas. Lors...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Militant des droits humains et avocat de la défense dans l’affaire dite du baiser, Ghazi Mrabet dénonce les travers judiciaires qui ont conduit à la condamnation d'un jeune couple arrêté pour s'être embrassé. Il appelle à une révision des lois relatives aux bonnes mœurs et attend des magistrats un travail plus rigoureux. Jeune Afrique : Quelles conclusions tirez-vous de l’affaire du baiser ? Ghazi Mrabet : Sans revenir sur le fond, le dossier accumule les vices de procédure, dont la juge qui a prononcé les peines n’a pas tenu compte. Certaines précisions données par les policiers défient toute logique. Ils prétendent déterminer l’attitude d’un couple dans un véhicule garé à l’écart, sous un arbre, dans la plus totale obscurité ! Les dénégations de mes...
(La Tribune 31/10/17)
La dépréciation du dinar tunisien a eu une incidence négative sur les échanges commerciaux de la Tunisie dont le déficit s'est aggravé d'un milliard de dinar au premier semestre 2017, indique l'Observatoire tunisien de l'économie. Le déficit commercial de la Tunisie s'est aggravé au cours des six premiers mois de l'année 2017 de 1 milliard de dinar tunisien. Selon l'Observatoire tunisien de l'économie (OTE), ceci s'explique par la dépréciation du dinar qui a eu un impact négatif sur l'évolution des échanges commerciaux du pays. L'institution estime que la Tunisie est entrée dans un « cycle infernal » où à chaque fois qu'elle dévalue sa monnaie pour satisfaire les demandes du Fonds monétaire international (FMI), ceci entraîne une augmentation du déficit...
(AFP 31/10/17)
La justice tunisienne a décidé de renvoyer à nouveau le procès de l'attentat du musée du Bardo, au cours duquel 21 touristes avaient été tués en mars 2015, à l'issue d'une deuxième audience mardi matin à Tunis. Au bout de deux heures et demie d'audience en présence d'avocats français et d'un proche de victimes, le tribunal s'est retiré pour fixer une date, qui devrait être annoncée dans la journée. Les avocats ont réclamé "davantage de temps" pour examiner le dossier, selon une journaliste de l'AFP sur place. "Nous avons demandé le report parce qu'il s'agit d'un dossier volumineux (...). Nous voulons que le report soit d'au moins un mois mais qu'il ne dépasse pas les trois mois", a dit à...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Le militant des libertés numériques, co-fondateur du Parti pirate tunisien se présente aux élections partielles en Allemagne. Une candidature qui, si elle ne réussit pas, servira de répétition avant 2019. Slim Amamou a nonchalamment annoncé sa candidature aux élections partielles en Allemagne, à venir au mois de décembre prochain, sur une liste du Parti pirate. En tunisien, sur Twitter, il gazouille : « Hier je suis allé à l’ambassade de Tunisie à Berlin et j’ai déposé ma candidature aux élections partielles en Allemagne. » Depuis sa démission du gouvernement de transition, après quatre mois passés au poste de secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports, en mai 2011, cette figure de la révolution est restée discrète. A l’époque, c’était...
(Agence Ecofin 31/10/17)
Tunisie Telecom va étendre la couverture de ses services télécoms haut débit dans les régions enclavées. La société s’est offerte, à cet effet, les raccordements cuivre de la société américaine Adtran Inc, spécialisée dans la fourniture de services de télécommunications, d’équipements de réseaux et l’interconnexion de systèmes. Jamel Sakka, le directeur technique de Tunisie Telecom, dont les propos sont rapportés par le site developingtelecoms, explique que « les raccordements cuivre de la Adtran sont la seule manière efficace pour réduire le coût de l’installation de réseaux de transmission et pour accélérer le déploiement dans des zones difficiles d’accès et éloignées des sites MSAN (nœuds d’accès multi-services)». Les raccordements cuivre d’Adtran permettront à Tunisie Telecom d’offrir à ses clients plus de...
(Xinhua 31/10/17)
Le président du Parlement européen, Antonio Tajani a entamé lundi une visite officielle de deux jours en Tunisie, sa première en date depuis son ascension au sommet du législatif européen en dehors de l'Europe. "Ma visite en Tunisie touchera les deux volets politique et économique d'autant plus que nous cherchons à aider la Tunisie pour relever les multiples défis qu'elle devra faire face" , a souligné M. Tajani s'adressant aux députés de l'Assemblée des représentants du peuple (Parlement tunisien). Il a insisté que "la stabilité de l'Europe dépendrait, en quelques sortes, de la stabilité de l'Afrique et de la Méditerranée y compris en Tunisie avec laquelle on doit renforcer la coopération, notamment sécuritaire" . Selon le président du Parlement européen,...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Le 13 août 2017, à l’occasion de la journée de la femme tunisienne, le président Béji Caïd Essebsi déclarait vouloir s’attaquer aux inégalités hommes-femmes que perpétuent certaines lois du pays. Parmi les réformes envisagées, l'égalité successorale cristallise la controverse entre dignitaires religieux et militants féministes. Après l’abrogation, en septembre, d’une circulaire interdisant aux Tunisiennes musulmanes de se marier avec un non-musulman, une initiative visant à réformer les lois existantes en matière d’héritage fait polémique en Tunisie, et jusque dans le monde arabo-musulman. Inspirée du Coran, la loi tunisienne répartit en effet les biens d’un défunt entre les membres de sa famille, accordant une part plus conséquente à ses fils. Ce n’est pas la première fois qu’un président tunisien affiche son...
(AFP 30/10/17)
Le Parlement tunisien a de nouveau échoué lundi à élire un nouveau président à la tête de l'instance électorale (Isie), à cinq mois de la nouvelle date fixée pour la tenue des premières élections municipales de l'après-révolution. Bientôt six mois après la démission choc de Chafik Sarsar, les députés n'ont pas réussi à s'accorder sur un nom pour lui succéder à la tête de l'instance, parmi les deux candidats en lice. "La présidence du Parlement va se réunir avec les chefs des blocs (parlementaires) pour prendre une décision adéquate" pour l'instance électorale, a déclaré le vice-président de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), Abdelfattah Mourou. Officiellement, le quorum n'a à chaque fois pas été atteint dans l'hémicycle, empêchant l'élection. Selon...
(Le Point 30/10/17)
Du 1er septembre au 18 octobre, 2 900 Tunisiens de toutes les classes sociales sont arrivés illégalement en Italie, plus que l'année dernière à la même époque. Au-delà du chiffre en augmentation de migrants tunisiens prêts à prendre tous les risques pour franchir la Méditerranée, il y a le nombre d'enfants non accompagnés : 230. Il en dit long sur une certaine désespérance à l'origine des mouvements de migrations du Sud vers le Nord. Jeudi, à Bir Ali, 60 kilomètres à l'ouest de Sfax, c'était une matinée porte close. Les magasins, administrations et autres activités avaient baissé leurs rideaux de fer pour « une journée de colère et deuil ». Un cortège d'habitants remontait la rue principale. Quelques-uns portaient trois...
(AFP 30/10/17)
Un Italien, responsable d'associations sportives et culturelles pour mineurs en Tunisie et soupçonné d'"agression sexuelle" sur un jeune adhérent a été arrêté, a indiqué lundi à l'AFP la porte-parole du parquet du tribunal de Sousse (est). Résidant depuis "plusieurs années" dans la station balnéaire de Hergla, près de Sousse, cet Italien âgé de 40 ans avait fondé ces six dernières années des clubs sportifs et culturels destinés aux jeunes de moins de 18 ans, a indiqué cette porte-parole, Zahia Sayedi. Il a été arrêté vendredi soir et placé en détention provisoire "pour agression sexuelle sur un enfant de moins de 18 ans", adhérent dans l'un des clubs qu'il animait, a-elle ajouté. La justice a été alertée par la Protection de...
(Agence Ecofin 30/10/17)
A la date du 27 ooctobre 2017, les rendements des obligations émises par les Etats africains sur le marché international des capitaux, se sont presque tous affichées en recul, témoignant d'un intérêt prononcé des investisseurs pour ces produits financiers. Plusieurs pays africains, même le Mozambique en délicatesse avec la communauté des investisseurs obligataires internationaux, ont vu le rendement sur leurs obligations baisser au cours de la semaine de reférence. Le Cameroun, dont le taux de rendement est de 6,2% pour un taux d'intérêt initial de 9,75%, affiche une des meilleures performances. Mais les plus performants, restent le Nigéria et l'Afrique du sud, avec certaines de leurs obligations qui affichent des taux de rendement de 2,6% Le seul pays à ne...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Nadia El Bouga, Leïla Slimani, Sofia Bentounes : trois auteures évoquent la difficulté d’avoir une sexualité épanouie pour beaucoup de musulmans, au Maroc ou ailleurs. Surtout quand on est une femme. C’est peut-être le plus vieux sujet du monde, mais l’actualité littéraire l’a remis sous le feu des projecteurs. En l’espace de quelques mois, trois ouvrages portant sur la sexualité sont parus. Tous écrits par des femmes. Nadia El Bouga, sexologue française, féministe et musulmane, fille d’immigrés marocains, évoque la sexualité de ses patients, de toutes confessions, mais souvent musulmans (La Sexualité dévoilée, avec Victoria Gairin, Grasset). Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016, née à Rabat, s’est spécifiquement intéressée à l’« hypocrisie » qui structure selon elle les relations dans le royaume...
(Jeune Afrique 28/10/17)
Les concessionnaires automobiles tunisiens se considèrent doublement lésés par les hausses des taxes sur les importations prévues dans le projet de loi de finances 2018 et par la circulaire de la Banque centrale sur les produits de consommation non essentiels. Ils préviennent qu’en l’état, le prix des voitures essence neuves de moyenne gamme devrait augmenter de 13 à 30%. La Chambre syndicale des concessionnaires automobiles, qui dépend de l’Utica (Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat), le principal syndicat patronal, explique cette hausse des prix à venir par l’augmentation de 25% des droits de consommation pour l’importation des véhicules particuliers, de 10 à 15% des droits de douane pour les utilitaires et de 1% de la TVA. Ces...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...

Pages

(Agence Ecofin 15/09/17)
(Agence Ecofin) - Wyplay, une société française qui conçoit des logiciels pour les opérateurs de télévision, vient d’annoncer l’ouverture prochaine d’un bureau en Tunisie. Celui-ci sera le premier installé en Afrique. Il comprendra principalement des équipes d'ingénierie, de soutien et de contrôle de qualité dont la mission sera de contribuer à la réalisation de projets en cours en Tunisie et dans la région, tout en développant de nouvelles opportunités. Les dirigeants de la société française ont justifié le choix de la Tunisie, par la fiabilité, la qualité des infrastructures locales et la qualification des ingénieurs nationaux. Wyplay espère d’ailleurs pouvoir créer une cinquantaine d'emplois dans le pays. La société qui a développé le logiciel middleware de la célèbre Box SFR,...
(AFP 14/09/17)
Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. "Tous les textes liés à l'interdiction du mariage de la Tunisienne avec un étranger, à savoir la circulaire de 1973 et tous les textes semblables, ont été annulés. Félicitations aux femmes de Tunisie pour la consécration du droit à la liberté de choisir son conjoint", a écrit sur Facebook Saïda Garrach, qui n'était pas joignable dans l'immédiat. Le 13 août, le président Béji Caïd Essebsi avait annoncé avoir demandé au gouvernement de retirer une circulaire datant de 1973 et empêchant le mariage des Tunisiennes musulmanes avec des non-musulmans...
(Jeune Afrique 13/09/17)
Elles s'appellent Jalila, Saadia ou Neila. Elles ont 30 ou 50 ans et elles dirigent la Tunisie entrepreneuriale, artistique ou militante, sans faire de grabuge. Et efficacement. Portraits de huit leaders puissantes tunisiennes. Après avoir obtenu l’égalité entre citoyens et citoyennes dans la Constitution, la parité sur les listes électorales et dans diverses instances, elles ont arraché l’adoption à l’unanimité, le 26 juillet, d’une loi contre la violence faite aux femmes et l’abrogation de l’article 227 bis qui permet à un violeur d’épouser sa victime. Certaines réclament l’égalité en matière d’héritage, le droit de pouvoir épouser un étranger sans qu’il ne se convertisse à l’islam… Des combats qu’elles mènent au sein de la société civile suscitent des débats publics salutaires...
(Tunisie Numérique 13/09/17)
Au total 8 individus impliqués dans le soutien logistique aux groupes terroristes retranchés dans les montagnes de Jendouba, Kasserine et Sidi Bouzid ont été arrêtés, dévoilant un réseau de soutien aux terroristes. Ce sont les aveux d’un terroriste capturé, lors de l’opération du mont Birinou au gouvernorat de Kasserine où deux autres terroristes ont été tués, qui ont menée à ces individus. Des preuves ont montré des liens avec des éléments terroristes auxquels ils fournissaient des provisions, de l’argent et des puces téléphoniques afin de faciliter leurs déplacements dans les villes. Trois voitures utilisées dans les déplacements des terroristes et leur approvisionnement, ont été saisies par la garde nationale.
(Tunisie Numérique 13/09/17)
Au total 15 ambulances représentant un don du Qatar ont été livrées au secteur sanitaire en Tunisie, a annoncé mercredi 13 septembre 2017 l’ambassade du Qatar à Tunis. Ce don intervient dans le cadre du soutien de la coopération bilatérale entre les deux pays et la volonté du Qatar à soutenir davantage le peuple tunisien, indique la même source. Les ambulances ont été réceptionnées par les services du ministère de la Santé et dispatchées sur les différents hôpitaux publics.
(Jeune Afrique 13/09/17)
A 57 ans, Saadia Mosbah préside l'association M’nemty Contre les Discriminations. « Cours derrière ton rêve et ne lâche jamais. S’il fait mine de partir…, rattrape-le », lance l’égérie tunisienne de la lutte contre le racisme, qui croit à un possible vivre-ensemble. Originaire du Sud tunisien, cette chef de cabine de Tunisair – dont les ancêtres paternels sont venus de Tombouctou – a fait de la lutte contre les discriminations son combat. Pour Saadia Mosbah, le racisme en Tunisie est « quelque chose de silencieux, de rampant ». Elle fustige le déni ambiant et l’intolérance larvée. « Je suis chez moi, une citoyenne à part entière, avec une particularité physique visible », se fait-elle fort de rappeler. Lire la suite...
(Jeune Afrique 13/09/17)
A 47 ans, Sarra Masmoudi est PDG du laboratoire pharmaceutique Teriak. Cette brillante élève du lycée tunisois El-Menzah-VI est devenue une patronne influente et remarquée aux allures de première de la classe. Formée à l’École nationale d’ingénieurs de Tunis (Enit), elle a finalisé son cursus en génie industriel à l’École polytechnique de Montréal avant de rejoindre, en 1997, le laboratoire pharmaceutique Teriak, dont elle est nommée PDG en 2003. Sous son impulsion, la filiale du groupe Kilani devient un leader du marché pharmaceutique en Tunisie, en Libye et en Afrique subsaharienne. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/471167/societe/femmes-tunisiennes-puissa...
(Jeune Afrique 13/09/17)
A 49 ans, Jalila Mezni préside le groupe Société d’articles hygiéniques (SAH Lilas). Classée parmi les femmes les plus influentes du monde arabe par le magazine Forbes en 2015, la cofondatrice du groupe SAH – Lilas est si discrète qu’elle est presque inconnue du grand public. Pourtant, elle est l’une des rares Tunisiennes à diriger une entreprise cotée en Bourse. C’est en 1994, alors qu’elle avait à peine 26 ans, que Jalila Mezni a quitté le secteur bancaire pour créer la marque Lilas. Elle diffuse aujourd’hui ses produits dans tout le Maghreb et compte désormais développer ses marchés en Afrique de l’Ouest, notamment la Côte d’Ivoire, avec l’aide du capital-investisseur Abraaj, qui a intégré le conseil d’administration du groupe en...
(Tunisie Numérique 12/09/17)
Les rivalités entre les groupes terroristes retranchés dans les montagnes de Kasserine et du Kef, Jendouba et Sidi Bouzid ont été exacerbées par les conditions difficiles de vie sur les hauteurs et surtout les défaites successives subies de la part des forces armés de sécurité. Cette situation a conduit à des accrochages entre les membres des différentes factions djihadistes au Mont Salloum, selon des aveux de terroristes arrêtés rapporté par radio Mosaïque Fm. Selon cette même source, le groupe Ajned Al Khilefa affilié à Daesh a traité les éléments de Katibet Okba Ibn Nafaâ de mécréants. De leur côté, les membres Katibet Okba Ibn Nafaâ ont qualifié les daeshistes de “Kharidjistes”.
(Huffingtonpost 12/09/17)
Dans un élan de solidarité, deux manifestations organisées par des partis politiques tunisiens d'opposition ainsi que des gens de la société civile, ont eu lieu à Tunis vendredi 8 septembre pour protester contre la persécution de la minorité musulmane birmane, les Rohingyas, dans l'État de Rakhine, dans l'ouest de la Birmanie. Plus de 200 manifestants ont envahi le centre ville Une foule de tous genres et de tous âges, réunie par le parti d'opposition Tayar al-Mahaba avait brandit des dizaines de bannières condamnant les crimes commis par les militaires birmans contre les Rohingyas musulmans. "Nous sommes venus dénoncer les crimes horribles commis contre les Rohingyas en Birmanie", a déclaré le président de l’Association Ibn Khaldoun, Khaled Tablaoui, à l’agence de...
(Business.News 12/09/17)
La Tunisie a vivement condamné l'attaque terroriste qui a visé, ce lundi 11 septembre 2017, un convoi des forces de sécurité égyptiennes dans la province du Nord du Sinaï, et qui a fait nombre de victimes parmi les sécuritaires et les civils. Le ministère des Affaires étrangères a exprimé, dans un communiqué, la solidarité de la Tunisie avec le peuple d'Egypte et ses sincères condoléances aux familles des victimes, réitérant son soutien au gouvernement égyptien dans sa guerre contre les terroristes et les extrémistes. La Tunisie a en outre appelé au renforcement de la coordination entre les composantes de la communauté internationale pour contrer le terrorisme. M.B.Z
(Tunisie Numérique 12/09/17)
Le directeur d’une société et son comptable ont été condamnés à 3 mois de prison ferme et 22, 421 millions de dinars par un tribunal de Monastir. Spécialisée dans l’importation des meubles , cette société s’adonnait à une gigantesques fraude commerciale en prétendant importer des meubles et autres objets décoratifs d’Espagne alors qu’en réalité, sa marchandise est importée de Chine. Elle a été épinglée par une unité des investigations douanières qui a déposé un dossier à la justice de Monastir, rappelle-t-on. On reproche à cette entreprise d’avoir tiré profit des avantages fiscaux liés à l’importation et d’usage de faux ainsi que tromperie sur la nature de la marchandise.
(Xinhua 11/09/17)
TUNIS, (Xinhua) -- La compagnie aérienne tunisienne, Tunisair, a programmé 45 vols à partir des lieux saints en Arabie saoudite durant la période allant du 6 au 21 septembre courants, pour assurer le retour des 10.804 pèlerins, a-t-on appris vendredi auprès de Tunisair. Les vols de départs de l'Arabie saoudite décollent des aéroports de Jiddah jusqu'au 12 septembre et de celui de la Médine du 13 au 21 septembre 2017, selon la même source. Mettant à la disposition des pèlerins tunisiens deux appareils Airbus A340 avec le renforcement de la délégation tunisienne par des équipes d'assistance psychologique, logistique et médicale, Tunisair informe que 24 vols atterriront à Tunis, 9 dans la province de Monastir (côtes-est), un vol vers Gabes (sud-est),...
(Xinhua 07/09/17)
TUNIS, (Xinhua) -- Jusqu'à fin juin 2017, la dette de la Tunisie a grimpé pour se situer à 66,9% du PIB du pays contre 60,3% en juin 2016, d'après une note de la dette publique tunisienne reçue mercredi par l'Agence de presse Xinhua. En valeur, l'endettement public tunisien a passé entre 2016 et 2017 de 52.700 millions de dinars à 62.791 millions de dinars, l'équivalent d'environ le double de l'actuel budget d'État tunisien soit 32.270 millions de dinars (un dinar vaut environ 0,4 dollar). Représentant à peu près les deux tiers de la dette publique soit 43.600 millions de dinars, l'endettement extérieur de la Tunisie est réparti en 47% de dettes diverses, 15% de dettes bilatérales et 38% du côté...
(Xinhua 06/09/17)
KINSHASA, (Xinhua) -- En match comptant pour la quatrième journée du groupe des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018, les Aigles de Carthage de la Tunisie ont tenu en échec les Léopards de la République démocratique du Congo (2-2) ce mardi 5 septembre au Stade des martyrs à Kinshasa. Dès la première période, les Léopards se lancent à l'assaut de la défense tunisienne. Chancel Mbemba marque à la 9ème minute le premier but. L'on assiste alors à une bonne circulation de ballon des joueurs des Léopards de la RD Congo. A la mi-temps, les Congolais menaient déjà par un but à zéro. A la deuxième période, les Léopards vont redoubler de vitesse. Paul-José Mpoku s'offre une bonne balle...
(Agence Ecofin 06/09/17)
(Agence Ecofin) - En Tunisie, la chaîne de télévision généraliste Carthage + sera bientôt lancée. La nouvelle station a achevé sa période de diffusion expérimentale, commencée en août 2017, sur la11393 verticale (symbole rate 27500-polarisation VC) du satellite Nilesat, ancienne fréquence de la chaîne Attessiâa. D’après les dernières informations, le lancement officiel de la chaine, créée par l’homme d’affaires tunisien Lassaâd Kheder, est imminent. Les locaux du média sont entièrement achevés, le matériel disponible et le personnel prêt à démarrer les activités. A titre de rappel, le lancement de Carthage + entre dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet global comprenant également la création, à Tunis, d'une université spécialisée en audiovisuel et d’une "Mediacity", une zone franche...
(Huffingtonpost 05/09/17)
Zaghouan, Le Kef, Bizerte, Ben Arous, Siliana, Kasserine et Kairouan, sont les régions qui viennent d’être déclarées sinistrées à cause de la sécheresse qui a affecté les grandes cultures durant l’actuelle saison 2016-2017. Le gouvernorat qui a été le plus touché, est celui du Kef, où 100% des grandes cultures ont été déclarées sinistrées. Les zones sinistrées, reconnues en vertu du décret du 29 août 2017, feront l’objet de l’intervention du fonds national de garantie (FNG) qui prendra en charge les intérêts résultant du rééchelonnement des crédits contractés par les agriculteurs. Les agriculteurs issus des zones sinistrées, munis d’un certificat confirmant le dégât dû à la sécheresse délivrée par le commissariat régional au développement agricole (CRDA) concerné, bénéficient de ce...
(Jeune Afrique 05/09/17)
Amélioration de la qualité de la formation en Algérie, lutte contre le décrochage scolaire au Maroc et réforme du calendrier des vacances en Tunisie... Tour d'horizon des changements dans les dispositifs éducatifs des pays du Maghreb cette année. En Algérie, la réforme à petits pas Plus de 9 millions d’élèves ont fait leur rentrée scolaire, ce lundi 6 septembre, en Algérie. Placée sous le slogan « Tous mobilisés pour une école citoyenne et de qualité », celle-ci se place dans la continuité de la réforme de 2016/2017. À la tête de l’Éducation nationale depuis trois ans, la ministre Nouria Benghebrit poursuit...
(Tunisie Numérique 05/09/17)
Trois membres d’une même famille dont un bébé de 3 ans ont péri et 5 autres personnes ont été blessées dans un accident de la route survenu mardi 05 septembre 2017 à l’entrée de la localité d’Utique du gouvernorat de Bizerte du côté de la Nationale 8. Selon les premières investigations, l’accident a été provoqué par un dépassement interdit impliquant un véhicule léger et un camion entraînant la mort de trois personnes d’une même famille. Le père et la mère sont morts sur le coup alors que le bébé a succombé à ses blessures sur la route de son évacuation à l’hôpital. Un autre enfant de la même famille a pu être sauvé après avoir été transféré aux urgences d’Utique...
(France TV Info 04/09/17)
Aux dires mêmes des autorités tunisiennes, 75% des terres cultivables du pays sont menacées par le processus de désertification. Géopolis fait le point sur ce phénomène ancien lié notamment à la déforestation. Et à l’agriculture industrielle. De manière chronique, la Tunisie est confrontée à la sécheresse. Malgré la hausse de la pluviométrie au cours de l'hiver. Les pouvoirs publics ont annoncé en mars 2017 un plan national d'économie de cette ressource, qui s'étalera sur quatre ans. Le problème est aggravé par le prcessus de désertification qui toucherait 75% des terres cultivables, aux dires mêmes des autorités tunisiennes. S’il touche le centre et des régions situées au nord de la Tunisie, le phénomène est particulièrement préoccupant dans le sud. «Des villages...

Pages

(Agence Ecofin 28/09/17)
(Agence Ecofin) - La Banque islamique de développement (BID) s’est engagée à accorder un montant de 3,7 milliards de dinars tunisiens (environ 1,5 milliard $) à la Tunisie d’ici à 2020. C’est ce qu’a déclaré le ministre tunisien du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Laâdhari, à l’occasion d’un séminaire relatif au document de partenariat stratégique de la coopération entre la Tunisie et la BID, tenu hier 26 septembre 2017. Ces financements qui seront accordés par la BID à la Tunisie le seront sous forme des prêts avec des avantages.
(Agence Ecofin 28/09/17)
(Agence Ecofin) - Entre janvier et septembre 2017, la Tunisie a produit 3,1 millions de tonnes de phosphates, en baisse de 18,5% en glissement annuel, rapporte Reuters qui cite la Compagnie de Phosphate de Gafsa, plus grande société du secteur. Cette chute est attribuable aux manifestations de protestations observées à Gafsa, principale région de production, au sud du pays. En mai dernier, le président tunisien Beji Caid Essebsi a ordonné à l’armée de protéger les installations de production de phosphate, de pétrole et de gaz. Alors que la Tunisie enregistrait une hausse de 46% de sa production de phosphate au premier trimestre, elle n’atteindra probablement pas son objectif qui est de doubler en 2017 son tonnage à 6,5 millions. Pour...
(Agence Ecofin 28/09/17)
(Agence Ecofin) - Malgré une hausse de 5% de son chiffre d'affaires, la Société Tunisienne d’Equipements (STEQ), une entreprise cotée sur la bourse de Tunis, a connu une aggravation de sa perte nette à 2,75 millions de dinars tunisiens (807 400 $), au cours du premier semestre de l’année 2017, contre 1,4 million de DT au 30 juin 2016. Cette mauvaise performance de l’entreprise, spécialisée dans l’achat et la vente en gros de pièces de rechange automobile est, une fois de plus, le fait d'une hausse de ses charges financières. Elles ont atteint sur la période 4,25 millions de DT, en augmentation de 66%, comparées aux 2,55 millions de DT de charges financières du premier semestre 2016. La STEQ, qui...
(Agence Ecofin 28/09/17)
(Agence Ecofin) - La banque islamique tunisienne Wifack International Bank (WIB) a réalisé au terme de son premier semestre s’achevant en juin 2017, un produit net bancaire (PNB) de 6,8 millions de dinars tunisiens. C’est un résultat en baisse de 19%, comparé à celui de la même période en 2016 (8,4 millions de DT). L’institution cotée sur la bourse des valeurs mobilières de Tunis explique cette mauvaise performance par la baisse des revenus issus des produits d’exploitation bancaire. Ils sont passés de 13,1 millions de DT à 10,3 millions de DT. Un effort de baisse des charges d’exploitation bancaires à 3,4 millions de DT n’a pas suffi à amortir le repli du PNB. A côté de cela, les autres charges...
(Huffingtonpost 26/09/17)
La Tunisie vit au-dessus de ses moyens, et la loi de finances 2018 constituera un véritable exercice d’équilibriste pour le nouveau gouvernement, confronté à une telle situation économique. C’est ce que pense Fatma Marrakchi Charfi, Pr universitaire en Sciences économiques, dans un entretien accordé à l’agence TAP. Analysant les indicateurs économiques et financiers actuels, l’universitaire en déduit que “depuis 2011, l’économie tunisienne a du mal à générer de la croissance (1,9% seulement au 1er semestre 2017, alors que la loi de finances prévoit un taux de croissance de 2,5%) et créer des emplois (taux du chômage de 15,3% au 2e trimestre 2017). Elle ne cesse d’accumuler des déficits (déficit courant et déficit budgétaire) et recourt de plus en plus à...
(L'Economiste Maghrébin 26/09/17)
Depuis la révolution de 2011, l’économie tunisienne a du mal à générer de la croissance et à créer des emplois. Elle ne cesse d’accumuler des déficits (déficit courant et déficit budgétaire) et recourt de plus en plus à l’endettement pour satisfaire les besoins des Tunisiens qui vivent au-dessus de leurs moyens. En outre, avec une croissance molle, l’Etat a du mal à collecter des ressources fiscales qui constituent l’essentiel de ses recettes et fait appel de plus en plus à l’endettement interne et surtout externe. C’est pour cette raison, et à partir de 2011, qu’une loi de finances complémentaire est votée annuellement et vient faire de l’ombre à la loi de finances originelle pour boucler l’année. Ainsi, le redressement du...
(La Tribune 26/09/17)
Le nombre de voyageurs qui ont traversé la frontière algéro-tunisienne a connu une forte augmentation durant la période estivale, a déclaré un responsable de la police algérienne. Les données officielles situent les voyageurs de l'Algérie vers la Tunisie à un total de 2,1 millions de personnes dont 1,68 millions d'Algériens. L'activité au niveau des postes de frontière entre l'Algérie et la Tunisie a connu une fulgurante progression au cours de la période estivale, concernant le nombre des voyageurs. D'après les responsables de la police algérienne, un total de 2.175.901 voyageurs a traversé la frontière entre les deux pays durant l'été. Il s'agit précisément de 1.685.036 Algériens et de 490.874 voyageurs étrangers. Ce chiffre significatif représente une augmentation de 36,36% par...
(Huffingtonpost 26/09/17)
Le ministre de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche Samir Taieb a souligné, lundi le 25 septembre, que la Tunisie n'a enregistré aucun cas de rage en 2017, une situation qui n'a pas été constatée depuis 2009. Il a ajouté que l'année 2014 est celle au cours de laquelle a été enregistré le plus grand nombre de cas de rage, pour atteindre environ 400 cas, indiquant que la Tunisie regorge de compétences en matière de santé vétérinaire lui permettant de réaliser des résultats probants. Le ministre a fait savoir, lors d'un atelier organisé à Tunis, sur le programme national de lutte contre la rage, que ce fléau tue une personne chaque dix minutes dans le monde, précisant qu'en...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Cheville ouvrière de l’investissement, notamment extérieur, la haute instance pour l’investissement est le premier interlocuteur des institutions et partenaires étrangers. La haute instance pour l’investissement doit mettre sur les rails le partenariat public-privé, élément clé de la relance, mais également rassurer les bailleurs de fonds sur le devenir du site Tunisie. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/473463/economie/tunisie-le-developpement-lin...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Remettre les indicateurs au vert n’est pas une mince affaire quand les caisses de l’État sont vides. Remplir les caisses de l’État est donc le premier objectif des mois à venir, mais cet effort restera vain sans la mise en route immédiate des réformes des entreprises et du secteur public, du secteur bancaire et de la fiscalité. Des chantiers titanesques plombés par les divergences politiques. Pourtant, il faudra bien trancher sur la question des privatisations et de la fiscalité. L’État devra également revoir ses participations dans des entreprises et des institutions financières peu rentables et trouver une solution aux biens confisqués depuis 2011, qui se dévalorisent. Sans réformes structurelles de fond, l’économie continuera à claudiquer sans pouvoir créer de l’emploi...
(Jeune Afrique 25/09/17)
L’industrie tunisienne est plongée dans une profonde léthargie. Une manière de résister à la crise que traverse le pays et aux importations de produits équivalents à ceux qu’elle propose. La mise en œuvre de stratégies sectorielles est inévitable si l’on veut permettre au tissu industriel de jouer un rôle moteur dans l’économie. Pour ce faire, il faudrait que le ministère du Commerce revoie son approche, d’autant qu’il est responsable de l’abyssal déficit de la balance commerciale extérieure (entre 7 et 8 milliards de dinars – entre 2,4 et 2,8 milliards d’euros). Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/473470/economie/lindustrie-et-le-commerce-tu...
(Financial Afrik 25/09/17)
La Banque Allemande de Développement (KFW) annonce l’octroie d’un prêt de 100 millions d’euros en faveur de la Tunisie. Un financement destiné à appuyer plusieurs projets dans le secteur de l’eau. L’accord de prêt sera signé ce lundi 25 septembre 2017, par le ministre tunisien du développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari et la directrice générale pour l’Afrique du Nord du KFW à Tunis. Les deux parties avaient signé en novembre 2016, un accord de prêts d’un total de 105 millions d’euros, en marge de la conférence internationale “Tunisia 2020”. Ce financement a pour objectif de booster l’investissement et relancer la croissance et la dynamique économique dans le pays. S’y ajoute un autre de prêt de...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Avec 4,5 millions d’entrées en 2017, le tourisme tire son épingle du jeu, sans pour autant crier victoire. Les chantiers que doit mener le secteur pour se remettre en selle sont nombreux. D’abord la finalisation des accords de l’Open Sky, dont la flexibilité permettrait d’attirer une autre clientèle que celles des tour-opérateurs. Cet objectif ne peut être atteint sur un segment extrêmement concurrentiel sans une communication cohérente et digitalisée sur la destination Tunisie. Le label Tunisie que s’emploie à créer le ministère devra promouvoir la qualité et, de ce fait, suppose une stratégie de réforme de l’administration du tourisme mais aussi l’élaboration d’une charte pour les établissements défaillants, qui tirent l’hôtellerie vers le bas. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/473466/economie/tunisie-les-chantiers-a-mene...
(Tunisie Numérique 22/09/17)
Selon des sources de Mosaïque FM, auprès du gouvernement, il semblerait que celui-ci serait en train d’étudier la proposition dans son programme économique et social pour la période à venir, la vente des parts de l’Etat dans les banques, soit entre 20 et 69%. Cette opération se ferait, toujours selon les mêmes sources, en passant par un appel d’offres. Concernant la restructuration des banques publiques, l’Etat envisage, aussi, la possibilité d’engager des partenaires stratégiques ou d’augmenter les capitaux. La fusion des banques reste, elle aussi, parmi les plans du gouvernement.
(Agence Ecofin 21/09/17)
(Agence Ecofin) - La Tunisie envisage faire passer son déficit budgétaire à 4,9% de son produit intérieur brut (PIB) d’ici l’année prochaine. Pour y parvenir, le pays qui a actuellement un déficit de 6% entend tirer parti des réformes fiscales qu’elle met en oeuvre. « Le budget de l’an prochain sera dédié aux réformes majeures qui ont été longtemps repoussées, notamment les réformes fiscales et celles du secteur public.», a confié le ministre tunisien des réformes économiques Taoufik Rajhi, à Reuters. La Tunisie qui compte plafonner son budget de l’an prochain à 36 milliards de dinars (14 688 000 000 $), aura des besoins de financement d’environ 10 milliards de dinars. « Les financements extérieurs devrait contribuer à hauteur d’environ...
(Tunisie Numérique 21/09/17)
L’expert économique Ezzedine Saïdane a estimé que le dinar tunisien chutera davantage d’ici le printemps 2018, assurant que l’euro atteindra probablement plus de trois dinars et que ceci est le résultat de la situation économique et financière du pays. Dans une intervention sur radio Mosaïque Fm, Ezzedine Saïdane a souligné que la politique monétaire de la banque centrale, la différence de la productivité économique et d’autres éléments sont parmi les composantes qui ont causé la dépréciation du dinar. Il a, par ailleurs, tiré la sonnette d’alarme à l’égard de la dette publique qui a atteint 70 millions de dinars ce qui constitue un danger pour la Tunisie.
(Agence Ecofin 21/09/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement de la République de Tunisie prépare l’imposition des droits de douane de 20% sur les smartphones, ordinateurs et autres appareils TIC importés. La mesure prendra effet dès le 1er janvier 2018. Cette imposition douanière sera suivie d’une augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), de 6% à 18%. Pendant longtemps, les produits télécoms importés en Tunisie ont été exonérés de droits de douane. Pourtant, le pays membre de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), n’est pas signataire de la déclaration ministérielle sur le commerce des produits des technologies de l'information (ATI), entérinée à Singapour en décembre 1996 par plusieurs membres, et portant sur l’exonération de droits de douane sur près de 300 articles technologiques...
(La Tribune 20/09/17)
Le taux d'endettement de la Tunisie a atteint les 66,9% à la fin du mois de juillet 2017, selon les chiffres du ministère tunisien des Finances montrent. Ce taux record s'explique d'abord par le volume de la dette extérieure qui représente aujourd'hui plus des 2/3 de la dette globale du pays. Le taux d'endettement de la Tunisie ne cesse d'augmenter. D'après les chiffres communiqués par le ministère tunisien des Finances, celui-ci a atteint les 66,9% à la fin du mois de juillet 2017. D'après le ministère, ce taux est porté par la dette extérieure du pays qui représente plus des 2/3 de la dette globale et qui ne cesse de croître de manière considérable. La dette extérieure tunisienne a en...
(Agence Ecofin 20/09/17)
(Agence Ecofin) - Maxula Gestion, une société tunisienne de gestion d’actifs pour le compte d’investisseurs publics et privés, a annoncé le lancement d’un nouveau Fonds Commun de Placement à Risque, dénommé « FCPR Maxula Jasmin », doté d’un montant initial de 20 millions de dinars tunisiens (8,2 millionsn $). Selon Raouf Aouadi, son directeur général, ce nouveau véhicule d’investissement ciblera des PME installées dans les régions intérieures du pays. « Sur les 19 000 PME présente en Tunisie, pas moins de 5000 déplorent des difficultés notamment de financement et de commercialisation de leurs produits », a-t-il fait savoir, selon des propos rapportés par les médias tunisiens. « FCPR Maxula Jasmin » entre dans le cadre d’une vaste opération d’expansion de...
(L'Economiste Maghrébin 20/09/17)
La Tunisie figure à la 9ème place des pays les plus attractifs du continent africain, selon le classement annuel des pays africains les plus attractifs en matière d’investissement «Where to Invest in Africa» réalisé par la banque d’affaires sud-africaine Rand Merchant Bank. Cette dernière estime que la Tunisie a fait de gros efforts pour améliorer son climat des affaires à travers des réformes structurelles. En se basant sur le PIB réel à parité de pouvoir d’achat, des prévisions de croissance et de l’environnement des affaires, la banque sud-africaine a placé L’Egypte en tête du classement devançant ainsi l’Afrique du Sud. La même source a dévoilé que l’Egypte a obtenu de bons scores dans la majorité des indicateurs, notamment dans l’évaluation...

Pages

(AFP 18/01/17)
Il faudra "provoquer la chance" afin de l'emporter jeudi face à l'Algérie dans la CAN-2017, a estimé mercredi le sélectionneur de la Tunisie, Henry Kasperczak, après la défaite initiale de son équipe face au Sénégal (2-0). "Il faudra avoir plus de réussite offensive, et la chance, il faut la provoquer. Si on ne la provoque pas assez, on ne fera pas un bon résultat. Depuis que je suis arrivé, on travaille tous les jours devant le but, défensivement mais aussi offensivement", a déclaré l'entraîneur franco-polonais en conférence de presse à Franceville. Ses Aigles de Carthage s'étaient inclinés dimanche dès leur entrée en lice dans le groupe B malgré de nombreuses occasions. "La condition physique est bonne, le mental aussi, même...
(France 24 16/01/17)
Au terme d'une rencontre de belle facture, le Sénégal a décroché trois points cruciaux dans la course aux quarts de finale de la CAN-2017, en dominant la Tunisie (2-0). Les Lions de la Teranga sont leaders du groupe B. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la Tunisie pourra s'en vouloir ! Face au Sénégal, les Aigles de Carthage sont passés à côté de leur entrée en lice au 1er tour de la CAN-2017. Une défaite logique pour les hommes de Henryk Kasperczak, qui ont subi de plein fouet le réalisme de Lions de la Teranga inspirés. Les Tunisiens sont désormais au pied du mur : derniers du groupe B, ils devront impérativement faire un résultat face à l'Algérie...
(Jeune Afrique 16/01/17)
Dimanche soir à Francevile, le Sénégal a battu la Tunisie (2-0) dans le groupe B. Pamphile Mihayo, l’ancien défenseur de la RD Congo et du TP Mazembe, aujourd’hui entraîneur intérimaire des Corbeaux, estime que la victoire des Lions de la Teranga est logique. Jeune Afrique : Le succès du Sénégal est-il surprenant, si l’on tient compte du nombre d’occasions que les Tunisiens ont réussi à se procurer ? Pamphile Mihayo : Non, le Sénégal mérite ses trois points. Il a réalisé un match très solide. En marquant deux fois lors de la première demi-heure [buts de Mané sur penalty et Mbodj, NDLR], il a su se placer dans d’excellentes conditions. Bien sûr, la Tunisie peut avoir des regrets, car elle...
(Jeune Afrique 16/01/17)
Familier des stades africains, l'entraîneur international Henryk Kasperczak s'engage à nouveau avec la Tunisie pour la CAN 2017, après un tour parmi les équipes du continent. L’air de rien, Henryk Kasperczak va disputer, à la tête de la Tunisie, sa septième phase finale de Coupe d’Afrique des nations. La troisième avec les Aigles de Carthage, qu’il avait conduits en 1996 jusqu’en finale, perdue 2-0 face à l’Afrique du Sud, alors pays organisateur, et en quarts deux ans plus tard, où ils avaient été éliminés aux tirs au but contre le Burkina Faso, qui à son tour accueillait l’épreuve. Après un premier passage réussi en Tunisie, entre 1994 et 1998, l’ancien défenseur international polonais est revenu aux affaires en 2015, après...
(APA 16/01/17)
Le Sénégal est bien entré dans la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en battant la Tunisie sur le score de 2 buts à 0, dimanche à Franceville, en match comptant pour la 1ère journée du groupe B, dont il prend la tête à la faveur du partage des points dans l’autre match du groupe entre l’Algérie et le Zimbabwe (2-2). Les deux buts sénégalais ont été inscrits en première période par Sadio Mané sur pénalty (10e mn) et Kara Mbodji (29emn). Grâce à ce succès, les «Lions » prennent la tête du groupe B, devant l’Algérie et le Zimbabwe qui comptent chacun 1 point à la suite du score de parité ayant sanctionné leur face à...
(Jeune Afrique 16/01/17)
Pour son entrée en lice dans la CAN Total 2017, ce dimanche 15 janvier au stade de Franceville, le Sénégal s’est très vite mis à l’abri face à la Tunisie avec deux buts en première période, dont un penalty transformé par Sadio Mané et une réalisation de Kara Mbodji. Les Lions de la Téranga prennent la tête du groupe B. Franceville, envoyé spécial Un choc, et une faute qui coûte cher. Voilà comment résumer en quelques mots cette confrontation entre la Tunisie et le Sénégal. Une confrontation qui avait ceci de particulier : elle annonçait une bataille de premier plan entre une attaque sénégalaise emmenée par Sadio Mané et une défense tunisienne réputée imperméable incarnée par Aymen Abdennour. La faute...
(APA 16/01/17)
L’Egypte a créé la sensation en battant le vice-champion du monde, le Qatar, sur le score de 22 à 20, vendredi à Paris en ouverture du groupe D de la 25ème édition du Championnat du monde de handball masculin, réussissant ainsi ses débuts, contrairement à la Tunisie et à l’Angola, toutes battues d’entrée dans le groupe B. Img : L’Egypte surprend le Qatar, la Tunisie et l’Angola à la relance au Mondial de handball Ce succès permet aux champions d’Afrique d’envisager la suite de la compétition avec sérénité, notamment leur face à face, ce samedi, avec les Danois, les champions olympiques bourreaux des Argentins (32-2). Quant à la Tunisie et à l’Angola, respectivement dominées par la Macédoine (30-34) et la...
(L'Equipe 16/01/17)
L'Islande et la Tunisie ont marqué leur premier point dans le Championnat du monde en faisant match nul (22-22) ce dimanche à Metz. Battue par l'Espagne (21-27) puis par la Slovénie (25-26), l'Islande a récolté son premier point dans le Championnat du monde ce dimanche. L'équipe nordique a fait match nul contre la Tunisie (22-22) à Metz. Amine Bannour a pris ses responsabilités côté tunisien, avec un 12/20 aux tirs et le but de l'égalisation à la 59e. Au classement, les deux équipes sont 4es à égalité.
(AFP 14/01/17)
"Je n'y ai connu que des réussites!", clame l'entraîneur franco-polonais Henry Kasperczak. A 70 ans, ce globe-trotter à l'occasion de remonter le temps en brillant de nouveau avec la Tunisie, lors de la CAN-2017 au Gabon qui démarre samedi. Les Aigles de Carthage débutent dimanche par un choc face au Sénégal. Dans un groupe B très relevé, ils affronteront ensuite l'Algérie et le Zimbabwe. Dans ces conditions, même si la Tunisie pointe au 4e rang africain du classement Fifa, son sélectionneur a fixé pour seul objectif une qualification pour les quarts, refusant de voir plus loin. En convoquant le passé, Henry Kasperczak pourrait toutefois nourrir de plus grandes ambitions: en 1996, l'ex-international polonais était en effet parvenu à hisser la...
(AFP 09/01/17)
Le milieu international tunisien Wahbi Khazri souffre d'une entorse à une cheville mais pourra participer à la CAN-2017 qui a lieu du 14 janvier au 5 février au Gabon, a rassuré lundi l'encadrement médical des Aigles de Carthage. "Ca n’est pas une blessure grave. C’est une entorse bénigne de la cheville, il sera avec la sélection" au Gabon, a déclaré le médecin de la sélection, le Dr Souheil Chemli, sur le site internet de la Fédération tunisienne. Le joueur de Sunderland (ENG) s'est blessé dès le début du match amical perdu dimanche soir au Caire face à l'Egypte (1-0). Il est immédiatement sorti sur civière, la tête entre les mains, des images qui ont suscité l'inquiétude sur un éventuel forfait...
(El Watan 09/01/17)
La sélection de Tunisie est celle qui dispose du plus grand nombre de joueurs locaux pour la CAN-2017. Quatorze de ses éléments évoluent dans le championnat tunisien. Un quinzième joue en Egypte. Il faut dire que la majorité des sélections qualifiées à cette CAN gabonaise ont fait appel, comme c’est le cas depuis des années, à des joueurs évoluant en Europe. Pour ce qui est des Verts, ce sont seulement 4 joueurs du championnat national, dont deux gardiens, qui y sont représentés. La Guinée-Bissau bat tous les records, puisque l’équipe ne dispose d’aucun joueur évoluant au pays. Pis encore, l’équipe ne dispose même pas d’un élément qui joue dans un autre championnat d’Afrique. Ils viennent tous d’Europe et d’Asie. Le...
(Le Parisien 06/01/17)
Le séjour des Parisiens, conclu par un match amical à Radès (victoire 3-0), n'a pas été de tout repos. Les joueurs ont souvent été mis à contribution et la sécurité s'est parfois révélée insuffisante. Arrivée mardi vers 19 heures. Départ hier soir vers 23 heures. En à peine plus d'une journée, le PSG a multiplié les opérations marketing et sportives. Cet aller-retour express a néanmoins été perturbé par un contexte sécuritaire très pesant. Le retard dès l'arrivée avait mis la puce à l'oreille des dirigeants du PSG. Ce court séjour en Tunisie allait se révéler bien compliqué pour la logistique parisienne. Conséquence des soucis aériens, la conférence de presse, réalisée au pas de charge à l'arrivé dans leur hôtel bunkérisé...
(AFP 05/01/17)
Un policier tunisien a été grièvement blessé au visage lors d’échauffourées en tribunes durant la rencontre amicale de football entre le Paris SG et le Club africain, mercredi soir à Radès, près de Tunis, a-t-on indiqué jeudi de source officielle. Cet homme "a été grièvement blessé sous l’œil par un objet contondant et a été transporté à l'hôpital pour subir une opération chirurgicale. Son état de santé est stable", a affirmé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Il a été touché lors des "violences dans le public durant la deuxième période" du match, a-t-on ajouté de même source.
(AFP 05/01/17)
Les têtes d'affiches tunisiennes évoluant dans les championnats européens, le défenseur Aymen Abdennour (Valence CF) et les milieux offensifs Wahbi Khazri (Sunderland) et Naïm Sliti (Lille), figurent sans surprise dans la liste des 23 joueurs retenus mercredi pour la CAN-2017 (14 janvier-5 février). Au niveau des joueurs du championnat tunisien, le sélectionneur franco-polonais Henryk Kasperczak s'est essentiellement appuyé sur les trois principaux clubs du pays, le Club africain (CA), l'Espérance sportive de Tunis (EST) et l'Etoile du Sahel (ESS). L'attaque sera ainsi emmenée par l'ancien joueur d'Evian et de Marseille, Sabeur Khlifa, qui évolue actuellement au CA et a disputé mercredi soir
(Jeune Afrique 05/01/17)
La liste officielle des 23 joueurs tunisiens qui défendront les couleurs du pays lors de la Coupe d'Afrique des Nation (CAN) 2017 au Gabon est désormais connue. Et sans surprise. Le sélectionneur des Aigles de Carthage, Henryk Kasperczak, a tranché. La liste des joueurs retenus a été révélée le mercredi 4 janvier, au terme d’une victoire face à l’Ouganda (2-0) en match amical de préparation pour la CAN. La compétition se tiendra du 14 janvier au 5 février, en présence des cadres habituels de l’équipe. Abdennour, Khlifa et Msakni Parmi les 23, on compte des internationaux évoluant en Europe, tels le défenseur Aymen Abdennour (Valence CF) et les milieux offensifs Wahbi Khazri (Sunderland) et Naïm Sliti (Lille). On recense aussi...
(Le Parisien 04/01/17)
Pièce maîtresse du Club africain, Abdelkader Oueslati (25 ans), formé à Toulon et passé par l'Atlético Madrid, décrit l'effervescence qui escorte la venue du PSG à Radès. Quelle est l'image du PSG en Tunisie ? ABDELKADER OUESLATI. Pour les Tunisiens, c'est quelque chose d'énorme, car le PSG est considéré comme un très grand club. Cette conviction a d'ailleurs été renforcée depuis l'arrivée des investisseurs qatariens. Comment expliquez-vous cet attrait ? Paris, c'est un peu la ville de tout le monde (sourires), puisque dans la capitale, il y a beaucoup de Tunisiens, d'Algériens, de Marocains. Donc, au Maghreb et plus globalement sur tout le continent africain, le PSG est devenu un club très populaire. Depuis plusieurs jours à Tunis, on sent...
(Jeune Afrique 04/01/17)
Le club du Paris Saint-Germain (PSG) a choisi cette année la Tunisie pour son stage hivernal, où il disputera un match amical face au Club africain de Tunis. Habitué ces dernières années à effectuer son stage de mi-saison (ou « Qatar Winter Tour ») au Qatar – et à Marrakech en 2014 – le champion de France se rendra cette fois-ci en Tunisie pour y disputer le premier « Trophée Ooredoo des Champions ». Organisée à l’initiative du sponsor commun aux deux clubs, l’opérateur de téléphonie Ooredoo, cette rencontre se jouera le 4 janvier au stade de Radès (60 000 places), dans la banlieue sud de Tunis. Plus un déplacement qu’un stage Il s’agira de la cinquième visite du PSG...
(AFP 04/01/17)
La Tunisie a battu l'Ouganda 2 à 0 (mi-temps: 1-0) en match de préparation à la CAN-2017 de football (14 janvier-5 février au Gabon), mercredi après-midi à Tunis. Il s'agit du 3e match de préparation des Aigles de Carthage, après ceux disputés contre les sélections de Catalogne le 28 décembre à Gérone (3-3) et du pays Basque le 30 à Bilbao (1-3). La Tunisie disputera une ultime rencontre amicale dimanche au Caire face à l'Egypte avant de rejoindre le Gabon, où elle affrontera le Sénégal le 15 janvier pour son premier match du 1er tour, dans le groupe B. Le sélectionneur franco-polonais Henryk Kasperczak doit annoncer dans les prochanes heures la liste des 23 Tunisiens sélectionnés pour la compétition. Buts...
(RFI 03/01/17)
Youssef Msakni fait son grand retour en Coupe d’Afrique des nations, depuis 2013 et son but majestueux face à l’Algérie. Le joueur de Lekhwiya au Qatar devrait être une des pièces maîtresses des Aigles de Carthage au Gabon dans un groupe où il retrouvera les voisins algériens. Il y a quelques années, Youssef Msakni était l’étoile montante du football tunisien. Talentueux, on l’imaginait faire les beaux jours d’un championnat européen. Lui avait plutôt décidé de s’envoler au Qatar après la CAN 2013 en Afrique du Sud pour un transfert record d’environ 11 millions d’euros, une somme conséquente pour la petite perle de l'Espérance Tunis. Le souvenir d'un but libérateur à la CAN 2013 Depuis cette campagne en Afrique du Sud,...
(BBC 21/12/16)
L'équipe de Tunisie entamera sa préparation à la CAN au Gabon par un stage en Espagne. Il sera ponctué de 2 matchs amicaux, le 28 décembre contre la Catalogne et deux jours plus tard face au Pays basque. Les Aigles de Carthage retourneront ensuite en Tunisie pour y disputer une rencontre amicale face à l'Ouganda le 4 janvier, match à l'issue duquel le sélectionneur Henri Kasperzak annoncera sa liste des 23. La Tunisie se rendra ensuite au Caire pour y jouer un dernier match amical face à l'Égypte, le 8 janvier. Et les Aigles de Carthage s'envoleront à destination du Gabon le 11 janvier depuis Tunis. Henri Kasperzal a indiqué que l'objectif pour son équipe dans cette CAN était de...

Pages

(Kapitalis 23/04/16)
Les artisans venus de diverses régions ont réservé un accueil chaleureux au chef de l’Etat, qui a promis davantage de soutien de l’Etat aux jeunes créateurs en début de leur carrière pour les aider à développer leurs activités et à faire revivre le secteur de l’artisanat qui fait vivre des dizaines de milliers de familles en Tunisie. Le président de la république, qui était accompagné de la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Salma Elloumi-Rekik, ainsi que du gouverneur de Tunis, a visité plusieurs stands, notamment celui de l’Inde, invité d’honneur de cette 33e édition. Prennent part à cette édition, organisée chaque année, à pareille période, par l’Office national de l’artisanat (Ona), près de 800 exposants de diverses activités dont...
(Jeune Afrique 18/04/16)
Vingt ans après son dernier film, le réalisateur Férid Boughedir revient sur grand écran avec « Parfum de printemps ». Une comédie sociale qui évoque les prémices de la révolution de 2011. Auteur du plus grand succès de l’histoire du cinéma tunisien avec Halfaouine, l’enfant des terrasses, sorti en 1990, suivi en 1996 d’un film très bien reçu par la critique et le public, Un été à La Goulette, Férid Boughedir nous aura fait patienter vingt ans avant de proposer un nouveau long-métrage. Il est vrai que cet universitaire, chroniqueur de cinéma, militant infatigable du septième art dans les pays du Sud, n’a jamais manqué d’activités. Avec Parfum de printemps, il poursuit son portrait tendre et acéré de la Tunisie,...
(L'Economiste Maghrébin 18/04/16)
Le cinéma tunisien sera l’invitée d’honneur à la première édition du Festival du film arabe de Port Saïd en Egypte, qui se déroulera au mois d’octobre prochain. Le directeur du festival a annoncé qu’il a reçu l’accord de la ministre de la Culture Sonia Mbarek. La participation tunisienne consistera en une projection d’un panorama des films tunisiens : films tunisiens classiques et films primés. Par ailleurs, le ministère tunisien de la Culture n’a pas encore communiqué aux médias sur la participation tunisienne, ni sur les détails de sa participation.
(Jeune Afrique 15/04/16)
La liste des films en compétition au festival de Cannes 2016 vient d'être dévoilée. Si aucun réalisateur africain n'y figure, deux films du continent participeront néanmoins au festival hors compétition, et tous les espoirs d'une Palme d'or reposent sur un court-métrage tunisien. Dans moins d’un mois, tous les regards seront braqués sur le tapis rouge et les grands écrans de la 69e cérémonie du Festival de Cannes, qui se tiendra du 11 au 22 mai. En attendant, le suspense autour des long-métrages en compétition a été levé jeudi 14 avril lors de la très attendue conférence de presse annuelle, révélant la fameuse sélection officielle. Sur les 20 long-métrages en compétition, aucune oeuvre africaine. Mais le continent n’en restera pas pour...
(Kapitalis 15/04/16)
Une exposition intitulée ‘‘Un siècle de céramiques d’art en Tunisie, Aouled Chemla’’ sera inaugurée, samedi 16 avril, au centre culturel palais d’El Abdeliya, à La Marsa. L’exposition, qui durera jusqu’au 8 mai prochain, présentera les œuvres d’Aouled Chemla, les fils de Jacob Chemla, une lignée d’artisans céramistes tunisiens de confession juive. Elle donnera également un aperçu sur les inspirateurs de ces célèbres céramistes dont les œuvres ornent plusieurs palais en Tunisie et ailleurs, les potiers de Qallaline, ainsi que leurs continuateurs du XXIe siècle. Durant le vernissage, prévu demain à 18 heures, le professeur Abdelaziz Daoulatli, spécialiste de la Tunisie Hafside, donnera un aperçu sur le palais d’El Abdeliya. Le mercredi 20 avril à 18:00, Lucette Valensi et Monique Goffard...
(Jeune Afrique 11/04/16)
À seulement 22 ans, cette fashion designer formée à New York expose à Tunis sa collection capsule. Et fait sensation. Sous ses apparences de petit elfe blond se cache un sacré caractère. À 8 ans, Anissa Meddeb avait décidé d’être designer de mode. À 22 ans, elle signe une collection capsule, « Interface: A Visual Dialogue », pour Musk and Amber Gallery, le Colette tunisien. Fille de l’économiste Radhi Meddeb et de l’architecte Achraf Bahri, Anissa grandit entre Paris et Tunis, puis choisit New York pour s’immerger dans le monde de la mode, sa passion. Diplômée de la prestigieuse Parsons School of Design, elle multiple les stages, notamment chez Marc Jacobs accessoires à New York, chez A.P.C. à Paris ou...
(Le Monde 08/04/16)
La Foire internationale du livre de Tunis ferme à peine ses portes : dix jours d’effervescence autour du livre – jeunesse, BD, romans, essais politiques, sociologiques, historiques. Une effervescence d’autant plus exaltante qu’elle s’est aussi élevée contre les mouvements de peur et de panique suscités quelques jours auparavant par les événements qui ont lieu le 7 mars à Ben Gardane. Alors que le monde croyait la Tunisie tapie dans son petit recoin, uniquement occupée à veiller sur les dangereuses passes vers la Libye, voilà qu’elle organise ces jours de partage, d’échanges, de discussion avec de très nombreux auteurs, éditeurs et lecteurs réunis au parc des expositions du Kram, du 25 mars au 3 avril 2016. Lire aussi : Un an...
(Jeune Afrique 26/03/16)
Enfant de la médina de Tunis, Hosni Hertelli - de son vrai nom - déconstruit l'alphabet arabe pour s'interroger sur la place du langage dans nos sociétés contemporaines. Le mouvement est vif, répétitif, sans hésitation et parfaitement rythmé. Le pinceau brosse presque mécaniquement les plaques de verre qui surplombent un amphithéâtre au centre duquel s’élèvent, mystérieuses et magiques à la fois, les voix des six munshid (chanteurs religieux musulmans) de l’ensemble Al Nabolsy. Dans un geste de parfait métronome, non sans une certaine grâce, Shoof bouscule l’alphabet arabe avec une calligraphie qui épouse la chorégraphie circulaire et infinie de trois derviches tourneurs, danseurs de la confrérie soufie Mawlawiyya de Damas qui ont offert un moment de grâce aux visiteurs du...
(La Voix du Nord 21/03/16)
Le groupe de reconstitution Bagaconervio va participer ce week-end à la première fête romaine de El Jem en Tunisie. Le président et deux gladiateurs vont y faire des démonstrations mais aussi prodiguer des conseils à l’école de gladiateurs locale. Bagaconervio, c’est un groupe de reconstitution gallo-romaine du IIe siècle. Créée en 2004, cette association réunit des bénévoles passionnés d’histoire et d’archéologie. Bagaconervio est historiquement le nom de l’ancienne cité romaine capitale des Nerviens : Bavay. L’association compte une cinquantaine de membres :70 % habitent Bavay et ses alentours, 30 % viennent de la Belgique toute proche. Elle regroupe de nombreux artisans, arpenteurs, tisseurs, peintres, bijoutiers, sans oublier qu’elle possède de nombreux costumes gallo-romains. Elle est connue pour sa troupe d’auxiliaires...
(Kapitalis 17/03/16)
Le ministère des Affaires religieuses lance une campagne Ghodwa khir (Demain sera meilleur) pour lutter contre le terrorisme. C’est ce qu’a annoncé Mohamed Khalil, ministre des Affaires religieuses, lors d’une conférence de presse, jeudi 17 mars 2016, à Tunis. Cette campagne vise essentiellement à encadrer les jeunes et à promouvoir l’islam modéré à travers l’art, la culture et la communication. Dans ce sens, un portail électronique et un centre d’appels seront mis en place afin d’apporter une réponse aux interrogations des jeunes relatives à la religion. «Nous souhaitons aller à la rencontre des jeunes et les orienter pour ne plus laisser la place et l’occasion aux extrémistes de les endoctriner et d’utiliser la religion à des fins politiques et extrémistes»,...
(Kapitalis 17/03/16)
Les jeunes de Medjez El-Bab à Béja ont lancé une campagne sur le net pour appeler à la création d’un espace culturel dans cette ville du nord-ouest. Les activistes de la société civiles, qui ont lancé la campagne, dénoncent l’absence totale d’espace culturel dans la ville et proposent notamment l’aménagement de la vieille cathédrale abandonnée en espace réservé aux activités culturelles. «Nous proposons l’aménagement d’un café culturel pour que les jeunes puissent échanger, un espace pour le théâtre, le cinéma et la musique, pour que les jeunes puissent se rencontrer tout en s’imprégnant d’art et de culture», indiquent ces activistes, qui rappellent que la culture est l’antidote du terrorisme et que les jeunes de Medjez El-Bab ont besoin de l’accord...
(RFI 08/03/16)
À 27 ans, cette chorégraphe tunisienne née à Carthage franchit les limites. Sur scène, Oumaïma Manaï se bat avec des fils métalliques, traverse les époques et les cultures, s’obstine à nous montrer sa force et ses sourires, malgré tous les obstacles. Son dernier spectacle «Nitt 100 limites» vient d’être programmé à l’Institut des cultures d’Islam et au Lavoir moderne parisien pour donner à voir «le souffle puissant de liberté qui anime aujourd’hui le peuple tunisien» et faire parler le monde «au féminin». Entretien. RFI : Votre pièce s’inscrit à Paris dans deux festivals, TunICIe, à l’Institut des Cultures d’Islam, et Au féminin, au Lavoir moderne parisien. Que représente pour vous aujourd’hui être en Tunisie une danseuse et une femme ?...
(Jeune Afrique 01/03/16)
Selah Suh, Melody Gardot, Raul Midon ou encore Charlie Winston font partie des artistes annoncés à l’affiche du festival international Jazz à Carthage. Un rendez-vous très attendu chaque année par les adeptes de la musique, mais qui peine de plus en plus à s’organiser, déplore son directeur. Une programmation jeune et éclectique Les mélomanes de tous âges et de tous horizons ont rendez-vous du 8 au 16 avril 2016 pour (re)découvrir des artistes Tunisiens mais aussi des talents du monde à la renommée internationale. Annoncés mardi par les organisateurs du festival, 17 artistes seront présents au Carthage Thalasso Resort avec un répertoire éclectique, mélangeant jazz, soul, hip-hop et funk. « Jazz à Carthage atteint l’âge de raison après avoir passé...
(Le Point 03/02/16)
La Tunisienne Nadia Khiari est plus connue sous son nom de feutre, Willis from Tunis. Son dernier trophée, elle vient de le glaner au Festival de la BD d'Angoulême. Et il est anatomique. Son nom : les « Couilles au cul ». Ce trophée a été créé en réaction à l'absence de femmes parmi les vingt-neuf finalistes du grand prix. Le festival off a alors contre-attaqué. Et couronné cette jeune quadragénaire qui signe dans Siné Hebdo, pour le site 360.tn et sur sa page Facebook. Jamais méchante, souvent incisive, elle a transformé la Tunisie en une république peuplée de chats. Le chat policier, le chat fonctionnaire, le chat citoyen… Toute une ménagerie de matous qui singe ses contemporains, leurs imperfections,...
(Le Point 30/12/15)
L'occasion est ainsi donnée d'aller à la découverte de la scène émergente tunisienne. Sous la mosaïque monumentale du triomphe de Neptune, au centre du hall d'accueil immaculé du musée national du Bardo, une petite salle attire l'œil du visiteur. Par ses couleurs, d'abord. Celles des tableaux de Héla Lamine et des arabesques de Selim Ben Cheikh, surtout. Vives, elles tranchent avec les collections permanentes du musée, qui font la part belle aux époques préhistorique, romaine et byzantine. La variété des formes surprend aussi. Dans ce lieu où les nouvelles technologies n'ont pas encore intégré les salles d'exposition, malgré des travaux de rénovation achevés en 2012, la vidéo de l'installation d'Ali Tnani fait figure d'exception. Avec ces œuvres et celles de...
(RFI 23/12/15)
Il sort ce mercredi 23 décembre dans les salles en France, après avoir remporté à la Mostra de Venise le Prix du public et le Label Europa Cinéma du meilleur film européen ainsi que le Grand prix du festival de Dubaï. « À peine j’ouvre les yeux » de la réalisatrice tunisienne Leyla Bouzid raconte l’histoire de Farah, une jeune chanteuse dans un groupe de rock engagé, critiquant le gouvernement au pouvoir en Tunisie en 2010. Un portrait vibrant de la jeunesse tunisienne qui a renversé la dictature de Ben Ali. Farah a 18 ans, des rêves de rock pleins la tête là où ses parents l'imaginent médecin. Chanteuse dans un groupe engagé, elle est secrètement amoureuse de son guitariste...
(Jeune Afrique 23/12/15)
Le premier long-métrage de la Tunisienne évoque une jeunesse subversive en lutte contre un régime oppresseur et une présence islamiste étouffante. Une réussite ! Très décontractée, en jeans et T-shirt, Leyla Bouzid s’excuse d’arriver en retard dans cette brasserie et salle de concert, le Point éphémère, l’un de ces lieux au bord du canal Saint-Martin, à Paris, où la toute récente trentenaire aime fixer ses rendez-vous. La présence de plusieurs vigiles attentifs à l’entrée rappelle que moins d’une semaine auparavant, non loin de là, ont eu lieu les attentats du 13 novembre. Une ambiance qui fait écho au film de la Tunisienne, À peine j’ouvre les yeux, déjà couvert de prix dans des festivals prestigieux comme la Mostra de Venise,...
(Jeune Afrique 18/12/15)
Leyla Bouzid et Lotfi Abdelli ont été tous les deux primés lors de la 12e session du Dubai International Film Festival (FIFD) qui s’est déroulé du 9 au 16 décembre 2015. Un vent nouveau souffle sur le cinéma tunisien qui avait quatre films en lice au FIFD : À peine j’ouvre les yeux de Leila Bouzid, Diaspora de Alaeddine Abou Taleb, Chbabek El Janna (Les frontières du ciel) de Fares Naânaâ et Ghasra (Boule de neige) de Jamil Najjar. Leyla Bouzid – qui est la fille du grand réalisateur tunisien Nouri Bouzid – remporte à 31 ans le grand prix du festival, le Muhr, pour son dernier long métrage À peine j’ouvre les yeux. Le film qui sortira en salle...
(Tunis Afrique Presse 17/12/15)
Réuni mercredi 16 décembre 2015 à l’Institut français de Tunisie (IFT) pour annoncer le lauréat de la liste Goncourt choix de la Tunisie, le jury tunisien présidé par l’écrivaine et philosophe Emna Belhaj Yahia, a choisi le roman « Ce pays qui te ressemble » du franco-égyptien Tobie Nathan avec 64 voix contre 44 voix pour « Titus n’aimait pas Bérénice » de Nathalie Azoulai. Le roman primé sera traduit en arabe et publié en 2016 par Sud Editions, avec le soutien de l’Institut français de Tunisie. Tobie Nathan sera invité à la Foire internationale du livre de Tunis, en mars 2016, dont le pays invité d’honneur est cette année la France. « J’espère que la liste Goncourt choix de...
(Kapitalis 17/12/15)
Le roman du Franco-égyptien Tobie Nathan a été consacré par les lecteurs tunisiens de «la liste Goncourt choix de la Tunisie». Réuni mercredi 16 décembre 2015 à l’Institut français de Tunisie (IFT) pour annoncer le lauréat de la liste Goncourt choix de la Tunisie, le jury tunisien présidé par l’écrivaine et philosophe Emna Belhaj Yahia a choisi le roman « Ce pays qui te ressemble » de Tobie Nathan avec 64 voix contre 44 pour « Titus n’aimait pas Bérénice » de Nathalie Azoulai. Tobie Nathan, né le 10 novembre 1948 au Caire, en Égypte, est un universitaire, diplomate et écrivain de nationalité française. Professeur émérite de psychologie à l’université de Paris VIII, il est le représentant le plus connu...

Pages

(Jeune Afrique 04/10/17)
Aux commandes de l'Entreprise tunisienne d'activités pétrolières, un PDG, Moncef Matoussi, et un directeur général adjoint, Abdelwaheb Khammassi, qui ont tout deux effectué une bonne partie de leur carrière au sein de la compagnie nationale. Quand il reçoit un journaliste dans son bureau situé au huitième et dernier étage du siège de l’Etap à Tunis, qui compte 750 salariés, le PDG de la compagnie, Moncef Matoussi, est généralement accompagné par son directeur général adjoint, Abdelwaheb Khammassi. Quand le premier définit les orientations stratégiques et gère les relations avec les ministères de tutelle ainsi qu’avec le monde politique et social, le second l’épaule avec sa solide expérience technique, acquise à l’international dans la sous-traitance pétrolière, notamment pour le compte de la...
(Jeune Afrique 04/10/17)
Après le rétablissement du pipeline dans le sud du pays, la compagnie nationale compte sur un apaisement des tensions sociales, mais aussi sur de nouveaux investisseurs, pour faire redémarrer le secteur… Les dirigeants de l’Entreprise tunisienne d’activités pétrolières (Etap), la compagnie nationale, respirent un peu mieux. Le 26 août, le pipeline transportant la production des régions du sud du pays, coupé depuis avril par des manifestants opposés au gouvernement, a enfin été remis en service. Un retour à la normale permis par la conclusion de plusieurs accords multipartites entre le patronat et le gouvernement ainsi que les communautés locales, prévoyant des investissements massifs dans des projets de développement dans deux zones pétrolières mais défavorisées du pays. Lire sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/476440/economie/hydrocarbures-letap-peut...
(Jeune Afrique 03/10/17)
Réunis à Tunis depuis une semaine sous l'égide de Ghassan Salamé, l'émissaire de l'ONU pour la Libye, des représentants du maréchal Khalifa Haftar et de Fayez el-Sarraj - qui se disputent le pouvoir - sont parvenus à « des consensus sur un nombre de points importants qui doivent être amendés » dans l'accord de 2015. Des représentants des rivaux libyens étaient réunis depuis le 26 septembre en Tunisie sous l’égide du nouveau représentant de l’ONU pour la Libye, Ghassan Salamé,...
(Jeune Afrique 03/10/17)
Alors que la Tunisie, le Nigeria et l’Égypte pourraient se qualifier avant la fin des éliminatoires, de nombreuses sélections vont jouer très gros à l’occasion de cette cinquième journée. Certaines confrontations directes seront lourdes de conséquences, notamment pour la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Gabon, le Sénégal ou le Burkina Faso. Quelles sont les équipes africaines qui peuvent encore espérer se maintenir sur le long et difficile chemin menant à la Coup du Monde 2018 en Russie ? Si certaines semblent quasi assurées d’avoir leur billet pour Moscou en poche, d’autres sont sur le fil, et certaines sont déjà sur le point de basculer si bas dans le classement que toute remontée semble impossible. Tour d’horizon, groupe par groupe, des...
(La Tribune 02/10/17)
La production industrielle en Tunisie a enregistré sur les sept premiers mois de l'année 2017 une baisse de 1,1% en glissement annuel, a annoncé l'Institut national tunisien de la statistique. Il explique cette chute par une contre-performance dans les secteurs comme ceux des produits miniers non-minéraux. La Tunisie a enregistré un recul de sa production industrielle sur les sept premiers mois de l'année en cours. L'information a été révélée par l'Institut national tunisien de la statistique (INS) qui a indiqué que l'indice de la production industrielle sur cette période, a baissé de 1,1% en glissement annuel. L'établissement public a expliqué que cette chute est due à de mauvaises performances obtenues dans certains secteurs dont ceux des produits miniers non-minéraux qui...
(Le Monde 02/10/17)
La Tunisie et les femmes : le dossier est avenant. Le petit pays d’Afrique du Nord, creuset du modernisme en terre musulmane, en a même fait l’un de ses marqueurs sur la scène internationale. Le crédit est ­assurément légitime. Il est dû à une vraie ­révolution, celle mise en œuvre dès l’indépendance de 1956 par Habib Bourguiba, « père de la nation », sous la forme d’un code ­ du statut personnel qui propulsa la Tunisie à l’avant-garde du monde musulman en ­matière de droits des femmes. L’égalité entre les sexes demeurait néanmoins incomplète et les féministes tunisiennes n’ont pas relâché la pression. Le 13 août, à l’occasion du 61e anniversaire du code de 1956, le président Béji Caïd Essebsi,...
(Jeune Afrique 02/10/17)
Alors que le Festival éphémère vient de se tenir à Carthage, en Tunisie, portrait d’un mouvement musical et culturel qui vibre au tempo de la liberté retrouvée. Week-end du 13 août 2014, le pays est en état d’urgence. Pourtant, la peur semble avoir été recalée aux portes du Festival éphémère. Dans les jardins de l’hôtel Playa de Hammamet, au bord de la mer, les corps se déchaînent, ondulent. Délaissant les bouteilles de Celtia, la très populaire bière tunisienne, les lèvres fusionnent sous les yeux de policiers impassibles. Avec cette première édition, l’équipe du Festival éphémère venait de réussir son pari. À la différence des Dunes électroniques, festival niché au cœur du désert tunisien autour des décors de Star Wars, ce...
(Jeune Afrique 30/09/17)
Les professionnels du pain réclament une augmentation de leur marge - les prix étant fixés par l'État, et la fermeture des boulangeries illégales. Les quelque 3 200 boulangeries tunisiennes devraient rester fermées le 30 septembre, à l’appel de la Chambre nationale des boulangers. Les professionnels réclament une augmentation de leur marge bénéficiaire unitaire, les prix étant fixés par l’État, et exigent la fermeture des boulangeries illégales. 29 septembre 2017 à 20h00 Par Mathieu Galtier - à Tunis Les professionnels du pain réclament une augmentation de leur marge - les prix étant fixés par l'État, et la fermeture des boulangeries illégales.
(France TV Info 28/09/17)
L’Instance vérité et dignité (IVD) a été mise en place en 2014 pour «dévoiler la vérité sur les violations des droits de l'Homme commises» pendant la dictature en Tunisie. Pour autant, son fonctionnement n’est pas des plus aisés. Faut-il voir la main du pouvoir et des partis politiques derrière cette crise, alors qu’officiellement, l’institution termine ses travaux au printemps 2018? Initialement, certains espéraient en Tunisie que l’IVD jouerait le même rôle que la fameuse Commission vérité et réconciliation sur les crimes de l’apartheid en Afrique du Sud, présidée par l’archevêque Desmond Tutu. De fait, ses travaux, diffusés à la télévision, ont d’ores et déjà permis d’entendre les témoignages très émouvants de victimes des régimes de Bourguiba et de Ben Ali...
(Jeune Afrique 28/09/17)
Freiné par sa bureaucratie et une corruption endémique, le pays ne décolle pas dans le classement de compétitivité de Davos. Ces piètres performances ne sont pas sans inquiéter les observateurs économiques, qui regrettent le manque de réactivité des pouvoirs publics. La Tunisie se maintient au 95e rang (sur 137) dans le classement 2017-1018 de la compétitivité réalisé par le Forum économique mondial (FEM), avec le même score de 3,93 sur 7 qu’en 2016. 32e et premier pays africain en 2010, la Tunisie est désormais le troisième pays maghrébin et le 9e du continent, derrière Maurice (45e), le Rwanda (58e), l’Afrique du sud (61e), le Botswana (63e), le Maroc (71e), l’Algérie (86e)...
(Jeune Afrique 28/09/17)
Le ministre de la Justice tunisien a abrogé la loi interdisant aux femmes d’épouser un homme non musulman. Une avancée majeure. Désormais, une Tunisienne musulmane pourra se marier à un non-musulman, quelle que soit sa nationalité et sans que celui-ci doive se convertir à l’islam, comme l’y contraignait la circulaire n°216 du 5 novembre 1973, dite « circulaire 73 ». Son abrogation, réclamée ardemment par une frange de la société civile, notamment par les mouvements féministes, est devenue effective le 14 septembre, un mois après que le président de la République, Béji Caïd Essebsi, l’a requise lors d’un discours prononcé à l’occasion de la Fête de la femme, le 13 août. La nouvelle a provoqué un tollé chez les imams,...
(Jeune Afrique 26/09/17)
Dans les pays du Maghreb, de plus en plus, des islamistes tentent d'imposer leurs signes et leurs normes dans l'espace scolaire. Pour se défendre, les écoles doivent se doter d'un règlement clair, estime Habib Kazdaghli, le doyen de l'université de la Manouba, en Tunisie. En 2012, il a failli aller en prison en raison de son combat contre l’emprise des salafistes sur son université. Habib Kazdaghli, doyen de la faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba (Flahm), est une des figures de la lutte contre le salafisme en Tunisie. Il s’en est fallu de peu que son université devienne un « Manoubistan ». Aujourd’hui, le conservatisme gagne de plus en plus les écoles dans les pays...
(La Tribune 26/09/17)
Le nombre de voyageurs qui ont traversé la frontière algéro-tunisienne a connu une forte augmentation durant la période estivale, a déclaré un responsable de la police algérienne. Les données officielles situent les voyageurs de l'Algérie vers la Tunisie à un total de 2,1 millions de personnes dont 1,68 millions d'Algériens. L'activité au niveau des postes de frontière entre l'Algérie et la Tunisie a connu une fulgurante progression au cours de la période estivale, concernant le nombre des voyageurs. D'après les responsables de la police algérienne, un total de 2.175.901 voyageurs a traversé la frontière entre les deux pays durant l'été. Il s'agit précisément de 1.685.036 Algériens et de 490.874 voyageurs étrangers. Ce chiffre significatif représente une augmentation de 36,36% par...
(Le Point 25/09/17)
Pour l'ancienne élue de la Constituante l'abrogation de la circulaire qui interdisait aux musulmanes d'épouser des non-musulmans n'était pas conforme à la Constitution. En 1956, elles avaient obtenu du président Habib Bourguiba l'interdiction de la polygamie, la fin de la répudiation et des mariages forcés ainsi que le droit au divorce. Elles votaient depuis juin 1956, pouvaient avorter depuis 1973, et plusieurs étaient devenues ministres. Eh bien, depuis ce 14 septembre 2017 et l'abrogation de la circulaire du 5 novembre 1973, les Tunisiennes peuvent désormais, conformément à la loi et à la Constitution, épouser un non-musulman. Plus de soixante ans après le CSP, le Code du statut personnel, qui érigeait un statut inédit de la femme tunisienne « émancipée »...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Cheville ouvrière de l’investissement, notamment extérieur, la haute instance pour l’investissement est le premier interlocuteur des institutions et partenaires étrangers. La haute instance pour l’investissement doit mettre sur les rails le partenariat public-privé, élément clé de la relance, mais également rassurer les bailleurs de fonds sur le devenir du site Tunisie. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/473463/economie/tunisie-le-developpement-lin...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Remettre les indicateurs au vert n’est pas une mince affaire quand les caisses de l’État sont vides. Remplir les caisses de l’État est donc le premier objectif des mois à venir, mais cet effort restera vain sans la mise en route immédiate des réformes des entreprises et du secteur public, du secteur bancaire et de la fiscalité. Des chantiers titanesques plombés par les divergences politiques. Pourtant, il faudra bien trancher sur la question des privatisations et de la fiscalité. L’État devra également revoir ses participations dans des entreprises et des institutions financières peu rentables et trouver une solution aux biens confisqués depuis 2011, qui se dévalorisent. Sans réformes structurelles de fond, l’économie continuera à claudiquer sans pouvoir créer de l’emploi...
(Jeune Afrique 25/09/17)
Priorité des priorités, compte tenu des menaces – conflit libyen, émergence du terrorisme –, la sécurisation du territoire impose à l’armée de se moderniser et de se doter d’équipements adéquats. C’est ce que l’armée a commencé à faire en sollicitant la coopération internationale pour la remise en état de 12 chasseurs-bombardiers F-5E et F-5F Tiger, l’achat de drones, d’avions de transport de type Hercule et de 100 véhicules de transport Kirpi, la commande de 24 hélicoptères à vision nocturne ainsi que la mise en place d’un système de surveillance électronique de la frontière avec la Libye à partir de 2018. Mais le pays devra aussi envisager la création de nouveaux corps formés aux nouvelles méthodes de combat et d’entamer une...
(Jeune Afrique 25/09/17)
L’industrie tunisienne est plongée dans une profonde léthargie. Une manière de résister à la crise que traverse le pays et aux importations de produits équivalents à ceux qu’elle propose. La mise en œuvre de stratégies sectorielles est inévitable si l’on veut permettre au tissu industriel de jouer un rôle moteur dans l’économie. Pour ce faire, il faudrait que le ministère du Commerce revoie son approche, d’autant qu’il est responsable de l’abyssal déficit de la balance commerciale extérieure (entre 7 et 8 milliards de dinars – entre 2,4 et 2,8 milliards d’euros). Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/473470/economie/lindustrie-et-le-commerce-tu...
(RFI 25/09/17)
Tunis s’engage, sans toutefois avancer de date, à ne plus imposer le test anal aux personnes poursuivies pour homosexualité. Un petit pas sur le long chemin de la dépénalisation. « Le test anal pourra être demandé par un juge mais la personne sera en droit de le refuser. » Cette précision du ministre des Droits de l’homme intervient après l’engagement pris ces derniers jours auprès de l’ONU par le gouvernement tunisien de cesser ces examens médicaux en cas d’accusation d’homosexualité. Les Nations unies considèrent depuis 2014 ce type de tests médicaux comme un acte de torture, punissable.
(Jeune Afrique 25/09/17)
Conflit libyen, diplomatie africaine, position dans le monde arabe : la Tunisie doit se réadapter à une nouvelle donne géopolitique. La politique étrangère relève des prérogatives du président de la République et du chef du gouvernement. En deux ans, la Tunisie a reconquis une part de sa visibilité sur la scène internationale, mais le changement de la donne géopolitique régionale l’oblige à se repositionner et à déployer une nouvelle forme de diplomatie, dite économique. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/473457/politique/la-tunisie-en-quete-dune-no...

Pages