Mardi 26 Septembre 2017

Tunisie

(Le Point 15/09/17)
Le mariage sans condition entre une Tunisienne musulmane et un non-musulman est désormais possible. Le pays vient d'annuler les textes empêchant ces unions. Jamais un sujet n'aura suscité autant de passions et de déchirements dans l'opinion publique : la femme. Fin juillet 2017 déjà, l'Assemblée des représentants du peuple votait une loi historique contre les violences faites aux femmes. Depuis ce jeudi 14 septembre, on peut dire que la Tunisie retrouve de l'ambition pour redevenir un pays pionnier dans le monde arabe en matière de droits des femmes. La porte-parole de la présidence de la République, Saïda Garrach, a annoncé, dans une publication diffusée sur Facebook, que tous les textes relatifs à l'interdiction du mariage entre une femme tunisienne et...
(Jeune Afrique 15/09/17)
Il a succédé à son mentor Mustapha Ben Jaâfar. Sa mission : redonner un nouveau souffle à ce parti qui peine à se relever après sa déconfiture lors des élections législatives de 2014. Les élections internes organisées à l’occasion du 3ème congrès national du parti Ettakatol les 9 et 10 septembre ont débouché sur l’élection de Khalil Zaouiai à la place du fondateur historique du parti Mustapha Ben Jaâfar. Avec ses manières de fils de notables de Tunis, où il est né, ce politicien de 56 ans, aurait pu avoir un parcours tout tracé de chirurgien orthopédique reconnu, mais il s’éprend de la politique à l’université et fraie avec les mouvements révolutionnaires d’extrême gauche. De l’extrême au centre gauche Ses...
(RFI 15/09/17)
Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans. Les circulaires ministérielles datant de 1973 et empêchant ces unions ont été abolies ce jeudi. Ce 8 septembre, le ministre de la Justice Ghazi Jeribi a signé une circulaire annulant celle de 1973 et tous les textes qui s’y réfèrent et qui interdisaient le mariage avec des non-musulmans. Dans la nouvelle circulaire, le ministre rappelle la contradiction de celle de 1973 avec la Constitution, tout comme avec les accords internationaux signés par l’Etat tunisien. Cette annulation fait suite au souhait du chef de l’Etat, qui le 13 août dernier, jour de la fête de la femme en Tunisie, avait promis d’abroger ce texte, adressant une...
(Agence Ecofin 15/09/17)
(Agence Ecofin) - La Banque mondiale a annoncé ce mardi un nouveau soutien financier de 60 millions $ dans le cadre d’un projet de lutte contre le chômage des jeunes en Tunisie. Intitulé « Moubadiroun » (ou Initiateur), ce projet d'intégration économique de la jeunesse tunisienne se concentrera sur les jeunes hommes et femmes défavorisés de 18 à 35 ans vivant dans le Centre-Ouest, le Nord-Ouest, le Sud, le gouvernorat de Sfax et le gouvernorat marginalisé de la Manouba, dans le Grand-Tunis. Le nouveau projet est destiné à soutenir les efforts du gouvernement tunisien visant à mieux cibler les programmes d'emploi qui connectent les jeunes marginalisés à de réelles opportunités, en s’appuyant sur l’initiative privée en tant que moteur de...
(Agence Ecofin 15/09/17)
(Agence Ecofin) - En Tunisie, le gouvernement veut doubler la croissance économique, réduire le déficit budgétaire et revoir certaines restrictions appliquées à sa devise afin de redynamiser son économie. Le premier ministre Youssef El-Chahed a annoncé au parlement, le souhait de l’exécutif d’atteindre une croissance de 5% en 2020 tout en ramenant le déficit budgétaire à 3% du produit intérieur brut (PIB) à cette échéance. Au delà de ces objectifs, le pays ambitionne réduire la masse salariale de la fonction publique de 15% actuellement à 12,5% du PIB tandis qu’il veut ramener le ratio dette/PIB à 70%. En ce qui concerne les mesures relatives au dinar, le premier ministre a annoncé qu’il soumettrait d’ici la fin du mois, un projet...
(APA 15/09/17)
APA-Tunis (Tunisie) - La Tunisie a aboli les circulaires ministérielles qui interdisent aux femmes de se marier avec des non-musulmans, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. « Tous les textes liés à l'interdiction du mariage de la Tunisienne avec un étranger, à savoir la circulaire de 1973 et tous les textes semblables, ont été annulés. Félicitations aux femmes de Tunisie pour la consécration du droit à la liberté de choisir son conjoint », a écrit sur Facebook Saïda Garrach, porte-parole de la présidence. Le 13 août, le président Béji Caïd Essebsi avait annoncé avoir demandé au gouvernement de retirer une circulaire datant de 1973 et empêchant le mariage des Tunisiennes musulmanes avec des non-musulmans. Des organisations de la...
(Agence Ecofin 15/09/17)
(Agence Ecofin) - Le résultat net de la Société Tunisienne de Banque (STB), a été de 12,6 millions de dinars tunisiens au cours du premier semestre 2017. C’est une baisse de 68 %, en comparaison aux 39,3 millions de dinars tunisiens (15,99 millions $) de marge nette dégagée sur la même période en 2016. Les dotations aux provisions sur créances douteuses ont pesé sur cette contreperformance. Elles ont augmenté de 61% par rapport à fin juin 2016 pour atteindre 67,4 millions de dinars contre 41,9 millions une année auparavant. Par ailleurs, les charges d’exploitation de la banque se sont établies à 118,9 millions de dinars tunisiens contre 105,7 millions de dinars sur la période, soit une croissance de 12,5 %...
(Agence Ecofin 15/09/17)
(Agence Ecofin) - Les analyses du sol sur le site de Rjim Maatoug devant accueillir une centrale solaire de 4 500 MW en Tunisie devraient démarrer aujourd’hui, nous rapporte L’Economiste maghrébin. A l’annonce de cette nouvelle, le gouverneur de la région de Kébili, Sami Ghabi, a affirmé que le ministère de l’énergie a enjoint la compagnie TurNur en charge de la construction de la centrale de remplir toutes les conditions préalables avant de démarrer la mise en œuvre du projet. Les 4,5 GW de la centrale de TurNur sont prévus pour alimenter près de 5 millions de ménages européens, soit environ 7 millions de voitures électriques. L’énergie devrait être acheminée vers Malte, la France et l’Italie, via trois câbles électriques...
(Agence Ecofin 15/09/17)
(Agence Ecofin) - Wyplay, une société française qui conçoit des logiciels pour les opérateurs de télévision, vient d’annoncer l’ouverture prochaine d’un bureau en Tunisie. Celui-ci sera le premier installé en Afrique. Il comprendra principalement des équipes d'ingénierie, de soutien et de contrôle de qualité dont la mission sera de contribuer à la réalisation de projets en cours en Tunisie et dans la région, tout en développant de nouvelles opportunités. Les dirigeants de la société française ont justifié le choix de la Tunisie, par la fiabilité, la qualité des infrastructures locales et la qualification des ingénieurs nationaux. Wyplay espère d’ailleurs pouvoir créer une cinquantaine d'emplois dans le pays. La société qui a développé le logiciel middleware de la célèbre Box SFR,...
(Financial Afrik 15/09/17)
Le groupe tunisien de Conditionnement des Huiles d’Olive, (CHO) et le groupe marocain Dislog ont paraphé, lundi 11 septembre 2017, un partenariat pour l’installation d’une nouvelle unité de production et de commercialisation dans la région de Meknès, au Maroc. L’unité portera le nom de CHO Maroc, avec un capital de 6 millions de dirhams, soit l’équivalent de 650 000 dollars, détenu à hauteur de 49% par CHO Tunisie et 51% par son partenaire marocain. Lire la suite sur: http://www.financialafrik.com/2017/09/15/bmce-capital-dans-un-partenaria...
(RFI 15/09/17)
La Biennale des photographes du monde arabe contemporain à Paris consacre un focus sur la jeune photographie algérienne et un autre à la photographie en pays tunisien. Ce sont incontestablement les deux points forts de cette deuxième édition qui vient d’ouvrir ses portes à Paris. Cinquante photographes exposent leurs images aussi sensibles que souvent subversives dans huit lieux différents, dont l’Institut du monde arabe (IMA), la Maison européenne de la photographie et la Cité internationale des arts. La raison d’être de cette deuxième édition de cette Biennale des photographes du monde arabe contemporain ? L’incroyable succès de la première édition qui avait pourtant lieu en 2015, l’année de la vague d’attentats en France, avance le commissaire général Gabriel Bauret :...
(APA 15/09/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Maroc, le Nigeria, la Tunisie et le Sénégal ont décroché leurs tickets pour le carré d’as de la 29èmeédition de l’Afrobasket masculin, à l’issue des quarts de finale disputés jeudi à Tunis. Sur sa lancée victorieuse du 1er tour, le Maroc a remporté le duel nord-africain en dominant l’Egypte sur la marque de 66 à 62. Ce qui leur ouvre les portes des demi-finales, stade qu’il n’a plus atteint depuis 1980. En demi-finale, les Marocains croiseront la Tunisiens, qui se sont débarrassés de la teigneuse formation de la RD Congo (81-60). Accroché pendant les deux premiers quarts temps, c’est après la pause que le pays hôte a fait la différence. Le Nigeria, lui, a validé son...
(APA 15/09/17)
APA – Dakar (Sénégal) - Jusque-là 2ème et en progression constante, la RD Congo a été éjectée du podium par la Tunisie dans le classement FIFA du mois de septembre toujours dominé par l’Egypte mais dont le grand bénéficiaire est le Cap-Vert, auteur d’un spectaculaire bond. Malgré la perte de 5 places au niveau moment, l’Egypte reste leader continental du classement FIFA rendu public jeudi par l’instance mondiale. Mais le fait majeur est l’éjection de la RD Congo du podium par son bourreau des éliminatoires du Mondial 2018, la Tunisie, désormais dauphin de l’Egypte. Battus 2-1 puis tenus en échec 2-2 par les Tunisiens lors des 3e et 4e journées de ces éliminatoires, les Congolais, qui ont perdu 14 places,...
(AFP 14/09/17)
La société civile et l'opposition tunisiennes ont exprimé leur vive inquiétude pour la transition démocratique de l'unique pays rescapé du "Printemps arabe", après l'adoption d'une loi controversée d'amnistie de fonctionnaires impliqués dans la corruption sous la dictature. L'approbation de la législation mercredi soir à l'issue d'une journée houleuse au Parlement intervient en outre dans la foulée d'un vaste remaniement lors duquel d'anciens ministres du dictateur déchu Zine El Abidine Ben Ali ont rejoint le gouvernement, à des postes importants (Finances, Education).
(AFP 14/09/17)
Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. "Tous les textes liés à l'interdiction du mariage de la Tunisienne avec un étranger, à savoir la circulaire de 1973 et tous les textes semblables, ont été annulés. Félicitations aux femmes de Tunisie pour la consécration du droit à la liberté de choisir son conjoint", a écrit sur Facebook Saïda Garrach, qui n'était pas joignable dans l'immédiat. Le 13 août, le président Béji Caïd Essebsi avait annoncé avoir demandé au gouvernement de retirer une circulaire datant de 1973 et empêchant le mariage des Tunisiennes musulmanes avec des non-musulmans...
(AFP 14/09/17)
Le Parlement tunisien a adopté mercredi soir, malgré la virulente opposition de plusieurs députés, un projet de loi défendu par le président Béji Caïd Essebsi mais décrié par la société civile car accusé de "blanchir les corrompus". Ce projet dit "de réconciliation dans le domaine administratif" a été approuvé par 117 élus à l'issue d'une journée de débats houleux au cours de laquelle les députés ont échangé accusations et invectives. "Nous resterons fidèles au sang des martyrs (de la révolution de 2011)!" ont scandé les élus opposés à la législation lorsqu'elle a été adoptée, tandis que les autres applaudissaient et criaient: "Par notre âme, par notre sang nous nous sacrifions pour toi ô Patrie". Plusieurs élus ont boycotté le vote...
(RFI 14/09/17)
En Tunisie, depuis ce 8 septembre, date de l’expulsion de l’émir marocain Moulay Hicham, dénommé l’Emir rouge, les autorités tunisiennes se trouvent dans l’embarras. Le prince avait déclaré sur France 24 que cette expulsion « émanait directement de la présidence tunisienne ». Mardi 12 septembre, la présidence avait indirectement répondu en regrettant, mais cette réponse a relancé d’autant plus les critiques des Tunisiens. Les Tunisiens avaient déjà très mal perçu l’expulsion du Prince rouge, mais ce post, sur la page Facebook de la porte-parole de la présidence vient raviver la controverse. Saïda Garrach écrit : « Il est nécessaire de clarifier que le président de la République est mécontent de ce qui s’est passé avec le chercheur l’émir Moulay Hicham...
(France TV Info 14/09/17)
Culture, économie, politique et même géopolitique… sont au sommaire d’un nouveau journal, «Paris Tunis», qui se veut un pont entre les deux rives de la Méditerranée. Un magazine trimestriel qui a pour objectif «de rapprocher» la France et la Tunisie, selon les mots de son rédacteur en chef, Gérard Sebag. Paris Tunis ne manque pas d’ambition. Le magazine traite dans son dernier numéro, sur plus d’une centaine de pages joliment illustrées, aussi bien des «enjeux diplomatiques et économiques» de la Tunisie que du thermalisme ou de l’histoire des diverses communautés de l’île de Djerba. «Nous voulons, explique Gérard Sebag, qui fut notamment rédacteur en chef à France 2, aborder les questions méditerranéennes d’une façon différente, donner un point de vue...
(AFP 13/09/17)
Cris, invectives et poings sur la table: un projet de loi défendu par le président tunisien mais accusé de "blanchir les corrompus" a provoqué mercredi des débats houleux au Parlement. Après des heures de vifs échanges entre les députés, le président du Parlement Mohammed Ennaceur a donné son feu vert à l'examen du projet de loi dit "de réconciliation", proposé il y a deux ans par le chef de l'Etat Béji Caïd Essebsi. Très décrié par la société civile, il prévoit l'amnistie de certains faits de corruption. Aussitôt, debout dans l'hémicycle et tapant du poing sur leurs pupitres, des députés de l’opposition ont entonné l'hymne national pour empêcher la lecture du rapport sur le projet de loi, forçant M. Ennaceur...
(AFP 13/09/17)
La présidence de la République tunisienne a regretté mardi l'expulsion de Tunis de Moulay Hicham, cousin du roi du Maroc Mohammed VI, sans toutefois expliquer les raisons de cette mesure vivement critiquée dans le pays. Le prince marocain a été expulsé vendredi, le jour il était arrivé à Tunis pour une conférence dans le cadre d'un forum organisé par l'Université de Stanford et consacré notamment à la transition tunisienne après les Printemps arabes de 2011. "Le président de la République est exaspéré par ce qui est arrivé au chercheur et prince Hicham Al-Aloui et son expulsion du territoire tunisien", a indiqué sur sa page officielle Facebook Saida Garrach, porte-parole de la présidence. Mme Garrach a ajouté que "l'expulsion a été...

Pages

(AFP 16/08/17)
Avec une pelle pour seul outil, Chamseddine Marzoug s'est fixé une mission: enterrer "dignement" les migrants morts au large de la Tunisie en tentant de rejoindre l'Europe. Lunettes noires et chapeau sur la tête pour se protéger de la canicule, le quinquagénaire contemple le bout de terre aride où il vient de creuser deux nouvelles tombes à Errouis, près de Zarzis (sud), non loin de la Libye, d'où partent de nombreux bateaux chargés de personnes en quête d'un avenir meilleur. "Ce n'est pas parce qu'elles ont participé à une traversée illégale, poussées par la misère et l'injustice...
(Jeune Afrique 16/08/17)
Le 23 mai, le Premier ministre lançait une vaste opération « mains propres », marquée par une vague d’arrestations spectaculaires. Deux mois plus tard, si les têtes de réseaux du marché parallèle sont tombées, les gros bonnets de la corruption semblent avoir été épargnés. Pour le moment… Lors de son investiture à la primature, le 27 août 2016, Youssef Chahed, comme ses prédécesseurs, a déclaré la guerre à la corruption. Le 23 mai dernier, il est passé à l’offensive et a voulu frapper fort, avec une première vague d’arrestations. Passé l’effet de surprise et l’euphorie des Tunisiens, qui attendaient de telles mesures depuis longtemps, ce qui paraissait être une campagne d’envergure se solde, au bout de deux mois, par une...
(Libération 16/08/17)
Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a lancé dimanche le débat sur le sujet délicat de l'égalité entre femmes et hommes en matière d'héritage, jugeant que son pays se dirigeait inexorablement vers l'égalité «dans tous les domaines». La Tunisie est depuis considérée comme pionnière dans le monde arabe en matière de droits des femmes, même si ces dernières continuent d'hériter généralement uniquement de la moitié de ce qui revient aux hommes, comme le prévoit le Coran. Une commission est d'ailleurs chargée d'étudier «la question des libertés individuelles» et de «l'égalité dans tous les domaines», qui doit lui remettre un rapport à une date qui n'a pas été spécifiée. Lire sur: http://www.liberation.fr/direct/element/tunisie-le-president-lance-le-de...
(Tunis Afrique Presse 16/08/17)
La Tunisie a enregistré, au cours du premier semestre 2017, un taux de croissance de 1,9%, contre 1% au cours de la même période en 2016, a annoncé, mardi, à Tunis, le PDG de l'Institut National de la Statistique (INS), Hédi Saidi, dans le cadre d’une conférence de presse, tenue au Palais du gouvernement à la Kasbah. Saidi a ajouté que le taux de croissance, au cours du deuxième trimestre 2017, a atteint 1,8% faisant savoir que la croissance enregistrée est due essentiellement à la progression du secteur agricole de 3,8%, des services marchands de 4,2% et des services non marchands de 0,2%. D'après le ministre des Finances par intérim, Fadhel Abdelkefi, les indicateurs économiques révèlent la possibilité d'atteindre en...
(Mediapart 16/08/17)
Elles ont entre 9 et 17 ans et sont vendues pour travailler au domicile de familles aisées. Longtemps, l'omerta a régné sur ces pratiques esclavagistes. Récit et témoignages en vidéo et en quatre minutes, avec Haythem El Mekki des Haut-Parleurs. Cet été, Mediapart s'associe avec Les Haut-Parleurs pour vous donner des nouvelles du monde en une série de dix courtes vidéos. Les Haut-Parleurs est une chaîne qui rassemble de jeunes reporters francophones filmant dans leur pays les sujets qui préoccupent leur génération (lire sous la vidéo). Partons aujourd'hui en Tunisie, où dans certains villages du Nord-Ouest on peut « acheter » des gamines pour les faire travailler chez soi. Certaines se soumettent, d’autres fuient, quelques-unes en viennent à se suicider...
(Europe 1 16/08/17)
La sûreté nationale "a découvert un complot terroriste qui visait les unités policières et militaires positionnées dans le Sud tunisien, dans le but de contrôler la région". La Tunisie a annoncé mardi avoir déjoué un "complot terroriste" visant à permettre à des éléments du groupe extrémiste Etat islamique (EI) de s'emparer d'une portion de territoire dans le sud du pays. L'unité chargée d'enquêter sur les crimes terroristes au sein de l'administration générale de la sûreté nationale "a découvert un complot terroriste qui visait les unités policières et militaires positionnées dans le Sud tunisien, dans le but de contrôler la région comme lors de la tentative ratée à Ben Guerdane en mars 2016", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un...
(RFI 12/08/17)
Ironie du sort pour les militants anti-immigration en Méditerranée : leur bateau, le C-Star, a envoyé un signal de détresse vendredi matin 11 août. Le navire, affrété par des militants d'extrême droite, est ouvertement hostile aux opérations de sauvetage de migrants menées par des ONG en Méditerranée. Dimanche, des pêcheurs tunisiens s’étaient mobilisés pour éviter que le bateau vienne se ravitailler dans leur pays. Une panne est encore venue entacher la communication. Le bateau n'était plus visible sur les radars maritimes depuis plusieurs jours. Mais ce vendredi matin, le...
(Xinhua 12/08/17)
Le nombre total des inscrits aux élections municipales en Tunisie du 17 décembre prochain a atteint 5.373.845 parmi un registre électoral global de 5.740.291, a annoncé vendredi l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE). Le vice-président de l'ISIE, Anouar belhassen a révélé lors d'un point de presse que 535.784 électeurs sont inscrits pour la première fois sur le registre électoral en plus de 92.201 mises à jour au total. Parmi les inscrits aux élections municipales, a-t-il confié à Xinhua, 47,64% sont des femmes et 52,36% d'hommes alors que 3,27% représentent une tranche d'âge de 18 à 21 ans. Démarrée le 19 juin dernier, l'opération d'inscription sur le fichier électoral a pris fin jeudi dernier à minuit avec 28.000 nouvelles inscriptions...
(AFP 11/08/17)
Devant la palmeraie, une boue noirâtre s'écoule vers la mer. Contre la pollution industrielle qui les affecte depuis des décennies, des habitants de Gabès, dans le sud de la Tunisie, veulent aujourd'hui se battre. C'est près de la plage de Chott Essalem et devant une oasis côtière -une rareté dans le monde- que le Groupe chimique tunisien (GCT), une société publique exploitant les mines de phosphate, s'est implanté dans les années 1970. Tous les jours, ses unités de production déversent 14.000 tonnes du phosphogypse dans la mer, selon les autorités. En plus de cette boue nuisible à l'environnement, l'usine dégage de l'acide phosphorique dans l'air. "Autrefois, notre ville était propre", se souvient Moncef Ben Ayadi, un menuisier de 52 ans...
(Tunisie Numérique 11/08/17)
La direction sectorielle des affaire criminelle a réussi à démasquer un gang spécialisé dans le vol des bijouteries de Souk El Berka à Tunis, en arrêtant 3 éléments, a indiqué un communiqué publié jeudi 10 août 2017 par le ministère de l’Intérieur. Ces trois suspects sont impliqués dans deux affaires de vol de bijoux portant la première sur 400 mille dinars et la seconde sur 170 mille dinars, a indiqué le communiqué. Six lingots d’or fondu et une grande quantité de bijoux ainsi que du matériel utilisé pour faire fondre une partie de l’or volé, ont été saisis avec les suspects. Les suspects ont été maintenus en détention pour les besoins de l’enquête qui se poursuit.
(African Manager 11/08/17)
L’ambassadeur du Koweït à Tunis, Ali Ahmed Al-Dhafiri, a souligné jeudi 10 août 2017, la disposition de son pays à fournir tout le soutien financier nécessaire pour restaurer et réhabiliter la mosquée de la Zitouna. ” Le Koweït est prêt à fournir tout le soutien financier nécessaire pour la restauration et la réhabilitation de la mosquée de la Zitouna qui représente l’un des plus importants monuments islamiques dans le monde “, a-t-il indiqué lors de son entretien avec le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum. Selon un communiqué du département des Affaires étrangères, la rencontre a permis d’examiner les préparatifs de la prochaine visite en Tunisie du ministre koweïtien des Awqafs et des Affaires islamiques. Cette visite, d’après Ahmed Adhoum,...
(Le Huffington Post 11/08/17)
La Tunisie est l’un des plus gros consommateurs de médicaments au monde! Un constat qui s'explique principalement par l’automédication et la contrebande, dévoile, mercredi, la ministre de la Santé, Samira Meraï, lors d’une visite aux laboratoires de la Société des Industries Pharmaceutiques de Tunisie (SIPHAT) à Ben Arous. "Le manque de médicaments est dû à la grande consommation" a-t-elle révélé en précisant que 38% des dépenses de santé en Tunisie sont allouées aux médicaments. Meraï a noté que son ministère oeuvre à mettre en place un système informatique de contrôle des chaines de distribution entre la Pharmacie centrale, les hôpitaux et le reste du réseau de distribution des médicaments. Ce système permettra d’améliorer les méthodes de travail des inspections pharmaceutique,...
(AFP 09/08/17)
Deux jihadistes ont été abattus et un troisième a été blessé et arrêté lors d'une opération de la gendarmerie dans une région montagneuse du centre-ouest de la Tunisie, a annoncé mercredi le porte-parole de la Garde nationale. L'opération a commencé mardi soir par une embuscade tendue par la Garde nationale (gendarmerie) sur le mont Birinou, dans la région de Kasserine, au cours de laquelle "deux éléments terroristes ont été abattus", a déclaré à la radio Shems FM le porte-parole, Khalifa Chibani. Mercredi à l'aube, "un troisième élément terroriste a été arrêté" après avoir été blessé par la gendarmerie. "Son état de santé est très critique", a ajouté M. Chibani. Les opérations de ratissage se poursuivent dans la région, selon lui...
(Business.News 09/08/17)
Le terroriste Atef Hannchi et un autre, probablement algérien, sont les deux terroristes tués lors de l’opération sécuritaire anticipative qui a eu lieu, hier, mardi 8 août 2017, à Kasserine, apprend-on de source autorisée. Atef Hannachi, chef de Katibet Okba à Jendouba, est un des principaux dirigeants de l’AQMI. Il a joué un rôle stratégique, notamment, à la suite de l’élimination de Lokman Abou Sakher et de Mourad Gharsalli. Il est, également, le mari de la jeune fille ayant eu une relation intime avec un magistrat. La même source ajoute que le deuxième individu serait probablement un Algérien, selon les premiers éléments de l’enquête, d’autant plus que son ADN n’a pas été identifié en Tunisie.
(Jeune Afrique 09/08/17)
Alors que le secteur peine à redécoller, les projets hôteliers de prestige fleurissent dans le pays. Pour attirer de nouveaux visiteurs, les professionnels misent sur un changement radical : du modèle low cost aux prestations de luxe. Six ans après la révolution, le tourisme tunisien fait toujours pâle figure, avec 5,7 millions de visiteurs et 2,3 milliards de dinars (935 millions d’euros) de recettes à la fin 2016. Une bien piètre performance, par rapport aux chiffres de 2010 – 6,9 millions de visiteurs internationaux et 3,5 milliards de dinars de revenus. Les incertitudes politiques et sociales, mais aussi et surtout les attaques terroristes de 2015 à Tunis, au musée du Bardo, et à Sousse sont passées par là. Ce secteur clé...
(Business.News 09/08/17)
Une rencontre de concertation a eu lieu, aujourd’hui, mercredi 9 août 2017, entre Ridha Belhaj, président de la Tunisie d’abord et Mohsen Marzouk, secrétaire général de Machrouû Tounes. La réunion s’est déroulée en présence des dirigeants de deux partis. Rappelons que Mohsen Marzouk et Ridha Belhaj, anciens dirigeants à Nidaa Tounes se sont déjà alliés dans le cadre du Front du Salut et du sauvetage, avant que Machrouû Tounes ne se retire de cette initiative. S.H
(Atlas Info.fr 09/08/17)
Des accrochages armés ont éclaté, mardi soir, dans les montagnes avoisinantes le gouvernorat de Kasserine (Ouest), entre les membres d’un groupe terroriste et les éléments de la garde nationale tunisienne (gendarmerie), a annoncé une source sécuritaire. Des accrochages armés ont éclaté, mardi soir, dans les montagnes avoisinantes le gouvernorat de Kasserine (Ouest), entre les membres d’un groupe terroriste et les éléments de la garde nationale tunisienne (gendarmerie), a annoncé une source sécuritaire. Ces accrochages armés se poursuivent encore, a-t-il ajouté sans donner plus de précisions sur le nombre de victimes. Selon certains médias tunisiens, deux terroristes ont été tués par la garde nationale tunisienne lors d'une opération dans la zone montagneuse de Kasserine (Ouest), menée par la gendarmerie tunisienne. Lire...
(Xinhua 09/08/17)
Suite à une ambuscade menée par des unités spéciales de la Garde nationale tunisienne dans la province de Kasserine (centre-ouest), deux extrémistes ont été abattus dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-on appris d'une source régionale. Dans l'attente d'une confirmation officielle du ministère tunisien de l'Intérieur, certains médias locaux ont rapporté la neutralisation de deux "terroristes", alors que plusieurs autres auraient pu être touchés dans l'opération. Selon la presse tunisienne, parmi les extrémistes religieux abattus figurait Abou Awf Al-moujahad qui est le frère de Lokmane Abou Sakhr, chef djihadiste de nationalité algérienne tué en 2015 par l'Unité...
(AFP 08/08/17)
Le C-Star, navire affrété par des militants européens d'extrême droite pour lutter contre le trafic de migrants au large de la Libye, était bloqué lundi au large de la Tunisie, où un puissant syndicat a appelé à empêcher son ravitaillement. "A tous les agents et employés des ports tunisiens: ne laissez pas le bateau du racisme C-Star souiller les ports de Tunisie. Expulsez-les comme ont fait vos frères à Zarzis et Sfax", a lancé sur Facebook le syndicat UGTT, prix Nobel de la Paix 2015 avec trois autres organisations. Les militants allemands, français et italiens à bord du C-Star n'étaient pour leur part pas joignables lundi et n'ont rien communiqué sur leur situation sur les réseaux sociaux. Selon des sites...
(Libération 08/08/17)
Le C-Star, chalutier loué par des identitaires européens pour bloquer les bateaux de migrants en Méditerranée et empêcher leur sauvetage par les ONG n'a pas pu faire escale en Tunisie, bloqué par des opposants locaux. Encore raté. Le C-Star, le navire affrété par un groupe d’identitaires pour empêcher les missions de sauvetages des migrants en Méditerranée par des ONG, n’arrive toujours pas à faire escale dans l’un des huit ports de Tunisie. Alors qu’il a stoppé sa course depuis dimanche soir au large, à l'est des îles de Kerkennah, en face de Sfax et cherche à se ravitailler, l’UGTT, le principal syndicat du pays, codétenteur du prix Nobel de la paix en 2015, a lancé un appel clair : «A...

Pages

(Jeune Afrique 21/08/17)
En cause : l'affaiblissement du cadre institutionnel et le retard pris dans la réalisation des réformes. Le pays est maintenu sous observation négative. L’agence Moody’s a asséné un coup sévère à la Tunisie. Vendredi 18 août, elle a baissé la notre souveraine du pays de Ba3 à B1 avec perspective négative. L’agence s’inquiète de la dégradation des comptes publics, du déficit croissant du budget de l’État, du déséquilibre des comptes extérieurs et du retard pris dans la réalisation des réformes dont celles convenues avec le FMI. Depuis 2012, la Tunisie connaît une dégradation régulière de sa note souveraine par les agences de notation internationale. La nouvelle baisse décrétée par l’agence Moody’s fait planer le risque de nouvelles dégradations dans les...
(Atlas Info.fr 21/08/17)
L'Indice de la Production Industrielle (IPI) en Tunisie a connu une baisse de 2,3% au cours du 2ème trimestre 2017, selon l’Institut national tunisien de la statistique (INS). Cette régression est due, principalement, à la diminution de la production dans le secteur de l’extraction des produits énergétiques de 13,9%, à cause du recul de la production du pétrole brut de 20,5%, explique l'INS dans une note. D’après la même source, la fabrication d’autres produits minéraux non métaux a connu aussi une baisse de 9,7%, justifiée par une régression de la production du ciment, ainsi que dans les secteurs de l’industrie chimique (-6,9%) et de l’industrie textile habillement et cuir (-2%). Lire sur: http://www.atlasinfo.fr/Tunisie-Baisse-de-23-de-la-production-industriel...
(Agence Ecofin 19/08/17)
Les actionnaires de la Banque de l’Habitat (BH) sont invités, lors d’une assemblée générale extraordinaire qui se tiendra le 7 septembre 2017, à statuer sur l’augmentation de capital de la banque, pour le porter de 170 millions de dinars (70,4 millions $) à 238 millions de dinars (98,55 millions $). L’opération prendra, d’une part, la forme d’une incorporation de réserves d’un montant de 34 millions de dinars (14,07 millions $) et d’une distribution de 6,8 millions d’actions gratuites à raison d’une action nouvelle gratuite pour cinq anciennes. De l’autre côté, il sera question d’un apport en argent par la création de 6,8 millions d’actions à souscrire, à raison d’une action nouvelle pour cinq anciennes. Le prix de chaque action est...
(Business.News 18/08/17)
Le directeur général de la société d’intermédiation en bourse Tunisie Valeurs, Walid Saïbi, est intervenu ce jeudi 17 août 2017 sur les ondes de Cap FM pour donner des précisions sur l’opération financière dans laquelle le ministre des Finances par intérim et ancien DG de Tunisie Valeurs, Fadhel Abdelkefi, est accusé de malversations. Il a affirmé que l’opération en cause est courante chez beaucoup d’hommes d’affaires et investisseurs, notamment ceux qui investissent à l’étranger. « Cette opération nécessite une paperasse conséquente et d’ailleurs il arrive qu’un formulaire soit manquant. On bascule alors rapidement dans l’illégalité et beaucoup d’interprétations deviennent possibles » a martelé Walid Saïbi. Il a également souligné que pour ce qui concerne Fadhel Abdelkefi, « l’opération en cause...
(Le Huffington Post 18/08/17)
Après 8 ans d'absence, Air Malta reprend les vols entre Malte et Tunis et ils sont plus populaires qu'ils ne l'avaient prédit. 3 vols par semaine et plus de 1500 passagers, à la date du 31 juillet, et ce depuis la reprise des vols, le 26 juin 2017. Les vols sont programmés les lundis, mercredis et jeudis. "Nous avons suivi de très près la situation en Afrique du Nord. Maintenant que la situation en Tunisie s'est stabilisée, nous voulons être parmi les premières compagnies à reconnecter l'Europe avec le pays" s'est exprimé Paul Sies, directeur commercial de Malta Airlines, dans un communiqué publié sur le site de la compagnie. Le communiqué consacre un long paragraphe décrivant les attractions touristiques et...
(Agence Ecofin 18/08/17)
En Tunisie, le niveau des réserves de devises extérieures est de 11,50 milliards de dinars (4,8 milliards de $) au 15 août. Ceci correspond à 90 jours d’importations contre 118 jours d’importations à la même période un an plus tôt. Cette situation a pour cause l’aggravation du déficit extérieur du pays sur les sept premiers mois de l’année. Ce déficit a progressé de 26% en glissement annuel pour atteindre 8,63 milliards de dinars tunisiens. « 90 jours d’importations, c’est le niveau le plus bas atteint par les réserves en trente ans. C’est le niveau maximum du risque. Ceci est lié à l’aggravation sans précédent du déficit commercial et la dévaluation du dinar tunisien », a confié à Reuters Mourad Hattab,...
(Autre média 17/08/17)
Le Chef du gouvernement Youssef Chahed a annoncé que le gouvernement d'Union nationale est en train d'élaborer une stratégie globale pour attirer les compétences tunisiennes à l'étranger et les associer à l'œuvre de développement et de modernisation du pays. « La Tunisie regorge aujourd'hui de jeunes compétences capables de lui décrocher une meilleure place dans le système mondial d'économie immatérielle si elles disposent des ressources nécessaires », a-t-il affirmé à l'ouverture d'une conférence sur les compétences tunisiennes à l'étranger baptisée « Tunisie 2030 -Recherche et Innovation: Notre voie vers les nouvelles technologies et les secteurs prometteurs ». Il a dans ce sens mis l'accent sur la responsabilité des établissements éducatifs et universitaires, les centres de recherche et de formation, l'administration...
(Le Huffington Post 17/08/17)
Invité à la radio Mosaïque Fm afin de parler du "Tunisian African Empowerment Forum" qui se déroulera les 22 et 23 août prochain, l'homme d'affaires Bassem Loukil président du Tunisia Africa Business Council, a révélé des chiffres alarmants sur le nombre d'étudiants étrangers en Tunisie. En effet, dans le cadre de ce forum, le but est de faire de la Tunisie un pôle d'enseignement supérieur et de formation de qualité au profit des étudiants africains: "Dans son histoire, la Tunisie a toujours été un pôle reconnu en Afrique pour son enseignement supérieur et la formation" a-t-il débuté. "Or depuis 2010, le nombre d'étudiants étrangers en Tunisie a baissé. On est passé de près de 12.000 étudiants en 2010 à près...
(Xinhua 17/08/17)
Les investissements directs étrangers (IDE) ont progressé durant le premier semestre de cette année de 1,8% pour atteindre 967,8 millions de dinars (un dinar vaut 0,41 dollar) contre 950,8 millions de dinars en la même période de 2016, a-t-on appris mercredi auprès de l'Instance tunisienne de l'investissement (ITI). Ces investissements directs étrangers sont répartis en 944,8 millions de dinars d'investissements directs et 23 millions d'investissements de portefeuille. Le président de l'ITI Khalil Laabidi a estimé que les investissements directs ont servi particulièrement les secteurs énergétique avec 495,1 millions de dinars et industriel avec 371,5 millions de dinars. "L'allure ascendante du flux des investissements directs étrangers, a-t-il insisté, prouve la reprise d'une relative confiance en faveur de la Tunisie en tant...
(La Tribune 17/08/17)
En 50 ans, la Tunisie est le pays qui a profité le plus du financement de la Banque africaine de Développement (BAD). La BAD a financé plus de 450 projets de transport en Afrique entre 1967 et 2017 dont 14 projets seulement en Tunisie, qui a reçu une somme de 2,7 milliards de dollars de financements durant cette période. Au niveau maghrébin, les aides ont profité beaucoup plus à la Tunisie et au Maroc qui ont reçu respectivement 2,7 milliards de dollars et 2 milliards de dollars. Ils sont suivis par la Mauritanie qui a bénéficié de 90 millions de dollars. Concernant la nature de ces projets de transport qui ont profité aux pays du continent, la banque africaine précise...
(Tunisie Numérique 16/08/17)
En dépit des difficultés économiques que traverse le pays, les indicateurs de la croissance sont au vert avec l’amélioration du taux de croissance qui a atteint pour le deuxième trimestre de 2017, 1,8% par rapport à la même période en 2016. Ce taux de croissance avait atteint pendant le premier semestre 1,9% alors qu’il était de 1% durant la même période l’année dernière, selon les derniers chiffres annoncé par directeur général de l’institut national des statistiques (INS) Hédi Saïdi. Cette croissance a été enregistrée grâce au secteur agricole et le secteur des services, le secteur des finances et du tourisme, a révélé lors le directeur de l’INS lors d’une conférence de presse tenue mardi 15 août 2017 au palais du...
(Xinhua 16/08/17)
Au cours du premier semestre de 2017, la Tunisie a enregistré une croissance de 1,9%, contre 1% lors de la même période l'année dernière, a annoncé mardi lors d'un point de presse le directeur général de l'Institut national de la statistique (INS) de Tunisie, Hadi Saïdi. Selon M. Saïdi, le taux de croissance du deuxième trimestre a atteint 1,8%, essentiellement porté par la croissance du secteur agricole (3,8%) et des services commercialisés (4,2%). Jusqu'en juillet dernier, le taux d'inflation s'est établi à 5,6%, a indiqué le directeur de l'INS. Au deuxième trimestre, la Tunisie compte 621.100 chômeurs sur une population active de 4.084.200 personnes, ce qui représente un taux de chômage de 15,2%. La population active compte 2.910.600 hommes (71,3%)...
(Business.News 16/08/17)
Une conférence de presse a été tenue dans l’après-midi de ce mardi 15 août 2017, par le ministre de l’Investissement, du Développement et de la Coopération internationale, Fadhel Abdelkefi accompagné de Hédi Saïdi, DG de l’INS et de Khalil Abidi, Président Directeur Général de l'Agence de promotion de l'investissement extérieur (FIPA). Cette conférence a été dédiée aux chiffres du premier semestre de l’année 2017. Ainsi, il a été annoncé que le taux de croissance enregistré en Tunisie au cours des six premiers mois de cette année, se situait à 1,9% par rapport à 1% au cours des six premiers mois de 2016, ce qui indique que le taux enregistré au cours du second trimestre de 2017 s’élève à 1,8%. Pour...
(Jeune Afrique 16/08/17)
En Tunisie, sous le régime de Ben Ali et après la révolution, les douanes restent la plaque tournante de la corruption. «Certains douaniers favorisaient nos cargaisons au détriment de celles de nos concurrents contre des pots-de-vin allant jusqu’à 30 000 dinars [10 500 euros] », témoignait en mai Imed Trabelsi, neveu de Leïla Ben Ali, lors d’une audition publique de l’Instance Vérité et Dignité (IVD). Le régime a changé, mais les mauvaises pratiques perdurent. Les ports et, dans une moindre mesure, les aéroports sont le point de passage de 80 % des marchandises de contrebande. Certains agents de la douane tunisienne sont passés maîtres dans l’art d’orchestrer ce système parallèle : fausses déclarations sur la nature et la valeur des produits, conteneurs non...
(Xinhua 16/08/17)
La presse marocaine a fait valoir mardi que le Maroc et la Tunisie sont en tête des bénéficiaires des financements de la Banque africaine de développement (BAD) liés au transport au cours des cinquante dernières années. Entre 1967 et 2017, les deux pays ont reçu respectivement 2,7 milliards et 2 milliards de dollars, selon un décompte rendu public récemment par l'institution financière panafricaine, à l'occasion du cinquantenaire du premier projet financé par le groupe. Ils sont suivis, ajoute le document, des pays d'Afrique orientale que sont le Kenya, la Tanzanie et l'Ethiopie, lesquels ont reçu, chacun, durant la même période, des financements dépassent 1 milliard de dollars. Le rapport observe qu'en 50 ans d'existence, la BAD a financé plus de...
(Business.News 14/08/17)
Les agents de la compagnie pétrolière Perenco, installée dans le désert de Kébili, ont décidé ce dimanche 13 août 2017 d’observer un sit-in de contestation et de fermer, de nouveau, la vanne de distribution de pétrole. Dans une déclaration accordée à Shems FM, le porte-parole de la manifestation, Salem Ben Arfa, a déclaré que « l’accord qui avait été mis en place la nuit du 17 juin 2017 n’a pas été respecté ». Il a également ajouté qu’ « aujourd’hui, cela fait deux mois que les manifestants attendent l’exécution des projets, objets de l’accord, mais que rien n’a été fait. Nous avons donc décidé de fermer la vanne de nouveau ». Rappelons que le 22 mai 2017, les sit-inneurs de...
(Agence Ecofin 12/08/17)
Les 12 banques cotées sur la Bourse des Valeurs Mobilière de Tunis ont réalisé en 2016 un bénéfice net global de 891 millions de dinars tunisiens (369,6 millions $), apprend-on d'un document publié sur le site internet de ce marché financier. Cette performance s'inscrit en hausse de 37,7%, en comparaison aux 647 millions de DT dégagés en 2015. Dans le détail, la Banque International Arabe de Tunisie (BIAT) réalise le plus gros bénéfice net à 192,7 millions de DT. La Banque Nationale Agricole réalise le deuxième plus gros bénéfice net à 140 millions de DT et la meilleure progresssion (+452,2%). Mais la bonne performance des banques n’est pas la chose la mieux partagée dans le secteur financier coté sur la...
(Jeune Afrique 11/08/17)
Les chiffres publiés ce jeudi 10 août 2017 par l'Institut national de la statistique confirment les difficultés actuelles de l'économie tunisienne. Le déficit de la balance commerciale en Tunisie s’est établi à 8,6 milliards de dinars (3,066 milliard d’euros) pour la période allant de janvier jusqu’à fin juillet 2017, contre 6,856 milliards de dinars sur la même période en 2016, soit une hausse de 25,84%. Ce déficit croissant s’explique par la hausse des importations (+18,8%), et ce en dépit de l’augmentation des exportations (+15,9%). Si le solde de la balance commerciale tunisienne est positif avec la France (+1747,3 MD), la Libye (+443,4 MD) et le Royaume Uni (+150,2 MD), ça n’est pas le cas sur le premier semestre de 2017...
(Xinhua 11/08/17)
Malgré une amélioration de 15,9% des exportations, le déficit commercial de la Tunisie s'est aggravé durant les sept premiers mois de l'année en cours, a annoncé jeudi l'Institut national de la statistique (INS). Selon l'INS, le déficit s'élève à 8,628 milliards de dinars (3,589 milliards de dollars) contre 6,856 milliards de dinars (2,852 milliards de dollars) au cours de la même période l'année dernière. Les importations du pays ont nettement progressé à raison de 18,8% pour se situer à 27,756 milliards de dinars (11,548 milliards de dollars) tout au long des sept premiers mois de 2017, contre 23,363 milliards de dinars (9,704 milliards de dollars) durant la même période l'année dernière. Le taux de couverture est de 68,9% depuis le...
(Agence Ecofin 11/08/17)
Les 12 banques cotées sur la Bourse des Valeurs Mobilière de Tunis ont réalisé en 2016 un bénéfice net global de 891 millions de dinars tunisiens (369,6 millions $), apprend-on d'un document publié sur le site internet de ce marché financier. Cette performance s'inscrit en hausse de 37,7%, en comparaison aux 647 millions de DT dégagés en 2015. Dans le détail, la Banque International Arabe de Tunisie (BIAT) réalise le plus gros bénéfice net à 192,7 millions de DT. La Banque Nationale Agricole réalise le deuxième plus gros bénéfice net à 140 millions de DT et la meilleure progresssion (+452,2%). Mais la bonne performance des banques n’est pas la chose la mieux partagée dans le secteur financier coté sur la...

Pages

(AFP 09/01/17)
Le milieu international tunisien Wahbi Khazri souffre d'une entorse à une cheville mais pourra participer à la CAN-2017 qui a lieu du 14 janvier au 5 février au Gabon, a rassuré lundi l'encadrement médical des Aigles de Carthage. "Ca n’est pas une blessure grave. C’est une entorse bénigne de la cheville, il sera avec la sélection" au Gabon, a déclaré le médecin de la sélection, le Dr Souheil Chemli, sur le site internet de la Fédération tunisienne. Le joueur de Sunderland (ENG) s'est blessé dès le début du match amical perdu dimanche soir au Caire face à l'Egypte (1-0). Il est immédiatement sorti sur civière, la tête entre les mains, des images qui ont suscité l'inquiétude sur un éventuel forfait...
(El Watan 09/01/17)
La sélection de Tunisie est celle qui dispose du plus grand nombre de joueurs locaux pour la CAN-2017. Quatorze de ses éléments évoluent dans le championnat tunisien. Un quinzième joue en Egypte. Il faut dire que la majorité des sélections qualifiées à cette CAN gabonaise ont fait appel, comme c’est le cas depuis des années, à des joueurs évoluant en Europe. Pour ce qui est des Verts, ce sont seulement 4 joueurs du championnat national, dont deux gardiens, qui y sont représentés. La Guinée-Bissau bat tous les records, puisque l’équipe ne dispose d’aucun joueur évoluant au pays. Pis encore, l’équipe ne dispose même pas d’un élément qui joue dans un autre championnat d’Afrique. Ils viennent tous d’Europe et d’Asie. Le...
(Le Parisien 06/01/17)
Le séjour des Parisiens, conclu par un match amical à Radès (victoire 3-0), n'a pas été de tout repos. Les joueurs ont souvent été mis à contribution et la sécurité s'est parfois révélée insuffisante. Arrivée mardi vers 19 heures. Départ hier soir vers 23 heures. En à peine plus d'une journée, le PSG a multiplié les opérations marketing et sportives. Cet aller-retour express a néanmoins été perturbé par un contexte sécuritaire très pesant. Le retard dès l'arrivée avait mis la puce à l'oreille des dirigeants du PSG. Ce court séjour en Tunisie allait se révéler bien compliqué pour la logistique parisienne. Conséquence des soucis aériens, la conférence de presse, réalisée au pas de charge à l'arrivé dans leur hôtel bunkérisé...
(AFP 05/01/17)
Un policier tunisien a été grièvement blessé au visage lors d’échauffourées en tribunes durant la rencontre amicale de football entre le Paris SG et le Club africain, mercredi soir à Radès, près de Tunis, a-t-on indiqué jeudi de source officielle. Cet homme "a été grièvement blessé sous l’œil par un objet contondant et a été transporté à l'hôpital pour subir une opération chirurgicale. Son état de santé est stable", a affirmé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Il a été touché lors des "violences dans le public durant la deuxième période" du match, a-t-on ajouté de même source.
(AFP 05/01/17)
Les têtes d'affiches tunisiennes évoluant dans les championnats européens, le défenseur Aymen Abdennour (Valence CF) et les milieux offensifs Wahbi Khazri (Sunderland) et Naïm Sliti (Lille), figurent sans surprise dans la liste des 23 joueurs retenus mercredi pour la CAN-2017 (14 janvier-5 février). Au niveau des joueurs du championnat tunisien, le sélectionneur franco-polonais Henryk Kasperczak s'est essentiellement appuyé sur les trois principaux clubs du pays, le Club africain (CA), l'Espérance sportive de Tunis (EST) et l'Etoile du Sahel (ESS). L'attaque sera ainsi emmenée par l'ancien joueur d'Evian et de Marseille, Sabeur Khlifa, qui évolue actuellement au CA et a disputé mercredi soir
(Jeune Afrique 05/01/17)
La liste officielle des 23 joueurs tunisiens qui défendront les couleurs du pays lors de la Coupe d'Afrique des Nation (CAN) 2017 au Gabon est désormais connue. Et sans surprise. Le sélectionneur des Aigles de Carthage, Henryk Kasperczak, a tranché. La liste des joueurs retenus a été révélée le mercredi 4 janvier, au terme d’une victoire face à l’Ouganda (2-0) en match amical de préparation pour la CAN. La compétition se tiendra du 14 janvier au 5 février, en présence des cadres habituels de l’équipe. Abdennour, Khlifa et Msakni Parmi les 23, on compte des internationaux évoluant en Europe, tels le défenseur Aymen Abdennour (Valence CF) et les milieux offensifs Wahbi Khazri (Sunderland) et Naïm Sliti (Lille). On recense aussi...
(Le Parisien 04/01/17)
Pièce maîtresse du Club africain, Abdelkader Oueslati (25 ans), formé à Toulon et passé par l'Atlético Madrid, décrit l'effervescence qui escorte la venue du PSG à Radès. Quelle est l'image du PSG en Tunisie ? ABDELKADER OUESLATI. Pour les Tunisiens, c'est quelque chose d'énorme, car le PSG est considéré comme un très grand club. Cette conviction a d'ailleurs été renforcée depuis l'arrivée des investisseurs qatariens. Comment expliquez-vous cet attrait ? Paris, c'est un peu la ville de tout le monde (sourires), puisque dans la capitale, il y a beaucoup de Tunisiens, d'Algériens, de Marocains. Donc, au Maghreb et plus globalement sur tout le continent africain, le PSG est devenu un club très populaire. Depuis plusieurs jours à Tunis, on sent...
(Jeune Afrique 04/01/17)
Le club du Paris Saint-Germain (PSG) a choisi cette année la Tunisie pour son stage hivernal, où il disputera un match amical face au Club africain de Tunis. Habitué ces dernières années à effectuer son stage de mi-saison (ou « Qatar Winter Tour ») au Qatar – et à Marrakech en 2014 – le champion de France se rendra cette fois-ci en Tunisie pour y disputer le premier « Trophée Ooredoo des Champions ». Organisée à l’initiative du sponsor commun aux deux clubs, l’opérateur de téléphonie Ooredoo, cette rencontre se jouera le 4 janvier au stade de Radès (60 000 places), dans la banlieue sud de Tunis. Plus un déplacement qu’un stage Il s’agira de la cinquième visite du PSG...
(AFP 04/01/17)
La Tunisie a battu l'Ouganda 2 à 0 (mi-temps: 1-0) en match de préparation à la CAN-2017 de football (14 janvier-5 février au Gabon), mercredi après-midi à Tunis. Il s'agit du 3e match de préparation des Aigles de Carthage, après ceux disputés contre les sélections de Catalogne le 28 décembre à Gérone (3-3) et du pays Basque le 30 à Bilbao (1-3). La Tunisie disputera une ultime rencontre amicale dimanche au Caire face à l'Egypte avant de rejoindre le Gabon, où elle affrontera le Sénégal le 15 janvier pour son premier match du 1er tour, dans le groupe B. Le sélectionneur franco-polonais Henryk Kasperczak doit annoncer dans les prochanes heures la liste des 23 Tunisiens sélectionnés pour la compétition. Buts...
(RFI 03/01/17)
Youssef Msakni fait son grand retour en Coupe d’Afrique des nations, depuis 2013 et son but majestueux face à l’Algérie. Le joueur de Lekhwiya au Qatar devrait être une des pièces maîtresses des Aigles de Carthage au Gabon dans un groupe où il retrouvera les voisins algériens. Il y a quelques années, Youssef Msakni était l’étoile montante du football tunisien. Talentueux, on l’imaginait faire les beaux jours d’un championnat européen. Lui avait plutôt décidé de s’envoler au Qatar après la CAN 2013 en Afrique du Sud pour un transfert record d’environ 11 millions d’euros, une somme conséquente pour la petite perle de l'Espérance Tunis. Le souvenir d'un but libérateur à la CAN 2013 Depuis cette campagne en Afrique du Sud,...
(BBC 21/12/16)
L'équipe de Tunisie entamera sa préparation à la CAN au Gabon par un stage en Espagne. Il sera ponctué de 2 matchs amicaux, le 28 décembre contre la Catalogne et deux jours plus tard face au Pays basque. Les Aigles de Carthage retourneront ensuite en Tunisie pour y disputer une rencontre amicale face à l'Ouganda le 4 janvier, match à l'issue duquel le sélectionneur Henri Kasperzak annoncera sa liste des 23. La Tunisie se rendra ensuite au Caire pour y jouer un dernier match amical face à l'Égypte, le 8 janvier. Et les Aigles de Carthage s'envoleront à destination du Gabon le 11 janvier depuis Tunis. Henri Kasperzal a indiqué que l'objectif pour son équipe dans cette CAN était de...
(AFP 20/12/16)
La Tunisie débutera sa préparation pour la CAN-2017 par un stage et deux matches amicaux en Espagne, avant de viser comme "objectif clair" une qualification en quarts de finale au sein d'un groupe "très difficile", a indiqué mardi le sélectionneur Henryk Kasperczak. Pensionnaire du groupe B, les Aigles de Carthage débuteront la CAN au Gabon (14 janvier-5 février) par un choc le 15 janvier face au Sénégal, puis devront se frotter à l'Algérie (le 19) et au Zimbabwe (le 23). "C'est un groupe très difficile, mais nous avons clairement nos chances. En football, il ne faut pas voir trop loin: notre premier objectif est clair, c'est les quarts de finale", a déclaré Kasperczak, qui a dévoilé une préliste de 41...
(AFP 20/12/16)
La Tunisie débutera sa préparation pour la CAN-2017 par un stage et deux matches amicaux en Espagne, avant de viser comme "objectif clair" une qualification en quarts de finale au sein d'un groupe "très difficile", a indiqué mardi le sélectionneur Henryk Kasperczak. Pensionnaire du groupe B, les Aigles de Carthage débuteront la CAN au Gabon (14 janvier-5 février) par un choc le 15 janvier face au Sénégal, puis devront se frotter à l'Algérie (le 19) et au Zimbabwe (le 23). "C'est un groupe très difficile, mais nous avons clairement nos chances. En football, il ne faut pas voir trop loin: notre premier objectif est clair, c'est les quarts de finale", a déclaré Kasperczak, qui a dévoilé une préliste de 41...
(L'Equipe 05/12/16)
Le stage initialement prévu par le PSG en Tunisie à la trêve a été réduit à un séjour express, autour d'un match amical face au Club Africain de Tunis, le 4 janvier. En vacances après la réception de Lorient le 21 décembre, les Parisiens sont attendus le 2 janvier pour la reprise de l'entraînement, vraisemblablement dans l'après-midi. Dans la foulée, ils devaient initialement partir en Tunisie pour un stage d'une poignée de jours mais ce voyage de l'autre côté de la Méditerranée a été réduit à sa portion congrue : un peu plus de 24 heures. Les joueurs du PSG arriveront le 3 dans l'après-midi et en repartiront le 4 après leur match amical contre le Club Africain de Tunis...
(RFI 26/11/16)
L'Espérance Sportive de Tunis affrontera dimanche le Stade Gabesien en championnat. Le groupe sang et or retrouvera enfin son attaquant buteur Fakhreddine Ben Youssef. Blessé au niveau des ligaments croisés en juin dernier, le joueur a été convoqué par le coach Ammar Souayah. De quoi espérer un retour en sélection avant la CAN 2017 (14 janvier-5 février) ?
(Tunis Afrique Presse 17/11/16)
Une convention de partenariat tripartite a été signée, jeudi, par le ministère des affaires de la jeunesse et des sports, la fédération tunisienne de football et la Poste tunisienne, l’objectif étant d’assurer, d’une manière permanente, la vente des billets des matchs sur Internet à travers le site de billetterie en ligne de la Poste www.tunisieticket.tn . Selon un communiqué, publié jeudi, par la Poste, les internautes seront appelés, ainsi, à recourir aux moyens de paiement électronique de la Poste Tunisienne et par les cartes bancaires nationales et internationales pour l’achat de ces billets. D’après la même source, ” ce partenariat vise à offrir plus de confort aux supporters des clubs sportifs dans toutes les régions du pays, à moderniser la...
(Le Figaro 16/11/16)
Bien partie pour se qualifier pour la prochaine Coupe du monde après avoir remporté ses deux premiers matches de qualifications, la Tunisie n’a pu faire mieux que match nul (0-0) contre la Mauritanie en amical ce mardi. Dans le même temps, le Gabon, qui lui aussi a bien commencé ses éliminatoires au prochain Mondial, a également été tenu en échec par les Comores (1-1). C’est l’ancien Marseillais Mario Lemina qui a inscrit l’unique but des Panthères lors de cette rencontre.
(RFI 12/11/16)
La Tunisie s'est imposée face à la Libye, 1-0, au Stade Omar Hamadi, à Alger en Algérie, lors de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. L'unique but a été marqué par Wahbi Khazri (50'), sur penalty. Grâce à ce succès, la Tunisie prend la tête du groupe A, avec six points, devant la RD Congo avec trois unités. La Guinée et la Libye se partagent la dernière place avec zéro point. L'autre rencontre du groupe se dispute le dimanche 13 novembre entre la Guinée et la RD Congo à Conakry.
(Autre média 03/11/16)
Les 'Aigles de Carthage' de Tunisie, l'équipe nationale Tunisienne de football, rencontrent les 'Mourabitounes' de la Mauritanie en match amical 15 novembre prochain à Gabès. Pour préparer cette rencontre l'entraîneur Français de la Mauritanie a convoqué 24 joueurs susceptibles d'assurer une victoire face aux Tunisiens. La liste des 24 Mauritaniens contre la Tunisie en match amical de football est la suivante : Gardiens de buts Mauritanie: Boubacar Salehedine (FC Tevragh-Zeina), Ahmed Belkheir (Nouakchott Kings), Mohamed Abdallah Jeddou (ASC Tidjikja). Défenseurs Mauritanie: Abdoul Bâ (RC Lens/France), Bakary N'Diaye (FC Tevragh-Zeina), Sally Sarr (FC Lucerne/Suisse), Diadié Diarra (FC Gueugnon/France), Mustapha Diaw (ASAC Concorde), Harouna Abou Demba Sy (Marseille-Consola/France), Mohamed Wade (FC Nouadhibou), Aly Abeid (UD-Levante/Espagne). Milieux de terrain Mauritanie: Diallo Guidileye (AS...
(Tout sur l'Algérie 03/11/16)
Le nouveau sélectionneur national Georges Leekens a complété, hier soir, la liste des joueurs convoqués pour le match contre le Nigeria dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018 prévu le 12 novembre prochain à Uyo. Après avoir dévoilé une liste de 18 joueurs, ce mardi, 6 nouveaux ont été appelés, alors que le jeune bordelais Adam Ounes (blessé), a été remplacé par Sofiane Hanni d’Anderlecht. Les 5 autres joueurs convoqués sont sans surprise : Tahrat, Ziti, Ferhani et les gardiens Asselah et Rahmani. La liste des 23 Gardiens de buts Raïs Ouahab M’Bolhi (Antalyaspor – Turquie), Chemeseddine Rahmani (MO Béjaïa), Malik Asselah (JS Kabylie) Défenseurs Carl Medjani (CD Leganès – Espagne), Faouzi Ghoulam (SSC Naples – Italie), Hicham Belkaroui...

Pages

(RFI 23/12/15)
Il sort ce mercredi 23 décembre dans les salles en France, après avoir remporté à la Mostra de Venise le Prix du public et le Label Europa Cinéma du meilleur film européen ainsi que le Grand prix du festival de Dubaï. « À peine j’ouvre les yeux » de la réalisatrice tunisienne Leyla Bouzid raconte l’histoire de Farah, une jeune chanteuse dans un groupe de rock engagé, critiquant le gouvernement au pouvoir en Tunisie en 2010. Un portrait vibrant de la jeunesse tunisienne qui a renversé la dictature de Ben Ali. Farah a 18 ans, des rêves de rock pleins la tête là où ses parents l'imaginent médecin. Chanteuse dans un groupe engagé, elle est secrètement amoureuse de son guitariste...
(Jeune Afrique 23/12/15)
Le premier long-métrage de la Tunisienne évoque une jeunesse subversive en lutte contre un régime oppresseur et une présence islamiste étouffante. Une réussite ! Très décontractée, en jeans et T-shirt, Leyla Bouzid s’excuse d’arriver en retard dans cette brasserie et salle de concert, le Point éphémère, l’un de ces lieux au bord du canal Saint-Martin, à Paris, où la toute récente trentenaire aime fixer ses rendez-vous. La présence de plusieurs vigiles attentifs à l’entrée rappelle que moins d’une semaine auparavant, non loin de là, ont eu lieu les attentats du 13 novembre. Une ambiance qui fait écho au film de la Tunisienne, À peine j’ouvre les yeux, déjà couvert de prix dans des festivals prestigieux comme la Mostra de Venise,...
(Jeune Afrique 18/12/15)
Leyla Bouzid et Lotfi Abdelli ont été tous les deux primés lors de la 12e session du Dubai International Film Festival (FIFD) qui s’est déroulé du 9 au 16 décembre 2015. Un vent nouveau souffle sur le cinéma tunisien qui avait quatre films en lice au FIFD : À peine j’ouvre les yeux de Leila Bouzid, Diaspora de Alaeddine Abou Taleb, Chbabek El Janna (Les frontières du ciel) de Fares Naânaâ et Ghasra (Boule de neige) de Jamil Najjar. Leyla Bouzid – qui est la fille du grand réalisateur tunisien Nouri Bouzid – remporte à 31 ans le grand prix du festival, le Muhr, pour son dernier long métrage À peine j’ouvre les yeux. Le film qui sortira en salle...
(Tunis Afrique Presse 17/12/15)
Réuni mercredi 16 décembre 2015 à l’Institut français de Tunisie (IFT) pour annoncer le lauréat de la liste Goncourt choix de la Tunisie, le jury tunisien présidé par l’écrivaine et philosophe Emna Belhaj Yahia, a choisi le roman « Ce pays qui te ressemble » du franco-égyptien Tobie Nathan avec 64 voix contre 44 voix pour « Titus n’aimait pas Bérénice » de Nathalie Azoulai. Le roman primé sera traduit en arabe et publié en 2016 par Sud Editions, avec le soutien de l’Institut français de Tunisie. Tobie Nathan sera invité à la Foire internationale du livre de Tunis, en mars 2016, dont le pays invité d’honneur est cette année la France. « J’espère que la liste Goncourt choix de...
(Kapitalis 17/12/15)
Le roman du Franco-égyptien Tobie Nathan a été consacré par les lecteurs tunisiens de «la liste Goncourt choix de la Tunisie». Réuni mercredi 16 décembre 2015 à l’Institut français de Tunisie (IFT) pour annoncer le lauréat de la liste Goncourt choix de la Tunisie, le jury tunisien présidé par l’écrivaine et philosophe Emna Belhaj Yahia a choisi le roman « Ce pays qui te ressemble » de Tobie Nathan avec 64 voix contre 44 pour « Titus n’aimait pas Bérénice » de Nathalie Azoulai. Tobie Nathan, né le 10 novembre 1948 au Caire, en Égypte, est un universitaire, diplomate et écrivain de nationalité française. Professeur émérite de psychologie à l’université de Paris VIII, il est le représentant le plus connu...
(AFP 16/12/15)
Le film "A peine j'ouvre les yeux" de la jeune réalisatrice tunisienne Leïla Bouzid a remporté mercredi le premier prix du meilleur long métrage au Festival international du film de Dubaï. "Ala Halet Eini" (en arabe), tourné quelques mois avant la révolution tunisienne de 2011, relate l'histoire de la jeune Farah qui, en rejoignant un groupe de rock engagé, apprend à affronter les tabous et à se battre pour arracher ses droits et s’imposer dans la société. Leïla Bouzid, dont le film a été sélectionné dans plusieurs festivals internationaux, a été surprise de remporter le "Muhr d'or" (étalon), la plus grande distinction du festival de Dubaï. "Je ne m'attendais pas du tout à un tel prix, pour lequel étaient en...
(Yabiladi 03/12/15)
L’émission porte elle-même l’ironie de son nom. La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica) en Tunisie a décidé d’interdire de rediffusion l’émission d’investigation « Blacklist » diffusée sur la chaine Tounesna, rapporte la presse locale. L’organe de régulation de l’audiovisuel en Tunisie a aussi décidé du retrait de l’émission de toutes les plateformes où elle pourrait être diffusée. La décision a été notifiée au journaliste-présentateur, au directeur de la chaîne lors de leur audition ce matin par le HAICA. La décision de cette instance de régulation est motivée par le fait que l’émission citant une source sous couvert d’anonymat, avait évoqué l’implication directe du Maroc dans les opérations terroristes notamment de Rouhia, du Musée du Bardo et de...
(RFI 30/11/15)
Clap de fin pour les Journées cinématographiques de Carthage (JCC), en Tunisie. Après une semaine de marathon cinématographique, ce festival majeur du continent africain s'est achevé hier soir à Tunis. On y a comptabilisé 350 films, plus de 1 000 projections sous haute protection après l'attaque d'un bus de la garde présidentiel, mardi. Malgré les circonstances, tous évoquent donc un bilan positif. « C’est vraiment la course du combattant. » Une course du combattant pour Imen, cinéphile convaincue, qui a navigué toute la semaine d'une salle à l'autre. Et dans toutes ces projections, elle a bien sûr eu quelques coups de cœur : « Le puits de l’Algérien, un film marocain aussi, L’Orchestre des aveugles. » Et justement, L'Orchestre des...
(Le Nouvel Observateur 28/11/15)
Projeté pour la première fois au Maghreb, le film de Nabil Ayouch, interdit au Maroc, a suscité un vif engouement à Tunis. Reportage. Dès sept heures du matin, la foule commence à se masser devant les grilles du Colisée, la plus grande salle de cinéma du pays, nichée dans un bâtiment des années 20, avenue Bourguiba, en plein cœur de Tunis. En cet après-midi du 26 novembre, deux jours après un attentat suicide contre un bus de la Garde Présidentielle qui a tué douze personnes, le film "Much Loved", interdit au Maroc, est diffusé pour la première fois dans un pays du Maghreb et du monde arabe. Les 1.400 places se sont arrachées en quelques heures. Rania, Rahma et Haifa,...
(Jeune Afrique 27/11/15)
Interdit au Maroc, le film « Much Loved » de Nabil Ayouch a été projeté jeudi soir aux Journées cinématographiques de Carthage (JCC), en Tunisie. Une première maghrébine et africaine qui a remporté un vif succès. Reportage. En ouverture de la 26e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), le 22 novembre, son directeur, Brahim Eltaief a positionné le cinéma comme le « refus de la dictature obscurantiste ». De fait, malgré l’attentat kamikaze contre un bus de la garde présidentielle, le 24 novembre, en plein cœur de Tunis, la programmation a été entièrement maintenue. Et malgré l’instauration de l’état d’urgence assorti d’un couvre feu, les Tunisiens n’ont pas lâché un pouce de l’espace public et ont affiché leur engouement...
(Le Monde 25/11/15)
L’attentat, qui a frappé le cœur de Tunis mardi 24 novembre et fait au moins douze morts, n’y a rien changé. Les organisateurs des Journées cinématographiques de Carthage (JCC – qui se tiennent en Tunisie jusqu’au 28 novembre – ont décidé de maintenir leur programme afin de redonner de la verdeur à ce rendez-vous du cinéma arabo-africain qui fut jadis une référence avant de s’étioler. « Il s’agit d’un retour aux sources, de réancrer le festival dans son identité d’origine », affirme Ibrahim Letaïef, le directeur de l’édition 2015 des JCC. L’avenir dira si l’ambition n’est pas trop démesurée. Manifestations parmi d’autres de cette nouvelle hardiesse revendiquée, le film controversé Much Loved du réalisateur marocain Nabil Ayouch sera diffusé, faisant...
(AFP 23/11/15)
Les 26e Journées cinématographiques de Carthage (JCC), qui se veulent une vitrine du film engagé d'Afrique et du monde arabe, ont débuté samedi soir sous haute surveillance, la Tunisie étant ciblée par la mouvance jihadiste extrémiste. « Le cinéma est le déchirement du voile des ténèbres et est le garant de la plus grande victoire contre le terrorisme », a lancé Ibrahim Letaief, directeur de ce festival né il y 49 ans. A travers cette manifestation, le directeur veut manifester « le refus de cette dictature obscurantiste qui s’installe petit à petit ». Nous voulons « ancrer les journées cinématographiques de Carthage dans leur territoire arabo-africain tout en maintenant l’ouverture sur les cinématographies du monde, celles qui partagent notre souci...
(AFP 12/11/15)
L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a exhorté jeudi la communauté internationale à "soutenir" davantage les pays d'Afrique du nord confrontés à une grave crise du secteur, appelant notamment à une plus grande coopération pour "gagner la bataille" contre la menace jihadiste. Secteur vital de l'économie, le tourisme traverse une grave crise dans des pays comme la Tunisie et l'Egypte, en raison des craintes d'attaques perpétrées par des organisations telles que le groupe Etat islamique (EI). "La communauté internationale tout entière a la responsabilité de se montrer solidaire. Nous ne laisserons jamais les forces obscures nous empêcher de voyager en Tunisie, en Egypte, ou n'importe où ailleurs", a déclaré à l'AFP Taleb Rifaï, secrétaire général de l'OMT, une agence onusienne. "Tout...
(Rue89 09/11/15)
Dans son roman, « Les Prépondérants » (Gallimard), Hédi Kaddour se contente d’indiquer que l’action se déroule à « Nahbès, Afrique du nord, début des années 1920 ». Nahbès, ville imaginaire d’un pays non nommé, mais qui est en fait la Tunisie natale de cet auteur franco-tunisien agé de 70 ans (et la mienne au passage). A quoi ressemblait la Tunisie de 1920 ? On quitte le roman, la tête pleine des images de la vie coloniale pas si paisible, perturbée par l’intrusion d’un groupe de bruyants Américains d’Hollywood venus tourner un film (c’est un résumé grossier et injuste du roman), et on tente d’aller plus loin. Etonnamment, on trouve sur YouTube des images de la Tunisie d’il y a...
(Jeune Afrique 06/11/15)
Interdit au Maroc où il a pourtant été tourné, le film du réalisateur marocain Nabil Ayouch sera en revanche diffusé en Tunisie fin novembre, lors du festival des Journées cinématographiques de Carthage. Much Loved, dont l’intrigue décrit la vie de plusieurs prostituées au Maroc, sera en effet au programme de la sélection officielle, aux côtés de seize autres longs-métrages, qui tenteront de décrocher le Tanit d’or. Une nouvelle consécration pour le film de Nabil Ayouch, déjà salué par la critique et primé au festival du film d’Angoulême cet été. Interdit de diffusion au Maroc En programmant le film marocain, le festival prend donc le contre-pied des autorités marocaines, qui avaient décidé d’interdire la diffusion du film au Maroc, provoquant une...
(Xinhua 06/11/15)
La 26e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) auront lieu du 21 au 28 novembre prochain à Tunis, avec à l'affiche plusieurs premières arabes, africaines et mondiales qui feront le tour de douze provinces tunisiennes, a-t-on appris mercredi auprès du comité d'organisation des JCC. Pas moins de 350 figures de premier plan dans l'industrie cinématique tunisienne, arabe et mondiale assisteront aux JCC 2015 avec, au menu, 17 longs métrages de fiction, 16 longs métrages documentaires, 15 premières, 13 courts métrages, 15 films d'école en plus de 300 films de 58 pays en mode hors compétition, selon le directeur de cette édition, Ibrahim Letaief. "Cette édition a choisi de garder une ligne éditoriale claire qui va de pair avec les...
(Jeune Afrique 02/11/15)
Avec « Les Prépondérants », le romancier franco-tunisen Hédi Kaddour a signé l'un des grands romans de la rentrée littéraire. Pour Jeune Afrique, il revient sur le contexte dans lequel se déroule l'action de son roman, celui de l'entre-deux-guerres dans les protectorats français. Au printemps 1922, une équipe de cinéma venue de Hollywood s’installe le temps d’un tournage à Nahbès, petite ville imaginaire d’un pays du Maghreb sous protectorat français. Cette irruption de la modernité va alors bouleverser la vie aussi bien des notables traditionnels et de l’élite coloniale que d’une partie de la jeunesse qui rêve d’indépendance. Dans son dernier roman, Les Prépondérants (récompensé du Prix de l’Académie et en lice pour le Goncourt), Hédi Kaddour fait ainsi s’entrechoquer...
(Le Point 30/10/15)
INTERVIEW. L'auteur des "Prépondérants", Grand prix de l'Académie française, évoque le roman-monde, les "préciosités contemporaines", l'écriture du reporter qui "ne baratine pas", le lobby colonial qui donne son titre à son livre… Ponctuel et précis. Ponctuel malgré les demandes médiatiques qui se multiplient, précis malgré un 06 dont la batterie s'avère vide, ce qui n'est vraiment pas le moment. Voix calme, paisible, pour ce jeune écrivain de 70 ans (à cet âge-là, Henri-Pierre Roché n'avait pas encore publié Jules et Jim) couronné d'un des prix les plus prestigieux de la rentrée littéraire à la française. Hédi Kaddour, cordial et détendu, savoure ce prix. À l'aube d'un tourbillon médiatico-commercial qui vampirisera son agenda, entre tournée des plateaux et signatures en librairies,...
(Business.News 30/10/15)
Le ministre des Affaires religieuses, Othman Battikh a affirmé, dans une déclaration à la TAP, que son ministère exercera son pouvoir pour que le nouvel imam assure le prêche, aujourd'hui vendredi 30 octobre 2015, à la mosquée Sidi Lakhmi de Sfax à la place de l’imam révoqué Ridha Jaouadi. Chose qui ne sera pas facile, sachant que l’imam, impliqué dans une affaire de malversation de fonds, a été remis en liberté la veille et accueilli comme un héro par ses partisans qui ont scandé des slogans hostiles au ministre. Or depuis la révocation de Jaouadi, chaque vendredi des heurts éclatent entre fidèles et agents des forces de l’ordre. La prière hebdomadaire du vendredi a été annulée, pour deux semaines consécutives...
(AFP 27/10/15)
L'Académie Goncourt a dévoilé mardi depuis le musée du Bardo les quatre finalistes en lice pour le plus prestigieux des prix littéraires français, qui sera décerné mardi 3 novembre, parmi lesquels le Franco-tunisien Hédi Kaddour pour son roman "Les prépondérants". Les trois autres écrivains retenus dans cette sélection finale sont Nathalie Azoulai ("Titus n’aimait pas Bérénice"), Mathias Enard ("Boussole") et Tobie Nathan ("Ce pays qui te ressemble"). Seul auteur sélectionné dans toutes les premières listes des prix littéraires, l'Algérien Boualem Sansal ("2084"), disparaît en revanche de celle du Goncourt, au même titre que Alain Mabanckou ("Petit piment"). L'annonce a été faite par Didier Decoin, un des sept membres du jury Goncourt ayant effectué le déplacement au musée du Bardo à...

Pages

(Le Huffington Post 28/08/17)
Lors de mes discussions avec mon entourage, j'ai vu que la plupart des Tunisiens ne savent pas comment calculer la valeur de leurs pensions de retraite ou leurs pensions de survivants. Or, d'après ma propre expérience, cette situation peut permettre à la CNSS d'épuiser votre portefeuille. Lorsque mon père Abdelwaheb Turki (ancien administrateur régional du groupe chimique tunisien durant les années 1990, PDG des sociétés ACMG entre 1986 et 2002 et MFGT entre 1999 et 2002, ingénieur au groupe chimique tunisien de 1975 jusqu'à 2002 et professeur de l'enseignement secondaire pour 7 ans entre 1966 et 1975...) est décédé en 2011, on a été surpris que sa pension de retraite était inférieure à celle de certains ayant fait une carrière...
(France TV Info 28/08/17)
Au cours de l’été 2017, Adel Admi, un ancien marchand de légumes devenu prédicateur religieux, a tenté de parcourir les bars de Tunis pour y dénoncer la vente d’alcool. La révolution de 2011 a entraîné l’ouverture de nombreux établissements de ce genre. Mais même si la Tunisie reste le premier pays arabe pour la consommation d’alcool, celui-ci y reste tabou… Adel Admi «cherche visiblement à faire parler de lui par n’importe quel moyen», observe le site newstunisia. Désormais, il entend s’attaquer aux consommateurs d’alcool. Le 21 juillet, ce personnage très médiatique a été expulsé d’un bar où il entendait prendre les clients en photo. Selon le site kapitalis, il a écrit un courrier au ministère de l’Intérieur dans lequel il...
(Le Huffington Post 26/08/17)
Dans une lettre ouverte adressée à l'administration du président américain Donald Trump, The Washington Post appelle celle-ci a avoir plus de considérations pour la Tunisie. Intitulé "Trump has sent the right signal to Egypt. But there’s more he needs to do" ("Trump a envoyé le bon signal à l'Égypte mais il peut faire encore plus"), le billet du Washington Post indique que l'Égypte est le seul pays à ne pas voir l'aide américaine dans le budget 2018 baisser contrairement à tous les autres pays, et ce malgré que ce soit l'un des régimes "les plus sévèrement répressif de l'histoire...
(Jeune Afrique 25/08/17)
Après avoir fait aboutir son adhésion au Common Market for Eastern and Southern Africa (Comesa), dont elle deviendra le 20ème membre, le 20 octobre 2017, la Tunisie s’emploie à intégrer la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). C’est ce qu’a annoncé le 22 août à Tunis le chef du gouvernement, Youssef Chahed à l’ouverture du forum » Tunisian africain empowerment « . Il a précisé que « le repositionnement de la Tunisie sur le continent africain reste tributaire d’une action diplomatique globale qui accorde une place de choix à la communication culturelle et les échanges économiques ». Cette démarche entreprise depuis quelques mois devrait être finalisée en décembre, à l’occasion de la prochaine rencontre de la Communauté...
(Autre média 25/08/17)
Dans le monde arabe, la Tunisie a souvent été en avance sur les droits des femmes. Elle le prouve une nouvelle fois en ouvrant le débat sur l’héritage qui, dans les pays musulmans, privilégie les garçons. Mini-crise diplomatique entre la Tunisie et la Turquie. Mercredi, l’ambassadeur turc à Tunis a été convoqué et vertement tancé. En cause, les propos d’un prédicateur proches des Frères musulmans, Wajdi Ghanim. Cet Égyptien réfugié en Turquie avait déclaré, dans une vidéo postée sur YouTube, que Béji Caïd Essebsi, le président tunisien, était un « criminel, mécréant, apostat et laïc ». N’en jetez plus ! Al-Azhar s’insurge Comme de nombreux imams conservateurs, l’homme ne se remet pas des dernières nouvelles reçues de Tunisie. Le 13...
(Le Huffington Post 24/08/17)
Les derniers propos du prédicateur égyptien Wajdi Ghanim dans lesquels il s'attaque aux Tunisiens et au président de la République tunisienne Béji Caïd Essebsi en particulier, ne sont pas passés inaperçus. En effet, le ministère des Affaires étrangères tunisien a convoqué mercredi l'ambassadeur de Turquie en Tunisie, la Turquie étant le pays de résidence de Wajdi Ghanim. Selon un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères, la Tunisie a exprimé sa "vive désapprobation" face aux propos tenus par le prédicateur égyptien, ajoutant "s'étonner que cette personne use de sa résidence en Turquie s'attaquer à l'État tunisien et à ses symboles". La Tunisie a ainsi demandé à Ankara "de réagir rapidement" et "de prendre les mesures nécessaires" face à Wajdi...
(Le Monde 23/08/17)
Depuis l’assassinat de deux leaders de gauche, Hamma Hammami vit sous protection policière, laquelle se relâche. Sa femme proteste par une grève de la faim, depuis 43 jours. Par Mohamed Haddad (contributeur Le Monde Afrique, Tunis) Radhia Nasraoui a entamé une grève de la faim le 11 juillet 2017 pour dénoncer le changement du système de protection de son mari Hamma Hammami, porte-parole du Front Populaire. Certains de ses amis s’inquiètent et la décrivent comme « mourante ». Mais Radhia Nasraoui, 64 ans, en grève de la faim depuis 43 jours, est encore vive quand elle parle de son combat, malgré un corps frêle et un visage émacié. Depuis le 11 juillet, la militante des droits de l’homme et opposante...
(Tunisie Numérique 22/08/17)
Sa cote de popularité est remontée avec l’opération anticorruption qu’il a lancée en mai. Youssef Chahed semble cependant de plus en plus isolé politiquement. Situation financière, réformes, climat social… Alors qu’un remaniement est attendu d’ici à la fin août, bilan de la première année du chef du gouvernement. Le 6 août, le conseil consultatif d’Ennah­dha, parti majoritaire à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), s’est joint à son leader, Rached Ghannouchi, pour inviter le chef du gouvernement, Youssef Chahed, à prendre l’engagement de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2019. Une demande aussi antidémocratique qu’incongrue, la Tunisie ayant des problèmes bien plus importants à résoudre, notamment sur le plan économique, avant de songer à des échéances électorales encore...
(Le Huffington Post 22/08/17)
Après deux ans d'absence, le célèbre tour-opérateur britannique Thomas Cook a décidé, officiellement, de reprendre ses activités en Tunisie. La nouvelle a été annoncée, lundi 21 août 2017, à la suite d'une réunion tenue entre la ministre du Tourisme Salma Elloumi Rekik et le PDG de Thomas Cook. Le voyagiste s'est engagé par ailleurs à reprendre la promotion de la destination Tunisie et ce à partir de ce mardi 22 août 2017, suite à la levée des restrictions aux voyageurs des autorités britanniques . Trois voyages hebdomadaires vers la Tunisie seront organisés par Thomas Cook à partir du mois de février 2018, indique la ministre du Tourisme, dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm. Ce dernier envisage notamment d'organiser des...
(France Inter 21/08/17)
Béji Caïd Essebsi souhaite instaurer l'égalité entre hommes et femmes en matière d'héritage mais également permettre le mariage avec des femmes avec des non musulmans. La Tunisie veut cultiver son image de pays le plus progressiste du Maghreb en matière de droits des femmes, héritée de l'adoption, en 1956, d'un Code du statut personnel qui a accordé plusieurs droits aux femmes et aboli la polygamie et la répudiation. Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi a proposé de mettre fin à l'inégalité dans l'héritage, prônée par le Coran, mais aussi de permettre aux femmes tunisiennes d'épouser un non musulman. Des déclarations inédites à la tête de l'Etat, plutôt bien accueillies par la classe politique et la société civile. L'égalité dans l'héritage,...
(Le Huffington Post 21/08/17)
Suite à une plainte déposée par l’avocat Seifeddine Makhlouf, le mufti de la République Othman Battikh a été traduit devant le pôle judiciaire financier et économique, sur fonds de soupçons de corruption. L'affaire remonte à l'époque où Othman Battikh était ministre des Affaires religieuses, et où il existe une suspicion de favoritisme au niveau du dossier du pèlerinage de l’année 2015. En effet, dans une déclaration accordée à Mosaïque fm, l’avocat Seifeddine Makhlouf a indiqué détenir des documents prouvant que Battikh a commis des dépassements au niveau du choix des guides qui ont accompagné les pèlerins. "Parmi les guides, figure une femme âgée de 76 ans, or l'âge maximum toléré est de 60 ans", a-t-il lancé. Il a noté qu'au...
(Jeune Afrique 21/08/17)
En cause : l'affaiblissement du cadre institutionnel et le retard pris dans la réalisation des réformes. Le pays est maintenu sous observation négative. L’agence Moody’s a asséné un coup sévère à la Tunisie. Vendredi 18 août, elle a baissé la notre souveraine du pays de Ba3 à B1 avec perspective négative. L’agence s’inquiète de la dégradation des comptes publics, du déficit croissant du budget de l’État, du déséquilibre des comptes extérieurs et du retard pris dans la réalisation des réformes dont celles convenues avec le FMI. Depuis 2012, la Tunisie connaît une dégradation régulière de sa note souveraine par les agences de notation internationale. La nouvelle baisse décrétée par l’agence Moody’s fait planer le risque de nouvelles dégradations dans les...
(Le Point 21/08/17)
Bochra Belhaj Hmida est loin d'être n'importe qui sur les questions liées aux femmes et à leur défense. Pour preuve, elle a accompagné la loi intégrale contre les violences faites aux femmes votée fin juillet à l'Assemblée des représentants du peuple. Ayant quitté le bloc parlementaire Nidaa Tounes, le parti de Béji Caïd Essebsi, pour cause de divergences profondes. Elle est désormais indépendante, mais elle n'en est pas moins inquiète, car la députée de Zaghouan craint un accord entre Nidaa Tounes version 2017 et les islamistes d'Ennahda pour verrouiller la scène politique « pendant les quinze prochaines années ». En tout cas, le président de la République vient de lui confier la présidence de la commission des Libertés individuelles et...
(Le Point 21/08/17)
Malgré une hausse des entrées sur le sol tunisien, au premier semestre 2017, de 29 % (en baisse de 3,5 % par rapport à l'année de référence 2014, pré-attentats), les recettes n'augmentent pas... Une anomalie qui prive la Banque centrale de devises, le stock n'étant plus que de 92 jours au 8 août 2017. Depuis des décennies, on explique en haut lieu que le tourisme est un pilier de l'économie nationale sans lequel le pays ne pourrait survivre. Moez Kacem, expert en tourisme, s'amuse des chiffres diffusés par les autorités : « On parle de 7 % du PIB, 12 %, voire 17 %... » Il constate la difficulté « d'obtenir des chiffres fiables pour les professionnels, chiffres détaillés que...
(Atlas Info.fr 21/08/17)
L'Indice de la Production Industrielle (IPI) en Tunisie a connu une baisse de 2,3% au cours du 2ème trimestre 2017, selon l’Institut national tunisien de la statistique (INS). Cette régression est due, principalement, à la diminution de la production dans le secteur de l’extraction des produits énergétiques de 13,9%, à cause du recul de la production du pétrole brut de 20,5%, explique l'INS dans une note. D’après la même source, la fabrication d’autres produits minéraux non métaux a connu aussi une baisse de 9,7%, justifiée par une régression de la production du ciment, ainsi que dans les secteurs de l’industrie chimique (-6,9%) et de l’industrie textile habillement et cuir (-2%). Lire sur: http://www.atlasinfo.fr/Tunisie-Baisse-de-23-de-la-production-industriel...
(RFI 19/08/17)
C'est l'un des succès les plus impressionnants dans le monde des start-up en Tunisie : GoMyCode. Fondée par un jeune homme de 20 ans seulement, Yahya Bouhlel, il s'agit d'une école de formation destinée à tous ceux qui souhaitent apprendre à coder et pourquoi pas monter leur propre start-up. Ouverte en janvier 2017, l'école a connu un succès immédiat, alors que le système scolaire et universitaire tunisien peine à s'adapter à l'essor de l'économie numérique. L'école est installée au deuxième étage d'un immeuble du quartier d'affaires des Berges du Lac, à Tunis. Dans un grand espace aux murs nus, une cinquantaine d'élèves travaillent devant leur ordinateur sous le regard attentif de Yahya Bouhlel, le fondateur de GoMyCode. Très précoce, le...
(La Tribune 19/08/17)
La décision est prise et actée. Le ministre tunisien de l'Investissement et de la Coopération internationale et ministre des Finances par intérim, Fadhel Abdelkafi a présenté sa démission du gouvernement ce vendredi. Motif : sa comparution dans une affaire judiciaire en septembre 2016. Il en a lui-même fait l'annonce ce vendredi après-midi. Le ministre tunisien de l'Investissement et de la Coopération internationale qui était également chargé de l'intérim du ministère des Finances, Fadhel Abdelkafi, a démissionné de ces deux fonctions, rapporte l'agence Xinhua. Un acte qui a été approuvé par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, selon la même source. Le ministre a justifié sa décision par sa comparution devant la justice le 4 septembre prochain pour une affaire financière...
(Jeune Afrique 18/08/17)
Des alliances commencent à se former dans la perspective des élections municipales en Tunisie, prévues le 17 décembre prochain. Pour les partis politiques, la rentrée de septembre signe le lancement des grandes opérations en vue de la campagne qui s’ouvrira quelques semaines avant les scrutins municipaux du 17 décembre. Certains partis annoncent déjà qu’ils ne seront pas être prêts et ne pourront pas présenter 350 listes comportant 7500 candidats pour couvrir le territoire. Ils dénoncent également ...
(Jeune Afrique 18/08/17)
Fadhel Abdelkefi, le ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération Internationale, également ministre des Finances par intérim, a présenté sa démission au Chef du gouvernement, Youssef Chahed. Fadhel Abdelkefi a annoncé ce vendredi 18 août sur les ondes de Mosaïque FM renoncer au portefeuille des Finances qu’il gérait par intérim ainsi qu’à son poste à l’Investissement. En cause, un litige qui l’oppose notamment à la Douane tunisienne. De quoi s’agit-il ? L’intermédiaire en Bourse Tunisie Valeurs − dont Fadhel Abdelkefi a été directeur général − a ouvert une filiale au Maroc en 2007 sous le nom d’Integra Bourse. Cette création a engendré un transfert de 950 000 dinars, autorisé par la Banque Centrale de Tunisie (BCT) ainsi qu’un...
(France 24 18/08/17)
La polémique enfle en Tunisie après l’appel du président Béji Caïd Essebsi à revoir la question de l’égalité devant l’héritage et celle du mariage avec un non-musulman. Un pas pour le droit des femmes qui rencontre de nombreuses oppositions. La volonté affichée du président Béji Caïd Essebsi de franchir un cap supplémentaire vers l’instauration d’une égalité totale entre les hommes et les femmes en Tunisie se heurte depuis quelques jours à de nombreuses oppositions. Au sein même du pays, dans les milieux conservateurs, et par-delà ses frontières, puisque le débat a entraîné la réaction de la grande mosquée Al-Azhar du Caire, reconnue comme la plus haute autorité de l’islam sunnite. La polémique concerne précisément la question de l’égalité devant l’héritage...

Pages