Jeudi 22 Février 2018

Tunisie

(Business.News 23/08/16)
Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a reçu, le 23 août 2016, le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur. M. Ennaceur a déclaré que l’entrevue a porté sur la situation générale du pays ainsi que sur les procédures de la séance plénière consacrée au vote de confiance pour le gouvernement de Youssef Chahed, qui doit se tenir le 26 août courant.
(Business.News 23/08/16)
Le ministre de l'Education nationale, Néji Jalloul, a évoqué, dans une déclaration à Mosaïque FM ce mardi 23 août 2016, des nouveautés de cette nouvelle année scolaire 2016-2017. Ainsi, M. Jalloul a annoncé la suppression effective des classes regroupées et qui représentent une des causes principales du décrochage scolaire, la suppression des 25% dans la moyenne du baccalauréat qui a causé beaucoup de tort pour l’enseignement en Tunisie, la mise en place de nouveaux livres et de nouveaux programmes pour les 1ère et 2ème années de l’enseignement de base, la mise en place de la réforme du temps scolaire, etc. Les réformes ont commencé et cette année les commissions chargées de la révision des programmes achèveront leur œuvre pour qu’en...
(Le Huffington Post 23/08/16)
La Tunisie est malade, fatiguée et de moins en moins aimable! Les économistes évaluent sa perte de compétitivité, les essayistes dissertent sur son déclin, les diplomates se plaignent en silence de son déclassement stratégique, les jeunes diplômés s'exilent mais les politiciens continuent à mener leur jeu comme si rien n'est grave. Notre passion immodérée pour la Révolution nous a aveuglés et pervertis. On nous a inculqué que la Tunisie sera plus performante, plus ouverte et moins corrompue mais les apparences furent trompeuses. Année après année, gouvernement après gouvernement, élection après élection et président après président, rien n'a changé. Quelques têtes se déplacent ici et là, quelques figurent changent de couleur pour mieux se positionner et quelques ambitieux rêvent du pouvoir...
(Business.News 23/08/16)
Le chef du gouvernement de gestion des affaires courantes, Habib Essid, a rencontré ce mardi 23 août 2016, Youssef Chahed, le chef du gouvernement d’union nationale, à Dar Dhiafa à Carthage. Habib Essid a indiqué, dans une déclaration à la presse, relayée par Shems FM, que la rencontre a porté sur la passation du pouvoir et les mesures à prendre pour que celle-ci se passe dans les meilleures conditions.
(Business.News 23/08/16)
Le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a reçu dans la soirée du samedi 20 août 2016, une délégation des notables de la tribu libyenne « El Abidet » en présence de Rafik Abdessalem, Ridha Boukadi et Samir Hannachi et ce selon un communiqué publié aujourd'hui. Les invités de M. Ghannouchi ont mis en exergue la sagesse du mouvement et son rôle dans la consolidation de l’union nationale du peuple tunisien et la réalisation d’une transition démocratique pacifique. Cette rencontre a permis, également, d’échanger les points de vue à propos des situations en Libye, ainsi que les moyens susceptibles d’y instaurer la paix et l’union nationale entre les différentes composantes du peuple libyen.
(Kapitalis 23/08/16)
Le porte-parole du Front populaire (FP) Hamma Hammami a affirmé, lundi, que le groupe parlementaire du FP votera contre le gouvernement de Youssef Chahed. Pour M. Hammami, qui parlait au cours d’un point de presse tenu au siège de cette coalition de gauche à l’issue d’une réunion de son conseil central, il s’agit d’un gouvernement composé essentiellement de représentants des partis Nidaa Tounes et Ennahdha, «agrémenté par certaines figures politiques et syndicales». Au vu de sa composition, le nouveau cabinet sera un prolongement du gouvernement Habib Essid, soumis aux lobbys d’intérêt locaux et aux diktats des institutions financières internationales. Ce qui est de nature à aggraver la crise financière et sociale dans le pays, a estimé Hamma Hammami. Un cabinet...
(Business.News 23/08/16)
Issam Chebbi, dirigeant au sein d'Al Jomhouri, s'est exprimé, ce mardi 23 août 2016, sur les récentes déclarations du président de l’UPL, Slim Riahi, dans lesquelles il avait affirmé que l’entrée au gouvernement des partis d’opposition est une tentative d’avoir du crédit en vue des élections à venir et constitue une trêve politique inacceptable. Il a déclaré que ce sont les « propos de quelqu’un qui ne sait pas ce qu’il fait », « après tout Slim Riahi vient de mettre les pieds dans la vie politique » a-t-il estimé, s’étonnant de voir le président de l’UPL déclarer de telles choses alors qu’il a participé à l’élaboration du document de Carthage, avec d’autres parties nationales, et qu’il en connait parfaitement...
(Business.News 23/08/16)
Le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a reçu, ce lundi 22 août 2016, nombreuses figures de la scène sportive tunisienne. Rached Ghannouchi s’est notamment entretenu avec Zied Tlemnsani, Meher Ben Aïssa, Hend Chaouech, Adnen Ben Mrad, Hajer Driss et Adel Dâadâa. Cette rencontre a été l’occasion d’aborder les préoccupations du secteur et les moyens d'en améliorer la performance à travers la composition du nouveau gouvernement.
(Kapitalis 23/08/16)
La Tunisie a exporté, jusqu’au 22 août dernier, 104.500 tonnes de dattes, contre 95.600 en 2015 et 103.000 durant la saison exceptionnelle de 2012-2013. Selon un communiqué du ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, publié lundi, à Tunis, la valeur de ces exportations a atteint 465 millions de dinars tunisiens (MDT) contre 441 MDT durant la même période de l’année précédente. Elle devrait, cependant, augmenter encore d’autant que la saison de l’exportation se poursuit jusqu’à la fin du mois de septembre prochain. Les exportations des dattes biologiques ont atteint, jusqu’au 22 août, 13.000 tonnes, contre 12.200 au cours de la dernière saison. Les opérations d’exportation se poursuivent vers 64 pays, sachant que la capacité de production...
(Kapitalis 23/08/16)
Le dossier de l’otage Franco-tunisienne Nourane Houas, fonctionnaire du CICR au Yémen, est désormais entre les mains de l’ambassadeur de Tunisie en Suisse. Dans une déclaration, lundi, aux médias, Khemaïes Jhinaoui, ministre des Affaires étrangères, a indiqué qu’il a demandé à l’ambassadeur de Tunisie à Berne de suspendre ses vacances et de faire le suivi du dossier de Nourane Houas, enlevée depuis décembre 2015 par un groupuscule armé à Sanaa, capitale du Yémen. Et ce en coordination avec l’organisation de la Croix Rouge internationale (CICR), qui est basée à Genève, et les pays concernés. Les ravisseurs de Nourane Houas, dont l’identité n’est pas encore connue, viennent de demander, il y a une dizaine de jours, une rançon contre la libération...
(Kapitalis 23/08/16)
Le parti Al-Irada a estimé, lundi, que le gouvernement Chahed ne pourra pas résoudre les problèmes de chômage, d’endettement, de dépréciation du dinar et de lutte contre la corruption. Avec sa composition actuelle, annoncée samedi dernier par le chef de gouvernement désigné Youssef Chahed, et en l’absence d’un programme de salut national par étapes, ce gouvernement, né d’une initiative du président de la république Béji Caïd Essebsi, n’est qu’une manœuvre politique visant à remettre en question le système politique défini par la Constitution, souligne le parti Al-Irada dans un communiqué. Le gouvernement proposé ne peut être qualifié de gouvernement d’union nationale car il ne répond pas à cette condition, soutient le parti. Car, explique-t-il, rassembler des dirigeants sociaux et des...
(Direct Info 23/08/16)
Cinq écoles seront fermées suite à la baisse considérable du nombre d’élèves qui y sont inscrits. C’est en tout cas ce qu’a affirmé, lundi 22 août 2016, le délégué régional de l’éducation à Sidi Bouzid, Hédi Nesibi, sur les ondes de Shems FM. Le délégué régional de l’éducation a expliqué que la raison de cette fermeture est due au fait que certaines écoles dans la région comptent seulement 4 ou 5 élèves. Dans le même contexte, il a ajouté que les autorités concernées ont décidé de fermer, d’ici 2020, toutes les institutions scolaires dont le nombre d’élèves ne dépasse pas la cinquantaine.
(Reuters 23/08/16)
Wael profite de l’échange de jeunes professionnels établi entre Berne et Tunis pour faire un stage en Suisse. Une adaptation tout sauf facile. Mais cette expérience pourrait l’aider à trouver un travail dans une économie tunisienne en crise. Wael n’a pas le bon diplôme universitaire: la licence en anglais ne mène pas loin en Tunisie. Ses frères et sœurs sont en revanche diplômés de médecine ou d’ingénierie, des formations considérées comme prometteuses. Le système universitaire tunisien ne permet plus à Wael de faire un master ou un doctorat, puisqu’il a redoublé une année. Et de toute façon, il n’y a pas de travail pour les diplômés de l’enseignement supérieur. Le taux de chômage dans cette catégorie dépasse officiellement les 30%...
(Kapitalis 23/08/16)
Deux ans après avoir été dessaisi de tous ses mandats à la tête et au sein d’Al-Karama Holding, Mohamed Ali Chekir revient sur le devant de la scène, mais dans le privé. L’ancien directeur général d’Al Karama Holding (Société Radiophonique Zitouna et International School of Carthage), qui a déjà travaillé dans le secteur privé par le passé, a en effet créé un cabinet baptisé Conseil et études stratégiques (CES) par lequel il voudrait fructifier l’expérience acquise dans ce domaine durant sa carrière. Diplômé de l’Institut des hautes études commerciales (IHEC) de Carthage, M. Chekir a débuté sa carrière au sein du groupe Al-Baraka puis rejoint le secteur des études (Badis et Comete engineering).
(Tunis Afrique Presse 23/08/16)
Le ministère public a été informé du décès d’un détenu dans la prison de Mornegue, au sud de Tunis, “pour qu’il décide des procédures à prendre”, annonce la Direction Générale de l’administration pénitentiaire et de la réhabilitation dans un communiqué rendu public lundi. La Direction informe automatiquement le ministère public en cas de décès d’un détenu pour prendre les mesures nécessaires, dont l’autopsie afin de déterminer les causes du décès. Une copie du dossier médical de la personne décédée, les rapports médicaux ont été envoyés au ministère public qui peut auditionner des fonctionnaires, les membres du cadre médical et paramédical affectés à la prison, précise-t-on de même source. “Le détenu décédé était suivi médicalement depuis son entrée à la prison...
(La Provence 23/08/16)
Elles sont venues avec quelques bagages, leurs convictions intimes et la nécessité absolue de les défendre. Elles disent que leur militantisme leur vient de loin, qu'il est en elles, presque "naturel, ancré dans notre éducation" ; Oumayma et Olfa vivent en Tunisie, Sodfa à Rome. Elles font partie de ces femmes que l'on peut entendre jusqu'à ce soir, au Creps à Aix, à l'occasion de la première université d'été organisée par l'association "Osez le féminisme". Le leur, de féminisme, elles l'ont reçu en héritage. Et puisqu'on en parle... "L'un de nos combats pour le droit des femmes en Tunisie concerne l'héritage, explique Olfa militante pour l'association "Compétences féminines". Ce que reçoit le garçon, c'est deux fois plus que ce que...
(Kapitalis 23/08/16)
La police tunisienne a arrêté un jeune homme ayant séquestré, durant une semaine, une Belge, venue le voir en Tunisie après une amourette sur le net. Des médias belges ont rapporté que Shirley Boussemaereb (20 ans) a rencontré un Tunisien sur les réseaux sociaux. Leur relation a rapidement évolué pour se transformer en relation amoureuse. C’est ainsi que la Flamande a décidé de venir en Tunisie pour leur 1ère rencontre. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu : dès son arrivée, le jeune homme a emmenée Shirley dans un appartement situé à 5 heures en voiture de Tunis, lui a confisqué ses papiers et son téléphone, avant de l’enfermer. Ce dernier se disait épris et prétendait ne...
(AFP 22/08/16)
Le Parlement tunisien a annoncé lundi la tenue pour vendredi du vote de confiance au nouveau gouvernement du Premier ministre désigné Youssef Chahed, issu du parti au pouvoir Nidaa Tounès. L'Assemblée des représentants du peuple (ARP) a annoncé la date du 26 août sur son compte Twitter, ajoutant que la réunion pourrait se prolonger jusqu'à samedi. Le nouveau chef du gouvernement Youssef Chahed, désigné le 3 août par le président de la République Béji Caïd Essebsi, présentera devant les députés son programme avant des discussions sur son cabinet, a ajouté...
(Global Net 22/08/16)
Aussitôt annoncé, aussitôt décrié. Le gouvernement de Youssef Chahed révélé samedi soir 20 août, après un marathon de négociations s’étant étalé sur plus de deux semaines, suscite des grincements de dents, même de la part de formations politiques qui en font partie. La nouvelle équipe a été dévoilée samedi soir, et la torpeur propre aux week-ends du mois d’août n’a pas empêché des réactions en cascade, et un chapelet de critiques envers le nouveau gouvernement. Et ce tant dans le milieu politique, que populaire à travers les réseaux sociaux. Les reproches portent sur le choix de certaines personnalités, leur poids politique, leurs qualifications, l’adéquation entre leur profil et le portefeuille ministériel qui leur est attribué, etc. Les trois partis reconduits...
(Le Huffington Post 22/08/16)
Le président du Conseil de la Choura du mouvement Ennahdha Abdelkarim Harouni a affirmé dimanche que le Conseil approuve la composition du nouveau gouvernement et émet certaines réserves. Le président du conseil de la Choura n’a pas donné de détails sur la nature de ces réserves, qui a-t-il dit, seront examinées avec le chef du gouvernement désigné Youssef Chahed avant de soumettre la nouvelle composition au parlement. Il s’exprimait à l’issue de la réunion du Conseil de la Choura. “Ennahdha avait étudié toutes les personnalités proposées par Youssef Chahed et relevé certaines observations qui seront soulevées ultérieurement”, a-t-il poursuivi. Le mouvement Ennahdha a obtenu trois portefeuilles ministériels dans le nouveau cabinet, à savoir l’industrie et le commerce, l’emploi, les technologies...

Pages

(Pana 20/02/15)
La cour d’Appel de Tunis a prononcé, mercredi, de lourdes peines contre 20 prévenus accusés d’implication dans l’attaque de l’ambassade des Etats-Unis à Tunis en septembre 2012, les portant de deux à trois ans de prison ferme. Ils avaient écopé en première instance, rappelle-t-on, de deux ans de prison avec sursis, un verdict jugé «clément» du côté américain, ainsi que par le Parquet qui avait interjeté appel. Protestant violemment contre un film islamophobe diffusé sur Internet, des centaines de manifestants islamistes avaient assailli la mission diplomatique, ainsi que l’école américaine qui se trouvait à proximité, saccageant des bâtiments et incendiant des dizaines de voitures parquées dans l’enceinte de l’ambassade. Quatre assaillants avaient été tués par les forces de l’ordre tunisiennes...
(Tunisie Numérique 20/02/15)
Plusieurs égyptiens sont actuellement bloqués au niveau du passage frontalier de Ras Jedir où quelques dizaines campent leur interdisant l’accès à l’aéroport de Djerba Zarsis, rapporte, vendredi, Mosaique Fm. Une source sécuritaire libyenne a indiqué que des milliers d’égyptiens égyptiens se trouvent dans la même situation de l’autre côté des frontières tuniso-libyennes et attendent d’entrer en Tunisie pour pouvoir rejoindre l’Égypte. Le ministère des Transports avait annoncé, jeudi, l’ouverture d’un pont aérien entre la Tunisie et l’Égypte pour l’évacuation des citoyens égyptiens en Libye. 100 personnes devraient être transportées lors du premier vol, a précisé Ali Aboudi, chargé de communication au ministère des Transports dans une déclaration à l’agence TAP. La situation sécuritaire en Libye a pris un nouveau tournant...
(Tunisie14 20/02/15)
Les unités sécuritaires ont arrêté, vendredi à Sfax, un individu accusé dans des affaires de terrorisme et qui fait l'objet d'avis de recherche. Considéré comme "dangereux", l'accusé a été placé en garde à vue et sera interrogé par les brigades spécialisées, a précisé une source sécuritaire à l'Agence TAP.
(Leaders 20/02/15)
Malgré les mesures prises, tant du côté tunisien avec l’adoption d’un projet de loi portant exonération des Maghrébins de la taxe de sortie du territoire, que du côté libyen avec la décision des autorités de permettre aux commerçants tunisien de reprendre leurs activités entre les deux pays, rien ne laisse présager une fin rapide de la crise qui a éclaté il y a quelques semaines. Le poste-frontière de Ras jedir est certes ouvert, mais la route qui y mène du côté tunisien est toujours bloquée par des sit-inneurs, entravant, ainsi, la libre-circulation des biens est des personnes y compris les cas d’urgence. Quand on sait que la Libye est le premier partenaire commercial de la Tunisie au niveau du Maghreb,...
(Leaders 20/02/15)
L’ancien chef du gouvernement Mehdi Jomaa s’envole aux Etats-Unis où il donnera une série de conférences à l’invitation de grandes universités américaines. C’est ainsi qu’il sera l’invité du Forum Mondial des Leaders de Columbia University à New York, où il s’était déjà rendu en avril dernier lors de sa visite officielle aux USA, à l’invitation du président Barack Obama. Columbia, l’une des plus prestigieuses universités au monde, compte parmi ses diplômés 29 chefs d’état, y compris trois présidents américains et 84 lauréats du prix Nobel. Jomaa y donnera le mardi 24 février 2015 une conférence intitulée : « Leadership en Tunisie, la start-up de démocratie». Bill Clinton, Vladimir Poutine et Nicolas Sarkozy, notamment l’y avaient précédé. Jeudi 26 février 2014,...
(Tunisie14 20/02/15)
L’Union générale tunisienne des étudiants (UGTE) a remporté 200 sièges sur un total de 433 sièges (46,19 %), dans les élections des conseils scientifiques, organisés, jeudi, dans tous les établissements universitaire, a annoncé, Rached Kahleni, secrétaire général de l’organisation estudiantine. Lors d’une conférence de presse donnée, vendredi, au siège de l’Ecole Nationale des Ingénieurs de Tunis (ENIT), pour annoncer les résultats de ces élections, Kahleni a fait savoir que l’UGTE a présenté sa candidature dans 110 établissements universitaires pour 320 sièges, soit un taux de participation de 62,5%. Il a précisé que ces résultats sont provisoires en attendant le communiqué du ministère de l’enseignement supérieur. Selon Kahleni, les deux clans de l’Union générale des étudiants tunisiens (UGET) ont remporté 137...
(L'Economiste Maghrébin 20/02/15)
La présidente du syndicat des propriétaires des médias Amel Mzabi était l’invitée de l’émission “Midi show”, sur les ondes de Mosaique fm, en ce vendredi 20 février, durant laquelle, elle est revenue sur certaines décisions de la Haute autorité indépendante de la Communication audiovisuelle, HAICA. Elle a fait savoir que la HAICA est une instance provisoire en attendant qu’il y ait une nouvelle instance audio et visuelle qui sera prochainement élue conformément à la nouvelle constitution. La présidente du syndicat des médias estime que cette nouvelle instance sera chargée de réformer le paysage médiatique et de garantir la liberté. “Mais au contraire la Haica n’a ni su géré ce rôle ni répondu aux attentes quant à la visibilité des médias”,...
(Kapitalis 20/02/15)
L'école Chorfech 24 à Sidi Thabet (Ariana) est le 1er établissement primaire en Tunisie à bénéficier du programme «Education numérique» lancé par Orange. Reportage... En octobre dernier, un protocole d'accord a été signé entre le ministère de l'Education, qui veille sur les programmes et les contenus pédagogiques, et l'opérateur Orange Tunisie, pour la mise en place dans 26 écoles primaires sur l'ensemble du pays du programme «Éducation numérique». La mise en œuvre du programme a démarré effectivement avec l'équipement de la première école par le biais de la Fondation Orange et Orange Tunisie. Apprendre autrement Mercredi 18 février 2015, vers 9H00. Nous sommes à l'école primaire Chorfech 24, à Sidi Thabet, un bâtiment enfoui dans la verdure à perte de...
(Tunisie14 20/02/15)
Des parties tunisiennes et japonaises examinent actuellement les moyens de lancer une campagne de promotion du produit touristique saharien dans le marché japonais et la possibilité de créer une ligne aérienne directe entre les aéroports de Tokoyo et Tozeur-Nefta, selon le directeur régional du tourisme de Tozeur, Mohamed Sayem. Cette campagne s'inscrit dans le cadre d'un programme de coopération, lancé en 2012, entre le ministère du tourisme et l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA). L'objectif étant d'améliorer la compétitivité du Sahara tunisien comme une destination touristique phare. En comparaison avec la clientèle traditionnelle, les touristes japonais et ceux des pays asiatiques en général sont des consommateurs touristiques à fort pouvoir d'achat et séjournent souvent pour des longues durées dans les...
(Tunisia IT 20/02/15)
C'est le temps qu'il aura fallu patienter avant de voir renaitre le Rallye de Tunisie depuis l'annulation de 2012. Organisé par NPO Events, également aux commandes du Rallye OiLibya du Maroc, cette épreuve plébiscitée par de nombreux compétiteurs fera son grand retour au calendrier sportif dès cette année. Placée sous le signe du renouveau, cette édition 2015 se tiendra du 25 au 30 mai prochain. L'épreuve conserve sa philosophie et se veut avant tout accessible à tous, avec une logistique simplifiée, un tracé autour d’un point central, des roadbooks avec GPS, organisé en toute sécurité sur les pistes du Sud Tunisien. Tous les véhicules Tout-Terrain (motos, quads, autos, camions et SSV) sont acceptés, sans jamais être mis hors course. Les...
(AFP 19/02/15)
Vingt Tunisiens accusés d'avoir participé à l'attaque de l'ambassade des États-Unis à Tunis, lors d'une manifestation en septembre 2012, ont été condamnés à des peines allant de deux à quatre ans de prison. Le verdict est bien plus lourd que celui - deux ans avec sursis - prononcé en mai 2013 en première instance. Vingt Tunisiens ont été condamnés mercredi 18 février à des peines de deux à quatre ans de prison ferme pour leur participation au saccage de l'ambassade et de l'école américaines à Tunis, en septembre 2012, en réaction au film islamophobe "L'innocence des musulmans" diffusé sur internet. Douze accusés ont été condamnés par contumace à quatre...
(Le Temps (tn) 19/02/15)
La cour d’appel a rendu dernièrement son verdict à la suite d’une longue délibération, dans l’affaire de l’attaque menée en 2012 contre l’ambassade des Etats-Unis. Les condamnations en première instance, à des peines assorties du sursis, ont été commuées en des peines de prison ferme. Ainsi sur les vingt accusés, cinq accusés ont écopé de trois ans de prison ferme. Tous les autres accusés ont été condamnés à des peines allant de un à deux ans de prison ferme et un non lieu. La chambre criminelle de la cour d’appel avait reporté cinq fois cette affaire, pour enfin écouter les plaidoiries des avocats de la défense et de la partie civile. Ces derniers avaient jugé les condamnations en première instance...
(Le Temps (tn) 19/02/15)
Les enseignants du secondaire se sont rassemblés, hier, à la place du gouvernement à La Kasbah, au deuxième jour de la grève convoquée par le syndicat général de l’enseignement secondaire pour les 17 et 18 février 2015. Le rassemblement s’est, conclu par une marche que les manifestants ont observée à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis pour condamner l’attaque terroriste, qui a pris pour cible, dans la nuit du mardi à mercredi, quatre gardes nationaux à Boulaaba, dans le gouvernorat de Kasserine, et pour exprimer leur solidarité avec les forces de sécurité. Evoquant le communiqué publié, avant-hier, par le ministère de l’Education, Lassad Yaacoubi, secrétaire général du syndicat a déclaré à l’agence TAP que ce communiqué ne comporte que de vagues...
(Tunisie14 19/02/15)
Aucun changement ne sera introduit, cette année, dans l’examen de la sixième qui sera organisé les 18, 19 et 20 juin 2015 et dont les résultats seront proclamés le 30 juin 2015. Les mêmes matières et coefficients seront, en effet, maintenus, a déclaré, jeudi, le directeur général de l’enseignement primaire, Kamel Hajjam. Ainsi, a-t-il affirmé, le concours d’accès aux collèges pilotes ne connaîtra aucune modification au niveau du contenu, suite à la décision du ministre de l’éducation de reporter, à l’année prochaine, la décision relative au rétablissement du caractère obligatoire de cet examen. Les candidats qui désirent s’inscrire, volontairement, à cet examen, passeront les épreuves suivantes : le calcul et l’arabe (coefficient 2), les sciences naturelles et le français (coefficient...
(Tunisie14 19/02/15)
Les États-unis ont exprimé leur mécontentement face au ralentissement que connaît la procédure judiciaire dans l’affaire de l'attaque l’ambassade US en Tunisie en septembre 2012. Par ailleurs, les USA ont considéré que la dernière décision de la cours d’appel de Tunis, relative à l’accentuation des sanctions de 20 accusés dans cette même affaire, représente une « sérieuse réponse » à l’attaque de l'ambassade. Rappelons que la Cour d’appel de Tunis a révisé les jugements prononcés, le 28 mai 2013 par une chambre du Tribunal de première instance de Tunis, et a condamné les mêmes assaillants à la prison ferme pour des durées allant de un an à trois ans avec exécution immédiate, alors qu’elle a confirmé les verdicts de non-lieu...
(Global Net 19/02/15)
Nos forces sécuritaires et militaires paient le plus lourd tribut au terrorisme. La Tunisie est de nouveau endeuillée, suite à la lâche attaque terroriste survenue hier à Boulaâba (Kasserine), ayant fait quatre martyrs, parmi nos valeureux agents de la garde nationale. Les forces des ténèbres n’ont pas l’air d’abandonner leurs vaines tentatives de déstabiliser la Tunisie et de torpiller son processus démocratique. Elles ne semblent pas désespérer d'affaiblir l'Etat et ses institutions, et de plonger le pays dans le chaos afin qu'elles puissent donner corps à leur projet apocalyptique. La réussite de la Tunisie à mener sa transition à son terme, à organiser ses élections démocratiques, à mettre en place des institutions durables, celles de la deuxième république, ne paraissent...
(AFP 18/02/15)
Vingt Tunisiens accusés d'avoir participé à l'attaque par des manifestants de l'ambassade américaine en septembre 2012 ont été condamnés à des peines allant de deux à quatre ans de prison, a indiqué mercredi le porte-parole de la Cour d'appel de Tunis à l'AFP. Le verdict est bien plus lourd que celui prononcé en mai 2013 en première instance, lorsque les mêmes prévenus avaient été condamnés à deux ans de sursis pour leur participation au saccage de l'ambassade et de l'école américaines en réaction à un film islamophobe diffusé sur internet. Douze accusés ont été condamnés par contumace à quatre ans de prison, selon le porte-parole de la Cour, Karim Chebbi. Ils ne purgeront cependant que trois ans...
(AFP 18/02/15)
Quatre gendarmes tunisiens ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi par une "attaque terroriste" menée près de la frontière algérienne dans une zone où un groupe jihadiste est actif, selon le ministère de l'Intérieur. "Le ministère de l'Intérieur annonce que le 18 février, à la suite d'une attaque terroriste à Boulaaba dans le gouvernorat de Kasserine, quatre héros de la Garde nationale sont tombés en martyrs", a indiqué le ministère dans un bref communiqué ne donnant aucune autre précision. Un journaliste de l'AFP a pour sa part vu la voiture des gendarmes criblée de balles, retournée et le pare-brise brisé sur le bord d'une route à quelques kilomètres de la ville de Kasserine. Boulaaba est situé dans...
(Afrique Inside 18/02/15)
La Tunisie a connu une nouvelle action terroriste. Des djihadistes ont assassiné quatre soldats près de la frontière algérienne. La Tunisie de nouveau face au terrorisme après l’attaque qui s’est déroulée à Boulaaba, ville qui se situe près de la frontière entre le pays et l’Algérie. Le ministre de l’Intérieur a annoncé que quatre gendarmes avaient été tués mais pour l’heure on ignore si il y a des blessés ou des dégâts matériels. Boulaaba qui se situe près du Mont Chaambi est une zone sous haute tension depuis plusieurs années et principalement depuis la chute de Ben Ali. Ce n’est pas la première fois que de telles...
(Pana 18/02/15)
La Tunisie a annoncé, lundi, le déploiement de renforts militaires et sécuritaires le long de ses frontières terrestres et maritimes avec la Libye à la lumière des graves développements que connaît ce pays voisin après l’exécution de 21 Coptes égyptiens par l’organisation de «l’Etat islamique». Selon le porte-parole du ministère tunisien de la Défense, Belhassen Oueslati, ce déploiement a été opéré pour prévenir d’éventuelles menaces contre l’intégrité territoriale du pays. Les forces de l’armée qui ont reçu des renforts des unités de la garde nationale et de la douane, sont destinées à sécuriser les frontières et empêcher toute tentative d’infiltration de terroristes, de trafic d’armes ou de contrebande, a déclaré le porte-parole, notant que la situation en Libye est «suivie...

Pages

(Courrier International 16/09/13)
Manifestation le 16 septembre et grève générale le 17 : les médias en Tunisie, presse écrite et audiovisuel, établissements publics et privés, se sont unis pour protester contre la multiplication des atteintes à la liberté d'expression.La liste des journalistes victimes d'un harcèlement judiciaire en Tunisie ne cesse de s'allonger, et pour la seule journée du 13 septembre, ils étaient trois à comparaître devant la justice. "Le vendredi 13 septembre 2013 est une journée noire qui marquera l'histoire de la troïka, la coalition au pouvoir conduite par le parti islamiste Ennahda, qui n'a rien compris de la liberté d'expression, s'acharne contre les médias et cherche à imposer sa... ligne éditoriale", rapporte Kapitalis, qui cite Dalila M'Saddek, l'un des 50 avocats engagés...
(RFI 14/09/13)
Le ministre de l'Intérieur a concédé que la CIA avait informé, le 14 juillet ses services d'un projet d'assassinat par des salafistes visant le député d'oppositon. Mohamed Brahmi avait été tué onze jours plus tard. Le ministre Lotfi Ben Jedou a authentifié hier, vendredi 13 septembre, un document interne de ses services daté du 15 Juillet, et qui fait état de cette menace. Mais l'alerte de la CIA ne lui avait pas été communiquée, a affirmé le ministre qui indique avoir ouvert une enquête interne. Le document en question a été divulgué par une association, qui cherche à établir la vérité sur le meurtre d'un autre opposant, le député Chokri Belaïd, tué en février.
(Le Nouvel Observateur 13/09/13)
Zied el-Heni a accusé le parquet d'avoir fabriqué des preuves impliquant un cameraman dans une affaire de jet d'œuf contre un ministre.Un journaliste tunisien, Zied el-Heni, a été incarcéré, vendredi 13 septembre, pour avoir accusé le parquet d'avoir fabriqué des preuves impliquant un cameraman dans une affaire de jet d'œuf contre un ministre. Cette affaire rocambolesque suscite des craintes dans le pays pour la liberté d'expression."Le mandat de dépôt a été ordonné avant même nos plaidoiries et avant même d'interroger Zied el-Heni [...] Cette détention est illégale", déclare l'avocate du journaliste, Moufida Belghrith, après que son client se soit rendu à une convocation d'un juge d'instruction au palais de justice de Tunis.La chef du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT),...
(RFI 12/09/13)
L'Assemblée nationale constituante a repris ses activités, gelées le 6 août dernier en pleine crise politique. Plusieurs commissions parlementaires se sont réunies hier, mercredi 11 septembre. On devrait en savoir plus d'ici ce week-end sur une éventuelle reprise des travaux sur la Constitution.La commission de la législation générale a donc débattu hier, mercredi, après plus d'un mois d'arrêt. Le gel des travaux de l'Assemblée nationale constituante (ANC) était censé favoriser le dialogue entre partis au pouvoir et opposition, mais il n'y a eu aucune négociations directes et les crispations restent les mêmes. Une soixantaine de députés boycottent toujours leur siège, malgré les appels à rejoindre leur poste du président de l'Assemblée, Mustapha Ben Jaafar notamment, et de leurs collègues des...
(RFI 11/09/13)
Alors que la situation sécuritaire s'est dégradée ces derniers mois en Tunisie, les autorités continuent leurs opérations anti-terroristes. Lundi 9 septembre, le ministère de l'Intérieur a annoncé d'importantes arrestations, assurant qu'il s'agissait de membres du mouvement salafiste Ansar al-Charia.Avec notre correspondante en Tunisie, La brigade anti-terroriste a lancé une importante opération de ratissage dans la banlieue ouest de Tunis, en début de semaine. Elle a permis l'arrestation, lundi 9 septembre, de deux dirigeants de la branche militaire d'Ansar al-Charia selon le ministère de l'Intérieur, qui précise que deux autres membres de la mouvance jihadiste, qualifiés de dangereux, ont eux été tués dans un important échange de tirs. Fin août, le gouvernement tunisien a qualifié Ansar al-Charia de groupe « terroriste...
(RFI 09/09/13)
La Tunisie est toujours enlisée dans la crise politique après plus d'un mois de pourparlers. Des pourparlers menés par quatre organisations : le syndicat UGTT, le patronat (Utica), la Ligue tunisienne des droits de l'homme et l'Ordre des avocats. Toujours pas de négociations directes. Partis au pouvoir et opposition ne se sont pas entendus sur un calendrier de sortie de crise. En attendant, les travaux de l'Assemblée nationazle constituante, ANC, sont toujours gelés depuis un mois. C'est donc le blocage. Les objectifs n'ont pas été atteints, reconnaît Houcine Abassi, secrétaire général de l'UGTT, après une tentative de médiation. Une initiative qui proposait comme l'opposition la démission du gouvernement mais soutenait aussi le maintien de l'Assemblée, tout comme cette fois la...
(RFI 08/09/13)
Une nouvelle manifestation a eu lieu, samedi 7 septembre, à Tunis, à l'appel de l'opposition, appuyée par le syndicat UGTT. Plusieurs milliers de personnes sont parties de Bab Saadoun, l'une des portes de la médina, direction le Bardo devant l'Assemblée. Une journée de commémoration organisée quarante jours après l'assassinat du député d'opposition Mohamed Brahmi. Derrières les photos et banderoles en hommage aux opposants assassinés, on voyait des slogans politiques contre les partis au pouvoir pour la chute du gouvernement. Sur scène, le leader de Nida Tounes, Beji Caïd Essebsi, est venu affirmer qu'un large spectre de l'opposition reste uni. Cette opposition promet une nouvelle étape dans la mobilisation alors que ces dernières semaines, le mouvement était en perte de vitesse...
(RFI 07/09/13)
En Tunisie, des députés ont eu la désagréable surprise de recevoir un message multimédia (SMS), envoyé depuis l'Assemblée nationale constituante, les informant d'une plainte déposée contre eux. La plainte réclame le remboursement de leurs indemnités parlementaires du mois d'août, suite à leur retrait des travaux de l'ANC. La plainte a été déposée au tribunal administratif par d’autres élus, appartenant aux partis Ennahda, CPR et Wafa. Ce sont les élus en retrait de l’ANC qui ont reçu le message les priant de se présenter d’urgence au bureau d’ordre de l’ANC, pour le retrait d’une requête concernant les indemnités. Parmi eux, Nadia Chaābane, membre de l’opposition. Selon elle, les membres de la Troïka veulent seulement intimider les élus en retrait. « Il...
(Jeune Afrique 05/09/13)
Le World Economic Forum (WEF) a publié son rapport 2013-2014 sur la productivité dans le monde, résultats d'enquêtes réalisées auprès de 15 000 chefs d'entreprise dans 144 pays. Maurice arrache la première place africaine à l'Afrique du Sud. Le World Economic Forum (WEF) vient de publier l'édition 2013-2014 de son Rapport global sur la compétitivité. Le niveau de productivité d'un pays est estimé en fonction d'une centaine d'indicateurs rassemblés en douze "pilliers", parmi lesquels : la qualité des institutions, les infrastructures, la santé, l'enseignement et la formation professionnelle, l'efficacité des marchés financiers, la maturité technologique et la taille de l'économie. Pour la période 2013-2014, le haut du classement est occupé par la Suisse, Singapour, la Finlande, l'Allemagne et les États-Unis...
(RFI 31/08/13)
Les pourparlers continuent en Tunisie, pour tenter de sortir de plus d'un mois de crise politique. Quatre organisations jouent toujours les médiatrices dans cette crise : le puissant syndicat UGTT, le patronat (Utica), l'Ordre des avocats et la Ligue tunisienne des droits de l'homme. Des organisations favorables à la formation d'un gouvernement apolitique, tout comme l'opposition. Elles se sont entretenues le 30 août avec la coalition au pouvoir. La troïka accepte une démission du gouvernement. La coalition tripartite au pouvoir (troïka) accepte la démission du gouvernement mais toujours pas dans l'immédiat. Une position déjà avancée par le parti de centre-gauche laïque Ettakatol puis par les islamistes d'Ennahda. Seul le CPR, Congrès pour la République rejetait encore ce principe. Les conditions...
(RFI 31/08/13)
Le Sud tunisien est désormais sous haute surveillance. La présidence tunisienne a ordonné jeudi 29 août la création de zones militaires « tampons » - selon la terminologie officielle - aux frontières avec la Libye et l'Algérie. L'objectif est de lutter contre le terrorisme dans ces zones, où la circulation sera strictement surveillée. Ces nouvelles zones militaires sont situées dans le Sud tunisien, une région en grande partie désertique, située entre la Libye et l'Algérie, terres de passage prisées par les trafiquants et les terroristes. La limite nord de ces zones tampons se situe à l'ouest, coté algérien, dans la localité de Matrouha et à l'est, coté libyen, au poste frontière de Ras Jedir. La zone tampon la plus au...
(Libération 29/08/13)
Selon les autorités, le groupe Ansar al-Charia aurait pour cible aussi bien des opposants que des membres du parti au pouvoir ainsi que des journalistes. Les autorités tunisiennes ont accusé mercredi les jihadistes du groupe Ansar al-Charia de préparer les assassinats d’une vingtaine de personnalités et des attaques pour achever de déstabiliser un pays miné par une crise politique et paralysé par l’absence d’institutions pérennes. Le ministère de l’Intérieur a indiqué que le groupe jihadiste, longtemps toléré, comptait parmi ses cibles Mustapha Ben Jaafar, le président de la Constituante, Ameur Larayedh, un responsable du parti islamiste Ennahda et frère du Premier ministre, les opposants Taïeb Baccouche et Maya Jribi ainsi que les journalistes Sofiane Ben Farhat et Naoufel Ouertani. Ansar...
(RFI 29/08/13)
Les autorités tunisiennes ont accusé le 28 août les jihadistes du groupe Ansar al-Charia de préparer une vingtaine d'assassinats de personnalités publiques et des attentats pour achever de déstabiliser le pays Une accusation intervenue au lendemain du classement du mouvement comme organisation terroriste, par le chef du gouvernement Ali Larayedh. Le ministère de l'Intérieur semble donc vouloir avancer des preuves pour appuyer sa décision. Ansar al-Charia est classé organisation terroriste. Quiconque s'en revendique, participe à ses actions ou son financement pourrait être poursuivi, a prévenu le ministre de l'Intérieur, l'indépendant, Lotfi Ben Jeddou. Photos et vidéos à l'appui, son équipe a présenté des suspects membres du mouvement jihadiste. Il assure se baser sur leurs aveux, comme ceux de Mohamed Akari...
(Le Monde 29/08/13)
L'arrestation le 30 juin 2013 à Dakar de l'ancien président de la République du Tchad, Hissène Habré, pourrait sonner le début d'une nouvelle ère de justice sur le continent africain. Accusé et inculpé par la chambre d'accusation des Chambres africaines extraordinaires d'être responsable durant son mandat (de 1982 à 1990) de crimes contre l'humanité, crimes de guerres et actes de torture, l'ancien chef d'Etat tchadien avait trouvé refuge dans la capitale du Sénégal où il avait échappé jusque-là à différentes tentatives de poursuite judiciaire. Reste maintenant à lui assurer un procès juste et rigoureusement équitable, socle de l'esprit de justice. C'est a ce prix que le Sénégal sera un véritable précurseur dans l'accession de l'Afrique au temps de la justice...
(RFI 28/08/13)
Le chef du gouvernement durcit le ton vis-à-vis du principal mouvement jihadiste du pays. Hier, mardi 27 août, Ali Larayedh, membre d'Ennahda, a clairement accusé Ansar al-Charia d'actes de terrorisme. Il juge l'organisation responsable notamment des deux assassinats des opposants Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi. Ansar al-Charia est désormais classé organisation terroriste. Le chef du gouvernement dit se baser sur des preuves et des aveux de suspects et affirme que le mouvement est lié à Aqmi. Il serait derrière le groupe armé traqué à la frontière algérienne et le meurtre d'une quinzaine de militaires. L'organisation jihadiste est également accusée de stocker des armes et d'avoir planifié les assassinats de deux opposants, Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi. Jusqu'à présent seule l'appartenance...
(Le Monde 27/08/13)
Plus d'un mois après l'assassinat de l'opposant laïc Mohamed Brahmi, qui a plongé la Tunisie dans une crise politique importante, le premier ministre islamiste Ali Larayedh a annoncé, mardi 27 août, que le responsable de l'homicide n'était autre que le principal mouvement djihadiste du pays, Ansar Al-Charia. Il impute à la mouvance salafiste d'être également responsable de l'assassinat de Chokri Belaïd, en février, ainsi que d'attaques contre les forces tunisiennes. Conséquence, "nous avons décidé de classer Ansar Al-Charia comme organisation terroriste", a-t-il ajouté. Ces deux assassinats à six mois d'intervalle avaient entraîné d'abord la chute d'un premier gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda puis la paralysie de l'exécutif actuel, accusé par l'opposition d'être derrière ces crimes politiques. Si les autorités...
(RFI 26/08/13)
Après la manifestation de samedi 24 août au soir, l'opposition poursuit sa mobilisation pour faire tomber le gouvernement. Une campagne de la colère est prévue pendant toute la semaine et doit s'étendre aux régions. Elle vise le départ de personnes nommées par le pouvoir à la tête de certains gouvernorats. Pour Jilani Hammami, porte-parole du parti de gauche le Front populaire, ces sit-in doivent rester une force de pression pacifique.
(Le Huffington Post 24/08/13)
Les rencontres et les entretiens se suivent et se ressemblent… Dans les locaux de l’UGTT, ceux de l’UTICA, des partis politiques… dans des salles de conférence ou des chambres d’hôtels parisiens, on débat, on dialogue, on s’accorde et on s’allie, on s’indigne et on manœuvre… Un thé à Paris, un café place Mohamed-Ali, une gorgée d’eau aux Berges du Lac, on boit les paroles de ses interlocuteurs et on se gargarise des faux pas de ses adversaires… Mais qu’est-il advenu de cette semaine que Mustapha Ben Jaâfar disait décisive ? Le marathon de Houcine Abassi Après des débuts hésitants, allant jusqu’à exprimer son souhait de ne plus mener les négociations entre les deux camps rivaux, Houcine Abassi, secrétaire général de...
(RFI 24/08/13)
Toujours pas de sortie de crise en vue en Tunisie malgré la multiplication des pourparlers. Le syndicat UGTT (Union générale tunisienne du travail) continue de jouer les médiateurs entre Ennahda, au pouvoir, et l'opposition. Mais pour l'instant les tractations n'ont rien donné. Le signe d'ouverture d'Ennahda n'aura pas suffi. Le parti majoritaire a accepté de négocier et de discuter d'une démission du gouvernement, mais ses ministres resteraient en place jusqu'à ce qu'un consensus soit trouvé entre tous les partis. Les responsables de l'opposition dénoncent une manipulation, une perte de temps. Ils réclament toujours un gouvernement de compétences, apolitique, comme préalable à toute négociation. L'UGTT devrait reprendre ses mediations dans les prochains jours. Le syndicat dit avoir de nouvelles propositions à...
(Le Monde 22/08/13)
Les islamistes au pouvoir en Tunisie ont annoncé qu'ils étaient prêts à faire des concessions pour sortir de la crise politique, jeudi 22 août. Le chef du parti Ennahda, Rached Ghannouchi, a annoncé à l'issue de sa rencontre avec le secrétaire de la puissante centrale syndicale UGTT, Houcine Abassi, qu'Ennahda avait accepté de négocier à partir d'un document de sortie de crise proposé par le syndicat. Ce dernier doit à présent le proposer à la coalition d'opposants qui demande la démission du gouvernement depuis un mois. L'initiative de sortie de crise proposée par l'UGTT suggère la mise en place d'un gouvernement apolitique composé de technocrates et le maintien de l'Assemblée nationale constituante (ANC) ainsi que l'organisation de nouvelles élections. Le...

Pages