Dimanche 24 Septembre 2017

Tunisie

(APS 19/09/17)
Une rencontre algéro-tunisienne visant à "identifier des pistes de partenariat" dans le domaine de l'économie verte est prévue mardi à Oran, a-t-on appris lundi du chargé de la communication du Bureau "R20 Med" assurant la représentation méditerranéenne de l'ONG) "R20" (Regions of climate actions). La délégation tunisienne sera composée de représentants du Projet de coopération euro-méditerranéen "Energie-Emploi-Territoires" (EET), basé en Tunisie, qui entame lundi une visite de trois jours à Oran, à l'invitation du Bureau "R20 Med", a précisé à l'APS Anès Houari. "L'objectif de cette visite consiste également à faire découvrir à la délégation hôte des initiatives algériennes pionnières au Maghreb, en faveur de l'économie verte", a-t-il expliqué. Le "R20 Med" qui accueille la rencontre, en son siège à...
(Apa 19/09/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Auteur d’un parcours sans-faute avec six victoires en autant de matches, la Tunisie, « formatée » par un entraîneur expérimenté, a logiquement remporté la 29ème édition l’Afrobasket hommes samedi à Radès, dans la banlieue de Tunis, s’offrant ainsi le second sacre de son histoire après celui de 2011. Ce sacre n’était pas évident avant le coup d’envoi de la compétition au vu de l’absence de sa superstar, le pivot Salah Mejri, retenu par son équipe, les Mavericks de Dallas (NBA), du meneur américain naturalisé, Michael Roll, d’Amine Rzig et de Marouan Kechrid. Mais aussi le départ du banc d’Adel Taltli, le légendaire coach en place depuis 12 ans qui a conduit les « Aigles de Carthage »...
(AFP 18/09/17)
L'homme fort de l'est libyen, le maréchal Khalifa Haftar, a effectué lundi une visite inédite à Tunis, où il a été reçu par le président Béji Caïd Essebsi, qui s'est dit prêt à œuvrer à la réconciliation entre parties rivales libyennes. "La stabilité de la Libye est une condition nécessaire pour la stabilité de la Tunisie", a réaffirmé M. Essebsi, appelant les parties libyennes à "dépasser leurs différences" et à "œuvrer pour la construction d'un Etat". Tout en soulignant le "rejet de la Tunisie de s'ingérer dans les affaires internes en Libye", il a insisté sur sa volonté de "faciliter...
(AFP 18/09/17)
Le chef du parti islamiste Ennahdha, Rached Ghannouchi, a affirmé dimanche que les premières élections municipales de l'après-révolution, prévues le 17 décembre, allaient être reportées, "probablement" en mars 2018. "Nous n'étions pas favorables au report des élections municipales mais il y a des raisons objectives qui mènent à ce report", a-t-il déclaré sur la radio privée Shems FM. L'Instance chargée de ces élections, l'Isie, annoncera lundi une nouvelle date, "probablement mars 2018", a-t-il ajouté. Aucune confirmation officielle n'a, pour l'heure, pu être obtenue. Allié au sein du gouvernement à Nidaa Tounès --le parti fondé par le président Béji Caïd Essebsi--, Ennahdha est toutefois régulièrement associé à ce type de décisions.
(Courrier International 18/09/17)
Le mariage sans condition entre une Tunisienne et un non musulman est désormais possible. La Tunisie vient d’annuler les textes empêchant ces unions. Cette décision fait suite à la proposition du chef de l’État de permettre ces mariages et aussi d’établir l’égalité hommes-femmes dans l’héritage, qui avait déclenché une polémique. Décryptage. En poursuivant l’objectif de parvenir à l’égalité entre les hommes et les femmes, c’est un nouveau combat historique qui se profile, renouant avec le rôle pionnier de la Tunisie dans les réformes sociales et politiques. La tâche sera probablement rude en raison de la résistance des conservateurs - religieux et non-religieux -, en Tunisie et ailleurs. Comme l’a précisé le président de la République, Béji Caïd Essebsi, dans son...
(MondAfrique 18/09/17)
Radhia Nasraoui qui achève sa troisième grève de la faim n'est pas tendre pour la jeune démocratie tunisienne. Entretien avec une insoumise. Le courage légendaire de Radhia Nasraoui, figure de la résistance au régime du général Ben Ali de 1987 à 2011, n’a pas faibli. L’avocate tunisienne vient de mettre fin à une troisième grève de la faim. Le motif ? La protection insuffisante de son mari, Hamma Hammani, porte-parole du Front populaire tunisien, privé de la sécurité rapprochée de la garde présidentielle. Or depuis l’assassinat en 2013 de deux cofondateurs de son parti, Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, le leader de la gauche tunisienne est une des personnalités les plus menacées par les terroristes. Radhia Nasraoui n’en est pas...
(RFI 18/09/17)
Le maréchal Khalifa Haftar a reçu une invitation pour effectuer une visite officielle en Tunisie depuis plusieurs mois. Ce sera finalement une réalité ce lundi 18 septembre, à son retour du Congo-Brazzaville, et juste avant son départ pour l’Italie, où il est également convié. Il doit rencontrer ce matin le président tunisien. Pour des raisons de sécurité, la venue de Khalifa Haftar à Tunis a été préparée en toute discrétion. Au cours de sa visite, il doit rencontrer le président tunisien Beji Caïd Essebsi et évoquer avec lui l’accord politique entre les parties libyennes, le combat contre le terrorisme et les relations entre les deux pays. La Tunisie et la Libye ont des relations historiques profondes, a rappelé le ministre...
(RFI 18/09/17)
A domicile, la Tunisie est devenue une nouvelle fois championne d’Afrique de basket-ball ce samedi 16 septembre, face au Nigeria (77-65). Les Aigles de Carthage qui avaient mal débuté leur finale ont finalement repris le dessus dès le deuxième quart temps. La Tunisie, annoncée comme l'équipe à battre, n'a pas déçu devant son public au stade de Radès. Chez elle, la Tunisie avait pris le dessus sur le Maroc en demi-finale (60-52). Et les Aigles de Carthage avaient besoin de tous leurs supporters face au Nigeria, tenant du titre et tombeur du Sénégal dans sa demie (76-71). Les fans ont été au rendez-vous pour pousser leur équipe. Zied Chennoufi très en vue Pour sa première finale à domicile, la Tunisie,...
(RFI 18/09/17)
L’invité de RFI est la cinéaste tunisienne Salma Baccar. Après la révolution de 2011 elle est élue membre de l’Assemblée constituante en tant que représentante du pôle démocratique moderniste puis de la Voie démocratique et sociale. Elle alterne aujourd’hui activités politiques et cinéma et met d'ailleurs la dernière main à son nouveau film. RFI: Vous quittez un peu la politique pour le cinéma, après avoir quitté le cinéma pour la politique ? Salma Baccar: Je pense que je n’ai jamais quitté le cinéma pour la politique et aujourd’hui, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas quitté la politique pour le cinéma puisque je vous reçois dans le siège de mon parti, le parti Al-Massar, La voie démocratique et sociale...
(Le Monde 18/09/17)
Pour beaucoup de lesbiennes et gays issus d’une culture conservatrice, la pression familiale est trop forte pour pouvoir assumer un « coming-out ». La saison des mariages touche à sa fin. Cet été encore, Alex* n’a pas trouvé la bonne personne avec qui contracter un mariage de convenance. Une union tant souhaitée qui aurait pu lui permettre de vivre son homosexualité sans subir « la pression latente » de sa famille. Alex a 33 ans, est originaire d’Algérie et est musulman pratiquant. Il a un bon travail. Il est cadre supérieur à Lyon, employé par une administration d’Etat dans le domaine de la construction. Il y a un an, le jeune homme a décidé de sauter la pas et de...
(AFP 17/09/17)
Plus d'un millier de personnes ont manifesté samedi à Tunis contre une loi controversée d'amnistie de fonctionnaires impliqués dans la corruption sous la dictature, adoptée cette semaine malgré son rejet par la société civile et l'opposition. Défendue par le président Béji Caïd Essebsi, cette loi dite de « réconciliation » a été approuvée mercredi au Parlement par 117 élus notamment du parti Nidaa Tounès et des islamistes d’Ennahdha, à l’issue d’une journée de débats houleux. « Nous ne pardonnons pas! », « Nous refusons le blanchiment des corrompus! », ont scandé les manifestants
(APA 17/09/17)
La Tunisie a remporté la 29ème édition de l’Afrobasket messieurs en battant le Nigeria sur le score de 77 à 65, à l’issue de la finale disputée samedi à Radès, à Tunis. Indécis, le match l’a été pendant longtemps. Ce n’est qu’au 3ème quarts temps que le pays hôte a pris option pour la victoire en menant par 12 points d’écart : 52-40. Une avance qu’il portera même jusqu’à 16 longueurs avant de fléchir à 8 points 3 minutes de la fin : 67-59. Mais les Tunisiens qui ont retrouvé l’adresse en cours de partie notamment Ziyed Chennoufi (19 pts, 3 rebonds et 3 passe décisives), se sont repris pour conclure en beauté : 77-65. Seule équipe invaincue dans ce...
(RFI 16/09/17)
En Tunisie, une nouvelle loi dite « de réconciliation » suscite la controverse. Adoptée mercredi au terme de débats houleux au Parlement, elle prévoit l'amnistie des responsables gouvernementaux accusés de corruption sous Zine el-Abidine Ben Ali, l’ancien président. L'opposition comme la société civile dénoncent un coup fatal porté à la transition démocratique tunisienne. Pour Amine Alouche, membre de l'association Al-Bawsala, qui observe la vie parlementaire, cette loi encourage l'impunité : « Cette loi de réconciliation est un pas en arrière pour les libertés en Tunisie. Elle offre une amnistie, pas une réconciliation. Elle ouvre la voie à la corruption des fonctionnaires comme ces ministres et hauts responsables de l'Etat...
(RFI 16/09/17)
La réponse de la présidence tunisienne dans l'affaire de l'expulsion du prince Moulay Hicham, le cousin du roi du Maroc Mohammed VI renvoyé de Tunis le 8 septembre dernier, n’a pas tardé. Le palais de Carthage affirme qu’il n’a pas été mis au courant de cette extradition et demande au gouvernement de mener une enquête sur cette expulsion. « Malheureusement, on n’était pas au courant, affirme Saïda Garrach, porte-parole de la présidence. Et d’ailleurs, même le ministère des Affaires étrangères a dit qu’il n’était pas avisé. Tout en sachant que c’est une personne que le président connaît. C’est pour cela qu’il n’a pas apprécié ce qu’il s’est passé, parce que ça a été fait par le ministère de l’Intérieur. On...
(Jeune Afrique 16/09/17)
Le chef d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, prépare sa candidature à la présidentielle de 2019. Ce qui passe, entre autres, par le style vestimentaire. Loin du siège d’Ennahdha, dans un appartement d’El Manar (Tunis), un groupe de communicants s’active à poser les jalons de sa campagne. Ils ont conseillé au chef du parti islamiste de changer de look et de porter une cravate, ce qu’il fait depuis quelques semaines. Surtout, ils comptent sur une victoire aux municipales, qui pourraient se tenir en décembre, pour créer une dynamique lors des législatives, ce qui permettrait à Ghannouchi de ratisser au-delà des rangs de son parti et faciliterait son entrée au palais de Carthage. Cependant, les analystes d’Ennahdha craignent que ce plan ne soit contrecarré...
(Le Monde 15/09/17)
Le texte prévoit l’amnistie des fonctionnaires impliqués dans les malversations de l’ancien régime. Une manifestation de contestation est prévue samedi. Vociférations, poings battant les pupitres, hymne national chanté à tue-tête dans l’Hémicycle. L’atmosphère était orageuse à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), mercredi 13 septembre, quand les députés ont adopté un projet de loi d’amnistie des fonctionnaires impliqués dans des malversations datant de la dictature renversée par la révolution de 2011. A l’agitation des élus de l’opposition répondaient les clameurs d’une centaine de manifestants regroupés à l’entrée du Parlement à l’appel de Manich Msamah (« je ne pardonne pas » en arabe)...
(Le Monde 15/09/17)
Pour Amira Yahyaoui de l’association Al-Bawsala, les « vaines » tentatives du pouvoir de renouer avec les pratiques du passé se heurteront à « la remobilisation des Tunisiens ». Amira Yahyaoui est la fondatrice de l’association Al-Bawsala (la boussole, en arabe), l’une des organisations de la société civile les plus emblématiques de la Tunisie post-2011. Al-Bawsala promeut la citoyenneté et la transparence démocratique. Dans un entretien au Monde Afrique, Mme Yahyaoui estime que l’adoption, mercredi 13 septembre, du projet de loi amnistiant les fonctionnaires impliqués dans les malversations de l’ancien régime révèle un « corps malade en train de mourir ».
(Le Point 15/09/17)
Le mariage sans condition entre une Tunisienne musulmane et un non-musulman est désormais possible. Le pays vient d'annuler les textes empêchant ces unions. Jamais un sujet n'aura suscité autant de passions et de déchirements dans l'opinion publique : la femme. Fin juillet 2017 déjà, l'Assemblée des représentants du peuple votait une loi historique contre les violences faites aux femmes. Depuis ce jeudi 14 septembre, on peut dire que la Tunisie retrouve de l'ambition pour redevenir un pays pionnier dans le monde arabe en matière de droits des femmes. La porte-parole de la présidence de la République, Saïda Garrach, a annoncé, dans une publication diffusée sur Facebook, que tous les textes relatifs à l'interdiction du mariage entre une femme tunisienne et...
(Jeune Afrique 15/09/17)
Il a succédé à son mentor Mustapha Ben Jaâfar. Sa mission : redonner un nouveau souffle à ce parti qui peine à se relever après sa déconfiture lors des élections législatives de 2014. Les élections internes organisées à l’occasion du 3ème congrès national du parti Ettakatol les 9 et 10 septembre ont débouché sur l’élection de Khalil Zaouiai à la place du fondateur historique du parti Mustapha Ben Jaâfar. Avec ses manières de fils de notables de Tunis, où il est né, ce politicien de 56 ans, aurait pu avoir un parcours tout tracé de chirurgien orthopédique reconnu, mais il s’éprend de la politique à l’université et fraie avec les mouvements révolutionnaires d’extrême gauche. De l’extrême au centre gauche Ses...
(RFI 15/09/17)
Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans. Les circulaires ministérielles datant de 1973 et empêchant ces unions ont été abolies ce jeudi. Ce 8 septembre, le ministre de la Justice Ghazi Jeribi a signé une circulaire annulant celle de 1973 et tous les textes qui s’y réfèrent et qui interdisaient le mariage avec des non-musulmans. Dans la nouvelle circulaire, le ministre rappelle la contradiction de celle de 1973 avec la Constitution, tout comme avec les accords internationaux signés par l’Etat tunisien. Cette annulation fait suite au souhait du chef de l’Etat, qui le 13 août dernier, jour de la fête de la femme en Tunisie, avait promis d’abroger ce texte, adressant une...

Pages

(Xinhua 30/08/17)
Parmi 626.100 chômeurs durant le deuxième trimestre de l'année en cours en Tunisie (soit un taux de 15,3%), la province de Tataouine (sud-est) détient la part du lion avec 32,4%, a annoncé mardi l'Institut national de la statistique (INS) de Tunisie. Au niveau de la répartition de ce taux de chômage par districts, le sud-ouest tunisien trône en tête du tableau des zones abritant le nombre de sans emplois le plus élevé soit 54.000 chômeurs l'équivalent de 25,6% répartis sur trois provinces à savoir Tozeur, Gafsa et Kébili. Situé à proximité de la frontière libyenne et connu pour être une zone "trampoline" pour le trafic contrebandier, le district du Sud-est tunisien (composé des trois provinces de Gabes, Médenine et Tataouine)...
(Jeune Afrique 30/08/17)
L'Instance Vérité et dignité ouvre un nouveau dossier : celui des tirs à la chevrotine à Siliana, en 2012. Ce faisant, elle s'empare d'une affaire déjà en cours de traitement par la justice militaire, qui lui a expressément demandé de s'abstenir. Pour le juriste et militant Fadhel Moussa, un des architectes de la loin instituant l'instance, c'est un test politique qui se joue là. L’Instance Vérité et dignité (IVD), en en charge du processus de justice transitionnelle, se trouve une fois de plus au centre d’une bataille politique. De nouveau, elle est menacée par la démission de certains de ses membres qui se plaignent du manque de concertation dans la prise de de décision et de nouveau, elle fait face...
(Xinhua 30/08/17)
Tout au long de l'année dernière, la mission en Tunisie de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a pu enregistrer 57 cas de trafic d'enfants, selon des statistiques annoncées mardi à Tunis lors d'un atelier de formation parrainé par l'OIM. La cheffe de mission de l'OIM en Tunisie, Lorena Lando, a tenu à préciser que parmi ces 57 cas figurent la mendicité des enfants, l'exploitation des jeunes Tunisiens et des Subsahariens qui mettent le cap en Tunisie via des circuits de trafic humain outre des contrats de travail fictifs. "La quasi-majorité des victimes de ce fléau sont des enfants obligés à travailler précairement dans des domaines économiques, plus particulièrement des fillettes recrutées pour des femmes de ménage ou encore des...
(RFI 28/08/17)
Le président français Emmanuel Macron organise à Paris un sommet consacré à la crise migratoire. Les chefs d'Etats nigérien, tchadien, le Premier ministre libyen, la chancelière allemande, les chefs de gouvernement italien et espagnol et la chef de la diplomatie européenne sont attendus alors que de nouvelles tentatives désespérées de migrants pour traverser la Méditerranée sont rapportées chaque jour. A cette occasion, RFI revient sur la tragédie oubliée de l'émigration tunisienne. Car six ans après la chute de Ben Ali, des familles cherchent encore ...
(Business.News 28/08/17)
L’Instance Vérité et Dignité (IVD) a rendu public, aujourd’hui vendredi 25 août 2017, un communiqué dans lequel elle répond sèchement au Tribunal militaire qui lui avait demandé de s’abstenir d’organiser des séances d’écoute à propos de l’affaire de la chevrotine à Siliana. L’Instance exprime, d’abord, son étonnement des déclarations émanant du procureur général du Tribunal militaire et qu’elle qualifie d’intervention illégale dans ses affaires arguant du fait que cela constitue une violation de l’article 148 de la Constitution et de l’article 3 de la loi sur la justice transitionnelle. L’IVD ajoute qu’elle a reçu 21 dossiers à propos des incidents de la chevrotine à Siliana dont 16 prônant l’arbitrage et la conciliation, ce qui oblige la justice militaire de s’en...
(Le Huffington Post 28/08/17)
Lors de mes discussions avec mon entourage, j'ai vu que la plupart des Tunisiens ne savent pas comment calculer la valeur de leurs pensions de retraite ou leurs pensions de survivants. Or, d'après ma propre expérience, cette situation peut permettre à la CNSS d'épuiser votre portefeuille. Lorsque mon père Abdelwaheb Turki (ancien administrateur régional du groupe chimique tunisien durant les années 1990, PDG des sociétés ACMG entre 1986 et 2002 et MFGT entre 1999 et 2002, ingénieur au groupe chimique tunisien de 1975 jusqu'à 2002 et professeur de l'enseignement secondaire pour 7 ans entre 1966 et 1975...) est décédé en 2011, on a été surpris que sa pension de retraite était inférieure à celle de certains ayant fait une carrière...
(Business.News 28/08/17)
Montassar Dridi, PDG Africa Holding, la société qui contrôle la Société tunisienne des industries de pneumatiques (STIP) produisant la marque Amine, est revenu, ce lundi 28 août 2017, sur les déboires de la société. M. Dridi a indiqué, à Wassim Ben Larbi dans l’émission Expresso sur Express Fm, que l’usine de Msaken est à l’arrêt et que les grévistes ont mis une tente devant les locaux interdisant l’accès à tout le monde, tout en prenant en otage les camions de certains fournisseurs, malgré une ordonnance du tribunal. Le PDG Africa Holding a expliqué que Noureddine Taboubi, lorsqu’il était SG adjoint, et Belgacem Ayari l’ont beaucoup aidé, car ils connaissent bien la situation de la société. Il spécifié qu’il a signé...
(Business.News 28/08/17)
Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a annoncé ce samedi 26 août 2017 sur Mosaïque FM qu’un nouvel accord a été élaboré pour mettre fin à la crise qui sévit entre les sociétés de production pétrolière et les sit-ineurs dans le gouvernorat de Kébili. Une situation qui avait atteint son paroxysme jeudi 24 août dernier lorsque les sociétés pétrolières avaient décidé « de fermer leurs portes, de stopper les vannes de pompage de pétrole et de démobiliser tous leurs travailleurs ». Mohamed Trabelsi a ainsi annoncé qu’une issue a été trouvée pour mettre fin à la crise actuelle et mettre en place « une nouvelle dynamique dans la région qui nous éloignera des tensions et des chocs ». Il...
(France TV Info 28/08/17)
Au cours de l’été 2017, Adel Admi, un ancien marchand de légumes devenu prédicateur religieux, a tenté de parcourir les bars de Tunis pour y dénoncer la vente d’alcool. La révolution de 2011 a entraîné l’ouverture de nombreux établissements de ce genre. Mais même si la Tunisie reste le premier pays arabe pour la consommation d’alcool, celui-ci y reste tabou… Adel Admi «cherche visiblement à faire parler de lui par n’importe quel moyen», observe le site newstunisia. Désormais, il entend s’attaquer aux consommateurs d’alcool. Le 21 juillet, ce personnage très médiatique a été expulsé d’un bar où il entendait prendre les clients en photo. Selon le site kapitalis, il a écrit un courrier au ministère de l’Intérieur dans lequel il...
(Tunisie Numérique 28/08/17)
Deux jours de congé, à savoir le vendredi 1er septembre et samedi 2 septembre 2017, ont été accordés aux agents de l’Etat, des collectivités locales et des établissements publics à caractère administratif, comme jours de congé à l’occasion de l’Aïd Al Adha, a annoncé la présidence du gouvernement, lundi 28 août 2017. Dans un communiqué la présidence du gouvernement a également annoncé que conformément aux dispositions de la loi n° 1710 du 2012 du 14 septembre 2012, les fonctionnaires reprendront le travail comme suit : – Lundi, mardi, mercredi et jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30. – Vendredi de 8h à 13h et de 14h30 à 17h30.
(African Manager 26/08/17)
Un accord de coopération a été signé, vendredi, au siège du ministère de la Santé, entre les ministères tunisiens de la Santé et de l’Enseignement Supérieur, d’une part et le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de la République de Djibouti. En vertu de cet accord, une assistance technique sera accordée à l’hôpital universitaire de Djibouti. Il prévoit, également, selon la ministre de la Santé, Samira Merai, de charger des médecins tunisiens de la formation de la troisième promotion des diplômés de la Faculté de Médecine à Djibouti, désireux de poursuivre leur doctorat. Elle a ajouté que cet accord permettra aux médecins Djiboutiens de participer aux concours de résidanat, assistanat ou agrégation organisés en Tunisie. Le ministre de...
(Belga 25/08/17)
Les Affaires étrangères belges ont assoupli jeudi leur avis de voyage pour la Tunisie, en étendant le périmètre dans lequel les voyageurs peuvent désormais se rendre à l'île de Djerba. "A la condition d'observer la prudence recommandée, les voyageurs peuvent se rendre à Tunis, sur l'axe côtier Mahdia - Monastir - Sousse - Hammamet - Nabeul - Tunis - Bizerte - Tabarka, dans l'île de Djerba et dans la zone côtière entre Djerba et Zarzis", indiquent-elles dans leur avis de voyage. "Le voyageur choisira judicieusement un lieu de séjour qui a pris les mesures nécessaires pour sécuriser ses clients. Les déplacements nocturnes hors des établissements hôteliers dans des lieux d'affluence sont à éviter, de même que les déplacements de nuit...
(AFP 24/08/17)
La Tunisie a convoqué mercredi l'ambassadeur turc pour dénoncer des propos "odieux" contre son président prononcés par un prédicateur égyptien résidant en Turquie. Dans une vidéo largement partagée et commentée en Tunisie, Wajdi Ghoneim accuse le président tunisien Béji Caïd Essebsi d'apostasie parce qu'il a demandé l'abrogation d'une circulaire empêchant le mariage des Tunisiennes musulmanes avec des non musulmans, et parce qu'il a appelé à instaurer l'égalité entre hommes et femmes en matière d'héritage. Mercredi, le ministère des Affaires étrangères a indiqué dans un...
(Le Huffington Post 24/08/17)
Les derniers propos du prédicateur égyptien Wajdi Ghanim dans lesquels il s'attaque aux Tunisiens et au président de la République tunisienne Béji Caïd Essebsi en particulier, ne sont pas passés inaperçus. En effet, le ministère des Affaires étrangères tunisien a convoqué mercredi l'ambassadeur de Turquie en Tunisie, la Turquie étant le pays de résidence de Wajdi Ghanim. Selon un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères, la Tunisie a exprimé sa "vive désapprobation" face aux propos tenus par le prédicateur égyptien, ajoutant "s'étonner que cette personne use de sa résidence en Turquie s'attaquer à l'État tunisien et à ses symboles". La Tunisie a ainsi demandé à Ankara "de réagir rapidement" et "de prendre les mesures nécessaires" face à Wajdi...
(Tunisie Numérique 23/08/17)
Les commerçants tunisiens se rendant en Libye n’ont toujours pas pu avoir accès au territoire libyen, le point de passage étant bloqué du côté libyen. Cette situation se poursuit depuis plusieurs jours , ont indiqué des sources de Ben Guerdane. Ainsi l’activité commerciale au passage frontalier de Ras Jedir, gouvernorat de Médenine, reste bloquée, ce qui généré des tensions. En effet, un groupe de commerçants a menacé de fermer le passage frontalier côté tunisien si cette situation persiste étant donné que les nouvelles mesures restrictives ne sont imposées qu’aux Tunisiens.
(Le Monde 23/08/17)
Depuis l’assassinat de deux leaders de gauche, Hamma Hammami vit sous protection policière, laquelle se relâche. Sa femme proteste par une grève de la faim, depuis 43 jours. Par Mohamed Haddad (contributeur Le Monde Afrique, Tunis) Radhia Nasraoui a entamé une grève de la faim le 11 juillet 2017 pour dénoncer le changement du système de protection de son mari Hamma Hammami, porte-parole du Front Populaire. Certains de ses amis s’inquiètent et la décrivent comme « mourante ». Mais Radhia Nasraoui, 64 ans, en grève de la faim depuis 43 jours, est encore vive quand elle parle de son combat, malgré un corps frêle et un visage émacié. Depuis le 11 juillet, la militante des droits de l’homme et opposante...
(Global Net 23/08/17)
Le positionnement géographique de la Tunisie et sa multiple appartenance à l’espace maghrébin, africain, arabe et méditerranéen sont un facteur de richesse et d’enrichissement mutuel, qui reste sous-exploité, au regard du niveau des échanges avec ses partenaires, qui est au mieux modestement profitable pour l’économie nationale, au vu de règles inéquitables de commerce, au pire dérisoire, et quasiment sans effets sur l’amélioration de nos balances commerciale et de paiements. Dans cette conjoncture difficile, doublée d’une crise économique et d’un repli de la demande chez notre principal partenaire, l’Europe, la Tunisie promeut une stratégie de diversification de ses partenaires économiques. L’une de ses priorités est, à ce stade, l’Afrique où elle souhaite asseoir son ancrage, et promouvoir une démarche de partenariat...
(Le Huffington Post 22/08/17)
Après deux ans d'absence, le célèbre tour-opérateur britannique Thomas Cook a décidé, officiellement, de reprendre ses activités en Tunisie. La nouvelle a été annoncée, lundi 21 août 2017, à la suite d'une réunion tenue entre la ministre du Tourisme Salma Elloumi Rekik et le PDG de Thomas Cook. Le voyagiste s'est engagé par ailleurs à reprendre la promotion de la destination Tunisie et ce à partir de ce mardi 22 août 2017, suite à la levée des restrictions aux voyageurs des autorités britanniques . Trois voyages hebdomadaires vers la Tunisie seront organisés par Thomas Cook à partir du mois de février 2018, indique la ministre du Tourisme, dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm. Ce dernier envisage notamment d'organiser des...
(MondAfrique 22/08/17)
C’était le 13 août, à l’occasion du 61 ème anniversaire du CSP (Code du statut personnel) communément appelé « Fête de la femme tunisienne ». Notre président Béji Caïd Essebsi annonça que le gouvernement allait passer à la mise en place de l’égalité dans l’attribution de l’héritage entre les deux sexes. Ce n’est pas pour en réduire l’importance que nous qualifions ces initiatives de secondaires. D’autres chantiers existent, nettement plus prioritaires. Vernis de féminisme Les émotions et les pulsions libératrices ne manquent pas en Tunisie. Les discours jadis truffés de slogans électoraux, de versets coraniques, et de mots clés tels que développement, sécurité, jeunesse, droits de la femme, ont été remplacés par d’autres qui ont privilégié la novlangue avec le...
(Business.News 22/08/17)
L’initiative annoncée par le président de la République prônant l’égalité de l’ héritage entre hommes et femmes a suscité, comme il fallait s’y attendre, une forte polémique à n’en plus finir, non seulement à l’intérieur du pays, mais également et surtout à l’étranger, notamment dans les pays arabes. S’il était prévisible que de pareilles propositions ne laisseraient pas indifférent, l’ampleur et la virulence des réactions ont surpris. On ne s’attendait pas à ce que le discours de BCE soit autant suivi et critiqué. Il faut dire que, cette fois-ci, le chef de l’Etat a touché à un point sensible et délicat, que même le Leader Habib Bourguiba s’était résigné à ne pas changer, dans le sens où cette question a...

Pages

(Jeune Afrique 31/08/17)
Alors que le secteur souffre de la baisse de ses exportations vers l’Europe, les professionnels estiment qu’il doit dépasser la seule logique de sous-traitance et monter en gamme. «Des idées coupe-feu, dont certaines avaient déjà été formulées il y a vingt ans. » C’est ainsi que Néjib Karafi, l’ancien directeur général du Centre technique du textile (Cettex), à Tunis, a accueilli les vingt-trois mesures annoncées par le gouvernement de Youssef Chahed au début de juin pour sauver le secteur. L’objectif de l’équipe du Premier ministre tunisien est pourtant de sortir de l’ornière une industrie mise à mal, depuis la révolution, par la concurrence grandissante du Maroc et de la Turquie en Méditerranée, et des pays asiatiques (cinquième fournisseur de l’Union...
(Agence Ecofin 30/08/17)
Arab Tunisian Lease (ATL Leasing), une société spécialisée dans le crédit-bail, cotée sur la Bourse de Tunis, a obtenu un financement de 17 millions de dinars tunisiens (7,1 millions $) de deux fonds d’investissement, au cours du premier semestre 2017, a-t-on appris à la lecture de ses performances de la période, publiées sur le marché financier tunisien. Concrètement, elle a obtenu 10 millions de dinars du fonds SANAD, un fonds qui est focalisé sur l’appui au micro, petites et moyennes entreprises en Afrique du nord et au Moyen Orient. De l’autre côté, ATL a reçu 7 millions de dinars du fonds Green for Growth, un fonds qui est destiné au soutien des projets des PME tenant en compte les contraintes...
(Agence Ecofin 30/08/17)
Si la chute vertigineuse du dinar inquiète les autorités tunisiennes, le coupable est dorénavant tout trouvé. Selon un rapport publié le 25 août 2017 par l’Observatoire Tunisien de l’Economie (OTE), la dégringolade de la monnaie est intimement liée aux recommandations du FMI. Dans un document bien détaillé, l’OTE a expliqué les tenants et aboutissants de cette thèse. En effet, les modèles prescrits par l’institution de Bretton Woods au pays nord-africain pour sortir du gouffre économique, que l’OTE qualifie d’ailleurs de mathématiques et complexes, ont exercé une pression constante sur la Banque Centrale Tunisienne (BCT). Avec le temps, la pression est devenue trop forte, continue l’observatoire. Le FMI a recommandé à la BCT de cesser d’intervenir sur le marché des changes...
(Xinhua 30/08/17)
Les investissements privés déclarés dans le secteur agricole en Tunisie ont progressé de 67,6% durant les sept premiers mois de cette année, a-t-on appris mardi auprès du ministère tunisien de l'Agriculture. Les investissements ont atteint la valeur de 928,6 millions de dinars, contre 554,2 millions de dinars pendant la même période de l'année 2016, selon le ministère. "Les déclarations enregistrées entre avril et juillet 2017, soit juste après l'entrée en vigueur de la nouvelle loi de l'investissement, ont cru à raison de 44% en nombre et de 56,9% en valeur" , a confié à Xinhua la conseillère du ministre tunisien de l'Agriculture chargée de la communication, Aida Fehri. Selon la conseillère, l'investissement privé dans la mécanisation a remarquablement augmenté de...
(Agence Ecofin 29/08/17)
Artes, une entreprise cotée à la Bourse de Tunis, spécialisée dans la vente des véhicules de marques Renault et Dacia, a conclu l’acquisition de 100 % du capital du concessionnaire automobile Wallys Services Sarl. Le montant et les modalités de cette acquisition n’ont pas été divulgués. Wallys Services Sarl est, depuis 2014, le principal vendeur en Tunisie des véhicules de marque Lada, pour le compte du constructeur automobile russe Avtovaz. Artes, qui compte parmi ses produits des véhicules neufs et des pièces de rechange, est le leader des ventes sur le marché automobile en Tunisie. Mais il en faudra un peu plus pour que cette entreprise contrôlée par la famille Mzabi, puisse convaincre les investisseurs. Malgré une hausse de son...
(Global Net 28/08/17)
Economistes et autres experts poussent des cris d’Orfraie : l’économie va à vau-l’eau et rien n’est fait pour arrêter cette chronique d’une débâcle annoncée. disent-ils en chœur, pressant les autorités à prendre des mesures immédiates et à mener des réformes urgentes pour que le pays puisse entrevoir le bout de tunnel. Les mises en garde des milieux économico-financiers, cela fait bien longtemps qu’on les entend et que médias et réseaux sociaux se font l’écho. De jour en jour, elles empruntent un ton encore plus grave et alarmant, face à des indicateurs économique (endettement, masse salariale…) qui donnent le tournis, tellement ils sont élevés ; à des exportations encore largement dépassées par les importations ; à un dinar en perpétuelle dépréciation...
(Xinhua 28/08/17)
Aux prix fixes, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l'étranger ont progressé de 3,6% au niveau des exportations et de 2,3% au niveau des importations durant les sept premiers mois de l'année en cours, a annoncé dimanche l'Institut national de la statistique (INS) de Tunisie. Ces taux grimpent respectivement à 15,9% et 18,8% aux prix courants, selon l'INS qui déduit une faible croissance du commerce extérieur de la Tunisie sur l'ensemble des sept premiers. Toujours aux prix fixes, les exportations des produits miniers et dérivés ont régressé de 16,3% et les produits agroalimentaires de 1,4% contre une hausse remarquable du côté des industries mécaniques et électroniques de 5,7%. Hors produits du secteur énergétique, les cours des prix ont enregistré...
(Business.News 28/08/17)
Le porte-parole de la Garde nationale, Khelifa Chibani, a affirmé, que le contrabandier qui a mortellement heurté un agent de la Garde nationale, a été arrêté à Kairouan, dans la soirée du samedi 26 août 2017. Il a précisé, dans une déclaration donnée à la TAP, qu'un guet-apens à été élaboré par les unités de la Garde nationale pour capturer l'individu de 32 ans.
(Le Huffington Post 28/08/17)
En quatre ans, le dinar tunisien a perdu 49% de sa valeur face au billet vert, pour s'échanger en août 2017 à 2,47 dollars américains, soit son plus bas niveau historique face à la devise américaine. Une chute vertigineuse qui inquiète. Selon un rapport publié le 25 août 2017 par l’Observatoire Tunisien de l’Economie (OTE), cette dégringolade est liée aux recommandations du FMI pour la Tunisie. En effet, l'OTE explique "qu'à travers ses modèles mathématiques, le FMI exerce une pression constante sur la Banque Centrale Tunisienne (BCT) pour qu’elle laisse chuter le dinar tunisien". Une pratique courante pour l'institution internationale qui s'inscrit dans le cadre des accords de prêts qu’elle fournit aux pays en difficulté. Pour sortir du gouffre, ces...
(Business.News 28/08/17)
Invité de la matinale de Shems FM ce lundi 28 août 2017, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques, Samir Taïeb, a déclaré que « la Tunisie et le gouvernement ont perdu une compétence d’envergure s’illustrant en la personne du ministre démissionnaire, Fadhel Abdelkefi. Je lui fait part de mon plus grand soutien ». Il a évoqué « des dysfonctionnements au sein de l’appareil judiciaire » en soulignant que : « On nous parle d’un jugement à l’encontre du ministre des Finances qui date de 2005. Un dossier qui est clôs depuis longtemps mais qui a été réédité dernièrement. La campagne de dénigrement et de diffamation menée à l’encontre de Fadhel Abdelkefi est en réalité un...
(Agence Ecofin 26/08/17)
Aux USA, le Washington Post a invité le président Donald Trump à maintenir le niveau de l’aide accordée à la Tunisie. Dans un billet, le célèbre quotidien à l’origine du scandale du Watergate a rappelé que l’aide à la Tunisie pourrait baisser de 67%. Si le Washington Post a salué la décision de l’administration Trump de réduire l’aide à l’Egypte en raison de la faiblesse des progrès réalisés par le pays dans le respect des droits de l’homme (23/08/2017 - Faute de progrès en matière de droits de l’Homme, les Etats-Unis réduisent leur aide à l'Egypte), il s’interroge sur le cas tunisien: « La Tunisie qui est le seul pays démocratique du Printemps arabe, ayant un gouvernement désireux de coopérer...
(Agence Ecofin 25/08/17)
Les revenus de l’entreprise tunisienne Industries Chimiques du Fluor (ICF), ont atteint 57,4 millions de dinars tunisiens (23,2 millions $) pour le semestre s’achevant le 30 juin 2017 contre 34,3 millions de dinars tunisiens (13,8 millions $) durant la même période en 2016, a-t-on appris en parcourant ses états financiers intermédiaires. Cette hausse du chiffre d’affaires a fortement soutenu la rentabilité de l’entreprise. Sa marge brute est passée à 9 millions de dinars tunisiens (3,6 millions $) au 30 juin 2017 contre 1,9 millions de dinars tunisiens enregistrés durant la même période l’année dernière. C’est aussi mieux que celui de toute l’année 2016 s’achevant le 31 décembre (7,8 millions de dinars). Grâce à des charges financières en baisse et une...
(Xinhua 25/08/17)
Les avoirs en devises de la Tunisie ont été rétablis jusqu'à ce mardi dernier à 103 jours d'importations (JI) grâce à l'encaissement d'un emprunt de la Banque Mondiale de 456 millions d'euros, a-t-on appris jeudi auprès de la Banque centrale de Tunisie (BCT). À la mi-août courant, le stock tunisien en devises valait 90 JI suite essentiellement au remboursement en principal et intérêts de l'émission de 12,7 milliards de yens japonais, selon la BCT. En 2017, le niveau du stock en devises a joui notamment de l'encaissement de l'émission de 850 millions d'euros...
(Agence Ecofin 25/08/17)
Les 12 banques cotées sur la bourse des valeurs mobilières de Tunis (BVMT) ont réalisé au premier semestre de l’année 2017 un produit net bancaire de 1,7 milliard de dinars tunisiens (692,7 millions $). Ce produit net bancaire est en progression de 12,8 % par rapport à celui réalisé l’année dernière durant le premier semestre. Toujours dans le secteur financier, les 4 compagnies d’assurance cotées sur la BVMT ont collectés des primes de 386 millions de dinars tunisiens (158,2 millions $) contre 371 millions de dinars tunisiens (151, 5 millions $) de primes mobilisées, sur la période équivalente en 2016. De manière globale, le revenu des sociétés cotées sur la BVMT à l’exception de la société MIP (qui n’a pas...
(Agence Ecofin 25/08/17)
En Tunisie, les réserves de change sont parties à la hausse, s’établissant à 13,22 milliards de dinars (5,4 milliards $), tirées par l’encaissement d'un emprunt de 538 millions $ de la Banque mondiale, le 22 août. Une semaine plus tôt, ces avoirs en devises étrangères étaient tombés à 11,59 milliards de dinars (4,76 milliards $), le niveau le plus bas depuis 1986. En raison des pressions sur la balance commerciale, les règlements au titre du service de la dette extérieure et le tarissement des entrées en devises, les réserves avaient chuté, ne pouvant couvrir que moins de 90 jours d'importations. Bien que ce nouveau stock soit capable de soutenir 103 jours d’importations, il reste encore inférieur à son niveau d’il...
(Agence Ecofin 25/08/17)
Cette année, les revenus touristiques tunisiens se sont élevés à 613 millions $, soit une hausse de 19% par rapport à la même période en 2016, stimulée par la reprise d’un secteur en difficulté, notamment à cause des attaques contre des touristes étrangers en 2015. « Il existe de bons indicateurs. Les revenus ont augmenté de 19% pour atteindre 1,5 milliard de dinars tunisiens (613 millions de dollars) », a déclaré Salma Loumi, la ministre du Tourisme à la presse locale, mardi dernier. Selon l’autorité, plus de 4,58 millions de touristes étrangers ont visité le pays du jasmin entre le 1er janvier et le 10 août 2017. Tunis table sur 6,5 millions de touristes étrangers cette année, en hausse d'environ...
(Xinhua 25/08/17)
Comptant 3.500 entreprises totalement étrangères ou à participation étrangère qui favorisent des emplois à environ 450.000 personnes, la Tunisie prouve de plus en plus la nécessité de préparer un terrain fertile pour séduire les investisseurs étrangers de part le monde et ce, via des avantages préférentiels attractifs devant être inclus dans la nouvelle loi des investissements, récemment approuvée par l'Assemblée des représentants du peuple (Parlement) et mise en vigueur le 1er avril dernier. "Notre approche consiste de plus en plus à aller plus loin pour conquérir d'autres horizons et séduire des investissements étrangers avec pour principales cibles les Etats-Unis d'Amérique et la Chine", a déclaré le Directeur général de l'Instance tunisienne de l'investissement, Khalil Laabidi, dans une interview exclusive à...
(Tunis Afrique Presse 24/08/17)
La Tunisie "prise dans un tourbillon destructeur de valeurs" connait un dérapage budgétaire qui nécessite des emprunts de plus en plus lourds ce qui monopolise la capacité financière des banques et étouffe l'investissement, estime l'ancien ministre des réformes économique et actuel vice-président de l'Université Paris-Dauphine Elyes Jouini. La Tunisie, dont la note de crédit attribuée aux dettes à long terme vient d'être abaissée par Moody's et dont les avoirs en devises sont à seuil crique (couvrent à peine 90 jours contre 120 l'année dernière) a besoin "d'un choc multidimensionnel" pour sortir de "l'engrenage", préconise ce conseiller du gouvernement Caïd Essebsi en 2011. Dans une interview accordée à l’Agence TAP, Jouini porte un regard non complaisant sur la situation dans le...
(Kapitalis 24/08/17)
Les revenus du tourisme, secteur clé de l’économie tunisienne, ont progressé de 19% entre le 1er janvier et le 10 août 2017. C’est ce qu’a indiqué la ministre Salma Elloumi-Rekik, au journal français « Le Figaro« , en précisant que 4,58 millions de touristes étrangers s’étaient rendus en Tunisie depuis le début de l’année en cours, ajoutant que le marché algérien s’est accru de 60% et celui de l’Europe de 16%. «Il y a de bons indicateurs, les revenus ont progressé de 19%, à 1,5 milliard de dinars tunisiens (521 millions d’euros)», a indiqué Mme Elloumi-Rekik au journal français. Selon « Le Figaro », les autorités tunisiennes s’attendent à ce que le nombre de touristes étrangers atteigne 6,5 millions à...
(Kapitalis 24/08/17)
Trois pays africains (Mali, Djibouti et Burkina Faso) vont bénéficier de l’expertise tunisienne en matière d’enseignement supérieur et de recherche scientifique. En marge du Tunisian African Empowerment Forum, qui s’est tenu à Tunis les 22 et 23 août 2017, en présence de plusieurs ministres africains de l’enseignement supérieurs et de la recherche scientifique, et qui est destiné à promouvoir les universités tunisiennes sur le continent africain, Slim Khalbous, le ministre de l’enseignement supérieurs et de la recherche scientifique, s’est longuement entretenu avec les ministres de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique du Mali, de Djibouti et du Burkina Faso. Ces rencontres avaient pour but de faire le point sur l’état de la coopération et de la renforcer pour une...

Pages

(APA 29/03/17)
La sélection marocaine de football a battu son homologue tunisienne sur le score étriqué de 1 à 0 en match amical, disputé mardi soir sur la pelouse du Grand stade de Marrakech. L'unique but de la rencontre a été marqué par Hamza Younes (14è) contre son camp après un coup-franc joué par Fayçal Fajr. Il s'agit du deuxième test amical des Lions de l'Atlas en moins d'une semaine après la confrontation remportée face au Burkina Faso (2-0). Ce match amical a été marqué par la présence sur la tribune d’honneur du président de la Confédération africaine de football, Ahmed Ahmed, qui effectue une visite de courtoisie au Maroc.
(L'Equipe 29/03/17)
Un but contre son camp de Younes a permis au Maroc de dominer la Tunisie mardi, en amical. Quatre jours après sa victoire (2-0) contre le Burkina Faso, déjà en amical, le Maroc du milieu monégasque Nabil Dirar a battu (1-0) la Tunisie mardi. Le seul but du match a été inscrit de la tête par Hamza Younes (Xanthi), contre son camp, au quart d'heure de jeu.
(APA 25/03/17)
APA-Tunis (Tunisie) - La sélection tunisienne de football s'est inclinée, à domicile, face au Cameroun, champion d'Afrique en titre, sur le score d'un but à zéro (0-1), en match amical de football disputé vendredi soir, à Monsatir. L'unique but de la partie a été inscrit dès la 14ème minute de jeu par Vincent Aboubakar, auteur du but victorieux des Lions Indomptables en finale de la dernière CAN contre l'Egypte (2-1). Les deux sélections se préparent pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, dans lesquelles elles connaissent des fortunes diverses au terme des deux premières journées. Dans le Groupe A, la Tunisie se partage la première place avec la RD Congo avec 6 points, tandis que le Cameroun, qui...
(APA 13/03/17)
L’Espérance sportive de Tunis a largement battu, ce samedi en Tunisie, le Horoya AC de Conakry, sur le score de 3 buts a 1. en seizième de finale aller de la Ligue des champions. Img : L’Espérance de Tunis dispose du Horoya AC de Conakry à Tunis (3 -1) Les deux clubs ont rejoint les vestiaires à égalité (1- 1). Les Espérantistes ont marqué par Sassi (20’) et Yacouba Manda a égalisé pour les visiteurs quatre minutes après (24’). A la reprise, Ferjani Sassi a signé le doublé (54 mn), suivi de Fakhreddine Ben Youssef (75 mn). Tombeurs de l’US Gorée du Sénégal, le Horoya AC a du pain sur la planche dans une semaine à Conakry.
(AFP 20/02/17)
L'Espérance de Tunis, double vainqueur de la compétition, devra rester sur ses gardes à l'occasion de son déplacement en Guinée face à Horoya, pour le compte des seizièmes de finale de la Ligue des champions. De son côté, le tenant du titre, les Sud-Africains du Mamelodi Sundowns, a hérité des Ougandais de Kampala Capital City Authority FC tandis que le TP Mazembe affronte CAPS United du Zimbabwe. Les vainqueurs de chaque confrontation participeront à la phase de poules de la compétition phare du football de clubs africains. Les perdants sont renversés en Coupe de la Confédération. USM Alger (ALG) - Kadiogo (BUR) Rivers Utd (NGR) - Al Merrikh (SUD) Etoile Sahel (TUN)- AS Tanda (CIV) Esperance (TUN) - Horoya (GUI)...
(Autre média 10/02/17)
C’est officiel! la prochaine apparition des Lions de l’Atlas aura lieu au mois de mars. Le Maroc profitera de deux dates FIFA pour disputer deux rencontres amicales, le 24 et le 28, contre le Burkina Faso et la Tunisie, au stade de Marrakech. Une bonne occasion pour les Lions de l’Atlas de se mesurer à deux des équipes qui ont brillé lors de la CAN 2017. Ces matches de préparation entrent dans le cadre de la préparation des matches de qualification pour la Coupe du monde 2018 en Russie et la CAN 2019 au Cameroun. Pour rappel, la sélection va attaquer les qualifications pour la compétition africaine en juin prochain. Le Maroc évoluera dans le Groupe B où il affrontera...
(Tunisie Numérique 10/02/17)
Le sélectionneur du Club Africain, Chiheb Ellili, s’est dit très heureux de la victoire du Club Africain contre l’Espérance Sportive de Tunis au derby de la capitale. Chiheb Ellili, qui entame son parcours sous les meilleurs auspices avec le club de Bab Jedid a souligné que le mérite de la victoire revient avant tout au groupe: « Les joueurs ont été très convaincants. Combativité, discipline et gestion au match, tout a été parfaitement négocié », a jugé le sélectionneur du Club Africain. « Notre stratégie s’est avéré payante. La persévérance tactique nous a permis de remporter cette victoire que je dédie aux supporters du Club Africain », a conclu Chiheb Ellili à l’issue du match.
(Global Net 31/01/17)
Le coach de l'Espérance Sportive de Tunis, Faouzi Benzarti, s'est exprimé à propos de l'élimination de la sélection tunisienne face au Burkina Faso, lors des quarts de finale de la CAN 2017 : "Même lorsque nous avions perdu face au Sénégal, je trouvais que l'équipe était très bonne et avait les moyens d'aller loin. J'étais sûr que nous allions battre le Burkina Faso mais lorsque j'ai vu la formation rentrante, je me suis dit que ça allait être difficile. Les raisons ? Avec cette formation, la Tunisie était comme un oiseau avec une aile brisée et on sait tous qu'on ne peut pas voler avec une seule aile".
(RFI 31/01/17)
Ils étaient venus au Gabon pour remporter leur première Coupe d’Afrique des nations depuis de nombreuses années, voire pour la première fois. Congolais, Sénégalais et Tunisiens ont quitté cette CAN 2017 avec beaucoup de déception et quelques interrogations. L’adage « ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne » se vérifie en partie durant cette Coupe d’Afrique des nations 2017 de football. Le Sénégal, équipe la plus en vue au premier tour, et la RDC ainsi que la Tunisie, meilleures attaques de la phase de groupes, ont en effet été éjectés du tournoi en quarts de finale. Mais peut-on parler d’accident de parcours concernant les Congolais, les Sénégalais et les Tunisiens ? Les « Léopards » de RDC ont progressé,...
(Jeune Afrique 31/01/17)
Supporters en colère, joueurs abattus, sélectionneur déçu… Le pays, qui rumine encore son élimination de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) ce lundi, veut désormais se concentrer sur ses prochains grands rendez-vous internationaux. En espérant de meilleurs résultats. Pour la Fédération tunisienne de football (FTF), c’est une élimination teintée de « regrets et d’amertume », car l’équipe avait « les moyens d’aller plus loin que les quarts de finale auxquels elle semble abonnée ». Après s’être un temps imposés dans un groupe dont ils n’étaient pas donnés favoris, les Aigles de Carthage sont finalement rentrés bredouille de la CAN. Leur sélectionneur, Henri Kasperczak, continuera néanmoins à entraîner l’équipe, comme l’a annoncé dimanche 29 janvier Wadii Jarii, président de la FTF,...
(Le Point 31/01/17)
Au lendemain de l'élimination du Maroc par l'Égypte, Le Point Afrique a interrogé plusieurs témoins pertinents pour tenter de comprendre pourquoi l'Algérie, la Tunisie et le Maroc sont sortis si tôt de cette 31e CAN. L'Algérie présentée comme un favori à cette CAN, la Tunisie attendue comme un sérieux outsider au même titre que le Maroc d'Hervé Renard (double champion d'Afrique avec la Zambie en 2012 et la Côté d'Ivoire en 2015), ils sont tous désormais out. Aucun pays du Maghreb n'a donc réussi à atteindre, au Gabon cette année, le fameux dernier carré, le stade des demi-finales. Quelles sont les raisons de ce fiasco ? Était-ce prévisible ? Chérif Oudjani : « On peut dire que pour l'Algérie, c'est...
(Kapitalis 30/01/17)
Le syndrome de l’entraîneur national étranger est-il révélateur d’un certain état d’esprit régnant au sein de la Fédération tunisienne de football? Par Dr Mounir Hanablia * Depuis plusieurs années, on fait appel à des étrangers pour diriger l’équipe nationale de football. Est-ce que cela obéit à une nécessité objective? Humberto Coelho, Ruud Krol, Georges Leekens…, que de noms se sont succédé sans rien laisser de concret. Pourtant la plus belle page de l’équipe nationale, celle de la Coupe du monde de l’Argentine, en 1978, a été justement écrite par un entraîneur tunisien, Abdelmagid Chettali, qui avait justement succédé à un entraîneur étranger, André Nagy, écarté après un nul à Tunis contre la Libye aux éliminatoires de la Coupe du monde...
(RFI 29/01/17)
Les quarts de finale ont débuté à la Coupe d’Afrique des nations 2017. A Libreville, le premier s’est disputé entre le Burkina Faso et la Tunisie. Devant 10 015 spectateurs, ce sont les Etalons qui l’ont emporté sur le score de 2-0. Pour la première fois dans sa carrière, Paulo Duarte, l’entraîneur portugais, emmène les Burkinabè en demi-finales de la CAN. Le Stade de l’Amitié à Libreville a ouvert le bal des quarts. Celui-ci aurait dû être le match du pays hôte s’il avait réussi à s’imposer. Malheureusement pour les Gabonais, après l’élimination des Panthères, on retrouve le Burkina Faso face à la Tunisie.
(AFP 28/01/17)
C'est la magie de la Coupe d'Afrique des Nations: grâce à la biennale du football africain, des joueurs jeunes, encore méconnus, évoluant dans des clubs intermédiaires, peuvent se révéler, exploser et multiplier parfois par dix leur cote sur le mercato, à l'image du Tunisien Naïm Sliti. L'Afrique a déjà servi de vitrine à Denis Bouanga, 22 ans, la révélation franco-gabonaise du tournoi, qui ne devrait pas rester longtemps entre Tours (2e div. française) et Lorient (1re div. française), malgré l'élimination prématurée du pays-organisateur, le Gabon. La CAN-2017 peut encore jouer le rôle de rampe de lancement pour l'attaquant Naïm Sliti...
(Jeune Afrique 28/01/17)
Après s'être imposées dans des groupes dont elles n'étaient pas données favorites, les équipes du Burkina Faso et de la Tunisie se retrouvent samedi pour le premier match de la phase des quart de finale de la CAN. Si les Étalons et les Aigles de Carthage étaient cités avant le début du tournoi comme de possibles outsiders, difficile de donner un favori pour le duel annoncé. Jeune Afrique dresse pour vous les plus et les moins des deux équipes. Six buts, tel est le bilan de l’attaque tunisienne après le 1er tour. Emmenés par Msakni, Khenissi, Khazri et surtout Naïm Sliti (2 buts et une passe décisive), les Aigles de Carthage sont plus prolifiques et disposent de plus d’assurance que...
(Le Monde 28/01/17)
Samedi, en quarts de finale, les Tunisiens affrontent le Burkina Faso, alors que les Sénégalais, « Lions de la Teranga », sont opposés aux Camerounais, « Lions indomptables ». C’est aujourd’hui Le président gabonais Ali Bongo ne pourra pas tenter de profiter de la présence de son équipe en quart de finale samedi 28 janvier. Pour cause, les Panthères n’ont pas passé la phase de groupe. À 17 heures à Libreville, le premier match à élimination directe opposera ainsi le Burkina Faso et la Tunisie. Vainqueurs des Algériens, les Tunisiens ont montré un visage séduisant au premier tour, notamment grâce à trois hommes forts : Youssef Msakni, Naïm Sliti et Wahbi Kazri. Le défenseur burkinabé Bakary Koné voulait quand même...
(AFP 27/01/17)
Le solide Burkina Faso et l'offensive Tunisie (six buts marqués en trois matches) ouvrent samedi le bal des quarts de finale de la CAN-2017 dans une opposition de style propice à une pluie d'occasions à Libreville. Les Etalons burkinabè, jamais sacrés dans l'épreuve, rêvent de rééditer leur exploit de 2013, lorsqu'ils s'étaient hissés jusqu'en finale du tournoi, tandis que les Aigles de Carthage (titrés en 2004) comptent effacer le douloureux souvenir de leur élimination controversée en quart de l'édition 2015 face à la Guinée équatoriale hôte (2-1 a.p.). Le coach portugais du Burkina Faso, Paulo Duarte, a particulièrement travaillé sa défense autour de Bakary Koné (Malaga, ex-Lyon) après avoir visionné le vol plané des Aigles de Carthage contre le Zimbabwe...
(AFP 26/01/17)
La Tunisie, dont le gardien titulaire est toujours incertain, le Burkina Faso, son prochain adversaire samedi à Libreville en quart de finale, et le Cameron, qui se déclare outsider face au Sénégal samedi toujours à Franceville, ont commencé mercredi à préparer leur choc décisif de Coupe d'Afrique des Nations de football. De retour à l'entraînement après un jour de congé, le gardien titulaire Ayem Mathlouti, blessé et toujours incertain, a été ménagé par le sélectionneur de la Tunisie Henri Kasperczak. Déjà remplacé par Rami Jeridi contre le Zimbabwe lundi (victoire 4-2), Mathlouti ne s'est entraîné qu'un petit quart d'heure. Le Burkina Faso s'est entraîné de son côté à l'annexe du stade de l'Amitié à Libreville sans aucun blessé à déplorer...
(Business.News 24/01/17)
Le ministère de la Jeunesse et des Sports a indiqué, dans un communiqué rendu public aujourd'hui que les institutions dédiées aux jeunes, ouvriront leurs portes exceptionnellement ce lundi 23 janvier 2017 à partir de 19h30 pour diffuser le match de football qui opposera l’équipe nationale à celle de Zimbabwe. Des institutions à Tunis, Ben Arous, Zaghouan, Bizerte, Béja, Jendouba, Siliana, Monastir, Gafsa, Tozeur et Sfax diffuseront ainsi le dernier match du premier tour de la CAN 2017. M.B.Z
(AFP 24/01/17)
L'Algérie n'a pu faire mieux que match nul (2-2) face au Sénégal lundi, et laisse donc ce dernier, ainsi que la Tunisie, tombeuse du Zimbabwe (4-2), se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2017) au Gabon. Après le Gabon, l'Algérie: la sélection, entraînée par Georges Leekens, est le deuxième "grand nom" à prendre prématurément la porte de la compétition continentale, après le pays-hôte, qui a été éliminé dimanche après son match nul contre le Cameroun (0-0). Les Algériens ont perdu gros lors de leurs précédents matches, un nul surprise contre le Zimbabwe (2-2) et une défaite logique contre la Tunisie (2-1). Et, malgré leur volontarisme face à une équipe sénégalaise déjà qualifiée et largement...

Pages

(Jeune Afrique 14/11/16)
Brahim Letaief, directeur de la 27e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), ne poursuivra pas son mandat à la tête du festival international. Un clap de fin qui fait du bruit. Dans un communiqué publié le 14 novembre, le ministère de la Culture a annoncé avoir « mis fin » à ses fonctions de directeur, précisant attendre les rapports « financier et moral » du bureau exécutif pour l’édition 2016 des JCC. Une édition qui s’est achevée le 5 novembre mais qui fait encore parler d’elle. Limogeage ou démission ? Nommé à ce poste en mai 2015, Brahim Letaief avait succédé à la cinéaste Dora Bouchoucha. Lors d’une conférence de presse organisée le mardi 8 novembre 2016, le réalisateur...
(Jeune Afrique 10/11/16)
Le directeur des Journées cinématographiques de Carthage ( JCC) revient sur une 27e édition chaotique. Figure militante du cinéma arabe et africain, Mohamed Challouf s’est vu confier l’organisation des événements liés au cinquantenaire des Journées cinématographiques de Carthage ( JCC) qui ont eu lieu à Tunis du 28 octobre au 5 novembre. Le réalisateur et producteur tunisien, initiateur de nombreuses manifestations cinématographiques – dont le Giornate del Cinema Africano di Perugia, dédié au film africain en Italie – nous livre ses impressions sur la 27e édition du plus vieux festival du continent. Mohamed Challouf : Nous avions une opportunité magnifique, qui était celle du 50e anniversaire, mais nous l’avons gâchée. La logistique n’a pas suivi et l’accueil a été catastrophique...
(Jeune Afrique 07/11/16)
Le rideau est tombé sur la 27e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) qui ont eu lieu à Tunis du 28 octobre au 5 novembre. La part du lion du palmarès est allée aux films arabes à connotation politique et sociale, au détriment du cinéma subsaharien qui fut sous-représenté et mal sélectionné, de l’avis du président du jury, le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako. Au Palais des congrès aménagé pour la soirée de clôture, l’assistance fut nombreuse mais l’ambiance tiède. Les remerciements des lauréats sont allés le plus souvent à leur papa et maman qui leur ont permis de faire du cinéma, les flashs ont crépité, les primés sont redescendus de la tribune en serrant sur leur cœur leur trophée...
(AFP 29/10/16)
Les 27èmes Journées cinématographiques de Carthage (JCC), qui fêtent leur cinquantième anniversaire cette année, se sont ouvertes vendredi soir dans une ambiance festive mais sous haute sécurité. Ce festival réservé aux réalisateurs arabes et africains, un rendez-vous culturel majeur en Tunisie, est très attendu par les cinéphiles. Les salles de cinéma projetant les films en compétition sont généralement prises d'assaut pendant le festival, qui durera jusqu'au 5 novembre. Vendredi soir, des acteurs vedettes comme la Tunisienne Dorra...
(La Voix du Nord 21/10/16)
Patrick Pennel, 63 ans et jeune transporteur-chauffeur retraité, n’a pas connu la Guerre d’Algérie, du Maroc ou de Tunisie. Il est pourtant la cheville ouvrière de l’exposition inédite relative à ce conflit qui se tiendra dimanche, à la salle des fêtes, le lendemain du banquet des anciens combattants. Cela fait trois ans qu’il travaille dessus. Patrick Pennel est le président-fondateur de la section donoise de l’UNC, créée en 2011. « Auparavant, j’étais un simple Soldat de France, comme on dit », en référence à l’association dont il faisait partie par volonté de faire perdurer le devoir de mémoire. « Bien épaulé par Francis Rouzé, président de l’UNC à Wavrin, j’ai voulu recréer une section d’anciens combattants à Don ». Il...
(Jeune Afrique 17/10/16)
Cinq entreprises tunisiennes de harissa certifiées "Food Quality Label Tunisia" pimenteront le salon international de l’alimentation (SIAL) à Paris jusqu’au 20 octobre. Ce supermarché géant, rendez-vous mondial incontournable dans le secteur des industries alimentaires qui a ouvert ses portes le 16 octobre, accueille cette année 56 exposants tunisiens, dont cinq sociétés tunisiennes spécialisées dans la fabrication de harissa en conserve : Sicam, Jouda, Comocap, Carthage Food et Sticap. Une occasion de se faire connaître et de faire découvrir ce produit phare de la cuisine tunisienne. À la conquête du marché européen Labellisées « qualité supérieure » pour leur production de harissa, ces sociétés espèrent conquérir de nouveaux marchés en Europe. Après l’Expo Milan en Italie, le concours des produits du...
(Tunis Afrique Presse 13/10/16)
En marge de l’exposition “La liberté à grands traits” organisée au palais Kheireddine par l’ambassade du Canada en Tunisie en partenariat avec Reporters sans frontières, une rencontre culturelle a été tenue mercredi après midi autour des caricaturistes et des dessinateurs tunisiens. Quel est le rôle du caricaturiste en Tunisie? quel est le statut des caricaturistes? Y’a-t-il des limites à la caricature? sont autant de questions et de réflexions soulevées lors de cette rencontre qui a pour objectif d’esquisser un état des lieux dans ce domaine tout en proposant un regard rétrospectif sur l’art du dessin et de la caricature en Tunisie. Plusieurs caricaturistes, dessinateurs de presse et des journalistes ont pris part à cette rencontre dont Chedly Belkhamsa, Imed Ben...
(Jeune Afrique 07/10/16)
Dans le monde du septième art, le cinéma tunisien gagne progressivement ses galons, comme en témoignent les prix internationaux et les nominations de plus en plus fréquentes à de prestigieux festivals. Avec pas moins de huit sélections et pré-sélections à des festivals internationaux durant le seul mois de septembre, l’année 2017 s’annonce prometteuse pour la Tunisie. Hormis les sacres de « Corps étrangers » au festival international de Toronto, « Chbabek El Janna » (« Les frontières du ciel ») au festival du film arabe de Malmö, « Akher Wahed Fina » (« Le dernier d’entre nous ») à la Mostra de Venise, ou encore « Zaineb n’aime pas la neige » au Festival de Namur, tous les espoirs sont...
(Jeune Afrique 04/10/16)
Avec son troisième long, le réalisateur franco-tunisien Karim Dridi signe un thriller social digne de Scorsese. Sofiane a échappé à son destin tout tracé. Bien qu’originaire des cités du nord de Marseille où tous ses amis d’enfance ont plongé dans l’univers du trafic de drogue, il a réussi son parcours scolaire et poursuit brillamment des études supérieures dans une école de commerce réputée, à Lyon. Mais lors d’un retour dans sa ville natale pour y séjourner quelques jours, il va découvrir ce monde qui lui était étranger après que son frère trouve la mort, victime d’un règlement de compte. Animé par le besoin, pourrait-on dire, de le venger, il décide d’infiltrer le réseau de dealers et de délinquants de haut...
(Le Point 19/09/16)
Avec "Diwan of beauty and Odd", opus dédié à Damas, le chanteur et oudiste livre une fascinante Tour de Babel musicale enregistrée à New York. Fidèle à lui-même, Dhafer Youssef revient après trois années au cours desquelles il a laissé vivre sur scène son précédent album, Birds Requiem. Hommage conscient (ou pas) au compositeur estonien Arvo Pärt, cet album avait été un petit bijou de musiques suspendues, grâces ailées et spleen nordique. Avec son nouvel opus Diwan of beauty and Odd, il démontre sur onze plages que sa tendance à bifurquer constamment plutôt qu'à se tenir à un tranquille chemin rectiligne. Le duende, l'inspiration maîtrisée Nous le rencontrons lors d'un rare passage à Paris. L'enthousiasme à parler de sa nouvelle...
(Le Monde 09/09/16)
La dessinatrice franco-tunisienne défie avec son chat « Willis from Tunis » les censeurs de tous poils. Elle participe au débat sur « le pouvoir du dessin de presse » dimanche 18 septembre au Monde Festival. A peine entrée dans la salle de classe, elle dessine au tableau un chat ventru, deux doigts levés en signe de victoire. C’est Willis, l’insolent matou dont les aventures brocardent depuis cinq ans les travers de la vie politique tunisienne. On est en fin de matinée, l’heure où les collégiens s’affalent sur leur chaise, et Nadia Khiari attaque aussi sec : « Quand j’avais votre âge, le journal, on l’appelait le “Tout va bien”, parce qu’on n’y trouvait que des mensonges. » Dans la...
(Tunis Afrique Presse 22/08/16)
Après un marathon de spectacles de tous genres qui s’est poursuivi du 13 juillet au 20 août, la 52ème édition du festival international de Carthage s’est achevée samedi soir au théâtre antique de Carthage. Répartie entre le théâtre antique de Carthage et la Basilique Saint Cyprien, la programmation de cette année a été marquée par une forte présence des artistes tunisiens. D’ailleurs, la soirée de clôture a été animée par un spectacle de la Tunisienne Yosra Mahnouch. La jeune artiste doit sa notoriété à ses passages aux programmes télévisés de chant arabe, Super Star et The Voice, où elle s’était fait connaître par son interprétation des répertoires des Maitres de la chanson arabe pour ne citer que Wadii Essafi et...
(Jeune Afrique 20/07/16)
Sable fin, clapotis de l'eau, transats, parasols et même soleil : la 14ème édition de Paris Plages et fin prête à ouvrir ses quais, avec pour invitée d'honneur la Tunisie. Pendant cinq jours, du 20 au 24 juillet, une partie de la voie George Pompidou se transformera en « Quai Jasmin » pour promouvoir la destination tunisienne et ses atouts culinaires, artisanaux et culturels. Tunis et Sousse, particulièrement affectées par les attaques terroristes, sont cette année en tête d’affiche. L’été tunisien à Paris La mairie de Paris, en partenariat avec l’ambassade de Tunisie et l’office national du tourisme tunisien (ONTT), a décidé d’embarquer les promeneurs pour un voyage des sens de l’autre côté de la Méditerranée. Et pour 2016, le...
(Jeune Afrique 07/06/16)
La ville de Sfax a inauguré jeudi la campagne promotionnelle pour le grand événement « Sfax, capitale de la culture arabe 2016 », dévoilant une partie de la programmation ainsi que le budget attribué aux festivités. Après Constantine, en Algérie, c’est au tour de la ville tunisienne de Sfax de briller par son aura culturelle. En attendant le coup d’envoi officiel qui sera donné le 23 juillet, la campagne promotionnelle de l’événement « Sfax, capitale de la culture arabe 2016 » a débuté le 2 juin en présence de Sonia M’barek, ministre tunisienne de la Culture. Au programme : une centaine de manifestations culturelles ainsi que plusieurs projets de valorisation et de restauration du gouvernorat, qui fêtera aussi le 60e...
(France TV Info 03/06/16)
La Tunisie, qui a vu passer sur son territoire de multiples peuples et conquérants, est un pays très riche en matière de patrimoine, notamment archéologique. Un patrimoine pillé sous Ben Ali et quelque peu mis à mal sous et après la révolution. Aujourd’hui, pillages et trafics semblent se poursuivre. Mais ils n’expliquent pas à eux seuls la situation problématique des richesses du passé. Enquête. «Ce pays, c’était un peu la Suisse de l’Occident romain», explique Houcine Jaïdi, professeur à l’université de Tunis. Une région très riche, devenue l’un des greniers à blé de l’Empire. Des richesses qui, tout au long de 3000 ans d’Histoire, ont attiré nombre de visiteurs et/ou envahisseurs : «Il y a notamment eu les Numides, les...
(Jeune Afrique 01/06/16)
Après un passage au palais présidentiel de Carthage, le buste de Hannibal est l'oeuvre phare de l'exposition "Hannibal à Carthage", qui se tient au musée du Bardo jusqu'au 30 juin. « Le passage d’Hannibal, ce grand général et homme politique carthaginois dont le nom a marqué la mémoire de toutes les générations et la culture de la Méditerranée, dans ce lieu d’histoire et de mémoire [est] un hommage à ce grand personnage » a indiqué Moncef Ben Moussa, conservateur du musée du Bardo, au vernissage de cette exposition le 27 mai. La traversée spectaculaire des Alpes par Hannibal, son importante armée et des éléphants, a marqué en effet les guerres de l’Antiquité et mobilise depuis l’imagination des historiens, des écrivains...
(France TV Info 26/05/16)
Avec son court métrage, «La Laine sur le Dos», le cinéaste tunisien Lotfi Achour était le seul représentant de l'Afrique en compétition pour une Palme d'Or lors de la 69e édition du Festival de Cannes. Pouvoir et corruption sont les deux thèmes qui dominent sa dernière œuvre. Comment résonnent ces deux mots dans son pays ? Quelle est la place de la culture en Tunisie ? Entretien. Votre court métrage «La Laine sur le dos» parle de corruption. En Tunisie, les régimes changent mais la corruption demeure? La corruption existe dans tous les pays du monde. D’ailleurs, le décor de mon film est un désert qui peut se situer n’importe où. La Laine sur le dos est loin d'être un...
(RFI 21/05/16)
« Pour faire du cinéma, j’ai tout arrêté » explique Lotfi Achour, metteur en scène réputé et cinéaste de cœur. Seul film africain en lice pour la Palme d’or, « La Laine sur le dos » du réalisateur tunisien se trouve en compétition des courts métrages. Son « western couscous », réalisé avec 27 personnages sur le tournage et une dizaine de personnes sur la postproduction, a été tourné dans la même région que Star Wars. Il raconte l’histoire d’une camionnette déglinguée arrêtée en plein désert par deux policiers corrompus. Entretien avec cet enfant de la Médina de Tunis, venu en France à l’âge de 20 ans pour faire des études théâtrales. Depuis, il navigue entre la France et la...
(Jeune Afrique 19/05/16)
Dans un récit exutoire, Fawzia Zouari raconte l'histoire de sa mère et les souffrances que cette dernière a subies dans une société patriarcale sans concession pour les femmes. Un livre salué par le comar d'or 2016. C’est un voyage au fond de la société tunisienne auquel nous invite notre collaboratrice Fawzia Zouari dans son dernier roman, Le Corps de ma mère. « Un récit familial extraordinaire, shakespearien dans sa trame, son ampleur et son style, dont on ne sort pas indemne », préface l’écrivain algérien Boualem Sansal. En racontant sa mère, Fawzia Zouari explore « cette cache à double fond où elle a entassé ses souvenirs ». Une femme forte, autoritaire, rétive à la tendresse et qui traîne derrière elle...
(Jeune Afrique 03/05/16)
Le Prix Ahmadou Kourouma du Salon africain du livre, de la presse et de la culture, a été décerné par le Salon du livre et de la presse de Genève au mauritanien Beyrouk pour « Le tambour des larmes ». Une récompense aussi pour un compagnonnage, celui des éditions Elyzad avec l’auteur. Derrière ce nom qui rappelle celui d’Elyssa, la fondatrice de Carthage, une femme : Elisabeth Daldoul. Depuis 2005, cette ancienne enseignante construit avec patience « des passerelles lancées entre les êtres, les histoires, les rives de la Méditerranée » qui donnent le ton d’un catalogue centré sur les littératures du Sud. Des collections à l’image de cette femme de 51 ans qui se réclame de trois cultures :...

Pages

(Financial Afrik 13/09/17)
Le leader tunisien du conditionnement des huiles d’olive (CHO) a annoncé, lundi 11 septembre, la signature d’un partenariat avec la société marocaine Dislog, une nouvelle unité de production et de commercialisation qui sera installée dans la région de Meknès (Maroc). La nouvelle usine sera baptisée CHO Maroc, est détenue à hauteur de 49% par CHO Tunisie et 51% par son partenaire marocain. La nouvelle unité de production et de commercialisation sera installée dans la région de Meknès, qui concentre à elle seule 32% de la production nationale. Le partenariat entre le groupe marocain et son homologue tunisien prévoit également la création Dislog Tunisie, cette nouvelle du groupe marocain sera détenue à 49% par Dislog Group et 51% par CHO Group...
(Le Point 12/09/17)
Dans un climat de désillusion généralisée à l'égard du politique, l'Assemblée a voté la confiance au gouvernement. Les critiques n'ont pas manqué. Tunisie Nouvelle journée marathon à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), ce lundi. Le chef du gouvernement est venu présenter ses nouveaux ministres – 13 sur les 28 de l'exécutif – et tracer les grandes lignes de son action future. La séance a commencé avec une bonne heure de retard, une habitude. Pas de suspense, la plupart des partis s'étant alignés les jours précédents sur la Kasbah. La plupart des ministres ont obtenu entre 142 et 153 voix sur les 217 que compte l'ARP.
(La Tribune 12/09/17)
Le chef du gouvernement tunisien était ce 11 septembre au Parlement où il dévoilé les grands axes de sa nouvelle feuille de route dans le cadre de l’obtention du vote de confiance des députés au nouveau cabinet formé il y a une semaine. Selon Youssef Chahed, les trois prochaines années seront consacrées à la mise en œuvre d’une batterie de réformes structurelles afin d’insuffler une nouvelle dynamique à l’économie en panne depuis les événements de 2011. Le Premier ministre tunisien a ainsi voulu donner le ton en qualifiant son cabinet de «gouvernement de combat»… En vrai chef de guerre à la tête d'une équipe qu'il a lui-même qualifiée...
(Jeune Afrique 12/09/17)
Le Premier ministre tunisien a décliné sa liste d'urgences pour sortir le pays de la crise économique. Au passage, Youssef Chahed a aussi essuyé les critiques d'élus sur le retour d'anciens ministres de Ben Ali dans sa nouvelle équipe. Le Chef du gouvernement d’union nationale, Youssef Chahed, s’est présenté, le lundi 11 septembre, à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) pour obtenir sa confiance en son nouveau gouvernement issue du remaniement du 6 septembre. Dans une allocution préliminaire, le chef de l’exécutif a souligné que son équipe a été pensée dans l’esprit de l’union nationale et des consignes édictées par le document de Carthage, feuille de route co-signée par neuf partis...
(Le Monde 12/09/17)
Le cousin et opposant au roi Mohammed VI a été forcé de quitter sans explication Tunis, où il devait participer à un séminaire sur la démocratisation au Moyen-Orient. Pourquoi et à la demande de qui ? Les motifs de l’expulsion de Tunisie du prince marocain Moulay Hicham, cousin du roi Mohammed VI et opposant au monarque, restaient, plusieurs jours après les faits, mystérieux. L’homme a été expulsé vendredi 8 septembre de Tunis par des policiers, sans qu’aucune explication ne lui ait été donnée. Surnommé « le prince rouge » pour ses prises de position très critiques vis-à-vis de la monarchie marocaine, Moulay Hicham Al-Alaoui vit depuis 2002 aux Etats-Unis.
(Jeune Afrique 12/09/17)
À l’origine de la commission d’enquête parlementaire sur l’envoi de jeunes dans les zones de conflits, la députée tunisienne s’est attiré de nombreuses inimitiés. Mais rien n’ébranle sa détermination. Elle aurait pu se contenter de figurer parmi les femmes que le parti Nidaa Tounes mettait en avant pour remporter les législatives de 2014, mais c’est bien mal connaître Leïla Chettaoui que de croire qu’elle pouvait se satisfaire d’un rôle de figuration. Gestionnaire de formation, son intérêt pour l’humain l’oriente vers une carrière de coach, spécialiste en programmation neurolinguistique (PNL). En 2011, la victoire des islamistes aux élections pour la Constituante lui fait l’effet d’un électrochoc. Elle s’engage alors avec un collectif féminin pour protéger les acquis des Tunisiennes et entre...
(Le Monde 11/09/17)
Sous l’ascendant grandissant du président Essebsi, le premier ministre a constitué un nouveau gouvernement composé au cinquième de cadres du régime déchu en 2011. La Tunisie est un chantier démocratique trop rare, trop précieux – dans cette région du monde – pour qu’on l’afflige de caricatures. Il se cristallise, dans le sillage d’un printemps 2011 qui époustoufla le monde, une expérience unique d’acclimatation de la démocratie en terre arabo-musulmane, à juste titre célébrée par maints laudateurs. Les cyniques ratent assurément l’événement à trop vouloir ergoter sur les acquis, voire à nier qu’une révolution ait vraiment eu lieu. Mais les thuriféraires se trompent à vouloir sous-estimer une troublante évolution que vient de confirmer l’annonce à Tunis, mercredi 6 septembre, d’un remaniement...
(RFI 11/09/17)
Le cousin du roi du Maroc, Moulay Hicham, connu pour ses prises de positions tranchées contre la monarchie marocaine, a été expulsé vendredi 8 septembre de Tunisie. Il a été mis dans un avion Air France par des policiers tunisiens alors que cet universitaire renommé venait y tenir une conférence sur la transition démocratique tunisienne. L'affaire fait scandale. Depuis la fuite de Ben Ali il y a 6 ans et demi, jamais la Tunisie n'avait expulsé ainsi une telle personnalité. Vendredi, le prince marocain effectue des longueurs dans la piscine d’un hôtel chic d'une banlieue riche de Tunis, quand cinq policiers en costume-cravate viennent le cueillir à la sortie du bassin.
(RFI 11/09/17)
Nigeria-Cameroun, Sénégal-Angola, Maroc-Egypte et Tunisie-RD Congo seront les affiches des quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations masculin de basket-ball (Afrobasket 2017), le 14 septembre à Tunis. Les Camerounais se sont qualifiés aux dépens des Rwandais, les Sénégalais ont écrasé les Mozambicains et les Congolais ont battu les Nigérians. Les Maliens sont éliminés malgré leur victoire 92-63 face aux Ivoiriens. Le premier tour du Championnat d’Afrique des nations masculin de basket-ball 2017 s’est achevé ce 10 septembre avec quelques surprises. La première d’entre elles a été la victoire de l’équipe de la RD Congo face à celle du Nigeria, à Tunis. La RDC est en effet venue à bout 83-77 de champions d’Afrique en titre plutôt maladroits au tir...
(Le Point 07/09/17)
Depuis 2011, c'est la 10e fois que la Tunisie change de gouvernement. Particularité du nouvel attelage : le retour de figures de l'ancien régime. La journée a commencé par la publication d'un long entretien signé Béji Caïd Essebsi (BCE). L'homme n'y mâche pas ses mots. Il juge que « la Constitution a créé un système où s'entremêlent les prérogatives entre les institutions constitutionnelles, ce qui constitue en soi un facteur bloquant ». Plus loin il appelle « à revoir (…) la nature du système politique ». L'ARP, le réacteur nucléaire de la démocratie tunisienne, vit au rythme des humeurs des partis politiques.
(Jeune Afrique 07/09/17)
Le projet de loi de finances 2018 des États-Unis prévoit une réduction de l’aide à la Tunisie. Pour étayer ses arguments devant le Congrès, l’administration Trump passe au crible les relations de Tunis avec le Qatar. Washington épingle les associations caritatives financées par Doha, et notamment les liens qu’entretient la fondation Silatech, présidée par Cheikha Moza, avec le Réseau Entreprendre, une association tunisienne qui soutient de jeunes créateurs d’entreprise et que préside Badreddine Ouali, patron du groupe Vermeg. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/471165/politique/tunisie-qatar-trump-che...
(La Tribune 07/09/17)
La Tunisie est aujourd'hui le deuxième pays producteur au monde d'huile d'olive après l'Espagne. Ce repositionnement vient après la production exceptionnelle enregistrée durant la saison 2016-2017. «Classée deuxième à l'échelle mondiale, après l'Espagne avec 1,8 million d'hectares comptant 86 millions d'oliviers, la Tunisie s'attend à une croissance de sa production d'huile d'olive pour 2017-2018 à raison de 20% à 30% par rapport aux deux dernières saisons». C'est par cette déclaration, relayée via un communiqué, que Chokri Bayoudh, directeur général de l'Office national tunisien de l'huile (ONH) a annoncé officiellement le repositionnement de son pays dans le Top 3 des pays producteurs d'huile d'olive à l'échelle mondiale. «Pour le mois de novembre prochain, le démarrage de la nouvelle saison augure d'une...
(Jeune Afrique 06/09/17)
Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed vient de rendre public la liste de son nouveau gouvernement, dévoilé suite à un entretien avec le président Béji Caïd Essebsi, ce mercredi. Un remaniement qui était attendu depuis plusieurs jours en Tunisie. Nommé Premier ministre en août 2016, Youssef Chahed a présenté ce mercredi la composition de son second gouvernement. Il s’est entretenu dans la matinée avec le président Béji Caïd Essebsi au Palais de Carthage, au terme de plusieurs semaines de consultations et négociations avec les responsables politiques et syndicaux du pays. Si la cote de popularité du Premier ministre reconduit a fortement augmenté auprès des Tunisiens, principalement du fait de la croisade anti-corruption qu’il a lancée, Youssef Chahed s’est trouvé relativement...
(Jeune Afrique 05/09/17)
Amélioration de la qualité de la formation en Algérie, lutte contre le décrochage scolaire au Maroc et réforme du calendrier des vacances en Tunisie... Tour d'horizon des changements dans les dispositifs éducatifs des pays du Maghreb cette année. En Algérie, la réforme à petits pas Plus de 9 millions d’élèves ont fait leur rentrée scolaire, ce lundi 6 septembre, en Algérie. Placée sous le slogan « Tous mobilisés pour une école citoyenne et de qualité », celle-ci se place dans la continuité de la réforme de 2016/2017. À la tête de l’Éducation nationale depuis trois ans, la ministre Nouria Benghebrit poursuit...
(Le Point 05/09/17)
L'élu de la 9e circonscription des Français de l'étranger a été mis en examen pour "violences volontaires". Embarrassant… Il fut une époque où l'on préférait le fleuret pour régler ses différends. Pour laver le déshonneur, causé par un mot acerbe ou une femme soufflée par un rival, on se retrouvait à l'aube, sur un pré, entouré de témoins. Au premier sang, l'honneur retrouvé, on se serrait la main. Affaire réglée. On ne parle pas d'une époque antique, voire préhistorique. C'était hier, c'était avant-hier. Le peu d'électeurs qui a jugé utile d'aller voter dans la « 9e circo » des Français de l'étranger (Afrique du Nord, Afrique de l'Ouest) – 10 %... – a le droit d'être mal à l'aise depuis...
(France TV Info 04/09/17)
Aux dires mêmes des autorités tunisiennes, 75% des terres cultivables du pays sont menacées par le processus de désertification. Géopolis fait le point sur ce phénomène ancien lié notamment à la déforestation. Et à l’agriculture industrielle. De manière chronique, la Tunisie est confrontée à la sécheresse. Malgré la hausse de la pluviométrie au cours de l'hiver. Les pouvoirs publics ont annoncé en mars 2017 un plan national d'économie de cette ressource, qui s'étalera sur quatre ans. Le problème est aggravé par le prcessus de désertification qui toucherait 75% des terres cultivables, aux dires mêmes des autorités tunisiennes. S’il touche le centre et des régions situées au nord de la Tunisie, le phénomène est particulièrement préoccupant dans le sud. «Des villages...
(Jeune Afrique 04/09/17)
Fadhel Abdelkefi, le ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération Internationale, également ministre des Finances par intérim, avait présenté sa démission à Youssef Chahed le 18 août. « Je ne sais si les salaires d’août et de septembre pourront être versés », déclarait Fadhel Abdelkefi, ministre des Finances par intérim et ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, le 27 juillet devant l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Le 18 août, l’intéressé démissionnait.
(RFI 04/09/17)
Une équipe d’archéologues tunisiens et italiens a annoncé cet été la découverte d’une cité romaine, Néapolis, sur le littoral tunisien, à quelques mètres de Nabeul. Une partie de la ville avait disparu au IVe siècle après J.-C., ravagée par un tsunami. C’est une découverte qui a dépassé leurs espérances. L'équipe conjointe de l'Institut national du patrimoine tunisien (INP) et de l'université de Sassari-Oristano en Italie, qui scrutait le golfe de Hammamet depuis 2010, avait pour objectif de retrouver le port de Néapolis, la partie antique de la ville de Nabeul enfouie sous les eaux. Cet été, les très bonnes conditions météorologiques ont permis une exploration approfondie du large de Nabeul. L’expédition a mis au jour vingt hectares de ville antique,...
(Jeune Afrique 04/09/17)
Chedly, le fils de Tahar Ben Ammar (1889-1985), éminent homme politique et premier chef du gouvernement de la Tunisie indépendante, poursuit son devoir de mémoire et de réhabilitation en publiant « Tahar Ben Ammar, homme d’État : la force de la persévérance ». Un ouvrage dense et richement documenté qui complète l’édition en langue arabe parue en 2015 et qui fera l’objet d’une intervention à l’Institut du monde arabe (IMA), à Paris, cet automne. Chedly Ben Ammar revient sur le rôle primordial du signataire des accords d’autonomie interne (1955) et du protocole d’indépendance (1956) dans le mouvement national tunisien. En rétablissant les faits historiques, étayés par des archives inédites, il met aussi en exergue la face obscure de Habib Bourguiba, qui,...
(Le Monde 04/09/17)
L’arbre miracle (3/3). En 2012, la Franco-Tunisienne distribue des graines à qui veut et beaucoup disparaissent dans la nature. L’ère du numérique pourrait l’aider à reconstituer ses réseaux. « Facebook live », « code », « réseaux ». Les bribes de discussion qui s’échappent du nouveau QG de Sarah Toumi, en plein cœur de Tunis, sont sans équivoque. Désormais piloté du septième étage d’un immeuble surplombant l’avenue Bourguiba, son projet autour du moringa est passé au stade 2.0. On ne rentre chez Synergy, c’est le nom de l’espace de coworking, que sur invitation. Wala Kasmi, 30 ans, smartphone greffé à la main, y veille. Ingénieure en informatique, Wala a étudié les « systems and networks » et veut « appliquer...

Pages