Samedi 25 Novembre 2017

Tunisie

(AFP 16/11/17)
L'Afrique du nord est menacée par le retour des combattants étrangers du groupe Etat islamique (EI) après leurs défaites en Irak et en Syrie, a prévenu mercredi le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel. "La région est menacée (...) par le retour de combattants étrangers", a déclaré M. Messahel lors d'une conférence de presse au Caire avec ses homologues égyptien et tunisien Sameh Choukri et Khemaïes Jhinaoui à propos de la Libye. "Les informations indiquent que le retour se fera dans notre région", a-t-il insisté. L'EI a profité du conflit syrien, qui a éclaté en 2011 avec des manifestations contre le président Bachar al-Assad, pour s'implanter en Syrie et en Irak. Après une montée en puissance fulgurante en 2014,...
(Agence Ecofin 16/11/17)
En Tunisie, la direction générale des hydrocarbures (DGH) vient d’autoriser l’Australien ADX Energy, par le biais de sa filiale en propriété exclusive, Alpine Oil and Gas, à modifier, comme demandé, son programme de travail sur le permis d’exploration en offshore Kerkouane. Le changement comprendra l’exécution du forage du puits Dougga Sud, situé au large de Cap Bon et un programme de tests pour vérifier la productivité des réservoirs de Dougga en vue d'établir leur potentiel productif. Le programme précédent devrait prendre en compte le forage d’un puits d'exploration et l'acquisition de 500 km2 de données sismiques 3D sur le périmètre. Par ailleurs, pour ADX, l’exécution de la masse de travail définie dans le nouveau programme est le préalable à l’extension...
(Le Point 14/11/17)
À 509 millions de dollars en 2017 contre 353 millions pour la même période en 2016, le déficit de la balance commerciale alimentaire a enregistré une sérieuse hausse. Cela ne va pas bien du côté des produits alimentaires en Tunisie. Selon les statistiques du ministère de l'Agriculture citées par l'agence panafricaine Panapress, la balance commerciale alimentaire a augmenté de 44 % pour les 10 premiers mois de l'année. Parallèlement, sur le front de la couverture, celui des importations par les exportations a reculé à 65,8 % contre 71,1 % pour la même période en 2016. Plus de produits essentiels dans les importations Cette situation, selon les autorités tunisiennes, s'explique par le fait que les importations alimentaires se sont renforcées et...
(Jeune Afrique 14/11/17)
Coutumier des provocations, cet islamiste radical fait fi de l’interdiction par les autorités tunisiennes de prêcher en dehors des mosquées. L’organisation d’un camp de prédication à Jebel Serj, dans les environs de Siliana (au sud-est de Tunis), le 29 octobre, a été combattue par la société civile locale et interdite par les autorités, mais cela n’a pas empêché Habib Ellouze, 64 ans, président de l’Association de la prédication et de la réforme, d’en tenir un autre au pied levé à Zaghouan (sud de Tunis). Coutumier des provocations, l’ancien élu à la Constituante passe outre l’interdiction de prêche en dehors des mosquées et assure que son initiative...
(Le Point 14/11/17)
Né en Algérie, homme pluriel, contempteur de l'économie de marché et contemplateur de la nature, Pierre Rabhi, paysan et philosophe, a accepté de partager sa parole avec Le Point Afrique. Pierre Rabhi est un homme pluriel et singulier. Pluriel, car tout à la fois agriculteur bio dans ses Cévennes aimées, essayiste, écologiste, poète et romancier. Cet homme de 79 ans, à la silhouette fine mais non fragile, le visage au regard végétal sur lequel se lisent ses origines sahariennes, a aussi une singularité de paroles et de parcours. Né Rabah Rabhi, musulman dans le Grand Sud algérien, confié à l'âge de 5 ans à un couple français catholique, converti ensuite au christianisme. Singulier également, car il peut se faire aussi...
(Xinhua 13/11/17)
Le déficit commercial tunisien a atteint fin octobre dernier un niveau "inquiétant", soit 13.202,6 millions de dinars contre 10.781,2 millions de dinars durant la même période de 2016 (un dinar vaut environ 0,4 dollar), a-t-on appris samedi auprès de l'Institut national de la statistique (INS) de Tunisie. Selon l'INS, 25,3% de ce déficit a été enregistré dans le secteur de l'énergie, soit 3.342 millions de dinars contre 2.672,5 millions en 2016 durant les dix premiers mois. Le taux de couverture des importations par les exportations au cours des 10 premiers mois de cette année s'est situé à 67,7% contre 68,4% en 2016, suite aux déficits avec certains pays dont la Turquie, la Chine, l'Italie, la Russie et l'Algérie. Jusqu'à fin...
(Agence Ecofin 13/11/17)
En Tunisie, le déficit commercial s’est élargi de 23,5% sur les dix premiers mois de 2017 pour atteindre 13,210 milliards de dinars (5,28 milliards de dollars), un niveau record, a annoncé vendredi l'Institut national des statistiques cité par Reuters. La situation devient inquiétante dans la mesure où les réserves de change ne peuvent désormais couvrir que 93 jours d’importations. De 10,710 milliards de dinars pour la même période l'an dernier, et de 12,6 milliards de dinars pour l'ensemble de...
(Xinhua 13/11/17)
D'importantes quantités de pluies diluviennes qui se sont abattues sur Gabes, Tataouine et Kebili, trois provinces du sud-est tunisien, ont fait deux morts dont un chef de district sécuritaire et ouvrier forestier, alors que plusieurs localités sont isolées suite au débordement de certaines rivières, a-t-on appris dimanche auprès de la Direction de la Garde nationale tunisienne et celle de la Protection civile. Le chef de district sécuritaire était à bord d'un véhicule en compagnie d'un délégué régional et un agent de la Garde nationale. Alors que ce dernier a réussi à sortir sain et sauf, le délégué régional de la localité de Matmata est toujours porté disparu. Selon Abderrazak Rahal, ingénieur principal à l'institut national de météorologie (INM) de Tunisie,...
(Agence Ecofin 13/11/17)
Le Fonds Européen d’Investissement (FEI), branche du groupe de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) en charge des micros, petites et moyennes entreprises, et la banque privée tunisienne Amen Bank, ont signé un accord dans lequel les deux institutions s’engagent à mettre en place une garantie de 60 millions d’euros. Cet engagement intervient dans le cadre du projet dénommé InnovFin, le tout premier du genre en Afrique. Amen Bank proposera ainsi, au cours des deux prochaines années, des financements en direction des entreprises innovantes qui réalisent des partenariats avec des universités, des centres de recherche scientifique et des pépinières d’entreprises. Vincent Van Steensel, directeur des garanties de portefeuille au sein du Fonds européen, a indiqué que 40 structures bénéficieront de cet...
(Agence Ecofin 13/11/17)
La Banque mondiale (BM) débloquera d’ici janvier 2018, un montant de 100 millions $ (environ 250 millions de dinars tunisiens), en faveur de la mise en œuvre d’un projet de développement des zones forestières et des paysages dans les régions internes de la Tunisie. C’est ce qu’a indiqué à l’Agence Tunis presse (TAP), Jade Salhab, Spécialiste Senior du Développement du Secteur Privé de l’Institution de Bretton Woods. Parmi les principales régions concernées par le projet, figurent le Nord-Ouest et le Centre-Ouest. D’après le responsable, en dehors de cette initiative, un projet visant à développer l’agriculture irriguée dans les périmètres agricoles du Nord du pays, est actuellement en cours d’élaboration et devrait être paraphé durant l’année 2018. Pour rappel, le soutien...
(AFP 13/11/17)
Les Tunisiens, rassemblés en nombre dans les cafés diffusant le match, ont salué la qualification de leur équipe à la Coupe du monde 2018, la première depuis 2006, tout en se montrant déçus du match nul de la Tunisie face à la Libye. "Je m'attendais à un jeu vibrant mais nos joueurs n'étaient pas au top aujourd'hui, et ils n'étaient pas solides sur terrain", dit Salem Briki, 31 ans, quittant un café de Menzah 9, près de Tunis. "Je suis vraiment déçu du résultat!" De nombreux cafés étaient remplis deux heures avant le match de centaines de supporters, hommes et femmes. Mais l'ambiance est rapidement retombée à mesure que le match avançait sans que le score ne bouge, et ils...
(Jeune Afrique 13/11/17)
Organisée dans la ville de Nefta au sud du pays, cette édition a réuni pas moins de 10 000 festivaliers en quatre jours. Une bonne nouvelle pour l'activité touristique qui a du mal à redémarrer en Tunisie. Surnommé « l’oracle » pour avoir prévu avec précision les résultats de la présidentielle de 2014, le patron du bureau de sondages Sigma conseil, Hassen Zargouni, est un amoureux inconditionnel de Nefta, ville phare du sud de la Tunisie, dont sa famille est originaire. Pour cette oasis aux portes du désert, en collaboration avec l’Association des amis du Jerid – nom donné à la région du Sud-ouest – Zargouni s’est mué en promoteur culturel. Il y a organisé la deuxième édition de Rouhaniyet,...
(Xinhua 11/11/17)
"La Tunisie restera une destination économique attrayante avec des capacités de compétitivité élevées", a souligné le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed en donnant le coup d'envoi officiel du "Tunisie Investissement Forum 2017" (TIF 2017) tenu ce jeudi à Tunis. Pas moins de 1.500 investisseurs, entrepreneurs et porteurs de projets participent au TIF 2017 afin de se pencher - en dehors des accords et intentions d'investissement qui seraient conclus - sur des thématiques comme la place de la Tunisie dans la chaîne de valeur mondiale, l'intégration...
(AFP 11/11/17)
Le public des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), a réservé vendredi à Tunis un accueil enthousiaste à un documentaire tunisien explicite et déjanté sur la situation de la communauté LGBT dans le pays, où l'homosexualité est un crime. "C'était génial, si ce film peut passer, alors bien sûr on peut en diffuser de nombreux autres", s'est enthousiasmé un des spectateurs, Sikander, à la sortie de "Au-delà de l'ombre". La salle de 500 places n'a pas suffi à accueillir la foule venue voir ce portrait intimiste et parfois quasiment voyeur d'un groupe d'amis travestis et homosexuels, parlant à coeur ouvert de leur vie amoureuse, du rejet de leur famille, ou de la peur de la police. L'article 230 du code pénal...
(AFP 10/11/17)
L'état d'urgence instauré en Tunisie il y a deux ans après une série d'attentats jihadistes sanglants a de nouveau été prolongé, cette fois de trois mois, a annoncé vendredi la présidence tunisienne. "Après des consultations avec le chef du gouvernement et le président du Parlement, le président de la République a décidé de prolonger l'état d'urgence sur tout le territoire pour trois mois à compter du 12 novembre", a indiqué la présidence dans un communiqué. En vigueur depuis un attentat contre la garde présidentielle le 24 novembre 2015 en plein Tunis (12 agents tués), l'état d'urgence a déjà été prolongé...
(Jeune Afrique 09/11/17)
Arrestations arbitraires, atteintes à la vie privée, humiliations, interdits de toutes sortes… Les dérives autoritaires liées à l’inadéquation entre de vieilles lois obsolètes et la Constitution se multiplient. Enquête. Le 9 septembre, six jeunes âgés de 18 à 25 ans sont inculpés pour outrage à agent, attentat à la pudeur, ivresse sur la voie publique et trouble à l’ordre public. Ils seront écroués, puis relaxés par le juge. Parmi eux, l’activiste Afraa Ben Azza, régulièrement inquiétée pour les mêmes motifs par la police du Kef depuis 2015. Un mois plus tard, le 6 octobre, Nassim, un Franco-Algérien, et son amie tunisienne, surpris en train d’échanger un baiser dans une voiture, tard dans la nuit, ont été poursuivis pour les mêmes...
(AFP 09/11/17)
Il reste encore trois billets pour le Mondial-2018 à distribuer dans la zone Afrique: si la Tunisie et le Sénégal sont en ballottage très favorables avant la dernière journée de qualifications, le Maroc et la Côte d'Ivoire vont se départager lors d'une "finale". La Tunisie est toute proche de rejoindre le Nigeria et l'Egypte, les deux premiers pays africains déjà qualifiés pour la Coupe du monde russe. Leaders du groupe A avec trois points d'avance sur la RD Congo, les "Aigles de Carthage" n'ont besoin que d'un match nul face au voisin libyen. Une défaite peut même suffire si les "Léopards" de la RDC échouaient à battre la Guinée, déjà hors course. Le suspense est beaucoup plus important dans le...
(Le Point 08/11/17)
Figure de proue de la société civile, ce quadragénaire défend les jeunes. Il plaide pour plus de respect de l'autre et de celui des droits. Derrière le gouvernorat de l'Ariana, trois avocats associés ont leur cabinet dans une sobre maison. C'est ici, au premier étage, que l'on trouve le bureau d'un avocat très en pointe sur les questions des libertés individuelles : Ghazi Mrabet. Tout juste 40 ans, cet admirateur de Robert Badinter et de Lionel Jospin est devenu une figure populaire de la jeunesse tunisienne en défendant tour à tour la diffusion de Persépolis à la télévision (ce qui avait déclenché le courroux des salafistes en 2011), le rappeur Weld El 15, Amina, cette jeune femme Femen emprisonnée pour...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Le premier magasin de la célèbre enseigne française de vêtements et d'équipements sportifs ouvrira jeudi dans la capitale tunisienne. D'autres points de vente devraient suivre courant 2018, alors que le groupe prévoit son implantation au Sénégal et en Égypte. Présent sur le web tunisien depuis décembre 2016, pour un chiffre de vente oscillant entre 3 000 et 4 000 euros par jour, Décathlon ouvrira son premier magasin tunisien jeudi 9 novembre à 10 heures, au complexe commercial Tunis City (Géant Casino). Sur 1 500 m² de surface de vente – le plus grand espace dédié à la vente d’articles sportifs du pays – l’enseigne française proposera 8 000 références concernant 37 sports. Yann Paviot, le responsable de Décathlon en Tunisie,...
(Xinhua 08/11/17)
Un Libyen et sa fille ont perdu la vie dans un accident de la route mortel survenu dans la nuit de mardi à mercredi entre les deux localités de Remada et Dhehiba, relevant de la province de Tatouine au sud-est de la Tunisie, a-t-on appris auprès d'une source locale. Cette source sécuritaire régionale a confirmé l'accident dans la presse en précisant que le père libyen était à bord de sa voiture en compagnie de sa fille et sa femme, qui a été gravement touchée dans l'accident. Le véhicule libyen a percuté une voiture de la Garde nationale tunisienne à bord de laquelle se trouvaient deux agents, qui ont été légèrement blessés. Alors que les corps du père et de sa...

Pages

(Xinhua 11/10/17)
Deux soldats ont été tués et 15 autres blessés dans deux accidents de la route survenus mardi à Kairouan et Sidi Bouzid, deux provinces respectivement du centre et centre-ouest de la Tunisie, a annoncé une source de la Protection civile de la Tunisie. Le premier accident qui a fait un mort et 12 blessés dont trois en état critique, s'est produit suite au renversement de deux engins militaires respectivement à 70km et 12km du centre-ville de Kairouan. Le soldat décédé à Kairouan est âgé de 34 ans et originaire de Beja, une province du nord-ouest du pays, selon le service médical ayant reçu le corps de la victime. Quant au deuxième accident, il s'agit également d'un renversement d'un engin de...
(AFP 10/10/17)
Deux demandeurs d'asile tunisiens, soupçonnés d'activités terroristes en lien possible avec l'attentat au couteau de Marseille, ont été arrêtés à la frontière italo-suisse, ont rapporté mardi les médias helvétiques. Les deux hommes ont été interpellés par la police suisse dimanche soir au centre d'accueil de Chiasso (canton du Tessin), à la frontière avec l'Italie, a indiqué l'agence de presse suisse ATS. Selon la presse helvétique, un mandat d'arrêt international aurait été délivré à leur encontre pour des liens possibles avec l'attaque devant la gare de Marseille (sud-est de la France), au cours de laquelle un Tunisien de 29 ans, Ahmed Hanachi, avait tué le 1er octobre deux jeunes femmes avant d'être abattu par la police. La directrice de la communication...
(AFP 10/10/17)
Les arrivées de migrants via la Turquie, la Tunisie et l'Algérie sont en forte hausse en Italie, mais restent à des niveaux encore sans commune mesure avec celles de Libye, a déclaré mardi le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti. Depuis l'année dernière, les arrivées en bateau depuis la Tunisie vers l'île italienne de Lampedusa ou l'ouest de la Sicile ont été multipliées par trois, celles depuis l'Algérie vers la Sardaigne par deux et celles depuis la Turquie vers le sud de la botte italienne ont progressé de 63%, a expliqué le ministre. Dans le même temps, celles via la Libye ont baissé de 25%, avec un ralentissement très net cet été...
(AFP 10/10/17)
Les autorités tunisiennes ont annoncé mardi avoir relâché une soeur et un frère du Tunisien ayant tué deux cousines à Marseille, estimant qu'ils "n'ont rien à voir" avec l'attentat au couteau. Moez et Amina Hanachi, qui vivent en Tunisie, avaient été placés en détention provisoire vendredi pour être entendus par le pôle judiciaire antiterroriste. "Ils n'ont rien à voir" avec l'affaire, a affirmé à l'AFP le porte-parole de ce pôle, Sofiène Sliti. Le juge d'instruction en charge du dossier a donc décidé de les remettre en liberté après les avoir interrogés, a-t-il ajouté. Ahmed Hanachi a tué au couteau deux jeunes femmes le 1er octobre à la Gare Saint-Charles de Marseille, avant d'être abattu par la police. Le groupe Etat...
(AFP 10/10/17)
Une soeur et un frère du Tunisien qui a tué deux cousines à Marseille sont en détention préventive depuis vendredi en Tunisie où ils été entendus par le pôle judiciaire antiterroriste, a indiqué lundi à l'AFP son porte-parole Sofiène Sliti. "Le frère et la soeur d'Ahmed Hanachi sont en détention préventive depuis vendredi", a-t-il indiqué, précisant qu'aucun autre proche n'avait été interpellé dans ce pays. "Ils ont comparu devant un juge d'instruction au pôle (antiterroriste) qui a décidé de confier l'enquête au poste de la garde nationale (gendarmerie) de l'Aouina", près de Tunis, a ajouté le porte-parole.
(RFI 10/10/17)
En Méditerranée, un navire de guerre tunisien est entré en collision avec une embarcation transportant des migrants. Un dernier bilan fait état de huit morts et plusieurs disparus. La collision s’est produite dimanche soir à une cinquantaine de kilomètres au large de l’île tunisienne de Kerkennah. Suite au choc, l’embarcation, qui transportait au moins 70 migrants, a rapidement coulé. Tunis n’a communiqué qu’en fin de matinée ce lundi, affirmant qu’un de ses navires militaires avait repéré le bateau clandestin, se serait approché et n’aurait pu éviter la collision. Les recherches, coordonnées par les autorités maltaises, se poursuivent pour tenter de retrouver des survivants. Les victimes étaient parties de la ville tunisienne de Sfax. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171009-tunisie-collision-entre-bateau-migran...
(AFP 09/10/17)
Au moins huit migrants sont morts noyés dans le naufrage de leur embarcation qui a heurté dimanche soir un navire militaire tunisien au large de l'archipel de Kerkennah, a indiqué lundi le ministère de la Défense. Ce drame intervient alors que le nombre de départs clandestins vers l'Italie depuis la Tunisie a beaucoup augmenté ces dernières semaines, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Un navire de la marine tunisienne "s'est approché dimanche soir d'une embarcation non identifiée à 54 km de (la principale île de) Kerkennah, et l'embarcation s'est heurtée au navire militaire...
(AFP 09/10/17)
Anis Hanachi, le frère du Tunisien qui a tué deux jeunes femmes début octobre à Marseille, a combattu en Syrie, ont annoncé lundi les autorités italiennes, après son arrestation dans le nord du pays. Ce sont les enquêteurs français qui ont prévenu leurs homologues italiens le 3 octobre, deux jours après l'attentat de Marseille, de la présence possible du frère d'Ahmed Hanachi en Italie, ont raconté de hauts responsables de l'antiterrorisme italien lors d'une conférence de presse. Le signalement précisait qu'Anis Hanachi avait "combattu, fait le jihad en territoire syro-irakien, avec une expérience de caractère militaire", a expliqué Lamberto Giannini, chef de l'antiterrorisme italien. Les enquêteurs français le soupçonnent de complicité dans l'assassinat des deux jeunes femmes à Marseille. "Une...
(Xinhua 09/10/17)
Le ministre tunisien de la Santé Slim Chaker est décédé ce dimanche suite à une attaque cardiaque, a annoncé une source de l'hôpital militaire de Tunis. Sous couvert d'anonymat, la source a tenu à préciser que le ministre tunisien de la Santé a perdu la vie malgré les énormes efforts des services du département cardiovasculaire de l'hôpital. Dans la matinée de ce dimanche, le ministre tunisien participait à Nabeul, province du nord-est tunisien, à un événement sportif avant de perdre la conscience soudainement. Nommé à son poste dans le remaniement décidé par le chef du gouvernement Youssef Chahed et approuvé à mi-septembre 2017, Slim Chaker avait participé à une série d'activités ce qui l'a poussé à doubler l'effort outre une...
(AFP 08/10/17)
Le ministre Tunisien de la Santé Slim Chaker, 56 ans, est décédé dimanche après avoir fait un malaise cardiaque lors d'un marathon organisé au profit d'une association luttant contre le cancer, a annoncé le ministère. "J'ai perdu un frère et un collègue," a écrit le Premier ministre Youssef Chahed sur sa page Facebook. "Il est parti (...) en faisant son devoir, et il est mort en faisant un noble acte humanitaire", a-t-il ajouté. Le ministre avait couru dimanche matin quelque 500 mètres d'un marathon organisé à Nabeul par une association collectant des fonds pour construire un hôpital destiné aux enfants cancéreux, a indiqué le service de communication du ministère de la Santé à l'AFP. Le ministre a fait un discours...
(AFP 06/10/17)
Un Français et une Tunisienne, accusés de se comporter de façon indécente dans une voiture près de Tunis, ont été arrêtés puis condamnés à de la prison pour "atteinte aux bonnes moeurs" et "outrage à un fonctionnaire", a indiqué jeudi leur avocat. Les deux prévenus ont démenti les faits qui leur sont reprochés, reconnaissant seulement avoir bu deux bières et discuté ensemble dans la voiture près de la mer. Ils ont fait appel du jugement. Le touriste franco-algérien de 33 ans, cadre dans une société marseillaise, était parti passer un week-end à Tunis où il a retrouvé vendredi soir une amie tunisienne...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Fini le temps où elles ne pouvaient épouser un homme que s’il était musulman. Depuis septembre en Tunisie, elles sont libres de choisir. Mais, pour la présidente de l’Association des femmes démocrates, l’égalité est loin d’être atteinte. Jeune Afrique : Adoption de la loi contre les violences faites aux femmes fin juillet, abrogation en septembre de la « circulaire 73 », qui empêchait une Tunisienne de se marier à un non-musulman… Une nouvelle ère s’ouvre-t-elle ? Monia Ben Jemia : Nous récoltons enfin le fruit de longues années de combat pour que l’État prenne ses responsabilités en matière de violences contre les femmes et adopte les mesures nécessaires à leur éradication. Il en est de même du retrait de la circulaire de...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Journaliste à Jeune Afrique, marié à une franco-tunisienne depuis des années, Dominique Mataillet explique les raisons qui l'ont amené à l'époque à ne pas légaliser son mariage en Tunisie. Une date m’est restée en mémoire : juillet 1993. Un amendement du code du statut personnel allait permettre aux Tunisiennes mariées à des étrangers de transmettre leur nationalité à leurs enfants nés hors du pays. Dans les colonnes de Jeune Afrique, dont j’étais alors l’un des journalistes, j’avais salué cette nouvelle avancée en faveur des droits des femmes et en avais attribué le mérite à Zine el-Abidine Ben Ali, qui, ce faisant, se posait en digne successeur de Bourguiba. Si elle n’avait l’air de rien, cette disposition sonnait comme une petite révolution,...
(Jeune Afrique 06/10/17)
La journaliste et écrivaine Fawzia Zouari réagit à l'abrogation de la circulaire interdisant le mariage avec un non-musulman et analyse l'évolution du statut de la femme en Tunisie. Le « Manifeste des 180 pour l’égalité hommes-femmes », signé par des intellectuelles issues du monde arabo-musulman et publié dans le quotidien français Libération ce 12 septembre, est une première dans l’histoire du féminisme. Cette parole féminine publique centrée sur la question de l’héritage et du mariage de la musulmane avec un non-musulman était jusque-là un sujet tabou, aucun pays islamique n’ayant eu la volonté ou le courage de l’aborder de front. La Tunisie a osé. Et ce n’est pas étonnant de la part d’un pays qui a toujours été le fer...
(AFP 04/10/17)
La famille d'Ahmed Hanachi, un Tunisien désigné comme le meurtrier de deux jeunes cousines dimanche à Marseille, peine à comprendre ce qui a pu pousser à l'acte cet homme selon eux paumé mais pas radicalisé. "Cette histoire de Daech (acronyme arabe de l'organisation jihadiste Etat islamique, NDLR), pour moi c'est impossible, je ne veux pas l'entendre", a déclaré à l'AFP le père d'Ahmed, Noureddine Hanachi, un retraité ayant travaillé comme maître d'hôtel à Vienne en Autriche. "Peut être qu'il était sous l'effet de la drogue", quand il a agressé à coups de couteaux les jeunes filles devant la gare Saint-Charles, assure le père, un sexagénaire à l'allure sportive, en jean-basket. La maison familiale, une vaste bâtisse récente, se trouve dans...
(AFP 03/10/17)
L'homme qui a tué dimanche deux femmes à la gare de Marseille, dans le sud-est de la France, a été formellement identifié comme étant Ahmed Hanachi, un Tunisien de 29 ans, a annoncé mardi le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb. "Tout au long de ces années, il avait emprunté à la fois en France dans les années 2005-2006 mais en même temps en Italie, les identités les plus variées, déclarant tantôt qu'il était Marocain, Algérien ou Tunisien", a expliqué le ministre ...
(Xinhua 03/10/17)
Comme prévu par l'Institut national de météorologie (INM) de Tunisie, de fortes précipitations ont marqué ce début de la semaine à travers les 24 provinces du pays notamment celles du nord, nord-ouest et plus particulièrement le Grand-Tunis. Les grandes quantités de pluies diluviennes ont généré de violents courants d'eau voire même des inondations dans les provinces du Grand-Tunis (Ariana, Manouba, Ben Arous et Tunis-ville), ce qui a causé l'interruption de la circulation dans plusieurs zones, a pu constater un correspondant de Xinhua. "A partir de cet après-midi, la situation météorologique sera favorable à des pluies orageuses qui gagneraient en intensité", a alerté l'INM qui prévoit, dans un bulletin spécial, des vents dépassant 60km/h. Selon la même source, la province de...
(Huffingtonpost 29/09/17)
Le prix de l'immobilier tunisien est en hausse constante depuis des années. Pour le président de la Chambre des promoteurs immobiliers, Fahmi Ben Chaâbane, ceci s'explique par l'augmentation des prix des terrains, qui, selon lui, ont été multiplié par 20 ces dernières années. "Les promoteurs immobiliers achètent des terrains dont les prix se sont envolés ces dernières années de façon vertigineuse", a-t-il indiqué sur les ondes de Mosaïque FM. Ce sont les propriétaires privés qui sont à l'origine de cette hausse, a-t-il précisé, en signalant que la Société nationale immobilière de Tunisie (SNIT) n'a plus de ressources, ce qui pousse les promoteurs à acheter à des propriétaires privés qui imposent les prix. "Je plains les citoyens qui font face à...
(Jeune Afrique 28/09/17)
Le ministre de la Justice tunisien a abrogé la loi interdisant aux femmes d’épouser un homme non musulman. Une avancée majeure. Désormais, une Tunisienne musulmane pourra se marier à un non-musulman, quelle que soit sa nationalité et sans que celui-ci doive se convertir à l’islam, comme l’y contraignait la circulaire n°216 du 5 novembre 1973, dite « circulaire 73 ». Son abrogation, réclamée ardemment par une frange de la société civile, notamment par les mouvements féministes, est devenue effective le 14 septembre, un mois après que le président de la République, Béji Caïd Essebsi, l’a requise lors d’un discours prononcé à l’occasion de la Fête de la femme, le 13 août. La nouvelle a provoqué un tollé chez les imams,...
(Jeune Afrique 26/09/17)
Dans les pays du Maghreb, de plus en plus, des islamistes tentent d'imposer leurs signes et leurs normes dans l'espace scolaire. Pour se défendre, les écoles doivent se doter d'un règlement clair, estime Habib Kazdaghli, le doyen de l'université de la Manouba, en Tunisie. En 2012, il a failli aller en prison en raison de son combat contre l’emprise des salafistes sur son université. Habib Kazdaghli, doyen de la faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba (Flahm), est une des figures de la lutte contre le salafisme en Tunisie. Il s’en est fallu de peu que son université devienne un « Manoubistan ». Aujourd’hui, le conservatisme gagne de plus en plus les écoles dans les pays...

Pages

(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Jeune Afrique 27/10/17)
Le syndicat patronal majoritaire, Utica, a menacé de se retirer du pacte politique de Carthage, qui sert de feuille de route au gouvernement depuis l'été 2016, si le projet de loi de finances 2018 était adopté en l'état. Le projet de loi aura une « incidence négative sur l’activité des entreprises, leur compétitivité, ainsi que leur capacité à investir et à créer des emplois », prévient Ouided Bouchamaoui, présidente de l’Utica, co-prix Nobel de la Paix en 2015. Du fait de ces nouvelles taxations, Walid Bel Haj Amor, vice-président de l’IACE, think tank d’entrepreneurs, estime que les entreprises n’auront d’autre choix que d’augmenter leurs prix et qu’en contrepartie, l’UGTT...
(Agence Ecofin 26/10/17)
A l’image de son voisin algérien, la Tunisie met un point d’honneur à assainir la gestion de son foncier. Dans ce cadre, l’Etat a réussi à récupérer 20 113 hectares de terres domaniales occupées illégalement depuis 2011. « Ces terres domaniales ont été squattées depuis les événements du 14 janvier 2011. Le gouvernorat de Béja vient en tête (3 115 hectares récupérés) tandis que le gouvernorat de Tataouine n’a enregistré aucun acte de spoliation de terrains domaniaux. L’opération de restitution a été menée suite à l’exécution des décisions de déchéance de droit, les décisions d’évacuation ainsi que les décisions juridictionnelles. Les terrains récupérés ont été pris en charge par les services de l’office des terres domaniales, en vue de leur...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui implique que probablement dans 50 ans, le pétrole sera une matière première de second rang.», a ajouté Mme Lagarde. Selon la dirigeante, le changement climatique et l'inégalité croissante sont les deux questions clés imminentes. « Si nous n'abordons pas ces...
(Jeune Afrique 25/10/17)
Entre ton menaçant et propositions alternatives, le syndicat patronal tunisien exprime son mécontentement face au projet de loi de finances du gouvernement. L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica) est fâchée et le fait savoir. En cause : le projet de loi de finances (PLF) 2018. La présidente du syndicat patronal tunisien, Wided Bouchamaoui, mène l’offensive, décidée lors d’une réunion du conseil administratif tenu le 19 octobre et lancée peu après. Ouided Bouchamaoui menace Le communiqué officiel, rendu public le 24, détaille : « Les présents [à la réunion, NDLR] ont également exprimé leur mécontentement quant aux dispositions de ce projet de loi...
(Jeune Afrique 25/10/17)
La Banque centrale de Tunisie a émis une proposition visant à réduire le coût des importations, dont le montant dépasserait les 10 millions de dinars. Elle a donc établi une liste de produits jugés superflus et dispensables, dont les préservatifs. Pour freiner le déficit commercial de 11,5 milliards de dinars (3,95 milliard d’euros) sur les neuf premiers mois de l’année – la Banque centrale de Tunisie a décidé de mettre des freins à l’importation de quelque 500 produits non essentiels. La BCT a donc établi une liste de produits jugés superflus et dispensables, qu’elle a soumis aux banques tunisiennes. Elle n’interdit rien mais demande aux sociétés importatrices de provisionner dès la commande le montant des factures qui sera bloqué en...
(Xinhua 23/10/17)
Le projet du budget de l'Etat tunisien pour l'exercice 2018 prévoit 14% aux ministères de l'Intérieur et de la Défense, soit une enveloppe totale de 5.112 millions de dinars (un dinar vaut 0,4 dollar). Avalisé le 12 octobre dernier en conseil des ministres et en attente de son examen et approbation parlementaire, le budget de l'Etat pour 2018 est estimé à 35.851 millions de dinars, soit une hausse de 4,3% par rapport à 2017. Concernant le budget du ministère de l'Intérieur, il enregistre une hausse de 12,5% par rapport au budget de 2017, pour se situer à 2.879 millions de dinars. Selon certains analystes, ce budget s'explique par l'acquisition ces trois dernières années d'équipements et matériels dédiés à la lutte...
(Xinhua 23/10/17)
Les investissements déclarés dans l'industrie ont progressé de 9,6% sur l'ensemble des neuf premiers mois de cette année par rapport à la même période de l'année dernière pour atteindre 2.603,2 millions de dinars (un dinar vaut 0,4 dollar), a-t-on appris samedi auprès de l'Agence de promotion de l'industrie et de l'innovation (APII). Selon l'APII, jusqu'à fin septembre dernier, le nombre des projets déclarés a cru de 2,2% par rapport à la même période en 2016, pour atteindre 2.737 projets devant générer pas moins de 43.000 postes d'emplois. En matière de valeur d'investissement, les industries alimentaires ont enregistré une croissance de 1,5% pour se situer à 915,7 millions de dinars jusqu'à fin septembre dernier. Par ailleurs, des investissements de 579 millions...
(Agence Ecofin 23/10/17)
L’Union Internationale de Banques (UIB), filiale en Tunisie du groupe bancaire français Société Générale, a amélioré sa rentabilité, au cours des neuf premiers mois de l’année 2017, s’achevant le 30 septembre 2017, malgré une hausse de 12,5% en moyenne, de ses charges opérationnelles et de personnel. Son coefficient d’exploitation (l’indicateur qui mesure le poids des charges sur l’ensemble des revenus dans le secteur bancaire) a été de 48,8% au 30 septembre 2017, contre un niveau de 49,1% sur la même période en 2016. En d’autre terme, le poids des dépenses relatives s’est réduit. Cette performance a été soutenue par un Produit Net Bancaire qui a progressé de 13,1% pour atteindre 205,9 Millions de Dinars tunisiens au contre 182 Millions de...
(Xinhua 23/10/17)
Les investissements étrangers en Tunisie ont cru durant les neuf premiers mois de l'année en cours à raison de 13,6% par rapport à la même période de 2016, pour atteindre 1.648,4 millions de dinars (un dinar vaut 0,4 dollar), a-t-on appris dimanche auprès de l'Agence de promotion de l'investissement étranger (FIPA) de Tunisie. D'après la FIPA, parmi ces investissements quelque 1.590 millions de dinars sont des investissements directs étrangers (IDE) qui enregistrent une amélioration de 13,2% par rapport à 2016. Les restants constituent des investissements de portefeuille, également en hausse soit de 27,7%. La répartition sectorielle des investissements étrangers en Tunisie montre que le secteur de l'énergie était le moins séduisant avec une baisse de 9,3% avec 707,8 millions de...
(Agence Ecofin 21/10/17)
En Tunisie, le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche a initié deux projets de lutte contre le charançon rouge (Rhynchophorus ferrugineus), d’une valeur de 4,3 millions $ (10,64 millions de dinars), rapporte maghrebemergent. Cet insecte coléoptère qui s’attaque au cœur des palmiers et détecté dans le pays en 2011, se manifeste par un affaissement des palmes, ainsi que par la présence de trous sur celles-ci. Si jusqu’ici, le parasite a ciblé les palmiers ornementaux du Grand Tunis, il préoccupe cependant les autorités en raison de ses potentielles implications pour la filière datte qui représente une entrée annuelle moyenne de devises de plus de 200 millions $. D’après maghrebemergent, dans le cadre de la stratégie de lutte...
(Agence Ecofin 21/10/17)
La filiale en Tunisie du groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank, a déclaré un produit d’exploitation bancaire en hausse de 16,64% pour les 9 mois s’achevant le 30 septembre 2017. Cette performance a été tirée par les gains sur les investissements et les placements qui ont progressé respectivement de 19,5% et 22,7% sur la période. Les revenus des intérêts et assimilés, ont eux aussi augmenté de 17,9%, tandis que les revenus des commissions et des frais ont progressé plus modestement (9,8%). Toutefois, bien que la banque Attijari de Tunisie soit parvenue à mieux maîtriser ses charges, celles-ci ont quand même augmenté de 16,9% sur la base d’une comparaison annuelle. Dans ces conditions, le revenu généré par la banque après réduction de...
(Jeune Afrique 19/10/17)
La Tunisie veut réduire son déficit budgétaire en augmentant les impôts et en freinant l'augmentation des salaires l'année prochaine, rapporte Bloomberg. Ces mesures s’inscrivent dans le programme mis en oeuvre par le gouvernement, avec l’appui du FMI, pour redresser les finances publiques, relancer la croissance et la création d’emplois. Le gouvernement vise un déficit budgétaire de 4,9% de son PIB en 2018, d’après l’agence de presse étatique TAP. Cette année, le FMI estime que ce déficit atteindra 6%. Cette réduction du déficit passera par l’augmentation des impôts, et notamment par une hausse d’un point de la TVA, qui sera par ailleurs étendue à un ensemble plus large de biens et de services, précise Bloomberg, citant un document publié sur le...
(Jeune Afrique 19/10/17)
Le groupe français, détenteur des marques Peugeot et Citroën, vient de présenter un nouveau pick-up en Tunisie. Et prévoit de lancer un nouveau modèle par an en Afrique. Jean-Christophe Quémard Directeur de la zone Afrique et Moyen-Orient de PSA répond à nos questions. Les 15 et 16 septembre, le patron de la zone Afrique et Moyen-Orient de PSA était dans la station balnéaire tunisienne de Hammamet, accompagné par Jean-Philippe Imparato, directeur général de la marque Peugeot, pour les essais devant la presse du nouveau pick-up de la marque au lion. L’occasion pour le dirigeant de revenir sur les plans du groupe français sur le continent : y renouveler sa marque et y assembler des voitures. Jeune Afrique : Pourquoi lancer le nouveau...
(Le Point 18/10/17)
Satisfecit pour le Maroc, inquiétudes pour l'Algérie, demandes réitérées de réformes pour la Tunisie : trois pays, trois réalités selon l'institution de Bretton Woods.. Le 14 octobre, durant trente-trois minutes, Jihad Azour, directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale, a tenu son point de presse. L'occasion de balayer la situation économique en Afrique du Nord. Et de distribuer en langage Bretton Woods – courtois mais précis dans ses messages subliminaux – les enjeux des trois pays-clés que sont le Maroc, l'Algérie et la Tunisie. On assiste à l'inversion des puissances. Les exportateurs de pétrole sont désormais affaiblis, alors que les importateurs sont dans une situation plus aisée pour réformer leurs économies.
(Xinhua 18/10/17)
En prévision d'une saison récord cette année, la Tunisie prévoit l'exportation de 200.000 tonnes d'huile d'olive, a-t-on appris lundi auprès de l'Office national de l'huile de Tunisie. Selon son président directeur-général Chokri Bayoudh, l'Office national de l'huile estime que la Tunisie serait le deuxième exportateur mondial de ce produit après l'Espagne. Il a rappelé que la Tunisie a surclassé l'Espagne, lors de la saison 2014/2015, en haut du classement mondial des exportateurs d'huile d'olive sur le plan mondial. L'huile d'olive tunisienne, réputée pour sa bonne qualité, s'exporte vers 54 marchés dont particulièrement l'Union européenne qui reçoit 56.000 tonnes suivie des États-Unis d'Amérique avec 35.000 tonnes. Certains nouveaux marchés ne cessent d'apparaître, selon le chef de l'Office national de l'huile de...
(Agence Ecofin 18/10/17)
La Commission d’assainissement et de restructuration des entreprises à participations publiques (CAREPP) de Tunisie a autorisé la cession de la participation de l’Etat Tunisien dans le capital de la Banque de Tunisie et des Emirats (BTE), a annoncé la banque à travers un communiqué publié lundi. Cette cession de parts de l’Etat tunisien intervient dans le cadre de la vente d'un bloc unique d'actions représentant 77,78% du capital de la BTE et représentant 100% des droits de vote. Ceci, raison de 38,89% par l'Etat tunisien et 38,89% par le fonds souverain Emirati Abu Dhabi Investment Authority (ADIA). Le reste étant des actions à dividendes préférentiels admises à la cote de la Bourse de Tunis. Créée en 1982, la BTE opérait...
(Agence Ecofin 17/10/17)
En Tunisie, le gouvernement envisage de s’appuyer sur un certain nombre de leviers économiques pour réduire son déficit budgétaire. Au nombre de ceux-ci, l’augmentation des taxes et la maîtrise de la croissance de la masse salariale. La mise en œuvre de la nouvelle politique budgétaire soutenue par le Fonds monétaire international (FMI) servira à stabiliser les finances publiques, stimuler la croissance et générer des emplois. Les nouvelles mesures qui entreront en vigueur, se déclinent essentiellement en une augmentation d'un point de pourcentage de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et l'application d’un prélèvement sur un ensemble plus large de biens et de services, selon un document consulté sur le site web du ministère des Finances. Le gouvernement introduira également...
(Agence Ecofin 17/10/17)
La Banque mondiale engage l’équivalent de 60,52 millions $ (150 millions de dinars tunisiens) au profit de l’inclusion économique de la jeunesse défavorisée en Tunisie. Ce financement qui ambitionne d’offrir des services d’accès à l’emploi et dédiés aux entreprises et entrepreneurs, cible des jeunes âgés de 18 à 35 ans dans les zones les plus défavorisées du pays. L’accord a été signé par le ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari (photo), et des représentants de la Banque mondiale, à Washington où se sont déroulées du 11 au 15 octobre 2017, les réunions annuelles d’automne de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI). Deux autres accords ont été également signés, lundi, entre les...
(Agence Ecofin 17/10/17)
Tunisie Telecom accueille son nouveau président directeur général, Mohamed Fadel Kraïem (photo), aujourd’hui. L’ex-directeur général adjoint de l’opérateur historique des télécommunications, nommé en septembre dernier, a officiellement été installé dans ses nouvelles fonctions ce 17 octobre 2017 au cours d’une réunion du conseil d’administration de la société publique. Il succède à Nizar Bouguila qui occupait le poste depuis août 2015. A ce grand changement à la tête de Tunisie Telecom, Anouar Maârouf, le ministre des Technologies de l’information et de l’Economie numérique, a annoncé que s’ajoute un changement au niveau de l’actionnariat. « Après le départ de fait de Dubaï Holding, un accord vient d’être trouvé avec la société émiratie Abraj pour le remplacer pour la détention de 35% du...

Pages

(AFP 02/05/17)
Le nouveau sélectionneur de la Tunisie, Nabil Maâloul, s'est fixé pour objectif la qualification au Mondial-2018, qui serait la première participation des Aigles de Carthage à une phase finale depuis 2006, lors de sa présentation à la presse lundi. Maâloul, 54 ans, qui avait déjà dirigé la sélection durant quelques mois en 2013, a été nommé jeudi dernier à la suite du limogeage du technicien franco-polonais Henryk Kasperczak. Devant la presse, l'ancien international tunisien a toutefois prévenu qu'il entendait s'appuyer sur le travail de son prédécesseur. "Je pense qu'on doit remercier M. Kasperczak parce que nous disposons de beaucoup de choses positives", a dit Nabil Maâloul, qui entend simplement procéder à "quelques retouches susceptibles d’apporter un plus". Compte tenu de...
(RFI 28/04/17)
Nabil Maâloul est le nouveau sélectionneur de l’équipe de Tunisie, poste qu’il avait déjà occupé en 2013. L’ex-milieu de terrain, âgé de 54 ans, succède au Franco-Polonais Henryk Kasperczak. Nabil Maâloul va avoir le droit à une deuxième chance à la tête de l’équipe nationale de Tunisie. Le technicien de 54 ans, qui a dirigé l’Espérance Tunis (2011, puis 2012-2013), le club qatarien d’El Jaish SC (2014) et la sélection du Koweït (2015), avait en effet effectué un premier passage peu convainquant sur le banc des « Aigles de Carthage », en 2013. L’ex-milieu de terrain, qui était adjoint de Roger Lemerre lors de la victoire à la CAN 2004, avait vécu des mois éprouvants dans la peau du sélectionneur...
(Jeune Afrique 28/04/17)
C'est désormais officiel : le Tunisien Nabil Maâloul, 54 ans, succède au franco-polonais Henri Kasperczak en tant que nouveau sélectionneur des Aigles de Carthage. Réuni le 27 avril, le bureau fédéral de la Fédération tunisienne de football (FTF) a annoncé la nouvelle par communiqué : « Le nouveau sélectionneur national Nabil Maâloul sera officiellement présenté aux médias le lundi 1er mai 2017 à partir de 11h, lors d’une conférence de presse. » Une nomination sans grande surprise, dont le bruit courait depuis déjà plusieurs jours. Dans une interview accordée le 15 avril à la chaîne beIN Sports, Nabil Maâloul avait lui-même assuré qu’il avait « 98 % de chances d’être le nouveau sélectionneur de la Tunisie ». Selon une source...
(Jeune Afrique 18/04/17)
Nabil Maâloul, 54 ans, devrait être nommé sélectionneur de la Tunisie dans une dizaine de jours au plus tard. Il s’agira de son deuxième passage sur le banc des Aigles de Carthage. Samedi soir, lors d’une interview accordée à BeInsport, Maâloul a admis qu’il avait « 98 % de chances d’être le nouveau sélectionneur de la Tunisie ». Même si cette sortie médiatique a crispé certains membres de la Fédération Tunisienne de Football (FTF), cela ne remettra pas en cause une décision avalisée par le ministère des Sports, qui souhaitait que le choix porte sur un Tunisien. La FTF, qui espère selon nos informations aboutir rapidement à un accord financier avec Henri Kasperczak, dont elle a annoncé vouloir se séparer...
(Jeune Afrique 13/04/17)
Alors que le départ du franco-polonais Henri Kasperczak n’est pas administrativement réglé, la Tunisie se cherche un nouveau sélectionneur. De nombreux techniciens sont candidats, mais deux profils sortent du lot : ceux du Tunisien Nabil Maâloul et du Français Hubert Velud. La Fédération Tunisienne de Football (FTF) s’est peut-être un peu emballée en annonçant le vendredi 7 avril qu’un accord avait été trouvé avec Henri Kasperczak (70 ans), revenu aux affaires en juillet 2015 après un premier passage sur le banc des Aigles de Carthage entre 1994 et 1998. Les deux parties vont bien se séparer, mais le technicien, qui dispose d’un contrat de trois ans, ne veut pas perdre trop d’argent dans l’affaire (son salaire mensuel, hors avantages et...
(AFP 10/04/17)
La Tunisie a limogé son sélectionneur franco-polonais Henryk Kasperczak, après avoir un temps espéré une séparation à l'amiable, a-t-on appris samedi auprès de la Fédération tunisienne de football (FTF). "La décision a été prise hier (vendredi) par le bureau fédéral. Il n'a pas été possible de trouver un terrain d'entente, et le bureau a donc décidé une séparation unilatérale", a indiqué à l'AFP le responsable presse et communication de la FTF, Kaïs Reguez. Le successeur de M. Kasperczak "sera désigné d'ici la fin du mois", a-t-il ajouté. Les noms de techniciens tunisiens ...
(RFI 10/04/17)
La Fédération tunisienne de football (FTF) a annoncé le licenciement du sélectionneur des « Aigles de Carthage », Henryk Kasperczak, le 7 avril 2017. Le technicien franco-polonais paie des résultats mitigés à la tête de l’équipe tunisienne, depuis juillet 2015. C’était dans l’air depuis plusieurs semaines et l’élimination de l’équipe de Tunisie en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2017. Une défaite 2-0 face au Burkina Faso qui avait en partie scellé le sort du sélectionneur des « Aigles de Carthage », Henryk Kasperczak. Cela a été officialisé le 7 avril par la Fédération tunisienne de football (FTF) : le Franco-Polonais, à qui il restait un peu plus d’un an de contrat, n’est plus coach. « Le...
(APA 10/04/17)
La Tunisie a limogé son sélectionneur Henryk Kasperczak (70 ans), après plusieurs semaines d’atermoiements pour trouver une solution à l'amiable, a appris APA auprès de la Fédération tunisienne de football (FTF). «Le nom du prochain entraîneur sera annoncé à la fin du mois d’avril au plus tard», a indiqué l’instance, à la sortie de la réunion du bureau fédéral vendredi. La FTF n’a pu trouver un accord à l’amiable avec le Franco-Polonais pour un départ négocié. Elle va devoir donc payer des indemnités de licenciement au technicien en place depuis juillet 2015. Il avait déjà effectué un premier passage à la tête des «Aigles de Carthage» entre 1994 et 1998. L’élimination des « Aigles de Carthage » en quart de...
(AFP 03/04/17)
La Tunisie négocie une "séparation à l'amiable" avec son sélectionneur franco-polonais Henryk Kasperczak, en poste depuis l'été 2015, a-t-on indiqué vendredi soir de source interne à la Fédération tunisienne de football (FTF). "Officiellement, rien n'est signé, mais nous sommes en négociation pour une séparation à l'amiable. (...) Les deux parties ne se sentent plus à l'aise", a déclaré à l'AFP un responsable de la FTF sous couvert d'anonymat. "La Fédération ne tardera pas à nommer son successeur, mais par respect pour l'entraîneur et pour les clauses du contrat, il n'y aura officialisation du départ que lorsque ça sera effectif", a-t-on précisé. Sollicité par l'AFP, M. Kasperczak n'était pas joignable. Les rumeurs de départ du technicien franco-polonais ont été insistantes depuis...
(AFP 29/03/17)
Seize personnes ont été arrêtées à la suite d'affrontements mardi dans le centre-ville de Tunis entre des supporteurs des clubs rivaux de l'Espérance sportive (EST) et du Club africain (CA), a indiqué mercredi le ministère de l'Intérieur. Selon des médias locaux, ces heurts, qui ont impliqué plusieurs centaines de fans des deux équipes, ont eu lieu à partir de la fin d'après-midi, dans plusieurs endroits de la ville, entraînant l'intervention des forces de l'ordre. Les seize personnes interpellées "seront traduites devant la justice sur instruction du procureur général", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Yasser Mesbah. L'Espérance et le Club africain sont les deux équipes les plus populaires de Tunis. Leurs groupes de supporteurs se vouent...
(APA 29/03/17)
La sélection marocaine de football a battu son homologue tunisienne sur le score étriqué de 1 à 0 en match amical, disputé mardi soir sur la pelouse du Grand stade de Marrakech. L'unique but de la rencontre a été marqué par Hamza Younes (14è) contre son camp après un coup-franc joué par Fayçal Fajr. Il s'agit du deuxième test amical des Lions de l'Atlas en moins d'une semaine après la confrontation remportée face au Burkina Faso (2-0). Ce match amical a été marqué par la présence sur la tribune d’honneur du président de la Confédération africaine de football, Ahmed Ahmed, qui effectue une visite de courtoisie au Maroc.
(L'Equipe 29/03/17)
Un but contre son camp de Younes a permis au Maroc de dominer la Tunisie mardi, en amical. Quatre jours après sa victoire (2-0) contre le Burkina Faso, déjà en amical, le Maroc du milieu monégasque Nabil Dirar a battu (1-0) la Tunisie mardi. Le seul but du match a été inscrit de la tête par Hamza Younes (Xanthi), contre son camp, au quart d'heure de jeu.
(APA 25/03/17)
APA-Tunis (Tunisie) - La sélection tunisienne de football s'est inclinée, à domicile, face au Cameroun, champion d'Afrique en titre, sur le score d'un but à zéro (0-1), en match amical de football disputé vendredi soir, à Monsatir. L'unique but de la partie a été inscrit dès la 14ème minute de jeu par Vincent Aboubakar, auteur du but victorieux des Lions Indomptables en finale de la dernière CAN contre l'Egypte (2-1). Les deux sélections se préparent pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, dans lesquelles elles connaissent des fortunes diverses au terme des deux premières journées. Dans le Groupe A, la Tunisie se partage la première place avec la RD Congo avec 6 points, tandis que le Cameroun, qui...
(APA 13/03/17)
L’Espérance sportive de Tunis a largement battu, ce samedi en Tunisie, le Horoya AC de Conakry, sur le score de 3 buts a 1. en seizième de finale aller de la Ligue des champions. Img : L’Espérance de Tunis dispose du Horoya AC de Conakry à Tunis (3 -1) Les deux clubs ont rejoint les vestiaires à égalité (1- 1). Les Espérantistes ont marqué par Sassi (20’) et Yacouba Manda a égalisé pour les visiteurs quatre minutes après (24’). A la reprise, Ferjani Sassi a signé le doublé (54 mn), suivi de Fakhreddine Ben Youssef (75 mn). Tombeurs de l’US Gorée du Sénégal, le Horoya AC a du pain sur la planche dans une semaine à Conakry.
(AFP 20/02/17)
L'Espérance de Tunis, double vainqueur de la compétition, devra rester sur ses gardes à l'occasion de son déplacement en Guinée face à Horoya, pour le compte des seizièmes de finale de la Ligue des champions. De son côté, le tenant du titre, les Sud-Africains du Mamelodi Sundowns, a hérité des Ougandais de Kampala Capital City Authority FC tandis que le TP Mazembe affronte CAPS United du Zimbabwe. Les vainqueurs de chaque confrontation participeront à la phase de poules de la compétition phare du football de clubs africains. Les perdants sont renversés en Coupe de la Confédération. USM Alger (ALG) - Kadiogo (BUR) Rivers Utd (NGR) - Al Merrikh (SUD) Etoile Sahel (TUN)- AS Tanda (CIV) Esperance (TUN) - Horoya (GUI)...
(Autre média 10/02/17)
C’est officiel! la prochaine apparition des Lions de l’Atlas aura lieu au mois de mars. Le Maroc profitera de deux dates FIFA pour disputer deux rencontres amicales, le 24 et le 28, contre le Burkina Faso et la Tunisie, au stade de Marrakech. Une bonne occasion pour les Lions de l’Atlas de se mesurer à deux des équipes qui ont brillé lors de la CAN 2017. Ces matches de préparation entrent dans le cadre de la préparation des matches de qualification pour la Coupe du monde 2018 en Russie et la CAN 2019 au Cameroun. Pour rappel, la sélection va attaquer les qualifications pour la compétition africaine en juin prochain. Le Maroc évoluera dans le Groupe B où il affrontera...
(Tunisie Numérique 10/02/17)
Le sélectionneur du Club Africain, Chiheb Ellili, s’est dit très heureux de la victoire du Club Africain contre l’Espérance Sportive de Tunis au derby de la capitale. Chiheb Ellili, qui entame son parcours sous les meilleurs auspices avec le club de Bab Jedid a souligné que le mérite de la victoire revient avant tout au groupe: « Les joueurs ont été très convaincants. Combativité, discipline et gestion au match, tout a été parfaitement négocié », a jugé le sélectionneur du Club Africain. « Notre stratégie s’est avéré payante. La persévérance tactique nous a permis de remporter cette victoire que je dédie aux supporters du Club Africain », a conclu Chiheb Ellili à l’issue du match.
(Global Net 31/01/17)
Le coach de l'Espérance Sportive de Tunis, Faouzi Benzarti, s'est exprimé à propos de l'élimination de la sélection tunisienne face au Burkina Faso, lors des quarts de finale de la CAN 2017 : "Même lorsque nous avions perdu face au Sénégal, je trouvais que l'équipe était très bonne et avait les moyens d'aller loin. J'étais sûr que nous allions battre le Burkina Faso mais lorsque j'ai vu la formation rentrante, je me suis dit que ça allait être difficile. Les raisons ? Avec cette formation, la Tunisie était comme un oiseau avec une aile brisée et on sait tous qu'on ne peut pas voler avec une seule aile".
(RFI 31/01/17)
Ils étaient venus au Gabon pour remporter leur première Coupe d’Afrique des nations depuis de nombreuses années, voire pour la première fois. Congolais, Sénégalais et Tunisiens ont quitté cette CAN 2017 avec beaucoup de déception et quelques interrogations. L’adage « ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne » se vérifie en partie durant cette Coupe d’Afrique des nations 2017 de football. Le Sénégal, équipe la plus en vue au premier tour, et la RDC ainsi que la Tunisie, meilleures attaques de la phase de groupes, ont en effet été éjectés du tournoi en quarts de finale. Mais peut-on parler d’accident de parcours concernant les Congolais, les Sénégalais et les Tunisiens ? Les « Léopards » de RDC ont progressé,...
(Jeune Afrique 31/01/17)
Supporters en colère, joueurs abattus, sélectionneur déçu… Le pays, qui rumine encore son élimination de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) ce lundi, veut désormais se concentrer sur ses prochains grands rendez-vous internationaux. En espérant de meilleurs résultats. Pour la Fédération tunisienne de football (FTF), c’est une élimination teintée de « regrets et d’amertume », car l’équipe avait « les moyens d’aller plus loin que les quarts de finale auxquels elle semble abonnée ». Après s’être un temps imposés dans un groupe dont ils n’étaient pas donnés favoris, les Aigles de Carthage sont finalement rentrés bredouille de la CAN. Leur sélectionneur, Henri Kasperczak, continuera néanmoins à entraîner l’équipe, comme l’a annoncé dimanche 29 janvier Wadii Jarii, président de la FTF,...

Pages

(RFI 07/04/17)
Rendez-vous incontournable de l'art contemporain dans le monde, la Biennale de Venise se tiendra à partir du mois de mai en Italie. Pour la première fois depuis 1958, la Tunisie y sera représentée officiellement. Une présence décidée à la dernière minute et rendue possible par un partenariat entre le gouvernement tunisien, une fondation privée et des organisations internationales. Avec un thème qui résonne dans l'histoire de l'Italie et de la Tunisie : la migration. La migration au coeur de la Biennale de Venise
(Jeune Afrique 06/04/17)
Ce journaliste tunisien controversé gère désormais les affaires politiques de Nidaa Tounes. Après avoir ardemment défendu le régime de Ben Ali… C’est une revanche pour ce propagandiste de l’ancien régime, qui avait nié, sur Al-Jazira, le 13 janvier 2011, l’impact du soulèvement qui allait emporter Ben Ali dès le lendemain. Nidaa Tounes, parti au pouvoir dans la tourmente, a appelé le journaliste Borhène Bsaïes à la rescousse. À 55 ans, celui-ci est désormais chargé des affaires politiques du mouvement fondé par Béji Caïd Essebsi. Pour d’aucuns, ce ralliement exhale d’ailleurs un parfum de restauration. Machine à recycler Mohamed Ghariani, ex-secrétaire général du parti de Ben Ali, s’apprêterait lui aussi à rejoindre Nidaa Tounes. Conséquence : la formation apparaît de plus en...
(RFI 06/04/17)
Rendez-vous incontournable de l'art contemporain dans le monde, la Biennale de Venise se tiendra à partir du mois de mai en Italie. Pour la première fois depuis 1958, la Tunisie y sera représentée officiellement. Une présence décidée à la dernière minute et rendue possible par un partenariat entre le gouvernement tunisien, une fondation privée et des organisations internationales. Avec un thème qui résonne dans l'histoire de l'Italie et de la Tunisie : la migration.
(AFP 03/04/17)
Le célèbre rappeur tunisien Weld El 15 a été placé en détention provisoire en France pour violences conjugales dans l'attente de son jugement en comparution immédiate, a-t-on appris samedi auprès du parquet de Saint-Malo (ouest). Weld El 15, de son vrai nom Ala Edine Yacoubi, l'une des égéries de la révolution tunisienne, est installé depuis mars 2015 à Saint-Malo. "Il a été placé en détention provisoire vendredi soir à Saint-Malo dans l'attente de son jugement lundi pour avoir frappé et menacé de mort sa compagne après avoir forcé la porte de leur domicile", a déclaré à l'AFP Ronan Le Clerc, substitut du procureur de la République à Saint-Malo. L'audience est prévue à 16H00 (14H00 GMT) devant le tribunal correctionnel de...
(Jeune Afrique 25/03/17)
Icône musicale du printemps arabe, la jeune Emel Mathlouthi délivre un album d'un genre nouveau et apporte un nouveau souffle révolutionnaire, dans la musique cette fois. Janvier 2011. Au milieu d’une foule de centaines de manifestants sur l’avenue Bourguiba à Tunis, une femme se lève. Manteau rouge, bougie en main, visage juvénile, Emel Mathlouthi entonne un chant a cappella qui transperce l’âme, « Kelmti Horra » (« ma parole est libre »). L’interprète, filmée pendant sa performance, accède malgré elle au rang d’icône du Printemps arabe. Et sa chanson, écrite par son ami Amine El Ghozzi, écoutée et partagée des centaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux, devient l’hymne des révoltés. Six ans plus tard, Emel Mathlouthi fait...
(Le Monde 24/03/17)
L’historienne franco-tunisienne retrace les vies « hors norme » de cinq Tunisiennes, de l’Antiquité au monde moderne, qui habitent l’imaginaire collectif et continuent de le fertiliser. Par Frédéric Bobin (Tunis, correspondant) Cinq femmes, cinq Tunisiennes et, au fil de la plume de Sophie Bessis, un passé exhumé, l’exploration de destins individuels transfigurés par l’imaginaire collectif. Au panthéon de la Tunisie, des mythes féminins trônent, suscitant une inlassable vénération. Dans Les Valeureuses ou Cinq Tunisiennes dans l’Histoire, Sophie Bessis, écrivaine franco-tunisienne, historienne de formation, faire revivre ces figures d’exception « devenues d’incontournables marqueurs de la mémoire du pays ». Leur héritage, écrit-elle, participe de cette « tunisianité » dont l’histoire récente a illustré l’ombrageuse fierté. La chronique populaire n’a cessé de...
(Le Point 27/02/17)
Sans faire le tour de tout ce que la Tunisie compte de trésors, ce parcours du musée du Bardo à Djerba en passant par Dkhila montre la diversité d'un pays qui veut se relancer. Aménagé en 1882 dans un ancien palais beylical, déserté dès l'accession au trône d'Ahmad Bey en 1837, au profit du palais de la Marsa, le musée du Bardo tient son nom du mot espagnol prado, que les Arabes, prononçant « brado », ont déformé en « bardo ». Prado signifie « jardin » ou « pré ». Comme les palais souverains de Carthage, d'Hamam Lif, de La Marsa ou de la Goulette, le Bardo a en effet été originellement construit dans les plaines qui entouraient la...
(Jeune Afrique 11/02/17)
Exposés du 12 février au 3 mars à Tunis, les tableaux colorés et décalés de l’artiste Sarroura Libre dépoussièrent l’héritage politique et culturel de son pays. Le poète Abou El Kacem Chebbi au style hippie, la chanteuse Nâama, portable à la main, Tahar Haddad, auteur féministe et syndicaliste, coiffé d’une chéchia à fleurs… Tous viendront habiller les murs de la galerie Musk and Amber de Tunis, attisant la nostalgie des plus âgés et la curiosité des plus jeunes. C’est en tout cas ce qu’espère l’humoriste, réalisatrice et artiste tunisienne, qui préfère garder pour l’occasion son pseudonyme, Sarroura Libre. « Ces œuvres sont gaies, avec une touche d’humour. Un peu comme moi ! », explique-t-elle à Jeune Afrique. Plus connue pour...
(Jeune Afrique 01/02/17)
Après un grand froid diplomatique, c'est la coopération qui semble désormais l'emporter. Depuis les élections de 2014, l’engagement saoudien va s’accentuant. À tous les niveaux… Entre Tunis et Riyad, les relations sont aujourd’hui au beau fixe, ce qui n’a pas toujours été le cas. À l’indépendance, le royaume des Saoud voyait d’un mauvais œil l’action de Habib Bourguiba, qui avait destitué une famille régnante pour fonder une république et dont l’orientation laïque lui vaudra, en 1974, d’être accusé d’apostasie par le mufti de la monarchie wahhabite. Après la révolution de 2011, le rapprochement avec le rival qatari, opéré par la troïka au pouvoir conduite par les islamistes d’Ennahdha, et l’asile offert par Riyad à Zine el-Abidine Ben Ali, dont les...
(Le Huffington Post 30/01/17)
Le court métrage ” Khalâa ” de Maher Hasnaoui a décroché samedi soir le prix de la meilleure fiction lors de la 4ème édition du concours ” Les nuits du court métrage tunisien ” organisé par la Fondation de la maison de Tunisie à Paris. Le prix du meilleur documentaire a été attribué à ” Kabrane ” de Charfeddine Ferjani. Une mention spéciale jury a été accordée à ” Les commerçantes ” de Noussaiba M’sallem. Une trentaine de documentaires et de courts métrages ont été sélectionnés pour la compétition finale. Les courts métrages primés seront projetés le 20 mars à la maison de Tunisie à Paris lors de la nuit des trophées, selon le directeur de la Fondation de la...
(Le Monde 23/01/17)
Les peuples demandaient la démocratie et la justice sociale, l’Europe et les Etats-Unis en ont trop peu fait, laissant les fanatiques religieux propager le terrorisme, estime l’ancien président tunisien. Par Moncef Marzouki (Médecin, militant des droits de l’homme, ancien président de la République tunisienne (2011-2014)) Quel est le point commun entre l’attentat du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, celui de Berlin le 19 décembre 2016 et celui de Nice le 14 juillet 2016 ? La haine des Occidentaux ! Pas seulement. Ils ont été commis par mes compatriotes, par des Tunisiens qui ont frappé aussi en Tunisie même et ce à plusieurs reprises. Les attentats n’ont pas cessé depuis 2010, les pires ayant coûté la vie à 24 touristes lors...
(Jeune Afrique 09/01/17)
Avec son premier film, Hedi, salué lors du Festival de Berlin, le Tunisien Mohamed Ben Attia réussit un coup de maître. L e Tunisien Mohamed Ben Attia, qui vient tout juste de se lancer dans la réalisation, a reçu un accueil digne de celui qu’espèrent les plus chevronnés des réalisateurs. Sélectionné en compétition officielle au dernier Festival de Berlin, l’un des plus prestigieux de la planète, il a été désigné comme le meilleur premier film, et son acteur principal a obtenu l’Ours d’argent du meilleur acteur. Hedi, un vent de liberté, a ainsi permis au cinéaste d’entrer d’emblée dans la cour des grands. Et le public a suivi. En Tunisie, où il a été programmé dans la plupart des quelque...
(Jeune Afrique 07/12/16)
Éditorialiste à Jeune Afrique, féministe engagée, la romancière remporte la quinzième édition de ce prix avec son livre "Le corps de ma mère". Notre collaboratrice Fawzia Zouari est la lauréate 2016 du prix des Cinq continents de la Francophonie. Auteur de nombreux romans comme La Caravane des chimères, Ce pays dont je meurs, La Retournée, La deuxième épouse, etc., elle obtient cette consécration pour Le corps de ma mère, paru cette année aux éditions Joëlle Losfeld. Elle y raconte sa mère, dans la perspective de la comprendre, de se comprendre et de comprendre le monde qui l’entoure, ses évolutions. Éditorialiste à Jeune Afrique où elle signe régulièrement le Post-Scriptum, Fawzia Zouari n’a de cesse d’explorer, avec courage, la question féminine...
(Jeune Afrique 05/12/16)
La Tunisie élira le 3 décembre sa nouvelle miss parmi les 14 candidates en lice pour le concours de beauté national. Une compétition qui a beaucoup évolué au fil des années, des régimes politiques et des polémiques. Retransmise à la télévision, la finale du concours Miss Tunisie 2016 se déroulera au siège de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), à Tunis. Quasi-coupées du reste du monde pendant un stage de deux semaines, ponctué de cours de sport, d’apprentissage des bonnes manières, de maintien, de mise en beauté ou encore d’arts de la table, les jeunes femmes seront d’abord départagées par un vote du public, avant d’être jugées par un jury présidé par la « madame de...
(Jeune Afrique 02/12/16)
Âgée d’à peine 23 ans, la styliste tunisienne Anissa Meddeb se signale déjà dans le monde très codifié de la haute couture. Avoir les honneurs du magazine britannique Vogue pour une première apparition à la Fashion Week de Londres reste utopique pour qui débute dans le monde très concurrentiel de la mode. À 23 ans à peine, la styliste et designer franco-tunisienne Anissa Meddeb a pourtant bien réalisé ce rêve. Repérée par les dénicheurs de talents de la semaine de la mode londonienne, elle a été sélectionnée, avec trois de ses consœurs, sur plus de 300 candidats. Elle a obtenu le privilège de présenter, le 16 septembre, sa collection printemps-été 2017 dans la catégorie Ones to Watch – « ceux...
(Jeune Afrique 14/11/16)
Brahim Letaief, directeur de la 27e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), ne poursuivra pas son mandat à la tête du festival international. Un clap de fin qui fait du bruit. Dans un communiqué publié le 14 novembre, le ministère de la Culture a annoncé avoir « mis fin » à ses fonctions de directeur, précisant attendre les rapports « financier et moral » du bureau exécutif pour l’édition 2016 des JCC. Une édition qui s’est achevée le 5 novembre mais qui fait encore parler d’elle. Limogeage ou démission ? Nommé à ce poste en mai 2015, Brahim Letaief avait succédé à la cinéaste Dora Bouchoucha. Lors d’une conférence de presse organisée le mardi 8 novembre 2016, le réalisateur...
(Jeune Afrique 10/11/16)
Le directeur des Journées cinématographiques de Carthage ( JCC) revient sur une 27e édition chaotique. Figure militante du cinéma arabe et africain, Mohamed Challouf s’est vu confier l’organisation des événements liés au cinquantenaire des Journées cinématographiques de Carthage ( JCC) qui ont eu lieu à Tunis du 28 octobre au 5 novembre. Le réalisateur et producteur tunisien, initiateur de nombreuses manifestations cinématographiques – dont le Giornate del Cinema Africano di Perugia, dédié au film africain en Italie – nous livre ses impressions sur la 27e édition du plus vieux festival du continent. Mohamed Challouf : Nous avions une opportunité magnifique, qui était celle du 50e anniversaire, mais nous l’avons gâchée. La logistique n’a pas suivi et l’accueil a été catastrophique...
(Jeune Afrique 07/11/16)
Le rideau est tombé sur la 27e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) qui ont eu lieu à Tunis du 28 octobre au 5 novembre. La part du lion du palmarès est allée aux films arabes à connotation politique et sociale, au détriment du cinéma subsaharien qui fut sous-représenté et mal sélectionné, de l’avis du président du jury, le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako. Au Palais des congrès aménagé pour la soirée de clôture, l’assistance fut nombreuse mais l’ambiance tiède. Les remerciements des lauréats sont allés le plus souvent à leur papa et maman qui leur ont permis de faire du cinéma, les flashs ont crépité, les primés sont redescendus de la tribune en serrant sur leur cœur leur trophée...
(AFP 29/10/16)
Les 27èmes Journées cinématographiques de Carthage (JCC), qui fêtent leur cinquantième anniversaire cette année, se sont ouvertes vendredi soir dans une ambiance festive mais sous haute sécurité. Ce festival réservé aux réalisateurs arabes et africains, un rendez-vous culturel majeur en Tunisie, est très attendu par les cinéphiles. Les salles de cinéma projetant les films en compétition sont généralement prises d'assaut pendant le festival, qui durera jusqu'au 5 novembre. Vendredi soir, des acteurs vedettes comme la Tunisienne Dorra...
(La Voix du Nord 21/10/16)
Patrick Pennel, 63 ans et jeune transporteur-chauffeur retraité, n’a pas connu la Guerre d’Algérie, du Maroc ou de Tunisie. Il est pourtant la cheville ouvrière de l’exposition inédite relative à ce conflit qui se tiendra dimanche, à la salle des fêtes, le lendemain du banquet des anciens combattants. Cela fait trois ans qu’il travaille dessus. Patrick Pennel est le président-fondateur de la section donoise de l’UNC, créée en 2011. « Auparavant, j’étais un simple Soldat de France, comme on dit », en référence à l’association dont il faisait partie par volonté de faire perdurer le devoir de mémoire. « Bien épaulé par Francis Rouzé, président de l’UNC à Wavrin, j’ai voulu recréer une section d’anciens combattants à Don ». Il...

Pages

(Jeune Afrique 02/11/17)
Pour sa première visite officielle hors Union européenne, le président du Parlement européen, Antonio Tajani, s’est rendu les 30 et 31 octobre à Tunis. Il y a parlé d’avenir, mais aussi des inquiétudes du moment. En deux jours, Antonio Tajani, le président italien du Parlement européen, a rencontré tous ceux qui comptent à Tunis : le président de la république, le Chef du gouvernement, les députés de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), la centrale patronale et la société civile. A tous, il a assuré du soutien de l’Europe à la démocratie naissante en Tunisie et à l’Afrique.
(Jeune Afrique 02/11/17)
La Banque centrale de Tunisie (BCT) a dressé une nouvelle liste des produits d'importation jugés « non essentiels » publiée lundi. La liste initiale de 604 produits a été largement réduite, pour atteindre 222 produits. Les véhicules et les préservatifs, dont le caractère « non essentiels » avait fait l’objet de vifs débats, sont redevenus « essentiels ». « C’est une victoire ! » se réjouit Mehdi Mahjoub, le porte-parole de la Chambre syndical des concessionnaires automobiles, qui dépend du syndicat patronal majoritaire UTICA. « Notre pression médiatique, nos réunions avec le ministère du Commerce ces derniers jours, nos courriers assez secs au ministère des Finances et au bureau du Premier ministre ont payé. » Pour faire entrer les marchandises...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Deux policiers ont été agressés ce mercredi matin devant le Parlement, à Tunis, par un homme qui serait influencé par les idées jihadistes, selon les autorités. Deux policiers ont été poignardés devant l’Assemblée, sur la place du Bardo, à Tunis, dans la matinée de ce mercredi 1er novembre. L’un d’entre eux, un officier de police, serait gravement blessé. Il a reçu un coup de couteau à hauteur de la gorge, a-t-on appris dans un communiqué en arabe émis par le ministère de l’Intérieur vers 9 heures 30. Le policier est actuellement en soins intensifs. Un agresseur « takfiri » En fin de matinée, le quartier était toujours bouclé. L’agresseur a été arrêté. Il serait, selon le communiqué des autorités, proche...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Un élu du Front populaire, groupe rassemblant plusieurs partis de gauche, clarifie la situation après des rumeurs de démission du président du groupe parlementaire. Depuis ce mardi 31 octobre au matin, la rumeur court au sujet de la démission d’Ahmed Seddik, leader du Parti d’avant-garde arabe démocratique et député du Front populaire à Tunis, dont il préside le groupe parlementaire. « Nous discutons tous les ans pour savoir qui assumera quel rôle au sein du groupe. Et en effet, nous discutons ces temps-ci », reconnaît volontiers Chafik Ayadi, lui aussi député au sein du groupe parlementaire du Front populaire, élu à Sfax. Une présidence à deux têtes en vigueur dans les faits Pour le moment donc, Seddik reste formellement président...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Une fois de plus, si l’on en croit les prévisions qu’a publiées le mardi 30 octobre le Fonds monétaire international (FMI) pour les 23 pays du Maghreb et du Moyen-Orient, la cassure est franche entre les pays exportateurs de pétrole et les pays qui l’importent. Même si leur point commun est que le pire est passé. Pour les premiers (87 millions d’habitants), la croissance continue d’être médiocre, car les prix du pétrole demeurent bas et erratiques. Leur croissance moyenne atteindrait 1,7% en 2017 et 3% en 2018. En queue de peloton, figurent le Yémen en guerre et en récession (-2% et – peut-être – +8%), le Koweït (-2,1% et +4,1%), Oman (0% et 3,7%), l’Arabie saoudite (+0,1% et 1,1%), les...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Militant des droits humains et avocat de la défense dans l’affaire dite du baiser, Ghazi Mrabet dénonce les travers judiciaires qui ont conduit à la condamnation d'un jeune couple arrêté pour s'être embrassé. Il appelle à une révision des lois relatives aux bonnes mœurs et attend des magistrats un travail plus rigoureux. Jeune Afrique : Quelles conclusions tirez-vous de l’affaire du baiser ? Ghazi Mrabet : Sans revenir sur le fond, le dossier accumule les vices de procédure, dont la juge qui a prononcé les peines n’a pas tenu compte. Certaines précisions données par les policiers défient toute logique. Ils prétendent déterminer l’attitude d’un couple dans un véhicule garé à l’écart, sous un arbre, dans la plus totale obscurité ! Les dénégations de mes...
(La Tribune 31/10/17)
La dépréciation du dinar tunisien a eu une incidence négative sur les échanges commerciaux de la Tunisie dont le déficit s'est aggravé d'un milliard de dinar au premier semestre 2017, indique l'Observatoire tunisien de l'économie. Le déficit commercial de la Tunisie s'est aggravé au cours des six premiers mois de l'année 2017 de 1 milliard de dinar tunisien. Selon l'Observatoire tunisien de l'économie (OTE), ceci s'explique par la dépréciation du dinar qui a eu un impact négatif sur l'évolution des échanges commerciaux du pays. L'institution estime que la Tunisie est entrée dans un « cycle infernal » où à chaque fois qu'elle dévalue sa monnaie pour satisfaire les demandes du Fonds monétaire international (FMI), ceci entraîne une augmentation du déficit...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Le militant des libertés numériques, co-fondateur du Parti pirate tunisien se présente aux élections partielles en Allemagne. Une candidature qui, si elle ne réussit pas, servira de répétition avant 2019. Slim Amamou a nonchalamment annoncé sa candidature aux élections partielles en Allemagne, à venir au mois de décembre prochain, sur une liste du Parti pirate. En tunisien, sur Twitter, il gazouille : « Hier je suis allé à l’ambassade de Tunisie à Berlin et j’ai déposé ma candidature aux élections partielles en Allemagne. » Depuis sa démission du gouvernement de transition, après quatre mois passés au poste de secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports, en mai 2011, cette figure de la révolution est restée discrète. A l’époque, c’était...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Le 13 août 2017, à l’occasion de la journée de la femme tunisienne, le président Béji Caïd Essebsi déclarait vouloir s’attaquer aux inégalités hommes-femmes que perpétuent certaines lois du pays. Parmi les réformes envisagées, l'égalité successorale cristallise la controverse entre dignitaires religieux et militants féministes. Après l’abrogation, en septembre, d’une circulaire interdisant aux Tunisiennes musulmanes de se marier avec un non-musulman, une initiative visant à réformer les lois existantes en matière d’héritage fait polémique en Tunisie, et jusque dans le monde arabo-musulman. Inspirée du Coran, la loi tunisienne répartit en effet les biens d’un défunt entre les membres de sa famille, accordant une part plus conséquente à ses fils. Ce n’est pas la première fois qu’un président tunisien affiche son...
(Le Point 30/10/17)
Du 1er septembre au 18 octobre, 2 900 Tunisiens de toutes les classes sociales sont arrivés illégalement en Italie, plus que l'année dernière à la même époque. Au-delà du chiffre en augmentation de migrants tunisiens prêts à prendre tous les risques pour franchir la Méditerranée, il y a le nombre d'enfants non accompagnés : 230. Il en dit long sur une certaine désespérance à l'origine des mouvements de migrations du Sud vers le Nord. Jeudi, à Bir Ali, 60 kilomètres à l'ouest de Sfax, c'était une matinée porte close. Les magasins, administrations et autres activités avaient baissé leurs rideaux de fer pour « une journée de colère et deuil ». Un cortège d'habitants remontait la rue principale. Quelques-uns portaient trois...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Nadia El Bouga, Leïla Slimani, Sofia Bentounes : trois auteures évoquent la difficulté d’avoir une sexualité épanouie pour beaucoup de musulmans, au Maroc ou ailleurs. Surtout quand on est une femme. C’est peut-être le plus vieux sujet du monde, mais l’actualité littéraire l’a remis sous le feu des projecteurs. En l’espace de quelques mois, trois ouvrages portant sur la sexualité sont parus. Tous écrits par des femmes. Nadia El Bouga, sexologue française, féministe et musulmane, fille d’immigrés marocains, évoque la sexualité de ses patients, de toutes confessions, mais souvent musulmans (La Sexualité dévoilée, avec Victoria Gairin, Grasset). Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016, née à Rabat, s’est spécifiquement intéressée à l’« hypocrisie » qui structure selon elle les relations dans le royaume...
(Jeune Afrique 28/10/17)
Les concessionnaires automobiles tunisiens se considèrent doublement lésés par les hausses des taxes sur les importations prévues dans le projet de loi de finances 2018 et par la circulaire de la Banque centrale sur les produits de consommation non essentiels. Ils préviennent qu’en l’état, le prix des voitures essence neuves de moyenne gamme devrait augmenter de 13 à 30%. La Chambre syndicale des concessionnaires automobiles, qui dépend de l’Utica (Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat), le principal syndicat patronal, explique cette hausse des prix à venir par l’augmentation de 25% des droits de consommation pour l’importation des véhicules particuliers, de 10 à 15% des droits de douane pour les utilitaires et de 1% de la TVA. Ces...
(Jeune Afrique 27/10/17)
Le syndicat patronal majoritaire, Utica, a menacé de se retirer du pacte politique de Carthage, qui sert de feuille de route au gouvernement depuis l'été 2016, si le projet de loi de finances 2018 était adopté en l'état. Le projet de loi aura une « incidence négative sur l’activité des entreprises, leur compétitivité, ainsi que leur capacité à investir et à créer des emplois », prévient Ouided Bouchamaoui, présidente de l’Utica, co-prix Nobel de la Paix en 2015. Du fait de ces nouvelles taxations, Walid Bel Haj Amor, vice-président de l’IACE, think tank d’entrepreneurs, estime que les entreprises n’auront d’autre choix que d’augmenter leurs prix et qu’en contrepartie, l’UGTT...
(Jeune Afrique 26/10/17)
Le nouveau film "La Belle et la Meute" de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania, revient sur le viol d’une jeune femme qui eut le plus grand mal à porter plainte contre les deux policiers qui l’avaient agressée. En l’espace de quelques années et de deux films marquants, Kaouther Ben Hania, 40 ans, s’est imposée comme une figure incontournable d’un cinéma tunisien en plein renouvellement avec l’apparition de réalisateurs comme Mohamed Ben Attia, l’auteur de Hedi, primé au festival de Berlin en 2016, ou Leyla Bouzid, récompensée aux Journées cinématographiques de Carthage (JCC) en 2015, avec À peine j’ouvre les yeux. En 2014, Ben Hania se fait connaître avec Le Challat de Tunis, où elle raconte non sans humour, en...
(Jeune Afrique 25/10/17)
Entre ton menaçant et propositions alternatives, le syndicat patronal tunisien exprime son mécontentement face au projet de loi de finances du gouvernement. L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica) est fâchée et le fait savoir. En cause : le projet de loi de finances (PLF) 2018. La présidente du syndicat patronal tunisien, Wided Bouchamaoui, mène l’offensive, décidée lors d’une réunion du conseil administratif tenu le 19 octobre et lancée peu après. Ouided Bouchamaoui menace Le communiqué officiel, rendu public le 24, détaille : « Les présents [à la réunion, NDLR] ont également exprimé leur mécontentement quant aux dispositions de ce projet de loi...
(Jeune Afrique 25/10/17)
La Banque centrale de Tunisie a émis une proposition visant à réduire le coût des importations, dont le montant dépasserait les 10 millions de dinars. Elle a donc établi une liste de produits jugés superflus et dispensables, dont les préservatifs. Pour freiner le déficit commercial de 11,5 milliards de dinars (3,95 milliard d’euros) sur les neuf premiers mois de l’année – la Banque centrale de Tunisie a décidé de mettre des freins à l’importation de quelque 500 produits non essentiels. La BCT a donc établi une liste de produits jugés superflus et dispensables, qu’elle a soumis aux banques tunisiennes. Elle n’interdit rien mais demande aux sociétés importatrices de provisionner dès la commande le montant des factures qui sera bloqué en...
(Jeune Afrique 24/10/17)
Membre fondateur de Nidaa Tounes, la députée a annoncé qu’elle en briguait la présidence. Quitte à faire de l’ombre à Hafedh Caïd Essebsi, qui a imposé sa mainmise sur le mouvement. Une jeune et élégante brune donne du fil à retordre aux dirigeants de Nidaa Tounes, qui, depuis son succès aux législatives de 2014, traverse une crise de leadership. Wafa Makhlouf, 41 ans, qui compte non seulement parmi les douze membres fondateurs de la formation créée en 2012 par Béji Caïd Essebsi (BCE), actuel président de la République, mais aussi parmi les figures féminines phares du parti qui ont contribué à son succès, a annoncé le 22 septembre qu’elle en briguait la présidence. « Nous n’avons pas préparé l’après-BCE, qui...
(Le Monde 23/10/17)
Les réseaux de passeurs se sont établis sur l’archipel plus que partout ailleurs dans le pays. Une mer étale, huileuse, mouchetée de barques laquées de bleu. De la jetée d’El-Attaya, bordée de filets de pêche enroulés en grosses pelotes, on n’aperçoit évidemment pas Lampedusa, l’île italienne située à 160 km au nord-est. On la devine seulement. Ceux des habitants d’El-Attaya qui n’y sont jamais allés ne la connaissent déjà que trop. Elle est dans la tête de chacun. Car c’est de ce village de pêcheurs de l’archipel de Kerkennah que s’embarquent les clandestins vers le rêve européen. C’est d’ici qu’était partie, le 8 octobre, la petite flotte éparse de barques, chacune chargée d’une dizaine de passagers, qui avaient convergé vers...
(Jeune Afrique 20/10/17)
En tournée internationale dans la foulée de son deuxième album, Ensen, la chanteuse tunisienne Emel Mathlouthi a offert hier à son public parisien un concert cathartique. Quelques notes de guembri électrique font vibrer la salle comble de la Gaîté Lyrique. Les murs tapissés d’écrans géants se teintent d’une couleur rouge sang. La voix d’Emel Mathlouthi, invisible, retentit. Tour à tour puissante et fragile, tout en modulations virtuoses, elle nous invite à la suivre, en équilibre au-dessus du gouffre. Le public, immobile, retient son souffle. La cérémonie peut commencer. La chanteuse entre à pas mesurés dans l’obscurité, jusqu’à ce qu’un rai de lumière la révèle en diva gothique : pantalon noir, chemisier noir aux manches bouffantes et au décolleté plongeant jusqu’au...
(Jeune Afrique 19/10/17)
La Tunisie veut réduire son déficit budgétaire en augmentant les impôts et en freinant l'augmentation des salaires l'année prochaine, rapporte Bloomberg. Ces mesures s’inscrivent dans le programme mis en oeuvre par le gouvernement, avec l’appui du FMI, pour redresser les finances publiques, relancer la croissance et la création d’emplois. Le gouvernement vise un déficit budgétaire de 4,9% de son PIB en 2018, d’après l’agence de presse étatique TAP. Cette année, le FMI estime que ce déficit atteindra 6%. Cette réduction du déficit passera par l’augmentation des impôts, et notamment par une hausse d’un point de la TVA, qui sera par ailleurs étendue à un ensemble plus large de biens et de services, précise Bloomberg, citant un document publié sur le...

Pages