Jeudi 23 Novembre 2017

Tunisie

(Le Point 18/11/17)
Trimestre après trimestre, il demeure structurel. 15,3 % de la population est sans emploi. Une situation qui fut un des moteurs de la révolution de 2011. Les diplômés et les femmes sont particulièrement touchés. L'INS délivre ses statistiques concernant l'emploi tous les trois mois. Et tous les trois mois, le constat est le même, comme figé. Au niveau national, le taux de chômage demeure de 15,3 % comme au second trimestre 2017. Ils sont – chiffres estimés – 628 600 a être sans emploi. En Tunisie, il n'existe pas de système d'assurance chômage. Au sein de ce chiffre, un est encore plus préoccupant : celui des diplômés chômeurs, une terminologie tunisienne qui désigne ceux qui ont quitté l'enseignement supérieur avec...
(AFP 18/11/17)
La famille d'un Tunisien décrit par le Hamas comme un dirigeant du mouvement islamiste palestinien, assassiné en Tunisie l'an dernier, a réclamé vendredi des détails sur l'enquête, en dénonçant le "silence" des autorités. Mohamed Zouari, ingénieur de 49 ans, était selon le Hamas une personnalité importante spécialisée dans le développement de drones. Il a été abattu d'une vingtaine de balles au volant de sa voiture le 15 décembre 2016 dans le centre de la Tunisie. Jeudi, le mouvement palestinien a accusé des espions israéliens de s'être servis de passeports bosniaques pour entrer en Tunisie et l'y assassiner. "Je veux que justice soit faite pour Mohamed Zouari.
(La Tribune 18/11/17)
Le taux de chômage en Tunisie n'a connu d'augmentation au troisième trimestre 2017 par rapport au second trimestre. Il s'est maintenu à 15,3%, a annoncé l'Institut national de la statistique de Tunisie. Ce taux correspond à un total de 628.600 chômeurs correspondant à 12,3% chez les garçons et 22,8% chez les filles. Le taux de chômage a cessé de grimper en Tunisie entre juillet à septembre 2017 et reste considérable. D'après les données rendues publiques par l'Institut national de statistique (INS), ce taux s'est arrêté durant le troisième trimestre de cette année à 15,3% avec 628.600 chômeurs parmi la population active du pays, soit le même taux que celui du deuxième trimestre de l'année en cours. Ce taux réparti selon...
(Agence Ecofin 18/11/17)
L’équipementier télécoms Huawei a signé un mémorandum d’entente avec la Tunisie en marge de l’ITU-Tunisia Broader Way 2017, tenu du 14 au 16 novembre 2017, à Hamammet. A travers cet acte matérialisé par les signatures de Xia Guohuan, directeur général de Huawei Tunisie, et Anouar Maarouf, ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, la société chinoise s’est engagée à accompagner le pays dans sa transformation numérique. L’accompagnement que Huawei apportera à la Tunisie dans sa transformation numérique, sera dans le développement des infrastructures TIC, le renforcement des capacités et des connaissances en matière de technologies, le partage d’expérience et de savoir-faire afin de permettre à la Tunisie d’atteindre tous les objectifs contenus dans son plan Tunisie Numérique...
(Jeune Afrique 17/11/17)
L'accord scellé entre Nidaa Tounes, Ennahdha et l'UPL de Slim Riahi a réactivé les craintes concernant une alliance contre-nature sur la scène politique tunisienne. Les vieux démons du parti unique refont surface. Les deux annonces ont été faites presque simultanément. Le lendemain de la création, vendredi 10 novembre 2017, d’un nouveau Front parlementaire, mené par des déserteurs de Nidaa Tounes et deux autres partis au gouvernement, Ennahdha avait déjà évoqué – lors de l’assemblée générale de son bloc parlementaire – une éventuelle coalition avec Nidaa et l’Union Patriote Libre, le troisième parti le plus représenté au sein de l’Assemblée des Représentants du Peuple.
(Jeune Afrique 17/11/17)
Lors de son 10e congrès, en mai 2016, Ennahdha avait fait son aggiornamento en délaissant les activités de prédication pour se recentrer sur le volet strictement politique et se muer en parti civil. Selon nos sources, cette démarche se poursuit en interne. Entre deux congrès, qui se tiennent tous les quatre ans, des conférences annuelles permettront désormais à la formation islamiste de faire le bilan de son activité et de préparer les nouvelles échéances. La première de ces conférences, aux allures de mini-congrès, aura lieu mi-décembre à Tunis et réunira durant trois jours l’ensemble des membres du bureau exécutif, du conseil de la choura, des cadres locaux et régionaux, ainsi que des représentants de différents secteurs de l’économie. Lire sur:...
(Jeune Afrique 17/11/17)
ngénieur en rééducation neurologique à Lyon, ce Franco-Tunisien de 34 ans est aussi l’un des talents à suivre de la scène électro. Amine Metani cherche. Quand il n’explore pas les propriétés du cerveau, il sonde les méandres de l’électro. Postdoctorant du laboratoire de physique de l’école normale supérieure (ENS) de Lyon, ce Franco-Tunisien est également musicien, producteur et compositeur. « Je flirte avec le burn-out », concède-t‑il dans un sourire au bout d’un quasi-monologue passionné de vingt minutes, à la table d’un bar parisien. Deux passions Mais entre ses deux « métiers passions », il refuse de choisir. « J’alterne entre des phases au labo et d’autres où je pars jouer et composer. Car dans les deux domaines, je dois...
(AFP 16/11/17)
Une nouvelle donne à Tunis alors qu'on évoque l'idée d'un gouvernement de salut national. Soumis à de fortes turbulences, les deux principaux partis (Nidaa Tounes et Ennahdha) nouent une alliance avec l'UPL. La photo a été prise dans le bureau d'Hafedh Caïd Essebsi, le fils du président de la République. Le leader de Nidaa Tounes fait face à Rached Ghannouchi, le patron historique des islamistes tunisiens, et à un revenant, Slim Riahi. L'homme, la mine plutôt sombre, arbore une nouvelle coupe de cheveux. Cet homme d'affaires, qui dirigea le Club africain, avait claqué la porte de l'union nationale qui prévaut depuis l'été 2016. Depuis, les ennuis judiciaires s'accumulaient pour le fondateur de l'UPL, arrivé troisième en nombre de sièges lors...
(AFP 16/11/17)
Le Parlement tunisien a enfin élu mardi un président à la tête de l'instance électorale, à quatre mois de la date prévue pour les premières élections municipales de l'après-révolution. Les députés ont voté à la majorité absolue pour Mohamed Tlili Mansri, présenté par la presse comme le candidat soutenu par le parti au pouvoir Nidaa Tounès. Il succède à Chafik Sarsar, une personnalité indépendante respectée qui avait démissionné il y a six mois de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) en protestation à des pressions. Les partis politiques ont peiné à s'accorder sur un nouveau président. Ils ont repoussé maintes fois le scrutin officiellement faute de quorum, et le vote pendant la séance plénière de mardi a été marqué...
(Jeune Afrique 16/11/17)
À cinq mois des élections municipales, Mohamed Tlili Mansri prend les rênes d'une instance qui a eu du mal à élire son dirigeant. C'est sans compter un paysage politique en pleine recomposition. La cinquième tentative pour réunir les 109 voix nécessaires à l’élection du président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a été cette fois-ci la bonne. Vacant depuis la démission en juin 2017 de Chafik Sarsar qui en était aux commandes, le poste sera désormais occupé par l’avocat Mohamed Tlili Mansri. Ainsi en ont décidé 115 députés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) le lundi 13 novembre.
(AFP 16/11/17)
La Tunisie peine à faire appliquer une loi adoptée l'an dernier pour garantir les droits des prévenus pendant la garde à vue, un texte clé encore trop peu connu des citoyens, ont regretté mardi deux ONG. Cette législation entrée en vigueur à l'été 2016 avait été saluée comme une "grande avancée" en matière de droits de l'Homme. A l'exclusion des crimes relevant de la loi antiterroriste, elle donne notamment le droit à la présence d'un avocat dès le début de la détention et réduit la période maximale de garde à vue à 48h, renouvelable une fois selon les cas, contre 72h auparavant. Mais, de juin 2016 à mars 2017, dans les postes de police, moins de 20% des prévenus seulement...
(AFP 16/11/17)
L'Afrique du nord est menacée par le retour des combattants étrangers du groupe Etat islamique (EI) après leurs défaites en Irak et en Syrie, a prévenu mercredi le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel. "La région est menacée (...) par le retour de combattants étrangers", a déclaré M. Messahel lors d'une conférence de presse au Caire avec ses homologues égyptien et tunisien Sameh Choukri et Khemaïes Jhinaoui à propos de la Libye. "Les informations indiquent que le retour se fera dans notre région", a-t-il insisté. L'EI a profité du conflit syrien, qui a éclaté en 2011 avec des manifestations contre le président Bachar al-Assad, pour s'implanter en Syrie et en Irak. Après une montée en puissance fulgurante en 2014,...
(Agence Ecofin 16/11/17)
En Tunisie, la direction générale des hydrocarbures (DGH) vient d’autoriser l’Australien ADX Energy, par le biais de sa filiale en propriété exclusive, Alpine Oil and Gas, à modifier, comme demandé, son programme de travail sur le permis d’exploration en offshore Kerkouane. Le changement comprendra l’exécution du forage du puits Dougga Sud, situé au large de Cap Bon et un programme de tests pour vérifier la productivité des réservoirs de Dougga en vue d'établir leur potentiel productif. Le programme précédent devrait prendre en compte le forage d’un puits d'exploration et l'acquisition de 500 km2 de données sismiques 3D sur le périmètre. Par ailleurs, pour ADX, l’exécution de la masse de travail définie dans le nouveau programme est le préalable à l’extension...
(Le Point 14/11/17)
À 509 millions de dollars en 2017 contre 353 millions pour la même période en 2016, le déficit de la balance commerciale alimentaire a enregistré une sérieuse hausse. Cela ne va pas bien du côté des produits alimentaires en Tunisie. Selon les statistiques du ministère de l'Agriculture citées par l'agence panafricaine Panapress, la balance commerciale alimentaire a augmenté de 44 % pour les 10 premiers mois de l'année. Parallèlement, sur le front de la couverture, celui des importations par les exportations a reculé à 65,8 % contre 71,1 % pour la même période en 2016. Plus de produits essentiels dans les importations Cette situation, selon les autorités tunisiennes, s'explique par le fait que les importations alimentaires se sont renforcées et...
(Jeune Afrique 14/11/17)
Coutumier des provocations, cet islamiste radical fait fi de l’interdiction par les autorités tunisiennes de prêcher en dehors des mosquées. L’organisation d’un camp de prédication à Jebel Serj, dans les environs de Siliana (au sud-est de Tunis), le 29 octobre, a été combattue par la société civile locale et interdite par les autorités, mais cela n’a pas empêché Habib Ellouze, 64 ans, président de l’Association de la prédication et de la réforme, d’en tenir un autre au pied levé à Zaghouan (sud de Tunis). Coutumier des provocations, l’ancien élu à la Constituante passe outre l’interdiction de prêche en dehors des mosquées et assure que son initiative...
(Le Point 14/11/17)
Né en Algérie, homme pluriel, contempteur de l'économie de marché et contemplateur de la nature, Pierre Rabhi, paysan et philosophe, a accepté de partager sa parole avec Le Point Afrique. Pierre Rabhi est un homme pluriel et singulier. Pluriel, car tout à la fois agriculteur bio dans ses Cévennes aimées, essayiste, écologiste, poète et romancier. Cet homme de 79 ans, à la silhouette fine mais non fragile, le visage au regard végétal sur lequel se lisent ses origines sahariennes, a aussi une singularité de paroles et de parcours. Né Rabah Rabhi, musulman dans le Grand Sud algérien, confié à l'âge de 5 ans à un couple français catholique, converti ensuite au christianisme. Singulier également, car il peut se faire aussi...
(Xinhua 13/11/17)
Le déficit commercial tunisien a atteint fin octobre dernier un niveau "inquiétant", soit 13.202,6 millions de dinars contre 10.781,2 millions de dinars durant la même période de 2016 (un dinar vaut environ 0,4 dollar), a-t-on appris samedi auprès de l'Institut national de la statistique (INS) de Tunisie. Selon l'INS, 25,3% de ce déficit a été enregistré dans le secteur de l'énergie, soit 3.342 millions de dinars contre 2.672,5 millions en 2016 durant les dix premiers mois. Le taux de couverture des importations par les exportations au cours des 10 premiers mois de cette année s'est situé à 67,7% contre 68,4% en 2016, suite aux déficits avec certains pays dont la Turquie, la Chine, l'Italie, la Russie et l'Algérie. Jusqu'à fin...
(Agence Ecofin 13/11/17)
En Tunisie, le déficit commercial s’est élargi de 23,5% sur les dix premiers mois de 2017 pour atteindre 13,210 milliards de dinars (5,28 milliards de dollars), un niveau record, a annoncé vendredi l'Institut national des statistiques cité par Reuters. La situation devient inquiétante dans la mesure où les réserves de change ne peuvent désormais couvrir que 93 jours d’importations. De 10,710 milliards de dinars pour la même période l'an dernier, et de 12,6 milliards de dinars pour l'ensemble de...
(Xinhua 13/11/17)
D'importantes quantités de pluies diluviennes qui se sont abattues sur Gabes, Tataouine et Kebili, trois provinces du sud-est tunisien, ont fait deux morts dont un chef de district sécuritaire et ouvrier forestier, alors que plusieurs localités sont isolées suite au débordement de certaines rivières, a-t-on appris dimanche auprès de la Direction de la Garde nationale tunisienne et celle de la Protection civile. Le chef de district sécuritaire était à bord d'un véhicule en compagnie d'un délégué régional et un agent de la Garde nationale. Alors que ce dernier a réussi à sortir sain et sauf, le délégué régional de la localité de Matmata est toujours porté disparu. Selon Abderrazak Rahal, ingénieur principal à l'institut national de météorologie (INM) de Tunisie,...
(Agence Ecofin 13/11/17)
Le Fonds Européen d’Investissement (FEI), branche du groupe de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) en charge des micros, petites et moyennes entreprises, et la banque privée tunisienne Amen Bank, ont signé un accord dans lequel les deux institutions s’engagent à mettre en place une garantie de 60 millions d’euros. Cet engagement intervient dans le cadre du projet dénommé InnovFin, le tout premier du genre en Afrique. Amen Bank proposera ainsi, au cours des deux prochaines années, des financements en direction des entreprises innovantes qui réalisent des partenariats avec des universités, des centres de recherche scientifique et des pépinières d’entreprises. Vincent Van Steensel, directeur des garanties de portefeuille au sein du Fonds européen, a indiqué que 40 structures bénéficieront de cet...

Pages

(AFP 30/10/17)
Un Italien, responsable d'associations sportives et culturelles pour mineurs en Tunisie et soupçonné d'"agression sexuelle" sur un jeune adhérent a été arrêté, a indiqué lundi à l'AFP la porte-parole du parquet du tribunal de Sousse (est). Résidant depuis "plusieurs années" dans la station balnéaire de Hergla, près de Sousse, cet Italien âgé de 40 ans avait fondé ces six dernières années des clubs sportifs et culturels destinés aux jeunes de moins de 18 ans, a indiqué cette porte-parole, Zahia Sayedi. Il a été arrêté vendredi soir et placé en détention provisoire "pour agression sexuelle sur un enfant de moins de 18 ans", adhérent dans l'un des clubs qu'il animait, a-elle ajouté. La justice a été alertée par la Protection de...
(Jeune Afrique 30/10/17)
Nadia El Bouga, Leïla Slimani, Sofia Bentounes : trois auteures évoquent la difficulté d’avoir une sexualité épanouie pour beaucoup de musulmans, au Maroc ou ailleurs. Surtout quand on est une femme. C’est peut-être le plus vieux sujet du monde, mais l’actualité littéraire l’a remis sous le feu des projecteurs. En l’espace de quelques mois, trois ouvrages portant sur la sexualité sont parus. Tous écrits par des femmes. Nadia El Bouga, sexologue française, féministe et musulmane, fille d’immigrés marocains, évoque la sexualité de ses patients, de toutes confessions, mais souvent musulmans (La Sexualité dévoilée, avec Victoria Gairin, Grasset). Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016, née à Rabat, s’est spécifiquement intéressée à l’« hypocrisie » qui structure selon elle les relations dans le royaume...
(AFP 26/10/17)
Un frère du Tunisien qui a tué deux jeunes femmes à Marseille le 1er octobre a été remis par la Suisse aux autorités tunisiennes, a déclaré jeudi à l'AFP le porte-parole du pôle antiterroriste tunisien. Anouar Hanachi, "contre qui un mandat d'arrêt international avait été émis, a été remis mercredi" à la Tunisie, a affirmé Sofiène Sliti. Soupçonné d'être impliqué dans des affaires de "terrorisme", il a été placé en détention provisoire, a ajouté M. Sliti. Son épouse a été remise aux autorités tunisiennes en même temps que lui et a également été placée en détention provisoire, selon la même source.
(Jeune Afrique 26/10/17)
Le nouveau film "La Belle et la Meute" de la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania, revient sur le viol d’une jeune femme qui eut le plus grand mal à porter plainte contre les deux policiers qui l’avaient agressée. En l’espace de quelques années et de deux films marquants, Kaouther Ben Hania, 40 ans, s’est imposée comme une figure incontournable d’un cinéma tunisien en plein renouvellement avec l’apparition de réalisateurs comme Mohamed Ben Attia, l’auteur de Hedi, primé au festival de Berlin en 2016, ou Leyla Bouzid, récompensée aux Journées cinématographiques de Carthage (JCC) en 2015, avec À peine j’ouvre les yeux. En 2014, Ben Hania se fait connaître avec Le Challat de Tunis, où elle raconte non sans humour, en...
(AFP 25/10/17)
Une petite ville tunisienne a observé mercredi une grève générale pour réclamer une "enquête sérieuse" sur un naufrage entre une embarcation de migrants et un navire de l'armée, dans lequel elle a perdu au moins huit de ses habitants. Commerces, écoles et administrations étaient fermés dans la localité de Bir Ali Ben Khalifa, près de la grande ville de Sfax (centre-est), selon un correspondant de l'AFP sur place. Des centaines de personnes ont également défilé en demandant "une enquête transparente" ainsi que "travail et développement" dans leur région, selon elles "marginalisée".
(Le Monde 23/10/17)
Les réseaux de passeurs se sont établis sur l’archipel plus que partout ailleurs dans le pays. Une mer étale, huileuse, mouchetée de barques laquées de bleu. De la jetée d’El-Attaya, bordée de filets de pêche enroulés en grosses pelotes, on n’aperçoit évidemment pas Lampedusa, l’île italienne située à 160 km au nord-est. On la devine seulement. Ceux des habitants d’El-Attaya qui n’y sont jamais allés ne la connaissent déjà que trop. Elle est dans la tête de chacun. Car c’est de ce village de pêcheurs de l’archipel de Kerkennah que s’embarquent les clandestins vers le rêve européen. C’est d’ici qu’était partie, le 8 octobre, la petite flotte éparse de barques, chacune chargée d’une dizaine de passagers, qui avaient convergé vers...
(AFP 19/10/17)
Un trentenaire français et une quadragénaire tunisienne ont été condamnés en appel mercredi à Tunis pour "atteinte à la pudeur", après une altercation avec des policiers qui les avaient arrêtés alors qu'ils étaient enlacés dans une voiture. Les deux prévenus, qui assurent ne s'être même pas embrassés, ont écopé de peines inférieures de quelques semaines à peine à celles prononcées en première instance le 4 octobre, en dépit d'une importante mobilisation et médiatisation de cette affaire du "bisou". Lui a été condamné à quatre mois de prison ferme pour "atteinte à la pudeur" et "outrage à fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions", et elle à deux mois pour le seul premier chef d'inculpation. "C'est une décision indépendante", a déclaré à...
(Jeune Afrique 19/10/17)
Quatre mois de prison ferme pour lui, deux mois pour elle. Le 18 octobre, le tribunal de Tunis a légèrement réduit en appel les peines de l'homme et de la femme impliqués dans l’affaire dite « du baiser », sans les faire bénéficier d’un sursis. Le 6 octobre dernier, Nessim Ouadi, un Franco-Algérien, et son amie tunisienne ont été surpris par la police alors qu’ils échangeaient en pleine nuit un baiser dans une voiture garée sous un arbre en retrait de la route touristique de Gammarth, au nord-est de Tunis. Conduits au poste, ils ont été interrogés et auraient été relâchés si Nessim, scandalisé par le ton musclé des policiers, n’avait pas menacé de référer de l’incident à son ambassade...
(AFP 18/10/17)
Un trentenaire français et une quadragénaire tunisienne étaient jugés en appel mercredi à Tunis pour "atteinte à la pudeur", après une altercation avec des policiers qui les avaient arrêtés alors qu'ils étaient enlacés dans une voiture. Les deux prévenus, qui assurent ne s'être même pas embrassés, avaient écopé le 4 octobre de quatre mois et demi de prison ferme pour lui et de trois mois ferme pour elle, pour "atteinte à la pudeur" et "refus d'obtempérer" entre autres. A l'audience de mercredi, cette menue blonde aux cheveux sagement tirés, s'est effondrée en pleurs lorsque le président a lu devant une salle comble la déposition des policiers décrivant un acte sexuel en cours lors de l'interpellation la nuit du 1er octobre...
(AFP 18/10/17)
Le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerchove, a appelé mardi à une intensification des échanges d'informations avec la Tunisie à l'occasion d'une visite officielle dans ce pays. "Le flot d'informations de part et d'autre de la Méditerranée fonctionne bien, et (...) des opérations ont été facilitées par des échanges d'informations", s'est-il félicité lors d'une conférence de presse à Tunis. Il a néanmoins souligné la nécessité de mieux sécuriser l'échange de renseignement lié au terrorisme. "On cherche à voir comment aider la Tunisie dans le domaine de la protection des données (...) pour intensifier les échanges d'informations" entre Tunis et les organisations Europol et Eurojust, instances de coopération policière et judiciaire de l'Union européenne, a-t-il indiqué...
(AFP 17/10/17)
Le bilan du naufrage d'une embarcation de migrants entrée en collision avec un navire militaire tunisien est monté à 44 morts suite à la découverte en mer de neuf nouvelles dépouilles, a annoncé mardi le ministère de la Défense. Le 8 octobre, jour du drame qui s'est produit au large de l'archipel de Kerkennah (centre-est), huit corps avaient été repêchés et 38 personnes, toutes Tunisiennes, secourues par la marine. Vingt-sept corps avaient ensuite été retrouvés en mer ces derniers jours. "Les plongeurs de la marine sont parvenus mardi matin à repêcher neuf dépouilles" supplémentaires qui se trouvaient dans l'épave de l'embarcation, a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué. Une femme figure parmi les victimes, a ajouté le...
(AFP 16/10/17)
La marine tunisienne a retrouvé 26 nouvelles dépouilles une semaine après le naufrage d'une embarcation de migrants suite à une collision avec un navire militaire, a annoncé lundi le ministère de la Défense, portant le bilan provisoire à 34 morts. Huit corps avaient été repêchés et 38 personnes secourues par la marine immédiatement après l'accident du 8 octobre au large de l'archipel de Kerkennah (centre-est). Le bilan pourrait encore s'alourdir, un rescapé ayant affirmé à l'AFP qu'environ 90 personnes se trouvaient à bord du bateau qui a sombré. Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), une ONG, estime de son côté le nombre entre "80 et 100" personnes.
(RFI 16/10/17)
Les Tunisiens faisaient jusque-là partie des migrants qui empruntaient les routes libyennes pour se rendre en Europe. Ce passage étant devenu de plus en plus compliqué suite aux efforts européens, mais surtout italiens, pour mettre fin à l'immigration venant de Libye, les départs de Tunisie ont quadruplé le mois dernier. Vendredi 13 octobre, les autorités ont annoncé avoir arrêté 83 candidats à l'immigration clandestine. Ils s'apprêtaient à traverser les frontières maritimes vers l'Italie. En septembre, 1 400 Tunisiens, soit près de 50 par jour ont quitté le pays par la mer et sont arrivés en Italie, selon les chiffres communiqués à Rome par l'Organisation internationale pour les migrations il y a quelques jours. Ces chiffres élevés prennent en compte uniquement...
(Le Point 13/10/17)
Au-delà d'un débat de société, la position du gouvernement sur le mariage des Tunisiennes avec des non-musulmans est avant tout un retour du droit dans l'espace sociétal tunisien. Explications. Le 13 septembre 2017, le ministre tunisien de la Justice a annulé la circulaire interdisant aux Tunisiennes d'épouser un non-musulman. Le 13 août déjà, une polémique avait pris de l'ampleur à la suite du discours de Beji Caid Essebsi – le premier président de la République à avoir été élu démocratiquement au suffrage universel en 2014. Ce dernier a en effet appelé à supprimer cette circulaire, un texte selon lui incompatible avec la Constitution de janvier 2014.
(Le Point 13/10/17)
Loin de l'enthousiasme de certains milieux en Tunisie et ailleurs, l'annulation de la circulaire interdisant aux Tunisiennes de se marier avec des non-musulmans est subtilement désavouée dans la presse arabophone. Supprimée. La circulaire qui obligeait les Tunisiennes à se marier avec un musulman a été abrogée par la présidence de la République le 14 septembre. Il faut dire que, très controversée, la loi a véritablement été au cœur de l'actualité en Tunisie pendant des mois. Annoncée par la porte-parole de la présidence Saida Garrach sur son compte Facebook, la nouvelle avait été reprise avec enthousiasme par, entre autres, les médias français, alors que la presse arabophone a marqué une retenue et une pondération qui en ont dit long sur leur...
(RFI 13/10/17)
Jeudi soir 12 octobre à Tunis, plusieurs centaines de personnes sont venues apporter leur soutien aux proches de migrants disparus en mer. Le mouvement intervient quatre jours après la collision entre un navire militaire et une embarcation de migrants au large de la Tunisie. Huit personnes sont mortes, une cinquantaine disparues. Reportage sur l'avenue Bourguiba à Tunis. Le cri de désespoir d'une mère ayant perdu un fils transperce le vacarme habituel de l'avenue centrale de Tunis. « Ce sont des familles de disparus en mer depuis 2008, 2011 et 2017 qui n'ont jamais eu de nouvelles de leur enfant. »...
(AFP 12/10/17)
Des Tunisiens en colère après le décès de jeunes de leur région dans une collision entre une embarcation de migrants et un navire militaire ont mis le feu jeudi au siège d'une administration, ont indiqué un responsable et une ONG. La collision dimanche soir avait fait au moins huit morts, et des ONG craignent que le nombre de disparus ne s'élève à une quarantaine de personnes. "Une quarantaine de citoyens ont incendié le siège de la délégation (équivalent de la sous-préfecture, ndlr) à Souk Lahad, ainsi que le domicile du délégué (sous-préfet) et ils ont tenté de mettre le feu au commissariat", a déclaré à l'AFP Yasser Mesbah, le porte-parole du ministère de l'Intérieur. La police a fait usage de...
(Xinhua 11/10/17)
Deux soldats ont été tués et 15 autres blessés dans deux accidents de la route survenus mardi à Kairouan et Sidi Bouzid, deux provinces respectivement du centre et centre-ouest de la Tunisie, a annoncé une source de la Protection civile de la Tunisie. Le premier accident qui a fait un mort et 12 blessés dont trois en état critique, s'est produit suite au renversement de deux engins militaires respectivement à 70km et 12km du centre-ville de Kairouan. Le soldat décédé à Kairouan est âgé de 34 ans et originaire de Beja, une province du nord-ouest du pays, selon le service médical ayant reçu le corps de la victime. Quant au deuxième accident, il s'agit également d'un renversement d'un engin de...
(AFP 10/10/17)
Deux demandeurs d'asile tunisiens, soupçonnés d'activités terroristes en lien possible avec l'attentat au couteau de Marseille, ont été arrêtés à la frontière italo-suisse, ont rapporté mardi les médias helvétiques. Les deux hommes ont été interpellés par la police suisse dimanche soir au centre d'accueil de Chiasso (canton du Tessin), à la frontière avec l'Italie, a indiqué l'agence de presse suisse ATS. Selon la presse helvétique, un mandat d'arrêt international aurait été délivré à leur encontre pour des liens possibles avec l'attaque devant la gare de Marseille (sud-est de la France), au cours de laquelle un Tunisien de 29 ans, Ahmed Hanachi, avait tué le 1er octobre deux jeunes femmes avant d'être abattu par la police. La directrice de la communication...
(AFP 10/10/17)
Les arrivées de migrants via la Turquie, la Tunisie et l'Algérie sont en forte hausse en Italie, mais restent à des niveaux encore sans commune mesure avec celles de Libye, a déclaré mardi le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti. Depuis l'année dernière, les arrivées en bateau depuis la Tunisie vers l'île italienne de Lampedusa ou l'ouest de la Sicile ont été multipliées par trois, celles depuis l'Algérie vers la Sardaigne par deux et celles depuis la Turquie vers le sud de la botte italienne ont progressé de 63%, a expliqué le ministre. Dans le même temps, celles via la Libye ont baissé de 25%, avec un ralentissement très net cet été...

Pages

(Xinhua 11/11/17)
"La Tunisie restera une destination économique attrayante avec des capacités de compétitivité élevées", a souligné le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed en donnant le coup d'envoi officiel du "Tunisie Investissement Forum 2017" (TIF 2017) tenu ce jeudi à Tunis. Pas moins de 1.500 investisseurs, entrepreneurs et porteurs de projets participent au TIF 2017 afin de se pencher - en dehors des accords et intentions d'investissement qui seraient conclus - sur des thématiques comme la place de la Tunisie dans la chaîne de valeur mondiale, l'intégration...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Le premier magasin de la célèbre enseigne française de vêtements et d'équipements sportifs ouvrira jeudi dans la capitale tunisienne. D'autres points de vente devraient suivre courant 2018, alors que le groupe prévoit son implantation au Sénégal et en Égypte. Présent sur le web tunisien depuis décembre 2016, pour un chiffre de vente oscillant entre 3 000 et 4 000 euros par jour, Décathlon ouvrira son premier magasin tunisien jeudi 9 novembre à 10 heures, au complexe commercial Tunis City (Géant Casino). Sur 1 500 m² de surface de vente – le plus grand espace dédié à la vente d’articles sportifs du pays – l’enseigne française proposera 8 000 références concernant 37 sports. Yann Paviot, le responsable de Décathlon en Tunisie,...
(Xinhua 08/11/17)
Sur les dix premiers mois de l'année 2017, la Tunisie a produit 3,8 millions de tonnes de phosphate, soit une progression de 30% par rapport à la même période l'année dernière, a déclaré mardi le ministre tunisien de l'Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Khaled Kadour. Selon le ministre, les recettes liées à la production de phosphate ont atteint 500 millions de dollars, ajoutant que la Tunisie pourrait boucler l'année 2017 avec une production de 4,5 millions de tonnes de phosphate. Toutefois, ce bilan reste inférieur aux performances de l'année 2010, a-t-il regretté, lorsque la Tunisie avait "pu franchir la barre des 8 millions de tonnes de phosphate". Pour ce qui est de la production pétrolière, fin octobre dernier,...
(Xinhua 08/11/17)
Les pays de la région MENA sont tous confrontés au défi de répondre aux aspirations de leurs populations, notamment les jeunes qui sont particulièrement exposés au risque de céder à l'intégrisme, a indiqué mardi à Rabat la directrice des opérations pour le Maghreb et Malte à la Banque mondiale (BM), Marie Françoise Marie-Nelly. Intervenant à l'ouverture de la deuxième conférence du chapitre Moyen-Orient et Afrique du Nord du réseau parlementaires sur le groupe de la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI), la responsable dans la BM a plaidé pour une gouvernance à même d'instaurer un nouveau contrat social, pour l'amélioration des services publics, via un investissement optimal des nouvelles technologies et la promotion de la transparence et...
(La Tribune 07/11/17)
La Banque africaine de développement va octroyer un prêt de 122 millions d'euros à l'Etat tunisien, dédié au financement de la deuxième phase du Programme d'appui au développement régional inclusif. Cette décision a été approuvée par le conseil d'administration, après une première phase, jugée réussie, du programme. Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé ce vendredi 3 novembre l'octroi d'un prêt de 122 millions d'euros en faveur de la Tunisie. Des sources du secteur bancaire expliquent que ce montant est destiné au financement de la deuxième phase du Programme d'appui au développement régional inclusif (PADRI-II).
(Agence Ecofin 07/11/17)
La Banque africaine de développement (BAD) va accorder un prêt de 122 millions d’euros (141,6 millions $) à la Tunisie pour soutenir la deuxième phase du programme d‘appui au développement régional inclusif (PADRI-II), a-t-on appris ce vendredi. Le PADRI dont la première phase avait déjà été financée par la Banque, ambitionne de stimuler le développement dans 16 gouvernorats grâce à un fort appui à l’inclusion socio-économique, tout en mettant l’accent sur la gouvernance locale. Selon la Banque panafricaine, ce programme est en accord avec deux de ses cinq grandes priorités. A ce titre, le PADRI « va permettre d’accroître l'investissement public de 64 % à 70 %, au cours des cinq prochaines années, dans les 16 gouvernorats prioritaires », a...
(La Tribune 07/11/17)
Le mois d'octobre 2017 par rapport à celui de septembre de la même année a connu en Tunisie une augmentation remarquable de l'indice de prix à la consommation de l'ordre de 1,1%. Cette augmentation s'explique par l'accroissement des prix des produits de l'agro-alimentaire et les boissons. 1,1% d'inflation en un mois en Tunisie. Cette évolution remarquable s'explique par l'augmentation de 1% des prix des produits alimentaires et de la boisson suite à l'accroissement des prix des légumes et des fruits frais. Dans le domaine de l'habillement et des chaussures, les prix des articles ont augmenté de 4,9% portés par la fin de la période des soldes d'été. Dans le détail, les vêtements ont connu une augmentation de 4,9% de leur...
(AFP 06/11/17)
La production d'huile d'olive en Tunisie, un des principaux pays exportateurs au monde, s'annonce "exceptionnelle" avec un possible pic à 280.000 tonnes, soit près du triple de l'année précédente, a indiqué lundi à l'AFP l'Office national de l'huile (ONH). "La production d'huile d'olive est exceptionnelle, et va varier entre 260 et 280.000 tonnes contre 100.000 tonnes lors de la saison 2016-2017 et 140.000 en 2015-2016", a précisé Chokri Bayoudh, PDG de l'ONH, l'organisme gouvernemental chargé de cette production stratégique pour le pays. Près des deux tiers de la production, soit environ 200.000 tonnes, seront destinés à l'exportation, surtout vers les marchés européens et américains. La récolte vient de débuter...
(Agence Ecofin 06/11/17)
En Tunisie, les certificats de propriété foncière peuvent, depuis le 31 octobre, être retirés dans toutes les agences dédiées, contrairement à la réglementation précédemment en vigueur qui n’autorisait les retraits que dans le lieu d’origine du bénéficiaire. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Domaines de L’Etat et des Affaires foncières, Mabrouk Kourchid (photo), via un communiqué. « La nouvelle prestation de service consiste à la remise des certificats de propriété sans se référer au lieu d’origine. Le ministre l’a testée en retirant, sur place et instantanément, un certificat de propriété personnel de son lieu d’origine, dans le gouvernorat de Médenine, du guichet de la direction de la remise des certificats de propriété de Ben Arous. », souligne le site...
(Jeune Afrique 04/11/17)
Si l'économie tunisienne reste largement basée sur les entreprises familiales, l'arrivée de la troisième génération - celle des petits-enfants - nécessite une gouvernance plus rationnelle pour assurer la pérennité de ces structures. Lors de son dernier Forum de la gouvernance, l'Institut arabe des chefs d'entreprises (IACE) a donné quelques clés pour facilité cette transition. Les entreprises familiales, c’est-à-dire celles dont les actionnaires principaux appartiennent à une même famille, représentent 70 % du PIB tunisien. Plus de la moitié d’entre elles affiche un chiffre d’affaires supérieur à 50 millions de dinars (17,1 millions d’euros). Ces chiffres émanent de la première étude en Tunisie sur les entreprises familiales réalisée par la société de conseils BDO pour l’Institut arabe des chefs d’entreprises (IACE),...
(Agence Ecofin 03/11/17)
L’Instance nationale des télécommunications (INT) de Tunisie indique que 10 jours après le lancement du site Internet dédié aux consommateurs, le 9 octobre dernier, 32 plaintes de consommateurs sur la qualité de service ont été enregistrées. Ce volume de dénonciations, en si peu de temps, témoigne du besoin qu’avaient les abonnés de disposer d’un espace bien à eux, où ils pourraient exprimer leurs plaintes sur les violations commises par les opérateurs télécoms de leurs obligations de service, sans qu’elles ne soient occultées par les autres missions du régulateur télécoms. D’après l’INT, sur les 32 réclamations, 28 « ont été résolues, avec une moyenne de 48h en termes de temps de réactivité de la part des opérateurs et des Fournisseurs de...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Une fois de plus, si l’on en croit les prévisions qu’a publiées le mardi 30 octobre le Fonds monétaire international (FMI) pour les 23 pays du Maghreb et du Moyen-Orient, la cassure est franche entre les pays exportateurs de pétrole et les pays qui l’importent. Même si leur point commun est que le pire est passé. Pour les premiers (87 millions d’habitants), la croissance continue d’être médiocre, car les prix du pétrole demeurent bas et erratiques. Leur croissance moyenne atteindrait 1,7% en 2017 et 3% en 2018. En queue de peloton, figurent le Yémen en guerre et en récession (-2% et – peut-être – +8%), le Koweït (-2,1% et +4,1%), Oman (0% et 3,7%), l’Arabie saoudite (+0,1% et 1,1%), les...
(Agence Ecofin 02/11/17)
La Banque de l’Habitat de Tunisie a obtenu l’accord du Conseil des Marchés Financiers, pour augmenter son capital de 68 millions de dinars tunisiens (DT), ce qui le portera à 238 millions de DT (95,50 millions $). L’opération s’effectuera en partie par souscription à l’émission de 6,8 millions de nouvelles actions, d’une valeur de 15 DT chacune. Cette partie qui permettra de mobiliser 102 millions de DT (40,2 millions $) est prioritairement réservée aux actionnaires de la banque. Ces derniers ont néanmoins jusqu’au 15 décembre 2017 pour se manifester. Par ailleurs, Banque de l’Habitat prélèvera 34 millions de DT dans ses réserves, qui viendront appuyer la création et la distribution aux actionnaires, de 6,8 millions d’actions nouvelles d’une valeur de...
(La Tribune 31/10/17)
La dépréciation du dinar tunisien a eu une incidence négative sur les échanges commerciaux de la Tunisie dont le déficit s'est aggravé d'un milliard de dinar au premier semestre 2017, indique l'Observatoire tunisien de l'économie. Le déficit commercial de la Tunisie s'est aggravé au cours des six premiers mois de l'année 2017 de 1 milliard de dinar tunisien. Selon l'Observatoire tunisien de l'économie (OTE), ceci s'explique par la dépréciation du dinar qui a eu un impact négatif sur l'évolution des échanges commerciaux du pays. L'institution estime que la Tunisie est entrée dans un « cycle infernal » où à chaque fois qu'elle dévalue sa monnaie pour satisfaire les demandes du Fonds monétaire international (FMI), ceci entraîne une augmentation du déficit...
(Agence Ecofin 31/10/17)
Tunisie Telecom va étendre la couverture de ses services télécoms haut débit dans les régions enclavées. La société s’est offerte, à cet effet, les raccordements cuivre de la société américaine Adtran Inc, spécialisée dans la fourniture de services de télécommunications, d’équipements de réseaux et l’interconnexion de systèmes. Jamel Sakka, le directeur technique de Tunisie Telecom, dont les propos sont rapportés par le site developingtelecoms, explique que « les raccordements cuivre de la Adtran sont la seule manière efficace pour réduire le coût de l’installation de réseaux de transmission et pour accélérer le déploiement dans des zones difficiles d’accès et éloignées des sites MSAN (nœuds d’accès multi-services)». Les raccordements cuivre d’Adtran permettront à Tunisie Telecom d’offrir à ses clients plus de...
(Agence Ecofin 30/10/17)
A la date du 27 ooctobre 2017, les rendements des obligations émises par les Etats africains sur le marché international des capitaux, se sont presque tous affichées en recul, témoignant d'un intérêt prononcé des investisseurs pour ces produits financiers. Plusieurs pays africains, même le Mozambique en délicatesse avec la communauté des investisseurs obligataires internationaux, ont vu le rendement sur leurs obligations baisser au cours de la semaine de reférence. Le Cameroun, dont le taux de rendement est de 6,2% pour un taux d'intérêt initial de 9,75%, affiche une des meilleures performances. Mais les plus performants, restent le Nigéria et l'Afrique du sud, avec certaines de leurs obligations qui affichent des taux de rendement de 2,6% Le seul pays à ne...
(Jeune Afrique 28/10/17)
Les concessionnaires automobiles tunisiens se considèrent doublement lésés par les hausses des taxes sur les importations prévues dans le projet de loi de finances 2018 et par la circulaire de la Banque centrale sur les produits de consommation non essentiels. Ils préviennent qu’en l’état, le prix des voitures essence neuves de moyenne gamme devrait augmenter de 13 à 30%. La Chambre syndicale des concessionnaires automobiles, qui dépend de l’Utica (Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat), le principal syndicat patronal, explique cette hausse des prix à venir par l’augmentation de 25% des droits de consommation pour l’importation des véhicules particuliers, de 10 à 15% des droits de douane pour les utilitaires et de 1% de la TVA. Ces...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(Jeune Afrique 27/10/17)
Le syndicat patronal majoritaire, Utica, a menacé de se retirer du pacte politique de Carthage, qui sert de feuille de route au gouvernement depuis l'été 2016, si le projet de loi de finances 2018 était adopté en l'état. Le projet de loi aura une « incidence négative sur l’activité des entreprises, leur compétitivité, ainsi que leur capacité à investir et à créer des emplois », prévient Ouided Bouchamaoui, présidente de l’Utica, co-prix Nobel de la Paix en 2015. Du fait de ces nouvelles taxations, Walid Bel Haj Amor, vice-président de l’IACE, think tank d’entrepreneurs, estime que les entreprises n’auront d’autre choix que d’augmenter leurs prix et qu’en contrepartie, l’UGTT...
(Agence Ecofin 26/10/17)
A l’image de son voisin algérien, la Tunisie met un point d’honneur à assainir la gestion de son foncier. Dans ce cadre, l’Etat a réussi à récupérer 20 113 hectares de terres domaniales occupées illégalement depuis 2011. « Ces terres domaniales ont été squattées depuis les événements du 14 janvier 2011. Le gouvernorat de Béja vient en tête (3 115 hectares récupérés) tandis que le gouvernorat de Tataouine n’a enregistré aucun acte de spoliation de terrains domaniaux. L’opération de restitution a été menée suite à l’exécution des décisions de déchéance de droit, les décisions d’évacuation ainsi que les décisions juridictionnelles. Les terrains récupérés ont été pris en charge par les services de l’office des terres domaniales, en vue de leur...

Pages

(Agence Ecofin 16/08/17)
- La chaine Al Wataniya de la télévision nationale tunisienne, ayant obtenu en septembre 2016 les droits de diffusion du championnat national, n’a pas diffusé la première journée de la compétition qui a débuté ce 15 août. Cette situation est causée par la crise entre la Fédération Tunisienne de Football (FTF) et l’Etablissement de la Télévision Nationale (ETN). En fait, la FTF réclame à la télévision nationale, 950 mille dinars sanctionnant 19 violations du contrat lui accordant les droits de diffusion du championnat. D’après ce contrat, la télévision nationale n’avait le droit de diffuser les séquences de sa rubrique Moviola recensant les erreurs d’arbitrage, que si Al Wataniya a transmis les matchs concernés en utilisant un car-régie. Selon la FTF,...
(Le Huffington Post 19/07/17)
Encore une fois, la Tunisie a brillé de mille feux avec ses jeunes compétences lors d'une compétition internationale. Sept jeunes lycéens tunisiens ont fièrement honoré les couleurs nationales en remportant l'or et l'argent au "Global Robotics Challenge", organisé par la FIRST Global, du 16 au 18 juillet à Washington aux États-Unis. C'est ce qu'a annoncé, mardi, la page officielle de l'ambassade tunisienne aux Etats-Unis. First Global Challenge est un évènement annuel qui met à l’honneur de jeunes talents scientifiques du monde entier, en leur permettant de créer des robots qui apporteront des solutions aux grands défis mondiaux. Cette année, le thème a porté sur l’accès à l’eau potable. Sur les cent soixante pays participants, la Tunisie s'est démarquée en obtenant le premier prix "Al-Khwarizmi Award for Outstanding Supporter" et le deuxième prix d' "Albert Einstein Awards for Global International Excellence" de ce concours international. "Nous sommes si fiers" a martelé Faten Khalfallah Hammouda, professeur d'informatique au lycée pilote de Sfax et coach du groupe. Elle...
(RFI 17/07/17)
Nouveau challenge dans un nouveau pays pour Marco Simone. L’entraîneur italien, qui a déjà officié à Monaco, Tours et Laval en France ainsi qu’à Lausanne en Suisse, va désormais entraîner en Tunisie le Club Africain. C’est en tout cas ce qu’il indique sur son compte Instagram, où une photo le montre en costume à côté du logo du CA. Dans un autre message, Marco Simone remercie tous les fans lui ayant adressé des encouragements. L’ancien attaquant de Milan, du PSG et de Monaco notamment reste sur une expérience malheureuse à Laval : en avril dernier, après cinq mois difficiles, Simone a été limogé de son poste d'entraîneur. Le Stade lavallois, dernier de Ligue 2 française, a été relégué en National...
(L'Equipe 17/07/17)
L'entraîneur italien Marco Simone s'est engagé samedi avec le Club africain, en Tunisie. Marco Simone va découvrir le championnat tunisien. L'entraîneur italien a annoncé samedi sur Instagram s'être engagé avec le Club africain, basé à Tunis. Passé en tant que coach par Monaco, Lausanne ou Tours, l'ancien avant-centre du Paris Saint-Germain tentera de relancer sa carrière après son limogeage de Laval, en avril dernier, relégué depuis en National 1.
(Jeune Afrique 12/07/17)
Une information judiciaire a été ouverte en France suite au cambriolage commis dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 juillet au Consulat général de Tunisie à Lyon. Un « nombre important de passeports » a été dérobé, ainsi que de l'argent. « Un nombre important de passeports vierges [450, d’après le journal régional Le Progrès, NDLR] ainsi que des documents administratifs et la somme de 4 000 euros » ont été volés dans le bâtiment officiel situé dans le 6ème ...
(APA 01/07/17)
APA Dakar Senegal - L’Afrobasket-2017 se déroulera finalement du 8 au 16 septembre conjointement en Tunisie et au Sénégal, suite au désistement de l’Angola, a appris APA vendredi, auprès de l’agence Tunis Afrique Presse (TAP) Les deux pays abriteront chacun des rencontres de groupes (4 équipes chacun) au premiers tour alors que la Tunisie abritera les quarts de finale, les demi-finales et la finale, a précisé le président de la Fédération tunisienne de basket-ball (FTBB), Ali Benzarti, Le Congo initialement désigné pour accueillir du 19 au 30 août prochain, l’Afrobasket-2017 s’était désisté officiellement pour des motifs financiers. Outre la Tunisie, 15 sélections africaines disputeront l’Afrobasket. Il s’agit de l’Angola, l’Afrique du Sud, le Cameroun, la République Centrafricaine, la Côte d’Ivoire,...
(Leaders 30/06/17)
La Tunisie se relance dans la course à l’organisation de l’Afrobasket 2017 après le désistement de l’Angola. Notre pays s'apprête à présenter son dossier de candidature à ce championnat en tandem avec le Sénégal. Chacun des deux pays accueillant deux poules alors que les quarts, les demi finales et la finale se dérouleront en Tunisie. Prévu initialement en aout, le championnat qui était prévu en aout sera aura lieu du 8 au 16 septembre, les deux pays accueillant chacun deux poules, alors que les quarts, les demi et la finale se dérouleront en Tunisie. Le président de la FTBB, Ali Benzarti a estimé quee notre pays repondait parfaitement au cahier des charges de la compétition et comptait sur l’appui du...
(Global Net 21/06/17)
Consultant de l'émission Belmakchouf, Sami Akrimi n'a pas tari d'éloges à l'encontre de l'Espérance Sportive de Tunis. Pour Akrimi, l'arrivée de Faouzi Benzarti a accéléré les temps : "Nous savions que l'Espérance est solide, mais nous avons cru que l'équipe aurait eu besoin de beaucoup plus de temps pour dominer. Maintenant, je pense qu'elle a tous les atouts pour rester au sommet en Tunisie mais aussi sur le plan continental. SI l'effectif est conservé et renforcé, je pense que les sang et or vont être au top lors des trois prochaines saisons".
(Business.News 19/06/17)
Le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi ainsi que le chef du gouvernement, Youssef Chahed et la ministre de la Jeunesse et des Sports, Majdouline Cherni, ont assisté ce samedi 17 juin 2017 à la finale de la Coupe de Tunisie entre le Club Africain (CA) et l’Union sportive de Ben Guerdène (USBG) au stade olympique de Radès. Le président de la République a, à cette occasion, remis le trophée au Club Africain qui a remporté le titre pour la 12ème fois de son histoire.
(Kapitalis 19/06/17)
Le président du Club africain (CA) a appelé à la libération des supporteurs arrêtés pour avoir brandi une banderole de soutien au Qatar, au stade de Radès. Slim Riahi a publié, dimanche 18 juin 2016, un post sur sa page Facebook, où il déplore l’arrestation de Hamza Dbibi et Sabri Atouani du groupe de supporteurs Leaders Clubistes, en précisant que le contenu de la banderole, brandie au stade de Radès, samedi dernier, lors de la Finale de la Coupe de Tunisie opposant le CA et l’US Ben Guerdane, s’inscrit dans le cadre de la liberté d’expression, estimant que leur arrestation est illégale. La banderole contenait le message suivant : «On vous hait, dirigeants arabes ! Vous imposez un blocus au...
(RFI 12/06/17)
La première journée des éliminatoires pour la Coupe d’Afrique des nations 2019 de football s’est achevée ce 11 juin 2017 sur des victoires de l’Algérie, du Bénin, de la République centrafricaine et de la Tunisie. Pas de grosse surprise pour la fin de la « première journée » des éliminatoires de la CAN 2019 de football, ce 11 juin 2017. Dans le groupe J, l’équipe de Tunisie s’est imposée 1-0 face à l’Egypte, finaliste de la CAN 2017, lors d’un des matches les plus attendus du week-end. Un peu plus tôt, la sélection d’Algérie avait battu celle du Togo sur le même score, après une prestation en demi-teinte. Un à zéro, c’est aussi le résultat de l’autre rencontre du groupe...
(RFI 12/06/17)
L’équipe de Tunisie a battu celle d’Egypte 1-0 à l’occasion du premier choc de ces éliminatoires pour la Coupe d’Afrique des nations 2019. Les Tunisiens se sont ainsi rassurés face aux vice-champions d’Afrique, après une CAN 2017 décevante. Ce match Tunisie-Egypte ne restera pas dans les mémoires, mais il pourrait peser lourd dans la balance durant la suite des éliminatoires pour la CAN 2019. Les Tunisiens ont en effet remporté une victoire précieuse face aux Egyptiens...
(AFP 03/06/17)
La Tunisienne Ons Jabeur, première femme arabe au troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem, a été éliminée vendredi à Roland-Garros par la Suissesse Timea Bacsinszky (30e mondiale) en deux sets 6-2, 6-2. Jabeur, 22 ans, 114e mondiale, avait réussi l'exploit de battre au tour précédent la Slovaque Dominika Cibulkova, 7e mondiale. Elle avait ainsi surpassé les performances d'une autre Tunisienne, Selima Sfar, qui avaient disputé des deuxièmes tours à Roland-Garros, à Wimbledon et à l'US Open dans les années 2000. Jabeur avait perdu en qualification mais avait été repêchée en tant que "lucky loser" à la suite du forfait de l'Allemande Laura Siegemund.
(RFI 31/05/17)
Le Tunisien Malek Jaziri, classé 70e mondial, s’est incliné mardi 30 mai 2017, en simple messieurs, devant le Sud-Africain Kevin Anderson (62e) en 3 sets, sur le score de 7-6, 6-3, 7-6. Malek Jaziri est l'un des seuls représentants du continent africain sur le circuit ATP. Portrait du membre de l'équipe de Tunisie de Coupe Davis. Fin de matinée. Les nuages s’amoncellent au-dessus du court numéro 16 de Roland-Garros. Mauvais présage pour Malek Jaziri dans cette rencontre africaine face au Sud-Africain Kevin Anderson ? Pourtant, le Tunisien avait d’entrée fait le break sous les encouragements d'une poignée de compatriotes présents dans la minuscule tribune. A 32 ans, celui qui a tenu sa première raquette dès l’enfance, à 5 ans, en...
(AFP 20/05/17)
Sièges arrachés, projectiles lancés sur les joueurs, affrontements entre supporters et policiers: le football tunisien, bien que déjà habitué aux incidents, a connu une intensification des violences cette saison, reflet d'un malaise social persistant. Si la "finale" du championnat entre l'Espérance de Tunis (EST) et l'Etoile du Sahel (ESS) s'est terminée jeudi sans accroc majeur et sur le sacre du club tunisois, les incidents dans les stades ont fréquemment alimenté la rubrique des faits d'hiver. Et malgré la généralisation des huis clos partiels visant à restreindre les risques, "le degré de violence dans les stades a récemment augmenté"...
(Xinhua 19/05/17)
Etant l'un des deux clubs phares de la capitale, l'Espérance sportive de Tunis a remporté jeudi le championnat de la Ligue 1 professionnelle de football. Doyen des clubs tunisiens de football, l'Espérance sportive de Tunis fondé en 1919 a détrôné par 3-0, en finale du championnat sur la pelouse du stade olympique de Rades, en banlieue sud de Tunis, son poursuivant direct au tableau général en l'occurrence l'Etoile sportive du Sahel, premier club de football de la province de Sousse, principale province balnéaire sur les côtés-est du pays. Avant cette finale, l'écart était d'une seule longueur respectivement 23 points pour l'Espérance sportive de Tunis et 22 points pour son dauphin. Avec ce nouveau trophée, les "sang et or" , petit...
(AFP 19/05/17)
L'Espérance sportive de Tunis a glané son 27e titre de champion en dominant 3-0 l'Etoile du Sahel, le tenant du trophée, lors d'une "finale" au stade de Radès, jeudi, clôturant une saison entachée à plusieurs reprises par des incidents. A domicile et poussés par des dizaines de milliers de supporteurs, les Espérantistes, qui devaient obtenir au moins un nul, n'ont pas tremblé: après 30 minutes, ils menaient déjà 2-0 grâce à une frappe du milieu Ghailene Chaâlali (15e) et à une reprise de la tête du défenseur Ali Machani (30e). D'un tir croisé, l'attaquant Yassine Khenissi a mis fin à tout suspense dès le retour des vestiaires (3-0, 50e). Les premiers coups de klaxons ont résonné au coup de sifflet...
(Tunisie Numérique 18/05/17)
Les regards des fans de football tunisiens seront rivés jeudi 18 mai 2017 sur le stade de Rades qui abrite le match au sommet de la dernière journée du groupe des play-off de la Ligue 1 professionnelle football, opposant l’Espérance sportive de Tunis (EST) et l’Etoile sportive du Sahel (ESS). Le joueur de l’Esperance Fakhreddine Ben Youssef a, dans ce contexte, affirmé que tous les joueurs et le staff technique ainsi que l’ensemble de l’équipe sont prêts pour le match au mieux qu’ils ont pu afin d’obtenir la victoire et remporter le titre. Pour sa part, Anis Badri a affirmé que son équipe ne marchandera pas les points du match et œuvrera à gagner ni plus ni moins en vue...
(AFP 02/05/17)
Des policiers et des supporters tunisiens ont été blessés dimanche dans des violences pendant le derby de Tunis entre le Club africain et l'Espérance sportive de Tunis, ont indiqué des médias et le ministère de l'Intérieur. Les troubles ont opposé des supporters du CA à la police, qui a fait usage de gaz lacrymogène. "Plus de 10 officiers et agents de sécurité ont été blessés dans les violences pendant le derby" au stade olympique de Radès, dans la banlieue sud de Tunis, qui s'est soldé par la victoire 2-0 de l'EST, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. "Un groupe de personnes soupçonnées d'être impliquées dans les actes de violences ont été arrêtées", a-t-il ajouté sans plus de...
(AFP 02/05/17)
Le nouveau sélectionneur de la Tunisie, Nabil Maâloul, s'est fixé pour objectif la qualification au Mondial-2018, qui serait la première participation des Aigles de Carthage à une phase finale depuis 2006, lors de sa présentation à la presse lundi. Maâloul, 54 ans, qui avait déjà dirigé la sélection durant quelques mois en 2013, a été nommé jeudi dernier à la suite du limogeage du technicien franco-polonais Henryk Kasperczak. Devant la presse, l'ancien international tunisien a toutefois prévenu qu'il entendait s'appuyer sur le travail de son prédécesseur. "Je pense qu'on doit remercier M. Kasperczak parce que nous disposons de beaucoup de choses positives", a dit Nabil Maâloul, qui entend simplement procéder à "quelques retouches susceptibles d’apporter un plus". Compte tenu de...

Pages

(France TV Info 14/09/17)
Culture, économie, politique et même géopolitique… sont au sommaire d’un nouveau journal, «Paris Tunis», qui se veut un pont entre les deux rives de la Méditerranée. Un magazine trimestriel qui a pour objectif «de rapprocher» la France et la Tunisie, selon les mots de son rédacteur en chef, Gérard Sebag. Paris Tunis ne manque pas d’ambition. Le magazine traite dans son dernier numéro, sur plus d’une centaine de pages joliment illustrées, aussi bien des «enjeux diplomatiques et économiques» de la Tunisie que du thermalisme ou de l’histoire des diverses communautés de l’île de Djerba. «Nous voulons, explique Gérard Sebag, qui fut notamment rédacteur en chef à France 2, aborder les questions méditerranéennes d’une façon différente, donner un point de vue...
(Jeune Afrique 13/09/17)
A 45 ans, cette comédienne et auteure n'imagine pas la pratique artistique sans engagement politique. Tout en émotion et nuances, l’héroïne du long métrage Demain dès l’aube, de Lotfi Achour, est l’une des interprètes les plus en vue du moment. Depuis Tendresse du loup, de Jilani Saadi, en 2006, elle rafle les prix internationaux (notamment avec Les Frontières du ciel, de Farès Naânaâ, en 2015). Pourtant, la plus glamour des actrices tunisiennes est surtout habitée par le désir d’écrire. Avec la nostalgie de Djerba, où elle a grandi, la Tuniso-Italienne mène sa carrière entre Tunis et Paris avec, pour ancrage, le collectif des Artistes producteurs associés (APA), qui explore des formes artistiques contemporaines. Elle brûle les planches et s’investit dans...
(Jeune Afrique 04/08/17)
Katybon n’a pas seulement raccourci son nom d’une voyelle. Il a aussi sorti une chanson, « About », qui confirme sa créativité et la place importante qu’il occupe dans le rap tunisien. Ambiance hallucinée, vocoder poussé jusqu’au possible, chanson en anglais et joggings rétros… Le rappeur tunisien Katyb, plus connu sous son ancien nom d’artiste Katybon, se met en scène dans un nouveau clip mis en ligne le 27 juillet. Sa nouvelle chanson a des allures de petit virage sur la route du rap maghrébin, qui n’avait pas jusqu’ici pas trop exploré le monde du cloud rap, dont les français de PNL ou l’américain ASAP Rocky sont de bons représentants. En quatre minutes, Katyb entraîne son auditoire dans une atmosphère...
(AFP 20/07/17)
La justice tunisienne a finalement décidé d'interdire le film américain Wonder Woman, dont l'actrice principale est israélienne, plus d'un mois après sa diffusion programmée, a déclaré mercredi à l'AFP le porte-parole du parquet Sofiène Sliti. Suite à une plainte du parti nationaliste Al-Chaab, la diffusion du film avait d'abord été "suspendue" début juin. Le long-métrage hollywoodien devait passer dans au moins deux salles de la capitale Tunis. Après plusieurs reports d'audience, la justice s'est prononcée vendredi pour l'interdiction du film, a dit M. Sliti, mais le verdict n'a été communiqué aux médias que cette semaine. Les attendus du jugement n'étaient pas encore connus. Le parti Al-Chaab réclamait l'interdiction du film au motif que son actrice principale, l'Israélienne Gal Gadot, avait...
(Agence Ecofin 12/07/17)
Ce 10 juillet à Tunis, Gaumont Pathé, filiale des groupes Pathé et Gaumont, spécialisée dans l’exploitation cinématographique, a lancé la construction du premier cinéma multiplexe en Tunisie. Les travaux ont été lancés en présence des représentants de Gaumont Pathé et du groupe Mabrouk, partenaire local de l’entreprise française sur le projet. Mohamed Zine El Abidine, Zied Laadheri, respectivement ministres de la culture et du commerce, ainsi que le producteur franco-tunisien Wassim Beji et l'ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d'Arvor, étaient également présents au lancement des travaux. Prévu pour être achevé en 2018, le multiplexe, d’une surface totale de 5 200 m², comportera huit salles et offrira environ 1 500 places. Il sera implanté au sein du centre commercial...
(France 24 10/07/17)
L’humoriste franco-tunisien sera bien sur la scène du festival international de Carthage, en Tunisie, pour y jouer son spectacle malgré une vive polémique autour de son arrivée. En cause, un positionnement considéré comme pro-Israël. Il sera bien présent. L’humoriste franco-tunisien Michel Boujenah ne compte pas plier face aux appels au boycott de son spectacle "Ma vie rêvée", programmé à l'occasion de la 53e édition du festival international de Carthage, en Tunisie, le 19 juillet. Dans une interview accordée au quotidien Nice-Matin, dimanche 9 juillet, il l’affirme : "Le spectacle à Carthage se fera". Sa venue dans le pays pour participer à cet événement culturel suscite de vives réactions depuis une semaine. La principale centrale syndicale tunisienne, l'UGTT, réclame le retrait...
(Jeune Afrique 15/06/17)
À 50 ans, Badreddine Ouali est PDG du groupe Vermeg, président du Réseau Entreprendre Tunisie et promoteur du projet Smart Tunisia. Emblématique d’une nouvelle génération aux manettes du secteur privé, Badreddine Ouali vit « l’optimisme comme une décision ». Une attitude positive qui réussit aux initiatives de ce PDG, qui estime que « tout le monde doit contribuer, comme il peut et comme il veut », au développement du pays. Au sein de son Réseau Entreprendre Tunisie, ce patron encourage et accompagne la création d’entreprise. Avec Smart Tunisia, un programme destiné aux entreprises de l’offshoring, il a permis de créer 9 000 emplois directs. Il s’est également attelé à la promotion des compétences en matière d’économie numérique via la Fondation Tunisie...
(Jeune Afrique 15/06/17)
Seule sur scène dans ses dernières créations – "Solwen", en 2015, et "Hourya", en 2017 –, Leïla Toubel est une voix libre. Elle dénonce les dérives et confirme qu’elle ne peut « dissocier l’artiste de la citoyenne, qui a choisi d’être une indignée et de crier sa colère ». Ses prises de position sans concession et sa détermination à s’opposer publiquement aussi bien à l’obscurantisme qu’à certaines pratiques du pouvoir ont fait d’elle une égérie et un exemple de courage. Lire sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/444657/societe/comedienne-leila-toubel/
(Jeune Afrique 14/06/17)
De Dream City, à Tunis, au Sicca Jazz, au Kef, en passant par les Journées du documentaire de Djerba, les festivals d’initiative privée ont trouvé leur public et font bouger les régions. C’est le Festival de la médina – dont la 35e édition se tient à Tunis du 30 mai au 17 juin – qui donne le top départ de la saison estivale des festivals, lesquels s’enchaîneront jusqu’à la fin d’août un peu partout à travers le pays. L’un des temps forts est le vénérable Festival de Carthage, qui jouera cette année sa 53e session, du 13 juillet au 19 août. Organisées soit par le ministère de la Culture, soit par les communes, nombre de ces manifestations ne répondent cependant...
(Le Monde 08/06/17)
Le jeune danseur et chorégraphe revisite l’étonnante histoire des danses traditionnelles du pays dans une « conférence performée ». Par Emmanuelle Jardonnet La conférence de Rochdi Belgasmi, qui se tiendra à Couthures dans le cadre de la thématique « La rue prend la parole » le samedi 29 juillet. n’est-elle pas plutôt un spectacle ? Zoufri, du jeune danseur et chorégraphe de 30 ans, est bien les deux à la fois, et c’est ce qui en fait un si singulier objet. C’est aussi une expérience interactive pour le public qui, après avoir été électrisé, est incité à se laisser porter par la musique populaire tunisienne dont les secrets lui ont été dévoilés. C’est en costume d’ouvrier (bleu de travail et débardeur blanc)...
(Kapitalis 07/06/17)
Ils n’en auront pas mis du temps, les responsables de la revue ‘‘Historia’’ pour éditer un nouveau hors série sur la Tunisie. Par Hamma Hanachi Ce deuxième numéro s’intitule «Tunisie, sous titré, 3000 ans de splendeurs et de merveilles». «Le premier a été littéralement arraché et vite épuisé. Nous allons avoir le même succès avec ce nouveau-né», affirme, Guy Sitbon, «de citoyenneté française, Tunisien de patrie», comme il aime se définir, éditorialiste et pilote de ce hors série. Et, pour son édito, il a choisi un titre beau comme de l’antique : «La pierre, elle ne ment pas». La nécessité de renverser l’image A l’occasion de la sortie de ce numéro, l’Institut français de Tunisie (IFT) a organisé une rencontre...
(AFP 07/06/17)
La programmation du film américain Wonder Woman, avec l'actrice israélienne Gal Gadot, a été "suspendue" par la justice en Tunisie, le temps d'examiner une demande d'interdiction par un parti politique, a-t-on appris mercredi auprès du parquet. Wonder Woman, dont l'actrice avait défendu à l'été 2014 sur Facebook l'offensive meurtrière d'Israël contre l'enclave palestinienne de Gaza, était programmé à partir de jeudi après-midi dans au moins deux cinémas, à Tunis et à La Marsa, en banlieue nord de la capitale tunisienne. Sa diffusion est toutefois "suspendue dans l'attente de l'examen" jeudi, à un horaire non précisé, de la demande d'interdiction introduite par le parti nationaliste Al-Chaab, a indiqué à l'AFP le porte-parole du parquet, Sofiène Sliti. Une démarche identique d'une association...
(Jeune Afrique 01/06/17)
La chanteuse Emel Mathlouthi qui n'a pas pu se produire en Tunisie depuis 5 ans vient de voir un de ses concerts annulé au festival de Carthage. Elle parle d'un "boycott" quand les organisateurs évoquent de simples contraintes budgétaires. Emel Mathlouthi a accédé au rang d’icône du printemps arabe en entonnant un chant de révolte au milieu d’une foule de centaines de manifestants à Tunis en 2011. Ce sont les réseaux sociaux qui lui ont apporté la célébrité. Et c’est grâce à eux, encore, qu’elle entend réparer une nouvelle injustice. Elle vient de rendre public sur Facebook un mail assez sec du directeur de festival de Carthage, Mokhtar Rassaâ, lui signifiant en quelques phrases lapidaires qu’un concert prévu le 9...
(Le Huffington Post 30/05/17)
La présidence du gouvernement a démenti, lundi, tout accord partisan ou politique visant la protection d’individus suspectés de corruption en allusion aux informations relayées à ce sujet. ”Toute intervention au profit de ces individus ou des personnes arrêtées, récemment, dans le cadre de l’opération anticorruption, expose son auteur à des poursuites judiciaires“, a indiqué à la TAP une source auprès de la présidence du gouvernement. Des arrestations ont touché, depuis mardi dernier, plusieurs personnes suspectées de corruption, de contrebande et d’implication dans des réseaux de l’économie parallèle. Des décisions d’assignation à résidence ont été prises à leur encontre sur la base “d’indications prouvant leur implication dans des infractions susceptibles de menacer dangereusement la sécurité et l’ordre public”, avait précisé, le...
(AFP 13/05/17)
Le pèlerinage juif de la Ghriba s'est ouvert dans une ambiance festive vendredi sur l'île tunisienne de Djerba, ses organisateurs se félicitant d'un regain d'affluence après plusieurs années difficiles du fait des menaces sécuritaires dans le pays. Sous un important dispositif policier, des groupes de dizaines de pèlerins, de tous âges, ont commencé à affluer en milieu de matinée vers la synagogue de la Ghriba, la plus ancienne d'Afrique, a constaté un journaliste de l'AFP. Venus de Tunisie mais aussi d'Europe, ils ont prié, allumé des bougies et inscrit des vœux sur des œufs, avant de les déposer dans une cavité au fond de la synagogue. D'autres ont célébré l'événement autour d'une bouteille de boukha, un alcool de figue local...
(Tunis Afrique Presse 12/05/17)
Un livre intitulé “Tunisie 2011-2014: Radioscopie d’une entrée en révolution” vient de paraître aux éditions L’Harmattan et se propose de dresser un état des lieux et de cerner certains éléments clés de la réalité sociale qui a accompagné la révolution tunisienne. Cet ouvrage de 179 pages présente au grand public les résultats d’une étude de base effectuée dans le cadre du projet “Cha’n: Jeunes, légitimités et reconnaissance sociale dans les processus de transformations sociopolitiques en Tunisie”, coordonné par l’Observatoire National de la Jeunesse (ONJ) et soutenu par le Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI). Les auteurs, Pierre-Noël Denieuil et Houda Laroussi, ont cherché à décrypter le processus de transition démocratique engagé en Tunisie à travers un cadrage et...
(AFP 02/05/17)
L'historien et penseur tunisien Mohamed Talbi, un "intellectuel libre" qui a combattu durant des décennies l'obscurantisme religieux, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 95 ans, a annoncé le ministère de la Culture. Né en 1921 à Tunis, agrégé d'arabe et docteur en histoire de l'université de Paris-La Sorbonne, Talbi était l'un des "fondateurs de l'université tunisienne moderne", souligne dans un communiqué ce ministère. Premier doyen de la Faculté des Lettres de Tunis, ce "grand intellectuel" de la Tunisie indépendante est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages et de centaines d'articles, essentiellement en arabe et en français, qui lui ont valu nombre de distinctions. Dans une déclaration transmise ultérieurement à l'AFP, le président Béji Caïd Essebsi a...
(RFI 27/04/17)
À Tunis, depuis un peu plus d’un an, une petite entreprise innove pour faciliter l’accès à la lecture. Dans le plus petit pays du Maghreb, les livres restent chers et les ouvrages en langues étrangères ne sont pas forcément faciles à trouver. Pour apporter une solution conviviale à ce problème, le site YallaRead.com permet aux lecteurs tunisiens d’échanger gratuitement des livres avec d’autres passionnés de lecture près de chez eux. Comment est né ce site internet et quel est son mode de fonctionnement ?
(Le Temps.ch 19/04/17)
Dans le cadre de son projet Matza, le Genevois Séverin Guelpa a passé deux semaines dans l’archipel tunisien de Kerkennah pour en comprendre les enjeux écologiques. En résulte une exposition pluridisciplinaire au Musée national du Bardo de Tunis Partager Tweeter Partager On les connaît peu, les îles Kerkennah. Mis à part la bataille navale éponyme qui en agita les eaux en 1941, opposant destroyers anglais et torpilleurs italiens, et sa grande palmeraie quelque peu clairsemée, on pourrait dire que l’archipel tunisien se fait discret sur les cartes. Situé à une vingtaine de kilomètres au large de la ville de Sfax, Kerkennah compte 15 000 habitants. Une terre d’oubliés, pour la plupart des pêcheurs tout droit sortis d’un autre temps, mais...
(Jeune Afrique 11/04/17)
« La première mloukhia de ma fille : quatre heures au téléphone ! » C’est peut-être pour faire baisser la facture que Jacqueline Bismuth s’est lancée dans la rédaction de ce ventru carnet de cuisine qui met les papilles en émoi. Mais plus probablement parce que cette Juive tunisienne, cordon-bleu autodidacte, est aussi généreuse dans son approche des cocottes que de la vie. On parle en effet d’un cuistot capable de sortir dans son jardin sous une pluie battante pour faire goûter à ses convives des légumes grillés au feu de bois dans sa méchouia. Sous sa plume enthousiaste, le repas redevient un moment de fraternité, de tendresse, où défilent dans une affolante farandole kémia, tfinas, couscous, makrouds à « faire passer...

Pages

(Jeune Afrique 09/11/17)
Arrestations arbitraires, atteintes à la vie privée, humiliations, interdits de toutes sortes… Les dérives autoritaires liées à l’inadéquation entre de vieilles lois obsolètes et la Constitution se multiplient. Enquête. Le 9 septembre, six jeunes âgés de 18 à 25 ans sont inculpés pour outrage à agent, attentat à la pudeur, ivresse sur la voie publique et trouble à l’ordre public. Ils seront écroués, puis relaxés par le juge. Parmi eux, l’activiste Afraa Ben Azza, régulièrement inquiétée pour les mêmes motifs par la police du Kef depuis 2015. Un mois plus tard, le 6 octobre, Nassim, un Franco-Algérien, et son amie tunisienne, surpris en train d’échanger un baiser dans une voiture, tard dans la nuit, ont été poursuivis pour les mêmes...
(Le Point 08/11/17)
Figure de proue de la société civile, ce quadragénaire défend les jeunes. Il plaide pour plus de respect de l'autre et de celui des droits. Derrière le gouvernorat de l'Ariana, trois avocats associés ont leur cabinet dans une sobre maison. C'est ici, au premier étage, que l'on trouve le bureau d'un avocat très en pointe sur les questions des libertés individuelles : Ghazi Mrabet. Tout juste 40 ans, cet admirateur de Robert Badinter et de Lionel Jospin est devenu une figure populaire de la jeunesse tunisienne en défendant tour à tour la diffusion de Persépolis à la télévision (ce qui avait déclenché le courroux des salafistes en 2011), le rappeur Weld El 15, Amina, cette jeune femme Femen emprisonnée pour...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Le premier magasin de la célèbre enseigne française de vêtements et d'équipements sportifs ouvrira jeudi dans la capitale tunisienne. D'autres points de vente devraient suivre courant 2018, alors que le groupe prévoit son implantation au Sénégal et en Égypte. Présent sur le web tunisien depuis décembre 2016, pour un chiffre de vente oscillant entre 3 000 et 4 000 euros par jour, Décathlon ouvrira son premier magasin tunisien jeudi 9 novembre à 10 heures, au complexe commercial Tunis City (Géant Casino). Sur 1 500 m² de surface de vente – le plus grand espace dédié à la vente d’articles sportifs du pays – l’enseigne française proposera 8 000 références concernant 37 sports. Yann Paviot, le responsable de Décathlon en Tunisie,...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Pendant trente ans, le 7 novembre a été incontournable pour les Tunisiens, cette date marquant l'investiture de Zine el-Abidine Ben Ali (Zaba) en 1987. Pendant un quart de siècle, le chiffre 7 et la couleur mauve - emblème du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), le parti au pouvoir - les ont bercés. Jeune adulte tunisien, tu es hanté par le souvenir du clan Ben Ali – hier omniprésent dans toutes les tribunes médiatiques -, de tes manuels scolaires qui parlaient de « multipartisme et de démocratie », des festivités tous les 7 novembre, des artistes chantant les louanges du président… Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/490319/politique/tunisie-7-novembre-tu-sais-...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Samedi à Radès, la Tunisie peut se qualifier pour la Coupe du Monde 2018, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2006. Les Aigles de Carthage, en ballottage (très) favorable, accueillent la Libye, déjà éliminée. Nabil Maâloul, le sélectionneur tunisien, connaît trop bien les risques face à ce genre de situation pour ne pas les ignorer. Presque douze ans après sa dernière participation à une phase finale de Coupe du Monde, achevée au soir du premier tour en Allemagne, la Tunisie touche du doigt l’objectif suprême. Première du groupe A avec trois points d’avance sur la RDC, qui recevra dans le même temps la Guinée, elle validera sa qualification en cas de victoire, de match nul et même de...
(La Tribune 07/11/17)
La Banque africaine de développement va octroyer un prêt de 122 millions d'euros à l'Etat tunisien, dédié au financement de la deuxième phase du Programme d'appui au développement régional inclusif. Cette décision a été approuvée par le conseil d'administration, après une première phase, jugée réussie, du programme. Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé ce vendredi 3 novembre l'octroi d'un prêt de 122 millions d'euros en faveur de la Tunisie. Des sources du secteur bancaire expliquent que ce montant est destiné au financement de la deuxième phase du Programme d'appui au développement régional inclusif (PADRI-II).
(La Tribune 07/11/17)
Le mois d'octobre 2017 par rapport à celui de septembre de la même année a connu en Tunisie une augmentation remarquable de l'indice de prix à la consommation de l'ordre de 1,1%. Cette augmentation s'explique par l'accroissement des prix des produits de l'agro-alimentaire et les boissons. 1,1% d'inflation en un mois en Tunisie. Cette évolution remarquable s'explique par l'augmentation de 1% des prix des produits alimentaires et de la boisson suite à l'accroissement des prix des légumes et des fruits frais. Dans le domaine de l'habillement et des chaussures, les prix des articles ont augmenté de 4,9% portés par la fin de la période des soldes d'été. Dans le détail, les vêtements ont connu une augmentation de 4,9% de leur...
(Le Point 07/11/17)
Franco-Tunisien, Saïd Ben Saïd fustige l'antisémitisme qui ronge le monde arabe et qu'il a pu vérifier en étant écarté de la présidence du jury des Journées cinématographiques de Carthage, car il produit actuellement un cinéaste israélien, Nadav Lapid. Au lendemain de la cérémonie d'ouverture des JCC, le festival des films africains et arabes, un Franco-Tunisien a pris la plume, dans les colonnes du Monde, pour expliquer son absence. Pressenti pour être président du jury, Saïd Ben Saïd (lauréat du césar du meilleur film cette année pour Elle de Paul Verhoeven, le césar revenant au producteur) n'a pas été confirmé. En cause : ses « accointances artistiques » avec Israël. SBS Productions a développé et finance le troisième long-métrage de Nadav...
(Le Monde 07/11/17)
Le producteur de cinéma s’exprime dans une tribune au « Monde » après avoir appris qu’il ne pouvait plus présider le jury des journées cinématographiques de Carthage (du 4 au 11 novembre) en Tunisie. On lui reproche d’avoir produit des films en Israël. Tribune. J’ai reçu au début du mois d’août une invitation pour présider le jury des journées cinématographiques de Carthage (JCC) qui se déroulent du 4 au 11 novembre à Tunis. J’ai accepté très chaleureusement la proposition mais, lorsque le délégué général, M. Nejib Ayed, a appris que je produisais le prochain film du cinéaste israélien Nadav Lapid et que j’avais fait partie du jury du dernier festival de Jérusalem, il m’a demandé un délai de réflexion de...
(Jeune Afrique 06/11/17)
Al Joumhouri affirme ne plus s'entendre avec le parti au pouvoir, Nidaa Tounes. Un retrait sans véritables conséquences, mais qui dévoile les faiblesses du gouvernement d'union nationale. Le secrétaire général du parti Al Joumhouri, Issam Chebbi, a annoncé, ce lundi 6 novembre que son parti retirait son soutien au gouvernement d’union nationale. Il avait pourtant compté parmi les neufs partis (Nidaa Tounes, Ennahdha, Afek Tounes, Machrou Tounes, Mouvement Achaab, Al Moubadara, Al Joumhouri et la Voie démocratique et sociale, Al Massar) et trois organismes nationaux à avoir paraphé, en juillet 2016, le document de Carthage, qui édictait les priorités et la feuille de route de l’exécutif, confié à Youssef Chahed en août 2016. Issam Chebbi justifie cet abandon par une...
(RFI 04/11/17)
En Tunisie, des centaines de policiers ont manifesté pour réclamer l'adoption d'un projet de loi élargissant leurs prérogatives. Le mouvement fait suite à la mort d'un membre des forces de sécurité poignardé mercredi 1er novembre devant le Parlement. Mais les défenseurs des droits de l'homme craignent que le Parlement n'accorde un dangereux blanc-seing aux policiers. A Sfax, Gabès, Bizerte et Siliana, les forces de l'ordre ont battu le pavé pour demander au Parlement de leur donner les moyens de se protéger. La mort d'un des deux policiers poignardés mercredi 1er novembre à Tunis a relancé le débat sur un projet...
(Jeune Afrique 04/11/17)
Si l'économie tunisienne reste largement basée sur les entreprises familiales, l'arrivée de la troisième génération - celle des petits-enfants - nécessite une gouvernance plus rationnelle pour assurer la pérennité de ces structures. Lors de son dernier Forum de la gouvernance, l'Institut arabe des chefs d'entreprises (IACE) a donné quelques clés pour facilité cette transition. Les entreprises familiales, c’est-à-dire celles dont les actionnaires principaux appartiennent à une même famille, représentent 70 % du PIB tunisien. Plus de la moitié d’entre elles affiche un chiffre d’affaires supérieur à 50 millions de dinars (17,1 millions d’euros). Ces chiffres émanent de la première étude en Tunisie sur les entreprises familiales réalisée par la société de conseils BDO pour l’Institut arabe des chefs d’entreprises (IACE),...
(RFI 04/11/17)
Une soixantaine des Tunisiens sont en grève de la faim, depuis 8 jours dans un centre de tri à Lampedusa, cette petite île italienne où atterrissent une majorité de clandestins tunisiens. Ils protestent contre le refoulement selon la nationalité, les conditions de leur rétention et réclament la liberté de mouvement. Ces migrants tunisiens refusent le rapatriement forcé dans leur pays d'origine après leur rétention dans le centre de tri de Lampedusa. Ils protestent également contre leurs conditions inhumaines de rétention. « Les gens ici galèrent vraiment, on manque de tout ici, ils n'ont pas des vrais postes pour dormir...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Pour sa première visite officielle hors Union européenne, le président du Parlement européen, Antonio Tajani, s’est rendu les 30 et 31 octobre à Tunis. Il y a parlé d’avenir, mais aussi des inquiétudes du moment. En deux jours, Antonio Tajani, le président italien du Parlement européen, a rencontré tous ceux qui comptent à Tunis : le président de la république, le Chef du gouvernement, les députés de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), la centrale patronale et la société civile. A tous, il a assuré du soutien de l’Europe à la démocratie naissante en Tunisie et à l’Afrique.
(Jeune Afrique 02/11/17)
La Banque centrale de Tunisie (BCT) a dressé une nouvelle liste des produits d'importation jugés « non essentiels » publiée lundi. La liste initiale de 604 produits a été largement réduite, pour atteindre 222 produits. Les véhicules et les préservatifs, dont le caractère « non essentiels » avait fait l’objet de vifs débats, sont redevenus « essentiels ». « C’est une victoire ! » se réjouit Mehdi Mahjoub, le porte-parole de la Chambre syndical des concessionnaires automobiles, qui dépend du syndicat patronal majoritaire UTICA. « Notre pression médiatique, nos réunions avec le ministère du Commerce ces derniers jours, nos courriers assez secs au ministère des Finances et au bureau du Premier ministre ont payé. » Pour faire entrer les marchandises...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Deux policiers ont été agressés ce mercredi matin devant le Parlement, à Tunis, par un homme qui serait influencé par les idées jihadistes, selon les autorités. Deux policiers ont été poignardés devant l’Assemblée, sur la place du Bardo, à Tunis, dans la matinée de ce mercredi 1er novembre. L’un d’entre eux, un officier de police, serait gravement blessé. Il a reçu un coup de couteau à hauteur de la gorge, a-t-on appris dans un communiqué en arabe émis par le ministère de l’Intérieur vers 9 heures 30. Le policier est actuellement en soins intensifs. Un agresseur « takfiri » En fin de matinée, le quartier était toujours bouclé. L’agresseur a été arrêté. Il serait, selon le communiqué des autorités, proche...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Un élu du Front populaire, groupe rassemblant plusieurs partis de gauche, clarifie la situation après des rumeurs de démission du président du groupe parlementaire. Depuis ce mardi 31 octobre au matin, la rumeur court au sujet de la démission d’Ahmed Seddik, leader du Parti d’avant-garde arabe démocratique et député du Front populaire à Tunis, dont il préside le groupe parlementaire. « Nous discutons tous les ans pour savoir qui assumera quel rôle au sein du groupe. Et en effet, nous discutons ces temps-ci », reconnaît volontiers Chafik Ayadi, lui aussi député au sein du groupe parlementaire du Front populaire, élu à Sfax. Une présidence à deux têtes en vigueur dans les faits Pour le moment donc, Seddik reste formellement président...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Une fois de plus, si l’on en croit les prévisions qu’a publiées le mardi 30 octobre le Fonds monétaire international (FMI) pour les 23 pays du Maghreb et du Moyen-Orient, la cassure est franche entre les pays exportateurs de pétrole et les pays qui l’importent. Même si leur point commun est que le pire est passé. Pour les premiers (87 millions d’habitants), la croissance continue d’être médiocre, car les prix du pétrole demeurent bas et erratiques. Leur croissance moyenne atteindrait 1,7% en 2017 et 3% en 2018. En queue de peloton, figurent le Yémen en guerre et en récession (-2% et – peut-être – +8%), le Koweït (-2,1% et +4,1%), Oman (0% et 3,7%), l’Arabie saoudite (+0,1% et 1,1%), les...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Militant des droits humains et avocat de la défense dans l’affaire dite du baiser, Ghazi Mrabet dénonce les travers judiciaires qui ont conduit à la condamnation d'un jeune couple arrêté pour s'être embrassé. Il appelle à une révision des lois relatives aux bonnes mœurs et attend des magistrats un travail plus rigoureux. Jeune Afrique : Quelles conclusions tirez-vous de l’affaire du baiser ? Ghazi Mrabet : Sans revenir sur le fond, le dossier accumule les vices de procédure, dont la juge qui a prononcé les peines n’a pas tenu compte. Certaines précisions données par les policiers défient toute logique. Ils prétendent déterminer l’attitude d’un couple dans un véhicule garé à l’écart, sous un arbre, dans la plus totale obscurité ! Les dénégations de mes...
(La Tribune 31/10/17)
La dépréciation du dinar tunisien a eu une incidence négative sur les échanges commerciaux de la Tunisie dont le déficit s'est aggravé d'un milliard de dinar au premier semestre 2017, indique l'Observatoire tunisien de l'économie. Le déficit commercial de la Tunisie s'est aggravé au cours des six premiers mois de l'année 2017 de 1 milliard de dinar tunisien. Selon l'Observatoire tunisien de l'économie (OTE), ceci s'explique par la dépréciation du dinar qui a eu un impact négatif sur l'évolution des échanges commerciaux du pays. L'institution estime que la Tunisie est entrée dans un « cycle infernal » où à chaque fois qu'elle dévalue sa monnaie pour satisfaire les demandes du Fonds monétaire international (FMI), ceci entraîne une augmentation du déficit...

Pages