Vendredi 20 Avril 2018

Tunisie

(AFP 30/03/18)
Un vent d'égalité entre les sexes souffle-t-il sur la Tunisie? Après l'adoption d'une série de mesures, ce pays traditionnellement perçu comme pionnier dans le monde arabe en matière de droits des femmes a récemment décidé de s'attaquer au tabou de l'héritage. Ce foisonnement intervient plusieurs années après l'adoption d'une nouvelle Constitution, en 2014, l'un des principaux acquis de la révolution. Ce texte avait été loué à l'époque pour les garanties qu'il apporte à l'égalité hommes-femmes, avant que sa mise en application ne s'enlise. Depuis l'été dernier, la dynamique semble relancée.
(AFP 29/03/18)
L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a appelé la Tunisie à faciliter l'investissement privé afin de relancer la création d'emplois de qualité et réduire les inégalités, dans son premier rapport sur le pays publié jeudi. Après la révolution de 2011, le tourisme, touché par l'insécurité, et le secteur minier, secoué par des conflits sociaux, ont connu d'importants déboires qui ont accentué les difficultés économiques du pays. "La forte hausse de l'emploi et des salaires publics a soutenu la consommation privée, mais l'activité économique et les créations d'emplois dans le secteur privé sont restées...
(Jeune Afrique 29/03/18)
Véritable arme du gouvernement sous Ben Ali, la torture policière persiste en Tunisie. Une situation que les observateurs nationaux et internationaux expliquent par la persistance de l’impunité des forces de sécurité, qui pousse de plus en plus de victimes à garder le silence. « L’impunité » des forces de sécurité est au centre des attentions en Tunisie. Alors que des ONG demandent depuis une semaine au gouvernement de mettre fin à « l’impunité qui prévaut en matière de violations des...
(AFP 28/03/18)
L'Instance Vérité et Dignité (IVD), instaurée en 2014 pour rendre justice aux victimes de la dictature en Tunisie, a indiqué mercredi qu'elle continuerait sa mission, en dépit d'un désaveu du Parlement. "Nous allons continuer notre travail tant que nous n'avons pas reçu de document officiel qui nous ordonne de continuer ou pas" notre tâche, a déclaré la présidente de l'IVD, Sihem Bensedrine. "Nous estimons que la décision de prolongation (de son mandat, NDLR) revient par la loi à l'instance" elle-même...
(La Tribune 28/03/18)
Les débats longs et houleux se sont en réalité nourris des inimitiés politiques et des sensibilités personnelles. La catharsis nationale des douleurs pendant les années noires risque d’être stoppée nette par ce vote des parlementaires qui met un terme au mandat de quatre ans de l’Instance Vérité et Dignité (IVD). Au-delà, c’est tout le processus de justice transitionnelle qui prend un sérieux coup de frein. Symbole de l'ambiance électrique de ces débats de deux jours entamés samedi 24 mars, les députés d'Ennahda (islamo-conservateurs) et du Courant démocratique ont préféré claquer la porte de l'Hémicycle que de participer au vote.
(Le Monde 28/03/18)
Le conflit couvait depuis des mois. Il a éclaté au grand jour, lundi 26 mars, au cœur du palais du Bardo à Tunis sous la forme d’un vote négatif émis par la majorité de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) contre l’institution emblématique de la justice transitionnelle en Tunisie, l’Instance vérité et dignité (IVD). Lors d’une séance houleuse, notamment boycottée par les élus d’Ennahda (islamiste), les députés tunisiens ont refusé la prolongation d’une année supplémentaire du mandat de quatre ans...
(RFI 28/03/18)
En Tunisie, la justice transitionnelle se retrouve dans la tourmente. Le 26 mars, au terme d’un débat houleux, le Parlement a voté contre la prolongation du mandat de l’Instance Vérité et Dignité (IVD). Mise en place en 2014, cette organisation constitutionnelle est chargée de solder les comptes du passé autoritaire du pays, en établissant la vérité sur les violations commises entre 1955 et 2013. Mais le vote du Parlement menace l’avenir de la justice transitionnelle et même de la transition...
(Agence Ecofin 28/03/18)
En Tunisie, 17 agressions ont été perpétrées contre les journalistes, durant le mois de février. C’est ce qu’a déclaré le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), hier, dans un communiqué de presse. D’après le SNJT, c’est une agression seulement de moins, qu’en janvier 2018. L’unité d’observation des agressions commises contre les journalistes et la liberté de la presse en Tunisie, un organe du SNJT, précise que 7 des agressions ont été commises par la police et 6 autres par des...
(La Tribune 28/03/18)
Visa change de tête en Afrique du Nord. Suite au départ du Canadien Ihab Ayoub, c'est l’Italien Marcello Baricordi qui tient désormais les manettes de la firme américaine dans la sous-région. Fraîchement nommé directeur général Moyen-Orient et Afrique chez Visa, cet expert des paiements numériques devra jouer un rôle stratégique dans le développement de la marque dans la région. Depuis Dubaï -son lieu de résidence professionnelle-, Marcello Baricordi va désormais défendre les intérêts de Visa au nord de l'Afrique. Une...
(AFP 27/03/18)
L'Instance Vérité et Dignité (IVD), instaurée pour faire la lumière sur les violations des droits de l'Homme et la corruption ces dernières décennies, a été désavouée au Parlement, un coup dur supplémentaire pour un organisme né de la transition démocratique en Tunisie. Le parti Nidaa Tounès et ses alliés de la majorité ont voté tard lundi contre la prolongation du mandat de l'IVD, estimant que l'instance et sa présidente Sihem Ben Sedrine étaient "périmées". Cette sentence fait suite à deux...
(AFP 27/03/18)
Le Parlement tunisien a voté tard lundi soir contre une prolongation du mandat de l'Instance de justice transitionnelle, chargée de rendre justice aux victimes de la dictature et des violations des droits de l'Homme en Tunisie. Après deux séances particulièrement houleuses samedi et lundi, les députés ont rejeté la prolongation du mandat de l'Instance Vérité et Dignité (IVD) qui devait initialement se terminer le 31 mai, par 68 voix contre, deux abstentions et 0 voix pour, a indiqué l'Assemblée sur twitter.
(Agence Ecofin 27/03/18)
Le ministre tunisien des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mabrouk Korchid (photo), a annoncé au cours d’une conférence de presse que la carte numérique du domaine public foncier et mobilier est déjà fonctionnelle et accessible au grand public. « Les personnes et collectivités concernées par les services du Ministère des domaines de l’Etat et des affaires foncières peuvent désormais prendre connaissance du domaine foncier de l’Etat, à la faveur d’une carte numérique, et suivre les services d’expertise relatifs...
(Jeune Afrique 27/03/18)
Jean-Jacques Demri, Français d'origine tunisienne, a été arrêté la semaine dernière dans le cadre d'une enquête sur des présomptions de blanchiment d'argent. Au centre du dossier : une opération immobilière sur un hôtel qui appartenait au syndicat UGTT. Jean-Jacques Demri, cofondateur de la marque LC Waikiki, qui réside en Tunisie, a été arrêté le 23 mars. Le pôle judiciaire financier de Tunis soupçonne ce Français d’origine tunisienne de blanchiment d’argent. Il s’intéresse de près à l’achat et à la revente...
(La Tribune 26/03/18)
L'économie tunisienne est déjà sur la voie de la reprise, a affirmé le premier ministre tunisien Youssef Chahed devant les députés du pays ce vendredi. Le chef du gouvernement a annoncé des indicateurs économiques qui font penser à une relance de l'économie. Bonne nouvelle pour la Tunisie ! Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed assure que les indicateurs économiques du pays depuis le début de l'année 2018 permettent de croire à une relance de l'économie. Face aux députés du pays, à l'occasion d'une séance d'audition à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP, l'équivalent du Parlement tunisien)...
(Jeune Afrique 26/03/18)
Dans un second degré décapant, l'artiste algérien Salim Zerrouki met à nu des clichés tirés de la vie quotidienne de la société arabe. Code de la route, mariage, travail, sport... Tout y passe. « Enfant à qui on aurait donné les moyens », Salim Zerrouki doit beaucoup à son talent. Avec des couleurs sobres ainsi qu’un trait simple et précis qui mettent en valeur un texte aussi désopilant que cinglant, il croque dans « 100 % bled » les paradoxes...
(AFP 24/03/18)
Le Fonds monétaire international (FMI) a validé vendredi le versement d'une tranche de prêt à la Tunisie pour un montant de 257,3 millions de dollars. Cela porte au total les déboursements du FMI à Tunis à 919 millions de dollars dans le cadre du programme d'aide sur quatre ans signé en 2016 en échange de réformes économiques. La Tunisie, en difficulté financière après plusieurs années de marasme économique, notamment dû à la chute du tourisme après une série d'attentats en...
(RFI 24/03/18)
Le Parlement doit s'exprimer ce samedi 24 mars sur la prolongation du mandat de l'Instance Vérité et Dignité. Créée en 2013, elle doit faire la lumière sur les violations des droits de l'homme commises sous le régime des présidents Habib Bourguiba et Zine El Abidine Ben Ali, ainsi que sous certains gouvernements en place après la révolution de 2011. Son mandat arrivant à terme, l'Instance a décidé fin février de le prolonger pour an. Mais le soutien du Parlement à cette prolongation est loin d'être assuré. C'est une bataille juridique qui va se jouer aujourd'hui dans...
(AFP 23/03/18)
Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed a appelé, dans un discours au Parlement vendredi, à poursuivre les réformes dans le pays, soulignant qu'il était prêt à en payer le "prix politique". Youssef Chahed, neuvième chef de gouvernement depuis la révolution de 2011, est actuellement sous pression, plusieurs voix s'étant élevées pour réclamer un remaniement, en arguant des difficultés économiques de la Tunisie. "Nous mènerons les réformes, quel que soit le prix politique à payer", a déclaré le Premier ministre, à l'offensive, évoquant des privatisations, ainsi que des réformes des caisses sociales et de compensation.
(Jeune Afrique 23/03/18)
Un comité d'experts, désigné par le président Béji Caid Essebsi, planche sur le remplacement du scrutin de liste par un mode uninominal à deux tours. Objectif : éviter l'éparpillement politique et permettre l'élection d'une majorité homogène. À l’occasion de la célébration de la fête de la République, le 20 mars, le président Béji Caïd Essebsi a soutenu la nécessité d’une révision de la loi électorale. Il considère en effet que le mode de scrutin au plus fort reste favorise l’éparpillement...
(AFP 23/03/18)
L'organisation Human Rights Watch (HRW) a appelé vendredi le Parlement tunisien à ne pas mettre fin au mandat de l'instance de justice transitionnelle chargée de rendre justice aux victimes de la dictature et des violations des droits de l'Homme en Tunisie. Le Parlement tunisien doit s'exprimer samedi sur la prolongation du mandat de quatre ans de l'Instance Vérité et Dignité (IVD), qui devait initialement se terminer le 31 mai. En février, cette instance a d'elle même prolongé son mandat jusqu'au...

Pages

(AFP 30/03/18)
Un vent d'égalité entre les sexes souffle-t-il sur la Tunisie? Après l'adoption d'une série de mesures, ce pays traditionnellement perçu comme pionnier dans le monde arabe en matière de droits des femmes a récemment décidé de s'attaquer au tabou de l'héritage. Ce foisonnement intervient plusieurs années après l'adoption d'une nouvelle Constitution, en 2014, l'un des principaux acquis de la révolution. Ce texte avait été loué à l'époque pour les garanties qu'il apporte à l'égalité hommes-femmes, avant que sa mise en application ne s'enlise. Depuis l'été dernier, la dynamique semble relancée.
(Le Monde 28/03/18)
Le conflit couvait depuis des mois. Il a éclaté au grand jour, lundi 26 mars, au cœur du palais du Bardo à Tunis sous la forme d’un vote négatif émis par la majorité de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) contre l’institution emblématique de la justice transitionnelle en Tunisie, l’Instance vérité et dignité (IVD). Lors d’une séance houleuse, notamment boycottée par les élus d’Ennahda (islamiste), les députés tunisiens ont refusé la prolongation d’une année supplémentaire du mandat de quatre ans de l’IVD censé s’achever en mai. Le conseil exécutif de cette instance, présidé par Sihem Ben Sedrine, ancienne opposante au régime de Ben Ali renversé par la révolution de 2011, avait décidé de s’accorder ce délai afin d’achever ses travaux...
(Agence Ecofin 28/03/18)
En Tunisie, 17 agressions ont été perpétrées contre les journalistes, durant le mois de février. C’est ce qu’a déclaré le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), hier, dans un communiqué de presse. D’après le SNJT, c’est une agression seulement de moins, qu’en janvier 2018. L’unité d’observation des agressions commises contre les journalistes et la liberté de la presse en Tunisie, un organe du SNJT, précise que 7 des agressions ont été commises par la police et 6 autres par des...
(AFP 27/03/18)
L'Instance Vérité et Dignité (IVD), instaurée pour faire la lumière sur les violations des droits de l'Homme et la corruption ces dernières décennies, a été désavouée au Parlement, un coup dur supplémentaire pour un organisme né de la transition démocratique en Tunisie. Le parti Nidaa Tounès et ses alliés de la majorité ont voté tard lundi contre la prolongation du mandat de l'IVD, estimant que l'instance et sa présidente Sihem Ben Sedrine étaient "périmées". Cette sentence fait suite à deux...
(Jeune Afrique 27/03/18)
Jean-Jacques Demri, Français d'origine tunisienne, a été arrêté la semaine dernière dans le cadre d'une enquête sur des présomptions de blanchiment d'argent. Au centre du dossier : une opération immobilière sur un hôtel qui appartenait au syndicat UGTT. Jean-Jacques Demri, cofondateur de la marque LC Waikiki, qui réside en Tunisie, a été arrêté le 23 mars. Le pôle judiciaire financier de Tunis soupçonne ce Français d’origine tunisienne de blanchiment d’argent. Il s’intéresse de près à l’achat et à la revente...
(Jeune Afrique 23/03/18)
Au Maghreb, la presse humoristique en ligne s’installe dans le paysage médiatique, brocardant les puissants et les travers de la société. Sans franchir les lignes rouges. « Indisponibilité des manuels scolaires : le gouvernement avoue avoir consommé tout le papier pour la planche à billets. » Voici un titre en une sur le site El Manchar, alors que la presse algérienne multiplie les analyses sur le recours décidé par le gouvernement à la planche à billets d’un côté, et l’ouverture au...
(AFP 22/03/18)
Un commissariat a été incendié mercredi dans le bassin minier du centre de la Tunisie, après de nouveaux heurts entre la police qui a fait usage de lacrymogènes et de jeunes chômeurs réclamant un emploi, a rapporté un correspondant de l'AFP. Après plusieurs semaines de blocage de la production du phosphate en février, la situation s'était à nouveau tendue la semaine dernière, à la suite d'annonces gouvernementales jugées insuffisantes par des habitants. Mercredi après-midi, des jeunes ont manifesté pour réclamer un emploi dans les rues de Mdhilla, où sont situés plusieurs sites de production du phosphate, un minerai assurant à la Tunisie des revenus cruciaux.
(Le Point 22/03/18)
Faire des affaires en Tunisie n'est pas facile… mais la situation s'améliore. C'est le constat des auditeurs de l'enquête Miqyes, destinée à mesurer l'état de santé de la PME tunisienne, sur la base d'indicateurs précis. Pour sa deuxième édition, les analystes de l'Institut One to One ainsi que les représentants de la Conect, du Pnud et du cabinet HLB GSAudit&Advisory se sont donc réunis à Tunis le 15 mars dernier, en présence du ministre de l'Industrie et des PME Slim...
(AFP 21/03/18)
Un Tunisien a été "assassiné" après son enlèvement au Cameroun en zone anglophone, premier étranger tué dans cette région en proie à des violences depuis plusieurs mois, a annoncé mardi le gouvernement camerounais. Un autre Tunisien et deux Camerounais enlevés en même temps, ont en revanche été libérés lors d'une "opération spéciale" lancée mardi matin par l'armée camerounaise. Cette opération "a permis la libération de trois des employés (d'une) société tunisienne enlevés le 15 mars par des terroristes" dans la région anglophone du Sud-Ouest, dont "un ingénieur tunisien", selon un communiqué du gouvernement.
(APA 21/03/18)
APA-Yaoundé (Cameroun)- Un ingénieur d’origine tunisienne, enlevé le 15 mars 2018 par des activistes sécessionnistes camerounais sur le chantier de construction de la route Kumba-Isanguele (Sud-Ouest), a été assassiné mardi matin au moment d’un assaut des forces de défense et de sécurité, informe le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Dans un communiqué, Issa Tchiroma Bakary explique que plus chanceux, le compatriote du défunt, lui aussi ingénieur, ainsi que deux techniciens camerounais, tous travaillant pour le compte de la...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Deux jihadistes présumés sont morts lundi alors qu'ils étaient poursuivis par les forces de l'ordre, à Ben Guerdane, ville frontalière avec la Libye, qui a été profondément marquée par un assaut jihadiste en 2016. Un jihadiste présumé « s’est fait exploser » lundi et un deuxième a été abattu, alors qu’ils étaient poursuivis par les forces de l’ordre dans la région de Ben Guerdane dans le sud du pays, à la frontière avec la Libye. La Garde nationale avait reçu...
(Xinhua 21/03/18)
L'un des deux otages tunisiens, enlevé le 15 mars au Cameroun, a été tué par ses ravisseurs au cours d'une opération de sauvetage alors que le second a été sauvé, a annoncé le ministère tunisien des Affaires étrangères. Selon le ministère, il s'agit de Khaled Tinsa, décédé, et Mehrez Aouadi, blessé et transféré pour soins urgents à l'un des hôpitaux de Yaounde, capitale camerounaise. Les deux tunisiens opéraient dans le secteur des infrastructures. M. Tinsa, âgé de 53 ans, travaillait...
(AFP 20/03/18)
La mine, l'émigration ou "la mort": dans le centre de la Tunisie, des centaines de jeunes chômeurs campent sur les sites d'extraction du phosphate, minerai assurant à la Tunisie des revenus cruciaux, pour réclamer un emploi. Ces remous sociaux sont récurrents dans le bassin minier. Les derniers en date ont éclaté fin janvier, comme souvent à l'annonce des résultats d'un concours de recrutement. La mobilisation des candidats déçus a fait boule de neige, dans une région frappée par l'un des...
(AFP 20/03/18)
Deux Tunisiens travaillant sur un chantier ont été enlevés par un groupe armé au Cameroun, a annoncé lundi le ministère tunisien des Affaires étrangères. "Une cellule de crise a été mise en place au sein du ministère", qui est en contact avec les autorités camerounaises "pour faire libérer les Tunisiens enlevés le plus vite possible", a dit le ministère dans un communiqué. Les deux Tunisiens ont été enlevés "par un groupe armé dans le sud-ouest du Cameroun le 15 mars",...
(RFI 20/03/18)
Au dernier Salon mondial du tourisme à Paris, la semaine dernière, la Tunisie était présente en force. Frappée par les attentats de Sousse et du Bardo en 2015, elle a connu une chute brutale de l'arrivée de touristes. Il a fallu dépasser le traumatisme et convaincre que les plages et les jardins de jasmins étaient à nouveau sûrs, une politique qui a porté ses fruits. « On l'a bien senti pour 2017 et la même tendance a continué sur 2018...
(Xinhua 20/03/18)
Deux terroristes ont été abattus ce lundi dans la localité de Ben Guerdane, dans la province tunisienne de Medenine au sud-est du pays, a annoncé le ministère tunisien de l'Intérieur. Recherchés depuis plus d'une semaine à travers tout le pays, ces deux éléments ont été localisés suivant des renseignements locaux, selon le ministère. Classés par les services de renseignement tunisiens "terroristes dangereux", ces deux extrémistes religieux sont Dhaker Bbouajila et Samir Ben Youssef, deux originaires de Monastir, une province côtière...
(Jeune Afrique 20/03/18)
Le philosophe français Michel Foucault a séjourné deux ans en Tunisie. Il y a découvert la radicalité politique grâce à ses étudiants et laissé derrière lui un certain nombre de mythes, dont certains mériteraient d'être démolis, selon Fathi Triki, enseignant et ancien élève du Français. Tous les vendredis, ils sont plus de deux cents étudiants tunisiens à se masser pour assister au cours donné par Michel Foucault, à la faculté des lettres et des sciences humaines, sur le boulevard du...
(AFP 19/03/18)
Un jihadiste présumé "s'est fait exploser" lundi alors qu'il était poursuivi par les forces de l'ordre dans la région de Ben Guerdane, dans le sud de la Tunisie, et un deuxième a été abattu, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Cet incident intervient quelques jours après la commémoration en grande pompe de la riposte des autorités tunisiennes à des attaques jihadistes sans précédent lancées il y a deux ans contre des locaux de l'armée et de la police à Ben...
(AFP 19/03/18)
La police tunisienne a fait usage dimanche de gaz lacrymogène pour disperser des dizaines de manifestants réclamant emplois et développement à Mdhilla, dans le bassin minier situé dans le centre du pays, a rapporté un correspondant de l'AFP. "Travail, liberté, dignité nationale", ont scandé les manifestants, en réclamant qu'un quota des revenus du phosphate produit dans la région soit affecté à son développement. Les tensions avaient commencé dès vendredi à la suite d'un conseil ministériel tenu dans la région, dont les annonces ont été jugées insuffisantes par des habitants. Samedi soir, les protestataires ont bloqué des rails pour empêcher le transport...
(RFI 19/03/18)
En Tunisie, des heurts ont eu lieu dans la région de Gafsa : policiers et manifestants se sont affrontés ces dernières heures sur fond de tension économique et sociale. L’emploi. Voilà la principale revendication des dizaines de manifestants qui ont affronté les forces de l’ordre. La police a usé de gaz lacrymogène pour lever le blocage des routes de la ville de Mdhilla, au centre du pays. Depuis le début de l’année, la tension ne cesse de croître dans cette...

Pages

(AFP 29/03/18)
L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a appelé la Tunisie à faciliter l'investissement privé afin de relancer la création d'emplois de qualité et réduire les inégalités, dans son premier rapport sur le pays publié jeudi. Après la révolution de 2011, le tourisme, touché par l'insécurité, et le secteur minier, secoué par des conflits sociaux, ont connu d'importants déboires qui ont accentué les difficultés économiques du pays. "La forte hausse de l'emploi et des salaires publics a soutenu la consommation privée, mais l'activité économique et les créations d'emplois dans le secteur privé sont restées...
(La Tribune 28/03/18)
Visa change de tête en Afrique du Nord. Suite au départ du Canadien Ihab Ayoub, c'est l’Italien Marcello Baricordi qui tient désormais les manettes de la firme américaine dans la sous-région. Fraîchement nommé directeur général Moyen-Orient et Afrique chez Visa, cet expert des paiements numériques devra jouer un rôle stratégique dans le développement de la marque dans la région. Depuis Dubaï -son lieu de résidence professionnelle-, Marcello Baricordi va désormais défendre les intérêts de Visa au nord de l'Afrique. Une tâche qui le mènera notamment à effectuer des déplacements réguliers dans la sous-région. En effet, cet expert des paiements numériques vient d'être nommé directeur général de Visa pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (MENA), annonce la compagnie américaine dans...
(Agence Ecofin 27/03/18)
Le ministre tunisien des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mabrouk Korchid (photo), a annoncé au cours d’une conférence de presse que la carte numérique du domaine public foncier et mobilier est déjà fonctionnelle et accessible au grand public. « Les personnes et collectivités concernées par les services du Ministère des domaines de l’Etat et des affaires foncières peuvent désormais prendre connaissance du domaine foncier de l’Etat, à la faveur d’une carte numérique, et suivre les services d’expertise relatifs...
(La Tribune 26/03/18)
L'économie tunisienne est déjà sur la voie de la reprise, a affirmé le premier ministre tunisien Youssef Chahed devant les députés du pays ce vendredi. Le chef du gouvernement a annoncé des indicateurs économiques qui font penser à une relance de l'économie. Bonne nouvelle pour la Tunisie ! Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed assure que les indicateurs économiques du pays depuis le début de l'année 2018 permettent de croire à une relance de l'économie. Face aux députés du pays, à l'occasion d'une séance d'audition à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP, l'équivalent du Parlement tunisien)...
(AFP 24/03/18)
Le Fonds monétaire international (FMI) a validé vendredi le versement d'une tranche de prêt à la Tunisie pour un montant de 257,3 millions de dollars. Cela porte au total les déboursements du FMI à Tunis à 919 millions de dollars dans le cadre du programme d'aide sur quatre ans signé en 2016 en échange de réformes économiques. La Tunisie, en difficulté financière après plusieurs années de marasme économique, notamment dû à la chute du tourisme après une série d'attentats en...
(AFP 23/03/18)
Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed a appelé, dans un discours au Parlement vendredi, à poursuivre les réformes dans le pays, soulignant qu'il était prêt à en payer le "prix politique". Youssef Chahed, neuvième chef de gouvernement depuis la révolution de 2011, est actuellement sous pression, plusieurs voix s'étant élevées pour réclamer un remaniement, en arguant des difficultés économiques de la Tunisie. "Nous mènerons les réformes, quel que soit le prix politique à payer", a déclaré le Premier ministre, à l'offensive, évoquant des privatisations, ainsi que des réformes des caisses sociales et de compensation.
(AFP 21/03/18)
Quarante-quatre pays africains ont signé mercredi à Kigali l'accord créant une zone de libre-échange continentale (Zlec), perçue comme essentielle au développement économique de l'Afrique, a annoncé l'Union africaine (UA). "L'accord établissant la Zlec a été signé par 44 pays", a déclaré le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki, en conclusion d'un sommet de l'organisation dans la capitale rwandaise. Le Nigeria, l'une des premières économies du continent, est le principal pays à s'être abstenu. Le président nigérian Muhammadu Buhari avait décidé de ne pas faire le déplacement à Kigali, après avoir accepté de "donner plus de temps aux consultations" dans son pays...
(Jeune Afrique 21/03/18)
L’économie informelle représente 54 % du PIB. Pour l’État, c’est un énorme manque à gagner. Et pour une partie de la population, un moyen de survie. Petite et menue, Saïda, 55 ans, a des allures de fourmi affairée et ne jure que par le travail et son sens du commerce. « Il me permet de survivre », explique cette « autoentrepreneuse » informelle. Aujourd’hui, elle vend des pâtisseries faites maison et a même embauché, au noir, une petite main pour...
(La Tribune d'Algérie 21/03/18)
Les autorités tunisiennes ont lancé vendredi dernier, le programme d'exploitation des terres domaniales agricoles. D'après le ministère tunisien de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, ce programme permettra d'encourager les investissements agricoles et renforcera l'intégration de la jeunesse dans le cycle économique. Le gouvernement tunisien a lancé ce vendredi 16 mars 2018 son programme d'exploitation des terres domaniales agricoles, ces terres destinées à la location sur toute l'étendue du territoire national. D'après le communiqué du ministère tunisien de...
(Agence Ecofin 21/03/18)
La société financière internationale (SFI), filiale de la banque mondiale, a récemment annoncé son intention d’investir 373 millions $ au Maghreb. Cet investissement qui bénéficiera essentiellement au Maroc et à la Tunisie, ira dans les infrastructures. Il vise à accompagner ces pays qui ont réduit leurs dépenses dans ce secteur, afin de maîtriser leurs déficits budgétaires. La SFI aidera également ces deux pays à mettre en place des partenariats public-privé pour accompagner le financement des infrastructures, a indiqué Sergio Pimenta...
(Agence Ecofin 21/03/18)
L'École supérieure d'ingénierie et de technologies (Esprit), une école privée tunisienne d’ingénierie et de commerce de renommée, envisage de s’implanter au Cameroun et en Côte d’Ivoire, a rapporté le site d’information Asia Times, ce mercredi 21 mars, citant un dirigeant de l’établissement. «Nous envisageons des implantations dans certains pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale comme le Cameroun et la Côte d’Ivoire.», a révélé Mohamed Naceur Ammar, co-fondateur et directeur général d'Esprit. Fondée en 2003 par trois universitaires tunisiens, Esprit...
(Jeune Afrique 20/03/18)
Avec le relèvement des droits de douane à l'importation de véhicules par les "repats" tunisiens et l'interdiction qui leur est faite de revendre ces voitures dans l'année qui suit leur mise en circulation dans le pays, le ministère tunisien des Finances s'attaque à une pratique répandue et ravit les concessionnaires. Les Tunisiens résidents à l’étranger (TRE) n’ont plus le droit de vendre leur voiture dans l’année qui suit leur retour au pays. Le décret du ministère des Finances du 13...
(Agence Ecofin 20/03/18)
En Tunisie, les devises d’exportation de dattes engrangées durant la saison 2017/2018 ont atteint 402,4 millions de dinars (168 millions $) au 15 mars dernier, soit un bond de 22,2% par rapport au montant total encaissé au cours de la même période de la précédente campagne. L’annonce a été faite hier, par le Ministère tunisien de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche. Cette performance a été le résultat d’une amélioration de 7,52% des quantités exportées qui sont passées...
(Jeune Afrique 17/03/18)
L'agence de notation Moody's a baissé ce jeudi la note souveraine de la Tunisie, justifiant sa décision par la dégradation de la situation des finances publiques et des déséquilibres externes persistants. Moody’s a dégradé ce jeudi 15 mars la note souveraine de la Tunisie, passant ainsi de B1 à B2. L’agence justifie cet abaissement par la dégradation de la situation budgétaire et des déséquilibres externes persistants. Dégradation de la situation budgétaire Sur le plan des finances publiques, « une augmentation...
(Agence Ecofin 17/03/18)
Banque de Tunisie, une banque commerciale privée, envisage une augmentation de son capital social de 45 millions de dinars tunisiens soit 18,7 millions $. Cette proposition d’augmentation de capital sera débattue au cours d’une assemblée générale extraordinaire annoncée pour le 23 avril 2018. L’opération, si elle est approuvée, s’effectuera par incorporation au capital actuel, des bénéfices mis en réserves. Ce qui ne sera pas un gros problème. A la fin de l’exercice 2016, les réserves consolidées de Banque de Tunisie...
(Agence Ecofin 17/03/18)
L'agence de notation Moody's a annoncé, dans un communiqué rendu public le 15 mars, avoir dégradé la note souveraine de la Tunisie de «B1» à «B2», avec perspectives stables. Moody’s a motivé sa décision par la hausse de la dette publique du pays et l’érosion de ses réserves en devises. «La vulnérabilité extérieure de la Tunisie est élevée, avec un important déficit du compte courant largement financé par la dette et pesant sur l'adéquation des réserves de change», a-t-elle souligné...
(Agence Ecofin 17/03/18)
La société Partners Investment SA a fait savoir qu’elle a franchi le seuil de 5 % dans le capital de la Société de fabrication des boissons de Tunisie (SFBT) en acquérant 200 000 actions dans le capital de l’entreprise brassicole. Partners Investment, qui est une importante société de participation en Tunisie, permet ainsi à la holding Poulina Group, son principal actionnaire, de se renforcer dans le segment de la production de boissons. Une fois que l’opération sera finalisée, la firme...
(Agence Ecofin 15/03/18)
L’Algérie exportera de l’électricité vers la Libye et la Tunisie, a annoncé Mustapha Guitouni (photo), le ministre algérien de l’Energie. Selon le responsable, cette exportation d’une partie de la production électrique nationale fait partie de la stratégie énergétique du pays qui inclut un passage vers le statut d’exportateur, une fois que le pays sera autosuffisant en électricité, ce qui sera le cas dès la fin de cette année. « Les négociations sont en cours avec la Tunisie, à propos de...
(Agence Ecofin 14/03/18)
Le constructeur automobile chinois Dongfeng Motor Corporation a signé un accord de coopération avec la société tunisienne Constructions métalliques et équipements pour le transport (Comet) pour l’installation d’une usine de montage de véhicules en Tunisie. Selon les termes de cet accord, les deux partenaires s’engagent à créer une coentreprise spécialisée dans le montage de véhicules de marques appartenant au groupe chinois, dont Fengdu, Fengxing et Xiaokang. L’accord a été signé par le directeur général adjoint de Dongfeng Motor Corporation, Wulin...
(APA 13/03/18)
APA-Rabat (Maroc) - L’année 2017 s’est conclue en Afrique du Nord sur une croissance de 4,9 % du PIB réel, en hausse par rapport aux 3,3 % enregistrés en 2016, une performance économique qui est d’ailleurs supérieure à la moyenne affichée par le continent dans son ensemble (3,6 %) et place la région de l’Afrique du Nord en deuxième position en Afrique, derrière l’Afrique de l’Est (5,9 %), souligne un rapport de la Banque africaine de Développement. Ces chiffres s’expliquent...

Pages

(AFP 23/03/18)
Le sélectionneur de la Tunisie, Nabil Maaloul, a souligné jeudi que tout s'était "très bien passé avec les nouveaux joueurs" bi-nationaux qui ont intégré l'équipe après la qualification au Mondial-2018, à la veille du match amical de préparation contre l'Iran. "On a essayé de les faire intégrer rapidement", a-t-il indiqué au sujet de Ellyes Skhiri (Montpellier), Mouez Hassen (Châteauroux), Seïfeddine Khaoui (Troyes), ou encore Yohan Benalouane (Leicester). Ces quatre joueurs, formés sur les pelouses françaises, ont enfilé le maillot rouge pour la première fois cette semaine, à l'occasion du stage précédant les matches amicaux contre l'Iran (vendredi) et le Costa Rica (mardi). "On a axé notre travail sur la cohésion vu qu'il y a de...
(AFP 22/03/18)
"Paaasse !", "Hadiii !" Sur le terrain, le sélectionneur Nabil Maaloul jongle entre les langues: pour le Mondial-2018, un quart de la sélection nationale tunisienne a grandi en France, et les quatre derniers binationaux à avoir rejoint les Aigles de Carthage ne parlent pas tous arabe. Ellyes Skhiri (Montpellier), Mouez Hassen (Châteauroux), Seïfeddine Khaoui (Troyes), ou encore Yohan Benalouane (Leicester), tous formés sur les pelouses françaises, ont enfilé le maillot rouge pour la première fois cette semaine, à l'occasion du stage précédant les matches amicaux contre l'Iran (vendredi) et le Costa Rica (mardi prochain). Après avoir réussi à se qualifier en coupe du monde, une première depuis 2006, l'encadrement a consacré beaucoup d'énergie à attirer dans ses filets ces joueurs...
(Jeune Afrique 20/03/18)
Revenu sur le banc des Aigles de Carthage en avril 2017, après un premier passage en 2013, Nabil Maâloul a qualifié la Tunisie pour la Coupe du monde 2018 en Russie. En moins d’un an, les résultats obtenus par l’ancien milieu de terrain de l’Espérance Tunis ont vaincu (presque) toutes les réticences à son égard. La récente décision de Nabil Maâloul de faire appel à plusieurs binationaux – Mouez Hassen (Châteauroux), Saîf-Eddine Khaoui (Troyes) et Ellyes Skhiri (Montpellier), Yoan Benalouane...
(AFP 13/03/18)
Une liste de 28 Tunisiens, comportant en majorité des joueurs évoluant à l'étranger, a été dévoilée lundi par la Fédération tunisienne en vue de la réception de l'Iran le 23 mars au stade de Radès, dans le cadre de la préparation des deux équipes au Mondial-2018 (14 juin-15 juillet). La fédération a confirmé que Yohan Ben Alouan, Franco-tunisien recruté par Leicester en Premier League, avait accepté de jouer avec la sélection, l'annonçant parmi l'effectif. Parmi les 28 Aigles de Carthage,...
(AFP 12/03/18)
La chaîne de télévision publique Wataniya a menacé lundi de suspendre la diffusion du championnat de Tunisie de football après que deux journalistes ont été blessés dans des incidents lors d'un match opposant deux équipes majeures du pays. Des supporteurs de l'Etoile sportive du Sahel ont pris pour cible la tribune de presse, dimanche soir lors d'un match contre le Club africain comptant pour la 21e journée de la Ligue 1 tunisienne. La cabine de Wataniya, seule chaîne à détenir les droits de diffusion du championnat national, a volé en éclat et deux commentateurs ont été légèrement blessés, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la chaîne...
(Jeune Afrique 08/03/18)
Avec quatre autres membres du bureau exécutif de la Fédération tunisienne de football (FTF), Bilel Foudhaili a dénoncé mardi la gestion trop solitaire de Wadie Jary, le président de la FTF. L’ancien dirigeant du Club africain explique à Jeune Afrique les raisons de cette fronde. La tension monte au sein de la Fédération tunisienne de football (FTF). Dans un communiqué ferme, rendu public ce mardi 6 mars, cinq membres importants de la FTF ont exprimé leurs désaccords vis-à-vis de la...
(Le Monde 01/03/18)
Pendant six mois, Le Monde va accompagner la Tunisie sur la route de la Coupe du monde de football, qui aura lieu du 14 juin au 15 juillet en Russie. Chaque mois, notre envoyé spécial auprès de la sélection tunisienne, abordera un aspect différent du contexte dans lequel se prépare une équipe dont la dernière participation au Mondial remonte à 2006. Pour rallier Tunis, ils ont avalé six heures de route depuis le Sud tunisien, entassés dans un vieux minibus...
(AFP 19/02/18)
L'Etoile sportive du Sahel (ESS), l'un des principaux clubs de Tunisie, a annoncé dimanche qu'il allait porter plainte pour "soupçons de corruption" après un match houleux perdu (2-3) face à l'Espérance sportive de Tunis (EST). L'Etoile du Sahel a précisé dans un communiqué que sa plainte au pénal concernerait également des soupçons de "manipulation du résultat" de cette rencontre de la 18e journée de championnat, disputée jeudi. Selon le ministère de l'Intérieur, 38 membres des forces de l'ordre avaient été...
(AFP 16/02/18)
Trente-huit membres des forces de l'ordre ont été blessés lors d'incidents durant un match opposant deux des principaux clubs de Tunisie, l'Espérance sportive de Tunis (EST) et l'Etoile sportive du Sahel, a indiqué jeudi le Ministère de l'Intérieur. Le match de la 18e journée de championnat, remporté 3-2 par l'EST, a du être brièvement interrompu à deux reprises, notamment en raison de fumigènes tirés par les supporters depuis les tribunes du stade de Radès, dans la banlieue de Tunis. Trente-huit membres des forces de sécurité ont été blessés, par des jets de fumigènes, de pierres, de chaises ou de morceaux de métal jetés...
(Jeune Afrique 14/02/18)
Le 8 février dernier, lors d'un duel qui s'est tenu à guichets fermés aux États-Unis, Ikram Kerwat, boxeuse tuniso-allemande, a remporté le titre de championne du monde de boxe. Ikram Kerwat, boxeuse tuniso-allemande, a remporté le jeudi 8 février le championnat du monde de boxe WBC au Pensacola Bay Center, en Floride, aux États-Unis, en battant son adversaire américaine Angel Gladney. Née à Béja, en Tunisie, cette femme de 33 ans a été une adepte des sports de combat dès...
(Le Monde 01/02/18)
Pendant six mois, Le Monde va accompagner la Tunisie sur la route de la Coupe du monde de football, qui aura lieu du 14 juin au 15 juillet en Russie. Chaque mois, notre envoyé spécial auprès de la sélection tunisienne abordera un aspect différent du contexte dans lequel se prépare une équipe dont la dernière participation au Mondial remonte à 2006. Une immense tour, en forme de torche olympique, qui semble ne jamais finir. L’impression qui saisit le visiteur à...
(AFP 29/01/18)
La Tunisie a remporté la Coupe d'Afrique des nations de handball (messieurs) en battant l'Egypte, tenante du titre, 26 à 24 (mi-temps: 13-15) en finale de la 23e édition, samedi, au palais des sports de Libreville. Les Tunisiens, qui avaient perdu la finale de l'édition 2016 face au même adversaire, prennent ainsi leur revanche pour enlever le dixième titre de leur histoire (un record). Pour sa part, l'Angola a pris la 3e place en battant le Maroc 29 à 26...
(AFP 29/12/17)
La sélection émiratie de handball a déclaré forfait vendredi pour deux matches amicaux et écourté son stage en Tunisie, a indiqué la Fédération tunisienne, qui avait désigné des femmes pour arbitrer ces rencontres dans un contexte de tension entre les deux pays. Dans une lettre envoyée vendredi à la Fédération tunisienne (FTH), la sélection émiratie a expliqué son forfait par "des raisons techniques", évoquant l'absence de dix joueurs et la blessures de quatre autres, et assuré "qu'il n'y avait aucun...
(Le Point 06/12/17)
Une triple aubaine que cette qualification de la Tunisie pour la Coupe du monde de football : sportive, économique et morale. Explications. Les passagers du vol Lyon-Tunis n'ont pas compris pourquoi, une fois atterri, ils ne pouvaient descendre de leur avion. L'escalier n'a pas été apporté, pour cause. Les employés de l'aéroport étaient rivés à leurs téléviseurs. Les Aigles de Carthage, la sélection nationale, affrontaient les Chevaliers de la Méditerranée, leurs homologues libyens, sur la pelouse de Rades (banlieue nord...
(Jeune Afrique 06/12/17)
Revenu aux affaires quatre ans après un premier passage sur le banc, le sélectionneur tunisien impose sa méthode et engrange les victoires. Nabil Maâloul (54 ans) avait démissionné en 2013 de son poste de sélectionneur de la Tunisie après une défaite face au Cap-Vert sur le score de 0-2. Quatre ans plus tard, l’ancien milieu de terrain des Aigles de Carthage (74 sélections), qui a effectué sa carrière de joueur entre la Tunisie (Espérance Tunis, Club Africain, Bizerte), l’Allemagne et...
(APA 04/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Maroc et la Tunisie ont hérité de groupes relevés pour la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet en Russie) à l’issue du tirage au sort effectué vendredi à Moscou, alors que l’Egypte, le Nigeria et le Sénégal s’en tirent bien avec des groupes abordables. De retour au Mondial après 20 ans d’absence, le Maroc est tombé sur du lourd en héritant de l’Espagne, du Portugal et de l’Iran dans le groupe B. Pour les «...
(Apa 04/12/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La Confédération africaine de football (CAF) a décidé vendredi d'accorder une subvention financière de 500.000 dollars à chacune des cinq sélections africaines qualifiées pour la Coupe du monde 2018 (14 juin – 15 juillet) en Russie. « Il a été décidé que la CAF accordera une subvention financière de cinq cent mille dollars (500.000$) à chaque sélection africaine. Cet argent devra servir principalement à renforcer et améliorer l’encadrement technique de chaque équipe », indique l’instance continentale dans...
(RFI 02/12/17)
Les cinq équipes africaines qualifiées pour la Coupe du monde 2018 sont fixées. Le tirage au sort réalisé à Moscou a livré son verdict. Lors du Mondial en Russie, l'Egypte fera face au pays organisateur ainsi que l'Uruguay, un sérieux client. Le Maroc tombe dans le groupe du Portugal et du Maroc. Le Nigeria devra notamment jouer contre l'Argentine. La Tunisie aura la Belgique et l'Angleterre sur sa route. Enfin, le Sénégal devra se mesurer à la Pologne entre autres...
(AFP 27/11/17)
Le président du club tunisien de l'Etoile sportive du Sahel (ESS), Ridha Charfeddine, a confirmé lundi sa démission annoncée dimanche à la fin du match contre l'Espérance Sportive de Tunis (EST) à Sousse (0-0). "Je ne prends pas des décisions hâtives, ma démission est bien réfléchie", a-t-il affirmé par téléphone à l'AFP sans vouloir donner d'autres détails. A la fin d'un match entre l'ESS (5e du classement) et le club tunisois l'EST (1er), qui avait été interrompu durant huit minutes...
(Jeune Afrique 24/11/17)
À la recherche d’un entraîneur, le Club athlétique bizertin (Tunisie, Ligue 1) a décidé d’organiser un sondage auprès de ses supporters, lesquels avaient le choix entre six noms. Mais Walid Ben Thabet, déjà entraîneur par intérim, va finalement être nommé avant même la fin de la consultation. C’est une initiative plutôt originale qui a germé dans l’esprit des dirigeants du CA Bizerte, un club de Ligue 1 tunisienne. Après le départ de Lassad Dridi pour le CS sfaxien, ils ont...

Pages

(Jeune Afrique 26/03/18)
Dans un second degré décapant, l'artiste algérien Salim Zerrouki met à nu des clichés tirés de la vie quotidienne de la société arabe. Code de la route, mariage, travail, sport... Tout y passe. « Enfant à qui on aurait donné les moyens », Salim Zerrouki doit beaucoup à son talent. Avec des couleurs sobres ainsi qu’un trait simple et précis qui mettent en valeur un texte aussi désopilant que cinglant, il croque dans « 100 % bled » les paradoxes des Arabes et leur manière de se tirer parfois une balle dans le pied. « On se lamente toujours sur nos malheurs qui viennent de l’Occident, on ne se remet jamais en question », résume...
(AFP 21/03/18)
Claudia Cardinale, concert du tout nouvel orchestre de l'opéra de Tunis: la Cité de la Culture, méga-complexe dont le gouvernement veut faire le coeur vivant de la culture tunisienne, a été inaugurée en grande pompe mercredi, plus de dix ans après son lancement. Un musée d'art contemporain, une salle d'opéra de 1.800 places, deux théâtres, une cinémathèque, un centre du livre ou encore des studios et bureaux pour les différents festivals rythmant la vie culturelle tunisienne: c'est l'un des plus gros chantiers de ces dernières décennies. Très bien équipée, la Cité de la culture démarre en fanfare, avec des expositions et programmations de danse, cinéma, et théâtre ainsi que des rencontres d'auteurs arabes pour la première saison jusqu'à l'été. "C'est...
(AFP 19/03/18)
Un lit, une femme en nuisette rouge et un homme aux idées sombres: en Tunisie, une pièce de théâtre met en scène l'improbable dialogue entre une prostituée et un extrémiste islamiste, pour mettre la société face à ses contradictions. "La Fuite" de Ghazi Zaghbani commence avec l'irruption dans la chambre de Narjess, une travailleuse du sexe lascivement étendue sur un lit, d'un homme en sueur à la longue barbe noire fuyant la police. C'est un islamiste revendiquant des idées extrémistes, qui dit s'entraîner "au combat" dans un camp jihadiste et à qui elle donnera malgré tout refuge.
(AFP 01/03/18)
Le film "Call me by your name", une histoire d'amour entre deux hommes en lice pour les Oscars, a vu son visa d'exploitation refusé par le ministère tunisien de la Culture, a annoncé mercredi l'un des principaux distributeurs du pays. Le long-métrage devait être projeté mercredi soir dans une grande salle du centre de Tunis mais cette dernière a annoncé sur Facebook que l'évènement avait été "annulé". Le film "a été interdit", a affirmé à l'AFP le distributeur Lassaad Goubantini,...
(Le Monde 01/03/18)
Adapté du roman d’André Aciman, le film de Luca Guadagnino sublime la rencontre entre un adolescent et un jeune chercheur en archéologie. Sensation du dernier festival de Sundance, Call Me by Your Name arrive sur les écrans français nimbé d’une aura de film prodige. Classique dans sa forme, moderne dans sa manière d’aborder une histoire d’amour entre garçons, ce récit de formation, coulé dans une bande originale où Bach dialogue avec Ravel, Sufjan Stevens et John Adams, propulse sur l’avant...
(Jeune Afrique 21/02/18)
Depuis décembre 2017, être DJ est officiellement reconnu comme un métier en Tunisie. Un signe de plus de l'effervescence de la scène musicale électro dans le pays. Mais pour bien saisir le phénomène, il faut être branché sur les réseaux sociaux sur la page Facebook du très prolifique collectif « Full Fuel ». Démocratiser la musique électro, en s’appuyant sur les réseaux sociaux. C’est le défi que s’est lancé les jeunes tunisiens du collectif « Full Fuel ». Si la...
(Jeune Afrique 15/02/18)
En Tunisie, une longue tradition de pensée critique appliquée à la chose religieuse se perpétue… et s’exporte. Une librairie du centre-ville de Casablanca, au Maroc. Au rayon indiqué « islam », les signatures tunisiennes se bousculent. On trouve même parmi les titres des approches psychanalytiques de la question : La Guerre des subjectivités en islam (Lignes, 2014) et Un furieux désir de sacrifice. Le surmusulman (Seuil, 2016), du psychanalyste Fethi Benslama. Les ouvrages du célèbre Mohamed Talbi occupent à eux seuls...
(Jeune Afrique 24/01/18)
« La Laine sur le dos », le dernier court-métrage de Lotfi Achour, est en lice pour obtenir le César du meilleur film de court-métrage 2018. Dans le film, visible en ligne, l'homme de théâtre et de cinéma offre un regard original sur un fait commun au Maghreb. C’est une histoire de feux arrières qui ne fonctionnent pas. Au beau milieu du désert, dans le sud tunisien, deux représentants des forces de l’ordre en uniforme immobilisent un véhicule dont les...
(AFP 17/01/18)
Douze films sont au programme du premier festival cinématographique queer en Tunisie, qui veut à travers l'art faire une place aux minorités sexuelles et défendre leurs droits, dans une société où l'homosexualité reste illégale et réprouvée. Organisé par Mawjoudin, une association tunisienne qui défend les droits des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), ce festival de quatre jours a débuté lundi à Tunis. Cet évènement, le premier du genre dans le pays, prévoit la diffusion de courts-métrages de 15 à 20 minutes, réalisés en Tunisie et dans tout le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
(Le Monde 16/01/18)
Ce fut une kermesse étrange, à la fois festive et crispée, une fête du souvenir où la police antiémeute déployait ses escouades au pied d’estrades de musiciens, devant une foule drapée dans les couleurs tunisiennes. Dimanche 14 janvier, l’avenue Bourguiba, haut lieu des rassemblements politiques au cœur de Tunis, a célébré dans une atmosphère brouillée le septième anniversaire de la chute du dictateur Zine El-Abidine Ben Ali. En ces temps de fièvre sociale, rien n’avait été laissé au hasard, jusqu’à...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Avec « Ce que le mirage doit à l’oasis », Yasmina Khadra dévoile une autre palette de son talent protéiforme. Celui qui s’est fait connaître par ses polars algériens, avant de devenir l’un des écrivains francophones les plus lus et des plus traduits grâce à ses romans, nous livre un récit d’autofiction. Pour définir ce nouvel exercice littéraire, peut-être conviendrait-il de parler de lettre d’amour adressée au Sahara, source essentielle de son inspiration. Paroles d’amour qu’il adresse également à sa...
(Jeune Afrique 04/12/17)
Un collectif tunisien a invité des auteurs de bande dessinée d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient à travailler sur la question migratoire. Un regard original sur une question d'actualité brûlante. Le collectif tunisien Lab619, qui publie un magazine éponyme de bande dessinée, s’apprête à mettre en vente son premier hors-série, dédié à la migration. Onze histoires jalonnent ce numéro spécial de 120 pages, initialement conçu par la Fondation Rosa Luxemburg, une structure liée à la gauche allemande et active notamment...
(Jeune Afrique 28/11/17)
À l’approche du 10 décembre, jour de clôture des débats à son sujet, le projet de loi de finances ne convainc pas à gauche, et peu à droite. Les syndicats de travailleurs s’y opposent, et le patronat ne le soutient pas... « Dans la commission des finances dont je suis membre, même un élu de Nidaa Tounes [de la majorité, NDLR] a fait état devant nous de son scepticisme vis-à-vis du projet de loi de finances (PLF) proposé par le...
(Le Point 20/11/17)
Très en colère après la diffusion du documentaire de CNN sur une vente d'esclaves en Libye, l'écrivain franco-congolais appelle les dirigeants africains à prendre leurs responsabilités. La deuxième édition des Ateliers de la pensée, qui s'est déroulée du 1er au 4 novembre dernier à Dakar, avait pour ambition de s'interroger sur la « condition planétaire » et la « politique du vivant ». Ces deux thèmes avaient, certes, donné l'occasion à plusieurs intervenants de renom de discuter « directement »...
(Jeune Afrique 17/11/17)
ngénieur en rééducation neurologique à Lyon, ce Franco-Tunisien de 34 ans est aussi l’un des talents à suivre de la scène électro. Amine Metani cherche. Quand il n’explore pas les propriétés du cerveau, il sonde les méandres de l’électro. Postdoctorant du laboratoire de physique de l’école normale supérieure (ENS) de Lyon, ce Franco-Tunisien est également musicien, producteur et compositeur. « Je flirte avec le burn-out », concède-t‑il dans un sourire au bout d’un quasi-monologue passionné de vingt minutes, à la...
(Jeune Afrique 13/11/17)
Organisée dans la ville de Nefta au sud du pays, cette édition a réuni pas moins de 10 000 festivaliers en quatre jours. Une bonne nouvelle pour l'activité touristique qui a du mal à redémarrer en Tunisie. Surnommé « l’oracle » pour avoir prévu avec précision les résultats de la présidentielle de 2014, le patron du bureau de sondages Sigma conseil, Hassen Zargouni, est un amoureux inconditionnel de Nefta, ville phare du sud de la Tunisie, dont sa famille est...
(AFP 11/11/17)
Le public des Journées cinématographiques de Carthage (JCC), a réservé vendredi à Tunis un accueil enthousiaste à un documentaire tunisien explicite et déjanté sur la situation de la communauté LGBT dans le pays, où l'homosexualité est un crime. "C'était génial, si ce film peut passer, alors bien sûr on peut en diffuser de nombreux autres", s'est enthousiasmé un des spectateurs, Sikander, à la sortie de "Au-delà de l'ombre". La salle de 500 places n'a pas suffi à accueillir la foule...
(AFP 08/11/17)
La Tunisie a officiellement lancé mardi sa cinémathèque nationale, un projet attendu de très longue date par les cinéphiles qui vise à sauvegarder le patrimoine cinématographique pour les générations futures. "C'est un grand jour pour les cinéastes et pour le cinéma tunisien. C'est un moment de bonheur qu'on attendait depuis 60 ans", a déclaré lors d'une conférence de presse à Tunis Hichem Ben Ammar, directeur artistique de la cinémathèque tunisienne. Malgré des moyens financiers "modestes", cette institution "va nous permettre...
(Le Point 07/11/17)
Franco-Tunisien, Saïd Ben Saïd fustige l'antisémitisme qui ronge le monde arabe et qu'il a pu vérifier en étant écarté de la présidence du jury des Journées cinématographiques de Carthage, car il produit actuellement un cinéaste israélien, Nadav Lapid. Au lendemain de la cérémonie d'ouverture des JCC, le festival des films africains et arabes, un Franco-Tunisien a pris la plume, dans les colonnes du Monde, pour expliquer son absence. Pressenti pour être président du jury, Saïd Ben Saïd (lauréat du césar...
(Le Monde 07/11/17)
Le producteur de cinéma s’exprime dans une tribune au « Monde » après avoir appris qu’il ne pouvait plus présider le jury des journées cinématographiques de Carthage (du 4 au 11 novembre) en Tunisie. On lui reproche d’avoir produit des films en Israël. Tribune. J’ai reçu au début du mois d’août une invitation pour présider le jury des journées cinématographiques de Carthage (JCC) qui se déroulent du 4 au 11 novembre à Tunis. J’ai accepté très chaleureusement la proposition mais,...

Pages

(Jeune Afrique 29/03/18)
Véritable arme du gouvernement sous Ben Ali, la torture policière persiste en Tunisie. Une situation que les observateurs nationaux et internationaux expliquent par la persistance de l’impunité des forces de sécurité, qui pousse de plus en plus de victimes à garder le silence. « L’impunité » des forces de sécurité est au centre des attentions en Tunisie. Alors que des ONG demandent depuis une semaine au gouvernement de mettre fin à « l’impunité qui prévaut en matière de violations des droits humains » commises par ces forces, certains Tunisiens prennent désormais conscience de toute la portée de cette impunité policière. Si l’appel de ces ONG faisait suite aux événements du 26 février survenus au tribunal...
(La Tribune 28/03/18)
Les débats longs et houleux se sont en réalité nourris des inimitiés politiques et des sensibilités personnelles. La catharsis nationale des douleurs pendant les années noires risque d’être stoppée nette par ce vote des parlementaires qui met un terme au mandat de quatre ans de l’Instance Vérité et Dignité (IVD). Au-delà, c’est tout le processus de justice transitionnelle qui prend un sérieux coup de frein. Symbole de l'ambiance électrique de ces débats de deux jours entamés samedi 24 mars, les députés d'Ennahda (islamo-conservateurs) et du Courant démocratique ont préféré claquer la porte de l'Hémicycle que de participer au vote.
(Le Monde 28/03/18)
Le conflit couvait depuis des mois. Il a éclaté au grand jour, lundi 26 mars, au cœur du palais du Bardo à Tunis sous la forme d’un vote négatif émis par la majorité de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) contre l’institution emblématique de la justice transitionnelle en Tunisie, l’Instance vérité et dignité (IVD). Lors d’une séance houleuse, notamment boycottée par les élus d’Ennahda (islamiste), les députés tunisiens ont refusé la prolongation d’une année supplémentaire du mandat de quatre ans...
(RFI 28/03/18)
En Tunisie, la justice transitionnelle se retrouve dans la tourmente. Le 26 mars, au terme d’un débat houleux, le Parlement a voté contre la prolongation du mandat de l’Instance Vérité et Dignité (IVD). Mise en place en 2014, cette organisation constitutionnelle est chargée de solder les comptes du passé autoritaire du pays, en établissant la vérité sur les violations commises entre 1955 et 2013. Mais le vote du Parlement menace l’avenir de la justice transitionnelle et même de la transition...
(La Tribune 28/03/18)
Visa change de tête en Afrique du Nord. Suite au départ du Canadien Ihab Ayoub, c'est l’Italien Marcello Baricordi qui tient désormais les manettes de la firme américaine dans la sous-région. Fraîchement nommé directeur général Moyen-Orient et Afrique chez Visa, cet expert des paiements numériques devra jouer un rôle stratégique dans le développement de la marque dans la région. Depuis Dubaï -son lieu de résidence professionnelle-, Marcello Baricordi va désormais défendre les intérêts de Visa au nord de l'Afrique. Une...
(Jeune Afrique 27/03/18)
Jean-Jacques Demri, Français d'origine tunisienne, a été arrêté la semaine dernière dans le cadre d'une enquête sur des présomptions de blanchiment d'argent. Au centre du dossier : une opération immobilière sur un hôtel qui appartenait au syndicat UGTT. Jean-Jacques Demri, cofondateur de la marque LC Waikiki, qui réside en Tunisie, a été arrêté le 23 mars. Le pôle judiciaire financier de Tunis soupçonne ce Français d’origine tunisienne de blanchiment d’argent. Il s’intéresse de près à l’achat et à la revente...
(La Tribune 26/03/18)
L'économie tunisienne est déjà sur la voie de la reprise, a affirmé le premier ministre tunisien Youssef Chahed devant les députés du pays ce vendredi. Le chef du gouvernement a annoncé des indicateurs économiques qui font penser à une relance de l'économie. Bonne nouvelle pour la Tunisie ! Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed assure que les indicateurs économiques du pays depuis le début de l'année 2018 permettent de croire à une relance de l'économie. Face aux députés du pays, à l'occasion d'une séance d'audition à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP, l'équivalent du Parlement tunisien)...
(Jeune Afrique 26/03/18)
Dans un second degré décapant, l'artiste algérien Salim Zerrouki met à nu des clichés tirés de la vie quotidienne de la société arabe. Code de la route, mariage, travail, sport... Tout y passe. « Enfant à qui on aurait donné les moyens », Salim Zerrouki doit beaucoup à son talent. Avec des couleurs sobres ainsi qu’un trait simple et précis qui mettent en valeur un texte aussi désopilant que cinglant, il croque dans « 100 % bled » les paradoxes...
(RFI 24/03/18)
Le Parlement doit s'exprimer ce samedi 24 mars sur la prolongation du mandat de l'Instance Vérité et Dignité. Créée en 2013, elle doit faire la lumière sur les violations des droits de l'homme commises sous le régime des présidents Habib Bourguiba et Zine El Abidine Ben Ali, ainsi que sous certains gouvernements en place après la révolution de 2011. Son mandat arrivant à terme, l'Instance a décidé fin février de le prolonger pour an. Mais le soutien du Parlement à cette prolongation est loin d'être assuré. C'est une bataille juridique qui va se jouer aujourd'hui dans...
(Jeune Afrique 23/03/18)
Un comité d'experts, désigné par le président Béji Caid Essebsi, planche sur le remplacement du scrutin de liste par un mode uninominal à deux tours. Objectif : éviter l'éparpillement politique et permettre l'élection d'une majorité homogène. À l’occasion de la célébration de la fête de la République, le 20 mars, le président Béji Caïd Essebsi a soutenu la nécessité d’une révision de la loi électorale. Il considère en effet que le mode de scrutin au plus fort reste favorise l’éparpillement...
(Jeune Afrique 23/03/18)
Candidat de confession juive en 7e place sur la liste d’Ennahdha à Monastir pour les municipales tunisiennes du 6 mai, Simon Slama répond aux questions de Jeune Afrique. Jeune Afrique : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Je suis un père de famille de 54 ans issu d’une vieille famille juive de Monastir. Mon grand-père maternel est né ici aux alentours de 1882. J’ai quatre frères, trois enfants. Je suis patriote mais pas engagé. Je travaille dans les machines...
(Jeune Afrique 23/03/18)
Au Maghreb, la presse humoristique en ligne s’installe dans le paysage médiatique, brocardant les puissants et les travers de la société. Sans franchir les lignes rouges. « Indisponibilité des manuels scolaires : le gouvernement avoue avoir consommé tout le papier pour la planche à billets. » Voici un titre en une sur le site El Manchar, alors que la presse algérienne multiplie les analyses sur le recours décidé par le gouvernement à la planche à billets d’un côté, et l’ouverture au...
(Jeune Afrique 22/03/18)
Abdelkoddous Saadaoui est devenu secrétaire d’État tunisien chargé de la Jeunesse en septembre 2017. Son parcours éclectique lui a permis de penser une stratégie pour la jeunesse articulée autour de la citoyenneté, l’employabilité, la mobilité et la créativité. Portrait. Il a un gabarit de demi de mêlée mais c’est avec le football, qu’il a pratiqué dans sa jeunesse, qu’il a appris à jouer collectif. En poste depuis septembre 2017, Abdelkoddous Saadaoui, 34 ans, a suivi un parcours éclectique de jeune...
(Le Point 22/03/18)
Faire des affaires en Tunisie n'est pas facile… mais la situation s'améliore. C'est le constat des auditeurs de l'enquête Miqyes, destinée à mesurer l'état de santé de la PME tunisienne, sur la base d'indicateurs précis. Pour sa deuxième édition, les analystes de l'Institut One to One ainsi que les représentants de la Conect, du Pnud et du cabinet HLB GSAudit&Advisory se sont donc réunis à Tunis le 15 mars dernier, en présence du ministre de l'Industrie et des PME Slim...
(Jeune Afrique 21/03/18)
L’économie informelle représente 54 % du PIB. Pour l’État, c’est un énorme manque à gagner. Et pour une partie de la population, un moyen de survie. Petite et menue, Saïda, 55 ans, a des allures de fourmi affairée et ne jure que par le travail et son sens du commerce. « Il me permet de survivre », explique cette « autoentrepreneuse » informelle. Aujourd’hui, elle vend des pâtisseries faites maison et a même embauché, au noir, une petite main pour...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Deux jihadistes présumés sont morts lundi alors qu'ils étaient poursuivis par les forces de l'ordre, à Ben Guerdane, ville frontalière avec la Libye, qui a été profondément marquée par un assaut jihadiste en 2016. Un jihadiste présumé « s’est fait exploser » lundi et un deuxième a été abattu, alors qu’ils étaient poursuivis par les forces de l’ordre dans la région de Ben Guerdane dans le sud du pays, à la frontière avec la Libye. La Garde nationale avait reçu...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Extrêmement sévère avec les gouvernants actuels, l’ancien Premier ministre tunisien, Mehdi Jomâa, veut incarner une troisième voie, ni de droite ni de gauche, mais fondée sur une vision stratégique claire. Entretien. Les Tunisiens ont plutôt un bon souvenir de Mehdi Jomâa : en un an seulement, entre janvier 2014 et janvier 2015, il a su organiser des élections législatives et présidentielle exemplaires, alors que le pays était au bord de l’implosion. Il a laissé l’image d’un Premier ministre pondéré, dynamique, avec...
(La Tribune d'Algérie 21/03/18)
Les autorités tunisiennes ont lancé vendredi dernier, le programme d'exploitation des terres domaniales agricoles. D'après le ministère tunisien de l'agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, ce programme permettra d'encourager les investissements agricoles et renforcera l'intégration de la jeunesse dans le cycle économique. Le gouvernement tunisien a lancé ce vendredi 16 mars 2018 son programme d'exploitation des terres domaniales agricoles, ces terres destinées à la location sur toute l'étendue du territoire national. D'après le communiqué du ministère tunisien de...
(Jeune Afrique 20/03/18)
Avec le relèvement des droits de douane à l'importation de véhicules par les "repats" tunisiens et l'interdiction qui leur est faite de revendre ces voitures dans l'année qui suit leur mise en circulation dans le pays, le ministère tunisien des Finances s'attaque à une pratique répandue et ravit les concessionnaires. Les Tunisiens résidents à l’étranger (TRE) n’ont plus le droit de vendre leur voiture dans l’année qui suit leur retour au pays. Le décret du ministère des Finances du 13...
(RFI 20/03/18)
Au dernier Salon mondial du tourisme à Paris, la semaine dernière, la Tunisie était présente en force. Frappée par les attentats de Sousse et du Bardo en 2015, elle a connu une chute brutale de l'arrivée de touristes. Il a fallu dépasser le traumatisme et convaincre que les plages et les jardins de jasmins étaient à nouveau sûrs, une politique qui a porté ses fruits. « On l'a bien senti pour 2017 et la même tendance a continué sur 2018...

Pages