Vendredi 20 Avril 2018
(AFP 30/03/18)
Un vent d'égalité entre les sexes souffle-t-il sur la Tunisie? Après l'adoption d'une série de mesures, ce pays traditionnellement perçu comme pionnier dans le monde arabe en matière de droits des femmes a récemment décidé de s'attaquer au tabou de l'héritage. Ce foisonnement intervient plusieurs années après l'adoption d'une nouvelle Constitution, en 2014, l'un des principaux acquis de la révolution. Ce texte avait été loué à l'époque pour les garanties qu'il apporte à l'égalité hommes-femmes, avant que sa mise en application ne s'enlise. Depuis l'été dernier, la dynamique semble relancée.
(Le Monde 28/03/18)
Le conflit couvait depuis des mois. Il a éclaté au grand jour, lundi 26 mars, au cœur du palais du Bardo à Tunis sous la forme d’un vote négatif émis par la majorité de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) contre l’institution emblématique de la justice transitionnelle en Tunisie, l’Instance vérité et dignité (IVD). Lors d’une séance houleuse, notamment boycottée par les élus d’Ennahda (islamiste), les députés tunisiens ont refusé la prolongation d’une année supplémentaire du mandat de quatre ans de l’IVD censé s’achever en mai. Le conseil exécutif de cette instance, présidé par Sihem Ben Sedrine, ancienne opposante au régime de Ben Ali renversé par la révolution de 2011, avait décidé de s’accorder ce délai afin d’achever ses travaux...
(Agence Ecofin 28/03/18)
En Tunisie, 17 agressions ont été perpétrées contre les journalistes, durant le mois de février. C’est ce qu’a déclaré le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), hier, dans un communiqué de presse. D’après le SNJT, c’est une agression seulement de moins, qu’en janvier 2018. L’unité d’observation des agressions commises contre les journalistes et la liberté de la presse en Tunisie, un organe du SNJT, précise que 7 des agressions ont été commises par la police et 6 autres par des...
(AFP 27/03/18)
L'Instance Vérité et Dignité (IVD), instaurée pour faire la lumière sur les violations des droits de l'Homme et la corruption ces dernières décennies, a été désavouée au Parlement, un coup dur supplémentaire pour un organisme né de la transition démocratique en Tunisie. Le parti Nidaa Tounès et ses alliés de la majorité ont voté tard lundi contre la prolongation du mandat de l'IVD, estimant que l'instance et sa présidente Sihem Ben Sedrine étaient "périmées". Cette sentence fait suite à deux...
(Jeune Afrique 27/03/18)
Jean-Jacques Demri, Français d'origine tunisienne, a été arrêté la semaine dernière dans le cadre d'une enquête sur des présomptions de blanchiment d'argent. Au centre du dossier : une opération immobilière sur un hôtel qui appartenait au syndicat UGTT. Jean-Jacques Demri, cofondateur de la marque LC Waikiki, qui réside en Tunisie, a été arrêté le 23 mars. Le pôle judiciaire financier de Tunis soupçonne ce Français d’origine tunisienne de blanchiment d’argent. Il s’intéresse de près à l’achat et à la revente...
(Jeune Afrique 23/03/18)
Au Maghreb, la presse humoristique en ligne s’installe dans le paysage médiatique, brocardant les puissants et les travers de la société. Sans franchir les lignes rouges. « Indisponibilité des manuels scolaires : le gouvernement avoue avoir consommé tout le papier pour la planche à billets. » Voici un titre en une sur le site El Manchar, alors que la presse algérienne multiplie les analyses sur le recours décidé par le gouvernement à la planche à billets d’un côté, et l’ouverture au...
(AFP 22/03/18)
Un commissariat a été incendié mercredi dans le bassin minier du centre de la Tunisie, après de nouveaux heurts entre la police qui a fait usage de lacrymogènes et de jeunes chômeurs réclamant un emploi, a rapporté un correspondant de l'AFP. Après plusieurs semaines de blocage de la production du phosphate en février, la situation s'était à nouveau tendue la semaine dernière, à la suite d'annonces gouvernementales jugées insuffisantes par des habitants. Mercredi après-midi, des jeunes ont manifesté pour réclamer un emploi dans les rues de Mdhilla, où sont situés plusieurs sites de production du phosphate, un minerai assurant à la Tunisie des revenus cruciaux.
(Le Point 22/03/18)
Faire des affaires en Tunisie n'est pas facile… mais la situation s'améliore. C'est le constat des auditeurs de l'enquête Miqyes, destinée à mesurer l'état de santé de la PME tunisienne, sur la base d'indicateurs précis. Pour sa deuxième édition, les analystes de l'Institut One to One ainsi que les représentants de la Conect, du Pnud et du cabinet HLB GSAudit&Advisory se sont donc réunis à Tunis le 15 mars dernier, en présence du ministre de l'Industrie et des PME Slim...
(AFP 21/03/18)
Un Tunisien a été "assassiné" après son enlèvement au Cameroun en zone anglophone, premier étranger tué dans cette région en proie à des violences depuis plusieurs mois, a annoncé mardi le gouvernement camerounais. Un autre Tunisien et deux Camerounais enlevés en même temps, ont en revanche été libérés lors d'une "opération spéciale" lancée mardi matin par l'armée camerounaise. Cette opération "a permis la libération de trois des employés (d'une) société tunisienne enlevés le 15 mars par des terroristes" dans la région anglophone du Sud-Ouest, dont "un ingénieur tunisien", selon un communiqué du gouvernement.
(APA 21/03/18)
APA-Yaoundé (Cameroun)- Un ingénieur d’origine tunisienne, enlevé le 15 mars 2018 par des activistes sécessionnistes camerounais sur le chantier de construction de la route Kumba-Isanguele (Sud-Ouest), a été assassiné mardi matin au moment d’un assaut des forces de défense et de sécurité, informe le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Dans un communiqué, Issa Tchiroma Bakary explique que plus chanceux, le compatriote du défunt, lui aussi ingénieur, ainsi que deux techniciens camerounais, tous travaillant pour le compte de la...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Deux jihadistes présumés sont morts lundi alors qu'ils étaient poursuivis par les forces de l'ordre, à Ben Guerdane, ville frontalière avec la Libye, qui a été profondément marquée par un assaut jihadiste en 2016. Un jihadiste présumé « s’est fait exploser » lundi et un deuxième a été abattu, alors qu’ils étaient poursuivis par les forces de l’ordre dans la région de Ben Guerdane dans le sud du pays, à la frontière avec la Libye. La Garde nationale avait reçu...
(Xinhua 21/03/18)
L'un des deux otages tunisiens, enlevé le 15 mars au Cameroun, a été tué par ses ravisseurs au cours d'une opération de sauvetage alors que le second a été sauvé, a annoncé le ministère tunisien des Affaires étrangères. Selon le ministère, il s'agit de Khaled Tinsa, décédé, et Mehrez Aouadi, blessé et transféré pour soins urgents à l'un des hôpitaux de Yaounde, capitale camerounaise. Les deux tunisiens opéraient dans le secteur des infrastructures. M. Tinsa, âgé de 53 ans, travaillait...
(AFP 20/03/18)
La mine, l'émigration ou "la mort": dans le centre de la Tunisie, des centaines de jeunes chômeurs campent sur les sites d'extraction du phosphate, minerai assurant à la Tunisie des revenus cruciaux, pour réclamer un emploi. Ces remous sociaux sont récurrents dans le bassin minier. Les derniers en date ont éclaté fin janvier, comme souvent à l'annonce des résultats d'un concours de recrutement. La mobilisation des candidats déçus a fait boule de neige, dans une région frappée par l'un des...
(AFP 20/03/18)
Deux Tunisiens travaillant sur un chantier ont été enlevés par un groupe armé au Cameroun, a annoncé lundi le ministère tunisien des Affaires étrangères. "Une cellule de crise a été mise en place au sein du ministère", qui est en contact avec les autorités camerounaises "pour faire libérer les Tunisiens enlevés le plus vite possible", a dit le ministère dans un communiqué. Les deux Tunisiens ont été enlevés "par un groupe armé dans le sud-ouest du Cameroun le 15 mars",...
(RFI 20/03/18)
Au dernier Salon mondial du tourisme à Paris, la semaine dernière, la Tunisie était présente en force. Frappée par les attentats de Sousse et du Bardo en 2015, elle a connu une chute brutale de l'arrivée de touristes. Il a fallu dépasser le traumatisme et convaincre que les plages et les jardins de jasmins étaient à nouveau sûrs, une politique qui a porté ses fruits. « On l'a bien senti pour 2017 et la même tendance a continué sur 2018...
(Xinhua 20/03/18)
Deux terroristes ont été abattus ce lundi dans la localité de Ben Guerdane, dans la province tunisienne de Medenine au sud-est du pays, a annoncé le ministère tunisien de l'Intérieur. Recherchés depuis plus d'une semaine à travers tout le pays, ces deux éléments ont été localisés suivant des renseignements locaux, selon le ministère. Classés par les services de renseignement tunisiens "terroristes dangereux", ces deux extrémistes religieux sont Dhaker Bbouajila et Samir Ben Youssef, deux originaires de Monastir, une province côtière...
(Jeune Afrique 20/03/18)
Le philosophe français Michel Foucault a séjourné deux ans en Tunisie. Il y a découvert la radicalité politique grâce à ses étudiants et laissé derrière lui un certain nombre de mythes, dont certains mériteraient d'être démolis, selon Fathi Triki, enseignant et ancien élève du Français. Tous les vendredis, ils sont plus de deux cents étudiants tunisiens à se masser pour assister au cours donné par Michel Foucault, à la faculté des lettres et des sciences humaines, sur le boulevard du...
(AFP 19/03/18)
Un jihadiste présumé "s'est fait exploser" lundi alors qu'il était poursuivi par les forces de l'ordre dans la région de Ben Guerdane, dans le sud de la Tunisie, et un deuxième a été abattu, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Cet incident intervient quelques jours après la commémoration en grande pompe de la riposte des autorités tunisiennes à des attaques jihadistes sans précédent lancées il y a deux ans contre des locaux de l'armée et de la police à Ben...
(AFP 19/03/18)
La police tunisienne a fait usage dimanche de gaz lacrymogène pour disperser des dizaines de manifestants réclamant emplois et développement à Mdhilla, dans le bassin minier situé dans le centre du pays, a rapporté un correspondant de l'AFP. "Travail, liberté, dignité nationale", ont scandé les manifestants, en réclamant qu'un quota des revenus du phosphate produit dans la région soit affecté à son développement. Les tensions avaient commencé dès vendredi à la suite d'un conseil ministériel tenu dans la région, dont les annonces ont été jugées insuffisantes par des habitants. Samedi soir, les protestataires ont bloqué des rails pour empêcher le transport...
(RFI 19/03/18)
En Tunisie, des heurts ont eu lieu dans la région de Gafsa : policiers et manifestants se sont affrontés ces dernières heures sur fond de tension économique et sociale. L’emploi. Voilà la principale revendication des dizaines de manifestants qui ont affronté les forces de l’ordre. La police a usé de gaz lacrymogène pour lever le blocage des routes de la ville de Mdhilla, au centre du pays. Depuis le début de l’année, la tension ne cesse de croître dans cette...

Pages