Dimanche 18 Février 2018
(AFP 17/02/18)
Un navire chargé de véhicules blindés et autres matériels militaires qui n'étaient pas signalés sur l'inventaire de la cargaison, a été arraisonné vendredi au large de Sfax, dans le centre de la Tunisie, a indiqué la douane. Le navire, qui battait pavillon panaméen, transportait, outre des camions et véhicules de transport de troupes blindés, des équipements de camps militaire et "24 conteneurs (...) suspectés de renfermer des armes et des munitions", précisent les douanes tunisiennes dans leur communiqué. Le bateau est en cours d'inspection dans le port de Sfax. Selon la presse locale, il s'agit d'un bateau russe. Sfax est à 300 km de distance de la Libye, pays déchiré entre une myriade de milices...
(AFP 17/02/18)
L’Espérance sportive de Tunis (EST), l'un des principaux clubs de Tunisie, devra jouer ses trois prochains matches à huis clos après les violences qui ont émaillé son match contre l’Étoile sportive du Sahel (ESS), a indiqué samedi à l'AFP un responsable. Le club devra aussi réparer les dégâts provoqués par ses supporters au stade de Radès, dans la banlieue sud de Tunis, selon ce responsable de la Ligue nationale du football professionnel (LNFP). Jeudi, le match de la 18e journée de championnat, remporté 3-2 par l'EST, avait dû être brièvement interrompu à deux reprises, notamment en raison de fumigènes tirés par les supporters depuis les tribunes.
(AFP 16/02/18)
Trente-huit membres des forces de l'ordre ont été blessés lors d'incidents durant un match opposant deux des principaux clubs de Tunisie, l'Espérance sportive de Tunis (EST) et l'Etoile sportive du Sahel, a indiqué jeudi le Ministère de l'Intérieur. Le match de la 18e journée de championnat, remporté 3-2 par l'EST, a du être brièvement interrompu à deux reprises, notamment en raison de fumigènes tirés par les supporters depuis les tribunes du stade de Radès, dans la banlieue de Tunis. Trente-huit membres des forces de sécurité ont été blessés, par des jets de fumigènes, de pierres, de chaises ou de morceaux de métal jetés...
(AFP 16/02/18)
Elle s’est fait un nom en assurant la défense de Ziad Takieddine ou celle de Leïla Ben Ali. Avant de devenir l’avocate patentée des victimes du terrorisme en France. Rien ne prédestinait cette avocate franco-tunisienne spécialisée dans le droit des affaires à s’immerger dans l’univers macabre du terrorisme. Après des débuts dans le célèbre cabinet de Théo Klein, KGA, à Paris, Samia Maktouf, 54 ans, s’était occupée de toutes sortes de contentieux privés, conseillant le patron comme l’ouvrier, le propriétaire...
(Jeune Afrique 15/02/18)
En 2017, sur les 31 000 jeunes convoqués pour le service miliaire, seulement 506 l'ont effectivement fait. Un constat sur lequel s'appuie le ministre tunisien de la Défense, Abdelkarim Zebidi, qui a présenté l'ébauche d'un projet de loi visant à limiter les exemptions possibles. Auditionné devant la commission de la Sécurité et de la Défense ce lundi 12 février, le ministre de la Défense nationale Abdelkarim Zebidi, a annoncé les grandes mesures du futur projet de réforme du service militaire...
(AFP 14/02/18)
La production de phosphate est toujours à l'arrêt en Tunisie en raison de mouvements sociaux bloquant ce secteur-clé de l'économie du pays, ont indiqué mercredi un responsable et un correspondant de l'AFP. Paralysée depuis fin janvier, la production "n'a toujours pas repris. Toutes les unités de production sont à l'arrêt", a dit à l'AFP Mourad Sellimi, le chargé de communication de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG). En janvier, seules 160.000 tonnes ont été produites, contre 600.000 en janvier 2017, selon M. Sellimi. Les derniers troubles ont éclaté après l'annonce fin janvier des résultats d'un concours de recrutement de la CPG, principal employeur dans cette région particulièrement défavorisée.
(AFP 14/02/18)
Un plat de couscous pourrait-il adoucir les relations diplomatiques compliquées entre pays d'Afrique du Nord ? Un projet commun d'inscription du plat emblématique de la région à l'Unesco pourrait au moins amorcer un réchauffement. Où fait-on le meilleur couscous ? Quels ingrédients sont légitimes, lesquels sont apocryphes ? Maroc, Algérie, Tunisie... Les pays du Maghreb ont tous leur idée et revendiquent le savoureux plat, y compris sur les réseaux sociaux. Voulant sans doute éviter un psychodrame comme celui de la...
(Le Monde 13/02/18)
Tout a commencé par un coup de gueule. Celui de Maria Daïf, directrice de L’Uzine, un important centre de création artistique à Casablanca, créé et financé par la Fondation Tazi en 2014 pour promouvoir la création pluridisciplinaire, la transmission et l’échange avec les publics. Dans une lettre ouverte publiée sur Facebook dimanche 4 février, la responsable marocaine annonçait avoir décidé de ne pas se rendre à Bruxelles où elle était invitée à participer à une conférence sur la danse contemporaine...
(AFP 12/02/18)
Cinquante adolescents candidats à l'émigration clandestine ont été arrêtés samedi soir par la police tunisienne près du port de la Goulette à Tunis, a indiqué dimanche le ministère de l'Intérieur. Agés de 13 à 17 ans, ces 50 adolescents originaires des régions de Bizerte, Jendouba (nord-ouest), Kairouan (centre-est) ou encore Tunis avaient prévu de se faufiler dans un des navires marchands amarrés au port afin de rejoindre l'Europe clandestinement, selon un communiqué du ministère. Ils ont été interpellés alors qu'ils déambulaient aux alentours du port, et la police les remettra à leurs parents, a précisé le porte-parole du ministère...
(AFP 07/02/18)
Les Tunisiens continuent d'être arrêtés, jugés et emprisonnés pour avoir exercé leurs libertés fondamentales en raison de la persistance de lois "scélérates", a dénoncé mercredi un collectif rassemblant des dizaines d'ONG tunisiennes et internationales. Quatre ans après l'adoption d'une Constitution garantissant les libertés de conscience et d'expression, "des pratiques policières inquisitrices" persistent et "des décisions judiciaires fondées sur des textes juridiques obsolètes et liberticides" continuent d'être rendues, a regretté le Collectif civil pour les libertés individuelles dans un rapport. Au moins 70 personnes ont ainsi été condamnées à de la prison ferme pour homosexualité en 2017, a déclaré lors d'une conférence de presse Wahid...
(AFP 03/02/18)
De nombreux journalistes tunisiens ont observé vendredi une "journée de colère" à l'appel de leur syndicat, pour protester contre des menaces et exactions policières après une série d'incidents récents. "Notre crainte en tant que syndicat, c'est qu'il y ait une politique d'Etat pour ramener la presse en arrière", a déclaré Néji Bghouri, président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT). "Aujourd'hui ils veulent créer une presse aux ordres, ils veulent une presse qui fasse ce qu'ils veulent". Une centaine de journalistes arborant pour la plupart un brassard rouge en signe de protestation se sont rassemblés devant le siège du syndicat. Les manifestants réagissaient à une série d'interpellations de journalistes...
(RFI 03/02/18)
Cinquante extrémistes tunisiens connectés à l'organisation Etat islamique seraient arrivés en Italie parmi les migrants tunisiens. C'est le journal britannique The Independant qui a relaté l'information il y a quelques jours, citant un document d'Interpol. Le gouvernement italien lui, nie l'exactitude de ces informations, tout en reconnaissant qu'il coordonne avec la Tunisie en matière de sécurité et qu'il expulse systématiquement des migrants tunisiens vers leur pays selon un accord signé avec Tunis. Depuis cet été, plusieurs responsables européens ont exprimé...
(Jeune Afrique 02/02/18)
L'université de Paris-Dauphine, déjà présente en Tunisie, a signé un accord avec l'École nationale d’administration (ENA) de Tunis. Le but : un master professionnel pour les cadres de l'État, mais aussi un futur Institut des hautes études de gouvernance publique, qui accueillerait des acteurs peu habitués à se rencontrer. Le plan cadre d’aide au développement 2015-2019, du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) pour la Tunisie, mettait l’accent sur le besoin de formation des cadres de l’État et...
(AFP 31/01/18)
La police tunisienne a eu recours à la violence physique contre des personnes arrêtées lors de récentes manifestations et leur a dénié le droit à un avocat, a dénoncé mercredi l'ONG Human Rights Watch (HRW). La Tunisie a connu début janvier des manifestations contre la cherté de la vie, dont certaines ont dégénéré en émeutes nocturnes. Près d'un millier de personnes ont été arrêtées, selon le ministère de l'Intérieur. "Dans de nombreux cas lors de la vague de manifestations, les...
(RFI 31/01/18)
Après sa tournée de novembre, Emmanuel Macron retourne sur le continent africain : avant le Sénégal en fin de semaine, il sera en Tunisie ce mercredi et jeudi. C'est sa première visite dans le pays depuis l'élection du président français. Elle intervient dans un contexte tendu. Après une « visite personnelle » au Maroc, une visite « d'amitié et de travail » en Algérie, place à la Tunisie pour une visite d'Etat, la première d'Emmanuel Macron dans le monde arabe,...
(Jeune Afrique 30/01/18)
Si la délégation présidentielle française qui atterrira mercredi à Tunis comptera peu de grands patrons, Emmanuel Macron sera en revanche accompagné de poids lourds de l'enseignement supérieur et de la recherche. Wassim Béji, producteur de cinéma, Anissa Daoud, actrice, Hafiz Dhaou, chorégraphe… La délégation qui accompagnera le président français Emmanuel Macron pour son déplacement à Tunis ce mercredi 31 janvier semble fortement marquée par la « société civile ». La patte, sans doute, de l’ambassadeur français à Tunis, Olivier Poivre...
(Jeune Afrique 30/01/18)
La rumeur affirmant que les autorités de la mosquée Al-Azhar, en Égypte, avait retiré la Tunisie de la liste des pays musulmans a enflammé la toile la semaine dernière. Si les autorités religieuses égyptiennes ont démenti, cette poussée de fièvre n’est que la dernière d’une longue série. La position avant-gardiste de la Tunisie notamment, et surtout, en matière de droits et libertés des femmes n’ont pas toujours été du goût des rigoristes exégètes du Coran. Avec une certaine virulence, des...
(RFI 30/01/18)
La Libye connait la quatrième plus grande mobilisation de combattants étrangers dans l'histoire du jihadisme. Selon un récent rapport de l'Institut de Washington pour la politique au Proche-Orient, le pays se classe tout juste derrière la Syrie, l'Afghanistan et l'Irak. Durant les sept dernières années, un afflux important de combattants étrangers ont rejoint les rangs des jihadistes en Libye. Les Tunisiens y sont en plus grand nombre. C'est une réalité désormais connue de tous. Comme c’est le cas en Syrie, le nombre des combattants en provenance de Tunisie et ayant rejoint ...
(AFP 29/01/18)
Des militants LGBT ont été dispersés par la force samedi dans le centre de Tunis par des policiers en civil, après que leur manifestation a été interdite "pour leur sécurité" selon le ministère de l'Intérieur. Un appel à manifester devant le ministère du Tourisme avait été lancé sous le mot d'ordre "#Sayebni" (Lâche-moi, en arabe tunisien) pour demander l'abrogation de lois "rétrogrades" et la fin de "la criminalisation des libertés sexuelles et de la discrimination contre la femme" notamment. Mais...
(AFP 29/01/18)
Un Tunisien a été condamné à trois ans de prison ferme pour avoir "glorifié des groupes terroristes" et incité à la violence contre le président Béji Caïd Essebsi sur Facebook, a indiqué samedi à l'AFP le pôle antiterroriste. Jugé en vertu de la loi antiterroriste, il sera placé à sa sortie sous surveillance administrative pendant trois ans, a précisé son porte-parole Sofiène Sliti. Dans des publications sur Facebook, il avait "qualifié d'apostat" le président tunisien défunt Habib Bourguiba, père de...

Pages