Mercredi 26 Juillet 2017
(Jeune Afrique 26/07/17)
Les violences régulières auxquelles sont confrontées les forces de l'ordre tunisiennes ont fait ressurgir un texte polémique au Parlement, qui inquiète les défenseurs des libertés individuelles. Le projet de loi 25/2015 relatif à la répression des atteintes contre les forces armées fait son retour. Le décès, fin juin à Sidi Bouzid, de l’agent Majdi Hajlaoui a suscité un électrochoc. Après que ce dernier a trouvé la mort de ses blessures, suite à son intervention durant des affrontements entre deux tribus, les syndicats de policiers, ont demandé à ce que le texte, présenté au Parlement en 2015 par le gouvernement Habib Essid soit réintroduit. C’est chose faite depuis le début du mois. Mais la polémique n’a...
(Le Huffington Post 26/07/17)
Face aux propos tenus par l'ancien président de la République Moncef Marzouki sur la chaine Al Jazeera sur son implication dans le refus de l'entrée de "Marines" sur le territoire tunisien lors de l'attaque de l'ambassade américaine en septembre 2012, l'ancien ministre de la Défense Abdekrim Zbidi a affirmé son étonnement. Dans une déclaration accordée à "Acharaa El Magharibi", Zbidi a indiqué que c'est lui qui a refusé toute entrée sur le territoire tunisien de "Marines" américains après avoir reçu un appel d'Imed Daimi -alors du chef de cabinet de Moncef Marzouki- demandant l'autorisation d'entrée des "Marines" sur le sol tunisien sur demande de responsables américains dont Hilary Clinton. Zbidi demanda alors à Daimi, une demande officielle écrite qui arrivera...
(Amnesty International 25/07/17)
Depuis la chute du régime du Président Zine el-Abidine Ben Ali en 2011, la démocratie naissante en Tunisie a fait de grands pas en avant, avec l’adoption d’une nouvelle constitution, des élections libres et démocratiques, une presse plus libre, et d’autres avancées notables couronnées sur le plan international par la remise du prix Nobel de la paix à une coalition de la société civile Tunisienne, en 2015. Mais plusieurs de ces avancées risquent d’être pulvérisées par un nouveau projet de...
(Jeune Afrique 24/07/17)
Dans l’affaire qui oppose depuis près de trente ans l’État tunisien à ABCI Investments, ancien actionnaire de la Banque franco-tunisienne (BFT), le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), tribunal arbitral de la Banque mondiale, a confirmé la responsabilité de la Tunisie dans l’expropriation illégale de la société de droit néerlandais. Il n’a toutefois pas fixé le montant des dommages, objet d’une procédure distincte. Il n’empêche, ce verdict a été aussitôt instrumentalisé par la plupart des...
(RFI 24/07/17)
En Tunisie, seul pays rescapé des printemps arabes et six ans après la révolution, les femmes tunisiennes ne sont toujours pas libres d'épouser un homme non musulman. C'est ce que dénoncent depuis le début de l'année une cinquantaine d'associations qui veulent mettre fin à cette interdiction qu'elles jugent sexiste et contraire à la liberté de conscience. A Tunis, notre correspondante a rencontré une Tunisienne qui a voulu épouser un homme d'une autre confession. Elle lui raconte les obstacles qu'elle a...
(RFI 22/07/17)
Des candidats passés à tabac, des observateurs électoraux intimidés, et à la fin un score de plus de 80% en faveur de Ben Ali ou de Habib Bourguiba. Le 21 juillet, en Tunisie, des responsables de l'ancien régime et des opposants à la dictature ont témoigné publiquement à la télévision pour raconter comment les élections ont été truquées dans le pays pendant plus de cinquante ans. Chargée d'établir la vérité sur les crimes de la dictature de Ben Ali (1989-2011), l'instance Vérité et Dignité abordait pour la première fois le thème des élections depuis le début des auditions publiques ...
(Le Huffington Post 22/07/17)
La Tunisie et l'Organisation Internationale du Travail (OIT) ont signé vendredi à Genève un mémorandum d'entente pour la mise en oeuvre du "Programme par pays de Promotion du Travail Décent" (PPTD). Signé par le ministre des Affaires sociales Mohamed Trabelsi, par la présidente de l'Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (UTICA) Wided Bouchamaoui et par le secrétaire-général de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) Noureddine Taboubi d'un côté et par le directeur général du Bureau international du...
(France 24 22/07/17)
Une trentaine de jeunes tunisiens des environs de Maâmoura (nord-est) ont construit de nombreux objets, dont six bateaux, avec des bouteilles en plastique jetées sur les plages, parkings et trottoirs de cette station balnéaire. Pour sensibiliser la population au tri des déchets, ils organisent ces prochains jours des courses nautiques. L’association de protection du littoral de Maâmoura a chapeauté, avec d’autres associations et institutions publiques, une série d’ateliers destinés aux jeunes du gouvernorat de Nabeul. Pendant 10 jours, un éducateur...
(Le Huffington Post 21/07/17)
Le conseil de partenariat Tuniso-turc a décidé vendredi qu'il allait augmenter les frais de douane pour l'importation de produits turcs. C'est ce qu'a annoncé Saïda Hchicha, directrice générale de la coopération économique et commerciale au ministère de l’Industrie et du commerce à la radio Mosaïque FM: "Nous les avons informé que des mesures urgentes seront prises et qui concerneront l'augmentation des frais de douane de nombreux produits conformément à l'accord commercial de partenariat entre les deux pays". Cette mesure est...
(Le Point 21/07/17)
Contre la Tunisie, Wonder Woman, malgré ses nombreux pouvoirs, a bel et bien perdu. La justice tunisienne a finalement décidé d'interdire le film, dont l'actrice principale Gal Gadot est israélienne, plus d'un mois après sa diffusion programmée. C'est le porte-parole du parquet Sliti qui en a fait l'annonce ce mercredi. Entre censure et couac... Tout est parti d'une plainte du parti nationaliste Al-Chaab qui réclamait l'interdiction du film au motif que son actrice principale, l'Israélienne Gal Gadot, avait défendu à...
(Jeune Afrique 21/07/17)
Convoqué en séance plénière par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a passé un grand oral aujourd’hui. Sujet : la lutte anti corruption. Avant de répondre aux questions des députés – au nombre de 155 sur 217 -, le chef de l’exécutif tunisien a d’abord précisé que la lutte contre la corruption était annoncée au programme présenté lors de son investiture, en août 2016, et qu’elle était également inscrite, avec la contrebande et le...
(RFI 20/07/17)
Un «permis de tuer» et une «grave atteinte à la liberté d'expression», c'est ce que dénonce, en Tunisie, une dizaine d'associations locales et internationales après la réintroduction à l'Assemblée d'un projet de loi sur la répression des atteintes aux forces de sécurité. Le texte avait été examiné pour la première fois en commission parlementaire il y a deux ans. Il prévoit notamment de punir la diffusion d'informations critiques contre les forces de l'ordre. Depuis tout juste une semaine, le texte...
(RFI 20/07/17)
Pour les Tunisiens, avoir sa propre maison ou son propre appartement est très important. Au point parfois que certains jeunes ne se marient pas avant d’être sûrs de pouvoir construire ou acheter un logement. Si ces dernières années, les prix de l’immobilier ont augmenté, le rêve de propriété est toujours là, et être locataire est souvent mal vécu. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20170720-serie-locataires-africains-tunisie-l...
(Jeune Afrique 19/07/17)
Alors que le Tunisie se prépare à organiser les prochaines élections municipales, en décembre 2017, l’Instance vérité et dignité (IVD) doit se pencher vendredi 21 juillet lors d'une nouvelle séance publique sur la fraude électorale. La onzième séance publique organisée par l’IVD se tiendra ce vendredi 21 juillet au complexe de la caisse de prévoyance et de retraite des avocats à Tunis, a fait savoir un communiqué publié lundi 17 juillet. Comme les précédentes, elle sera retransmise en direct sur...
(Jeune Afrique 18/07/17)
L’avocate tunisienne a entamé une grève de la faim le 11 juillet pour protester contre le changement de mode de protection dont bénéficie son mari. Flash-back. Le 14 janvier 2011, elle exigeait à cor et à cri devant les portes du ministère tunisien de l’Intérieur la libération de son mari, le leader communiste Hamma Hammami, retenu depuis deux jours alors que la révolution bat son plein. Ce 11 juillet, l’avocate Radhia Nasraoui, cofondatrice et présidente de l’Association de lutte contre...
(Autre média 18/07/17)
M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, s’est rendu à Tunis. Il a rencontré le chef du gouvernement, Youssef Chahed, et a eu un entretien avec le ministre du commerce, Zied Ladhari, la ministre du tourisme, Selma Rekik. M. Lemoyne a également rencontré la communauté française à l’occasion de la fête nationale. M.Lemoyne a choisi d’effectuer à Tunis son premier déplacement dans le monde arabe pour souligner l’importance de notre relation bilatérale. Il...
(Le Point 18/07/17)
À l'apogée de sa fréquentation touristique, la Tunisie accueillait près de neuf millions de visiteurs en 2010. Un tourisme de masse qui s'éparpillait dans les hôtels all inclusive bordant les côtes et dans les croisières qui faisaient escale une demi-journée, permettant aux voyageurs une visite express de la médina de Tunis, du Café des nattes de Sidi Bou Saïd et des vestiges du port punique de Carthage. À l'exception de Tozeur, le reste du pays était à l'écart de ce...
(Le Huffington Post 18/07/17)
Les travaux de l'assemblée générale de l'ARP de ce lundi 17 juillet ont été marqués par une agitation particulière après la fermeture de la mosquée Al-aqsa par les forces israéliennes imposée par les autorités israéliennes vendredi et samedi suite à une attaque à proximité. Réouverte dimanche, son accès a été jonché par des portiques de sécurité tout le long de l'esplanade des mosquées conduisant à Al-aqsa. Lors de sa prise de parole, le président de l'Assemblée des représentants du peuple...
(Jeune Afrique 17/07/17)
Bien que Youssef Chahed soit issu de leur parti, sa fulgurante percée politique contrecarre les ambitions de Hafedh Caïd Essebsi et de Sofiane Toubel, respectivement directeur exécutif et chef du groupe parlementaire de Nidaa Tounes. Impuissants à freiner la popularité du chef du gouvernement depuis que ce dernier a engagé une lutte anticorruption fin mai, ils craignent que celle-ci aboutisse à la mise en cause d’élus du parti et que Chahed s’impose comme candidat à la présidentielle de 2019. Selon des sources proches...
(Libération 17/07/17)
Alors que l’opacité, la corruption et la pollution liées aux sites pétroliers sont à l'origine de contestations dans le sud du pays, les députés tunisiens votent ce lundi l'attribution de permis de recherche et de prospection. C’est une première, les députés tunisiens votent ce lundi l’attribution de deux permis de recherche et de prospection d’hydrocarbures aux sociétés YNG Energy Limited (Singapour), et Mazarine Energy (Pays-Bas). Un moment historique attendu depuis la promulgation de la constitution en 2014 qui, dans son article 13, stipule que c’est aux élus du peuple d’approuver (ou non) les conventions relatives à l’exploitation du...

Pages