| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(Business.News 29/03/17)
« Je tends la main vers Rached Ghannouchi et je l’exhorte à desserrer son emprise sur Chafik Jarraya et Borhène Bsaies ! Je réitère cette demande qui avait déjà été formulée par Béji Caïd Essebsi auparavant » a déclaré ce mardi 28 mars 2017 le dirigeant de Nidaa Tounes, Mondher Bel Haj Ali, dans la Matinale de Hatem Ben Amara sur les ondes de la Radio nationale. En réponse au journaliste qui lui a demandé d’expliciter davantage cette sommation, Mondher Bel Haj Ali a répondu « Je n’en dirai pas plus car celui qui est censé me comprendre, comprendra ! ». Interrogé sur son retour au sein du parti, le dirigeant de Nidaa a souligné...
(AFP 28/03/17)
Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a limogé lundi soir trois responsables régionaux, dont l'un a été arrêté en flagrant délit de corruption, a-t-on appris mardi de source officielle. "Le chef du gouvernement a décidé de relever de leurs fonctions les délégués (équivalent de sous-préfets) de Tataouine-sud, Gafsa-sud et Douz-nord (dans le centre et le sud)", selon un communiqué laconique ne donnant pas plus de détails. Interrogée par l'AFP, une source officielle a précisé sous le couvert de l'anonymat que deux de ces limogeages concernaient des cas "d'indiscipline".
(Jeune Afrique 28/03/17)
Lassaad Yacoubi est-il en passe de gagner son pari ? Il y a un an, le patron du syndicat de l’enseignement secondaire (une section de l’UGTT) avait lancé une offensive contre le ministre de l’Éducation nationale, Néji Jalloul, dont il contestait les réformes, faisant de sa chute une affaire personnelle. Lors d’une réunion, le 22 mars, Youssef Chahed, le chef du gouvernement, s’est engagé, selon des sources syndicales, à sacrifier son ministre afin d’apaiser les tensions et d’éviter une grève illimitée...
(Business.News 27/03/17)
Le porte-parole du Front populaire, Hamma Hammami a estimé que la situation du secteur éducatif est en crise aux dépens des intérêts des élèves et des enseignants ainsi que de la réforme de l’éducation. C’est ce qu’il a relevé dans une déclaration relayée dimanche 26 mars 2017, par Mosaïque Fm. Partant de ce constat, le leader de gauche a fait porter la responsabilité de cette situation de crise à la coalition au pouvoir et au chef du gouvernement « qui...
(Kapitalis 27/03/17)
L’ancien chef du gouvernement provisoire, Mehdi Jomâa, annoncera cette semaine la création de son parti politique Al-Badil Ettounsi (Alternative tunisienne). Cette annonce se fera lors d’une conférence de presse qui se tiendra, à l’hôtel Sheraton, à Tunis, le mercredi 29 mars 2017. Parmi les figures politiques qui comptent parmi les dirigeants du nouveau parti, on citera l’ancien porte-parole du gouvernement Nidhal Ouerfelli, l’ex-gouverneur de la Banque centrale de la Tunisie (BCT), Mustapha Kamel Nabli, les précédents ministres du gouvernement de...
(Business.News 27/03/17)
Le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi a réagi, aujourd’hui, dimanche 26 mars 2017, aux dernières séances d’audition organisées par l’IVD, considérant qu’il s’agit de tentatives de révision « fallacieuses » de la période de l’indépendance. Hafedh Caïd Essbsi a estimé dans son statut publié sur Facebook, que le conflit Youssefiste-Bourguibiste reste une affaire interne de la famille destourienne, et ne doit en aucun se transformer en un outil pour envenimer la situation et diviser le pays sur...
(Kapitalis 27/03/17)
Néji Jalloul, ministre de l’Education nationale, espère rester à la tête de ce département jusqu’à la fin de cette mandature, en 2019. Dans un entretien au journal de langue arabe « Al-Charii-Magharibi« , paru aujourd’hui, lundi 27 mars 2017, M. Jalloul a fait savoir qu’il ne quittera son poste que si le chef du gouvernement le lui demande ou pour incapacité de poursuivre sa mission, répliquant ainsi à ceux qui lui demandent de démissionner pour mettre fin à la crise...
(AFP 25/03/17)
Des victimes de violations des droits de l'Homme ont de nouveau témoigné en public vendredi soir en Tunisie, un travail de mémoire considéré comme historique pour cette jeune démocratie. Ces nouveaux témoignages, organisés par l'Instance vérité et dignité (IVD) et retransmis en direct à la télévision, ont concerné la période de l'indépendance de la Tunisie en 1956, après 75 ans de protectorat français. L'IVD s'est notamment penchée sur le sort de certains partisans du nationaliste arabe radical Salah Ben Youssef,...
(Tunisie Numérique 25/03/17)
Le ministère des affaires étrangères tunisien a convoqué, ce vendredi, l’ambassadrice du Royaume Uni, pour lui signifier l’étonnement de la Tunisie quant aux raisons qui ont poussé les autorités britanniques à interdire aux tunisiens en partance vers les aéroports britanniques, de prendre avec eux leurs portables et leurs tablettes, pour des soi-disant, raisons sécuritaires. Le directeur général des affaires européennes, Mohamed Mezghenni a, par ailleurs fait part de « questionnements » qui sont suscités par cette attitude des autorités britanniques,...
(Jeune Afrique 25/03/17)
La privatisation de trois établissements publics, la Société tunisienne de banque (STB), la Banque de l’habitat (BH) et la Banque nationale agricole (BNA), fait débat en Tunisie. Mais c’est surtout la mise en vente de la Banque Zitouna qui attire l’attention : 87 % de son capital, détenu par Sakhr el-Materi, gendre de l’ex-président Ben Ali, a été confisqué en 2011. Or, selon des sources du milieu des affaires, Materi serait sur les rangs des repreneurs par l’entremise d’investisseurs qataris. Sous le coup d’un mandat d’arrêt international, l’ancien ...
(AFP 25/03/17)
Le ministère tunisien des Affaires étrangères a convoqué vendredi l'ambassadrice britannique pour protester contre la décision "injustifiée" de Londres d'interdire certains appareils électroniques en cabine dans des vols en provenance de plusieurs pays, dont la Tunisie. La représentante du Royaume-Uni Louise de Sousa a été convoquée "pour apporter des explications sur cette mesure", qui doit entrer en vigueur samedi, a indiqué le ministère dans un communiqué. Londres a décidé mardi dans la foulée des Etats-Unis d'interdire en cabine téléphone, ordinateur...
(AFP 24/03/17)
Le Premier ministre français Bernard Cazeneuve se rendra du 5 au 7 avril en Algérie, où il évoquera des thèmes économiques et industriels, et en Tunisie, où il abordera la lutte contre le terrorisme, a annoncé Matignon jeudi. A Alger, première étape du voyage, le chef du gouvernement, qui rencontrera notamment son homologue Abdelmalek Sellal, entend saluer l'amélioration des relations franco-algériennes, tendues sous la présidence Sarkozy et devenues "excellentes" sous le quinquennat Hollande, a précisé son entourage. Cette étape algérienne...
(Le Point 24/03/17)
Il est une voix qui porte. Il n'élude pas les sujets qui fâchent, ne louvoie, dit son sentiment aux plus hautes autorités de l'État. Il, c'est Bassem Loukil. Il préside, avec son frère, le groupe Loukil, fondé par son père dans les années 70. Groupe qui emploie aujourd'hui plus de 4 500 salariés à travers une trentaine de sociétés réparties en Tunisie, au Moyen-Orient et en Afrique subsaharienne. Agriculture, communication, automobile, immobilier… le groupe Loukil représente également en Tunisie les...
(Direct Info 24/03/17)
Le politicien Mohsen Marzouk raconte son parcours professionnel qui a commencé avec un institut de sondage où il était payait 180 dt. Tout de suite après, une ONG lui propose mille dinars de salaire. Sous le choc, il a tout de suite accepté le job.
(Tunis Afrique Presse 24/03/17)
L’expérience pilote du “conseiller de l’emploi” à l’ambassade de Tunisie au Qatar s’est avérée efficace en matière d’emploi des Tunisiens dans ce pays, a déclaré, mardi, le ministre de la formation professionnelle et de l’emploi, Imed Hammami, indiquant que ce poste sera créé au sein des ambassades de Tunisie à Riyad et à Paris afin d’identifier les opportunités de travail dans ces deux pays. Le ministre a par ailleurs annoncé le lancement, en avril 2017 d’un nouveau programme baptisé “une...
(Xinhua 23/03/17)
Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed est arrivé mercredi à Khartoum pour une visite officielle de deux jours au Soudan, au cours de laquelle il s'entretiendra avec son homologue soudanais Bakri Hassan Saleh. Le ministre soudanais des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour a déclaré que les Premiers ministres des deux pays allaient discuter "d'un certain nombre de dossiers", et que "plusieurs accords seraient signés jeudi". M. Chahed est venu à la tête d'une délégation qui comprend les ministres de l'Agriculture et...
(Business.News 22/03/17)
Mohsen Marzouk, secrétaire général du parti Machrou, a commenté les dernières arrivées chez Nidaa Tounes en disant : « Quand on recrute, il vaut mieux prendre des joueurs, plutôt que des ramasseurs de balle ». Il a également réaffirmé que la page de Nidaa Tounes était définitivement tournée pour lui. Il a ajouté que l’action de son parti ne se résume pas à des recrutements mais plutôt à des actions de terrain dans plusieurs régions du pays en plus des...
(Business.News 22/03/17)
« Dès que l’on s’approche d’une zone entre guillemets interdite, les responsables politiques tunisiens s’empressent pour préciser que notre initiative en Syrie est non officielle et s’en lavent les mains ! D’ailleurs, ces responsables n’ont jamais condamné, ni émis de réserves concernant l’initiative des députés de Ennahdha en Syrie »s’est étonné le député d’Al Horra, Sahbi Ben Fredj, ce mercredi 22 mars 2017 dans la matinale de RTCI. A propos de la rencontre avec le président syrien, il a ajouté...
(Tunisie Numérique 22/03/17)
Le Secrétaire d’Etat au ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières a décidé mardi 21 mars 2017 de limoger un conseiller, rapporteur général auprès du chargé des contentieux de l’Etat après des accusations de corruption suite à sa signature d’un accord d’arrangement avec un homme d’affaires impliqué dans l’affaire de la banque franco-tunisienne, a appris Tunisienumerique de source bien informée. On rappelle qu’une enquête avait abouti à l’accusation conformément aux dispositions de l’article 96 du Conseiller, rapporteur général...
(Business.News 22/03/17)
« J’ai toujours été contre la loi de la réconciliation, mais il faut avouer une chose, ce qui se passe à l’instance vérité et dignité est inacceptable ». C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Agriculture, Samir Taïeb, le 21 mars 2017 sur les ondes de Shems FM. « L’IVD est supposée être une instance neutre, elle est supposée traiter avec tous les dossiers, avec toutes les victimes, avec toutes les familles des victimes […] regardez le choix des gens...

Pages