Vendredi 23 Février 2018
(Burkina24 14/06/13)
Nous l’avions déjà dit : la langue française est en déclin. La francophonie reste une notion abstraite et son rayonnement sur le monde n’est plus que le reflet d’une splendeur passé jadis aidée par le fait colonial. Guidé par un sursaut de nationalisme linguistique et d’identité culturelle les peuples africains se referment ou effarouchent la langue de Molière en créant un français populaire à la sauce africaine. Désormais classé à la cinquième place dans le monde le français fait face à une concurrence dont la plus menaçante est l’anglais qui pollue désormais le vocabulaire francophone. La langue française des élégances classiques et des références littéraires semble confrontée à une simplification et une ouverture forcée pour intégrer les autres langues si...
(AFP 13/06/13)
TUNIS, 13 juin 2013 (AFP) - Les efforts des pays où le clan du président tunisien déchu a caché ses fonds sont insuffisants, a indiqué jeudi le ministre tunisien des Finances, indiquant ne même pas pouvoir estimer les sommes concernées. "Nous voulons qu'ils nous aident à rendre l'argent. Mais la collaboration avec les différents pays n'est pas au niveau que nous voulons", a déclaré Elyes Fakhfakh lors d'un point presse. "Nous n'avons toujours pas une idée claire de la somme, nous savons qu'il y a des avoirs dans différents Etats", a-t-il dit refusant, de "pointer du doigt" des pays en particulier. L'actuel président Moncef Marzouki a assuré que la famille Ben Ali, celle de son épouse, les Trabelsi et d'autres...
(AFP 13/06/13)
TUNIS, 13 juin 2013 (AFP) - Le secteur stratégique du tourisme en Tunisie aura du mal à atteindre son niveau pré-révolutionnaire en 2013, l'objectif affiché du gouvernement, a admis jeudi le ministre des Finances, Elyes Fakhfakh. "L'objectif était de 7 millions de touristes cette année, mais l'année a mal démarré et on est à peine au niveau de 2012 et à moins 15% par rapport à 2010", a-t-il dit lors d'un point de presse. "Les prévisions pour l'été sont bonnes. Si la situation sécuritaire actuelle se maintient on n'aura peut-être pas les 7 millions, mais 6,5 millions soit mieux qu'en 2012 mais moins que l'objectif initial", a ajouté M. Fakhfakh. Selon le ministère du Tourisme, sur les cinq premiers mois...
(AFP 13/06/13)
BEN AROUS, 13 juin 2013 (AFP) - Le rappeur tunisien "Weld El 15" a été condamné jeudi à deux ans de prison ferme pour avoir insulté la police dans une chanson, selon une journaliste de l'AFP, un jugement qui a déclenché des heurts au tribunal. Le verdict a été annoncé par le juge du tribunal de Ben Arous, une banlieue de Tunis, devant lequel Alaa Yaâcoub, dit "Weld El 15", comparaissait libre. Il a été aussitôt emmené en prison. Des protestations et heurts avec la police ont éclaté à l'annonce du verdict. Des cris se sont élevés dans la salle d'audience parmi les partisans du chanteur et la police est intervenue brutalement pour évacuer des artistes et amis du rappeur...
(AFP 13/06/13)
PARIS, 13 juin 2013 (AFP) - Quelque 550 millions de faux médicaments ont été saisis lors d'une opération douanière menée début avril dans 23 pays africains, une saisie record annoncée jeudi à Paris par l'Organisation mondiale des douanes (OMD). Baptisée "Biyela" ("encerclement" en zoulou), l'opération a été menée conjointement par 23 administrations douanières dans les principaux ports maritimes du continent africain. En une dizaine de jours, les douaniers ont intercepté un milliard d'articles de contrefaçon, dont 550 millions de doses de médicaments illicites, "potentiellement dangereux voire mortels", selon l'OMD. De faux antibiotiques, antidouleurs et anti-inflammatoires, des médicaments contrefaits utilisés contre l'hypertension artérielle et le diabète, ainsi que des compléments alimentaires illicites ont été saisis, pour une valeur totale de 275...
(Le Temps (tn) 13/06/13)
Le premier ministre libyen, Ali Zeidan, a affirmé, au cours d’une conférence de presse donnée, hier, au palais du gouvernement à la Kasbah, que les portes de la Libye sont grande ouvertes devant les frères tunisiens pour travailler, investir et participer aux projets de reconstruction du pays, ajoutant que la Tunisie bénéficie d’une position spéciale et d’un traitement de faveur aux yeux des autorités libyennes. D’autant que les Tunisiens sont les mieux à même de comprendre le tempérament libyen et l’ambiance libyenne. Cette conférence de presse conjointe donnée par MM. Ali Zeidan, premier ministre libyen et Ali Lâarayedh, chef du gouvernement, intervient au terme d’une visite de fraternité et de travail effectuée par le premier ministre libyen, hier, en Tunisie,...
(Cridem 13/06/13)
Dans le cadre de la faillite de la compagnie aérienne Mauritania Airways, l'un de ses actionnaires minoritaires, le groupe mauritanien Bouamatou met aujourd'hui en cause Tunisair, révèle Jeune Afrique. Et dénonce un détournement supposé de plus de 8 millions d'euros. Un an après la mise en liquidation judiciaire de Mauritania Airways, l'un de ses actionnaires minoritaires, le groupe Bouamatou SA, met lourdement en cause l’ancienne direction, détachée par Tunisair, révèle Jeune Afrique dans un article paru dans son édition datée du 9 au 15 juin 2013. Se basant sur un rapport d’audit du cabinet français Gaudino, dont J.A. dévoile les aspects les plus frappants, le groupe Bouamatou estime que ces anciens dirigeants tunisiens auraient empoché indûment par le biais d'une...
(La Presse 13/06/13)
Le développement régional, la réforme fiscale ou encore l’investissement, intimement lié à la croissance, sont autant de défis qui étaient au cœur de l’esprit de la révolution tunisienne, mais qui ont été le plus souvent relégués aux secondes places en faveur d’un débat public et politique axé sur des mirages identitaires et des choix de société. Pourtant, au milieu de tout cela, certains tentent de remettre sur la table ces questions relatives à la justice sociale sans laquelle tout le monde s’accorde à dire que liberté d’expression, démocratie, élections n’auraient finalement aucun sens. C’est dans cette optique que le Centre des études méditerranéennes et internationales (Cemi) a organisé hier à Tunis une journée de dialogue consacrée à la justice sociale...
(La Presse 13/06/13)
Dissident du Congrès Pour la République (CPR), un des partis de la Troïka au pouvoir, M. Mohamed Abbou vient de former le Courant démocratique (Attayar Addimocrati), un nouveau parti à tendance sociale dont il est le secrétaire général. Entouré des membres du bureau politique fraîchement constitué, M. Abbou a donné, hier matin, à Tunis, une conférence de presse pour annoncer publiquement le lancement de ce parti dont la création officielle a eu lieu le 30 mai dernier. « L’idée nous est venue de regrouper certains démissionnaires du CPR, d’autres indépendants sortis de leurs partis respectifs, ainsi que ceux n’ayant aucune expérience démocratique politique, dont les motivations visent à combler un certain vide que les autres partis, malgré leur densité plurielle,...
(Le Temps (tn) 13/06/13)
• Un projet « ennemi » de l’environnement • Le Secrétariat d’Etat chargé de l’Environnement recommande de repenser l’emplacement du site. • Non respect des procédures légales, démarrage des travaux d’aménagement du site sans la réalisation de l’étude d’impact sur l’environnement, les conséquences seront lourdes sur le Grand-Tunis Encore une fois, la nature fait l’objet d’un abus sans précédent en Tunisie, et ce en complicité avec les turcs. Après le projet fiasco de l’aéroport d’Ennfidha (le gouvernorat de Sousse), c’est au gouvernorat de l’Ariana que les nouveaux prédateurs de la nature ont choisi d’élire domicile. Il s’agit cette fois-ci de la prétendue zone industrielle à Ennahli où, le groupe turc Ostim envisage d’investir dans « les industries légères à valeur...
(La Presse 13/06/13)
Il était clair, hier, que les constituants membres de la commission de la réforme administrative et de la lutte contre la malversation n’étaient pas venus écouter les explications et les éclaircissements de Imène Bahroun PDG de la télévision tunisienne, sur la situation actuelle au sein des chaînes nationales I et II, plus particulièrement au plan de la restructuration, de l’instauration d’un code de conduite pour les journalistes et du traitement des dossiers de malversation et des contrats objet de doute. Ils s’étaient plutôt mobilisés pour acculer la PDG de la TV nationale à leur fournir les réponses qu’ils attendaient, à leur donner les noms des employés et qu’ils considèrent eux-mêmes comme corrompus sans, toutefois, avoir de preuves qui corroborent leurs...
(La Presse 13/06/13)
• Amor Oueslati, magistrat, élu rapporteur • «La tenue des élections de l’Ipoj est jouable vers le 6 ou le 7 juillet» Mohamed Gahbiche, constituant de l’Alliance démocratique, a été élu hier président de la commission de pilotage et de supervision des élections de l’Instance provisoire de l’ordre judiciaire (Ipoj). De son côté, Amor Oueslati, magistrat au Tribunal de La Manouba, a été élu rapporteur. Cette commission de supervision des élections de l’Ipoj comprend 9 magistrats et 6 députés. Elle a pour tâche de procéder, en toute indépendance et transparence, aux élections de l’Ipoj en fixant un calendrier global comportant les dates et les délais de l’ouverture des candidatures, les critères et les interdits, ainsi que la date des élections...
(AFP 13/06/13)
BRUXELLES, 13 juin 2013 (AFP) - L'Union européenne s'est déclarée jeudi "surprise" par "la sévérité" de la condamnation à des peines de prison ferme en Tunisie de trois activistes européennes du groupe Femen, deux Françaises et une Allemande, pour avoir manifesté seins nus à Tunis. "D'une manière générale, l'UE ne commente pas les décisions judiciaires. Cependant, elle est surprise par la sévérité du jugement, notamment au regard de décisions de tribunaux tunisiens concernant des actions violentes s'étant déroulées récemment", a déclaré Michael Mann, le porte-parole de Catherine Ashton, la représentante de l'UE pour les Affaires étrangères. Les trois militantes européennes, emprisonnées depuis le 29 mai, ont été condamnées mercredi à quatre mois et un jour de prison ferme pour "atteinte...
(Le Temps (tn) 13/06/13)
Ce que craint le plus la Troïka régnante, c’est qu’en dépit des gradations idéologiques historiques, la gauche chapeautée par Hamma Hammami ne rejoigne l’Union pour la Tunisie regroupant déjà cinq partis et non des moindres, indépendamment du langage parfois équivoque de Néjib Chebbi qui donne l’impression de ne guère savoir quel camp ni quelle alliance choisir. Si l’on exclut les pesanteurs idéologiques, l’Union pour la Tunisie se présente d’ores et déjà comme étant le contrepoids d’Ennahdha et de sa Troïka, ce qui nous mènerait droit vers une bipolarisation de la vie politique, espèce d’épouvantail pour le parti au pouvoir. L’action de l’Union pour la Tunisie ne manque pas d’agressivité. Elle va même chatouiller les sphères réactives contre les prétentions de...
(La Presse 13/06/13)
«La coopération bilatérale tuniso-libyenne sera désormais plus effective et englobera tous les secteurs. Fini les conventions conclues entre des personnes qui ne cherchaient qu’à servir leurs propres intérêts. Grâce aux deux révolutions, le temps est plutôt à un partenariat stratégique entre les deux peuples frères», a annoncé Ali Zeïdan, président du Conseil des ministres libyen, hier, à l’ouverture d’une conférence de presse tenue au palais du gouvernement à la Kasbah. Il a également indiqué que les deux gouvernements tunisien et libyen ont aujourd’hui la volonté commune de travailler en synergie pour garantir des conditions de vie décentes à leurs peuples. Se joignant à son homologue libyen qui présidait une délégation ministérielle libyenne en visite en Tunisie depuis hier, le chef...
(L'Express 13/06/13)
Deux militantes françaises et une allemande, protestant seins nus à Tunis, sont condamnées à quatre mois de prison ferme. Najat Vallaud-Belkacem précise qu'elles continuent à "bénéficier de la protection consulaire". Paris "ne peut que regretter la sévérité" de la peine rendue ce mercredi par la justice tunisienne à l'encontre de trois activistes européennes du groupe Femen, dont deux Françaises, condamnées à quatre mois de prison ferme pour avoir manifesté seins nus à Tunis. "Alors que nous espérions une mesure de clémence, nous ne pouvons que regretter la sévérité de cette peine", a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, avait effectivement espéré début juin que la justice tunisienne ferait preuve...
(Le Monde 13/06/13)
Trois militantes européennes du groupe Femen ont été condamnées mercredi 12 juin en Tunisie à quatre mois de prison ferme après avoir manifesté seins nus, fin mai, à Tunis, pour demander la remise en liberté d'une jeune Tunisienne membre des Femen. Le ministère des affaires étrangères français a "regretté la sévérité de la peine", leurs avocats ont dénoncé "une atteinte grave à la liberté d'expression". Les militantes, deux Françaises et une Allemande, emprisonnées depuis leur action, devront purger une peine de "quatre mois et un jour de prison ferme pour atteinte aux bonnes mœurs et à la pudeur", a déclaré un de leurs avocats, Souhaib Bahri. Le juge a cependant refusé la demande de constitution de partie civile de 14...
(La Presse 13/06/13)
Des milliers de jeunes diplômés de l’enseignement supérieur sont injectés chaque année sur le marché du travail dans toutes les régions du pays. Après des années d’études qui ont coûté à la collectivité nationale une somme faramineuse, une grande partie de ces jeunes se trouvent sans travail. Le taux de chômage parmi les diplômés du supérieur ne cesse d’ailleurs de s’accoître d’une année à l’autre. Malgré les demandes d’emploi adressées à plusieurs entreprises publiques et privées, les réponses se font attendre et les jeunes sont obligés de rester le plus clair de leur temps dans les cafés en attendant des jours meilleurs. Ils perçoivent encore leur argent de poche de leurs parents pour subvenir à quelques besoins. C’est dire que...
(Le Temps (tn) 13/06/13)
C’est sous le signe du « Voyage musical à El Jem » qu’est placée la 28ème édition du Festival International de Musique Symphonique d’El Jem qui se déroulera du 29 juin au 31 août, c’est ce qu’a annoncé Badie Chaâbane, directeur de ce festival au cours d’une conférence de presse, tenue hier à Tunis en présence de Mohamed Ennaceur, Président-fondateur du Festival, Gerhard Weinberger, Ambassadeur d'Autriche, José de Pierpont, Conseiller Ambassadeur de Belgique, Konstantin Klimovskiy, Ministre Conseiller de l'Ambassade de Russie, Khaled Aref Premier Secrétaire de l’Ambassade de l’Egypte, Luigi Merolla, Directeur de l'Institut Culturel Italien et Hafedh Makni, directeur de l’Orchestre symphonique tunisien. Prenant en premier la parole Mohamed Ennaceur, président-fondateur de cette manifestation sans qui elle n’existerait pas,...
(Le Temps (tn) 12/06/13)
Bien qu’il existe auparavant, le phénomène salafiste réapparaît de nouveau pour devenir récurrent, après la Révolution du 14 Janvier. Il se signale surtout par des actions intempestives, fulgurantes parfois intrigantes pour devenir agaçantes pour plus d’un. C’est un fléau qui n’est pas propre à notre pays et devrait mériter toute une étude dans le sens de chercher profondément les origines et les contours qui poussent ses partisans et autres adeptes à agir impulsivement et à chercher à imposer leur idéologie et concepts. Le centre d’études Islam et Démocratie a organisé dernièrement un rencontre intéressante sur le sujet. Quelle attitude doit-on avoir devant ce phénomène ? Comment éviter au pays le danger de la violence ? Quelle est la position de...

Pages