Lundi 23 Avril 2018
(AFP 26/06/13)
TUNIS, 26 juin 2013 (AFP) - Le procès en appel des trois Femen européennes, condamnées à quatre mois de prison pour une manifestation seins nus à Tunis, a débuté mercredi, leur défense espérant éviter un nouveau report du procès ouvert le 21 juin. L'audience a débuté un peu avant 10H00 GMT devant la cour d'appel de Tunis en présence des accusées --deux Françaises et une Allemande-- drapées, comme de coutume pour les femmes jugées en Tunisie, du safsari, le voile traditionnel blanc les recouvrant de la tête au pied. Peu avant le début de l'audience, l'un de leurs avocats, Me Souhaib Bahri, a indiqué à l'AFP que la défense refuserait tout nouveau report et espérait une libération avant la fin...
(Kapitalis 26/06/13)
Le projet de motion de destitution à l'encontre du président provisoire de la république Moncef Marzouki a été rejeté, mercredi, à l'Assemblée nationale constituante (Anc) par 99 voix, contre 9 et 5 abstentions. Cette motion de censure avait été présentée par un groupe de députés en majorité du bloc démocratiques, mais plusieurs des signataires ont retiré leurs signatures. Il s'agit de Hichem Hosni, Mohamed Taher Ilahi, Ali Ben Chrifia et Hanène Sassi. Le projet de motion, qui avait recueilli 76 signatures lorsque le bureau de l'Anc avait pris la décision de le soumettre à la plénière prévue aujourd'hui, a été soumis aujourd'hui au vote par la vice-présidente de l'Anc, Maherzia Labidi. Le résultat du vote était prévisible. Les votants ont...
(La Presse 26/06/13)
Une marque de confiance en la liberté d’expression, et un hommage au courage de tout un peuple révolutionnaire « Le salut de Rachid Ammar, l’homme qui a dit trois fois non », ainsi titrait le nouveau journal web « Al Huffington Post Maghreb » dans sa première édition africaine lancée, depuis hier, sur le site Tunisie. La nouvelle annoncée, lundi soir à une heure tardive, sur le plateau de la chaîne télé « Attounissia » lors de l’émission « 9h du soir », a été vite relayée à temps par les médias électroniques nationaux, mais aussi par le site web américain d’Al Huffington Post Maghreb qui vient de s’installer sous nos cieux dans le cadre de sa stratégie d’extension médiatique...
(AFP 26/06/13)
Pretoria (AFP) - Les Sud-Africains attendaient avec appréhension mercredi matin des nouvelles de Nelson Mandela, toujours entre la vie et la mort, au lendemain d'une réunion de la famille de l'ancien président qui a prié avec l'archevêque anglican du Cap pour qu'il connaisse une fin de vie "parfaite" et paisible. "Que ta bénédiction repose sur Madiba maintenant et à jamais. Donne lui, nous te prions, une nuit calme et une bonne, une parfaite fin", a dit le révérend Thabo Makgoba, venu soutenir la famille dans l'épreuve à la clinique de Pretoria où Mandela est hospitalisé depuis plus de deux semaines. Le chef de l'église anglicane d'Afrique australe a prié avec Graça Machel, l'épouse de Mandela, et plusieurs de ses proches,...
(Kapitalis 25/06/13)
«S'il y avait eu, le 14 janvier 2011, un chef d'état major épris de pouvoir, il serait aujourd'hui encore à la tête de l'Etat. Car la troupe suit son chef», a déclaré le général Rachid Ammar. Traduire : je n'ai à aucun moment pensé que ma mission, après la fuite de Ben Ali, était de prendre sa place. Le chef d'état major interarmes, qui intervenait pour la première fois sur le plateau de l'émission ''9 heures du soir'' sur Attounissia TV, a rappelé la doctrine de l'armée tunisienne qu'il a enseigné lui-même à plusieurs générations d'officiers à l'Académie militaire et qui consiste à ne jamais se mêler directement de politique. Le général Ammar a rappelé, à ce propos, son refus...
(Le Temps (tn) 25/06/13)
Nous entamons une semaine annonciatrice de débats chauds, houleux au cours de laquelle l’ANC aura à débattre la motion dite de censure contre le président de la République relative à ses déclarations à l’étranger, jugées offensantes par l’opposition. Jeudi, suivra le projet de loi d’exclusion politique dit d’immunisation de la Révolution pour être discuté en plénière. L’élection des membres de l’Instance Supérieure Indépendante des Elections (ISIE) prendra le relais à son tour cette semaine. A une semaine du débat général sur le projet de Constitution tous ces sujets devront être discutés et tranchés. Une besogne titanique. N’a-t-on pas besoin avant d’entamer les discussions sur la Constitution d’apaiser le climat politique dans le pays déjà exacerbé ? Mahmoud Baroudi, dirigeant au...
(La Presse 25/06/13)
La cité aghlabide continue à drainer les visiteurs locaux et les touristes de différentes nationalités, toujours impatients de découvrir les spécificités architecturales de la Grande mosquée, des bassins des Aghlabides, du mausolée du Barbier et des souks qui ont gardé les empreintes des siècles révolus. Cela sans oublier les activités artisanales dominées par la tapisserie, le cuivre et la pâtisserie. Parmi les autres lieux visités, on peut citer Bir Barrouta, le Musée national du tapis, la zaouia de Sidi Abid El Ghariani, le Musée des arts islamiques et le mausolée Sidi Amor Abada. Notons que la capacité d’accueil à Kairouan est de 978 lits au sein des 6 unités hôtelières dont une cinq étoiles, «La Kasbah». Durant les 5 premiers...
(La Presse 25/06/13)
Marzouki : «Il faut mettre un terme définitif au drame des soldats et officiers victimes de la répression sous l’ancien régime» Le président de la République et chef suprême des forces armées, Mohamed Moncef Marzouki, a affirmé, à l’occasion du 57e anniversaire de l’armée nationale, que « nulle institution n’a jamais autant que l’armée incarné l’altruisme, le sacrifice et le culte du travail dévoué et bien fait ». Marzouki l’a souligné dans son ordre du jour à l’adresse des forces armées lors de la cérémonie mémoriale tenue hier au Palais de Carthage. Evoquant les nombreuses facettes du rôle de l’armée nationale, il a cité notamment son concours en matière de prise en charge de grands chantiers, de prestations de services...
(Le Temps (tn) 25/06/13)
En près de cent jours, depuis son investiture le Chef du gouvernement se sera rendu au Qatar, en Turquie, en Algérie, en Allemagne et aujourd’hui, il ira défendre la cause de la Tunisie post-révolution auprès du partenaire institutionnel, l’Union Européenne. Entre temps, il a reçu à la Kasbah bon nombre d’émissaires d’autres pays et, le tout, sur fond de garanties avancées par la Tunisie sur la fiabilité de son processus démocratique, sur le temps nécessaire que requiert toute Révolution pour asseoir la sécurité, corollaire incontournable de l’attractivité des investissements directs étrangers. Les voyages de Hamadi Jebali étaient presque tous infléchis par le besoin de dédiaboliser le concept de régime islamiste modéré auquel aspire la Troïka au pouvoir forte de ses...
(La Presse 25/06/13)
Découverte à Jebel Chaâmbi d’une grotte, sans doute la plus longue jusqu’à présent. D’autres découvertes pourraient suivre, fruit d’une percée prometteuse. «La guerre des grottes» aura-t-elle lieu à Jebel Chaâmbi ? La question, loin d’être banale ou dictée par des fins sensationnelles, mérite bien d’être posée, motivée en cela par la découverte, avant-hier dimanche, d’une nouvelle grotte dans cette vaste zone montagneuse et forestière où sont encore retranchés des terroristes à la solde d’Al Qaïda. Or, la nouvelle grotte revêt un caractère autrement plus important, parce qu’elle est caractérisée par sa longueur (dix kilomètres) jamais égalée jusqu’ici. Dix kilomètres de… route sous la montagne, il faut le faire! Cela a même de quoi donner des frissons et susciter les interrogations...
(Le Temps (tn) 25/06/13)
• Nous avons quatre priorités et à leur tête la contribution à la restructuration du secteur bancaire et financier. • Le financement direct des PME et l’investissement régional font partie de nos plans • Notre degré d’engagement dépend des opportunités d’investissement sur place Marie-Alexandra Veilleux, Directrice du bureau de Tunis de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), revient dans cette interview exclusive accordée au journal « Le Temps », sur le sujet pour étayer les principaux objectifs tracés par la Banque et par de là les plus importantes missions à accomplir. Tout indique que la BERD compte vraiment jouer « un rôle clé » en Tunisie, pour se consacrer ensuite au reste des pays de la...
(Le Nouvel Observateur 25/06/13)
Alors que se tient le procès en appel du rappeur condamné à 2 ans de prison, le porte-parole de son comité de soutien espère dans la justice. Et met en garde. A peine 12 jours après sa condamnation à deux ans de prison, le rappeur Weld El 15 est rejugé en appel ce mardi 25 juin à Tunis. Peu avant l'audience, une soixantaine de manifestants s'étaient rassemblés pour soutenir le chanteur, protester contre le jugement de première instance et alerter sur la mise en danger de la liberté d'expression en Tunisie. La condamnation du jeune homme pour les paroles de la chanson "Boulicia Kleb" (les policiers sont des chiens), une charge contre la police, a été très largement critiquée en...
(La Presse 25/06/13)
Un conseiller de Marzouki aurait intimidé un membre de l’association, qui dénonce aujourd’hui la torture pratiquée par la police La présidente de «Liberté et équité », Imen Triki, a déclaré hier lors d’une conférence de presse organisée à Tunis que son association est sujette à de nombreuses ‘‘menaces et campagnes de dénigrement» afin de l’empêcher d’’’aller jusqu’au bout de son travail’’. «On m’accuse personnellement d’être à la solde de l’ambassade iranienne à Tunis, comme on a accusé, sans fondement, l’association d’organiser des expéditions djihadistes pour la Syrie... Aujourd’hui nous avons dû fermer nos locaux, faute de moyens matériels nécessaires, mais nous ne baisserons pas les bras’’, explique-t-elle. Au cours de cette rencontre pleine d’aguiches croustillantes destinées à être reprises par...
(AFP 25/06/13)
TUNIS, 25 juin 2013 (AFP) - Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées devant le palais de justice à Tunis pour soutenir le rappeur Alaa Yaâcoubi, condamné à deux ans de prison pour une chanson insultant la police et jugé mardi en appel, a constaté un journaliste de l'AFP. Le rappeur, dit Weld El 15, a été condamné le 13 juin après s'être livré à la justice en contestant sa condamnation par contumace à la même peine en mars. Le procès en appel a été fixé en un temps record. L'audience a commencé en début d'après-midi. Le rappeur, en t-shirt noir portant l'inscription dans le dos "mains menottées libres", s'est défendu au nom de la liberté artistique. "C'est comme les...
(La Presse 25/06/13)
La régionalisation du système éducatif est synonyme d’une décentralisation des rouages de ce secteur, d’une bonne gouvernance et d’une autonomie de gestion à l’échelle de la région «Régionalisation du système éducatif, enjeux et perspectives», tel est le thème d’une journée d’information tenue récemment à Tunis, à l’initiative du ministère du Développement et de la Coopération internationale. Regroupant les responsables et les experts des ministères concernés, ceux de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle et de l’Emploi, cette journée s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’appui à l’éducation, la formation et à l’enseignement supérieur pour l’employabilité des diplômés (Pefese). Financé par l’Union européenne à hauteur d’environ 130 millions de dinars, ce programme est...
(AFP 25/06/13)
BRUXELLES, 25 juin 2013 (AFP) - Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a demandé mardi à la Tunisie de réviser son code pénal afin de garantir la liberté d'expression pour tous, alors que le gouvernement tunisien est souvent accusé d'user de la machine judiciaire pour la restreindre. "L'UE appelle à la révision des dispositions héritées du régime précédent, notamment dans le code pénal, afin de garantir la liberté d'expression des Tunisiennes et des Tunisiens", a dit M. Barroso au cours d'une conférence de presse à l'issue d'un entretien à Bruxelles avec le chef du gouvernement tunisien, Ali Larayedh. "La réforme de la justice pour asseoir son indépendance et son impartialité est une oeuvre de longue haleine indispensable...
(Kapitalis 25/06/13)
Quelque dizaine de citoyens spoliés par Adel Dridi se sont rassemblés, mardi matin, devant le Pôle judiciaire et fiancier de l'avenue Mohamed V, avant de se rendre à Montplaisir devant le siège d'Ennahdha, en criant: «Sayboulna Adel» (Libérez-nous Adel). Quelques 50.000 tunisiens ont été escroqué par Adel Dridi, patron de la société Yosr Développement, qui a été arrêté samedi dernier, sur la route de Sousse. Il indique, lors de l'enquête judiciaire, n'avoir aucune volonté de spolier quiconque, et affirme avoir assez de ressources pour rembourser tous ses clients. C'est ce qui a amené un certain nombre d'entre eux à se rassembler, devant le siège d'Ennahdha (parti au pouvoir), pour demander à l'Etat de libérer le prévenu, afin qu'il puisse les...
(African Manager 25/06/13)
Avec l’avènement de la révolution, la lutte contre la corruption n’a de cesse de d’etre la préoccupation majeure des différents acteurs intervenants compte tenu la gravité et de l’ampleur des crimes commis touchant l’immense majorité des secteurs de l’économie tunisienne. L’unanimité est faite sur l’importance d’élaborer une stratégie nationale pour mettre fin à ce phénomène dangereux dont l’axe majeur est de renforcer les moyens de prévention. Les efforts se poursuivent pour que cette stratégie soit dévoilée, fin juin. Toutefois, des obstacles ont apparu retardant ainsi l’annonce qui pourrait être renvoyée au mois d’octobre prochain. La lutte contre la corruption est une opération complexe Hichem Hammi, directeur du cabinet du ministre de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption,...
(FIDH.org 25/06/13)
A la veille de la rencontre de Catherine Ashton, Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et de Jose Manuel Barroso, Président de la Commission européenne avec Ali Laarayedh, Chef du gouvernement tunisien, la FIDH et le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme s’inquiètent de la persistance voire de la recrudescence de violations des droits et des libertés. Les organisations appellent les plus hauts représentants de la Commission européenne et le chef du gouvernement tunisien à mettre la question des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en Tunisie au coeur de leurs échanges. Engagée depuis plus de deux ans dans un processus de transition politique, la Tunisie fait face à de nombreux défis...
(AgoraVox 25/06/13)
2010, est l’année du déclenchement de ce qu’on a appelé le Printemps arabe ou pour certains la révolution des peuples arabes. Les événements qui ont commencé le 17 décembre 2010 à Sidi Bouzid en Tunisie avaient contraint le président Ben Ali à quitter le pays sous la pression et la menace d’un peuple déchaîné et décidé à consentir tous les sacrifices pour se dégager de la dictature de cet homme qui a tenu la Tunisie sous une main de fer durant vingt trois ans. Dans les autres pays de la région la révolte était également là mais à l’état latent. La jeunesse arabe exaspérée par la pauvreté, le taux du chômage, le coût élevé de la vie, l’injustice sociale, le...

Pages