Mardi 23 Janvier 2018
(La Presse 12/06/13)
Le ballet des consultations se poursuit, sur un rythme soutenu, au palais du gouvernement à la Kasbah. Ali Laârayedh, chef du gouvernement, continue à écouter hommes politiques, responsables des associations professionnelles et acteurs de la société civile. Hier, ce fut le tour de Béji Caïd Essebsi, président de Nida Tounès, et de Hamadi Jebali, ancien chef du gouvernement, de faire valoir leurs analyses de la situation actuelle du pays au niveau politique, social, économique et notamment sécuritaire. Au bout d’une attente qui a duré près d’une heure et demie (de 15h00 à 16h30), Béji Caïd Essebsi s’est présenté aux journalistes pour leur exposer des généralités qui les ont laissés sur leur faim. Le président de Nida Tounès s’est, en effet,...
(La Presse 12/06/13)
Le gouvernement semble énormément miser sur le nouveau Code de l’investissement. Un code qui, il est vrai, élargit les horizons de l’investissement dans la mesure où il ne se réduit pas aux seules incitations d’ordre fiscal et financier. En intégrant tout un chapitre relatif à la garantie donnée aux investisseurs en cas de conflit, ce code a sans doute de quoi rassurer les flux potentiels d’IDE à destination du site tunisien. Reste qu’aujourd’hui, l’attente des investisseurs aussi bien nationaux qu’étrangers semble être ailleurs et d’un autre ordre : celui politique. Les investisseurs attendent à ce titre d’avoir une plus grande visibilité. Même si, ainsi que le soutient Lamine Doghri, ministre du Développement et de la Coopération internationale, la Tunisie demeure,...
(LibreAfrique 12/06/13)
L’Égypte est confrontée à sa plus grave crise politique depuis février 2011. Ce dimanche, la Cour constitutionnelle suprême a statué que l’élection au Conseil de la Choura, la chambre haute du pays, et la nomination d’une commission chargée de rédiger la nouvelle constitution étaient inconstitutionnelles. Bien que personne ne puisse prédire les répercussions exactes de ces décisions, elles constituent un rappel de la menace que représente une politique dysfonctionnelle pour l’avenir du monde arabe. L’Égypte est au bord d’un abîme économique. L’État, lourdement endetté, consacre un tiers de ses dépenses à subventionner les prix des carburants et des denrées alimentaires. La plupart des avantages des subventions reviennent aux ménages les plus riches et aux grandes entreprises. Les importations de produits...
(Kapitalis 12/06/13)
Alors que leurs camarades en Europe se mobilisent pour leur libération, les 3 Femen européennes arrêtées le 29 mai à Tunis ont comparu mercredi devant leurs juges tunisiens. Certains applaudissent leur geste, d'autres le déplorent. Dans leurs majorité les Tunisiens ne sont pas restés indifférents vis-à-vis de l'action «sein nus» des Femen européennes, qui s'est déroulée le 29 mai dernier à Tunis, en soutien à leur camarade tunisienne Amina Sboui, arrêtée elle aussi, le 19 mai, pour avoir tagué Femen sur le muret d'un cimetière de Kairouan. Un buzz mais à quel prix? Elles sont au cœur des conversations, au café, à la maison, entre amis ou collègues, dans les médias... bref pour un buzz, c'en est bien un, mais...
(AFP 12/06/13)
Les avocats tunisiens et français de trois Femen emprisonnées depuis deux semaines pour une action seins nus à Tunis ont indiqué à l'AFP craindre un nouveau report du procès prévu mercredi et leur maintien en détention. Le juge doit décider s'il accepte ou non la demande de constitution de partie civile de plusieurs associations islamistes, a expliqué l'avocat Souheib Bahri. "S'il l'accepte, c'est probable que l'audience sera reportée pour les procédures de constitution de partie civile. S'il refuse, la défense devrait être entendue", a-t-il dit. L'audience est prévue à 10H30 (09H30 GMT). Une première audience le 5 juin s'était déjà soldée par un report et le maintien en détention des trois femmes --deux Françaises et une Allemande-- qui risquent six...
(Le Temps (tn) 12/06/13)
«Vous êtes tous des bergers et vous êtes tous responsables de l’objet de votre garde ». Le fâcheux évènement, survenu hier sur le mont Chaâmbi, et au cours duquel un berger a été gravement atteint ainsi que son troupeau , à la suite d’une nouvelle explosion d’une mine, nous a bouleversés et rappelés ce Hadith du Prophète Mohamed , O combien révélateur. Nous sommes tous ce berger, qui n’a rien demandé à personne et qui ne cherchait qu’à gagner sa vie tout en étant utile pour son pays. C’est d’autant plus vrai, que nous sommes tous responsables d’une situation qui ne fait qu’empirer. Avec les explosions de mines qui se succèdent au mont Chaâmbi, laissant de plus en plus de...
(AFP 12/06/13)
Trois militantes européennes du groupe Femen ont revendiqué leur action au cours de leur procès mercredi à Tunis, deux semaines après avoir été arrêtées lors d'une manifestation seins nus pour laquelle elles risquent six mois de prison ferme. Peu après 09H30 GMT, le juge a débuté l'audience en interrogeant les accusées --deux Françaises et une Allemande-- sur les raisons de leur manifestation seins nus le 29 mai, lors de laquelle elles ont été arrêtées. "Je suis venue le 28 mai pour faire une manifestation politique et soutenir Amina (Sboui, une militante tunisienne de Femen emprisonnée, ndlr). On s'est mis d'accord via Internet et nous sommes venues de Paris", a expliqué Josephine Markmann, la militante allemande, recouverte, comme le veut l'usage...
(Kapitalis 12/06/13)
Néjib Chebbi, leader du Parti républicain (Al-Jomhouri) aurait-il des ambitions personnelles au point de sacrifier le jeu collectif, au sein de la coalition Union pour la Tunisie (UpT) pour y parvenir? En d'autres termes, M. Chebbi se prépare-t-il à être le prochain Mustapha Ben Jaâfar ou Moncef Marzouki de l'opposition? On sait que Rached Ghannouchi, président du parti islamiste Ennahdha (au pouvoir) joue très bien des ambitions personnelles et des egos des uns et des autres! M. Chebbi serait-il sensible à l'appel du pied que lui fait Ghannouchi? Sur les pas des deux Judas de la république C'est ainsi que Mustapha Ben Jaâfar et Moncef Marzouki ont été séduits par le chant de la sirène Ghannouchi... qui sera certainement pour...
(France 24 12/06/13)
Le procès des trois féministes ayant manifesté seins nus devant le tribunal de Tunis doit reprendre mercredi dans la capitale tunisienne. Leurs avocats redoutent un nouveau report de l'audience et le maintien en détention de leurs clientes. Les avocats tunisiens et français de trois Femen emprisonnées depuis deux semaines pour une action seins nus à Tunis ont indiqué à l'AFP craindre un nouveau report du procès, initialement prévu ce mercredi à à 10H30 (09H30 GMT), ce qui entraînerait leur maintien en détention. Le juge doit décider s'il accepte ou non la demande de constitution de partie civile de plusieurs associations islamistes, a expliqué l'avocat Souheib Bahri. "S'il l'accepte, c'est probable que l'audience sera reportée pour les procédures de constitution de...
(Tourmag.com 12/06/13)
Ministre en charge du tourisme jusqu’aux prochaines élections prévues début 2014 Jamel Gamra mène des actions à court terme. Il faut sauver l’arrière-saison. Il travaille aussi à moyen terme en recadrant les priorités et les missions de l’étude stratégique du secteur tourisme « Horizon 2016 ». Pour lui, « Le tourisme est un choix économique et stratégique irréversible ». Lundi soir, sur le fronton du mythique Olympia de Paris, en lettres de lumière : « Pour la Tunisie qu’on aime ». Les nombreux amis de la Tunisie s’y étaient donnés rendez-vous. Cette soirée animée par Michel Boujenah et Guy Bedos avec la participation de jeunes artistes tunisiens fut en effet à l’image de la Tunisie qu’on aime : de l’humour,...
(L'Expression (alg) 12/06/13)
Mme Wendy Sherman effectue du 10 au 16 juin une tournée dans cinq pays nord-africains. Un «stratège» de la politique de l'administration Obama dans les prochains jours à Alger. La sous-secrétaire d'Etat américaine aux Affaires politiques, Mme Wendy Sherman, va effectuer une visite en Algérie à partir de samedi prochain, selon les services de l'ambassade américaine à Alger. Cette visite entre dans le cadre d'une tournée dans plusieurs pays d'Afrique du Nord, a indiqué lundi la porte-parole du département d'Etat américain. Durant ce périple, Mme Sherman se rendra du 10 au 16 juin, en Libye, en Egypte, en Tunisie, au Maroc et en Algérie. La sous-secrétaire d'Etat américaine «rencontrera des responsables du gouvernement de chacun des cinq pays visités ainsi...
(Paris-Match 12/06/13)
«Quoiqu’elles fassent elles sont coupables». C’est la conclusion que tire, de ce qu’il a vu jusqu’à présent, l’un des avocats des Femen françaises, qui doivent comparaître mercredi en Tunisie pour «occasion de commettre la débauche». Une semaine après une première audience qui n’avait abouti à rien, les deux Françaises Pauline Hillier et Marguerite Stern, et l'Allemande Josephine Markmann, écrouées depuis le 29 mai pour avoir manifesté seins nus –une première dans le monde arabe– en soutien à Amina Sbouï (qui se faisait appeler Amina Tyler), doivent comparaître mercredi à Tunis. Mercredi dernier, l’audience avait été perturbée par des associations islamistes, choquées qu’elles soient apparues en safsari (voile traditionnel tunisien). «Paradoxe des paradoxes», dénonce Me Patrick Klugman, un de leurs avocats,...
(Business.News 12/06/13)
Mohsen Marzouk réplique, lors de l’émission « Siyessa Show » diffusée sur la Wataniya 1, dans la soirée du mardi 11 juin 2013, aux récentes déclarations de Mohamed Abbou ayant appelé à nommer un nouveau général des trois armées accusant cette institution d'être responsable des dysfonctionnements sécuritaires que vit le pays actuellement. Le membre du bureau exécutif de Nidaa Tounès a appelé à ce que « les vrais responsables soient destitués et remplacés, en l’occurrence, les membres du gouvernement ainsi que les responsables politiques qui ont fermé les yeux sur les affaires de terrorisme alors que les forces de l’ordre et l’opinion publique n’ont pas cessé de les alerter ». Selon ses dires, « ce n’est pas le chef des...
(Ouest-France 12/06/13)
Une association tunisienne de lutte contre les discriminations a menacé de poursuivre en justice le géant de la distribution français Carrefour après la diffusion d’une publicité jugée raciste. La photo est question, barrée du sigle Carrefour diffusée samedi sur la page Facebook de la franchise tunisienne du groupe, montre des joueurs de l’équipe tunisienne de football donnant des bananes à des enfants noirs. Menacée de poursuites judiciaires L’Association tunisienne de soutien aux minorités a indiqué mardi préparer une plainte en justice et allait consulter à cette fin deux autres ONG mercredi. Carrefour s’est excusé Contacté, le groupe Carrefour a indiqué que sa franchise en Tunisie « a retiré la photo et s’excusait de l’interprétation qui a pu en être faite...
(Tunisie Numérique 11/06/13)
Les responsables d’Ennahdha semblent aux prises avec un sérieux dilemme quant à la passation ou non de la loi d’immunisation de la révolution. Cette hésitation est très probablement sous-tendue par les pressions que le mouvement est entrain de subir de part et d’autre. En effet, plusieurs voix à l’intérieur du pays et à l’intérieur même de la coalition que préside Ennahdha maintiennent leur exigence de faire passer cette loi. Plusieurs voix à l’intérieur d’Ennahdha, elle-même, soutiennent aussi cette option. Il s’agit en fait des élus du parti qui se sont rendus compte que le temps passant et leurs couacs au gouvernement s’accumulant, ils sont en train de perdre du terrain, au niveau des régions, face au retour de quelques figures...
(La Presse 11/06/13)
La commission constituante du pouvoir législatif, du pouvoir exécutif et des relations entre eux ne cesse de faire parler d’elle depuis le 1er juin, journée au cours de laquelle Mustapha Ben Jaâfar, président de l’Assemblée nationale constituante, a présenté aux journalistes le draft final de la Constitution ou le texte qui sera soumis à la discussion et au vote des constituants. Et la polémique de s’installer entre la commission constituante présidée par Amor Chetoui (CPR) et la commission mixte de coordination et de rédaction de la Constitution présidée par Ben Jaâfar et ayant pour rapporteur général Habib Khedher (Ennahdha), accusé d’avoir revu et modifié les moutures présentées par les commissions constituantes. Refusant de se réunir pour proposer ses remarques sur...
(La Presse 11/06/13)
Les jihadistes retranchés depuis plus de deux mois dans les montagnes de Chaâmbi, dans la région de Kasserine, ont-ils changé de tactique pour passer à la guerre péri-urbaine ou urbaine en déposant leurs mines dans des régions fréquentées par les citoyens comme ce fut le cas jeudi dernier? Les forces de l’armée nationale et de sécurité intérieure ont-elles les moyens de faire face à la guerre des rues au cas où les jihadistes dépendant d’Aqmi décideraient de réveiller leurs cellules dormantes dans les villes tunisiennes? Une probabilité que plusieurs experts n’écartent plus. A-t-on opté pour un traitement médiatique qui va de pair avec l’ampleur des événements, et ce, aussi bien au niveau du ministère de la Défense qu’à celui de...
(Le Temps (tn) 11/06/13)
Toute la Tunisie a retenu son souffle le 19 mai dernier, à l’occasion de la tenue à Kairouan, du très controversé troisième Meeting d’Ansar Achariaa, un groupuscule salafiste interdit, qui est parvenu quand même à réunir ses disciples à deux reprises par le passé. Campant sur des positions, idéologiquement antirépublicaines et antidémocratiques, et faisant fi de toutes les législations positives ante et post révolutionnaires, le groupuscule a tenu la dragée haute au pouvoir en place, accusé de connivence vis- à -vis de la mouvance salafiste du temps du gouvernement Jebali et de son Laarayedh de vizir. Entretemps, un juge qualifié, d’indépendant et d’intègre, pris ses quartiers à la fourmilière du ministère de l’Intérieur, déterminé à redorer un blason terni par...
(La Presse 11/06/13)
Dans le prolongement de l’échange, du dialogue et de la concertation sur les questions d’actualité intéressant l’avenir du pays, le chef du gouvernement, M. Ali Laârayedh, s’est entretenu, hier après-midi à la Kasbah, avec la présidente de l’Association des magistrats tunisiens (AMT), Mme Kalthoum Kannou, et le président de la Ligue tunisienne de défense des droits de l’Homme (Ltdh), Me Abdessattar Ben Moussa. Suite à cette rencontre qualifiée de réussie et marquée par un débat franc et constructif, Mme Kannou a déclaré avoir passé en revue les différentes questions professionnelles qui préoccupent le corps des magistrats tunisiens. Evoquant la haute instance de l’ordre judiciaire dont le projet de loi a été récemment adopté, elle a révélé que sa constitution sera,...
(Kapitalis 11/06/13)
Le Qatar a versé dans les caisses de 3 associations caritatives tunisiennes proches d'Ennahdha la bagatelle de 7,5 millions d'euros. Parmi les bénéficiaires, Dr Mohamed Nejib Karoui, président de l'Association caritative de solidarité sociale. Il est médecin de Hamadi Jebali, ancien chef du gouvernement et secrétaire général d'Ennahdha, et fils de Hamed Karoui, l'ex-Premier ministre de Ben Ali. Le second est Mohsen Jendoubi (président de l'association Marhama, également proche d'Ennahdha), et le troisième est Abdelmonêm Daïmi (président de la l'association Tunisia Charity), frère de Imed Daïmi, secrétaire général du Congrès pour la république (CpR), parti du président provisoire de la république Moncef Marzouki, dont les affinités qatariotes sont un secret de polichinelle. Toutes ces donnée ont été publiée par ''Tunisie...

Pages