Vendredi 23 Juin 2017
(Kapitalis 17/07/13)
L'Histoire retiendra sans doute le nom de Sahbi Atig, qui s'est cru en droit d'intimider ses compatriotes par des propos qui, dans un État de droit, tomberaient sous le coup de la loi. Oui, à bien y réfléchir, il va falloir remercier l'honorable député Sahbi Atig pour les menaces ouvertes qu'il a adressées au peuple tunisien en marge de la manifestation à laquelle a appelé, samedi 13 juillet, le parti Ennahdha en soutien au président Morsi en Égypte. Le vrai visage d'Ennahdha Oui, il faut remercier le sieur Atig pour ces propos historiques qui ont choqué la plupart de nos compatriotes et qu'il serait bon de rappeler ici: «Toute personne qui ose piétiner la légitimité en Tunisie, sera piétinée par...
(Marianne 17/07/13)
A l’heure où les manifestations font rage, le berceau du printemps arabe connaît l’éveil de nouveaux indignés ; ces « faters » du ramadan qui depuis le début de la fête religieuse, la semaine dernière, revendiquent leur droit de ne pas jeûner, via Google, Twitter et Facebook. Le 10 juillet dernier, date du début du ramadan, un groupe de jeunes tunisiens s’est emparé de la toile pour revendiquer leur droit à ne pas jeûner, dans un pays ou Etat et religion sont étroitement liés. À l’origine de cette vague de résistance, les menaces d’Adel Almi, président de l’association « centriste » pour la sensibilisation et la réforme, proche du parti islamiste Ennahda, qui a fait savoir qu’il souhaitait que les...
(Babnet Tunisie 17/07/13)
Trente-quatre rescapés de l'opération d'émigration clandestine ont quitté, mercredi matin, le centre d'accueil de Ben Guerdane pour un autre à Tunis. Entretemps, 12 femmes et 3 enfants ont été transférées dans un logement loué dans la ville de Médenine a indiqué le Des rescapés de la tentative d'émigration clandestine quittent le centre d'accueil de Ben Guerdaneprésident de la section régionale de Médenine du Croissant rouge tunisien (CRT), Mongi Slim, ajoutant que le CRT cherche de nouveaux logements pour héberger les autres réfugiés à qui il fournit tous les besoins. Le Haut commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR) étudie leurs dossiers, d'autant plus qu'ils sont dans une situation de demandeurs d'asile, d'après les indications d'une source du bureau du HCR...
(L'Expression (alg) 17/07/13)
Les autorités algériennes affirment qu'un groupe armé de 30 terroristes envisage d'attaquer les intérêts français, américains et algériens dans la région du Sahel. Selon la radio privée tunisienne, «Mosaïque FM», l'Algérie aurait envoyé des messages aux responsables de la sécurité en Tunisie et en Libye, leur demandant de maintenir le niveau élevé de surveillance des frontières entre leur pays et l'Algérie. Les autorités algériennes affirmant avoir reçu des informations sur la constitution d'un nouveau groupe armé constitué de 30 terroristes appartenant au bataillon, «Les signataires par le sang» et qu'ils envisagent d'effectuer des attaques contre les intérêts français, américains et algériens dans la région du Sahel. La radio tunisienne a également indiqué toujours selon des sources algériennes impliquées dans le...
(Babnet Tunisie 17/07/13)
Le ministère de l'industrie et la Société tunisienne d'électricité et du gaz (STEG) ont pris les mesures nécessaires pour répondre à la demande en électricité au cours de la période de grande consommation pendant l'été 2013 a fait savoir M.Nidhal Ouerfelli, secrétaire d'Etat chargé de l'énergie et des mines. La STEG est confrontée chaque année à l'accroissement de la demande d'électricité au cours de la saison estivale (juin-Septembre) en raison de l'utilisation importante des climatiseurs, l'avènement de la saison touristique, outre, la consommation d'électricité des usines de ciment et de briques dont l'activité augmente, en été, pour répondre aux besoins de construction. «Jusqu'à présent, aucune forte consommation n'a été observée », a-t-il indiqué lors de la réunion périodique de la...
(Kapitalis 17/07/13)
La redevance du gazoduc transportant le gaz algérien vers l'Italie via la Tunisie a baissé de 36% au cours des 5 premiers mois de l'année, alors que le pays connaît un déficit énergétique de 644.000 tonnes équivalent pétrole (Tep). C'est ce qu'a indiqué Nidhal Ouerfelli, secrétaire d'Etat chargé de l'Energie et des Mines, au cours d'un point de presse, mardi, à Tunis, ajoutant que ce déficit sera de l'ordre de 1,93 million TEP au terme de l'année en cours. Selon M. Ouerfelli, ce déficit est du à la baisse des ressources et la légère hausse de la demande de l'énergie primaire enregistrée au cours des cinq premiers mois de 2013 par rapport à la même période de 2012. Les ressources...
(Le Temps (tn) 17/07/13)
Alors que le prix de certains produits alimentaires est stable, celui des épices, continue à prendre des ailes. Sur les étals du marché de Tunis, les prix de ces épices sont exorbitants. Le cumin est vendu à 10 dinars le kg, le piment noir est cédé à 20 dinars et le carvi (qarouia) à 7 dinars. Le piment rouge est proposé à 7 dinars et korkom ou curcuma à 6 dinars «C'est très cher», affirme une dame âgée. «Les prix des épices sont inaccessibles», lance une autre. «Ce ne sont plus des vendeurs d’épices mais des pharmaciens. Tous des spéculateurs», s'indigne un homme âgé. Sayda, une vieille dame qui arrive difficilement à passer au milieu d’une grande marée humaine vient...
(Le Temps (tn) 17/07/13)
Le président du bureau exécutif du syndicat de la douane Mohamed Ghodhbane a appelé l’Assemblée nationale constituante à hâter les procédures d’adoption de la loi sur le droit syndical et les autorités de tutelle à la nomination d’un nouveau PDG de la douane. S’exprimant hier lors d’un point de presse à Tunis, il a noté que les douaniers demeurent les seuls travailleurs à ne pas bénéficier du droit à l’action syndicale. Mohamed Ghodhbane a mis l’accent sur le besoin pressant pour ce corps de métier d’un syndicat indépendant pour défendre ses revendications socio-professionnelles. La démission la semaine dernière du président directeur général de la douane, n’aura pas d’impact sur les projets de réformes et de modernisation qui attendent d’être mis...
(Le Temps (tn) 17/07/13)
• 11514 bénéficiaires de l’amnistie souffrent d’abandon Les forces de l'ordre ont dispersé sans ménagement le sit-in d'«Assoumoud» (la Résistance) qui se tient depuis le 17 janvier 2013 à la Kasbah, tout près du Palais du gouvernement. Les protestataires, qui réclament l’application du décret-loi relatif à l'amnistie générale prévoyant notamment des réparations morales et matérielles au profit des prisonniers politiques ayant croupi dans les geôles de Ben Ali durant de longues années, ont été surpris par l’irruption des forces de l’ordre sur les lieux vers le coup de midi. Munis d’une décision de levée du sit-in, les policiers ont très vite commencé à arracher les drapeaux et les portraits des martyrs du mouvement islamiste avant d’inviter tous les sit-inneurs à...
(La Presse 17/07/13)
Noureddine Hached, le fils aîné du leader syndicaliste, a fait de la recherche sur la vérité de l’assassinat de son géniteur une raison d’être. Le repère absolu d’une existence marquée par l’absence du père. La voix du fils tremble d’émotion lorsqu’il raconte le lien très fort qui l’unit toujours, au-delà du visible, au-delà de la vie et de la mort, à son père, son héros, son mythe, son idéal, son jumeau... « J’ai fait une fois un rêve en 2002, qui m’a comblé de bonheur. Je me voyais petit garçon marchant à côté d’un grand bonhomme. J’étais à sa gauche. Je me disais : « Mais ça ne peut être que lui. C’est Farhat ! C’est papa ! ». Il...
(La Presse 17/07/13)
De nouvelles opportunités pour la Tunisie : arrivée de nouveaux pays dans le champ «Erasmus+». Lundi 15 juillet, une cérémonie s’est déroulée, après la rupture du jeûne, à la Cité des sciences de Tunis, en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. C’était l’occasion d’inaugurer le nouveau bureau national de Tempus à Tunis. Etaient invités à cette cérémonie l’ambassadrice de l’Union européenne à Tunis, des représentants de Tempus et des présidents des universités tunisiennes. Il faut préciser, de prime abord, que Tempus est un programme de la Communauté européenne conçu pour faciliter le processus de réforme économique et sociale de développement dans les pays partenaires. Ces pays sont les 28 de l’UE en plus des autres...
(La Presse 17/07/13)
Le budget citoyen cherche à expliquer l’origine, l’exécution et la finalité des ressources publiques et à exposer, d’une manière simplifiée, les sources de financement de l’Etat. La gestion efficace du budget public est une question d’une grande importance, un élément qui permet, notamment, de jauger et d’évaluer les démocraties. Ainsi la Tunisie post-14 Janvier accorde-t-elle la plus haute importance à la question de la transparence et de l’information financière, facteurs qui permettent d’impliquer le citoyen dans la décision relative aux dépenses publiques et de le tenir informé quant aux orientations et aux priorités du gouvernement en matière de développement. La question de la transparence financière acquiert dans le nouveau contexte une importance particulière car c’est le non- accès à l’information...
(La Presse 17/07/13)
L’Union tunisienne de l’industrie et de l’artisanat (Utica) a organisé, hier, un sit-in de protestation contre le commerce et les étals anarchiques, devant le siège du gouvernorat de Tunis. Des commerçants du Grand-Tunis sont venus en masse mardi, à la rue Habib Thameur, pour protester contre le commerce anarchique, considéré comme une menace pour leurs affaires. «Des bandits viennent installer leurs étals devant nos boutiques. Non seulement ils restreignent l’accès à nos magasins, mais en plus ils font fuir les clients avec leur grossièreté», dénonce Abdallah, commerçant à la rue Charles de Gaulle. «Les clients ne viennent plus acheter dans les magasins parce qu’ils trouvent dans la rue des produits moins chers», se plaint une commerçante. «Le commerce parallèle et...
(La Presse 17/07/13)
La disparité de profils ne facilite pas la cohésion à l’intérieur du parti. Dans un contexte national et international mouvant, la crise qui couve au sein du parti Al Joumhouri anime le débat public et accapare l’attention dans les médias. Depuis quelques jours, ce parti coalisé fait beaucoup parler de lui, plutôt en mal. La démission de son secrétaire exécutif, Yassine Brahim, suivie par une série d’autres très médiatisées, augurent d’évolutions aux conséquences incertaines, pour une formation qui représente, malgré tout, une pièce maîtresse des forces de l’opposition. Qu’est-ce qui n’a pas marché entre le PDP et Afek Tounès ? Cette alliance a été scellée en avril 2012 entre deux partis réunis sous l’enseigne démocrate. Tous deux positionnés, à grands...
(AFP 16/07/13)
TUNIS, 16 juillet 2013 (AFP) - Une femme a accouché lors d'une opération de sauvetage de quelque 83 clandestins, subsahariens pour la plupart, au large de Zarzis dans le sud de la Tunisie, ont indiqué mardi le ministère de l'Intérieur et le Croissant rouge Le groupe composé de 70 Erythréens, 4 Soudanais, 5 Somaliens, 3 Pakistanais et un Syrien avait embarqué depuis les côtes de la Libye et faisait route vers les îles du sud de l'Italie lorsque leur embarcation a coulé au large du petit port de Zarzis, a ajoute le ministère dans un communiqué. Une des 12 femmes à bord a accouché durant l'opération de sauvetage, a indiqué par ailleurs le président de la section locale du Croissant...
(Kapitalis 16/07/13)
Pour vaincre les islamistes, il ne suffit pas de se lamenter sur les dangers d'une victoire électorale du «fascisme vert»: il faut ausi faire de la politique. En défendant ses idées sur le terrain, y compris celles qui prônent la laïcité. La situation en Egypte ne peut laisser personne indifférent. Quoique l'on pense de son chaos, de sa démesure, de sa démographie mal maîtrisée et de son positionnement géopolitique controversé (du fait de sa «paix froide» avec Israël), il ne faut jamais oublier que l'évolution de ce grand pays a toujours influencé le monde arabe. En ce sens, le coup d'Etat militaire, car c'en est un, contre l'ex-président Morsi est une très mauvaise nouvelle. Au-delà des terribles dangers que cela...
(Le Temps (tn) 16/07/13)
Sahbi Atig a-t-il parlé en son nom propre ou au nom d’Ennahdha ? Question puérile diront nos lecteurs. Mais laquelle des Ennahdha ? Ce monsieur, un tribun récupérateur, un illuminé même, a tout bonnement menacé (au nom de son parti), de mettre la Tunisie à feu et à sang si jamais le scénario égyptien est réédité chez nous. Le leitmotiv ? La légitimité égyptienne et la glorification de Morsi. Par ricochet, Sahbi Atig rappelait aux manifestants Nahdhaouis qu’ils sont légitimes – ce qui est vrai avec le verdict des urnes du 23 octobre – et que cette légitimité ne saurait être remise en cause. Jusque là, c’est logique et c’est cohérent. Mais, que peut-il survenir en Tunisie qui ait des...
(Rue89 16/07/13)
Les archives remises par François Hollande, lors de sa visite à Tunis, à la famille du leader nationaliste Ferhat Hached, assassiné le 5 décembre 1952, le confirment. L’assassinat de Hached aurait bien été préparé par le SDECE, le service de documentation et de contre-espionnage, autrement dit, les services secrets français. L’action est revendiquée par « La Main rouge », censée être composée de colons ultras. Même si avec le temps s’étaient révélés les liens occultes entre cette organisation et les services français, il s’avère que pour l’assassinat de Ferhat Hached, il ne s’agissait que d’un paravent. Comme le titraient les journaux de l’époque, mais sans disposer des preuves, la mort de Ferhat Hached serait donc bien un crime d’Etat. Un...
(Business.News 16/07/13)
(vidéo) 11 16/07/2013 12:15 Lors de son intervention à la plénière du 15 juillet 2013, le constituant Khemaïs Ksila, membre de Nidaa Tounes a affirmé : "Quand je ne partage pas ton avis, cela ne te donne pas le droit de m'éliminer!", faisant allusion aux propos incendiaires de Sahbi Atig président du bloc d'Ennahdha à l'ANC, samedi dernier. Revenant sur les travaux de l'ANC, M. Ksila a déclaré que "la légitimité de l'ANC est arrivée à terme" et que les constituants sont en train de "jouer les prolongations". Il a ajouté: "Nous avons perdu toute crédibilité, mais comme nous craignons le vide, nous poursuivons notre mission non encore accomplie". Ensuite, concernant le projet de constitution, M. Ksila a considéré que...
(Le Temps (tn) 16/07/13)
Ettakatol s’active laborieusement ces derniers temps. Une fois adoptés le règlement intérieur et les différentes motions les 5, 6 et 7 juillet courant, il a tenu, durant le week-end dernier, les travaux de son premier Conseil national à Gammarth, avec l’ambition affichée de propulser le parti dans une nouvelle étape marquée par plus de dynamisme pour un meilleur rayonnement. Les travaux du Conseil national, à caractère exclusivement électoral ont permis d’élire, entre autres, un président et un vice-président du Conseil et 38 membres du bureau politique. Durant la prochaine réunion du bureau politique, un bureau exécutif sera élu, ainsi qu’un adjoint au poste de secrétaire général. A la fin des travaux du Conseil national, Mustapha Ben Jaâfar, qui s’est vu...

Pages