| Africatime
Samedi 29 Avril 2017
(Kapitalis 10/06/13)
Dans son offensive de charme aux Etats Unis, Rached Ghannouchi a dit qu'Ennahdha a fait les concessions nécessaires, et qu'il en fera d'autres s'il le faut, pour sauver la transition démocratique tunisienne. Paroles, paroles... En déplacement aux Etats Unis la semaine dernière, Rached Ghannouchi a surpris son auditoire du Saban Center for Middle East Policy de la Brookings Institution. Le président d'Ennahdha a mis de l'eau dans son vin pour faire avaler aux membres de ce think tank la pilule de la métamorphose idéologique et la modération des Islamo-démocrates de Montplaisir. Durant ce même séjour américain, l'ensorceleur nahdhaoui a également prêché sa «bonne» parole auprès du Center for the Study of Islam and Democracy où il a été jusqu'à dire...
(Kapitalis 10/06/13)
Le prédicateur saoudien Mohamed Moussa Cherif a été «dégagé» la semaine dernière par des salafistes de la cité Ettadhamen. Pour avoir condamné le jihad en Irak. Et non pour avoir insulté Bourguiba. Parce qu'il avait dénoncé, il y a plusieurs années, le jihad en Irak et traité les jihadistes de mécréants, que les salafistes ont «dégagé», la semaine dernière, d'une mosquée de la Cité Ettadhamen, quartier populaire à l'ouest de Tunis, Mohamed Moussa Cherif, un commandant de bord de la Saudi Airlines et prédicateur vedette de plusieurs chaines de télévision saoudiennes. C'était avant qu'il ne commence même son prêche. Mais après l'intervention des «sages», le prédicateur, invité pour la énième fois dans nos murs notamment par le prédicateur waghhabite tunisien...
(Business.News 10/06/13)
D’après une information publiée par Mosaïque FM le 10 juin, les services de sécurité algériens ont décidé d’augmenter le niveau de surveillance des éléments soupçonnés d’appartenir au courant djihadiste pour y inclure la surveillance d’internet. Cette décision fait suite à des informations selon lesquelles Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) planifierait des attentats en Algérie et en Tunisie dans le but d’alléger le blocus sur les terroristes cernés entre l’ouest de la Tunisie et l’est de l’Algérie. Ce blocus aurait poussé les terroristes à privilégier les messages électroniques et les réseaux sociaux comme moyens de communication entre eux, ce qui justifie l’accroissement de la surveillance sur internet. Les autorités algériennes ont invité leurs vis-à-vis tunisiens à raffermir la surveillance électronique...
(Jeune Afrique 10/06/13)
Le rappeur tunisien Ala Yaâcoubi, dit Weld El 15, s’est rendu à la justice, lundi 10 juin. Déjà condamné à deux mois de prison pour un clip jugé offensant pour la police, il espère être relaxé en appel. L'auteur d'un clip de rap jugé offensant pour la police a décidé de se rendre à la justice tunisienne après trois mois de cavale, a indiqué lundi 10 juin, son comité de soutien. Lire l'article sur Jeuneafrique.com: http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130610162914/
(AFP 10/06/13)
JOHANNESBURG (AFP) - (AFP) - L'ex-président sud-africain Nelson Mandela a passé dimanche une troisième nuit à l'hôpital où il a été admis dans un état "préoccupant", laissant l'Afrique du Sud en prières, partagée entre inquiétude, résignation et le souhait que sa fin de vie reste digne. Rien de nouveau ne filtrait ce lundi matin sur son état, la présidence n'ayant toujours pas divulgué d'information depuis l'annonce de son hospitalisation dans la nuit de vendredi à samedi pour une infection pulmonaire récidivante. Un mutisme sans doute lié à l'absence d'évolution majeure dans un sens ou dans un autre et, jusqu'à nouvel ordre, le dernier bulletin de santé --état "préoccupant mais stable"-- reste valable. Selon des journalistes, Mandela aurait reçu deux fois...
(AFP 09/06/13)
PRETORIA (AFP) - (AFP) - L'Afrique du Sud attendait dimanche avec fatalisme des nouvelles de la santé de l'ex-président Nelson Mandela, hospitalisé la veille dans un état "préoccupant" pour une pneumonie, et beaucoup de ses compatriotes exprimaient le voeu que leur bien-aimé "Madiba" puisse simplement finir sa vie "dans la dignité". Le héros de la lutte contre l'apartheid, qui fêtera ses 95 ans le 18 juillet, faisait la une des journaux du dimanche. Mais la présidence n'avait toujours donné aucune information sur son état depuis l'annonce de son hospitalisation, dans la nuit de vendredi à samedi. Samedi matin, le porte-parole de la présidence avait simplement indiqué qu'il souffrait d'une rechute de sa pneumonie, et que son état s'était aggravé dans...
(AFP 08/06/13)
JOHANNESBURG (AFP) - (AFP) - L'ancien président sud-africain Nelson Mandela, 94 ans, idole de tout un peuple, a de nouveau été hospitalisé samedi pour une infection pulmonaire et se trouve dans un état "préoccupant mais stable", a annoncé la présidence sud-africaine dans un communiqué au ton plus grave que d'ordinaire. "Ce matin vers 01H30 (23H30 GMT vendredi) son état s'est détérioré et il a été transféré dans un hôpital de Pretoria. Son état est toujours préoccupant mais stable", a dit le porte-parole de la présidence Mac Maharaj, qui s'est contenté de lire le communiqué. "Madiba", comme l'appellent affectueusement ses compatriotes, fêtera ses 95 ans le 18 juillet. Il est apparu très affaibli sur les dernières images de lui qui ont...
(Kapitalis 08/06/13)
Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, dans la soirée d'hier, le prêt stand-by de 1,74 milliard de dollars en faveur de la Tunisie afin de soutenir la transition dans le pays et booster la croissance. Par Marwan Chahla Le FMI joint le geste généreux à la parole, avec un décaissement immédiat de 150,2 millions de dollars. Cependant, cette main tendue du FMI est assortie de conditions très astreignantes auxquelles le pays devra se plier, pour mériter la confiance de Christine Lagarde, la DG de l'institution financière internationale. Un prêt assorti de conditions Réuni dans la journée d'hier à Washington, le conseil d'administration du FMI, qui représente 188 Etats-membres, a donné son feu vert à ce programme...
(AgoraVox 08/06/13)
La Tunisie commence à payer le prix du sang face aux terroristes infiltrés sur son territoire, proche de la frontière avec l’Algérie. Deux de ses militaires ont été tués, jeudi matin, dans l’explosion de leur véhicule détruit par une mine anti-personnel à la porte d’un village proche de la ville de Kasserine. Tous deux faisaient partie de forces de sécurité engagées depuis plusieurs semaines sur les pentes du mont Jebel Châami, dans la lutte contre un groupuscule armé, composé de tunisiens, algériens et libyens qui s’y est réfugié, protégeant sa cache par plusieurs mines anti-personnel. Le lieu de l’explosion dans une zone habitée, à quelques kilomètres d’une ville, laisse supposer aux responsables de l’armée, cités par la presse tunisienne vendredi,...
(Le Temps (tn) 07/06/13)
• L’engin explosif fait deux morts et deux blessés parmi les militaires • Le ministère de la Défense appelle les habitants de Kasserine à la vigilance • Faycel Chérif, expert militaire: «le groupe armé retranché à Jebel Chaâmbi bénéfice d’un soutien logistique de la part d’autres éléments résidant à Kasserine» Deux militaires ont été tués et deux autres blessés, hier, par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule en dehors de la zone militaire à Jebel Châambi. « Deux militaires ont été tués et deux autres blessés par l’explosion de la mine qui a eu lieu jeudi matin vers 07h45, au niveau du village de Doghra situé en dehors de la zone militaire », a affirmé le colonel Mokhtar...
(Le Temps (tn) 07/06/13)
A l’occasion de la visite officielle du premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, les 5 et 6 juin en Tunisie, le chef du gouvernement, Ali Lâarayedh et son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, ont donné, hier en début d’après midi, à Gammarth, une conférence de presse conjointe, au cours de laquelle ils ont passé en revue les vastes horizons ouverts par cette visite devant l’approfondissement du partenariat tuniso-turc dans tous les domaines. Le point de presse a eu lieu à l’issue de la première réunion du Conseil supérieur de coopération stratégique tuniso-turc, tenue sous la présidence des deux chefs de gouvernement, en présence des représentants de la presse nationale, turque, arabe et internationale ainsi qu’en présence des membres des délégations...
(La Presse 07/06/13)
«La Tunisie est appelée à aplanir les obstacles liés à la bureaucratie pour garantir le flux des capitaux», a lancé le Premier ministre turc, Recep Tayyib Erdogan. «Economie et démocratie sont deux facteurs nécessaires à la réalisation d’un développement équilibré», a-t-il estimé lors d’une conférence de presse commune avec le chef du gouvernement provisoire, Ali Laârayedh, tenue, hier, en marge des travaux de la 1ère session du conseil supérieur tuniso-turc de la coopération stratégique. «Je suis profondément convaincu que la Tunisie parviendra à parachever l’écriture de sa Constitution et à réussir les prochaines échéances politiques et économiques», a-t-il assuré. Au sujet du dossier des Tunisiens ayant quitté la Tunisie, via le territoire turc, pour combattre en Syrie, le Premier ministre...
(La Presse 07/06/13)
Une délégation d’hommes d’affaires turcs de la Musiad (Association des industriels et d’hommes d’affaires indépendants) a rencontré, hier au siège de l’Utica (Union tunisienne pour l’industrie, le commerce et l’artisanat) à Tunis leurs homologues tunisiens dans le cadre de rencontres Be to Be dont le but est d’identifier des opportunités de partenariat et d’investissement et de favoriser l’échange du savoir-faire entre les deux parties. Levent Soylu, président du comité turc du Catt (Conseil d’affaires tuniso-turc), relève que la visite de la délégation turque vise, notamment, à préparer un plan d’action pour accélérer le partenariat entre les deux pays. Il rappelle que les deux pays ont signé en 2005 un accord de libre-échange qui a permis de développer considérablement le volume...
(La Presse 07/06/13)
• Deux morts et deux blessés graves dans les rangs des militaires • Appel du ministre de la Défense à la population pour plus de vigilance • Colère et manifestations des jeunes, de la société civile et des proches des victimes Tension, colère et inquiétude règnent parmi la population de Kasserine, suite à l’explosion d’une nouvelle mine antipersonnel hier matin dans le village d’Edoghra situé à environ 7 kilomètres du mont Chaâmbi où se sont réfugiés dès le mois de décembre dernier des éléments terroristes d’Aqmi (Al Qaïda du Maghreb). Les opérations de ratissage du Jebel Chaâmbi (déclaré depuis zone militaire par l’armée et la garde nationale) se sont soldées, depuis, par quatre morts et environ une vingtaine de blessés...
(Kapitalis 07/06/13)
A qui profiterait un éventuel limogeage du général Rachid Ammar, l'un des derniers obstacles devant le parti Ennahdha dans sa course effrénée à la conquête de la totalité du pouvoir en Tunisie. Depuis l’explosion de la mine, jeudi, près de Kasserine (nord-ouest), qui a fait deux morts et deux blessés graves parmi les unités d’élite de l’armée nationale, des voix s’élèvent, dans l’entourage d’Ennahdha, pour exiger la peau du chef d’état major interarmes, le général Rachid Ammar. Un bouc-émissaire idéal C'est l'ex-ministre de la Réforme administrative et ex-secrétaire général du Congrès pour la république (CpR), deux fois démissionnaire, Mohamed Abbou, qui a sifflé, jeudi, le début de la curée dans un post sur sa page Facebook. Les pages facebook du...
(Jeune Afrique 07/06/13)
Juste avant l’arrivée du Premier ministre tunisien Ali Larayedh à la chancellerie de Berlin pour un déjeuner de travail avec Angel Merkel, vendredi 7 juin, trois militantes Femen ont manifesté seins nus leur soutien aux quatre activistes détenues en Tunisie. Avant d’être arrêtées. La police allemande se voit rarement confier des missions diplomatiques. C’est pourtant ce qui lui est arrivé, vendredi matin, quand elle a dû arrêter, devant la chancellerie à Berlin, trois militantes Femen qui agitaient leurs seins nus à l’attention du Premier ministre tunisien, Ali Larayedh, lequel s’apprêtait à rencontrer Angela Merkel pour un déjeuner de travail. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130607124904/?utm_source=f...
(Kapitalis 07/06/13)
«L'objectif de la visite des hommes d'affaires turcs en Tunisie est de porter le volume des échanges entre les deux pays de 1 milliard de dollars, actuellement, à 5 en 2015». C'est ce qu'a indiqué, à la Tap, le président du Conseil d'affaires tuniso-turc (Catt), Khaled Mzid, qui participait au Forum d'affaires tuniso-turc, organisé, jeudi, à l'Utica. Le président du Catt a estimé qu'«il faut booster l'investissement turc en Tunisie, notamment dans les secteurs de la construction, du textile, de la mécanique, de l'agro-alimentaire et des Tic». Evoquant les rencontres professionnelles tenues, dans le cadre du forum, entre 250 hommes d'affaires tunisiens et 200 représentants d'entreprises turques, M. Mzid a indiqué que ces rencontres ont abouti à la conclusion de...
(Xinhua 07/06/13)
TUNIS- Quelques 215 hommes d'affaires turcs porteurs de capitaux avoisinant 40 milliards USD sont actuellement à Tunis pour "détecter et prospecter des potentialités d'investissement et d'affaires sur le sol tunisien", a souligné jeudi le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue tunisien Ali Laarayedh. Les deux Chefs de gouvernements présidaient la première session du Conseil de partenariat stratégique entre la Tunisie et la Turquie couronné par la signature de 20 protocoles de coopération entre accords bilatéraux, plans d'actions communs et mémorandums d'entente. D'après le chef du gouvernement turc, des efforts ne cessent de se déployer des deux côtés (tunisien et turc) pour booster les échanges économiques avec l'ambition actuelle d'en doubler le...
(Rue89 07/06/13)
Le combat pour améliorer la situation des femmes en Tunisie se mène au quotidien, loin des passions médiatiques. L’association Femme et citoyenneté a été créée au Kef au printemps 2011 par des femmes, enseignantes, médecins… Elles comprennent dès leur première action, qu’en dehors de leur milieu social, le thème de la citoyenneté dans la Tunisie post-dictature mobilise peu. Sans perdre de vue leur objectif – renforcer l’égalité des droits et la citoyenneté des femmes – elles ont élaboré depuis des stratégies pour travailler auprès des populations les plus défavorisées. Le témoignage de Karima Brini, l’une des fondatrices de l’association, en contrepoint de la violente polémique déclenchée par l’action des Femen à Tunis (lire encadré ci-contre). Thierry Brésillon : Quelle est...
(La Presse 07/06/13)
• Un soutien financier de l’Etat sous forme de crédits et de subventions au profit des jeunes diplômés qui souhaitent monter leur micro-entreprise ou un projet d’artisanat • Le Fonds national de promotion de l’artisanat et des petits métiers (Fonapra) a prévu dans le cadre du budget de cette année de financer près de 4.800 projets pour un coût de l’ordre de 80 MD Les jeunes promoteurs diplômés de l’enseignement supérieur ou de la formation professionnelle peuvent monter leur micro-entreprise en bénéficiant des aides fournies par l’Etat. Une micro-entreprise ou un projet d’artisanat ne requiert pas, en principe, un investissement lourd ni le recrutement de nombreux employés. Pourtant, ce type d’entreprise ouvre de nouveaux horizons pour les jeunes qui peuvent...

Pages