| Africatime
Samedi 29 Avril 2017
(Business.News 13/04/17)
Le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi, a reçu, ce mercredi 12 avril 2017, une délégation représentant la Fédération tunisienne des directeurs de journaux (FTDJ), présidée par le président de la Fédération, Taïeb Zahar. La réunion a porté sur un certain nombre de sujets qui concernent les médias, en particulier ceux relatifs à la relation avec l’institution judiciaire et la nécessité d'un soutien supplémentaire et du renforcement de l'interaction des relations entre les deux secteurs afin de servir la démocratie et garantir les droits et les libertés. Il a été, par ailleurs, question des convocations répétitives des journalistes et directeurs de journaux devant des brigades spécialisées des forces de l'ordre pour de simples délits de presse. La délégation a demandé...
(Business.News 13/04/17)
Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, s’est entretenu, ce mercredi 12 avril 2017, avec le vice-président du parlement libyen de Tobrouk, Mohamed Chouaib, au siège du ministère à Tunis. Cette rencontre a eu lieu dans le cadre des poursuites des concertations autour de l’initiative tunisienne pour la recherche d’un compromis politique global en Libye. Khemaies Jhinaoui a souligné, à cette occasion, que la solution de la crise en Libye ne peut être trouvée qu’à travers un dialogue exclusivement libyen, sous l’égide de l’ONU. Mohamed Chouaib a salué, pour sa part, l’initiative tunisienne exprimant son profond respect aux efforts déployés par la Tunisie pour inciter toutes les parties libyennes au dialogue.
(Business.News 13/04/17)
Lors de son intervention sur les ondes de Shems FM le mercredi 12 avril 2017, le nouveau chargé des affaires politiques à Nidaa Tounes, Borhen Bsaies, est revenu sur les accusations de Ridha Belhaj visant le parti. L’ancien chef de cabinet du président de la République avait déclaré que des membres de Nidaa Tounes sont responsables des dérapages ayant émaillé la conférence de presse qu’il devait tenir hier. M. Bsaies a affirmé que le seul et unique problème de M. Belhaj est qu’il a perdu le pouvoir et c’est pour ça qu’il a commencé à jeter des pierres au parti. Il a ajouté que les membres de Nidaa présents lors de cette conférence y sont allés sans aucune incitation de...
(Jeune Afrique 13/04/17)
« Les ordres de médecins d’autres pays devraient s’inspirer de cet exemple » affirme l’ONG Human Rights Watch dans un communiqué paru ce mercredi. Elle évoque le recours au sujet du recours en Tunisie à des examens anaux pour déterminer l’homosexualité d’une personne. « Acte de torture », « humiliation », « atteinte à la dignité […] cruel et dégradant », « examen de la honte ». Depuis plusieurs années, des associations et militants nationaux et internationaux dénoncent la pratique du test anal en Tunisie, appelant à l’abrogation de l’article 230 du code pénal. Promulgué sous la colonisation française en 1913, celui-ci punit la sodomie d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison. Suite à de nouvelles arrestations en...
(Business.News 13/04/17)
Dans un post rendu public sur sa page officielle Facebook, ce soir du mercredi 12 avril 2017, le secrétaire général adjoint de l’UGTT, Sami Tahri, a émis trois hypothèses quant aux objectifs derrière les perturbations et mouvements sociaux sévissant actuellement dans le pays. Le premier objectif serait la provocation de la chute du gouvernement par la création d’une tension intenable. Le deuxième serait la création d’un état d’anarchie et de chaos afin de l’exploiter pour faire passer des mesures douloureuses. La troisième hypothèse serait que le pays est gouverné par un Etat surréaliste et comique. Toutefois, il se peut que toutes ces hypothèses soient réunies, selon Sami Tahri. Depuis plusieurs jours, des mouvements de colère ont éclaté dans plusieurs villes...
(Jeune Afrique 13/04/17)
Alors que le départ du franco-polonais Henri Kasperczak n’est pas administrativement réglé, la Tunisie se cherche un nouveau sélectionneur. De nombreux techniciens sont candidats, mais deux profils sortent du lot : ceux du Tunisien Nabil Maâloul et du Français Hubert Velud. La Fédération Tunisienne de Football (FTF) s’est peut-être un peu emballée en annonçant le vendredi 7 avril qu’un accord avait été trouvé avec Henri Kasperczak (70 ans), revenu aux affaires en juillet 2015 après un premier passage sur le banc des Aigles de Carthage entre 1994 et 1998. Les deux parties vont bien se séparer, mais le technicien, qui dispose d’un contrat de trois ans, ne veut pas perdre trop d’argent dans l’affaire (son salaire mensuel, hors avantages et...
(Le Point 12/04/17)
« Il faut tenir quarante-cinq jours, tenir jusqu'au ramadan », dit un membre de l'équipe au pouvoir. Comme si le mois de jeûne allait éteindre la colère sociale qui s'étend dans plusieurs régions du pays. Le cliché selon lequel les mouvements sociaux ne se dérouleraient qu'en hiver risque d'être annihilé. Le beau temps agirait comme un extincteur. Ce n'est pas le cas dans le sud du pays, à Tataouine notamment où une grève générale a été observé le 11 avril......
(Jeune Afrique 12/04/17)
Audace et diversification des sources de financement de l’État : tel est le credo de Hakim Ben Hammouda, économiste de renom et ancien membre du gouvernement de Mehdi Jomâa. Hakim Ben Hammouda, 55 ans, a été ministre de l’Économie et des Finances du « gouvernement de technocrates » dirigé par Mehdi Jomâa, entre janvier 2014 et janvier 2015. Une expérience qu’il relate dans son dernier livre, Chroniques d’un ministre de transition, paru en décembre 2016 chez Cérès et déjà réédité. Alors que la Tunisie est engluée dans la pire crise économique de son histoire moderne et que le Fonds monétaire international (FMI), inquiet de la trajectoire des finances publiques, a suspendu le décaissement de la deuxième tranche de son programme...
(Tunisie Numérique 12/04/17)
La Marine tunisienne et les Marines américains envisagent de mener des exercices militaires conjoints destinés à renforcer les compétences dans les domaines de combats et de secourisme des forces tunisiennes. D’une durée d’un mois, ces exercices se dérouleront en Tunisie et permettront d’organiser une formation au profit des unités de la Maine tunisienne, a annoncé mardi 11 avril 2017 le ministère tunisien de la Défense. Outre les échanges d’expertises, cette formation portera sur le secourisme sur les champs de bataille et les opérations de descente en rappel d’hélicoptère sur la surface de l’eau ainsi que les opérations de combat dans les zones rurales.
(Business.News 12/04/17)
La séance plénière à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) de ce mardi 11 avril 2017 qui a eu pour ordre du jour le projet de loi 24-2016, portant approbation du plan quinquennal 2016/2020, a été marquée par un fort taux d’absentéisme. En effet, il y avait 126 députés sur 217 a rapporté l’observatoire Al Bawsala. Le début de la séance, qui s’est déroulée en présence du ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Fadhel Abdelkéfi, a donc commencé à 11h30 au lieu de 8h30, soit avec 3 heures de retard. Cet absentéisme a été dénoncé par le président de l’ARP, Mohamed Ennaceur, qui a décidé de sanctionner les députés absents en affichant leurs noms sur des...
(France TV Info 12/04/17)
Un DJ britannique, Dax J, a été condamné par contumace le 6 avril 2017 à un an de prison. Motif : il avait mixé l'appel à la prière des musulmans dans une boîte de nuit de Hammamet (65 km au sud-est de Tunis). De leur côté, le gérant de la discothèque et l’organisateur de l’Orbit Festival ont bénéficié d'un non-lieu. Mais le Parquet a fait appel. Celui-ci a estimé qu'ils auraient dû s'assurer du contenu de ce qui allait être diffusé, a indiqué le porte-parole du tribunal de première instance de Grombalia. Dax J, qui a quitté la Tunisie peu après la soirée incriminée pendant le week-end des 2 et 3 avril, a été condamné «à six mois pour outrage...
(Tunisie Numérique 12/04/17)
Ridha Charfeddine dirigeant à Nidaa Tounes a été nommé coordinateur régional à Sousse en remplacement Ahmed Zeglaoui, a indiqué un communiqué mardi 11 avril du parti. Député à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Charfeddine qui est aussi homme d’affaire , est président du Club de l’Etoile Sportive du Sahel (ESS).
(Business.News 12/04/17)
Le premier vice-président de l’ARP, Abdelfatteh Mourou a nié catégoriquement avoir une interférence positive ou négative par rapport au dossier de la société Tunisienne de sidérurgie Al Fouledh. Abdelfatteh Mourou a indiqué qu'il défie quiconque de prouver son intervention, ajoutant qu'il défie toute personne déclarant avoir eu une communication avec lui par rapport à ce sujet. Il a ajouté que les personnes qui ont un problème avec Ennahdha doivent s’adresser directement à eux et non pas les « clasher », à travers lui, en l‘accusant avec des faits irréels. M. Mourou a, par ailleurs, noté qu’il ne voit aucune trace de la lutte contre la corruption. « Je ne peux pas dire que le gouvernement ne lutte pas contre la...
(Tunisie Numérique 12/04/17)
Le leader du courant Al Mahabba, Hachemi Hamedi a été renvoyé de la ville de Thala par les citoyens qui lui ont signifié qu’ils ne voulaient pas lui donner l’occasion de « marchander » avec la misère des gens, et qu’ils ne voyaient aucun avantage de sa visite. Hachemi Hamdi est arrivé à Thala cet après midi venant du Kef où il a tenu à soutenir les citoyens en grève pour la fermeture de l’usine de câblage dans la ville.
(Tunisie Numérique 12/04/17)
L’homme d’affaires et homme politique Slim Riahi a été entendu, ce mardi, pendant plus de trois heures, par le juge d’instruction, au pôle judiciaire financier. Après sa sortie, Slim Riahi a déclaré à la presse qu’il était question d’une plainte déposée à son encontre par la banque centrale de Tunisie, en 2012, pour suspicion de blanchiment d’argent, quand il avait ramené avec lui, de l’étranger la somme de 450 milliards de millimes, qu’il entendait dépenser au profit du Club Africain et d’autres investissements.
(Business.News 12/04/17)
Le Lord Maire de la Cité financière de Londres, Andrew Charles Parmley, ainsi que l’ambassadrice du Royaume-Uni, Louise De Sousa, sont intervenus ce mardi 11 avril 2017 en direct dans l’émission matinale d’Express FM, Expresso. M. Parmley a déclaré que sa venue en Tunisie est motivée par la volonté du Royaume-Uni de mettre en place un projet économique viable pour la Tunisie et d’échanger les expériences des deux pays dans le domaine des technologies financières. A ce sujet, il a déclaré : « Nous sommes heureux de constater que le processus démocratique tunisien avance et nous saluons votre démocratie naissante, les relations liant nos deux pays sont pérennes et durables ».M. Parmley a également ajouté que le Royaume-Uni a la...
(Business.News 12/04/17)
Lors de son intervention sur les ondes de Shems FM le mercredi 12 avril 2017, le nouveau chargé des affaires politiques à Nidaa Tounes, Borhen Bsaies, est revenu sur les accusations de Ridha Belhaj visant le parti. L’ancien chef de cabinet du président de la République avait déclaré que des membres de Nidaa Tounes sont responsables des dérapages ayant émaillé la conférence de presse qu’il devait tenir hier. M. Bsaies a affirmé que le seul et unique problème de M. Belhaj est qu’il a perdu le pouvoir et c’est pour ça qu’il a commencé à jeter des pierres au parti. Il a ajouté que les membres de Nidaa présents lors de cette conférence y sont allés sans aucune incitation de...
(AFP 11/04/17)
Plus d'un millier de personnes ont manifesté mardi à Tataouine, une des principales villes du sud tunisien, où une grève générale a également été observée pour dénoncer la marginalisation et réclamer développement et emploi, a constaté un correspondant de l'AFP. Située aux portes du désert, à environ 500 km au sud de Tunis, cette cité de plusieurs dizaines de milliers d'habitants est le théâtre de mouvements de protestations depuis une quinzaine de jours. Une délégation ministérielle s'est rendue sur place le 4 avril, sans parvenir à apaiser la grogne. "L'emploi est un droit et non pas une faveur", "non au recul de nos droits"...
(Le Monde 11/04/17)
Le premier ministre a manifesté le soutien de Paris à l’expérience tunisienne, en dépit des inquiétudes sur la stabilité économique et sociale du pays. Par Charlotte Bozonnet et Frédéric Bobin (Tunis, correspondant) Etre positif sur la Tunise : la consigne a été rigoureusement tenue. Le premier ministre français, Bernard Cazeneuve, a achevé sa visite d’une journée à Tunis, vendredi 7 avril, en louant l’« excellence » de la relation bilatérale et en insistant sur la « grande confiance » qu’inspirait à Paris la transition démocratique tunisienne. M. Cazeneuve, arrivé jeudi soir en provenance d’Alger, a tenu à afficher un optimisme sur la Tunisie en décalage avec le scepticisme grandissant d’un certain nombre de bailleurs de fonds internationaux, au premiers rangs...
(Xinhua 11/04/17)
Le chef du gouvernement d'union nationale en Tunisie Youssef Chahed a présenté officiellement samedi la nouvelle loi de l'investissement, en vigueur depuis le 1er avril dernier en soulignant que "l'investissement demeure une pièce maîtresse pour relancer la croissance, la création d'emplois et de richesses". Selon M. Chahed, l'entrée en vigueur de cette nouvelle loi coïncide avec les prémices d'un rétablissement progressif de l'économie tunisienne avec une croissance estimée à 2,5% sur l'ensemble de l'exercice 2017. "Nous sommes face à une série de réformes prioritaires à savoir la modernisation de l'administration, la réforme du système de financement de l'économie publique, la réforme des entreprises publiques et la réforme du régime social". L'effort consenti par ce gouvernement d'union nationale dans le sens...

Pages