| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(Jeune Afrique 20/03/17)
Le mardi 20 mars 1956, « la France reconnaît solennellement l'indépendance de la Tunisie... ». Retour sur le déroulé de cette journée historique. Une pluie fine et un petit vent doux donnent à Paris un air automnal. Vers 17 h 30 ce jour-là, un cortège de voitures traverse la Seine à vive allure et se dirige vers le Quai d’Orsay. Quelques instants après, une dizaine de personnes franchissent le perron du ministère français des Affaires étrangères. Parmi elles, Tahar Ben Ammar, président du Conseil tunisien, Mongi Slim, ministre de l’Intérieur, tous deux arrivés de Tunis en début d’après-midi, ainsi que Bahi Ladgham, vice-président du Conseil, et Mohamed Masmoudi, ministre de l’Économie nationale, qui avaient négocié depuis le 27 février et...
(Business.News 20/03/17)
Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a effectué une visite inopinée à certains sites archéologiques de Carthage dans la matinée du 18 mars 2017. Cette visite s’est faite à l’occasion de la deuxième commémoration de l’attentat terroriste du Bardo. Le chef de l’Etat a salué plusieurs touristes présents sur place et a échangé quelques mots aves eux. M.A
(La Voix du Nord 20/03/17)
Ce dimanche 19 mars, le monument aux morts du boulevard du Général-Leclerc accueillait la cérémonie en l’honneur des victimes des combats en Algérie, en Tunisie et au Maroc. Arlette Quesnoy, représentante de la FNACA (Fédération nationale des anciens combattants d’Afrique du Nord) de Roubaix a pris la parole pour rappeler l’importance du devoir de mémoire et les liens qui unissent ces trois pays à la France. Après un moment de recueillement, des gerbes ont été déposées aux pieds du monument.
(Kapitalis 18/03/17)
Dans une lettre ouverte au chef du gouvernement Youssef Chahed, Reporters sans frontière (RSF) exprime son inquiétude pour le recul de la liberté des médias en Tunisie. Malgré la suspension, le 27 février 2017, du décret n° 4 sur les modalités d’accès à l’information publique qui interdit aux fonctionnaires de l’Etat de faire des déclarations aux médias ou de fournir des informations sans autorisation préalable de leurs supérieurs hiérarchiques, certains ministères continuent à accorder des interviews ou à fournir des informations aux médias ou des réponses ...
(Jeune Afrique 18/03/17)
Un marché local étroit, une Union du Maghreb arabe (UMA) moribonde, une crise économique en Europe et des difficultés pour s’amarrer aux marchés de l’Afrique subsaharienne ont conduit la Tunisie à élargir son horizon Aussi vient-elle de boucler sa préadhésion au Common Market for Eastern and Southern Africa (Comesa), le marché commun de l’Afrique orientale et australe, dont elle deviendra le vingtième membre en octobre 2017. Elle aura ainsi accès à un marché de 475 millions d’habitants. Une perspective attrayante pour un pays qui cherche à relancer son économie et à rééquilibrer le déficit de sa balance commerciale extérieure. La Tunisie pourra ainsi devenir un hub de développement et de promotion des entreprises africaines vers les pays méditerranéens et l’Europe...
(Kapitalis 18/03/17)
La crise entre le syndicat des enseignants du secondaire et le ministre de l’Education Neji Jalloul semble s’acheminer vers une solution. Par Abderrazek Krimi Des tractations au sein de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) entre le secrétaire général du syndicat des enseignants et le bureau exécutif de l’organisation syndicale sont engagées afin de trouver une issue à cette crise. La décision prise par la «rencontre des régions» du syndicat – une instance parallèle à la commission administrative, seule habilitée à prendre une décision de grève – d’observer une grève illimitée dans tous les lycées et collèges de la république à partir du 27 mars 2017, semble se heurter à un refus catégorique du bureau exécutif de l’UGTT, dont l’approbation...
(Kapitalis 18/03/17)
Mohamed Fadhel Abdelkefi a encore une fois souligné l’existence d’un grand écart entre les dépenses de l’Etat et ses revenus, qui freinent le développement régional. Lors d’une séance d’audition devant la commission des finances et de la planification de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), tenue vendredi 17 mars 2017, le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération extérieure a évoqué la difficile conjoncture économique actuelle, indiquant que les dépenses de l’Etat s’élèveront, cette année 2017, à 32,5 milliards de dinars, tandis que les revenus attendus ne dépasseront pas 24 milliards. Cet écart, conjugué aux engagements financiers de la Tunisie auprès des bailleurs de fonds internationaux (remboursement des dettes antérieures), a créé un grave déséquilibre des finances publiques...
(RFI 18/03/17)
En 2015, le terrorisme frappait la Tunisie. L'attaque du Bardo, puis celles de Sousse, ou du bus de la garde présidentielle en centre ville de la capitale ont fait plus d'une soixantaine de morts, sur la seule année 2015. Ces attentats traumatisants pour les survivants ont aussi pointé les défaillances en matière d'assistance psychologique aux victimes du terrorisme. Depuis, le pays planche sur un programme de santé mentale en situations exceptionnelles.
(Le Figaro 17/03/17)
La Tunisie est "sur le bon chemin" même si sa situation économique reste délicate, a affirmé jeudi le chef du gouvernement Youssef Chahed devant le Parlement, disant compter sur une reprise du tourisme cette année. Lors d'une séance plénière consacrée au vote de confiance pour deux nouveaux membres du gouvernement après un récent remaniement, M. Chahed, à la tête d'un cabinet dit d'"union nationale" depuis six mois, en a profité pour dresser un bilan ...
(Xinhua 17/03/17)
L'assemblée des représentants du peuple (ARP, le parlement) de la Tunisie a approuvé jeudi dans la soirée la candidature de deux nouveaux membres du gouvernement de Youssef Chahed. Il s'agit du ministre des Affaires religieuses Ahmed Adhoum et du secrétaire d'Etat au commerce Abdellatif Hmam, respectivement avec 119 et 120 voix favorables. Quarante députés ont voté contre les deux candidats sans enregistrer aucune abstention. "La Tunisie et son peuple font face actuellement à une série de défis qui ne sont que le fruit d'un héritage et d'une accumulation de défaillance de gérance ...
(L'Economiste Maghrébin 17/03/17)
Patrice Bergamini, Chef de la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie, a déclaré que ce qui se passe en Tunisie est fondamental non seulement pour le pays mais également pour toute la région, lors d’une séance de travail avec une délégation d’ambassadeurs européens accrédités à Tunis en présence de responsables de l’UTICA et des conseils d’affaires mixte tuniso-européens, au siège de l’UTICA. De même, il a appelé à l’instauration d’une coopération gagnant-gagnant à travers un dialogue franc, direct et sincère entre les deux parties et en adoptant un discours de vérité. De son côté, Mme Bouchamaoui a mis en relief les acquis de la Tunisie après sa révolution qualifiant la Tunisie de véritable start-up sur le plan démocratique. « Cette...
(Jeune Afrique 17/03/17)
L'institution de Bretton Woods a délivré une enveloppe de 100 millions de dollars à la Tunisie afin de favoriser une meilleure gestion des espaces naturels et agricoles dans les régions pauvres du pays et ainsi lutter contre la pauvreté. La Banque mondiale a annoncé mercredi 15 mars l’approbation d’un projet de 100 millions de dollars à destination de la Tunisie pour la préservation de son environnement. Cette enveloppe est destinée à soutenir une gestion améliorée des forêts, des pâturages naturels et des terres agricoles dans les régions du Nord-Ouest et du Centre-Ouest. Mais aussi à favoriser une hausse de l’emploi et des revenus dans des zones qui concentrent près de la moitié des populations les plus pauvres du pays. L’objectif...
(Le Huffington Post 17/03/17)
Ambassadeur de France en Tunisie depuis septembre 2016, Olivier Poivre d’Arvor ne cesse de mettre en avant les liens entre les deux pays. Reçu il y a quelques jours dans les bureaux du HuffPost Tunisie, il commentait à ce sujet: "La France a en commun avec la Tunisie, un bout de l'Histoire, aussi complexe soit-il, des communautés vivant entre les deux rives. Environ 1300 entreprises françaises sont installées en Tunisie. Nous sommes le premier partenaire, fournisseur et client de la Tunisie". C’est aujourd’hui depuis sa page Facebook, qu’Olivier Poivre d’Arvor met à l’honneur ceux qu’il appelle "tunisiens de cœur", ces personnalités attachées à notre pays et son Histoire. Une véritable "famille d’adoption" qu’il présente à travers une succession de portraits...
(Tunis Afrique Presse 17/03/17)
Deux terroristes tunisiens ont été rapatriés par les autorités libyennes, jeudi 16 mars, rapporte une source à Mosaïque Fm. Les terroristes sont impliqués dans l’affaire du dépôt d’armes trouvé à Ben Guerdane, gouvernorat de Médenine. Il s’agit des terroristes Taher Dhifallah et Hichem Manaï, ce dernier est originaire de Jendouba, il a été arrêté à Zentane, en libye. Lors de son interrogatoire, il a dévoilé son dessein de rejoindre le rang des terroristes de Jond Al-Khilafa à Mghila, en s’introduisant sur le sol tunisien.
(Jeune Afrique 17/03/17)
Six ans que ces Tunisiens ont disparu. Six ans que leurs familles attendent, entourées des portraits de leurs hommes partis en mer, d’articles de journaux soigneusement découpés et rangés, de souvenirs devenus si douloureux. Six ans qu’elles espèrent non plus vraiment un signe de vie, mais au moins des réponses à leurs questions. On les surnomme « les disparus ». Ils seraient environ 1 500 depuis 2011, dont 504 à avoir été officiellement recensés d’après le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES). « Entre 502 et 509 » d’après la dernière liste évoquée fin janvier par Radhouane Ayara, le secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de l’immigration et des Tunisiens à l’étranger. Profitant du...
(Causeur.fr 17/03/17)
Six ans après sa fameuse révolution du jasmin, la jeunesse tunisienne hésite entre deux appels du large : un visa vers l’Occident ou un taxi pour Tobrouk, à l’ombre de l’État islamique libyen. Or si des lycéens désœuvrés de Siliana, au nord-ouest du pays, ont récemment provoqué une polémique d’ampleur nationale, ce n’est pas en tentant de gagner Lampedusa ou la Libye, mais après s’être évadés en fumant un joint. Le 12 février, deux élèves de terminale ont ainsi été arrêtés par la police pour consommation de cannabis, un délit passible de plus d’un an de prison ferme en Tunisie. Les rapports d’Amnesty International vous le confirmeront : en dehors des ateliers de bodypainting, tendance tortures et mauvais traitements, les...
(Tunisie Numérique 17/03/17)
Borhene Bsaiess à Nidaa Tounes. Au départ, l’annonce faisait l’effet d’un gag. Puis au fil des minutes, et au fur et à mesure des confirmations, cela devint une évidence. Borhène Bsaiess quitte la scène médiatique, et rejoint les rangs de Nidaa Tounes, où il aurait été chargé du dossier politique. Une grosse perte pour les tunisiens qui retrouvaient, chaque soir, chacun avec sa propre approche et chacun avec ses propres appréhensions, Borhène Bsaiess sur le plateau ou au micro de tel ou tel média. Une grosse perte, car quelque soit l’appréciation des tunisiens pour le bonhomme, il n’en demeure pas moins, qu’au final, tout le monde trouvait son compte dans les paroles et les analyses de Borhene Bsaiess. Le type...
(Tunisie Numérique 17/03/17)
Selon le gouverneur de Nabeul, Mnaouer Ouretani, des réunions avec des hommes d’affaires émiratis supervisées par son excellence l’ambassadeur des UAE en Tunisie ont abouti à un accord sur des investissements dans le domaine du tourisme de luxe. En effet, le gouverneur a indiqué qu’un complexe hôtelier établi selon les critères d’excellence internationaux sera bâti sur 12 hectares à Hammamet, et qu’il est « en grande partie » destiné aux émirs du golfe et leurs familles. Par ailleurs, les études techniques et juridiques de faisabilité ont déjà commencé et une commission a été créée spécialement pour suivre le dossier. Le budget initial de ce projet serait de 500 millions de dinars, et il est probable d’avoir besoin d’un budget complémentaire.
(Tunisie Numérique 17/03/17)
Hier soir, un incendie a éclaté dans l’un des showroom de KIA situé sur la route de Gabès à 2.5 Km du centre de la ville de Sfax. Selon la protection civile, l’incendie a été entièrement maitrisé. Aussi, il n’y a eu aucune perte humaine. Par ailleurs, six voitures ont été endommagés, dont trois entièrement brûlées. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les origines et les causes de l’incendie.
(Tunisie Numérique 17/03/17)
La présidence de la République a annoncé le mercredi de nouvelles mesures pour limiter les cas d’emprisonnement de consommateurs de cannabis, alors qu’un projet d’amendement de la controversée “loi 52” sur les stupéfiants attend d’être examiné par la chambre des représentants du peuple . Promulguée en 1992 la “loi 52” prévoit une peine minimale d’un an de prison pour “consommation de stupéfiants” et interdit aux magistrats de prendre en compte toute circonstance atténuante. A l’époque cette loi était souvent utilisée comme prétexte pour réprimer les voix critiques. Aujourd’hui, son application s’est banalisée et des milliers de jeunes sont jetés chaque année en prison, la plupart pour consommation de cannabis. Ce Mercredi, le Conseil de la sécurité nationale réuni dans sa...

Pages