Vendredi 23 Juin 2017
(Jeune Afrique 14/06/17)
Après avoir engagé une série de réformes et ouvert son marché via des partenariats stratégiques, la place tunisienne gagne en compétitivité, même si le nombre de sociétés cotées reste modeste. La cession programmée de certaines des participations non stratégiques détenues par l’État tunisien dans les secteurs industriel et financier, dont le principe a été annoncé par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, va-t-elle réveiller la Bourse des valeurs mobilières de Tunis (BVMT) ? « On peut l’espérer, l’opération pourrait animer un marché morose et permettre de surmonter l’attentisme des investisseurs, que les incertitudes économiques rendent frileux », estime Ismaïl Ben Sassi, le fondateur du site d’informations spécialisées ilboursa.com. « Certes, le marché principal souffre indéniablement d’un problème de liquidités, et les...
(Business.News 14/06/17)
Le porte-parole de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Hassen Fathalli, a annoncé ce soir du mardi 13 juin 2017, que l’assemblée a entamé la discussion du projet du Code des collectivités locales. M. Fathalli affirme que "l’Etat délaissera ses prérogatives administratives et financières au profit des collectivités locales indépendantes et élues". Cette séance se tient ce soir en présence du ministre des Affaires locales et de l’Environnement Riadh Mouakher.
(Jeune Afrique 14/06/17)
Économiste pays en chef au département Afrique du Nord de la BAD, Thouraya Triki répond aux questions de Jeune Afrique. Membre fondateur de la Banque africaine de développement (BAD), la Tunisie est l’un de ses principaux bénéficiaires, avec 2,9 milliards de dollars [2,6 milliards d’euros] de prêts (dont 139 millions de dollars au secteur privé) et 50 millions de dollars de dons depuis 2011. Et c’est à Tunis que l’institution vient d’installer l’un de ses bureaux régionaux. Jeune Afrique : Quelles sont les priorités de la BAD en Tunisie ? Thouraya Triki : Depuis la révolution, notre priorité est d’agir aux côtés du gouvernement tunisien pour réduire les disparités régionales, lutter contre le chômage et créer un environnement des affaires favorable à l’investissement,...
(Jeune Afrique 14/06/17)
Respecter un jeûne majoritaire ou revendiquer une différence en matière de spiritualité ? En ce mois saint de l’islam, des manifestants tunisiens défendent le droit de ne pas jeûner, tandis que certaines autorités dénoncent une sustentation provocante… La religion apaisée serait-elle le fruit de la foi discrète ? Dans les contrées au laïcisme ostensible, on suggère une franche dissimulation des signes de croyance ostentatoires, par cantonnement de la pratique religieuse à la sphère privée. Les autorités spirituelles ne disent pas toujours autre chose, la pratique du jeûne pouvant se combiner avec la discrétion. D’après l’Évangile selon Saint Matthieu, Jésus recommanderait de ne pas hurler sur les toits qu’on pratique le carême. Pour une bonne cohabitation des convictions, peut-être faudrait-il alors...
(RFI 14/06/17)
Dans un bref communiqué diffusé lundi 12 juin, la présidence tunisienne a donné un mois aux ONG pour publier le détail de leurs aides financières reçues de l'étranger sous peine de suspension. C'est ce que prévoit une loi votée en 2011 mais elle est très mal appliquée jusqu'à présent. On estime que seules quelques centaines d'associations sur plus de 18—000 recensées sont en règle. Pour l'analyste Selim Kharrat, l'objectif ce rappel à l'ordre n'est pas une surprise, il s'inscrit dans la continuité des récentes mesures prises par le gouvernement dans la lutte contre la corruption et le terrorisme. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170614-tunisie-ong-rappelees-ordre-leur-fina...
(Jeune Afrique 14/06/17)
De Dream City, à Tunis, au Sicca Jazz, au Kef, en passant par les Journées du documentaire de Djerba, les festivals d’initiative privée ont trouvé leur public et font bouger les régions. C’est le Festival de la médina – dont la 35e édition se tient à Tunis du 30 mai au 17 juin – qui donne le top départ de la saison estivale des festivals, lesquels s’enchaîneront jusqu’à la fin d’août un peu partout à travers le pays. L’un des temps forts est le vénérable Festival de Carthage, qui jouera cette année sa 53e session, du 13 juillet au 19 août. Organisées soit par le ministère de la Culture, soit par les communes, nombre de ces manifestations ne répondent cependant...
(RFI 14/06/17)
C’est la fin, ce mardi, du mini-sommet Afrique de Berlin où neuf chefs d'Etat du continent sont réunis à l'invitation d'Angela Merkel, qui préside actuellement le G20. La chancelière veut promouvoir les investissements sur le continent et en parallèle s'attaquer aux causes de l'émigration vers l’Europe. Avec notre envoyé spécial à Berlin, Stanislas Ndayishimiye Pas encore de conclusion générale, mais le Kenya notamment vient de signer une convention pour l’amélioration de la fiscalité. C’est l’Allemagne et l’Italie qui parrainent cette convention académique. La formation du personnel des services kényans des impôts sera assurée par des experts de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L’idée, c’est que les pays africains sachent mobiliser leurs propres ressources financières. Dans le cadre...
(AFP 13/06/17)
La Tunisie a lancé mardi une police environnementale pour faire face à la prolifération des déchets en ville comme à la campagne, un fléau qui s'est nettement aggravé depuis la révolution de 2011. Vêtus d'uniformes flambant neufs et équipés de pick-ups avec GPS, les agents ont officiellement été présentés au public lors d'une cérémonie en présence du chef du gouvernement Youssef Chahed. "Que Dieu vous vienne en aide. C'est une mission très difficile", leur a lancé M. Chahed. La prolifération des déchets est due notamment à l'effacement des municipalités -dans l'attente des municipales prévues le 17 décembre prochain-, ainsi qu'un manque d'équipements, de centres de traitement et de décharges, selon le ministre de l'Environnement Riadh Mouakher. Ce manque est tel...
(Agence Ecofin 13/06/17)
L’Assemblée nationale tunisienne va se pencher « prochainement » en séance plénière sur la situation des terres domaniales à Meknassi, dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, au centre du pays. C’est ce que rapporte Shems Fm. « Sur initiative des députés du gouvernorat de Sidi Bouzid, la plénière sera consacrée à la situation des terres domaniales dans la délégation de Meknassi. L’objectif de cette initiative législative est d’accorder la propriété des terres exploitées depuis des décennies par les paysans. Ces terres sont exploitées dans le cadre des coopératives et des sociétés à responsabilité limitée », explique le média tunisien. Fin mars, le secrétaire d’Etat aux Domaines de l’Etat et aux Affaires foncières, Mabrouk Korchid, avait déjà annoncé que les citoyens...
(AFP 13/06/17)
Un tribunal de la ville tunisienne de Bizerte a condamné lundi à un mois de prison un homme accusé d'"atteinte aux bonnes moeurs" pour avoir fumé en public en plein mois de ramadan, selon une source judiciaire. "Un homme a été arrêté et déféré devant la justice lundi, après qu'un responsable judiciaire eut rapporté à la police l'avoir vu en train de fumer dans le jardin du tribunal", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère public près le tribunal de première instance de Bizerte, Choukri Lahmar. Le tribunal cantonal de Bizerte...
(Business.News 13/06/17)
En marge de la conférence internationale du G20 Africa Partnership tenue à Berlin, la directrice générale du Fonds monétaire internationale (FMI), Christine Lagarde, a affirmé ce mardi 13 juin 2017 dans une déclaration accordée à Mosaïque FM que « le conseil d’administration du FMI a approuvé la première revue du programme avec la Tunisie permettant ainsi le déboursement de 314 millions de dollars ». Elle a ajouté que ce décaissement consacre « les efforts engagés par la Tunisie et le peuple tunisien » et qu’il est une façon de « témoigner des encouragements au gouvernement tunisien pour relancer l’activité économique et créer des emplois ».Mme Lagarde s’est également montrée enthousiaste par rapport à la reprise de la production de phosphate...
(Jeune Afrique 13/06/17)
Après avoir achevé un audit du programme économique tunisien, le conseil d'administration du FMI a autorisé le décaissement d'une nouvelle tranche d'aide de 314,4 millions de dollars pour le pays, dans le cadre de son programme de crédit sur 4 ans. Le FMI a annoncé, dans un communiqué publié lundi 12 juin, avoir achevé son premier audit du programme économique tunisien, qui conditionnait le déblocage d’une nouvelle tranche de crédit de 314,4 millions de dollars (280,5 millions d’euros). Au total, la Tunisie aura emprunté 628,8 millions de dollars dans le cadre de ce programme de crédit d’un montant global de 2,83 milliards de dollars et d’une durée de 4 ans, approuvé par le FMI en mai 2016. Ce programme est...
(Réalités 13/06/17)
Les Émirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite ont-ils fait pression sur la Tunisie pour que cette dernière rompe ses relations diplomatiques avec le Qatar ? « Faux », assure Khemaïes Jhinaoui. « La Tunisie n’a aucunement l’intention de rompre ses liens diplomatiques avec le Qatar », déclare-t-il à nos confrères de Hakaek Online, assurant que la Tunisie entretient des liens privilégiés avec tous les pays du Golfe. « Nous ne prenons pas parti au profit d’un pays au détriment d’un autre », souligne le ministre des Affaires Étrangères. Il rappelle que la Tunisie a d’ores et déjà exprimé sa position sur la crise du Golfe, notamment son attachement à une solution qui satisfera toutes les parties. Rappelons que le 5...
(Business.News 13/06/17)
Le secrétaire général de Machrou Tounes, Mohsen Marzouk a appelé ce soir, du lundi 12 juin 2017, le gouvernement à enquêter sur l’entrée de certaines personnalités accusées de terrorisme sur le territoire tunisien. Lors d’une soirée ramadanesque organisée par le parti dans la région de Sfax, M. Marzouk a approuvé la politique étrangère adopté par la Tunisie face à la crise dans les pays du Golfe. « Certes notre politique Bouguibienne basée sur la neutralité est incontestable, sauf qu’il est nécessaire d’ouvrir une enquête, sérieuse et transparente, à propos des personnes mentionnées sur la liste des personnes accusées de terrorisme par les grandes forces internationales. Les personnes qui les ont reçues, notamment en 2012 et 2013, devront apporter les éclaircissements...
(Business.News 13/06/17)
Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) réuni, aujourd’hui, lundi 12 juin 2017, a approuvé le décaissement de la 2ème tranche du prêt de 2,9 milliards accordé l’année dernière à la Tunisie. Cette tranche d’une valeur de 377 millions de dollars, l’équivalent de 900 millions de dinars sera disponible à partir de demain dans les caisses de la Banque centrale. Le Conseil d’administration du FMI a, également, s’est accordé à aider la Tunisie pour exécuter une série de réformes dans les secteurs économiques, financiers et de développement régional.
(Tunis Afrique Presse 13/06/17)
Le président de la République, Béji Caid Essebsi, s'est félicité, à Berlin, du lancement par la présidence allemande du G20 de l’initiative "Compact with Africa" et du choix de la Tunisie dans le groupe initial des pays retenus pour bénéficier de cette initiative. Dans son discours prononcé, le 12 juin à l'ouverture de la Conférence de haut niveau sur le Partenariat G20-Afrique, devant des chefs d'Etats africains et de haut responsables d'institutions internationales et régionales, le chef de l'Etat a déclaré que "l’Afrique toute entière mérite un engagement résolu pour redonner de l’espoir à sa jeunesse. "Donnons ensemble à nos ambitions l’élan et la substance nécessaires. Il y va de notre intérêt à tous", a-t-il lancé. Il s'est dit, par...
(RFI 13/06/17)
«Laissez tranquilles ceux qui ne jeûnent pas», ou encore «nous ne sommes pas forcés de jeûner», ce sont quelques-uns des slogans qu'on pouvait lire à un rassemblement organisé en centre-ville de Tunis pour protester contre les atteintes aux libertés individuelles pendant le mois de ramadan. Les manifestants, un peu moins d'une centaine, protestaient notamment contre la fermeture de certains cafés par la police, et la condamnation de quatre personnes pour avoir mangé en public il y a dix jours. Sous le soleil écrasant du milieu de journée, des manifestants de tous les âges demandent à l'Etat de faire respecter leur liberté de conscience, inscrite dans la Constitution. Au milieu, Donia Amri, la trentaine : « On n’empêche personne de faire...
(Global Net 13/06/17)
La présidente de l’UTICA, Wided Bouchamaoui, a déclaré que les meures annoncées en faveur des secteurs du textile habillement et de cuir et chaussures, visent à sauver les entreprises en difficulté. Ces mesures ont été prises en concertation avec les professionnels, a renchéri le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Ladhari, signalant que la priorité a été accordée au secteur du cuir, chaussures, textile et habillement pour leur importance dans l’économie tunisienne, et leur poids de part le nombre des entreprises, des postes d’emploi et de la valeur des exportations. Lors d’une rencontre sur les mesures de relance et d’appui aux secteurs du textile habillement et de cuir et chaussures organisé hier, lundi 12 juin, le ministre a fait...
(Business.News 13/06/17)
L’UTICA a annoncé, dans un communiqué du 13 juin 2017, que Khalil Ghariani a été élu au conseil d’administration de l’organisation internationale du travail (OIT). Le vote a eu lieu hier, 12 juin 2017, et Khalil Ghariani a été élu parmi le groupe africain pour la période allant de 2017 à 2020.
(Business.News 13/06/17)
Invité de la matinale de Hamza Beloumi sur Shems Fm ce mardi 13 juin 2017, le porte-parole d’Ennahdha, Imed Khemiri, a annoncé qu’Ennahdha s’oriente désormais vers l’islam démocratique. Il a fait une rétrospective du mouvement : « Ennahdha a 36 ans, il fait partie des anciennes familles politiques, il a commencé par le travail religieux puis s’est orienté vers le militantisme dans les années 80. Aujourd’hui, nous réfléchissons à la manière de participer à la construction d’un nouvel Etat ». Il a renié l’appellation d’islam politique qui est « une appellation générale venant de l’étranger et qui comporte en son sein une multitude de contradictions. L’islam politique englobe à la fois le régime d’Erdogan et les régimes terroristes d’Al Qaïda...

Pages