| Africatime
Samedi 25 Mars 2017
(RFI 18/03/17)
En 2015, le terrorisme frappait la Tunisie. L'attaque du Bardo, puis celles de Sousse, ou du bus de la garde présidentielle en centre ville de la capitale ont fait plus d'une soixantaine de morts, sur la seule année 2015. Ces attentats traumatisants pour les survivants ont aussi pointé les défaillances en matière d'assistance psychologique aux victimes du terrorisme. Depuis, le pays planche sur un programme de santé mentale en situations exceptionnelles.
(Le Figaro 17/03/17)
La Tunisie est "sur le bon chemin" même si sa situation économique reste délicate, a affirmé jeudi le chef du gouvernement Youssef Chahed devant le Parlement, disant compter sur une reprise du tourisme cette année. Lors d'une séance plénière consacrée au vote de confiance pour deux nouveaux membres du gouvernement après un récent remaniement, M. Chahed, à la tête d'un cabinet dit d'"union nationale" depuis six mois, en a profité pour dresser un bilan ...
(Xinhua 17/03/17)
L'assemblée des représentants du peuple (ARP, le parlement) de la Tunisie a approuvé jeudi dans la soirée la candidature de deux nouveaux membres du gouvernement de Youssef Chahed. Il s'agit du ministre des Affaires religieuses Ahmed Adhoum et du secrétaire d'Etat au commerce Abdellatif Hmam, respectivement avec 119 et 120 voix favorables. Quarante députés ont voté contre les deux candidats sans enregistrer aucune abstention. "La Tunisie et son peuple font face actuellement à une série de défis qui ne sont que le fruit d'un héritage et d'une accumulation de défaillance de gérance ...
(L'Economiste Maghrébin 17/03/17)
Patrice Bergamini, Chef de la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie, a déclaré que ce qui se passe en Tunisie est fondamental non seulement pour le pays mais également pour toute la région, lors d’une séance de travail avec une délégation d’ambassadeurs européens accrédités à Tunis en présence de responsables de l’UTICA et des conseils d’affaires mixte tuniso-européens, au siège de l’UTICA. De même, il a appelé à l’instauration d’une coopération gagnant-gagnant à travers un dialogue franc, direct et sincère entre les deux parties et en adoptant un discours de vérité. De son côté, Mme Bouchamaoui a mis en relief les acquis de la Tunisie après sa révolution qualifiant la Tunisie de véritable start-up sur le plan démocratique. « Cette...
(Jeune Afrique 17/03/17)
L'institution de Bretton Woods a délivré une enveloppe de 100 millions de dollars à la Tunisie afin de favoriser une meilleure gestion des espaces naturels et agricoles dans les régions pauvres du pays et ainsi lutter contre la pauvreté. La Banque mondiale a annoncé mercredi 15 mars l’approbation d’un projet de 100 millions de dollars à destination de la Tunisie pour la préservation de son environnement. Cette enveloppe est destinée à soutenir une gestion améliorée des forêts, des pâturages naturels et des terres agricoles dans les régions du Nord-Ouest et du Centre-Ouest. Mais aussi à favoriser une hausse de l’emploi et des revenus dans des zones qui concentrent près de la moitié des populations les plus pauvres du pays. L’objectif...
(Le Huffington Post 17/03/17)
Ambassadeur de France en Tunisie depuis septembre 2016, Olivier Poivre d’Arvor ne cesse de mettre en avant les liens entre les deux pays. Reçu il y a quelques jours dans les bureaux du HuffPost Tunisie, il commentait à ce sujet: "La France a en commun avec la Tunisie, un bout de l'Histoire, aussi complexe soit-il, des communautés vivant entre les deux rives. Environ 1300 entreprises françaises sont installées en Tunisie. Nous sommes le premier partenaire, fournisseur et client de la Tunisie". C’est aujourd’hui depuis sa page Facebook, qu’Olivier Poivre d’Arvor met à l’honneur ceux qu’il appelle "tunisiens de cœur", ces personnalités attachées à notre pays et son Histoire. Une véritable "famille d’adoption" qu’il présente à travers une succession de portraits...
(Tunis Afrique Presse 17/03/17)
Deux terroristes tunisiens ont été rapatriés par les autorités libyennes, jeudi 16 mars, rapporte une source à Mosaïque Fm. Les terroristes sont impliqués dans l’affaire du dépôt d’armes trouvé à Ben Guerdane, gouvernorat de Médenine. Il s’agit des terroristes Taher Dhifallah et Hichem Manaï, ce dernier est originaire de Jendouba, il a été arrêté à Zentane, en libye. Lors de son interrogatoire, il a dévoilé son dessein de rejoindre le rang des terroristes de Jond Al-Khilafa à Mghila, en s’introduisant sur le sol tunisien.
(Causeur.fr 17/03/17)
Six ans après sa fameuse révolution du jasmin, la jeunesse tunisienne hésite entre deux appels du large : un visa vers l’Occident ou un taxi pour Tobrouk, à l’ombre de l’État islamique libyen. Or si des lycéens désœuvrés de Siliana, au nord-ouest du pays, ont récemment provoqué une polémique d’ampleur nationale, ce n’est pas en tentant de gagner Lampedusa ou la Libye, mais après s’être évadés en fumant un joint. Le 12 février, deux élèves de terminale ont ainsi été arrêtés par la police pour consommation de cannabis, un délit passible de plus d’un an de prison ferme en Tunisie. Les rapports d’Amnesty International vous le confirmeront : en dehors des ateliers de bodypainting, tendance tortures et mauvais traitements, les...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Six ans que ces Tunisiens ont disparu. Six ans que leurs familles attendent, entourées des portraits de leurs hommes partis en mer, d’articles de journaux soigneusement découpés et rangés, de souvenirs devenus si douloureux. Six ans qu’elles espèrent non plus vraiment un signe de vie, mais au moins des réponses à leurs questions. On les surnomme « les disparus ». Ils seraient environ 1 500 depuis 2011, dont 504 à avoir été officiellement recensés d’après le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES). « Entre 502 et 509 » d’après la dernière liste évoquée fin janvier par Radhouane Ayara, le secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de l’immigration et des Tunisiens à l’étranger. Profitant du...
(Tunisie Numérique 17/03/17)
Borhene Bsaiess à Nidaa Tounes. Au départ, l’annonce faisait l’effet d’un gag. Puis au fil des minutes, et au fur et à mesure des confirmations, cela devint une évidence. Borhène Bsaiess quitte la scène médiatique, et rejoint les rangs de Nidaa Tounes, où il aurait été chargé du dossier politique. Une grosse perte pour les tunisiens qui retrouvaient, chaque soir, chacun avec sa propre approche et chacun avec ses propres appréhensions, Borhène Bsaiess sur le plateau ou au micro de tel ou tel média. Une grosse perte, car quelque soit l’appréciation des tunisiens pour le bonhomme, il n’en demeure pas moins, qu’au final, tout le monde trouvait son compte dans les paroles et les analyses de Borhene Bsaiess. Le type...
(Tunisie Numérique 17/03/17)
Selon le gouverneur de Nabeul, Mnaouer Ouretani, des réunions avec des hommes d’affaires émiratis supervisées par son excellence l’ambassadeur des UAE en Tunisie ont abouti à un accord sur des investissements dans le domaine du tourisme de luxe. En effet, le gouverneur a indiqué qu’un complexe hôtelier établi selon les critères d’excellence internationaux sera bâti sur 12 hectares à Hammamet, et qu’il est « en grande partie » destiné aux émirs du golfe et leurs familles. Par ailleurs, les études techniques et juridiques de faisabilité ont déjà commencé et une commission a été créée spécialement pour suivre le dossier. Le budget initial de ce projet serait de 500 millions de dinars, et il est probable d’avoir besoin d’un budget complémentaire.
(Tunisie Numérique 17/03/17)
Hier soir, un incendie a éclaté dans l’un des showroom de KIA situé sur la route de Gabès à 2.5 Km du centre de la ville de Sfax. Selon la protection civile, l’incendie a été entièrement maitrisé. Aussi, il n’y a eu aucune perte humaine. Par ailleurs, six voitures ont été endommagés, dont trois entièrement brûlées. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les origines et les causes de l’incendie.
(Tunisie Numérique 17/03/17)
La présidence de la République a annoncé le mercredi de nouvelles mesures pour limiter les cas d’emprisonnement de consommateurs de cannabis, alors qu’un projet d’amendement de la controversée “loi 52” sur les stupéfiants attend d’être examiné par la chambre des représentants du peuple . Promulguée en 1992 la “loi 52” prévoit une peine minimale d’un an de prison pour “consommation de stupéfiants” et interdit aux magistrats de prendre en compte toute circonstance atténuante. A l’époque cette loi était souvent utilisée comme prétexte pour réprimer les voix critiques. Aujourd’hui, son application s’est banalisée et des milliers de jeunes sont jetés chaque année en prison, la plupart pour consommation de cannabis. Ce Mercredi, le Conseil de la sécurité nationale réuni dans sa...
(Global Net 17/03/17)
Youssef Chahed a annoncé ce jeudi 16 mars, la majoration du SMIG de 5,65 %, faisant état de l’activation prochaine du principe de discrimination positive, pour la première fois après la révolution. Le Chef du gouvernement a encore annoncé lors de la plénière de vote de confiance à l’Assemblée, l’achèvement de la préparation du projet de loi sur la déclaration du patrimoine, l’enrichissement illicite et le conflit d’intérêts dans le secteur public, un texte qui permettra d’interroger l’agent public sur lequel pèse un soupçon d’enrichissement illicite, sur les sources de sa fortune, et ce qu’elle qu’en soit la position, président de la république, chef du gouvernement, ministre, pouvoir législatif ou pouvoir judiciaire, ainsi que tous les hauts fonctionnaires, les agents...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Une Tunisienne, un Marocain, un Ivoirien et un Sénégalais apparaissent dans le "classement 2017 des 100 jeunes leaders mondiaux" du Forum économique mondial de Davos. Plusieurs Africains figurent dans la prestigieuse liste des 100 « jeunes leaders mondiaux » (« Young Global Leaders ») rendue publique par le Forum économique mondial. Connu pour sa réunion annuelle des dirigeants du globe à Davos, cet organisme choisit chaque année une centaine de personnalités de moins de 40 ans – hommes et femmes d’affaires, fondateurs d’ONG, engagés en politique, scientifiques – qui « relèvent les défis les plus complexes avec une approche innovante ». « Chaque année, nous sélectionnons les hommes et femmes de moins de 40 ans les plus innovants, entreprenants et...
(Jeune Afrique 17/03/17)
Soucieux de restaurer la grandeur de la Russie et de laver l’affront occidental en Libye, Vladimir Poutine nourrit de grandes ambitions en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, où il est désormais incontournable. Ancien du KGB réputé plus froid que l’acier, le président russe aurait rugi comme un ours blessé devant les images de la longue et brutale mise à mort de Kadhafi, lynché le 20 octobre 2011 par des miliciens révolutionnaires. Un nouveau chapitre de l’histoire de Poutine avec les Arabes avait commencé quelques mois plus tôt, en mars 2011, quand les puissances de l’Otan avaient outrepassé les dispositions de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU pour faire de la mission de protection de la population...
(AFP 16/03/17)
La Tunisie est "sur le bon chemin" même si sa situation économique reste délicate, a affirmé jeudi le chef du gouvernement Youssef Chahed devant le Parlement, en disant notamment compter sur une reprise du tourisme cette année. M. Chahed, à la tête d'un cabinet dit d'"union nationale" depuis un peu plus de six mois, était venu demander aux députés la confiance pour deux nouveaux membres du gouvernement, suite à un récent remaniement. Il en a profité pour dresser un état des lieux de l'action gouvernementale depuis son arrivée. "Nous sommes sur le bon chemin", a assuré M. Chahed. "Mais la situation reste difficile (...) parce que la croissance est bloquée depuis six ans, parce que nous avons toujours plus de...
(Global Net 16/03/17)
Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a réitéré ce jeudi 16 mars que la relance de l’économie nationale passe par "les réformes, et puis les réformes". Il a appelé à dépasser l’étape de diagnostic de la situation, à celle de la changer, se référant à une citation de Karl Marx, qui dit "Jusqu'ici, les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de différentes manières, ce qui importe, c'est de le transformer". L’évocation du philosophe allemand a amusé l’hémicycle, et le chef du gouvernement, répétant une seconde fois la même citation, a été applaudi par les députés, et non seulement ceux du Front populaire. Dans un discours prononcé ce matin lors de la plénière du vote de confiance de deux nouveaux membres...
(AFP 16/03/17)
La présidence tunisienne a annoncé mercredi des mesures pour limiter les cas d'emprisonnement de consommateurs de cannabis, alors qu'un projet d'amendement de la controversée "loi 52" sur les stupéfiants est actuellement bloqué au Parlement. Promulguée en 1992 pendant la dictature de Zine El Abidine Ben Ali, la "loi 52" prévoit une peine minimale d'un an de prison pour "consommation de stupéfiants" et interdit aux magistrats de prendre en compte toute circonstance atténuante. A l'époque, elle était souvent utilisée comme prétexte pour réprimer les voix critiques. Aujourd'hui, son application s'est banalisée et des milliers de jeunes sont jetés chaque année en prison, la plupart pour consommation de cannabis. Mercredi, le Conseil de la sécurité nationale, présidé par le chef de l'Etat...
(Business.News 16/03/17)
Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, s’est exprimé aujourd’hui jeudi 16 mars 2017 lors de la plénière consacrée au vote de confiance du nouveau ministre des Affaires religieuses et du secrétaire d’Etat au Commerce, nommés lors du récent mini-remaniement ministériel. « Les philosophes n'ont fait qu'interpréter diversement le monde: il s'agit maintenant de le transformer », a-t-il dit en reprenant Karl Marx. Une citation qui lui a valu les applaudissements, mais aussi les rires des députés présents à l’hémicycle. Youssef Chahed a insisté sur les avancées réalisées en matière de lutte antiterroriste affirmant que « la Tunisie est aujourd’hui en voie de mener la guerre contre le terrorisme ». Il a souligné que la création du centre de renseignements va...

Pages