| Africatime
Samedi 29 Avril 2017
(Jeune Afrique 25/04/17)
Le Conseil tunisien du sécularisme a vu le jour le 13 avril, à l’initiative du jeune parti des Démocrates fondé en mars 2016. Sa principale mission : œuvrer pour « une Tunisie séculière libre et démocrate », comme nous l’explique sa présidente Hazar Jhinaoui. L’État tunisien est-il laïc ? Si la Tunisie de Bourguiba s’en est targuée et que les gouvernements successifs affirment y veiller, le débat est régulièrement relancé, attisé par un flou constitutionnel. En son article premier, la Constitution de 1959 stipulait « au nom de Dieu » que la religion de la Tunisie est l’islam. Entend-on alors celle de l’État, de sa population, ou des deux ? Si la nouvelle Constitution de 2014 précise par la suite...
(AFP 22/04/17)
Des touristes profitent du jacuzzi, d'autres bronzent près de la piscine tandis que des jardiniers plantent des fleurs: près de deux ans après un attentat jihadiste sanglant, la vie a repris dans un hôtel de la côte tunisienne. C'est sur la plage et à l'intérieur de cet établissement, alors appelé Imperial Marhaba, qu'un jeune Tunisien avait ouvert le feu sur des touristes le 26 juin 2015, tuant 38 d'entre eux dont 30 Britanniques. Le décor de vacances idéal en bord de Méditerranée dans la station balnéaire de Port El-Kantaoui, près de Sousse (est), s'était alors transformé en scène d'horreur. Longtemps plongé dans le silence après la tragédie, l'hôtel a rouvert cette semaine, sous un nouveau nom, le "Kantaoui Bay", symbole...
(Le Point 22/04/17)
L'autre Tunisie a défilé ce matin dans les rues du Kef. À 160 kilomètres au sud-ouest de Tunis, un impressionnant cortège a parcouru les rues du bas de la ville jusqu'à son centre. Dans un calme absolu. Pas de cris, peu de pancartes, peu de slogans, une majorité d'hommes, quelques enfants, certains sur les épaules de leurs pères. Encadrés par un solide dispositif policier, les Keffois ont signifié leur détermination à exiger du gouvernement un véritable projet de développement pour leur gouvernorat. Il était un peu plus ...
(Jeune Afrique 22/04/17)
Nouveaux établissements, rénovations, réaménagements… Prévu sur trois ans, le programme Modernisation des établissements scolaires (MES) devrait démarrer bientôt. Il s’inscrit dans une volonté nationale, portée par le gouvernement tunisien et des organisations étrangères, de dépoussiérer le système éducatif en tentant d’améliorer à la fois son fond et sa forme. « L’année scolaire 2016-2017 sera celle des grandes réformes », avait déclaré le ministre de l’Éducation Néji Jalloul à la rentrée de septembre 2017, présentant une série de nouvelles mesures qui n’ont pas toutes fait l’unanimité en Tunisie. Parmi elles, la modification des rythmes scolaires, la suppression du « bonus » des 20% pour les bacheliers (méthode consistant à inclure 20% de la moyenne générale de l’année à la moyenne finale...
(AFP 21/04/17)
Le procès relatif à l'attentat de juin 2015 à Sousse en Tunisie, dans lequel 38 touristes étrangers avaient été tués, s'ouvrira le 28 avril devant un tribunal de Tunis, a-t-on appris vendredi auprès du parquet. "Le procès de l'attentat contre l'hôtel Imperial Marhaba débutera le 28 avril" a déclaré à l'AFP son porte-parole, Sofiène Sliti. Trente-trois personnes au total sont poursuivies dans le cadre de cette affaire, dont six membres des forces de sécurité, qui sont accusés de "non assistance à personne en danger". Les 27 autres accusés, tous de nationalité tunisienne, répondront de "crimes terroristes", "homicide" et "complot contre la sûreté de l'Etat", a ajouté M. Sliti. Le 26 juin 2015, à Port el-Kantaoui, près de Sousse (est), un...
(AFP 21/04/17)
La principale centrale patronale de Tunisie, l'Utica, s'est alarmée jeudi de la "dépréciation rapide" de la monnaie nationale et a appelé les autorités à intervenir face à ce "grand danger" pour l'économie du pays, déjà fragilisée. Le dinar a perdu près d'un quart de sa valeur par rapport à l'euro ces deux dernières années: alors qu'il s'échangeait encore à près de deux euros en 2015, il a atteint cette semaine un plus bas historique, à plus de 2,55 euros. Particulièrement marquée au printemps 2016, cette chute s'est de nouveau accélérée ces derniers jours, une...
(Tout sur l'Algérie 21/04/17)
La protestation sociale gagne du terrain en Tunisie. Selon Kapitalis, ces mouvements de contestation risqueraient « de se propager sur l’ensemble des régions tunisiennes comme un feu de paille ». Dans la ville d’El Kef, située à la frontière avec l’Algérie, la grève décidée pour ce jeudi 20 avril a été largement suivie, rapporte le site Businessnews. Le site d’information fait état de la fermeture de tous les commerces et d’une activité « presque inexistante ». D’après le même média, cette grève est intervenue après la fermeture d’une usine de fabrication de câbles. À Sidi Bouzid, une ville du centre du pays et berceau de la révolution tunisienne de 2011, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), principal syndicat tunisien, serait...
(Le Point 21/04/17)
À l'issue de sa mission officielle, du 7 au 18 avril, la délégation du Fonds monétaire international (FMI) a signifié à ses interlocuteurs tunisiens qu'elle rendait un avis favorable quant au versement de la seconde tranche du prêt de 2,9 milliards de dollars contracté en mai 2016. Le conseil d'administration de l'institution de Bretton Woods devrait autoriser le décaissement, as usual, suivant toujours les recommandations de sa délégation. Le dossier Tunisie lui sera présenté en juin prochain. La seconde tranche représente 308 millions de billets verts. Le total des décaissements atteindrait alors 627,5 millions de dollars. Une goutte d'eau pour un pays dont les finances publiques s'enfoncent dans le rouge. Mais le message est ici plus important que la somme...
(Agence Ecofin 21/04/17)
En Tunisie, le journal « Shams Mag » est dans les kiosques depuis le mois de mars. Il s’agit du premier journal LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transexuels) en Tunisie. La publication mensuelle est éditée par l’association Shams qui défend les homosexuels. Le président et fondateur de l’association Shams, Mounir Baatour (photo), présente le nouveau magazine comme « un média qui peut donner l’opportunité à la communauté LGBT en Tunisie de s’exprimer librement, sans avoir besoin d’être un membre de notre association». Il ajoute : « on souhaite que le magazine devienne un canal d’expression et de liberté de parole par la communauté LGBT tunisienne». Le magazine mensuel est disponible sur le site de l’association Shams. Une autre version papier...
(Tunisie Numérique 21/04/17)
L’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’artisanat (UTICA) a exprimé jeudi 20 avril 2017, sa profonde inquiétude face à la baisse significative de la valeur du dinar tunisien au cours des deux derniers jours, demandant des explications au gouvernement et à la Banque centrale de Tunisie. Dans un communiqué l’UTICA a affirmé que cette baisse est devenue une menace réelle pour l’économie tunisienne et les institutions économiques vu qu’elle aura des répercussions très négatives sur l’investissement et la compétitivité des entreprises, l’inflation et le déficit de la balance commerciale ainsi que le ratio d’endettement élevé et le service de la dette. Les grands équilibres financiers, les fonds de soutien du pays tout comme la plupart des matériaux de...
(AFP 20/04/17)
Des milliers de Tunisiens ont manifesté jeudi dans la ville du Kef (nord-ouest), où une grève générale a également été observée pour protester contre la marginalisation et réclamer un développement plus équitable entre les régions, a constaté un correspondant de l'AFP. A l'appel de la société civile, les manifestants se sont rassemblés devant le siège du bureau régional du syndicat UGTT, avant de défiler sur les principales artères de cette ville de quelque 50.000 habitants située à 180 km à l'ouest de la capitale Tunis. "Travail, liberté...
(AFP 20/04/17)
Un Conseil de la presse a officiellement été lancé jeudi en Tunisie pour lutter contre "les dérives" dans le secteur médiatique, en pleine refonte depuis la révolution de 2011, et pour instaurer "un journalisme de qualité". "C'est un jour historique, pas seulement pour les journalistes (...) mais aussi pour la démocratie tunisienne et la liberté d'expression en général", s'est félicité Néji Bghouri, le président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), lors d'une conférence de presse. Ce Conseil d'autorégulation, en gestation depuis plusieurs années, sera notamment chargé de rédiger une charte de déontologie. Créé par plusieurs organisations comme le SNJT et l’Association des directeurs de journaux, il est pour l'instant dirigé par un comité provisoire devant mettre en place des...
(Agence Ecofin 20/04/17)
Six ans après le printemps arabe dont les conséquences ont pesé sur la croissance de l’activité économique, la Tunisie devrait retrouver des couleurs en 2017. Cette dynamique sera portée par la reprise dans le secteur touristique ainsi que celle de la production de phosphate, rapporte le premier ministre Youssef Chahed (photo) dans un entretien à la télévision nationale, dimanche dernier. « Le secteur du tourisme se porte mieux actuellement et se développera de 30 % cette année. La production de phosphate a repris et nous nous attendons à une bonne campagne agricole.», a déclaré M. Chahed. Du côté des réformes visant l’assainissement budgétaire, le ministre a indiqué que les recettes fiscales ont augmenté de 14 % au premier trimestre de...
(Kapitalis 20/04/17)
L’abrogation de la loi n° 52 de l’année 1992 sur les stupéfiants a été approuvée par la commission de la législation générale à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Le texte a été approuvé lors d’une séance d’audition du ministre de la Justice, Ghazi Jeribi, mercredi 19 avril 2017. Le projet d’amendement, composé d’un seul article, modifie partiellement l’article 12 de la loi 52 et ce en accordant au juge le pouvoir discrétionnaire contenu dans l’article 53 du code pénal. Le ministre de la Justice a, par ailleurs, exhorté le parlement à accélérer la procédure d’approbation du nouvel amendement, ...
(Business.News 20/04/17)
La ministre des Finances Lamia Zribi a présidé, aujourd’hui, mercredi 19 avril 2017, la cérémonie de signature d’une série de contrats de programmes entre l’Etat, représenté par le ministère des Finances, et les trois banques publiques (STB, BH et BNA). A cette occasion, la ministre a mis l’accent sur l’importance de ces accords, dans la mesure où ils contribuent efficacement à la réduction des créances irrécouvrables, la mise à jour du système d’évaluation des risques et la mise en place d’un système d’information développé outre la révision des orientations stratégiques des banques. Ces accords engagent les deux parties à avoir des résultats positifs tout en préservant les biens publics en vue de créer une plus grande dynamique éconmique. Mme. Zribi...
(Kapitalis 20/04/17)
La cour d’appel de Tunis a décidé de maintenir le verdict rendu en première instance dans l’affaire d’Imed Dghij pour menaces au président de la république. Cet agitateur islamiste, membre de la Ligue de protection de la révolution (LPR), une milice violente au service du parti Ennahdha, dissoute le 26 mai 2014 par décision de justice, avait été condamné, le 30 mai 2016, par le tribunal de 1ère instance de Tunis, à 3 mois de prison avec sursis et à une amende de 300 dinars. Rappelons qu’Imed Dghij avait proféré des menaces sur les réseaux sociaux à l’encontre de Béji Caid Essebsi, s’il remportait l’élection présidentielle de 2014.
(Kapitalis 20/04/17)
Une partie des magistrats regrette la ratification, jugée hâtive, par le chef de l’Etat, de l’amendement de la loi organique relative au Conseil supérieur de la magistrature (CSM). L’Association des magistrats tunisiens (AMT) a exprimé dans un communiqué rendu public hier, mercredi 19 avril 2017, «son profond regret et sa déception» vis-à-vis de la décision prise, la veille, par le président de la république Beji Caïd Essebsi, de ratifier l’amendement de la loi organique n° 34 de l’année 2016, relative à la création et à l’organisation du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Faisant valoir le fait que l’Instance provisoire du contrôle de la constitutionnalité des lois (IPCCL) n’a pas statué sur ces amendements, malgré le bien-fondé des réserves exprimées...
(Business.News 20/04/17)
Lors de sa visite de deux jours à Sfax, commencée ce matin du jeudi 20 avril 2017, Youssef Chahed a annoncé le démontage immédiat des unités polluantes de la SIAPE (Société industrielle d'acide phosphorique et d'engrais) mais aussi l’arrêt de toute production toxique et l’assainissement du site. Le chef du gouvernement a aussi annoncé le début d’un programme d’investissement d’une valeur de 75 millions de dinars pour la création d’un pôle technologique et d’un centre de recherche et de formation en rapport avec les activités du site.
(Business.News 20/04/17)
Les premiers éléments parvenus de la ville du Kef font état d’une large réussite de la grève générale décidée pour le 20 avril 2017. Cette grève vient à la suite des contestations qui ont secoué la région après la fermeture de l’usine de câbles. Ainsi, tous les commerces étaient fermés ce matin et l’activité y est presque inexistante. Un rassemblement de contestation se tient en même temps devant le siège régional de l'UGTT.
(Business.News 20/04/17)
La Banque de Tunisie a révélé ses chiffres relatifs au premier trimestre 2017. Les résultats montrent une augmentation de 9% du produit net bancaire qui passe de 53,59 millions de dinars au 1er trimestre 2016 à 58,43 millions de dinars en 2017. Les crédits à la clientèle ont également augmenté de 8% passant de 3.519.985 mille dinars au 31/03/2016 à 3.801.004 mille dinars au 31/03/2017.

Pages