Jeudi 19 Avril 2018
(Le Monde 16/03/18)
Simon Slama avance, le pas nonchalant, blouson de cuir passé sur une chemise rose pâle, dans la ruelle de la médina de Monastir bordée d’échoppes. De temps en temps, un passant vient lui glisser un mot à l’oreille, tape amicale dans le dos. Depuis que sa candidature a été annoncée fin février sur une liste du parti islamiste Ennahda, en vue du scrutin municipal du 6 mai, Simon Slama, juif tunisien, est un peu une curiosité. Il ralentit l’allure à la hauteur d’un magasin de...
(AFP 15/03/18)
Cent-vingt personnes, en majorité des Tunisiens tentant de rejoindre clandestinement les côtes italiennes, ont été secourues par la marine tunisienne, a annoncé jeudi le ministère de la Défense. Leur bateau a pris l'eau dans la nuit de mercredi à jeudi au large de l'île de Kerkennah (centre-est), a précisé le ministère dans un communiqué. Parmi eux figurent 102 Tunisiens, dont une femme, et 18 personnes de "diverses nationalités africaines", dont six femmes. Ils tentaient de se rendre en Italie, selon le ministère. Les aspirants à l'émigration ont été transférés à Sfax, deuxième ville du pays et toute proche de Kerkennah, où ils ont été remis à la Garde nationale. Des Tunisiens tentent régulièrement de traverser la Méditerranée, en direction l'Italie,...
(Agence Ecofin 15/03/18)
L’Algérie exportera de l’électricité vers la Libye et la Tunisie, a annoncé Mustapha Guitouni (photo), le ministre algérien de l’Energie. Selon le responsable, cette exportation d’une partie de la production électrique nationale fait partie de la stratégie énergétique du pays qui inclut un passage vers le statut d’exportateur, une fois que le pays sera autosuffisant en électricité, ce qui sera le cas dès la fin de cette année. « Les négociations sont en cours avec la Tunisie, à propos de la cession d’environ 400 MW d’énergie ainsi qu’avec la Libye », a affirmé le responsable. L’électricité sera convoyée vers ces deux pays depuis les localités algériennes de Batna et de Khenchela. Pour parvenir à l’autosuffisance énergétique, le pays a inauguré,...
(Jeune Afrique 15/03/18)
Plusieurs ONG ont appelé mardi le gouvernement tunisien à se dresser contre les pratiques policières portant atteinte aux droits de l'homme. Alors que des plaintes pour torture sont toujours enregistrées dans le pays, depuis la révolution, une seule condamnation a été prononcée, le 25 mars 2011, à l’encontre de quatre agents. « Mettre un terme à la perpétuation de l’impunité […] dont bénéficient souvent les forces de sécurité tunisiennes ». Tel est le signal fort envoyé au gouvernement tunisien mardi 13 mars, par une lettre ouverte signée par quinze organisations tunisiennes et internationales de défense des droits de l’homme, dont Amnesty International, la Ligue des droits de l’Homme, Human Rights Watch ou encore l’Organisation mondiale contre la torture. Dans leur...
(Jeune Afrique 15/03/18)
Des associations et des usagers tirent la sonnette d’alarme : entre manque de traitements et pénurie de moyens de contraception, la politique tunisienne d’accès aux soins reproductifs, exception régionale, connaît de nets reculs. « On reçoit des témoignages de femmes à qui on a demandé une autorisation du conjoint avant d’avoir accès à l’avortement. Des femmes qui venaient chercher la pilule gratuitement et qui étaient redirigées vers des pharmacies… » La présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), Monia Ben Jémia s’inquiète, à l’unisson de nombreux professionnels de la santé. Il semble que le célèbre Office national de la famille et de la population (ONFP), cas unique dans la région, perde tous les jours de sa superbe. Pénuries en...
(AFP 14/03/18)
Quinze organisations tunisiennes et internationales de défense des droits de l'Homme ont appelé mardi le gouvernement à mettre fin à la poursuite de "l'impunité" des forces de sécurité tunisiennes, dans un déclaration commune. Cette lettre ouverte fait suite à une manifestation de policiers en uniforme devant le tribunal de Ben Arous, dans la banlieue sud de la capitale tunisienne, pour soutenir cinq de leurs confrères interrogés par le Parquet après avoir été accusés de torture par un prévenu. "Un syndicat a appelé les membres des forces de sécurité à ne plus assurer leurs fonctions au Tribunal...
(Jeune Afrique 14/03/18)
A quelques semaines des élections municipales du 6 mai 2018, le Premier ministre tunisien est dans une position de plus en plus difficile : ses marges de manœuvre se réduisent à mesure qu'il perd des alliés. État des lieux. Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, est donné pour partant depuis plusieurs semaines. Toujours en poste, mais avec des marges de manœuvres singulièrement rétrécies, le locataire de la Kasbah a surtout perdu l’appui de la centrale syndicale et du patronat ainsi que de partis signataires de l’accord de Carthage. Résultat, une tension politique malvenue, à quelques semaines des élections municipales du 6 mai 2018. Beaucoup appellent au départ de Chahed, ou au moins à un remaniement pour les portefeuilles du...
(Agence Ecofin 14/03/18)
Le constructeur automobile chinois Dongfeng Motor Corporation a signé un accord de coopération avec la société tunisienne Constructions métalliques et équipements pour le transport (Comet) pour l’installation d’une usine de montage de véhicules en Tunisie. Selon les termes de cet accord, les deux partenaires s’engagent à créer une coentreprise spécialisée dans le montage de véhicules de marques appartenant au groupe chinois, dont Fengdu, Fengxing et Xiaokang. L’accord a été signé par le directeur général adjoint de Dongfeng Motor Corporation, Wulin Chen, et le PDG de Comet, Sami Idriss, en présence du ministre tunisien de l'Industrie et des PME, Selim Feriani, et de l’ambassadrice de la République Populaire de Chine en Tunisie, Yanhua Bian. Le directeur général adjoint de Dongfeng Motor...
(AFP 13/03/18)
Plus de 1.500 étudiants en médecine et internes ont manifesté lundi à Tunis pour protester contre une réforme qui repousse de plusieurs années la délivrance d'un diplôme, les privant selon eux de formations cruciales à l'étranger. "Diplôme en otage", "Formation endommagée = patients en danger", pouvait-on lire sur les banderoles des protestataires réunis devant le ministère de la Santé, dans un pays où la santé publique fait face à des difficultés chroniques, notamment par manque d'investissements. "Sans diplôme, on ne peut pas faire de stage ou formations à l'étranger or en Tunisie, dans un certain nombre...
(Jeune Afrique 13/03/18)
Le vieux routard de la politique, figure de la gauche tunisienne, a récemment crée un nouveau parti : le Mouvement démocratique. Avec ce projet, il a rejoint l'Union civile mais compte conquérir le centre de l'échiquier politique tunisien. « Un homme du centre ». C’est ainsi que Ahmed Néjib Chebbi se présente dorénavant. Cette figure de la gauche passé à la social-démocratie, ancien secrétaire général du Parti démocrate progressiste, puis fondateur d’Al Jomhouri, a annoncé la création, en novembre 2017, du Mouvement démocratique, légalement enregistré à la mi-février après une parution en bonne et due forme au Journal officiel. Encore discret quant au rôle qu’il jouera au sein du parti, le leader s’explique sur son choix et donne les grandes...
(Jeune Afrique 13/03/18)
Suite à la publication de notre dossier « Tunisie : où en est l’Instance Vérité et Dignité ? », dans notre édition du 28 janvier 2018, l'IVD a souhaité réagir. Nous publions ce texte volontiers, et y apportons également quelques réponses. Tribune. Nous avons été flattés par l’intérêt accordé par JA […] à la justice transitionnelle en Tunisie et aux travaux de l’Instance Vérité et Dignité (IVD) au point de lui consacrer la Une de son numéro 2977, daté du 28 janvier 2018 et de l’avoir repris dans son édition électronique à la mi-février. Cependant, nous sommes au regret de constater que ce dossier s’est affranchi de règles élémentaires de traitement de l’information, entrainant une accumulation d’erreurs factuelles à même...
(APA 13/03/18)
APA-Rabat (Maroc) - L’année 2017 s’est conclue en Afrique du Nord sur une croissance de 4,9 % du PIB réel, en hausse par rapport aux 3,3 % enregistrés en 2016, une performance économique qui est d’ailleurs supérieure à la moyenne affichée par le continent dans son ensemble (3,6 %) et place la région de l’Afrique du Nord en deuxième position en Afrique, derrière l’Afrique de l’Est (5,9 %), souligne un rapport de la Banque africaine de Développement. Ces chiffres s’expliquent notamment par une production de pétrole plus importante que prévue en Libye, qui a permis au pays de voir son PIB bondir de 55,1 % en 2017. Mais aussi par la performance du Maroc, qui a vu son taux de...
(Agence Ecofin 13/03/18)
En Tunisie, la chaîne de télévision publique Al Wataniya a menacé de ne plus couvrir le championnat national de football de première division. Les dirigeants de la station de télévision exigent que leurs journalistes soient protégés contre les violences devenues monnaie courante dans les stades tunisiens. Hier, lors d’un match entre l’Etoile sportive du Sahel (ESS) et le Club Africain, les supporters de l’ESS, qui a perdu le match, remontés contre l’arbitrage, s’en sont pris à la tribune de presse vers laquelle ils ont lancé des pierres. Deux journalistes de Al Wataniya ont été blessés au cours de cet incident. La chaîne a condamné des attaques « devenues fréquentes », et réclame des mesures de sécurité pour ses journalistes. Une...
(AFP 13/03/18)
Une liste de 28 Tunisiens, comportant en majorité des joueurs évoluant à l'étranger, a été dévoilée lundi par la Fédération tunisienne en vue de la réception de l'Iran le 23 mars au stade de Radès, dans le cadre de la préparation des deux équipes au Mondial-2018 (14 juin-15 juillet). La fédération a confirmé que Yohan Ben Alouan, Franco-tunisien recruté par Leicester en Premier League, avait accepté de jouer avec la sélection, l'annonçant parmi l'effectif. Parmi les 28 Aigles de Carthage, le sélectionneur Nabil Maaloul a fait appel à Hassen Moez, gardien de Nice actuellement prêté à Châteauroux, Ellyes Skhiri, milieu défensif de Montpellier, et Seifeddine El Khaoui, milieu offensif de Troyes. Ces quatres joueurs effectueront ainsi leurs premiers pas dans...
(AFP 12/03/18)
Plus d'un millier de Tunisiens, en majorité des femmes, ont défilé samedi à Tunis pour réclamer l'égalité des sexes en matière d'héritage, scandant que c'était "un droit, pas une faveur". "C'est un des derniers bastions du patriarcat" dans la loi tunisienne, estime Sana Ben Achour, universitaire et présidente d'une association de soutien aux femmes, Beity. "Il faut qu'il y ait une égalité des droits puisque cela a été prévu par la Constitution" votée dans la foulée de la révolution de 2011, souligne-t-elle. Le simple fait que le débat batte son plein, c'est déjà une victoire, a assuré Monia Ben Jemia, présidente de l'Association...
(Jeune Afrique 12/03/18)
C’est une première dans le monde arabe. Une marche réclamant l’égalité dans l’héritage s’est tenue à Tunis samedi. À l’appel de la Coalition pour l’égalité dans l’héritage, un collectif de plus de 80 associations, près de 1 500 Tunisiennes et Tunisiens ont participé, samedi 10 mars à Tunis, à une marche en direction de l’Assemblée pour réclamer l’égalité dans l’héritage. « Moitié, moitié ; c’est la pleine citoyenneté », « L’égalité est un droit, pas une faveur », « Pour garantir nos droits, il faut changer la loi », clamait une foule composée de femmes de tous âges et de tous bords et d’hommes venus soutenir leur cause. « Dans 50 ans, les Tunisiens en seront fiers », lance Monia,...
(Le Monde 12/03/18)
« Egalité ! », « Egalité ! ». Le slogan est partout, samedi 10 mars, dans le quartier du Bardo à Tunis. « Egalité » dans les mots hurlés. « Egalité » sur les pancartes brandies. « Egalité » dans les esprits et les cœurs d’une foule de Tunisiens – environ 2 000 personnes – marchant pour que cesse la discrimination frappant les femmes en matière d’héritage. « C’est un événement historique », se réjouit Emna Ben Miled, psychologue et anthropologue, initiatrice de ce rassemblement. La Tunisie des droits des femmes a connu des ...
(RFI 12/03/18)
Une grande marche a été organisée samedi 10 mars à Tunis pour demander l’égalité entre hommes et femmes dans l’héritage à l’appel d’un collectif de plusieurs dizaines d’associations. La Tunisie est souvent considérée comme un modèle pour les droits des femmes. Pourtant jusqu’à maintenant, au moment d’hériter, les hommes reçoivent le double de la part des femmes. Une disposition inspirée par la charia, la loi islamique. Reportage. « L’égalité dans l’héritage est un droit, et non une faveur », c’est sous ce slogan que près de 3 000 personnes, femmes et hommes, ont défilé jusqu’à la place du Bardo, devant le Parlement. Parmi elles, Azza Bouleimen, une étudiante de 21 ans. Elle dénonce le caractère injuste de la loi actuelle...
(AFP 12/03/18)
La chaîne de télévision publique Wataniya a menacé lundi de suspendre la diffusion du championnat de Tunisie de football après que deux journalistes ont été blessés dans des incidents lors d'un match opposant deux équipes majeures du pays. Des supporteurs de l'Etoile sportive du Sahel ont pris pour cible la tribune de presse, dimanche soir lors d'un match contre le Club africain comptant pour la 21e journée de la Ligue 1 tunisienne. La cabine de Wataniya, seule chaîne à détenir les droits de diffusion du championnat national, a volé en éclat et deux commentateurs ont été légèrement blessés, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la chaîne...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Le limogeage du directeur de la sûreté publique par le Premier ministre est le dernier signe en date des tensions qui montent entre le Premier ministre et son ministre de l'Intérieur. Une crispation qui intervient alors que le gouvernement de Youssef Chahed traverse une zone de turbulences. Protestant contre l’arrestation de trois de leurs collègues accusés de torture contre un détenu, des agents des forces de sécurité ont investi, le 26 février 2018, le tribunal de première instance de Ben Arous. Dans une grande confusion, cet incident – condamné par la classe politique...

Pages