Dimanche 25 Juin 2017
(Agence Ecofin 20/06/17)
La Société tunisienne d’électricité et de Gaz (STEG) a signé avec l’entreprise japonaise Mitsubishi Hitachi Power, un accord relatif à la construction d’une centrale électrique de 450 MW dans la ville de Radès. La nouvelle infrastructure viendra remplacer la centrale installée dans la région depuis 1980. Elle sera, d’ailleurs, implantée à proximité du site de cette dernière et sera mise en service en deux phases, en 2019 et 2020. Le coût du projet a été estimé à 800 millions de dinars tunisiens (près de 325 millions $) qui seront fournis par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). 2 000 emplois seront créés lors de la réalisation des travaux de construction et l’exploitation de l’infrastructure permettra la création de 150 emplois...
(Global Net 20/06/17)
La 19ème haute commission mixte tuniso-marocaine tenue sous la coprésidence du chef du gouvernement, Youssef Chahed, et de son homologue marocain, Saâd Eddine Othmani, à Rabat, s’est soldée par la signature d’une série de conventions, programmes exécutifs et protocoles de coopération portant sur la protection du consommateur, la métrologie scientifique, industrielle et juridique, le transport maritime, la formation professionnelle, l’emploi, la jeunesse, les affaires religieuses, l’exportation et l’investissement. Lors d’un point de presse conjoint, Chahed et Othmani ont appelé à redoubler d’efforts en vue de surmonter les difficultés douanières et commerciales, dans certains secteurs de coopération, empêchant l’évolution du volume des transactions commerciales, et ne permettant pas de bénéficier des potentialités importantes en termes d’investissements dans de nombreux secteurs. Les...
(Le Soir d'Algérie 20/06/17)
Les derniers développements survenus dans la région ont incité Alger et Tunis à intensifier leur coopération sur le plan sécuritaire. L’objectif principal étant d’éviter à tout prix l’instauration d’un «Libye’s land» sur un territoire tout proche. Si les échanges en matière politique demeurent à la traîne, notamment lorsqu’il s’agit du suivi des réunions de coordination des efforts diplomatiques pour la résolution du dossier libyen, la coopération en matière sécuritaire se fait extrêmement dense entre les deux pays. A ce niveau, la lutte antiterroriste est une préoccupation première, essentielle même, et mobilise, depuis de longs mois, les services concernés, tout autant en Algérie qu’en Tunisie. Le principal du travail, apprend-on auprès de personnes bien au fait du travail qui se mène,...
(Jeune Afrique 20/06/17)
Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed et son homologue marocain Saadeddine El Othmani ont signé une dizaine d'accords et se sont engagés à doubler leurs échanges commerciaux. La Libye, l'Union du Maghreb arabe et la crise dans le Golfe figuraient également au menu. Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a achevé, ce lundi 19 juin, une visite officielle de deux jours au Maroc, sa première dans le royaume depuis sa nomination à la tête de l’exécutif de son pays (entre temps il avait assisté à la Cop22 en novembre à Marrakech). Il est venu co-présider la 19ème session de la Commission mixte maroco-tunisienne avec son homologue marocain, Saadeddine El Othmani. À l’issue des travaux de cette commission, les...
(Agence Ecofin 20/06/17)
En Tunisie, la crise qui secoue le secteur pétrolier national depuis plusieurs mois, a connu son épilogue, la semaine écoulée. En effet, les manifestants et le gouvernement ont signé le 16 juin dernier, un accord qui met fin aux mouvements sociaux et qui permettra de relancer pleinement la production de pétrole et de gaz. En échange, Tunis s’engage à faire recruter 1 500 chômeurs de la région du sud dans les compagnies pétrolières et de fourniture de services pétroliers dans la zone, avant la fin de cette année. 1 000 autres seront engagés avant la fin de l’année prochaine et 500, à partir de 2019, dans la société Environnement, Plantation et jardinage, rapporte TAP. Sur les 1 500 chômeurs qui...
(TelQuel 20/06/17)
Neuf accords ont été signés ce lundi 19 juin entre les gouvernements marocains et tunisiens en marge de la visite du chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed. Objectif: doubler les échanges commerciaux entre le Maroc et la Tunisie d'ici 2020. Neuf protocoles et accords de coopération ont été signés ce lundi à Rabat, entre la Tunisie et le Maroc au terme de la 19e session de la Haute commission mixte tuniso-marocaine. Ces accords portent sur la jeunesse, la formation professionnelle, l’emploi, l’investissement, l’exportation, la protection du consommateur et la métrologie juridique, scientifique et industrielle.
(AFP 19/06/17)
L'inscription sur les listes électorales pour les municipales prévues le 17 décembre en Tunisie, les premières de l'après-révolution, a commencé lundi après des mois de remous autour de ce scrutin. "C'est une étape très importante. Officiellement, on est lancés", a dit à l'AFP le président de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Chafik Sarsar. M. Sarsar a présenté sa démission mais dirigera l'Isie jusqu'à l'élection de son remplaçant à une date qui n'a pas encore été fixée. Après l'adoption d'une Constitution et le succès des élections législatives et présidentielle en 2014, ces municipales doivent...
(AFP 19/06/17)
Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed est arrivé dimanche après-midi à Rabat pour une visite de travail de deux jours au Maroc, a-t-on appris de source officielle. Au cours de son séjour, M. Chahed co-présidera la 19e session de la commission mixte maroco-tunisienne et aura plusieurs entretiens, notamment avec son homologue...
(Tunisie Numérique 19/06/17)
Une initiative privée visant à promouvoir le transport maritime en Tunisie est entrain de prendre son envol avec la mise en place d’un projet de création d’une ligne maritime reliant Sfax Djerba et Gabés. L’idée est de développer ce mode de transport qui présente de nombreux avantages notamment le gain de temps et la rentabilité, selon son promoteur, Mohamed Kilani fondateur du projet. Il s’agit en fait de deux lignes l’une reliant Sfax à Djerba et l’autre reliant Djerba à Gabès. La réalisation du projet commencera d’ici la fin du mois d’août, selon Kilani qui indique dans une déclaration à radio Shems Fm, que le projet était en phase d’étude tout au long des trois dernières années. La phase de...
(Jeune Afrique 19/06/17)
La Banque mondiale a annoncé, dans un communiqué publié le 13 juin dernier, avoir approuvé un prêt de 500 millions de dollars (446,3 millions d'euros), destiné "à l'appui deq politiques de développement axées sur l’environnement des affaires et l’entrepreneuriat". Le prêt de 500 millions de dollars, approuvé le 13 juin dernier par la Banque mondiale vise à soutenir le plan de développement 2016-2020 du gouvernement tunisien. Objectif : transformer le secteur privé en moteur principal de la croissance et de la création d’emplois, améliorer l’environnement concurrentiel et faciliter l’accès des entrepreneurs et des jeunes aux financements. « La Tunisie a un grand vivier de jeunes talents prêts à se lancer, mais ce dont ont besoin ces hommes et ces femmes,...
(Business.News 19/06/17)
L’ancien chef d’Al Jomhouri et actuel président du Parti démocrate, Ahmed Néjib Chebbi est intervenu sur Cap FM, ce lundi 19 juin 2017, où il a évoqué les élections municipales, la décentralisation et la politique du chef de l’Etat concernant les protestations d’El Kamour. Lors de son intervention M. Chebbi a dit : « Après 7 ans de marasmes on se demande encore si nous avons besoin d’une politique axée sur le développement des régions. La décentralisation sera effective quand le pouvoir se déplacera du Bardo et de Carthage vers le citoyen et les collectivités. Dans les pays qui ont appliqué la décentralisation, les retombées des taxes sont divisées entre le pouvoir central et celui des collectivités ». Il a...
(Jeune Afrique 19/06/17)
Faucons et modérés, jeunes loups et vieille garde, « Tunisiens » et « exilés »… Contrairement aux apparences, de nombreuses lignes de fracture traversent le parti islamiste Ennahdha. Enquête dans les coulisses de la formation politique la plus secrète de Tunisie. Le sit-in d’El-Kammour (Sud), où des contestataires bloquent, depuis début mai, la production de pétrole, a donné lieu à une polémique inattendue. Imed Hammami, ministre de l’Emploi, et le député Mohamed Ben Salem, tous deux figures d’Ennahdha, ont croisé le fer sur les circonstances du décès d’un protestataire. C’est la première fois que des cadres du parti affichent publiquement un désaccord et enfreignent la règle de discrétion et de réserve qui prévaut au sein de la formation islamiste, où...
(Leaders 19/06/17)
Ce n’est pas seulement en sa qualité de premier vice-président de l’Utica que Hichem Elloumi accompagne le chef du gouvernement Youssef Chahed dans la visite qu’il effectue à Rabat depuis dimanche soir. C’est aussi en tant que premier des 50 entreprises tunisiennes qui ont fait le choix d’investir au Maroc. Le groupe familial Coficab a en effet deux importantes câbleries, la première à Tanger et la seconde à Kenitra. Employant 700 salariés, elles sont totalement exportatrices, générant un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros en 2016. D’autres groupes tunisiens, comme Poulina, OneTech, Bouricha et Misfat, ont su s’implanter au Maroc, enregistrant de bonnes performances. Tous sont unanimes à reconnaître la sollicitude dont ils bénéficient de la part du...
(Kapitalis 19/06/17)
La Franco-Tunisienne Sonia Krimi emboîte le pas de sa compatriote Anissa Khehder en faisant son entrée à l’Assemblée nationale française. Âgée de 34 ans, cette doctorante en gestion a été élue députée de la 4e circonscription de Cherbourg-Octeville et Nord Cotentin du département de la Manche, en battant Blaise Mistler, candidat du mouvement «La République En marche!» (LREM), au 2e tour des législatives feançaises, dimanche 18 juin 2017. Elle obtient 60,93% des voix, contre 39,07% pour son adversaire. Candidate sous la bannière de la «Majorité présidentielle», Sonia Krimi a déclaré à France info: «Je pense que les Français, les Cherbourgeois, les habitants du Val-de-Saire ont choisi le renouveau des pratiques politiques en France. Ils ont choisi aussi l’expérience parce que...
(Business.News 19/06/17)
Le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi ainsi que le chef du gouvernement, Youssef Chahed et la ministre de la Jeunesse et des Sports, Majdouline Cherni, ont assisté ce samedi 17 juin 2017 à la finale de la Coupe de Tunisie entre le Club Africain (CA) et l’Union sportive de Ben Guerdène (USBG) au stade olympique de Radès. Le président de la République a, à cette occasion, remis le trophée au Club Africain qui a remporté le titre pour la 12ème fois de son histoire.
(Leaders 19/06/17)
La Tunisie donne parfois l’impression d’être en panne d’idées. A priori ce n’est pas notre marque de fabrique, mais il faut croire que tout peut arriver. Nous sommes un peu englués dans une transition très dure certes, mais en passe de devenir catastrophique si cela se double de paresse ou même de paralysie intellectuelles. L’un des blocages provient de la vision que nous avons de notre propre trajectoire nationale, du moins dans ses phases les plus récentes. Nous ne serions pas loin de l’idée de considérer que, finalement, la Révolution a fini par casser un système qui ne tournait pas trop mal pour, à la fin, ne même pas réussir à faire entrevoir, même seulement en perspective, un mieux, juste...
(Tunisie Numérique 19/06/17)
Une femme prénommée Ikbel a été auditionnée la semaine dernière par e juge d’instruction chargé de l’affaire de Chafik Jarraya. Cette femme aurait des rapports étroits avec l’home d’affaires. Elle habitait dans une villa cossue dans la banlieue nord de Tunis. Villa qui appartenait à l’un des neveux de Leila Ben Ali, avant que Jarraya n’en obtienne la propriété après 2011, de façon inexpliquée. Le magistrat intima, lors de l’interrogatoire, à la femme en question, de rester à la disposition de la justice. Mais elle a préféré quitter la Tunisie, vers Paris, via l’aéroport de Tunis, vu qu’aucune restriction de voyage n’avait été émise contre elle. A noter qu’avant la convocation de la dame, sa maison a fait l’objet d’une...
(Tunis Afrique Presse 19/06/17)
La Tunisie participera, avec un pavillon national de 36 m2, au Salon International de l’Agroalimentaire et de la technologie “Word Food Istanbul’2017”, qui aura lieu à Istanbul en Turquie, du 7 au 10 septembre 2017, annonce l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles. Considéré comme l’une des principales expositions alimentaires asiatiques avec une participation internationale, World Food Istanbul est, d’après l’APIA, une plateforme de communication et de l’information dans l’industrie. Ce salon présente également l’occasion d’établir des contacts commerciaux avec des sociétés présentant les dernières tendances de la technologie en matière de production alimentaire.
(Kapitalis 19/06/17)
L’humoriste français Michel Boujenah, grand plaideur de la cause de la Tunisie, a une nouvelle fois défendu son pays d’origine. Par Marwan Chahla Invité, dans la soirée du samedi 17 juin 2017, de l’émission ‘‘On n’est pas couché’’ de Laurent Ruquier sur France 2, Boujenah a consacré près de quatre minutes de son intervention pour dire tout le bien qu’il pense des Tunisiens et de la Tunisie et pour exhorter le monde entier à soutenir notre pays. Venu faire la promotion de son spectacle (‘‘Ma vie rêvée’’) et le programme de cette année du Festival de Ramatuelle, sud de la France, dont il assure la direction artistique depuis 2007, l’humoriste tuniso-français n’a pas pu s’empêcher d’orienter l’interview sur un des...
(Kapitalis 19/06/17)
Le président du Club africain (CA) a appelé à la libération des supporteurs arrêtés pour avoir brandi une banderole de soutien au Qatar, au stade de Radès. Slim Riahi a publié, dimanche 18 juin 2016, un post sur sa page Facebook, où il déplore l’arrestation de Hamza Dbibi et Sabri Atouani du groupe de supporteurs Leaders Clubistes, en précisant que le contenu de la banderole, brandie au stade de Radès, samedi dernier, lors de la Finale de la Coupe de Tunisie opposant le CA et l’US Ben Guerdane, s’inscrit dans le cadre de la liberté d’expression, estimant que leur arrestation est illégale. La banderole contenait le message suivant : «On vous hait, dirigeants arabes ! Vous imposez un blocus au...

Pages