Mercredi 23 Août 2017
(France 24 18/08/17)
La polémique enfle en Tunisie après l’appel du président Béji Caïd Essebsi à revoir la question de l’égalité devant l’héritage et celle du mariage avec un non-musulman. Un pas pour le droit des femmes qui rencontre de nombreuses oppositions. La volonté affichée du président Béji Caïd Essebsi de franchir un cap supplémentaire vers l’instauration d’une égalité totale entre les hommes et les femmes en Tunisie se heurte depuis quelques jours à de nombreuses oppositions. Au sein même du pays, dans les milieux conservateurs, et par-delà ses frontières, puisque le débat a entraîné la réaction de la grande mosquée Al-Azhar du Caire, reconnue comme la plus haute autorité de l’islam sunnite. La polémique concerne précisément la question de l’égalité devant l’héritage...
(Business.News 18/08/17)
L'ancien secrétaire général adjoint de l'UGTT chargé du secteur privé, Belgacem Ayari est proposé pour occuper le poste de consul de Tunisie en Algérie d’après des sources officielles. Cette information a été confirmée ce jeudi 17 août 2017, sur les réseaux sociaux par Belgacem Ayari. Selon nos sources, il serait proposé pour le consulat de Tunisie à Tébessa.
(Business.News 18/08/17)
Le ministère de la Santé annonce, dans un communiqué publié hier jeudi 17 août 2017, l’ouverture du dépôt des candidatures pour le concours de recrutement des résidents en médecine. Ce concours se tiendra dans les facultés de médecine de Tunis, Sousse, Monastir et de Sfax se tiendra à partir du 3 octobre 2017 et le dépôt des candidatures se poursuivra jusqu’au 31 août courant. « Les postes ouverts à ce concours sont répartis sur une liste générale, une liste spécifique aux régions prioritaires et une liste au titre du ministère de la Défense », précise le communiqué invitant les candidats à préciser sur quelle liste ils comptent s’inscrire. Selon un document du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche...
(Le Huffington Post 18/08/17)
Après 8 ans d'absence, Air Malta reprend les vols entre Malte et Tunis et ils sont plus populaires qu'ils ne l'avaient prédit. 3 vols par semaine et plus de 1500 passagers, à la date du 31 juillet, et ce depuis la reprise des vols, le 26 juin 2017. Les vols sont programmés les lundis, mercredis et jeudis. "Nous avons suivi de très près la situation en Afrique du Nord. Maintenant que la situation en Tunisie s'est stabilisée, nous voulons être parmi les premières compagnies à reconnecter l'Europe avec le pays" s'est exprimé Paul Sies, directeur commercial de Malta Airlines, dans un communiqué publié sur le site de la compagnie. Le communiqué consacre un long paragraphe décrivant les attractions touristiques et...
(Agence Ecofin 18/08/17)
En Tunisie, le niveau des réserves de devises extérieures est de 11,50 milliards de dinars (4,8 milliards de $) au 15 août. Ceci correspond à 90 jours d’importations contre 118 jours d’importations à la même période un an plus tôt. Cette situation a pour cause l’aggravation du déficit extérieur du pays sur les sept premiers mois de l’année. Ce déficit a progressé de 26% en glissement annuel pour atteindre 8,63 milliards de dinars tunisiens. « 90 jours d’importations, c’est le niveau le plus bas atteint par les réserves en trente ans. C’est le niveau maximum du risque. Ceci est lié à l’aggravation sans précédent du déficit commercial et la dévaluation du dinar tunisien », a confié à Reuters Mourad Hattab,...
(AFP 17/08/17)
Des oulémas tunisiens ont rejeté jeudi la proposition du président Béji Caïd Essebsi d'instaurer l'égalité entre hommes et femmes en matière d'héritage, la jugeant contraire aux préceptes de l'islam et "dangereuse" pour la société tunisienne. Le chef de l'Etat a annoncé dimanche avoir formé une commission chargée d'étudier "la question des libertés individuelles" et de "l'égalité dans tous les domaines", y compris en matière d'héritage. Les femmes héritent en général de la moitié de ce qui revient aux hommes, comme le prévoit le Coran. M. Caïd Essebsi a aussi demandé au gouvernement de retirer une circulaire datant de 1973 et empêchant le mariage des Tunisiennes musulmanes avec des non-musulmans. Ces deux questions font depuis l'objet d'un débat parfois passionné. Il...
(La Croix 17/08/17)
Le dimanche 13 août 2017, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a relancé le débat sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Le chef de l’État s’est exprimé à l’occasion de la « fête de la Femme », qui célèbre la promulgation du Code du statut personnel le 13 août 1956. Le 13 août 1956, la promulgation du Code du statut personnel (CSP) marquait une avancée historique pour les droits des Tunisiennes en abolissant la polygamie et la répudiation. Mais 71 ans plus tard, l’égalité totale entre les femmes et les hommes n’est pas encore atteinte, notamment en matière d’héritage. Le président Béji Caïd Essebsi a relancé le débat, dimanche 13 août, lors de la « Fête de la...
(Global Net 17/08/17)
Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a affirmé hier que la Tunisie est le deuxième pays arabe exportateur de compétences après la Syrie, déplorant "une hémorragie permanente" de compétences nationales, ce qui constitue "une entrave à la transition vers une société de savoir, et au développement durable". Comme elle "freine le transfert de technologie et limite la capacité du pays à attirer l’investissement extérieur". Dans une allocution prononcée hier lors de la conférence des compétences tunisiennes expatriées, le ministre a cité un rapport de la banque mondiale, qui affirme l’accroissement de l’émigration des compétences d’une manière sensible au cours des dernières années, notamment en direction des pays du Nord. "L’émigration a considérablement augmenté depuis 2013, et est en train...
(Autre média 17/08/17)
Le Chef du gouvernement Youssef Chahed a annoncé que le gouvernement d'Union nationale est en train d'élaborer une stratégie globale pour attirer les compétences tunisiennes à l'étranger et les associer à l'œuvre de développement et de modernisation du pays. « La Tunisie regorge aujourd'hui de jeunes compétences capables de lui décrocher une meilleure place dans le système mondial d'économie immatérielle si elles disposent des ressources nécessaires », a-t-il affirmé à l'ouverture d'une conférence sur les compétences tunisiennes à l'étranger baptisée « Tunisie 2030 -Recherche et Innovation: Notre voie vers les nouvelles technologies et les secteurs prometteurs ». Il a dans ce sens mis l'accent sur la responsabilité des établissements éducatifs et universitaires, les centres de recherche et de formation, l'administration...
(Le Huffington Post 17/08/17)
Invité à la radio Mosaïque Fm afin de parler du "Tunisian African Empowerment Forum" qui se déroulera les 22 et 23 août prochain, l'homme d'affaires Bassem Loukil président du Tunisia Africa Business Council, a révélé des chiffres alarmants sur le nombre d'étudiants étrangers en Tunisie. En effet, dans le cadre de ce forum, le but est de faire de la Tunisie un pôle d'enseignement supérieur et de formation de qualité au profit des étudiants africains: "Dans son histoire, la Tunisie a toujours été un pôle reconnu en Afrique pour son enseignement supérieur et la formation" a-t-il débuté. "Or depuis 2010, le nombre d'étudiants étrangers en Tunisie a baissé. On est passé de près de 12.000 étudiants en 2010 à près...
(France TV Info 17/08/17)
Un ancien pêcheur tunisien se bat pour que les dépouilles des migrants morts en mer soient enterrées. Il vient de lancer un appel à l'aide internationale. Une équipe de France 3 l'a rencontré. Inlassablement, avec sa pelle à la main, Chamseddine Marzoug, ancien pêcheur, arpente une parcelle de sable de Zarzis (Tunisie) où reposent des dizaines de femmes, d'hommes et d'enfants. Il ne connait ni leurs noms ni leurs âges, mais il s'est fait un devoir de leur offrir une sépulture. "Nous ne demandons rien d'autre qu'un cimetière, qui respecte la dignité des êtres humains", confie-t-il à France 3. Lire sur: http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/naufrage-a-lampedusa/tunisie-un-...
(RFI 17/08/17)
Une polémique oppose depuis deux jours l'Egypte et la Tunisie au sujet des droits de la femme, que ce soit en matière d'héritage ou de mariage. Plus précisément, la Grande Mosquée d'al-Azhar, une des plus hautes autorités de l'islam sunnite, et le président tunisien Beji Caïd Essebsi. Actuellement et conformément à la législation islamique en cours dans le monde arabo-musulman la fille n'hérite que la moitié de la part de son frère en cas de décès des parents. Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti Le président Essebsi avait promis dimanche 13 août de relancer le débat sur l'égalité de l'héritage entre hommes et femmes et s'est aussi engagé à abroger une circulaire interdisant à une Tunisienne d'épouser un non-musulman...
(Kapitalis 17/08/17)
Mohamed Trabelsi a indiqué que la Tunisie est classée au 2e rang arabe après la Syrie, en matière de fuite des cerveaux. Dans une déclaration aux médias, en marge d’un séminaire organisé à Tunis, aujourd’hui, mercredi 16 août 2017, sur le thème : «La recherche et l’innovation : Notre voie vers la technologie moderne et les secteurs prometteurs et les rôles peuvent jouer les compétences tunisiennes à l’étranger», le ministre des Affaires sociales a indiqué que, selon un rapport établi en 2009, les compétences tunisiennes partent à l’étranger pour diverses raisons, ajoutant que cela ne constitue pas un problème en soi, mais il convient de trouver des solutions pour retenir ces compétences et en faire profiter la Tunisie. «Ces compétences...
(Xinhua 17/08/17)
Les investissements directs étrangers (IDE) ont progressé durant le premier semestre de cette année de 1,8% pour atteindre 967,8 millions de dinars (un dinar vaut 0,41 dollar) contre 950,8 millions de dinars en la même période de 2016, a-t-on appris mercredi auprès de l'Instance tunisienne de l'investissement (ITI). Ces investissements directs étrangers sont répartis en 944,8 millions de dinars d'investissements directs et 23 millions d'investissements de portefeuille. Le président de l'ITI Khalil Laabidi a estimé que les investissements directs ont servi particulièrement les secteurs énergétique avec 495,1 millions de dinars et industriel avec 371,5 millions de dinars. "L'allure ascendante du flux des investissements directs étrangers, a-t-il insisté, prouve la reprise d'une relative confiance en faveur de la Tunisie en tant...
(20minutes 17/08/17)
Leur vol a eu un jour de retard. Une quarantaine de passagers ont dû attendre 24 heures à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle avant de pouvoir embarquer à bord de leur vol Tunisair Express à destination de Sfax, en Tunisie, rapporte Le Parisien. La police appelée en renfort Le quotidien décrit une ambiance très tendue dans le terminal 3 de l’aéroport parisien et des passagers « exaspérés ». ​Des policiers et un maître-chien ont même été appelés en renfort, par crainte d’un débordement. L’avion Tunisair Express devait décoller mardi 15 août à 13h45. On a d’abord annoncé aux 45 passagers que leur vol aurait deux heures de retard, puis davantage, avant d’indiquer qu’il partirait à 20h30. Mais dans la soirée de mardi,...
(La Tribune 17/08/17)
En 50 ans, la Tunisie est le pays qui a profité le plus du financement de la Banque africaine de Développement (BAD). La BAD a financé plus de 450 projets de transport en Afrique entre 1967 et 2017 dont 14 projets seulement en Tunisie, qui a reçu une somme de 2,7 milliards de dollars de financements durant cette période. Au niveau maghrébin, les aides ont profité beaucoup plus à la Tunisie et au Maroc qui ont reçu respectivement 2,7 milliards de dollars et 2 milliards de dollars. Ils sont suivis par la Mauritanie qui a bénéficié de 90 millions de dollars. Concernant la nature de ces projets de transport qui ont profité aux pays du continent, la banque africaine précise...
(AFP 16/08/17)
La Tunisie a annoncé mardi avoir déjoué un "complot terroriste" visant à permettre à des éléments du groupe extrémiste Etat islamique (EI) de s'emparer d'une portion de territoire dans le sud du pays. L'unité chargée d'enquêter sur les crimes terroristes au sein de l'administration générale de la sûreté nationale "a découvert un complot terroriste qui visait les unités policières et militaires positionnées dans le Sud tunisien, dans le but de contrôler la région comme lors de la tentative ratée à Ben Guerdane en mars 2016", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. L'an dernier, des dizaines de jihadistes avaient lancé des opérations coordonnées contre des installations sécuritaires à Ben Guerdane, ville frontalière de la Libye, dans le but,...
(AFP 16/08/17)
Avec une pelle pour seul outil, Chamseddine Marzoug s'est fixé une mission: enterrer "dignement" les migrants morts au large de la Tunisie en tentant de rejoindre l'Europe. Lunettes noires et chapeau sur la tête pour se protéger de la canicule, le quinquagénaire contemple le bout de terre aride où il vient de creuser deux nouvelles tombes à Errouis, près de Zarzis (sud), non loin de la Libye, d'où partent de nombreux bateaux chargés de personnes en quête d'un avenir meilleur. "Ce n'est pas parce qu'elles ont participé à une traversée illégale, poussées par la misère et l'injustice...
(Jeune Afrique 16/08/17)
Depuis le mois de mai, le Premier ministre tunisien Youssef Chahed a lancé une vaste opérations "mains propres", dont les résultats sont controversés. Quelques figures emblématiques ont tout de même été arrêtées. Liste non exhaustive des plus significatifs. Chafik Jarraya Arrêté le 23 mai pour présomption d’« atteinte à la sûreté de l’État » et de mise à disposition d’une armée étrangère en temps de paix Autodidacte et parti de rien, ce Sfaxien a fait fortune dans l’importation de bananes, ce qui lui a valu le surnom de Chafik Banana. Il doit son ascension à sa proximité avec le clan Trabelsi, famille de Leïla Ben Ali, notamment Imed Trabelsi, avec lequel il s’est associé. Il la doit aussi à son...
(Jeune Afrique 16/08/17)
La responsabilité de la Tunisie dans l’expropriation illégale du groupe ABCI, qui était actionnaire majoritaire de la Banque franco-tunisienne (BFT), ayant été confirmée le 17 juillet par un tribunal international, les avocats représentant le gouvernement cherchent désormais à éviter le versement d'une amende qui plomberait le budget de l'État. Depuis que le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), tribunal arbitral de la Banque mondiale, a rendu son verdict, le 17 juillet, confirmant la responsabilité de la Tunisie dans l’expropriation illégale du groupe ABCI, qui était actionnaire majoritaire de la Banque franco-tunisienne (BFT), les avocats représentant le gouvernement tunisien planchent sur des solutions pour éviter que le pays n’ait à verser une amende, dont le montant...

Pages